compteur

Avertir le modérateur

dimanche, 31 mars 2013

Teddy Tamgho à Bron: « J’ai passé l’étape la plus difficile »

2013_0330Image0018.JPGTeddy Tamgho s’est rassuré en retombant à 16,76m hier lors du concours de rentrée monté pour lui à Bron vingt mois après sa fracture de la cheville.

« Il y avait de l’appréhension », avouera-t-il après coup. Inutile de le préciser… Le voir tourner comme un lion en cage tout seul sur le parking du stade Pierre-Duboeuf avait suffi. Teddy Tamgho s’était pointé deux heures avant le début du concours monté sur mesure par l’Asu Bron pour accueillir son grand retour à la compétition plus de vingt mois après une fracture de la cheville et deux opérations. Tout de jaune vêtu, capuche sur la tête, casque sur les oreilles, le recordman du monde en salle (17,92m) va rester là, entre le périf’ et le stade, tantôt perdu dans sa concentration assis sur un plot de béton, tantôt debout à s’haranguer à coups de cris libérateurs.

Mécaniquement, à l’heure H-1, il pénètre ensuite dans le stade encore désert pour débuter son échauffement sous le regard de son coach Ivan Pedroso.

2013_0330Image0151.JPG

Peu à peu, le stade se « garnit » d’une soixantaine de personnes dont dix journalistes. Le clan du triple sauteur a rappliqué de Paris pour l’occasion. Il y a là son assistant, son agent, ses amis dont le hurdler lyonnais Garfield Darien qui l’a hébergé dans la semaine avant qu’il ne rentre dans son concours au calme dans un hôtel de Bron. À 14h30, Djamel Boudebibah, le manager national des relais qui a œuvré pour accueillir le come-back de Tamgho, prend le micro pour lancer le concours et présenter les cinq autres athlètes « recrutés » pour donner la réplique…

Un petit quart d’heure plus tard, c’est le moment tant attendu et tant redouté à la fois. Premier saut. Il va loin, mais c’est mordu.

2013_0330Image0104.JPG

« Il y a eu un peu d’appréhension au premier essai, expliquera-t-il. Ensuite, Ivan m’a dit : ‘‘commence à y aller’’. » Au moins, la cheville a tenu. Il sait d’ores et déjà qu’il est de retour : « En ce moment, je suis dans un cycle d’entraînement très difficile. Je n’ai commencé à couper que jeudi. Quand je vois comment le pied et la force répondent, je me dis qu’il n’y a pas à être inquiet. »

Il va être définitivement rassuré par son deuxième saut. Il court comme un lapin : « J’ai été surpris d’arriver aussi vite sur la planche, quasiment comme en période de haute compétition. » L’appel est bon, le saut équilibré. Sans forcer à la réception, il atterrit à 16,76m poussé par un vent régulier (+2,0m/s). « C’est moi qui décide de ne pas ramener. Mais ce genre de saut, on sait très bien que ça vaut largement au-dessus des minima (17,20m)… Je voulais voir si l’enchaînement entraînement/compétition allait passer. Ça passe superbement bien. »

2013_0330Image0174.JPG

Fine jusque-là, la pluie redouble au moment de son troisième essai qu’il mord à nouveau. Juste pour voir, les juges mesurent quand même la tentative : 17,40m. Pas la peine d’insister : « J’ai vu ce que je voulais voir, explique-t-il. En 20 mois, j’ai appris à voir les choses différemment. Sur le deuxième saut, je vois que tout est bon… Sur le troisième, c’est un peu ric-rac. Il n’y avait plus trop d’envie. La pluie m’a un peu cassé le moral. Je me suis dit : ‘‘Ne va pas t’amuser (à prendre des risques)’’… Tout le monde a vu que le Teddy à 17m est revenu. Faut y aller petit à petit. Aujourd’hui, j’ai passé l’étape la plus difficile. » Et d’ajouter : « Je vais rentrer à Paris avec un grand sourire. »

Il prend le micro du stade : « Merci à vous tous ! On se revoit cet été à Moscou (aux Mondiaux du 10 au 18 août) », promet-il. D’ici là, place à la fin de la préparation, sans doute en stage à Montpellier, avant de renouer avec la compétition aux Interclubs (5 mai). Libéré désormais de toute appréhension.

2013_0330Image0181.JPG

Benjamin Steen

Les PHOTOS

leprog.jpg

10:07 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) | Tags : tamgho, bron |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 23 mars 2013

Teddy Tamgho fera sa rentrée à Bron

2012_0705Image0020.JPGLe recordman du monde en salle a prévu d’effectuer son retour le 30 mars au stade Dubœuf lors d’un meeting départemental, vingt mois après une grave blessure à la cheville.

623 jours après sa blessure à la cheville (fracture de la malléole) à l’échauffement des championnats d’Europe espoirs à Ostrava (République Tchèque), Teddy Tamgho devrait faire son come-back en compétition le 30 mars au stade Pierre-Duboeuf de Bron. Le recordman du monde en salle (17,92m) n’a pas encore confirmé. Mais un petit meeting départemental comportant trois épreuves (triple saut hommes, longueur hommes et femmes) a bien été inscrit au calendrier ce jour-là, sur mesure pour accueillir sa rentrée.

Ses solides attaches lyonnaises, en particulier avec son pote vice-champion d’Europe du 110m haies Garfield Darien, ont sans doute pesé dans ce choix. La date en revanche peut surprendre, alors que la saison estivale n’aura pas débuté. Mais après deux opérations à la cheville, en 2011 après sa fracture puis en juin 2012 (excroissance osseuse), et une si longue éclipse, le champion du monde 2010 et d’Europe 2011 en salle va avoir besoin de temps pour retrouver ses marques… Dans son esprit, ce concours de reprise sera d’ailleurs davantage une séance d’entraînement en situation qu’une véritable rentrée.

Ayant renoncé à la dernière saison en salle histoire de ne pas griller les étapes, l’athlète coaché par Ivan Pedroso n’a repris les bondissements que fin 2012. Il a ensuite dû patienter jusqu’au 30 janvier avant de s’essayer à nouveau au triple saut. Dans la foulée, il avait enchaîné avec un stage de trois semaines en Afrique du Sud sans ressentir de douleur. « J’ai envie de sauter très vite, dès début avril, car je commence à avoir des fourmis dans les jambes. Je veux sauter souvent et avec peu de sauts », expliquait-il dans L’Equipe le 20 février, précisant que « franchir 17m ne serait pas un problème. »

À quatre mois des Mondiaux de Moscou (10-18 août), le compte-à-rebours a commencé. L’enfant terrible et surdoué de l’athlé français en a fait son objectif prioritaire cette saison. Il aura à défier le jeune Américain Christian Taylor (22 ans), champion olympique et du monde en titre, à qui il a laissé le champ libre durant sa convalescence.

Benjamin Steen

tamgho

09:06 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) | Tags : tamgho |  Facebook |  Imprimer | |

mercredi, 20 juillet 2011

Daegu: Teddy Tamgho déclare forfait

leprog.jpgLa France a perdu une de ses meilleures chances de médaille pour les Mondiaux d’athlétisme de Daegu, en Corée du Sud du 27 août au 4 septembre prochains, après le forfait hier de Teddy Tamgho, champion du monde et d’Europe en salle du triple saut, blessé à une cheville.

Souffrant d’une atteinte de l’articulation tibio-astragalienne droite, « avec probable fracture de la malléole interne », selon le médecin de la Fédération française d’athlétisme, Tamgho doit faire une croix sur une année qu’il avait débutée tambour-battant.

Le jeune athlète de 22 ans d’origine camerounaise avait déjà conquis, avec en prime le record du monde indoor (17,92 m), le titre continental le 6 mars au palais omnisports de Paris-Bercy.

IMG_1561.JPG

 

Dès le début de la saison en plein air, le Francilien avait lancé que «les 18 mètres, ça peut tomber à n’importe quel moment», scrutant à l’horizon le record planétaire (18,29 m) du Britannique Jonathan Edwards, de 16 ans d’âge.

Preuve de sa forme, Tamgho avait établi la meilleure performance mondiale 2011 en franchissant 17,91 m le 30 juin à Lausanne, de retour d’un repos forcé pour soigner une cheville droite malmenée sous la pluie de New York début juin.

Ce n’était finalement qu’un avertissement. Tamgho s’est blessé à la même articulation samedi dernier à Ostrava (République tchèque) lors de l’échauffement des qualifications de l’épreuve des Championnats d’Europe espoirs. «J’ai très mal. Ca a l’air sérieux, mais j’espère que la saison n’est pas terminée pour moi», avait-il déclaré à chaud.

A Ostrava, Tamgho n’a pas seulement mis une parenthèse à sa saison. En béquilles, il a pu asister dimanche à l’avènement d’un adversaire inattendu dans l’optique des Jeux de Londres, son principal objectif. L’Ukrainien Sheryf El Sheryf a atterri à 17,72 m, soit d’un seul coup un bond en avant de 0,80 m sur son ancien record personnel.

Son grand ami Garfield Darien est lui aussi forfait, il se fera opéré ce jeudi d'une hernie inguinale.

08:29 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) | Tags : tamgho |  Facebook |  Imprimer | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu