compteur

Avertir le modérateur

vendredi, 10 mai 2013

Mondial des 24 heures 2013: Avec Pascale Bouly du Décines Meyzieu Athlétisme

2013_0413Image0274.JPGPascale Bouly du Décines Meyzieu Athlétisme participera ce week-end à Steebergen aux Pays-Bas aux championnats du monde des 24 heures.

Championne d'europe et vice-championne du monde  par équipes en 2012, elle espère une performance indiviuelle et collective pour cette nouvelle sélection.

Son entraineur de toujours Roland Schroll sera présent à ses côtés pour l'encourager.

Pascale était 23e des mondiaux 2012 avec 208,952 km et possède un record de 216,246 km.

hollande_036__600_x_447_.jpg

« L’an passé j’étais satisfaite d’avoir pris la place de 3e française et d’être montée sur le podium par équipe. Par contre, mon score inférieur à mon record m’avait déçue. Cette fois, j’espère me rapprocher des 220 km. Même si on va souffrir, nous aurons le plaisir de vivre ce grand championnat avec l’équipe. C’est dingue, quand on s’est tous retrouvé hier, j’avais l’impression que l’on s’était quitté la veille »

doc_043__600_x_430_.jpg

Photos de Christophe Rochotte pour VO2

Suivre la course en direct à partir de samedi midi

20:16 Écrit par La Com dans Athlétisme, Coup de Coeur | Commentaires (1) | Tags : bouly |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 10 septembre 2012

Pascale Bouly (Décines Meyzieu Athlétisme) championne d'Europe avec l'équipe de France

subst.news.tiny.gifLes équipes de France ont remporté 7 médailles en Pologne, dont 3 individuelles et 4 par équipes. Ce championnat permettait également de décerner les titres européens. Alors que ce groupe avait essentiellement pour objectif de bien figurer sur le plan collectif, deux de ses éléments ont accédé en solo au podium : Ludovic Dilmi 3e du mondial avec une performance de 257,819 km et second européen. Et Cécile Nissen, 4e mondiale suite à un cumul de 234,524 km et 3e européenne.

Les équipes de France hommes et femmes ont été en mesure de rivaliser avec les nations réputées spécialistes de l’ultra. Les messieurs terminent seconds derrière les Allemands mais devant les Américains dans le cadre du mondial, et aussi deuxième à l’échelle européenne. Quand aux dames, elles se classent deuxièmes du mondial derrière les USA et décrochent le graal européen.

Ces résultats sont d’autant plus exceptionnels que jamais cette épreuve n’avait été organisée dans un contexte aussi relevé. En effet, 35 nations avaient inscrits des délégations et, pour la première fois, l’effectif dépassait le nombre de 260 participants.

Sur le plan individuel, plusieurs favoris sont passés à côté. L'Italien Ivan Cudin, en délicatesse avec son dos, a été contraint de renoncer. Quant au Japonais Shingo Inoué, Champion du monde en titre, il ne pointe qu'au 19e rang avec 240,791 km, alors qu’il espérait aller au-delà des 260 km.
Bien que l’Américain Mike Morton dispose d’un palmarès impressionnant, peu de spécialistes de l’ultra l'imaginaient gagner la course. Spécialisé dans le trail et les courses mythiques,  il a pris la tête dès le départ et résisté jusqu’au bout pour l'emporter avec 277,543 km, soit une avance de près de 16 km sur l’Allemand Florian Reus (261,718 km) et pratiquement 20 km de marge sur Ludovic Dilmi. Il s’agissait seulement son second 24 heures.

A posteriori, il reconnaîtra : « C’est plus dur qu’un trail, où j’ai l’impression que le temps passe plus vite. Là, il faut s’accrocher et il est plus difficile de lutter contre la douleur, quand l’on tourne en rond. La perspective de repousser les limites du record US m’ont motivé. Je suis fier d’avoir atteint cet objectif ». Ludovic Dilmi, lui, ne s’imaginait pas obtenir un tel résultat : « Vu le niveau du plateau, je ne m’attendais pas à monter sur la boîte. Nombre de favoris ont abandonné et j’explique ce résultat par ma préparation. Je me suis beaucoup entraîné. Après, je n’ai rien lâché. Je me suis accroché et je dois reconnaître que le staff a été génial. Ils m’ont poussé durant la dernière heure »

Les autres sélectionnés français terminent aux places suivantes : Emmanuel Fontaine est 8e avec 251,128 km, Jean-François Harruis 12e avec 247,762 km, Thierry Douriez 53e (222,461 km), Denis Morel 120e (193,068 km) et Jean-Marc Bordus 160e (177,660 km).

pascale-bouly-court-pendant-24-heures-photo-jean-guinet.jpg

Photo Jean Guinet

En dépit de l’abandon d’Anne-Cécile Fontaine pour blessure, les autres filles se sont bien battues et ont réussi à résister aux attaques des autres européennes.
Outre Anne-Cécile, la Japonaise  Mami Kudo, recordwoman du monde, a été contrainte de renoncer, de quoi ouvrir les perspectives des outsiders. Au final, la Tchèque Michaela Dimitriadu s’impose avec 244,232 km. Elle précède l’Américaine Connie Gardner (240,385 km), l’Anglaise Emily Gelder (238,875 km) et Cécile Nissen (234,524 km). A l’instar des hommes, toutes ces athlètes ont trouvé le parcours difficile en raison de son revêtement comportant un secteur pavé. Quant aux copines de Cécile, elles se classent ainsi : Anne-Marie Vernet 10e avec 223,160 km, Pascale Bouly 23e avec 208,557 km, Sylvie Peuch 34e (194,193 km) et Catherine Massif 56e (175,430 km).

2012-WC24H0072.jpg

Enfin, il importe de signaler qu’au sein du club France il régnait une ambiance très amicale, où chacun a eu à cœur de se mettre au service du groupe. Nul doute qu’au cours des prochaines années, ces coureurs d’ultra ne cesseront d’étonner.

Christophe Rochotte, sur place en Pologne, pour athle.f

Tous les résultats

15:20 Écrit par La Com dans Athlétisme, Coup de Coeur, Résultats | Commentaires (0) | Tags : bouly |  Facebook |  Imprimer | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu