compteur

Avertir le modérateur

jeudi, 10 février 2011

Meeting de Liévin: Un Medhi Baala dans la douleur

runinlive.gif

20' après la course, Mehdi Baala est encore allongé, impossible de se relever. Il porte les stigmates de la douleur du miler, de ces douleurs qui tordent le ventre, donnent un goût de sang dans la bouche témoin d'une montée d'acide lactique trop violente. De ces douleurs qui font se demander pourquoi infliger ce genre de supplice à un corps sur lequel il tire depuis 15 ans. Puis petit à petit, l'envie reprend le dessus, les objectifs reprennent forme dans les brumes du cerveau : "Ce soir, c'était le côté obscur du 1500 m. Aucun plaisir, une course à subir, en attendant que ça se termine".

 

BAALA.jpeg

 

La faute à un départ trop rapide, 1'10''5 au 500 mètres, décroché du groupe de tête et ramené par un Yoann Kowal bien présomptueux. "Je n'ai pas la vitesse pour partir en 1'10. 1'12 aurait été suffisant, mais j'étais déjà un peu décroché, je ne pouvais pas partir plus lentement. Pour aller plus vite, il faudrait que je prenne plus de risques à l'entraînement mais avec tous les ennuis de blessures que j'ai eu, on fait gaffe à tout et je le paye cash sur ce genre de course". Baala sera quand même à Karksruhe dimanche puis certainement à Aubière pour les Elites. Malgré la course d'aujourd'hui ? "Oui, je ne crache pas dans la soupe, car 3'37''50, c'est pas si mal, ça  vaut un 3'33 en été. Et puis il y a les Europe qui approchent, il faut prendre le rythme de la compétition".

A 32 ans, on peut se demander ce qui le pousse à faire une saison en salle, lui qui a fixé son ultime objectif à Londres l'an prochain. "Si j'avais été champion d'Europe à Barcelone l'an dernier, je ne sais pas si je serais là aujourd'hui. Mais j'ai pas couru de l'été dernier, je ne pouvais pas rester plus d'un an sans compétition, pas à mon âge. Et j'ai encore la foi et puis c'est à Paris. J'ai fait 12 ans de haut-niveau, je suis content de ma carrière mais je veux finir en beauté à Londres. Même si je considère que ma médaille de bronze à Pékin après le déclassement de Ramzi est légitime, j'aimerais bien en gagner une sur le terrain".

Puis le ton se fait plus serein, moins saccadé : "J'ai pas une vie normale, c'est pas une vie normale athlète de haut-niveau, il faut gérer la vie de famille, les stages, les compets. C'est dur. Je sens que j'ai plein de motivation pour aller jusqu'à Londres. J'ai tellement de beaux souvenirs dans ma vie, je veux profiter pleinement du temps qui me reste à ce niveau. Même si ça doit passer par ce genre de course et ces douleurs".

Arnaud Laviolette

Crédit photos : S. Kempinaire

15:21 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) | Tags : baala |  Facebook |  Imprimer | |

jeudi, 27 mars 2008

Présentation

b7071c5f124d41217ce5cc2feae0e199.jpgLe parc de Parilly est un espace vert propriété du Département du Rhône. Il est composé d'une zone boisée couvrant la majorité des 187 hectares du parc et d'une zone des sports comprenant de nombreux équipements. La partie centrale du parc est quant à elle occupée par l'hippodrome de Lyon-Parilly...

› Zone boisée : le parc de Parilly offre une grande variété de paysages. Il est boisé d'essences variées (érables, cèdres, tilleuls, chênes rouges, pins, bouleaux, sapins, marronniers, douglas, féviers d'Amérique...) dont les plus âgées ont une soixantaine d'années.

› Zone des sports : le parc de Parilly offre un réservoir d'air pur utilisé par de nombreux sportifs. Il est composé d'un stade d'athlétisme (8 couloirs), de 10 terrains de football, 12 terrains de basket, un terrain de volley, un terrain de rugby, 6 terrains de handball et depuis l'année 2000 de 2 terrains pour la pratique du base-ball. Ces terrains sont essentiellement situés sur la partie sud du parc.

  • Athlétisme
    Avec un stade d'athlétisme aux normes internationales, le parc accueille des manifestations toute l'année. Dont 4 ou 5 rassemblements régionaux, nationaux voire européens depuis quelques années.
  • Sports collectifs
    Le sport collectif est bien représenté à Parilly. Utilisés principalement toute l'année par les scolaires, ses terrains sont en libre accès le week-end et chacun peut venir y pratiquer son sport favori.
  • Course à pied
    De 2 à 7 km, chacun peut choisir entre des parcours plats ou vallonnés. Certains sont matérialisés par la présence de bornes tous les 500 mètres. Plusieurs courses sur route passent dans la parc chaque année.
  • Vélo
    Les cyclistes peuvent faire soit le tour de la plaine des sports (2 km), soit le tour du parc (5 km). En outre, une voie verte de 5,5 km a été mise en service en 2005 pour les piétons, rollers, trottinettes et autres engins sans moteur. Cette voie offre de multiples possibilités de balades pour tous les niveaux (les autres allées intérieures du parc sont interdites aux vélos pour des raisons de sécurité).
  • Pétanque
    Chacun peut pratiquer la pétanque à Parilly. De nombreuses allées s'y prêtent. Des lieux de rassemblement existent devant le stade d'athlétisme sur la "place rouge" et sur le parc alpestre.
  • Patins et planches à roulettes
    Une piste de plus de 3500 m2 leur est entièrement dédiée. Ils peuvent néanmoins circuler sur le boulevard Émile Bollaërt, là où la circulation automobile est interdite.
  • Course d'orientation
    50 bornes d'orientation sont disposées dans tout le parc de Parilly.

Plan du Parc

Plan de la voie verte

Six circuits à découvrir

 

19:45 Écrit par La Com dans Le Parc | Commentaires (7) | Tags : acvs, adam, andji, annecy, antolinos, asvel, baala |  Facebook |  Imprimer | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu