compteur

Avertir le modérateur

samedi, 01 juin 2013

MEETING DE MARSEILLE. Manu Biron frustré par le vent

2013_0110Image0087.JPGPour une fois cette année, ni la pluie ni le froid ne sont venus gâter les performances au meeting de Marseille. N’empêche, les conditions étaient loin d’être idéales hier soir sur le stade Ancelin balayé par des violentes rafales. « C’était affolant tellement ça soufflait dans tous les sens. C’était impossible de réaliser un chrono. L’essentiel c’était de gagner », racontait après coup Emmanuel Biron (ESL). Mission réussie pour le Lyonnais pour sa première vraie ligne droite de la saison face à un beau plateau français. Pour le chrono, il faudra attendre (10’’64 ; -1m/s). « J’ai eu de bonnes sensations au départ puisque j’ai posé tout le monde. Ensuite j’ai essayé de m’appliquer. Il me manque encore un peu de finish, mais c’est encourageant. Mais c’est frustrant de ne pas valider ça avec un beau chrono », regrette le Lyonnais qui a, cependant, presque assuré sa sélection pour le championnat d’Europe par équipes (22-23 juin à Gateshead) et les Jeux Méditerranéens (26-29 juin à Mersin). Chez les femmes, Jennifer Galais décroche pour sa part une belle troisième place (derrière l’Américaine Van Buren et Véronique Mang), elle aussi ralentie par le « zef » (11’’82 ; -0,5m/s) une semaine après son double succès à Forbach (11’’69 ; -0,6m/s sur 100m et 24’’06 ; +0,3m/s sur 200m). Après avoir regagné Lyon dans la nuit, Biron et Galais participeront aujourd’hui au meeting de Genève pour un test grandeur nature avec les relais 4x100m de l’équipe de France. Enfin, à noter la victoire hier d’Hugo Grillas (ESL) sur 400m haies (51’’14).

2013_0519Image0177.JPG

Tous les résultats

B.Steen

leprog.jpg

dimanche, 17 février 2013

Championnats de France à Aubière: Minima pour Manu Biron

2012_1109Image0077.JPG60 MÈTRES. Biron : « Terminer le boulot »

Fort de sa deuxième place derrière Vicaut, minima en prime, le Lyonnais visera le podium aux championnats d’Europe.

Bien que battu par Vicaut, Emmanuel Biron estime sa mission réussie. Deuxième en 6’’63, il a réalisé hier à Aubière les minima (6’’65) pour les championnats d’Europe (1er -3 mars à Göteborg) tout en battant Lemaitre en série et en finale… De quoi donner le sourire au jeune Lyonnais (24 ans).

Emmanuel, quel goût a cette médaille d’argent que vous aviez déjà décrochée en 2012 mais derrière Lemaitre ?

C’est une belle deuxième place devant Christophe (Lemaitre). C’est la revanche que je voulais cette année. Je suis arrivé prêt pour ces championnats de France et les championnats d’Europe qui vont suivre. Mon début de saison n’a pas été brillant, mais, avec mon préparateur physique Serge Dessel, on avait pris des risques pour retarder mon pic de forme. Il fallait y croire. Je suis très content que ça ait réussi. Maintenant, il va falloir terminer le boulot.

Vous notez que vous êtes devant Christophe, sans regretter d’être derrière Jimmy Vicaut…

Comment dire ? (Il rigole). J’ai moins d’aigreur (sic) envers Jimmy qu’envers Christophe… Christophe, c’est le grand champion du moment. Certes Jimmy fait des choses incroyables. Mais le champion, c’est quand même Christophe. C’est comme battre Bolt! En plus, je suis devant maintenant au bilan de la saison (6’’63 contre 6’’64). C’est intéressant.

Un an après votre 6e place aux Mondiaux en salle à Istanbul (2e Européen), le podium est-il envisageable aux championnats d’Europe ?

Je viserai le podium. Je suis capable de courir en moins de 6’’60. Mon coach (ndlr : Daniel Darien (en photo)) était là aujourd’hui (hier). On va pouvoir corriger ce qui ne va pas.

Vous estimez avoir encore une marge de progression ?

Je pense que mes vingt derniers mètres n’ont pas été mauvais en finale. Mais il me manque encore quelque chose pour être efficace sur mes derniers appuis. C’est une chose que je n’ai pas encore assimilée totalement. J’ai enregistré des bonnes choses aujourd’hui, j’apprends vite. Je ne doute pas que ça se passera comme il faut aux championnats d’Europe.

Reccueilli par B.Steen

 

Longueur : Mazeau confirme

2013_0120Image0013.JPG

Vice-championne de France surprise en plein air l’an dernier, Darlène Mazeau (Entente Sud Lyonnais) a refait le coup hier à Aubière. Comme l’an dernier à Angers, la Réunionaise (20 ans) au format de poche (1,57m ; 45kg) a été devancée par la championne d’Europe Eloïse Lesueur qui était hors de portée (6,63m). Mais alors qu’un saut à 6,05m lui avait suffi l’an passé, cette fois, elle est retombée à 6,25m à son cinquième essai, battant par la même occasion son ancien record personnel (6,19m). « C’est prometteur alors qu’on débute à peine la musculation », estime son coach Franck Matamba qui espère surtout que ce nouveau podium l’incitera à davantage de continuité dans l’effort : « Peut-être que ça lui donnera envie de venir plus souvent à l’entraînement… »

 La Halle Diagana trop petite pour les championnats de France

2012_0917Image0059.JPG

Organisés ce week-end à Aubière (Puy-de-Dôme) pour la septième fois en dix ans, les championnats de France en salle d’athlétisme auront lieu l’année prochaine à Liévin si les travaux de réfection de la salle nordiste sont achevés. En 2015, Bercy ou la nouvelle halle en construction à Miramas sont pressentis. En revanche, la nouvelle Halle Diagana de La Duchère ne pourra pas accueillir la compétition dans sa configuration actuelle contrairement à ce qu’espérait la municipalité de Lyon. « Il faut au minimum 3000 places assises, alors que la salle lyonnaise n’en compte que 2000, explique le président de la FFA Bernard Amsalem. C’est dommage, mais 1000 places en plus représentent 3 ou 4 millions d’euros supplémentaires. Que cette salle ait vu le jour est déjà très bien : c’est un investissement très utile qui manquait. »

400m : Perrossier en finale

Quatrième temps des séries du 400m (55’’72), Estelle Perrossier (Entente Sud Lyonnais) s’est qualifiée pour la finale courue aujourd'hui (16h40).

Perraux conserve son titre

Claire Perraux (ex-Navez) a dû s’employer pour conserver son titre du 1500m (4’24’’53), avec quatorze centièmes d’avance sur Reslinger. L’ex-Décinoise, désormais licenciée au SCO Marseille, effectuait toutefois sa rentrée. Depuis cet hiver, elle s’est installée avec son mari, le coach Bastien Perraux, à Strasbourg où ils s’entraînent avec Bob Tahri.

Félicitas sur la podium

Félicitas Mensing,l'allemande de l'ESL/AsulBron prend une très jolie troisième place sur 1500 en 4'26"90 (record personnel).

leprog.jpg

Tous les résultats


vendredi, 11 janvier 2013

MEETING SPRINT HAIES DE LYON. Emmanuel Biron : «Shooter Lemaitre au moins une fois»

2013_0110Image0088.JPG

Rentré en douceur hier soir à Lyon (6’’88), le spécialiste lyonnais du 60 mètres attend beaucoup de la saison en salle.

C’était hier soir la pré-rentrée pour Emmanuel Biron face à sept petits jeunes du comité du Rhône tout contents de se retrouver au départ de la course phare du premier meeting sprint-haies de la Halle Diagana face à la révélation 2012 du sprint français. « On va voir qui est le patron », blaguer l’un d’eux avant de se glisser dans les starting-blocks. Finalement, on a vu : le vice-champion de France s’imposait sans forcer en 6’’88, plus appliqué à travailler son départ qu’à pister le chrono. Ce sera pour plus tard. Il en brûle d’envie.

Que penser de cette première sortie ?

C’est une rentrée deux semaines plus tôt que d’habitude (ndlr : 6’’76 à Bordeaux le 28 janvier en 2012). J’ai vu des choses que je vais pouvoir régler dès demain. J’ai été à l’aise sur mon départ et sur ma transition. La fin de course laisse à désirer, mais il y aura un stage (21 janvier-6 février à Clermont) pour le travailler. Le chrono n’avait aucune importance, mais 6’’88, ça me va. Sans adversité, c’était difficile de se motiver au milieu d’une grosse semaine.

2013_0110Image0067.JPG

Vous avez repris très tôt après les JO. C’était déjà en pensant à la salle ?

J’ai repris le 17 septembre ! C’est surtout que j’avais emmagasiné tellement d’éléments lors de cette saison olympique que je voulais vite les bosser.

La déception de votre non-titularisation dans le relais 4x100m aux JO constitue-t-elle une motivation ?

Complètement même si je ne cherche pas à montrer ce que je vaux. J’ai bien compris qu’il faut que je me place parmi les meilleurs sprinteurs, ce que j’ai commencé à faire l’an passé. Maintenant, il faut enfoncer le clou au niveau français et au niveau européen. J’ai confiance en moi. Je travaille même plus que l’an passé. Je suis aussi puissant aujourd’hui qu’à la fin de la saison dernière. Et il me reste une énorme marge d’ici l’été.

Qu’appréciez-vous sur 60m ?

C’est l’essence du sprint. On n’a pas le droit à l’erreur. J’aime ces duels contre les autres et moi-même. Et puis, grâce à mon départ, c’est sur cette distance que je peux le mieux m’exprimer pour le moment. Mais je vois ça comme un passage obligé pour préparer le 100m. je suis un jeune sprinteur. Ce n’est que ma deuxième année à 100 % sur le sprint alors que jusqu’en 2010 je préparais surtout la longueur.

En 2012, vous aviez très tôt affiché votre immense ambition…

Oui, j’avais dit que je voulais courir en 10’’0 (rire). Et je l’ai presque fait (10’’10; +2,6m/s).

Comment voyez-vous la saison qui vient ?

Cet hiver, j’ai envie de faire mal et de faire jouer la concurrence. Aux Europe, j’ai l’intention de jouer ma carte à fond. Je ne lésine pas sur les moyens.

Comment imaginez-vous la rivalité avec Christophe Lemaitre – invaincu en France depuis 2009 – et Jimmy Vicaut ?

J’ai encore eu Jimmy aujourd’hui au téléphone et on s’amuse à se donner le défi de battre Christophe. Notre but, c’est de le shooter au moins une fois (rire). C’est une émulation bon enfant qui profite à tout le monde.

Après votre 6 e place aux Mondiaux en salle 2012, cette année, vous êtes attention sur le podium aux championnats d’Europe (1 er-3 mars à Göteborg)…

J’ai envie de cela. J’ai hâte de finir ma préparation et d’aller me confronter aux gars.

> SON PROGRAMME – 26 janvier : meeting de Glasgow ; 8 février : Düsseldorf (ou Gand le 10 février) ; 12 février : Val de Reuil (à confirmer) ; 16-17 février : championnats de France à Aubière.

Recueilli par Benjamin Steen

leprog.jpg


19:53 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (1) | Tags : biron |  Facebook |  Imprimer | |

jeudi, 15 novembre 2012

Inauguration de la Halle d'Athlétisme Stéphane Diagana: Les Vidéos !

2012_1109Image0392.JPG

Le Quatrache

2012_1109Image0404.JPG

La course à l'américaine femme

 

2012_1109Image0459.JPG

La course à l'américaine homme

2012_1109Image0503.JPG

Le 55 yards féminin

2012_1109Image0553.JPG

Le 55 yards masculin


LYON CAPITALE


FRANCE  3

08:46 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) | Tags : clémenceau, grillas, vittet, thevenot, galais, biron |  Facebook |  Imprimer | |

dimanche, 17 juin 2012

Championnats de France Elite à Angers: Emmanuel Biron « Faites-moi confiance ! »

leprog.jpg

Troisième du 100m en 10’’10, le Lyonnais rate toutefois les minima pour les championnats d’Europe (10’’21) en raison d’un vent supérieur à la limite autorisée. Il en appelle à l’indulgence de la DTN.

Emmanuel B iron a gagné sa place dans le relais 4x100m à l’Euro et aux JO. Mais le Lyonnais s’imagine aussi un destin individuel après sa prometteuse troisième place en 10’’10 hier à Angers  Photo Le Courrier de l’Ouest

PHOTO: Le Courrier de l'Ouest

Emmanuel Biron n’a pas enquiquiné Christophe Lemaitre par hasard l’hiver dernier en finale des championnats de France du 60m. Le Lyonnais (23 ans) est sans nul doute le meilleur partant de l’hexagone. Le 6 e des derniers Mondiaux en salle à Istanbul l’a encore prouvé hier en finale du 100m des championnats de France en giclant comme une balle des starting-blocks, poussant Christophe Lemaitre et Jimmy Vicaut à trimer jusqu’aux 60 mètres pour enfin revenir à sa hauteur. C’est ce qu’il voulait retenir de sa deuxième finale nationale du 100m (5 e en 10’’29 en 2011) alors qu’il ne se consacre au sprint que depuis un an, après avoir renoncé (temporairement) au saut en longueur. « Je suis jeune dans la discipline et on peut valider maintenant que j’ai un bon départ. Malheureusement, je pêche à la fin. Cent mètres, c’est encore un peu long. Mais la saison ne fait que commencer. »

C’est certain. En terminant finalement troisième en 10’’10, il a gagné sa place dans le relais 4x100m qui ira défendre son titre européen à Helsinki (27 juin-1er juillet) avant d’enchaîner avec les JO de Londres. « C’était au moins ce que j’espérais aujourd’hui (hier) même si je pensais à la plus haute marche. Il fallait viser quelque chose de gros pour rivaliser avec ces deux-là. Je suis content de moi parce que je n’ai rien lâché. » Malheureusement pour lui, le vent lui a joué un mauvais tour. Mesuré à 2,6m/s (au-dessus des 2,0m/s autorisés), il ne permet pas d’homologuer sa performance. Alors qu’il n’avait couru qu’en 10’’33 cette saison, il manque donc les minima (10’’21) pour l’Euro. Il ne fait pourtant aucun doute qu’il les a dans les jambes : « Je pense que je vaux 10’’15/10’’17 avec du vent régulier », assure-t-il. Mais il devra espérer un coup de pouce du DTN Ghani Yalouz avec qui il a longuement conversé après son 100m. « J’ai essayé de lui en toucher quelques mots, avoue-t-il. Il ne sait pas trop si c’est possible. Est-ce qu’il peut y avoir une faveur ? Je ne sais pas. On verra. J’ai envie de leur dire : faites-moi confiance ! On m’a demandé d’être présent le jour J. Je n’ai pas défailli. » Réponse dès demain soir à la publication de la liste de la sélection.

09:10 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) | Tags : biron |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 06 février 2012

Manu Biron: Je crois en moi

leprog.jpg

Deuxième du 60m du meeting de Mondeville samedi soir, le relayeur international de l’Entente Sud Lyonnais s’est approché à trois centièmes des minima pour les Mondiaux en salle. A six mois des JO de Londres, le jeune Lyonnais (23 ans) espère que ce n’est qu’un début.

emmanuel-biron-poursuit-sa-progression-au-sprint-en-ligne-de-mire-cet-hiver-les-mondiaux-en-salle.jpg

Hier soir, il était toujours à Caen dans l’attente d’un avion pour Lyon. Mais Emmanuel Biron ne va pas regretter son déplacement à Mondeville où le relayeurs international de l’Entente Sud Lyonnais s’est classé deuxième samedi soir en finale du 60 m en 6’’71. Battu seulement par le Cubain Perez (6’’61), le Lyonnais avait dès la série établi un nouveau record personnel en 6’’70 (l’ancien, 6’’74, datait du meeting de Houston 2011). Il échoue à trois centièmes des minima (6’’67) pour les championnats du monde en salle (9-11 mars à Istanbul). Mais il préfère ne retenir que les points positifs.

Êtes-vous content de battre votre record ou frustré de rater les minima ?

Les deux. Mais je sais que c’est pour bientôt. Ces 6’’70, c’est ce que j’aurais voulu faire dès ma première sortie (ndlr: 6’’76 à Bordeaux la semaine dernière). Il a fallu attendre la deuxième. Mais je suis dans les temps. Maintenant, j’attends mon jour. Normalement, je courrai mon prochain 60 m aux Interrégionaux en salle à Aubière où je pars en stage une dizaine de jours. J’aurais pu courir au Val-de-Reuil (ndlr: avec Christophe Lemaitre), mais je serai sur place à Aubière, ce sera plus simple. J’ai déjà battu la plupart de mes records en étant seul.

Comment expliquer que vous soyez allé plus vite en série qu’en finale ?

J’ai eu un manque de continuité technique au départ en finale : au lieu de pousser 30m comme d’habitude, je me suis relevé avant d’avoir atteint ma vitesse max. J’ai été un peu trop pressé, parce que je partais pour courir en moins de 6’’70. Mais les meetings, ça sert justement à se régler. Maintenant, je sais ce que j’ai à faire. Pour les minima, normalement, ça doit passer. Il faut juste que je sorte la bonne course.

Contrairement aux autres hivers, vous ne faites pas de saut en longueur… Est-ce la clé de ce bon début de saison indoor ?

C’est vrai qu’à cause de la longueur, j’avais toujours des douleurs aux tendons d’Achille. Chaque rentrée, je me blessais. Cet hiver, j’ai quand même été ralenti dans ma préparation par un problème aux lombaires, mais globalement, le pari est réussi.

Avoir couru l’an dernier en 10’’29 sur 100m et avoir été aux Mondiaux à Daegu, vous a-t-il procuré l’an dernier la confiance qui vous manquait ?

Cela m’a surtout donné énormément d’envie: je suis porté par une vague qui part de Daegu et qui va aux JOde Londres. La saison dernière m’a effectivement réconforté. On me disait depuis longtemps que je pouvais faire de belles choses. J’ai pris conscience que j’en étais capable. Maintenant, je crois en moi. Je sais que je peux courir en 10’’00 (sur 100m). Peut-être moins, mais pas plus.

Cela va être écrit…

J’assume.

Recueilli par B.S.

16:14 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) | Tags : biron |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 28 janvier 2012

Meeting en salle de bordeaux : Manu Biron, Istanbul dans le viseur

leprog.jpgEmmanuel Biron (Entente Sud Lyonnais) lance cet après-midi sa saison en salle au meeting de Bordeaux sur 60 mètres. Le jeune Lyonnais (24 ans) passera un bon test face à quelques-uns de ses partenaires du collectif relais 4x100m Teddy Tinmar, Yannick Lesourd et le recordman de France de la distance Ronald Pognon (6’’45). Privé cet hiver du regard de son coach Daniel Darien - lequel se trouvait à Gainesville en Floride avec son fils Garfield -, Biron attaque quand même la saison indoor plein d’ambitions : « Daniel ne m’a pas trop manqué lors de la préparation foncière, explique-t-il. Mais un peu plus lorsque j’ai débuté les séances techniques. Il a suffi qu’il revienne pour régler ce qu’il fallait. C’est revenu et j’espère bien performer cet hiver. »

Objectif affirmé pour le remplaçant du relais 4x100m médaillé d’argent aux Mondiaux à Daegu : la qualification pour les championnats du monde en salle à Istanbul (9-11 mars). S’il confirme ses progrès en sprint (10’’29 ; +2,0 m/s l’été dernier à Albi aux championnats de France sur 100 m), les minima (6’’67) ne seront pas loin. « L’année dernière, j’avais fait 6’’74 dès mon premier meeting à Houston (USA) en ne finissant pas ma course, rappelle-t-il. Je n’avais pas pu confirmer ensuite à cause d’une blessure… Cette saison, j’ai bien travaillé. J’ai de bonnes sensations. Il n’y a plus qu’à bien se comporter en compétition. »

Pour ne pas prendre de risque cette fois, il zappera toute la saison son ancienne spécialité, le saut en longueur, trop traumatisant pour ses tendons d’Achille.

B.Steen

19:14 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) | Tags : biron |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 19 juin 2010

Emmanuel Biron au départ du 4x100

leprog.jpgRemplaçant la semaine dernière au meeting Ligue de Diamant de Rome, Emmanuel Biron sera aligné demain avec le relais 4x100m français au championnat d'Europe des Nations à Bergen (Norvège). Le jeune sauteur en longueur de l'Entente Sud Lyonnais (21 ans) doit en toute logique être placé en position de premier relayeur aux côtés de Lemaitre, Mbandjock et Pognon.

2009_0531Image0072.JPG

 

11:50 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (0) | Tags : biron |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 24 mai 2010

Emmanuel Biron prêt au décollage

leprog.jpgDommage que le juge arbitre ait refusé à Emmanuel Biron le droit d'enfiler son costume de Super Ninja qu'il avait préparé après s'être déguisé en Wonder Women lors du 1er tour… Car, l'athlète de l'ESL avait des airs du super-héros hier à Parilly.

En début d'après-midi, l'élève de Zoran Denoix donnait le ton en réussissant un concours de longueur plein de promesses avec un bond mesuré à 7,88 m et deux autres sauts mordus à près des 8 m. « J'ai mordu mes deux premiers essais mais je voyais que j'allais loin. J'avais envie de réussir un bon saut pour voir ce que ça donnait. Même si nous ne sommes qu'en début de saison, j'avais les 8 m dans la tête. J'ai encore un peu d'appréhension lors de ma course d'élan mais après des tendinites à répétition ces dernières années, je me suis rassuré sur ces dernières compétitions. Il me reste encore un peu de travail de vitesse et de poussée mais je serai à mon meilleur niveau en juin. Derrière Sdiri et Gomis, il y a vraiment une place à prendre et j'aimerais beaucoup aller à Barcelone pour découvrir le plus haut niveau et continuer ma progression », expliquait Biron qui espère rapidement franchir 8 m et battre le record de France espoir de Yann Domenech (8,13 m).

2010_0509Image0102.JPG

Un peu plus tard, il fructifiait son après-midi en établissant un nouveau record personnel sur 100 m en bouclant la ligne droite en 10''44. « J'avais annoncé Manu en 10''45 pour la fin de saison, là je suis vraiment bluffé par son chrono. Avec un tel temps il peut vraiment intégrer le collectif du relais tricolore pour les prochaines échéances » soufflait l'entraîneur de l'ESL, Daniel Aligne, juste après l'arrivée. Biron, lui, savourait sa victoire et se montrait également ravi par sa performance : « Je me surprends avec un tel chrono. J'avais bien étudié mes deux derniers 100 m et j'ai corrigé la position de mes bras. Je suis vraiment satisfait car ma course était vraiment propre. Mon objectif est de participer individuellement aux championnats d'Europe à Barcelone et également de faire partie du collectif Français sur le 4x100m. Avec un tel chrono je suis 3e au bilan pour l'instant mais il faudrait que je descende aux alentours des 10''30 pour être sûr de faire partie du voyage » explique le poulain de Zoran Denoix qui n'oublie pas de remercier son coach au moment de savourer ses victoires. « Zoran a parfaitement su adapter ses entraînements à mon physique et je l'en remercie. Il ma redonné confiance. »

Prenant tout le monde à contre-pied, Zoran Denoix ne se disait pas étonné par son athlète, allant même jusqu'à trouver cela normal : « Je suis content pour lui, c'est bon pour sa confiance, mais il peut faire encore beaucoup mieux. Sur ce qu'il montre actuellement à l'entraînement, il doit viser les 8,30 m à la longueur. Il a progressé dans beaucoup de domaines, il est aujourd'hui très fort mais il faut faire attention car c'est un athlète fragile… » Biron a suffisamment accumulé les blessures pour le savoir et, aujourd'hui, pour croquer la piste à pleines dents.

F.P.

12:08 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) | Tags : biron |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 12 février 2010

France jeunes à Aubière : des espoirs pour l'ESLPLPB

leprog.jpgCe week-end, Clermont-Ferrand sera une nouvelle fois la capitale de l'athlétisme français à l'occasion des championnats de France jeunes.

2010_0131Image0151.JPG

Avec seize qualifications, les athlètes locaux seront comme d'habitude très bien représentés lors de cette compétition. Les chances de médailles reposeront essentiellement chez les filles sur les épaules de Caroline Rossi (photo) qui est troisième au bilan sur 400 m juniors, Isabelle Bosco également troisième en hauteur espoirs, ainsi qu'à un degré moindre sur le 4x200m des cadettes.

2010_0131Image0126.JPG
En masculins c'est surtout les espoirs qui représenteront les meilleurs atouts du club. Florian Labourel (photo) tentera sa chance en hauteur (2e) performance avec 2,15 m et en longueur (3e) avec 7,52 m. Son camarade Emmanuel Biron aura aussi son mot a dire s'il est remis de sa blessure. Enfin Hugo Grillas le nouveau de l'ESL essayera de confirmer son leader chips aux 400 m.

Manu Biron est forfait (source sa page facebook)

jeudi, 03 juillet 2008

Meeting de Bron: Merci les Perchistes

Pour cette édition 2008 du Meeting de Bron tous les chiffres étaient revus à la baisse. D'un classement  National à Interrégional il n'y a pas photo, budget réduit, manque de communication, un plateau régional, il n'y avait rien pour attirer la famille de l'athlétisme et encore moins le grand public.

Et pourtant la centaine de spectateurs qui s'était installée autour du sautoir de perche à passée une belle soirée. Un concours magnifique avec les meilleures perchistes de la saison (seule absente la détentrice du record de france Vanessa Boslak, en phase de reprise). Dans la revanche des derniers championnats Rhône-Alpes c'est cette fois Amélie Delzenne de Tourcoing qui l'emporte avec 4m30 devant Sandra Ribeiro-Tavares de Franconville également 4m30 et qui échouera à 4m45 une hauteur qualificative pour les Jeux Olympiques sous les couleurs du Portugal. Troisième place pour la Grenobloise Alixe Auvray et Télie Mathiot de Dijon avec 4m20.Marion Buisson se contentant de 4m00 bien loin de son rêve Olympique.

280475301.JPG

Quelques performances à signaler: Sur 100m la Gabonaise Ruddy Zang-Milama (qualifiée pour Pékin) réalise 12"06 avec un fort vent défavorable. Carla Ratao bien seule réalise 55"57 au 400m. En longueur Emmanuel Biron(photo) l'emporte devant Benoit Maxwell avec 7m60 pour 7m50 à son dauphin.

1420529824.JPG

La présence de nombreux élus de la ville montre combien son attachement est fort pour l'athlétisme et le sport. Bron vient en effet d'être élue Ville Sportive 2008. Voir pièce jointe

Quleques PHOTOS de la soirée

19:25 Écrit par La Com dans Athlétisme, Résultats | Commentaires (0) | Tags : biron, ratao |  Facebook |  Imprimer | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu