compteur

Avertir le modérateur

mardi, 30 janvier 2018

Annette Sergent endeuillée

Annette Sergent notre double championne du monde de cross-country vient de perdre sa maman.

Toutes mes sincères condoléances pour elle, sa soeur Agnès et toute sa famille.

 

 

21:55 Écrit par La Com dans Actualité | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 29 janvier 2018

Dorian Hauterville, direction La Corée du Sud

Dorian Hauterville est sélectionné pour le Jeux Olympiques de Pyeongchang après les excellents résultats obtenus depuis le début de saison en bob à quatre.

Après Jennifer Galais et Elea-Mariama Diarra, c'est le troisième athlète olympique entraîné par Grégory Duval du Décines Meyzieu Athlétisme.

19894777_1315554385257826_635787757280965999_n.jpg

20:53 Écrit par La Com dans Actualité, Autre Sport, Coup de Coeur | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 26 janvier 2018

CROSS DE LA FEYSSINE 2018

feyssines.jpg

 

La treizième édition du cross de la Feyssine aura lieu le dimanche 4 février 2018 et sera une nouvelle fois décisive pour le classement de La Coupe du Rhône de Cross Challenge Paul Messner.

Tout est encore possible et l'ASVEL à la maison aura à coeur de se repositionner sur le podium.

Classement avant la dernière étape:

1 Lyon Athlétisme 1364 pts

2 AC Tassin 1290 pts

3 Entente Sud Lyonnais 1203 pts

4 ASVEL 1188 pts

Une course nature ouverte à tous sur 10km est programmée avant les courses réservées aux licenciés.

 

feyssines01.jpg

18:01 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme, Cross | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

dimanche, 14 janvier 2018

Radio Parilly vous souhaite une Bonne Année 2018 !

Pellicule5.jpg

10:48 Écrit par La Com dans Radio Parilly | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

jeudi, 28 décembre 2017

Lugd’O Night: Première Edition

Nouvelle épreuve, la 1ère édition de la Lugd’O Night aura lieu le samedi 20 janvier 2018 à partir de 19h.

Affiche LONE 2500x3500.jpg

 

Avec l'expérience de 20 éditions de la Rhône Orientation les orienteurs du Rhône vous proposent de parcourir de nuit la Ville Lumière avec la Lugd’O Night.
Que vous soyez joggeurs, coureurs de trail ou sur route, ou randonneurs, c’est vous qui choisissez votre itinéraire et décidez de votre rythme !

Vous courez régulièrement dans les rues, sur les berges du Rhône ou de la Saône, dans les Parcs : venez découvrir une autre vision de la ville la nuit en la parcourant avec une carte d’orientation, venez découvrir de nouveaux itinéraires.

La Lugd’O Night est une épreuve à allure libre en orientation de nuit dans les rues de Lyon, Villeurbanne et Caluire. Pour vous départager des “spéciales” seront effectuées dans les parcs et les secteurs sécurisés.

Toutes les informations et inscription en ligne sur :

 http://lugdonight.cdco69.fr/  

18:13 Écrit par La Com dans Actualité | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 23 décembre 2017

Décines:un véritable parc urbain va voir le jour sur le site du stade Troussier

Mardi lors du conseil municipal, Laurence Fautra (LR), maire de Décines, a détaillé le projet auquel la Ville consacrera 4 millions d’euros. Sur 94 000 m² , le tout nouveau parc urbain Raymond-Troussier sera livré en septembre 2019.
 
 

Un lieu aujourd’hui fréquenté par les sportifs mais délaissé par les Décinois

« Ce parc date des années 1970. Il est largement utilisé par les associations sportives (athlétisme, football, boules, tennis), mais délaissé par les Décinois, a constaté Laurence Fautra. Notre volonté : le transformer en un lieu intergénérationnel, tout en donnant une grande place au végétal avec deux prairies et 180 nouveaux arbres ».

La suite sur Le Progrès

 

 

11:09 Écrit par La Com dans Actualité, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 04 décembre 2017

Une piste Mélina Robert Michon

Mélina Robert-Michon.  Photo Le DL

La nouvelle piste d’athlétisme de la Plaine des jeux de Gerland inaugurée ce samedi porte le nom de Mélina Robert Michon, vice-championne olympique du lancer de disque 2016 encore en activité. « C’était important d’ancrer son nom dans le marbre » souligne Yann Cucherat, conscrit de Mélina (1979) et qui a disputé à ses côtés, les JO de Pékin 2008 et Londres 2012. La piste sera réservée au club de Lyon athlétisme.

leprog.jpg

16:30 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (1) |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 01 décembre 2017

Cross et Trail du Mamelon le 10 décembre

Rendez-vous le 10 décembre à Décines pour le plus vieux cross du département (47ième édition).

Programme et Horaires.

Toutes les infos

Cette année les organisateurs ont ajoutés un trail avec Le Mamelon à grimper 5 fois.

Inscriptions ICI  

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

Aucun texte alternatif disponible.

14:35 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme, Cross | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Saintélyon 2017, C. Dubois de retour 5 ans après sa victoire

Cathy Dubois, 44 ans, sera l’une des favorites discrètes de cette 64ème édition de la doyenne.
Vainqueur de La Saintélyon en 2007 et 2012,

2012_1202Image0132.JPG

2nde en 2008 et 2009, elle s’est aussi illustrée avec une 3ème place à l’UTMB® 2008,  une 3ème place au Grand Raid 2010 et une 3èmeplace à la CCC 2011.

2012_1202Image0116.JPG


Membre du Team Asics Trail et du Team Tecnica, elle a quitté le milieu en 2012.
Après 5 ans d’absence elle revient sur une course qui lui tient à cœur et qui se déroule dans sa ville natale.
Motivée, préparée elle va faire jouer son expérience pour en découdre avec de la fraîcheur et l’envie de ne pas décevoir.
Rencontre avec l’énergique et attachante chef d’entreprise, sportive et maman.

Que deviens tu ? en 2011 tu parlais de vouloir te consacrer à un projet personnel et professionnel ?

Oui, en effet depuis 2012 j’ai mis les baskets de côté pour m’investir dans ce projet professionnel, de monter une salle de fitness.
En 2012, j’ouvre mon 1er club l’Appart fitness à Crémieux (38) sur une surface de 1 700 m2.
En 2015, j’ouvre un second club à Beynost (01), 2 500 m2, plus de 2 500 adhérents et 20 employés.
Pendant ces 5 années je me suis investit dans ce projet jusqu’à revendre cette année le 1erclub ce qui me permet de souffler un peu depuis la rentrée même si les aléas de la vie d’une entreprise réservent toujours des surprises et que depuis la rentrée je suis toujours bien occupée.
Je pense que je vais pouvoir trouver du temps en 2018 pour développer les activités outdoor au sein de ce club, il y a une vraie demande et ça me motive aussi pour m’y remettre.

« Je me demande ce qui m’a pris » : Cathy Dubois

Pourquoi cette envie de revenir sur cette course 5 ans après ?

Je me demande ce qui m’a pris, j’avais déjà failli remettre un dossard en 2016, mais je n’étais pas prête.
C’est une course mythique, j’aime bien l’ambiance, les conditions météos ne me font pas peur et en plus c’est à Lyon, ma ville natale.
Le niveau est sans doute plus élevé qu’en 2012, le tracé a changé, c’est plus long avec un peu plus de dénivelé.
C’est aussi lié à une dynamique de groupe avec mon club, j’ai plusieurs adhérents qui vont faire la course, on s’entraîne ensemble, je leur ai donné quelques conseils et du coup le déclic est venu mi octobre.
De toute façon, je n’ai pas le goût pour m’entraîner et me faire mal seule, le groupe est une belle source de motivation.

Tu t’es préparé de façon sérieuse en affichant tes sorties sur les réseaux sociaux, as tu un objectif ?

Quel objectif ? (un petit temps de silence)…..je ne sais pas encore, même si je me dis qu’un Top 3 serait génial, un Top 8 j’accepterai aussi.
Depuis 1 mois ½ je m’entraîne même si j’ai toujours le même mon fonctionnement au quotidien, il a fallu que je chamboule un peu mon emploi du temps pour me préparer.
C’est une course qui se gagne à plus de 10 km/h, il faut courir en dessous de 7h pour prétendre au podium.
Je ne veux pas décevoir mon environnement, j’assume ce choix d’avoir pris un dossard et on verra.
La météo annoncée (neige et froid) me convient, j’ai peut-être pas fait assez de volume, je crains les douleurs musculaires en fin de course, mais je me dis, tu l’as voulu, tu y vas !
Ca se joue aussi au mental et je sais que c’est l’un de mes points forts (voir sa page facebook – tout est dit).
J’ai juste participé à une course il y a 3 semaine, le Jog iles, un 30km en 2h26′ ou je termine 4ème féminine.

« C’est un beau challenge à relever » : C. Dubois

Retrouve t-on les mêmes sensations qu’est ce qui est le plus dur ?

Je suis dans l’inconnu, par rapport à 2012 je ne sais pas trop ou j’en suis physiquement mais mentalement j’ai l’envie.
J’aime le long et l’endurance, je pense aussi que c’est génétique, j’ai parfois du mal à lancer la machine, au bout de 2-3 heures, je passe un cap et ça revient avec de la fraîcheur. J’avais déjà ces sensations par le passé, ça ne m’inquiète pas.
Si je fais une séance de fartleck j’ai parfois du mal à suivre mes coéquipiers, mais j’arrive à bien tenir une vitesse régulière dans le temps, il ne faudra pas s’affoler…c’est un beau challenge à relever.

Tu n’as pas fait de compétition pendant 5 ans, quel regard portes-tu sur la discipline ?

J’ai effectivement un peu perdu le fil, je ne suis pas resté connecté à ce milieu, j’avais même abandonné mon blog et ma page Facebook, remplacée par une page pro pour mon activité professionnelle.
Je trouve que la discipline reste très jeune, qu’il y a de plus en plus de retombées médiatiques, sans doute liées à l’émergence des réseaux sociaux, qu’il y a de plus en plus de coureurs et pas mal de création de courses.
On est dans une dynamique de bien être au niveau de la société, les gens prennent conscience qu’il faut bouger pour être bien dans son corps.

Des projets pour 2018 ?

Je vais déjà terminer cette Saintélyon et on en reparle la semaine prochaine !!!
Mais oui, j’ai vraiment envie de reprendre les sports outdoor mais je ne sais pas dans quelle discipline forcément, les raids multisport, les trails….à voir.
La course de Xavier Thévenard dans l’Ain – Ultra XTO1 m’intéresse, à voir quel format choisir.
En 2018, c’est aussi les 10 ans des gazelles, le team de 21 filles que l’on avait constitué en 2008, on est resté copine, on va essayer de refaire une course ensemble pour cet anniversaire.

Par Fred Bousseau – © Fred Bousseau – 

Source TRAILS-ENDURANCE.COM

lundi, 27 novembre 2017

Un anniversaire à la Kényane

Pour les 25 ans du cross de Saint-Priest, Peterjoroge Ndegwa s’est imposé devant ses compatriotes Kemoi et Cheruiyot.

Pour ses 25 ans, le cross des Myriades avait invité l’un de ses plus illustres vainqueurs : Ezechiel Nizigiyimana (2011, 2012, 2014). Le Burundais a fait faux bond, victime d’un pépin physique en milieu de semaine. Les Kényans ont sauté sur l’occasion pour faire main basse sur le cross de Saint-Priest en réalisant un triplé, sinon original dans la discipline, du moins inédit au complexe Pierre-Mendès-France.

Le suspense n’a pas survécu au premier tour de ce joli parcours, tout en cassures, mais tellement sec qu’il offrait aux coureurs des hauts plateaux un terrain d’expression idéal (19,5 km/h en moyenne sur 9 340 mètres). Auteur d’un départ canon, Daniel Kemoi (vainqueur la semaine dernière du semi de Vénissieux) s’est d’abord isolé avant de voir rappliquer son compatriote Peterjoroge Ndegwa. Au-dessus du lot, le jeune athlète (25 ans) à la foulée aérienne a alors pris la tête avant de conclure l’affaire au sprint avec deux secondes d’avance sur Kemoi.

Derrière, Benjamin Cheruiyot (36 ans) a bien mené sa barque pour prendre la troisième place malgré la menace de Michael Gras en fin de course : « Je ne connaissais pas Ndedwa mais Daniel (Kemoi) m’avait battu au cross de Pontcharra, expliquait le Kenyan de l’Entente Sud Lyonnais à l’arrivée. Ils étaient trop forts pour moi. J’ai attendu le dernier tour pour fournir mon effort et assurer le podium. Je suis content alors que je reviens seulement après une année 2016 gâchée par les blessures. »

Les Kényans placent quatre coureurs parmi les six premiers avec la 6e  place d’Ezechiel Meli derrière les jumeaux Michael et Damien Gras (4et 5e ).

Une domination sans partage parachevée par le succès de Mercyline Jeronoh chez les femmes. Un « happy birthday » chanté en chœur.

Anne-Sophie Vittet et Mercyline Jeronoh.  Photo Maxime JEGAT

Photo Maxime Jegat

Elles ne se quittent plus. Enfin sauf quand la Kényane décide de prendre les devants… Hier, Mercyline Jeronoh a attendu la mi-course après avoir laissé Anne-Sophie Vittet mener.

À l’arrivée, où elle a levé les deux bras, la Kényane du club d’Athlé Saint-Julien 74 a encore devancé l’athlète de l’Entente Sud Lyonnais. Elles étaient déjà arrivées dans le même ordre la semaine dernière aux 10 km de Vénissieux. Une copie conforme des résultats des deux courses en 2016…

« Comme le niveau était très dense, j’ai préféré partir vite, explique Vittet. C’était sympa de courir devant ! Mais quand Mercyline est partie, je n’ai rien pu faire. Maintenant, elle a pris le dessus. Quand je l’ai vue accélérer, je me suis dit : “elle est facile, on dirait qu’elle est en footing”. »

Cela n’a pas toujours été comme ça. « Au début, quand elle est arrivée à Saint-Julien, j’arrivais à la battre. Mais depuis, elle a atteint un très haut niveau. »

En deux ans, la vice-championne de France du 3 000 mètres steeple n’est parvenue qu’une seule fois à inverser l’ordre. C’était lors de la demi-finale du championnat de France de cross à Yzeure. Une seconde les avait séparées sur la ligne : « Mais c’était sur un terrain bien gras qu’elle n’aime pas du tout », reconnaît Vittet.

Pas de quoi ôter le sourire de la Lyonnaise qui apprécie autant cette rivalité que sa rivale : « Il ne tient qu’à moi de me hisser à son niveau, dit-elle. Je m’entraîne pour la rattraper. Je ne peux pas lui en vouloir. C’est une fille vraiment sympa. » Prochain affrontement ? Sans doute aux championnats régionaux en 2018.

FEMMES AS 1. Jeronoh (KEN, St Julien) 15’26’’; 2. Vittet (ESL) 15’43’’; 3. Mathien (Décines MA) 15’54’’; 4. Jepkoech (KEN, Asvel) 16’07’’; 5. Guillaumot (Lyon A) 16’10’’; 6. Tassion (St Julien) 16’12’’;… 9. Sabrie (A Calade VS) 16’22’’; 10. Reignier (Asvel) 16’24’’; 12. Seiller (ESL) 16’24’’. JUNIORS : 1. Fulchiron (Valence) 16’16’’; 2. Girard (Décines MA) 16’33’’; 3. Hager (Lyon Athlé) 16’34’’. CADETTES 1. Duprat (AC Tassin) 12’55’’.

HOMMES AS : 1. Ndegwa (KEN) 28’40’’; 2. Kemoi (KEN, Annecy) 28’42’’; 3. Cheruiyot (KEN, ESL) 29’02’’; 4. M. Gras (Alès) 29’15’’; 5. D. Gras (Alès) 29’31’’; 6. Meli (KEN, Annecy) 29’45’’; 9. Masciotra (Décines MA) 30’07’’; 14. Bosio (ESL) 31’04’’; 15. Betron (Beaujolais R) 31’17’’. JUNIORS : 1. Soulet (Chalon sur Saône) 21’43’’; 2. Goujon (Gap) 21’56’’; 3. Poncet (Lyon Athlé) 22’08’’. VETERANS : 1. El Hadafe (Nîmes) 22’13’’; 2. Fellague (Asvel) 22’21’’; 3. Chamonard (AS Caluire) 22’22’’. CADETS : 1. Ibanez (Gap 13’08’’) ; 2. Thibault (Décines MA) 13’28’’; 3. Coindard (A Calade VS) 13’34’’.

leprog.jpg

Tous les résultats

dimanche, 26 novembre 2017

Coup de coeur: Hauterville se rapproche des jeux !

Top 6 aujourd’hui en bob à 4

L’image contient peut-être : 6 personnes, personnes souriantes, personnes debout et plein air

Grandissime, excellent, le pied !
Ce n’est pas de la coupe d’Europe, pas de la coupe d’Amérique, mais bien de la COUPE DU MONDE !!!

Et à seulement 5 petits centièmes du podium 

Source Team Loïc Costerg

10:28 Écrit par La Com dans Coup de Coeur | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 25 novembre 2017

Plateau d’anniversaire à Saint-Priest

 

tract_myriades_2017.jpg

Le club organisateur a changé de nom, passant de l’ASPTT à Lyon Athlé. Le spectaculaire parcours aussi a subi, au fil des années, de légers liftings en même temps que le complexe Mendès-France. Mais 25 ans après sa création, les Myriades campent toujours sur leur position de cross le plus important de la région avec près de 3 000 athlètes attendus ce dimanche tout au long de la journée à Saint-Priest.

Il y aura du beau monde pour souffler les 25 bougies à commencer par Ezechiel Nizigiyimana. Absent en 2015 (victoire de Kumbi Bechere) et 2016 (Anou), le Burundais de la Légion étrangère est de retour pour agrandir sa collection de succès après ses victoires en 2011, 2012 et 2014. S’il revient en terrain conquis, il va surtout croiser une vieille connaissance. Le Kenyan Benjamin Cheruiyot (37 ans), qui lui avait donné du fil à retordre en 2012, retrouve sa foulée légère. En dominant la semaine dernière le 10 km de la Foulée vénissiane (30’’06), l’athlète de l’ESL a montré qu’il avait les moyens d’effacer ses mauvais souvenirs aux Myriades (contrôle positif en 2013 et deuxième en 2015 après avoir perdu l’une de ses pointes). Les deux hommes – devront se méfier du Kenyan Peternjoroge Ndegwa, alors que Mickaël Gras (Alès), premier Français la semaine dernière au cross d’Allonnes, finalise à Saint-Priest sa préparation pour les championnats d’Europe (10 décembre à Samorin en Slovaquie). Chez les femmes, Mercelyne Jeronoh (St Julien 74), victorieuse en 2016, et sa dauphine Anne-Sophie Vittet (ESL) prolongent leur duel, arbitré par la Kenyanne Susan Kipsang Jeptoo (St Julien 74).

Programme Cross des Myriades à Saint-Priest. Début des épreuves à 9 h 30. As femmes à 15 h 00. As hommes à 15 h 30.

leprog.jpg

samedi, 18 novembre 2017

Cross des Myriades 2017

Rendez-vous dans une semaine pour le plus grand cross-country du sud-est de la France.

tract_myriades_2017.jpg

Toutes les infos ICI

12:26 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme, Cross | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Objectif chrono à la Foulée vénissiane

C’est LE rendez-vous de la région pour faire un chrono. Tracé dans le Parc de Parilly et les larges avenues voisines, la Foulée vénissiane attire chaque année (c’est la 38eédition) la population des coureurs en quête de chrono sur 10 km et semi-marathon. Vainqueur des 10 km de Caluire, le Kenyan sera ce dimanche le grand favori sur la distance face à Sébastien Hours et Benjamin Cheruiyot (ESL). Il pourrait même s’attaquer au record de l’épreuve (29’34’’). Chez les femmes, Anne-Sophie Vittet (ESL) vise aussi un beau chrono. Sur semi, le double tenant du titre Alaa Hrioued revient pour le coup du chapeau.

IMG_9597.JPG

leprog.jpg

Du nouveau dans le Beaujolais !

Le forfait du double vainqueur sortant Cédric Fleureton laisse la porte ouverte à l’incertitude dans une 13e édition record

On ne va pas se mentir : la quasi-totalité des 16 500 coureurs engagés sur les trois courses du marathon du Beaujolais (marathon, semi et 13 km) sont là pour s’en payer une bonne tranche. Leur bonheur ? Traverser le vignoble dans ses couleurs d’automne, d’un caveau à un autre. Leur exploit ? Rallier l’arrivée sans s’entraver dans leur déguisement ni trébucher à la sortie des ravitos en beaujolais nouveau…

L’image contient peut-être : 11 personnes, personnes assises et plein air

N’empêche qu’ils sont quand même quelques-uns à se distinguer en shorts/débardeurs pour faire la course. Le doublé de Cédric Fleureton en 2015 (2h33’27’’) et 2016 (2h29’41’’) a donné du relief sportif à cette énorme procession bariolée, qui pointe au 3erang régional en terme de participation derrière Run in Lyon et la SaintéLyon.

Pierre Barbet l’a bien préparé

Désormais licencié au club des Beaujolais runners en souvenir de ses liens familiaux qui le ramènent vers Villefranche, Fleureton se serait bien vu graver un triplé dans le marbre. Mais une douleur persistante au tendon rotulien l’empêche de refermer en beauté son incroyable saison (3e des Mondiaux de trail, 5e  des Mondiaux de triathlon XTerra à 43 ans).

« Cela m’attriste, dit-il, mais ce serait une grosse erreur de courir 2h30 sur le bitume. Il y en aura d’autres. »

C’est une opportunité à saisir pour Pierre Barbet, un vrai Caladois qui défilait rue Nationale en janvier dernier, gibus sur la tête avec ses potes de « la classe en 7 » pour ses 30 ans. « Jamais aucun conscrit n’a gagné le marathon du Beaujolais, rigole-t-il. Il faut dire que ce n’est pas très compatible… »

Fils du vice-président des Beaujolais runners et de la responsable des bénévoles du marathon, il s’est donné les moyens de descendre la rue nat’au sommet de la vague en fin de matinée, même s’il aura fort à faire face au Burundais Eloge Mpundu et Sébastien Baron. « Ma préparation s’est bien passée, sans blessure avec quelques petites courses qui se sont bien passées (4e du 10 km de Run in Lyon ; 1 h 09 à Marseille-Cassis). Mais comme c’est ma première expérience sur marathon, j’ai un peu d’appréhension. »

 Cela m’attriste, mais ce serait une grosse erreur de courir 2h30 sur le bitume. Il y en aura d’autres

Cédric Fleureton

 21 500 Il va y avoir du monde sur les routes du département ce week-end. 21 500 coureurs sont en effet engagés dans les trois grosses épreuves traditionnellement organisées le troisième week-end de novembre. Ils seront 16 500 au marathon du Beaujolais, 3 000 au Jogg’îles et 2 000 à la Foulée vénissiane. Dans deux semaines, ils seront 17 000 à la SaintéLyon. La course à pied se porte bien.

Benjamin Steen

09:28 Écrit par La Com dans Athlétisme, Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 13 novembre 2017

Retour gagnant pour Hours

Deux ans après son dernier cross, Sébastien Hours est revenu de la plus belle des manières en s’imposant avec aisance à Oullins.

Cavalier seul de Sébastien Hours.  Photo Fabrice Petit

C’est une habitude qui perdure depuis maintenant 25 ans, la saison de cross reprenait ses droits ce dimanche à Oullins pour le traditionnel Cross de la Bachasse. Dans un parc copieusement arrosé depuis quelques jours et jonché de feuilles mortes près de 1200 athlètes de tous âges ont rechaussé les pointes pour une première épreuve qui a permis de faire un premier état des forces en présence.

Chez les hommes, Sébastien Hours qui retrouvait les terrains de cross après une année blanche l’an dernier n’a pas mis longtemps à retrouver ses sensations. Après un premier tour de chauffe, le coureur de l’ESL a préféré jouer la prudence lorsque le Francilien Sulian Courjal a pris la poudre d’escampette avant de revenir au train pour finir la course tambour battant « J’avais fait une grosse sortie de 37km et 1700m de dénivelé vendredi en prévision de la Sainte-Lyon donc je manquais un peu de jus et j’étais surtout venu faire une séance d’entraînement donc je suis resté sur ce que j’avais prévu au départ. Je suis content car j’avais vraiment de bonnes sensations. J’ai eu du mal à récupérer après la LUT by Night de la semaine dernière et c’est pour ça que je voulais faire une grosse sortie vendredi pour me mettre dans une situation identique à celle que je risque de vivre sur la fin de la Sainté-Lyon » indique Sébastien qui avouait après la course tout son plaisir de retrouver les terrains et l’ambiance des cross.

u Résultats :

Masculins (8167m.) : 1. Hours ; (ESL) 26’44 ; 2. Courjal (Athle 91) 27’23 ; 3. El Yacoubi (ASVEL) 27’32 ; 4. Moissonnier (LA) 27’42 ; 5. Meunier (ASVEL) 27’46 ; 6. Mattrand (ASVEL) 27’49 ; 7. Rouanina (LA) ; 8. El Marghi (LA) 28’04 ; 9. Couzon (ACT) 28’10 ; 10. Fuster (LA) 27’17 ; 11. Lossinger (ASVEL) 28’25 ; 12. Lhopital (ASC) 28’48 ; 13. Passelaigue (ACT) 28’54 ; 14. Tardy (LA) 28’58 ; 15. Pillet (ASVEL) 29’17

Féminines (4111m.) : 1. Vella (LA) ; 2. Hager (LA) ; 3. Wust (ACT) ; 4. Serban-Penhoat (LA) ; 5. Zoellin-Jilliot (LA) ; 6. Goncalves (DMA) ; 7. Bruneau (ESL) ; 8. Pain (LA) ; 9. Audubert (DMA) ; 10. Sannier (ESL) ; 11. Montmayeur (LSM) ; 12. Bouvard (EOL) ; 13. Muzy (EAB) ; 14. Micoud (LA) ; 15. Forat (AFA)

leprog.jpg

Tous les résultats

Les irréductibles n’ont peur de rien !

IMG_5785 (1609x1073).jpg

Avec 522 inscrits, la seconde édition de la course des Irréductibles, organisée samedi par le Décines Meyzieu athlétisme (DMA), enregistre une excellente participation malgré la pluie et la grisaille. Ils étaient 470 en 2016. « Pour certains trailers, habitués aux conditions défavorables, la pluie, le vent et la boue ajoutent du piment à la course », confie Guillaume Schroll, président du DMA.

IMG_5568 (1609x1161).jpg

« Les enfants et les marcheurs ne se sont pas découragés non plus », souligne-t-il.

IMG_5531 (1609x1073).jpg

« L’idée est d’offrir un événement adapté à tous : compétiteurs ou loisirs, enfants ou marcheurs nordiques. Tous peuvent profiter des espaces naturels du Grand Large tout en supportant une cause humanitaire : 3 € par participant seront reversés à l’école d’un village du Mali, Niongono. » La marraine du jour était la championne Elea Diarra, arrivée 4e aux championnats du monde de Londres 2017.

IMG_5828 (1609x1073).jpg

leprog.jpg

IMG_5954 (1609x1073).jpg

IMG_6012 (1609x1073).jpg

Des Photos

Les Résultats

samedi, 11 novembre 2017

Athlétisme: Dans le Progrès aujourd'hui

Le cross de la Bachasse ouvre la saison

Le cross de la Bachasse, organisé ce dimanche à Sainte-Foy-les-Lyon donne le top départ de la saison de cross dans le département, en tant que 1re manche de la Coupe du Rhône, challenge Paul-Messner. Ce fil rouge de l’hiver sera constitué de six manches avec le cross des Myriades à Saint-Priest (26 novembre), le cross du Mamelon à Décines (10 décembre), le cross des Papillotes à Saint-Maurice-de-Beynost (16 décembre), le championnat du Rhône à Belleville (14 janvier) et le cross de la Feyssine à Villeurbanne (11 février).

> Programme 26e Cross de la Bachasse ce dimanche : début des courses à 10 h 20 (femmes à 14 h 30 et hommes à 15 h 00).

Les “Irréductibles” : Miribel by night

21462560_1631119950252760_2809842096846894702_n.jpg

Trail en semi-nocturne, la course des Irréductibles autrefois organisée à Sathonay se dispute ce samedi soir au Parc de Miribel-Jonage à 17 h 30 avec départ et arrivée à la Voile du Grand-Large à Meyzieu. Trois distances figurent au programme : 5 km, 13 km et 22 km. Inscriptions au départ jusqu’à 17 h 00.

Jennifer Galais à Clermont

Jennifer Galais a quitté le club de Décines Meyzieu Athlétisme pour s’engager avec celui de Clermont Auvergne. La Lyonnaise, coachée depuis ses débuts par Grégory Duval, avait déjà annoncé son départ pour Montpellier pour s’entraîner avec Bruno Gajer.

Cédric Fleureton revient à la maison

Caladois d’origine, Cédric Fleureton a signé au club des Beaujolais runners après deux saisons à Bellegarde.

samedi, 04 novembre 2017

Les Irréductibles de Meyzieu, c'est dans une semaine avec Radio Parilly

Depuis l'année dernière, La Course des Irréductibles a déménagée pour le magnifique Parc de Miribel Jonage. Une nouvel élan a été donné pour cette course qui se veut sportive et solidaire. Les bénéfices sont consacrés pour l'aide au Village de Niongono au Mali.

21462560_1631119950252760_2809842096846894702_n.jpg

La Course nocturne des Irréductibles de Meyzieu s'ouvre également aux entreprises en créant une offre personnalisée par équipe de 3 à 5 personnes :
- Dossards personnalisés
- Photo d'équipe envoyée à votre société
- Package "Course / Soirée"
- Table réservée "Aux Voiles du Grand Large", partenaire de la course, avec diner et bouteille offerte après la course.
Le Challenge Entreprise récompensera les 3 meilleures équipes en additionnant les temps des 3 premiers coureurs de l'équipe !

 

22728909_1655007181197370_8099353563810601335_n.jpg

 

IMG_9111.JPG

 La page Facebook

Les inscriptions

 

10:52 Écrit par La Com dans Athlétisme, Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

mardi, 31 octobre 2017

Martin Carrère: Un athlète de haut niveau passé coach sportif

IMG_9330.JPG

Martin CARRERE a décidé de mettre fin à sa carrière athlétique pour se consacrer au coaching sportif. Une grande partie de son activité se fait à l’aide d’une machine nouvelle génération ( Mihabodytec ). C’est un appareil d’ électrostimulation qui permet de contracter tous les muscles en même temps. En lien la vidéo de France 3 qui a rencontré Martin et fait un reportage sur cette nouvelle méthode d’entrainement.

Résultat de recherche d'images pour "martin carrere coach sportif"

Reportage Miha Bodytec sur France 3

Martin Carrère - Coach Sportif: Le site officiel

17:55 Écrit par La Com | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu