compteur

Avertir le modérateur

dimanche, 16 décembre 2012

Christine Arron arrête!

normal_7408be9456d46feca5576a5d5f4f78b5_475.jpgEXCLUSIF Christine Arron, la plus grande sprinteuse française, annonce dans un entretien au JDD qu’elle met fin à sa carrière, à 39 ans. La recordowman d’Europe du 100 m a d’autres projets : un bébé et une reconversion dans le conseil sportif.

Depuis quatre ans, on vous demande chaque saison si vous allez arrêter. Alors?
C’est une question qu’on me posait déjà il y a dix ans, quand j’ai fait une pause pour avoir mon fils, Ethan. J’avais 29 ans, certains pensaient que cela signifiait ma fin de carrière. J’ai couru dix ans derrière… Après 35 ans, c’est devenu plus difficile au niveau récupération, c’est vrai. J’ai aussi joué de malchance. J’ai enchaîné les blessures qui m’ont privée de grandes compétitions. C’était décourageant alors que j’étais très sérieuse à l’entraînement. J’ai commencé à me dire que c’était peut-être la fin, surtout en 2011 car j’étais épuisée physiquement. Mais, à chaque fois, j’y croyais et je repartais. Là encore, j’aurais bien aimé continuer mais, bon, il faut bien arrêter un jour…

La décision date de quand?
Cet été. Il y avait l’éventualité de poursuivre une année pour le plaisir. Mais l’horloge tourne, je me suis dit qu’il était temps de faire un second enfant. C’était important pour moi, pour nous. On en parlait depuis quelque temps avec Benjamin (Compaoré, triple sauteur, son compagnon depuis trois ans). C’est la décision d’avoir un enfant qui a entraîné la décision d’arrêter. Je suis enceinte de quatre mois, je vais être bien occupée en 2013. Je n’arrête pas parce que je suis trop vieille ou que j’en ai marre, au contraire.

Comment imaginez-vous votre avenir? Pouvez-vous vivre de vos gains?
Non! Je n’ai pas été championne olympique et j’ai fait des erreurs de placement qui m’ont coûté cher. On m’a mal conseillée. Donc je vais devoir travailler… J’ai commencé à penser à ma reconversion dès 2010. J’ai déjà passé un diplôme de droit du sport. Je viens d’obtenir mon brevet d’éducateur sportif. Je pense monter ma propre société avec l’aide de mes partenaires pour m’investir dans le sport bien-être : coaching, conseil en nutrition, etc. 

Vous voyez-vous tenir un rôle dans l’athlétisme?
Pas tout de suite. Je n’ai pas envie de m’enfermer à nouveau dans le sport de haut niveau. On verra si on me propose quelque chose plus tard. Je crois que j’ai un vécu à transmettre. Encadrer le relais féminin ? Peut-être, quand les filles qui courent actuellement ne seront plus là… 

Retrouvez l’interview complète dans le JDD ce dimanche et sur l'appli iPad.


10:31 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) | Tags : arron |  Facebook |  Imprimer | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu