compteur

Avertir le modérateur

lundi, 08 février 2010

Hassan Chahdi prend le pouvoir , Hélène Guet l'emporte aussi

leprog.jpgLe vice-champion d'Europe espoir (20 ans) a subtilisé le titre régional à Berioui qui a abandonné

Les générations se croisaient hier après-midi à Mably. Résultat des courses, le cross régional a peut-être changé d'ère, et pour un moment, à voir la marche triomphale de Hassan Chahdi - 20 ans et une bouille de bachelier - tandis que Saïd Berioui (35 ans) mettait la flèche à mi-parcours du deuxième des quatre tours à couvrir. Ce n'était pas la journée des Ligériens qui ont frôlé la faute de goût sur leurs terres (un seul titre en individuel). Bronchitique et le mollet en petite forme, le coureur de Firminy, tenant du titre, avait rapidement compris qu'il n'aurait pas d'argument à opposer au vice-champion d'Europe espoir. « J'ai essayé de jouer mon jeu mais je n'étais pas bien et je suis tombé sur un jeune talentueux et très costaud », a reconnu Berioui qui va maintenant faire l'impasse sur les championnats interrégionaux en espérant se refaire la cerise…Même s'il disputait hier son premier cross long avec les seniors, Chahdi n'a pas eu besoin d'un dessin. « Je suis parti prudemment car c'est quand même une surprise de gagner. J'avais déjà remarqué que lorsque Berioui essaye de placer des accélérations au début, c'est qu'il n'est pas bien. Donc, j'ai attaqué et il n'a pas suivi. » Pas plus que Masciotra qui continuait au train : « Je n'ai même pas essayé de suivre, avouait le néo-Grenoblois. Il se destine à l'équipe de France senior et je savais qu'il était fort mais peut-être pas déjà à ce point… » C'était parti pour le show Chahdi. « Maintenant, tu te fais plaisir », lui balançait son entraîneur, Christian Dunand, sur le bord du parcours. « Depuis le temps, j'avais vraiment envie de courir en compétition. L'entraînement, à force, c'est lassant… », disait-il après-coup.

2010_0207Image0457.JPGC'est qu'il n'avait plus accroché de dossard depuis son podium aux championnats d'Europe espoirs à Dublin le 13 décembre. Il s'était ensuite envolé dans les valises des cadors du demi-fond Baala-Tahri-Mekhissi Benabbad pour trois semaines de stage sous le soleil de l'Afrique du Sud à 1 800 m d'altitude. S'il se demandait hier au départ s'il avait digéré, la réponse est claire, même si l'abandon de Berioui bouche un peu la perspective. « Sans dévaloriser la concurrence, c'était une bonne course de rentrée alors qu'il est dans une phase de creux dix jours après sa redescente de l'altitude, analysait Dunand. La semaine dernière, on n'a pas levé le pied. C'est ce qu'il faut faire. Il sera mieux aux Inter et aux championnats de France (7 mars à la Roche-sur-Yon). » Ça promet même si le plus dur commence.

Masciotra et Nyonsaba complètent le podium. Ils ont sauvé leur place de justesse car on a lutté pied à pied derrière Chahdi, avec Gigante (4e) et l'armée de Rhodaniens Talaouanou (5e), Jaillardon (6e), Da Silva (7e) et Hours (9e).

2010_0207Image0462.JPG

Chez les femmes, pas de passation de témoin. Hélène Guet (25 ans), 41e du dernier Euro, n'a fait qu'une bouchée de sa partenaire d'entraînement Anne-Cécile Thévenot et de la championne du monde et d'Europe junior de triathlon Emmie Charayron, diminuée par une inflammation de la gorge. Comme elle avait survolé les championnats du Rhône, Guet ne s'est préoccupée que d'elle-même : « Les consignes de mon entraîneur (ndlr : Bastien Perraux), étaient de faire ma course et de finir le dernier kilo (sic) un peu plus vite, mais j'ai eu un petit coup de mou. »

2010_0207Image0293.JPG

Dans quinze jours aux Pré-France à Yzeure (21 février), on prend quasiment les mêmes (plus les Auvergnats) et on recommence...

Benjamin Steen

« Hélène est énorme ! » > Anne-Cécile Thévenot (US Oyonnax ; 2e senior)

« C'est parti vite mais je me sentais très bien et j'ai pu revenir rapidement sur la tête. Il ne fallait juste pas s'emballer. Je ne pouvais pas faire mieux. Je m'entraîne tous les jours avec Hélène (Guet). Elle est énorme ! J'ai gagné ma course. »

« Honnête mais pas terrible » > Emmie Charayron (Asvel ; 3e senior)

« Ma gorge me brûle depuis vendredi et comme devant elles ont fait une très belle course, ça a été difficile. J'ai fait une course honnête mais pas terrible. Avec l'entraînement pour le triathlon, je me suis sentie un peu petite et un peu raide. »

« Tirée vers le haut » > Clémence Tavernier (US Oyonnax ; 1re junior)

L'Oyonnaxienne a bouclé ses années dans les jeunes catégories en restant invaincue aux Régionaux: «Je suis en forme après 12 jours de stage au Portugal. L'ordre du coach était de partir vite et de faire ma course car on va maintenant enchaîner les courses jusqu'au championnat de France où ce sera très relevé. J'ai été championne de France cadette il y a deux ans. L'année dernière, j'étais loin. Je sais que c'est aléatoire. Depuis cette année, je m'entraîne bien au pôle espoir à Lyon dans un groupe avec des filles qui évoluent à haut niveau (Hélène Guet, Claire Navez, Anne-Cécile Thévenot). Elles me tirent vers le haut. »

« J'espère que ça va durer » > Sofiane Boulekouane (ACO Firminy ; 2e junior)

« C'est une grande satisfaction. Le vainqueur (Cantero) était intouchable. C'est mon meilleur résultat à ce niveau. J'ai eu une saison très compliquée l'an dernier. J'avais enchaîné les maladies. Cette année, j'ai de la chance, je fais des bonnes séances. J'espère que ça va durer. »

« Je me suis battu » > Karim Talaouanou (Lyon Athlé ; 5e senior)

« Je me suis battu. J'ai dû faire une course intelligente pour revenir et rester dans le coup pour le podium. Je prouve que je suis encore là. A mon âge (33 ans) je m'en tire bien. »

Recueilli par B.S

Tous les résultats, Toutes les Photos

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu