compteur

Avertir le modérateur

vendredi, 17 mai 2013

Felicitas Mensing ou la joie de courir

2013_0113Image0085.JPGLa thésarde allemande de l’ESL, passée par les Etats-Unis, explose à 28 ans, du 1500m sur piste au trail.

Felicitas Mensing ne regarde jamais à la dépense. Exemple il y a deux semaines au 1er tour des Interclubs à Saint-Etienne où l’Allemande de l’Entente Sud Lyonnais a d’abord dû donner un coup de main au… javelot (25m). Ado, elle ne se débrouillait pas trop mal, mais elle n’a pas vraiment la carrure (1,64m ; 55kg). Toujours est-il que ça ne l’a pas empêché de s’adjuger ensuite le 3000mdevant l’internationale Magali Bernard… « Ouf ! J’en ai bavé, soufflait-elle. Il y a deux jours, je suis retournée chez moi à Stuttgart pour une fête de la bière. C’était cool, mais comme il faut payer à l’avance pour les trois litres, j’ai un peu trop bu… »

D’autres n’en auraient pas dormi. L’Allemande n’est pas du genre à se poser des questions. « Elle est géniale, s’enthousiasme son coach Adil Naïm. Elle est toujours partante. » Presque trop pour l’entraîneur, un peu décontenancé par les aventures hors-piste de sa protégée qui, cet hiver, s’est offert une SaintéLyon par équipes dans la neige, un semi-marathon à Lyon (1h22’35’’) ou encore le Trail de la Drôme (3e de cette manche nationale !). « À la base, je suis un peu hostile, avoue-t-il. Mais si c’est bon pour l’équilibre de l’athlète… » Même avec de la fatigue, j’arrive à me pousser. Les longues distances, c’est surtout une question de mental. »

Difficile de trouver à redire, de toute façon, après ses deux podiums de l’hiver aux championnats de France de 1500m en salle (3e ) puis de cross court (2e ). « La salle, ce n’était pas du tout prévu, raconte-t-elle. Au cross, tout le monde me disait qu’après ma 4e place en 2012, c’était à portée de main. Mais je me souvenais que j’avais fait la course parfaite… Je suis surprise d’avoir autant de vitesse, alors que je voulais m’arrêter il y a trois ans… »

À l’époque, elle pensait avoir fait le tour de la question. Chez les jeunes, elle avait bien compté quelques sélections avec l’équipe d’Allemagne sur 800m et 3000m steeple. Mais ses chronos avaient fini par stagner tandis qu’elle s’était envolée pour les États-Unis poursuivre ses études dans les universités de Caroline du Sud puis du Minnesota. L’envie est revenue à son arrivée en France où elle planche sur une thèse de doctorat (sur les voitures hybrides et électriques) dans un laboratoire de Bron (l’Ifsttar). « J’ai trouvé un super-groupe d’entraînement, composé surtout de garçons. Ça me force à me dépasser. »

2013_0113Image0082.JPG

Félicitas au centre avec ses coéquipières de l'ESL Magali-Anne Devigne et Adeline Matera qui disputeront le 800m aux interclubs

Malgré un emploi du temps chargé à quelques mois de sa soutenance, et avec seulement cinq séances par semaine, elle bat à 28 ans tous ses records. Pas de quoi lui donner des regrets : « Je n’aurais pas aimé ne faire que du sport. J’aurais eu trop de pression. » « Intrinsèquement, elle peut aller beaucoup plus vite », assure toutefois Adil Naïm. Après le 2e tour d’Interclubs dimanche à Saint-Etienne, elle devrait avoir l’occasion de le montrer rapidement, car avec tous ces podiums, les portes des meetings se sont ouvertes.

Benjamin Steen

leprog.jpg

dimanche, 17 février 2013

Championnats de France à Aubière: Minima pour Manu Biron

2012_1109Image0077.JPG60 MÈTRES. Biron : « Terminer le boulot »

Fort de sa deuxième place derrière Vicaut, minima en prime, le Lyonnais visera le podium aux championnats d’Europe.

Bien que battu par Vicaut, Emmanuel Biron estime sa mission réussie. Deuxième en 6’’63, il a réalisé hier à Aubière les minima (6’’65) pour les championnats d’Europe (1er -3 mars à Göteborg) tout en battant Lemaitre en série et en finale… De quoi donner le sourire au jeune Lyonnais (24 ans).

Emmanuel, quel goût a cette médaille d’argent que vous aviez déjà décrochée en 2012 mais derrière Lemaitre ?

C’est une belle deuxième place devant Christophe (Lemaitre). C’est la revanche que je voulais cette année. Je suis arrivé prêt pour ces championnats de France et les championnats d’Europe qui vont suivre. Mon début de saison n’a pas été brillant, mais, avec mon préparateur physique Serge Dessel, on avait pris des risques pour retarder mon pic de forme. Il fallait y croire. Je suis très content que ça ait réussi. Maintenant, il va falloir terminer le boulot.

Vous notez que vous êtes devant Christophe, sans regretter d’être derrière Jimmy Vicaut…

Comment dire ? (Il rigole). J’ai moins d’aigreur (sic) envers Jimmy qu’envers Christophe… Christophe, c’est le grand champion du moment. Certes Jimmy fait des choses incroyables. Mais le champion, c’est quand même Christophe. C’est comme battre Bolt! En plus, je suis devant maintenant au bilan de la saison (6’’63 contre 6’’64). C’est intéressant.

Un an après votre 6e place aux Mondiaux en salle à Istanbul (2e Européen), le podium est-il envisageable aux championnats d’Europe ?

Je viserai le podium. Je suis capable de courir en moins de 6’’60. Mon coach (ndlr : Daniel Darien (en photo)) était là aujourd’hui (hier). On va pouvoir corriger ce qui ne va pas.

Vous estimez avoir encore une marge de progression ?

Je pense que mes vingt derniers mètres n’ont pas été mauvais en finale. Mais il me manque encore quelque chose pour être efficace sur mes derniers appuis. C’est une chose que je n’ai pas encore assimilée totalement. J’ai enregistré des bonnes choses aujourd’hui, j’apprends vite. Je ne doute pas que ça se passera comme il faut aux championnats d’Europe.

Reccueilli par B.Steen

 

Longueur : Mazeau confirme

2013_0120Image0013.JPG

Vice-championne de France surprise en plein air l’an dernier, Darlène Mazeau (Entente Sud Lyonnais) a refait le coup hier à Aubière. Comme l’an dernier à Angers, la Réunionaise (20 ans) au format de poche (1,57m ; 45kg) a été devancée par la championne d’Europe Eloïse Lesueur qui était hors de portée (6,63m). Mais alors qu’un saut à 6,05m lui avait suffi l’an passé, cette fois, elle est retombée à 6,25m à son cinquième essai, battant par la même occasion son ancien record personnel (6,19m). « C’est prometteur alors qu’on débute à peine la musculation », estime son coach Franck Matamba qui espère surtout que ce nouveau podium l’incitera à davantage de continuité dans l’effort : « Peut-être que ça lui donnera envie de venir plus souvent à l’entraînement… »

 La Halle Diagana trop petite pour les championnats de France

2012_0917Image0059.JPG

Organisés ce week-end à Aubière (Puy-de-Dôme) pour la septième fois en dix ans, les championnats de France en salle d’athlétisme auront lieu l’année prochaine à Liévin si les travaux de réfection de la salle nordiste sont achevés. En 2015, Bercy ou la nouvelle halle en construction à Miramas sont pressentis. En revanche, la nouvelle Halle Diagana de La Duchère ne pourra pas accueillir la compétition dans sa configuration actuelle contrairement à ce qu’espérait la municipalité de Lyon. « Il faut au minimum 3000 places assises, alors que la salle lyonnaise n’en compte que 2000, explique le président de la FFA Bernard Amsalem. C’est dommage, mais 1000 places en plus représentent 3 ou 4 millions d’euros supplémentaires. Que cette salle ait vu le jour est déjà très bien : c’est un investissement très utile qui manquait. »

400m : Perrossier en finale

Quatrième temps des séries du 400m (55’’72), Estelle Perrossier (Entente Sud Lyonnais) s’est qualifiée pour la finale courue aujourd'hui (16h40).

Perraux conserve son titre

Claire Perraux (ex-Navez) a dû s’employer pour conserver son titre du 1500m (4’24’’53), avec quatorze centièmes d’avance sur Reslinger. L’ex-Décinoise, désormais licenciée au SCO Marseille, effectuait toutefois sa rentrée. Depuis cet hiver, elle s’est installée avec son mari, le coach Bastien Perraux, à Strasbourg où ils s’entraînent avec Bob Tahri.

Félicitas sur la podium

Félicitas Mensing,l'allemande de l'ESL/AsulBron prend une très jolie troisième place sur 1500 en 4'26"90 (record personnel).

leprog.jpg

Tous les résultats


dimanche, 16 décembre 2012

Cross des papillotes: Mensing a bien digéré

2011_1211Image0827.JPGDernier rendez-vous 2012, le Cross des Papillotes semble avoir trouvé la bonne recette avec plus de 650 participants dans les différentes courses au programme de la journée. « Cette année la course est programmée un peu plus tôt et ne tombe pas pendant le premier week-end des vacances, je pense que cela explique en partie cette belle assistance » confie Béatrice Pfaender, la responsable technique du club de Miribel Cotière Athlétisme.

Sur le parcours sinueux du Parc de la Sathonette de St Maurice de Beynost, les athlètes ont offert un beau spectacle avec des courses animées et relevées. L’athlète de l’ESL Félicitas Mensing a parfaitement géré sa course en partant prudemment avant de prendre le meilleur sur sa coéquipière Géraldine Simbola. « J’ai vraiment eu du mal à récupérer après la Saintélyon que j’ai gagné en équipe mixte, et j’ai dû renoncer au cross du Mamelon la semaine dernière. Ici j’avais plutôt prévu de courir doucement pour reprendre le rythme mais rapidement le naturel a repris le dessus et je suis passée devant » explique Félicitas qui va maintenant pouvoir passer de bonnes fêtes de fin d’année avant de faire son retour sur les terrains le 13 janvier à l’occasion des championnats départementaux à Belleville.

La belle image de la journée est venue de Romain Cabart qui levé le pied à quelques mètres de l’arrivée pour attendre son coéquipier Guy Noel Rouania. « Nous avions fait quasiment toute la course ensemble, c’était normal de partager la première place » confiait après coup Romain qui visera cette année une qualification aux championnats de France de Cross.

Résultats :

> Masculins (6180m.) :

Cad. : 1. Jerbi (ACVS) 23’09 ; 2. Chanel (EAB) 23’56 ; 3. Debize (ASVEL) 24’22

Jun. : 1. Petit (LA) 22’21 ; 2. Copetti (ESL) 23’00 ; 3. Mainard (ESL) 23’13

Esp. : 1. Hanafi (ASVEL) 21’31 ; 2. Court (ESL) 21’49 ; 3. Lambolez (ESL) 22’03

Sen. : 1. Cabart (LA) 21’01 ; 2. Rouania (LA) 21’01 ; 3. Fellague (ASCUL) 21’03

Vet. : 1. Picout (ASVEL) 21’51 ; 2. Lefebvre (EAB) 23’02 ; 3. Magand (AFA) 23’10

> Féminines (5380m.) :

Jun. : Desroches E. (ASVEL) 23’12 ; 2. Lauquin (ASVEL) 23’49 ; 3. Roger (ACT) 24’32

Esp. : 1. Lebrun (ACT) 23’16 ; 2. Pallieres (SBJ) 27’16 ; 3. Nallet (Chassieu) 29’57

Sen. : 1. Mensing (ESL) 20’21 ; 2. Simbola (ESL) 21’00 ; 3. Vittet (LA) 21’06

Vet. : 1. Roche (ASC) 24’18 ; 2. Vannobel (ESL) 24’38 ; 3. Achard (ASC) 24’52

leprog.jpg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu