compteur

Avertir le modérateur

samedi, 12 mars 2011

Samedi matin à Parilly: Christelle, Hassan et Bob!!!

IMG_0225.JPGIMG_0119.JPG

2010_0710Image0266.JPG

 

 

 

 

 

 



Du très beau monde ce matin dans la parc de Parilly.

Avec pas moins de trois stars de la piste, du cross et de la route.

Chrsitelle Daunay qui vient de remporter son troisième titre de championne de France de cross a participé à l'échauffement des athlètes avec ses amis de Lyon-Athlétisme avant que chacun s'occupe de sa propre séance, c'était triangle pour Christelle et son ami Frédéric Bouvier. Christelle qui me confiait se préparer pour un 10 000m, sans pour autant annoncer son ambition de battre le record de France de Rosario Murcia.

Présent aussi mais en solitaire le champion de steeple Bob Tahri.

Ainsi qu'un habitué mais avec un grade de plus depuis sa seconde place des championnats de France de cross, Hassan Chahdi et toute sa bande de 'Matumaïni' mais bien plus tard pour tout ce groupe qui prendra le relais vers 11h0.

vendredi, 09 avril 2010

Christelle Daunay de retour à Paris

logo-soutenu_par.jpgEntre Christelle Daunay et le marathon de Paris, l’histoire est belle. En deux participations (2007 et 2009), la Française y a toujours battu le record de France de la spécialité (dont l’an dernier en 2h25’43’’). Cette année, sa préparation a été un peu plus chaotique dans la foulée d’un excellent marathon de New-York, terminé début novembre à une superbe troisième place. Mais la fondeuse du SCO Sainte Marguerite Marseille, entrainée par Cédric Thomas, a retrouvé l’envie et ses sensations au fil des semaines. Interview.

Christelle, comment s’est déroulée votre préparation de ce marathon de Paris ?
La reprise a été plus difficile que l’année dernière. J’ai commencé à recourir en décembre après le marathon de New-York. Les conditions climatiques ont été compliquées cet hiver avec la neige et le verglas. Et il y a eu cette petite blessure qui m’a contrainte à ne pas prendre le départ des Championnats de France de cross. Mais depuis trois semaines, tout se passe bien. J’ai retrouvé un état de forme qui me donne de grands espoirs.

Quelle a été la nature exacte de votre pépin physique ?
Je me suis fait une grosse contracture au jambier antérieur, une blessure due à la mauvaise météo. En fait, il y a eu un changement au niveau de ma foulée et de mon attitude qui a contraint mon pied à évoluer de manière différente, qui a modifié mon appui. Mais tout est rentré dans l’ordre.

daunay02.jpg

 

Comment avez-vous géré tout ça sur le plan mental ?

Après New-York, je me suis posé des questions. Mais dès que l’objectif du marathon de Paris a été fixé, j’ai retrouvé l’envie. J’étais même pressée de retourner à l’entraînement.C’est vrai qu’il y a eu plus d’incertitudes que d’habitude cette saison. J’ai couru en 1h13 le semi-marathon de Rome (1h13’39’’ le 28 février). Mais il y avait un fort vent défavorable le long d’une ligne droite de 18 km… J’étais toute seule et j’ai peut-être étmoins forte mentalement. Après la course, je me suis dit qu’il me restait encore du travail. Et je suis retournée au charbon.

Vous êtes-vous fixée un objectif chronométrique précis ?
C’est toujours difficile de donner un chrono. Je pense avoir le même niveau que l’an dernier. L’adversité sera élevée puisque des Ethiopiennes seront présentes (ndlr : René Auguin, son manager, intervient et explique que l’une d’elle a prévu de partir sur les bases de 2h20). Donc je ne la suivrai pas ! Je pourrais peut-être revenir par la suite. J’aimerais améliorer ma meilleure place. J’ai déjà terminé deux fois troisième. Mon conjoint sera présent à mes côtés pour m’accompagner. Comme toujours, c’est moi qui donnerai le rythme et non lui qui l’imposera.

Contrairement à New-York, où les femmes s’élancent avant les hommes, vous serez cette fois entourée de garçons. Est-ce un « plus » ?
J’ai toujours couru accompagnée à Paris. C’est bien sur le plan moral. Mais se retrouver juste entre filles ne m’a pas empêchée de faire de bonnes courses. Je suis une compétitrice. L’inconvénient, c’est qu’on est peut-être un peu plus isolée. En revanche, on est sans doute plus à l’écoute de ses propres sensations.

Pour vous qui vivez dans la capitale, courir le marathon de Paris est sans doute un moment un peu particulier…
Je connais bien Paris et le parcours. C’est ma ville Je peux donc partager cette course avec les Parisiens, qu’ils soient athlètes, spectateurs ou bénévoles. Je serai peut-être plus encouragée qu’autre part, c’est important. Et c’est toujours agréable de courir dans un cadre sympathique. Je vais aller repérer dans quelques jours les modifications du parcours, notamment dans le bois de Boulogne.

Sentez-vous que vous possédez encore une grosse marge de progression ?
Je m’améliore encore. Je manque peut-être encore un peu d’expérience. Les acquis de l’entraînement s’accumulent au fil du temps. Je suis arrivée tard à haut niveau. Je ne vais pas gagner trois minutes sur marathon comme l’an dernier. Mais j’ai toujours l’envie de progresser.

Propos recueillis par Florian Gaudin-Winer pour athle.com

Retrouvez la biographie de Christelle en cliquant ici

 

 

09:05 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme, Course sur route | Commentaires (0) | Tags : daunay |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 07 juin 2008

Daunay, reine du 10 000m

2121681824.jpgChristelle Daunay qui était en stage à Lyon jusqu'à mercredi est championne de France du 10 000m dans le super temps de 31'57"40, elle bat son record personnel qui était de 32'09"31 et devient la sixième meilleure française de tous les temps. De bon augure à deux mois demain des Jeux Olympiques de Pékin.

16:03 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) | Tags : daunay |  Facebook |  Imprimer | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu