compteur

Avertir le modérateur

vendredi, 01 décembre 2017

Saintélyon 2017, C. Dubois de retour 5 ans après sa victoire

Cathy Dubois, 44 ans, sera l’une des favorites discrètes de cette 64ème édition de la doyenne.
Vainqueur de La Saintélyon en 2007 et 2012,

2012_1202Image0132.JPG

2nde en 2008 et 2009, elle s’est aussi illustrée avec une 3ème place à l’UTMB® 2008,  une 3ème place au Grand Raid 2010 et une 3èmeplace à la CCC 2011.

2012_1202Image0116.JPG


Membre du Team Asics Trail et du Team Tecnica, elle a quitté le milieu en 2012.
Après 5 ans d’absence elle revient sur une course qui lui tient à cœur et qui se déroule dans sa ville natale.
Motivée, préparée elle va faire jouer son expérience pour en découdre avec de la fraîcheur et l’envie de ne pas décevoir.
Rencontre avec l’énergique et attachante chef d’entreprise, sportive et maman.

Que deviens tu ? en 2011 tu parlais de vouloir te consacrer à un projet personnel et professionnel ?

Oui, en effet depuis 2012 j’ai mis les baskets de côté pour m’investir dans ce projet professionnel, de monter une salle de fitness.
En 2012, j’ouvre mon 1er club l’Appart fitness à Crémieux (38) sur une surface de 1 700 m2.
En 2015, j’ouvre un second club à Beynost (01), 2 500 m2, plus de 2 500 adhérents et 20 employés.
Pendant ces 5 années je me suis investit dans ce projet jusqu’à revendre cette année le 1erclub ce qui me permet de souffler un peu depuis la rentrée même si les aléas de la vie d’une entreprise réservent toujours des surprises et que depuis la rentrée je suis toujours bien occupée.
Je pense que je vais pouvoir trouver du temps en 2018 pour développer les activités outdoor au sein de ce club, il y a une vraie demande et ça me motive aussi pour m’y remettre.

« Je me demande ce qui m’a pris » : Cathy Dubois

Pourquoi cette envie de revenir sur cette course 5 ans après ?

Je me demande ce qui m’a pris, j’avais déjà failli remettre un dossard en 2016, mais je n’étais pas prête.
C’est une course mythique, j’aime bien l’ambiance, les conditions météos ne me font pas peur et en plus c’est à Lyon, ma ville natale.
Le niveau est sans doute plus élevé qu’en 2012, le tracé a changé, c’est plus long avec un peu plus de dénivelé.
C’est aussi lié à une dynamique de groupe avec mon club, j’ai plusieurs adhérents qui vont faire la course, on s’entraîne ensemble, je leur ai donné quelques conseils et du coup le déclic est venu mi octobre.
De toute façon, je n’ai pas le goût pour m’entraîner et me faire mal seule, le groupe est une belle source de motivation.

Tu t’es préparé de façon sérieuse en affichant tes sorties sur les réseaux sociaux, as tu un objectif ?

Quel objectif ? (un petit temps de silence)…..je ne sais pas encore, même si je me dis qu’un Top 3 serait génial, un Top 8 j’accepterai aussi.
Depuis 1 mois ½ je m’entraîne même si j’ai toujours le même mon fonctionnement au quotidien, il a fallu que je chamboule un peu mon emploi du temps pour me préparer.
C’est une course qui se gagne à plus de 10 km/h, il faut courir en dessous de 7h pour prétendre au podium.
Je ne veux pas décevoir mon environnement, j’assume ce choix d’avoir pris un dossard et on verra.
La météo annoncée (neige et froid) me convient, j’ai peut-être pas fait assez de volume, je crains les douleurs musculaires en fin de course, mais je me dis, tu l’as voulu, tu y vas !
Ca se joue aussi au mental et je sais que c’est l’un de mes points forts (voir sa page facebook – tout est dit).
J’ai juste participé à une course il y a 3 semaine, le Jog iles, un 30km en 2h26′ ou je termine 4ème féminine.

« C’est un beau challenge à relever » : C. Dubois

Retrouve t-on les mêmes sensations qu’est ce qui est le plus dur ?

Je suis dans l’inconnu, par rapport à 2012 je ne sais pas trop ou j’en suis physiquement mais mentalement j’ai l’envie.
J’aime le long et l’endurance, je pense aussi que c’est génétique, j’ai parfois du mal à lancer la machine, au bout de 2-3 heures, je passe un cap et ça revient avec de la fraîcheur. J’avais déjà ces sensations par le passé, ça ne m’inquiète pas.
Si je fais une séance de fartleck j’ai parfois du mal à suivre mes coéquipiers, mais j’arrive à bien tenir une vitesse régulière dans le temps, il ne faudra pas s’affoler…c’est un beau challenge à relever.

Tu n’as pas fait de compétition pendant 5 ans, quel regard portes-tu sur la discipline ?

J’ai effectivement un peu perdu le fil, je ne suis pas resté connecté à ce milieu, j’avais même abandonné mon blog et ma page Facebook, remplacée par une page pro pour mon activité professionnelle.
Je trouve que la discipline reste très jeune, qu’il y a de plus en plus de retombées médiatiques, sans doute liées à l’émergence des réseaux sociaux, qu’il y a de plus en plus de coureurs et pas mal de création de courses.
On est dans une dynamique de bien être au niveau de la société, les gens prennent conscience qu’il faut bouger pour être bien dans son corps.

Des projets pour 2018 ?

Je vais déjà terminer cette Saintélyon et on en reparle la semaine prochaine !!!
Mais oui, j’ai vraiment envie de reprendre les sports outdoor mais je ne sais pas dans quelle discipline forcément, les raids multisport, les trails….à voir.
La course de Xavier Thévenard dans l’Ain – Ultra XTO1 m’intéresse, à voir quel format choisir.
En 2018, c’est aussi les 10 ans des gazelles, le team de 21 filles que l’on avait constitué en 2008, on est resté copine, on va essayer de refaire une course ensemble pour cet anniversaire.

Par Fred Bousseau – © Fred Bousseau – 

Source TRAILS-ENDURANCE.COM

samedi, 18 novembre 2017

Objectif chrono à la Foulée vénissiane

C’est LE rendez-vous de la région pour faire un chrono. Tracé dans le Parc de Parilly et les larges avenues voisines, la Foulée vénissiane attire chaque année (c’est la 38eédition) la population des coureurs en quête de chrono sur 10 km et semi-marathon. Vainqueur des 10 km de Caluire, le Kenyan sera ce dimanche le grand favori sur la distance face à Sébastien Hours et Benjamin Cheruiyot (ESL). Il pourrait même s’attaquer au record de l’épreuve (29’34’’). Chez les femmes, Anne-Sophie Vittet (ESL) vise aussi un beau chrono. Sur semi, le double tenant du titre Alaa Hrioued revient pour le coup du chapeau.

IMG_9597.JPG

leprog.jpg

Du nouveau dans le Beaujolais !

Le forfait du double vainqueur sortant Cédric Fleureton laisse la porte ouverte à l’incertitude dans une 13e édition record

On ne va pas se mentir : la quasi-totalité des 16 500 coureurs engagés sur les trois courses du marathon du Beaujolais (marathon, semi et 13 km) sont là pour s’en payer une bonne tranche. Leur bonheur ? Traverser le vignoble dans ses couleurs d’automne, d’un caveau à un autre. Leur exploit ? Rallier l’arrivée sans s’entraver dans leur déguisement ni trébucher à la sortie des ravitos en beaujolais nouveau…

L’image contient peut-être : 11 personnes, personnes assises et plein air

N’empêche qu’ils sont quand même quelques-uns à se distinguer en shorts/débardeurs pour faire la course. Le doublé de Cédric Fleureton en 2015 (2h33’27’’) et 2016 (2h29’41’’) a donné du relief sportif à cette énorme procession bariolée, qui pointe au 3erang régional en terme de participation derrière Run in Lyon et la SaintéLyon.

Pierre Barbet l’a bien préparé

Désormais licencié au club des Beaujolais runners en souvenir de ses liens familiaux qui le ramènent vers Villefranche, Fleureton se serait bien vu graver un triplé dans le marbre. Mais une douleur persistante au tendon rotulien l’empêche de refermer en beauté son incroyable saison (3e des Mondiaux de trail, 5e  des Mondiaux de triathlon XTerra à 43 ans).

« Cela m’attriste, dit-il, mais ce serait une grosse erreur de courir 2h30 sur le bitume. Il y en aura d’autres. »

C’est une opportunité à saisir pour Pierre Barbet, un vrai Caladois qui défilait rue Nationale en janvier dernier, gibus sur la tête avec ses potes de « la classe en 7 » pour ses 30 ans. « Jamais aucun conscrit n’a gagné le marathon du Beaujolais, rigole-t-il. Il faut dire que ce n’est pas très compatible… »

Fils du vice-président des Beaujolais runners et de la responsable des bénévoles du marathon, il s’est donné les moyens de descendre la rue nat’au sommet de la vague en fin de matinée, même s’il aura fort à faire face au Burundais Eloge Mpundu et Sébastien Baron. « Ma préparation s’est bien passée, sans blessure avec quelques petites courses qui se sont bien passées (4e du 10 km de Run in Lyon ; 1 h 09 à Marseille-Cassis). Mais comme c’est ma première expérience sur marathon, j’ai un peu d’appréhension. »

 Cela m’attriste, mais ce serait une grosse erreur de courir 2h30 sur le bitume. Il y en aura d’autres

Cédric Fleureton

 21 500 Il va y avoir du monde sur les routes du département ce week-end. 21 500 coureurs sont en effet engagés dans les trois grosses épreuves traditionnellement organisées le troisième week-end de novembre. Ils seront 16 500 au marathon du Beaujolais, 3 000 au Jogg’îles et 2 000 à la Foulée vénissiane. Dans deux semaines, ils seront 17 000 à la SaintéLyon. La course à pied se porte bien.

Benjamin Steen

09:28 Écrit par La Com dans Athlétisme, Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 13 novembre 2017

Les irréductibles n’ont peur de rien !

IMG_5785 (1609x1073).jpg

Avec 522 inscrits, la seconde édition de la course des Irréductibles, organisée samedi par le Décines Meyzieu athlétisme (DMA), enregistre une excellente participation malgré la pluie et la grisaille. Ils étaient 470 en 2016. « Pour certains trailers, habitués aux conditions défavorables, la pluie, le vent et la boue ajoutent du piment à la course », confie Guillaume Schroll, président du DMA.

IMG_5568 (1609x1161).jpg

« Les enfants et les marcheurs ne se sont pas découragés non plus », souligne-t-il.

IMG_5531 (1609x1073).jpg

« L’idée est d’offrir un événement adapté à tous : compétiteurs ou loisirs, enfants ou marcheurs nordiques. Tous peuvent profiter des espaces naturels du Grand Large tout en supportant une cause humanitaire : 3 € par participant seront reversés à l’école d’un village du Mali, Niongono. » La marraine du jour était la championne Elea Diarra, arrivée 4e aux championnats du monde de Londres 2017.

IMG_5828 (1609x1073).jpg

leprog.jpg

IMG_5954 (1609x1073).jpg

IMG_6012 (1609x1073).jpg

Des Photos

Les Résultats

samedi, 11 novembre 2017

Athlétisme: Dans le Progrès aujourd'hui

Le cross de la Bachasse ouvre la saison

Le cross de la Bachasse, organisé ce dimanche à Sainte-Foy-les-Lyon donne le top départ de la saison de cross dans le département, en tant que 1re manche de la Coupe du Rhône, challenge Paul-Messner. Ce fil rouge de l’hiver sera constitué de six manches avec le cross des Myriades à Saint-Priest (26 novembre), le cross du Mamelon à Décines (10 décembre), le cross des Papillotes à Saint-Maurice-de-Beynost (16 décembre), le championnat du Rhône à Belleville (14 janvier) et le cross de la Feyssine à Villeurbanne (11 février).

> Programme 26e Cross de la Bachasse ce dimanche : début des courses à 10 h 20 (femmes à 14 h 30 et hommes à 15 h 00).

Les “Irréductibles” : Miribel by night

21462560_1631119950252760_2809842096846894702_n.jpg

Trail en semi-nocturne, la course des Irréductibles autrefois organisée à Sathonay se dispute ce samedi soir au Parc de Miribel-Jonage à 17 h 30 avec départ et arrivée à la Voile du Grand-Large à Meyzieu. Trois distances figurent au programme : 5 km, 13 km et 22 km. Inscriptions au départ jusqu’à 17 h 00.

Jennifer Galais à Clermont

Jennifer Galais a quitté le club de Décines Meyzieu Athlétisme pour s’engager avec celui de Clermont Auvergne. La Lyonnaise, coachée depuis ses débuts par Grégory Duval, avait déjà annoncé son départ pour Montpellier pour s’entraîner avec Bruno Gajer.

Cédric Fleureton revient à la maison

Caladois d’origine, Cédric Fleureton a signé au club des Beaujolais runners après deux saisons à Bellegarde.

samedi, 04 novembre 2017

Les Irréductibles de Meyzieu, c'est dans une semaine avec Radio Parilly

Depuis l'année dernière, La Course des Irréductibles a déménagée pour le magnifique Parc de Miribel Jonage. Une nouvel élan a été donné pour cette course qui se veut sportive et solidaire. Les bénéfices sont consacrés pour l'aide au Village de Niongono au Mali.

21462560_1631119950252760_2809842096846894702_n.jpg

La Course nocturne des Irréductibles de Meyzieu s'ouvre également aux entreprises en créant une offre personnalisée par équipe de 3 à 5 personnes :
- Dossards personnalisés
- Photo d'équipe envoyée à votre société
- Package "Course / Soirée"
- Table réservée "Aux Voiles du Grand Large", partenaire de la course, avec diner et bouteille offerte après la course.
Le Challenge Entreprise récompensera les 3 meilleures équipes en additionnant les temps des 3 premiers coureurs de l'équipe !

 

22728909_1655007181197370_8099353563810601335_n.jpg

 

IMG_9111.JPG

 La page Facebook

Les inscriptions

 

10:52 Écrit par La Com dans Athlétisme, Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 06 octobre 2017

La Band'Rill, course solidaire

La Band'Rill est organisée par la ville de Rillieux La Pape pour Cassie avec l'aide de la famille de Cassie, amis et associations rilliardes au profit de l'AFIF SSR/PAG 

Au programme un 5 et un 10km.

21457886_501398110239828_6819313829503186819_o.jpg

Toutes les infos sur le site officiel

vendredi, 29 septembre 2017

Hours avec vue sur Amsterdam

Sixième de l’édition 2016 du marathon, l’athlète lyonnais s’aligne dimanche sur le 10 km en guise de préparation pour… le marathon d’Amsterdam (15 octobre).

Sébastien Hours lors de l’édition 2016 de Run in Lyon où l’athlète de l’ESL avait pris la 6 e place.  Photo Maxime JEGAT

Il y a un an, Sébastien Hours s’était décidé trois semaines avant le marathon de Run in Lyon. La distance manquait au catalogue de cet athlète multicarte aussi à l’aise sur 3 000 m steeple chez les jeunes qu’en trail aujourd’hui. « Je voulais faire un chrono pour me qualifier pour les championnats de France, raconte-t-il. J’avais juste eu le temps de faire une séance spécifique de 3x5 km dix jours avant… »

Suffisant pour décrocher une belle sixième place en 2h34’37’’ (2eFrançais) et confirmer son désir d’approfondir la question. « J’aime ce type d’efforts qui reste quand même de la vitesse, détaille-t-il. Je reviens un peu à ce que je faisais dans ma jeunesse. »

Objectif 2h24

Blessé lors de la SaintéLyon 2016, cet ingénieur en informatique a dû repousser à l’automne sa deuxième expérience sur marathon, préférant Amsterdam le 15 octobre à Run in Lyon ce dimanche : « L’an dernier, j’avais trouvé que le parcours n’était pas très roulant et surtout, je m’étais retrouvé tout seul derrière les athlètes capables de courir en 2 h 10. A Amsterdam, il y a beaucoup plus de densité. »

Pour la même raison, d’autres marathoniens lyonnais comme Julien Rancon et Julien Masciotra avaient préféré s’aligner à Paris au printemps (terminant respectivement en 2h20’47’’ et 2h21’23’’). « Un déplacement à Amsterdam ou à Paris est un petit investissement par rapport à l’investissement que nécessite un marathon », comprend le coach Bastien Perraux qui conseille notamment Masciotra.

Après trois mois de préparation, seulement entrecoupés par les championnats de France de trail à Gérardmer (6e ), Sébastien Hours partira sur les bases de 2h24. En attendant, il « travaille le rythme » sur le 10 km de Run in Lyon. Son vieux record personnel (31’08’’ en 2008) pourrait tomber loin devant une masse de 17 500 coureurs.

 "A Amsterdam, il y a beaucoup plus de densité"

Sébastien Hours

leprog.jpg

mercredi, 27 septembre 2017

Pourquoi le business du running s’est littéralement envolé

Dimanche prochain, plus de 30 000 coureurs sont attendus à l’occasion de la 8e édition de la course Run in Lyon. Un engouement qui illustre parfaitement la montée en puissance du marché du running.

Faire un jogging, c’est ringard ; maintenant on fait un running. Le running concerne désormais les coureurs du dimanche mais aussi, plus largement, toutes celles et ceux qui s’adonnent occasionnellement ou pour la performance à la course à pied et ses déclinaisons comme le trail, le triathlon, etc.

IMG_9648.JPG

« Après la montée en puissance du trail il y a une dizaine d’années, on a assisté il y a trois ans au boom du running. Toutes les catégories socio-professionnelles, toutes les tranches d’âges sont concernées par cette discipline qui se pratique dans les rues, les parcs, les montagnes etc. toute l’année. Le boom s’explique notamment par les effets cumulés de la féminisation de la pratique mais aussi par l’avènement de pratiques collectives et ludiques qui ont envahi le calendrier des courses et attiré de plus en plus de participants », souligne Virgile Caillet, Délégué général de l’Union sport & cycle.

Désireux d’entretenir leur capital santé, de « déstresser » sans contrainte d’emploi du temps, d’espace, les coureurs, dont le nombre a considérablement crû ces trois dernières années (voir ci-contre), ont accompagné l’explosion du marché.

Ce qui a fait les affaires des grandes surfaces spécialisées, offert de belles croissances d’activités à des magasins hyperspécialisés dont le nombre avoisinerait aujourd’hui les 250 unités dans l’Hexagone, dont une dizaine dans la métropole lyonnaise (voir ci-contre). Mais aussi fait le bonheur des organisateurs d’épreuves, et alimenté l’activité des équipementiers sportifs.

IMG_9151.JPG

À grands coups marketing, ceux-ci en ont profité pour valoriser leurs technologies de plus en plus avant-gardistes. Le running est donc devenu un sport « très sophistiqué, « qui ne nécessite plus d’être simplement équipé d’une paire de basket, d’un short et d’un tee-shirt ». Désormais le coureur est de plus en équipé. De plus en plus connecté.

850

C’est, en millions d’euros, le poids global du marché du running estimé par le syndicat professionnel Union Sport & Cycle. Ce marché de la course à pied représente 850 millions d’euros de ventes, soit deux fois moins que celui du vélo (1,7 milliard), mais quasiment deux fois plus que celui du football (450 millions d’euros environ).

EN CHIFFRES

8

En millions, le nombre de paires de chaussures vendues chaque année. La vente de chaussures pèserait 500 millions d’euros. Selon le syndicat, les coureurs compétiteurs consomment environ 2 paires par an.

524

C ’est, en euros, le panier moyen annuel estimé par le syndicat professionnel Union Sport & Cycle pour les coureurs compétiteurs.

Un budget qui serait pour 34 % dédié à l’achat des chaussures, 28 % pour les frais d’inscription pour les courses, 21 % pour le textile et 19 % pour les accessoires.

5 800

C’est le nombre de courses, dont 57 marathons, qui se dérouleraient chaque année dans l’Hexagone. Un nombre de courses qui pourrait être amené à réduire dans les prochaines années. Disparition de courses peu ou pas rentables, normes de sécurité drastiques, seront probablement à l’origine de cette baisse des épreuves. Autre phénomène, les coureurs pourraient être à l’avenir « plus dans une logique de communauté qu’une logique de compétition ».

 8,9 C’est, en millions, le nombre de Français de 18 ans et plus qui se sont adonnés à la course à pied au moins une fois au cours des douze derniers mois selon le syndicat professionnel Union Sport & Cycle. Parmi ces 8 millions, on distingue trois catégories de coureurs : les réguliers (au moins une fois par semaine), 5 millions de Français ; les occasionnels (moins d’une fois par semaine), soit 3,9 millions.

Franck Bensaid

leprog.jpg

mercredi, 20 septembre 2017

Ce dimanche à Fleurieux sur l'Arbresle

18738637_1355055497948616_1175978082625444601_o.jpg

Toutes les infos

lundi, 11 septembre 2017

Julien Masciotra, brillant vainqueur des 10 km de l’Horloge

Julien Masciotra, Haut-Savoyard licencié au club de Décines-Meyzieu athlétisme, a brillamment réalisé un temps de 31’20 sur le 10 km de l’Horloge. Mille coureurs ont participé à cette compétition, dimanche.

IMG_3424.JPG

1 000 coureurs environ se sont élancés, dimanche, dans les rues du centre-ville pour participer aux deux courses : un 10 km qualificatif pour les championnats de France et un 5 km “Entre elles”.

IMG_3346.JPG

IMG_3109.JPG

L’ambiance était au beau fixe sur les deux lignes de départ prévues par les organisateurs de l’association Running en Rhône-Alpes, avec le concours de la mairie de Tassin et des AAAL.

« Une belle effervescence »

À 9 heures, après la séance d’échauffements et un trotting de reconnaissance, les féminines ont pris place sous l’arche située avenue Leclerc. Il n’a fallu que 18’35 à Anne Lebrun pour franchir la ligne d’arrivée,

IMG_3159.JPG

devant une centaine de concurrentes. En grand nombre, les Tassilunois se sont retrouvés au départ de la promenade des Tuileries quarante-cinq minutes plus tard, pour le départ des pointures de la course à pied, mais pas que ! Chacun a voulu partager un bon moment, soit pour faire un chrono, soit en course de rentrée, comme c’est le cas de Clément Couzon du club de Tassin.

IMG_3437.JPG

« Je ne serai pas dans le premier wagon, mais je me prépare pour le semi du running-Lyon ».

La foule, nombreuse tout au long de ce circuit en boucle, a pu suivre les coureurs et les encourager.

Il n’aura fallu que 31’20 à Julien Masciotra pour franchir la ligne devant Eliud Sugut et Nestor Nibaruta.

IMG_3370.JPG

« Parti sur un tempo modéré, j’ai durci la course au 5e km. Les virages nous ont obligés à des relances mais le parcours était roulant. J’ai trouvé une belle effervescence dans cette course », témoigne le finaliste.

 

leprog.jpg

Tous les résultats

PHOTOS

Album 1

Album 2 

Album 3

IMG_3058.JPG

IMG_3074.JPG

IMG_3130.JPG

IMG_3329.JPG

IMG_3364.JPG

IMG_3384.JPG

IMG_4360.JPG

IMG_4367.JPG

 

vendredi, 23 juin 2017

Radio Parilly vous donne rendez-vous le 10 septembre !

Les 10 km de l’Horloge auront lieu le Dimanche 10 septembre à Tassin. Départ à 9h45.

IMG_7621.JPG

Les 5km Entre Elles, auront lieu le Dimanche 10 septembre, départ à 9h

IMG_7477.JPG

La course aura lieu sur un parcours de 10km roulant en ville, propice à la performance. Départ avenue des Tuileries et arrivée à l’école Leclerc, à Tassin.

Des primes seront attribuées aux 3 premiers (hommes et femmes) du classement scratch : 1er : 200€, 2ème 100€, 3ème 50€ – Prime au record Masculin et féminin : 100€.

 

lundi, 29 mai 2017

Voyage gagnant pour Paumier et Beye

Plus de 300 athlètes s’étaient massées dimanche matin devant le stade Pierre Duboeuf de Bron pour la 8e édition du 10km de Bron organisée dans le cadre de la Journée de Dam’s, une manifestation sportive et festive dont l’objectif est de rapporter des fonds pour la lutte contre les cancers de type Sarcome dont l’ancien athlète Brondillant Damien Grosso avait été victime il y a 8 ans.

Sous des températures élevées au moment du départ, Stany Paumier et Romain Savoyen prenaient rapidement les choses en main et s’envolaient en tête de course. Avec un vent qui se levait au fur et à mesure que les kilomètres défilaient, Stany Paumier prenait finalement la poudre d’escampette à la mi-course pour finalement cueillir la victoire en 33’18 « Plus que la chaleur, c’est vraiment le vent qui était mon ennemi aujourd’hui.

IMG_9518 (1073x1609).jpg

J’étais parti sur des bases de 3’10 au kilo mais dès que je me suis retrouvé seul j’ai eu du mal à garder la cadence. Finalement j’ai choisi de courir à la sensation mais je termine à 2 minutes de mes standards du moment, mais au regard des conditions ce n’est pas si mal » indique le coureur de Cluses qui se réjouissait en voyant sa compagne, Nogaye Beye remporter la course féminine quelques minutes après lui « Nogaye voulait courir donc nous avons décidé de venir ici.

IMG_9582 (1609x1163).jpg

Je n’étais pas trop chaud car je ne connaissais pas trop cette course mais j’ai trouvé l’organisation vraiment impeccable et puis la lutte pour le cancer est une bataille qui me touche car j’ai perdu ma maman à cause de cette maladie » indiquait le vainqueur du jour rapidement rejoint par son amie qui confiait son bonheur de s’imposer à Bron « Je suis très heureuse car malgré le vent et la chaleur je réussis à battre mon record » indique la jeune femme qui a commencé la course à pied il y a 2 ans seulement.

Résultats : 1. Paumier 33’18 ; 2. Savoyen 35’58 ; 3. Blutte 36’30 ; 4. Lekhal 36’56 ; 5. Bonnier 37’02 ; 6. Meyer 37’45 ; 7. Mayeux 38’07 ; 8. Alfano 38’15 ; 9. Herbaux 38’38 ; 10. Pailhes 38’39 ; 11. Caleyron 39’18 ; 12. Desmettre 39’28 ; 13. Bouledrak 39’47 ; 14. Mialon 39’56 ; 15. Correia 40’04

IMG_9926 (1609x1073).jpg

Féminines : 1. Beye 42’56 ; 2. Roche 47’21 ; 3. Matitch 48’50

leprog.jpg

Toutes les PHOTOS

jeudi, 25 mai 2017

La journée de Dam's et son 10 km

16700215_1319680018075611_450348530171290488_o.jpg

Le 28 Mai 2017 au stade Pierre DUBOEUF à Bron aura lieu la 8ème édition de la "Journée de DAM’S". Cette journée est organisée pour sensibiliser et alerter le public sur un type de cancer : les sarcomes.

A cette occasion les membres de l'association vous accueillent et organisent différents ateliers sportifs pour petits et grands.

Au programme :

Le 10km de BRON et le 4 KM allure libre
Envie de courir pour une bonne cause, vous vous demandez comment s'inscrire et bien c'est très simple, vous pouvez le faire :
Par courrier : en téléchargeant le bulletin d'inscription sur notre site internet : www.associationdams.org

L'inscription sera validée dès réception du bulletin avec son règlement (12€ pour le 10km et 10€ pour le 4km) et un certificat médical de "non-contre indication à la pratique de la course à pied en compétition" (obligatoire pour les 10kms seulement).

Par internet : http://10kmdebron.ikinoa.com/

Les JO des p'tits DAM'S
Gratuits et ouverts à tous les enfants de 5 à 15 ans, les JO des p'tits DAM'S permettent la découverte de 5 activités d'initiation à l'athlétisme encadrées par des animateurs sportifs : Courir, Sauter, Lancer et s'Amuser, voilà la devise de ces Jeux. Les inscriptions se feront sur place le jour de l'événement : le rassemblement des enfants se fera à 10h00.

Le Relais 100x400m
Une activité fil rouge représentant la solidarité est ouverte à tous et à toutes : nous invitons tous nos participants à se donner le relai autour de la piste comme on pourrait le faire dans la vraie vie contre le cancer!

La Tombola de DAM'S
Tout au long de cette journée, de nombreux lots seront à gagner! L'année dernière les lots étaient les suivants
Entrées pour le parc aquatique de Walibi
Places de spectacle
CD de musique
Menus gratuits dans un restaurant brondillant
... et bien d'autres!

Toutes les recettes de cette journée seront reversées au Centre Léon Berard au profit de la recherche sur les cancers et les sarcomes en particulier.
Objectif 2017 : Venez avec un max d'amis!

Pour cela nous avons besoin de VOUS, de votre sourire, de votre bonne humeur et de votre Joie de VIVRE, Tous ENSEMBLE contre le Cancer!

N'hésitez pas à faire suivre l'info :)

11:33 Écrit par La Com dans Athlétisme, Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 06 mai 2017

Soulary Contest, une épreuve qui monte !

Les inscriptions sont ouvertes !

En solo ou par équipes...


Attention limitée à 120 dossards


Site Officiel

17634411_1872337879672716_3732809457940006727_n.jpg

Votre défi cette année : être plus fort que les records officiels 2016 !

  • Femmes : 2'05"35
  • Hommes : 1'11'93

17966135_1880129435560227_2617203491129240231_o.jpg

14:14 Écrit par La Com dans Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 10 avril 2017

Décijogg :Mathien et Tatah inaugurent la nouvelle formule

Nouvelle date et nouvelle zone d’arrivée pour le Decijogg qui a réussi sa transformation avec un nouveau record de participation (650 engagés) pour sa 18e édition. Les Décinois Elodie Mathien (10 km) et Samir Tatah (21 km) ont tenu à s’imposer.

IMG_5552.JPG

Soleil estival, des centaines d’enfants soutenus par leurs parents, stands d’animation sur le parvis de la mairie : la nouvelle formule du Decijogg a fait un tabac dimanche matin à Décines. En choisissant de déplacer la date de l’événement de février à avril et de ramener la zone de départ et d’arrivée au cœur de la ville, les organisateurs du club de Décines Meyzieu Athlétisme ont visé juste et semblent tenir la bonne formule pour faire de cette course un des événements phares du début de printemps dans les années à venir.

Mohamed Battani devant Hugo Altmeyer sur 10 km

« C’est vraiment une belle réussite. Nous avons communiqué un peu tard sur la nouvelle date mais, malgré cela, nous battons notre record de participation avec plus de 650 participants contre 600 pour le précédent record. La mairie nous soutient et veut nous aider à développer la course et l’an prochain, l’objectif est de passer à 1 000 inscrits », explique le président du club de DMA, Guillaume Schroll.

Sur le 10 km, Mohamed Battani, vainqueur cet hiver du cross de la Feyssine et des 10 km de Saint-Priest, s’est offert une belle victoire après avoir bataillé durant 7 km avec le polyvalent Hugo Altmeyer. « J’ai placé une bonne accélération au 7e kilomètre et ensuite j’ai géré mon avance. J’avais de bonnes sensations, surtout avec ce beau soleil qui fait vraiment du bien. Je suis content de mon hiver durant lequel j’ai accumulé pas mal de victoires. Mais maintenant, je vais préparer la piste avec l’objectif de passer sous les 3’50 sur 1 500 m », annonce l’athlète de Vienne licencié à Vernon.

IMG_6321.JPG

Chez les féminines, la Décinoise Elodie Mathien, récente 3e des championnats de France en salle sur 1 500 m, a effectué un petit crochet réussi sur 10 km avec une victoire avant, elle aussi de préparer sa saison de piste avec en ligne de mire le 1er tour des interclubs le 7 mai.

IMG_5667.JPG

Enfin dans la course de 20 km, le stéphanois Samir Tatah licencié au DMA, s’est illustré avec une belle victoire construite un peu après la mi-course lorsqu’il a décroché au train son coéquipier Eliud Sugut.

IMG_6351.JPG

Chez les féminines, Florence Regnier, s’impose avec autorité et poursuit sa bonne série après sa 3e place aux championnats de France de semi-marathon.

IMG_6395.JPG

La Foulée Muroise remporte le challenge du nombre....et de l'ambiance

Les résultats

Les PHOTOS

Album 1 

Album 2

leprog.jpg

jeudi, 06 avril 2017

Prochain reportage photos ce dimanche à Décines !

16473587_1248466271907671_773309404580840946_n.png

Rendez-vous dimanche matin pour le Décijogg

Pour commander des photos d'anciens albums c'est

ICI

Identifiant: PHOTOS

Mot de passe: RP2017

16:30 Écrit par La Com dans Athlétisme, Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 27 mars 2017

Ekiden de Lyon: L’Asvel remplit le contrat

Pour la deuxième édition de l'Ekiden de Lyon, l'ASVEL s'est illustrée en emportant la mise .

IMG_4214.JPG

Après une première édition pour faire découvrir la discipline l’an dernier, Joël Larme et son équipe de Lyon Sport Metropole remettaient le couvert avec de l’Ekiden de Lyon ce samedi au Parc de Parilly avec près de 253 équipes. Le principe de cette épreuve est de courir un marathon par équipes de six avec des relais de 5, 10, 5, 10, 5 et 7,195 km. « C’est une belle satisfaction. Pour cette deuxième édition nous avons modifié la zone de relais et c’est beaucoup plus fluide ainsi », indiquait l’organisateur de la course qui espère accueillir encore plus d’équipes l’an prochain.

Si l’an dernier c’est une équipe de Lyon Athlé qui s’était imposée, cette deuxième édition a vu la victoire d’une équipe composée d’athlètes du CAMN Villeurbanne et de l’Asvel en 2h23’22’’: « L’objectif était la victoire et a minima le podium.

IMG_5262.JPG

L’an dernier certains d’entre nous avaient déjà pris part à la première édition et s’étaient classées 2e ou 3e. Clément Lentillon a pris le premier relais et nous a parfaitement lancés dans la course », indiquait Ramzi El Yacoubi, le dernier relayeur, accueilli par tous ses coéquipiers et son coach Said Bougessa. Chez les féminines, c’est une équipe composée d’athlètes de CA Du Roannais qui l’emporte 2h46’20’’ tandis qu’en relais mixte, la victoire revient à l’équipe des Dodus 2h46’56’’.

IMG_5253.JPG

IMG_4147.JPG

IMG_4210.JPG

 

Résultats 1. CAMN Villeurbanne (Lentillon, El Yacoubi, Denis, Elbaz, Bancal, Lecchini) 2h23’22’’ ; 2. ESL 2h26’42’’ ; 3. Terre de Running 2h30’54’’. Féminines : 1. CA Roannais 2h46’20’’ ; 2. Hericourt 2h50’20’’ ; 3. Les hirondelles 3h07’17’’. Mixte : 1. Dodus 2h46’56’’ ; 2. Les Mangeurs de Rathlètes 2h49’03’’ ; 3. Nicoach 2h49’45’’.

IMG_4686.JPG

IMG_5056.JPG

IMG_5403.JPG

leprog.jpg

Tous les résultats

Les Photos

Album 1

Album 2

Album 3

dimanche, 26 mars 2017

Prochainement sur Radio Parilly, les photos de l'Ekiden de Lyon 2017

170325Ekiden.jpg

11:57 Écrit par La Com dans Coup de Coeur, Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 10 mars 2017

Le Raid Napoléon toujours plus haut

15873593_365684367144641_5923150700537090582_n.jpg

650 kilomètres, sept jours de course, dix étapes (dont une de nuit). Voici le copieux programme qui attend les participants du Raid Napoléon, version 2017.

Ils s’élanceront le 10 juin de Chaponnay (Rhône), pour rallier l’arrivée à Vence (Alpes-Maritimes) le 16 juin. Et ce, après avoir bravé la mythique route Napoléon (ex-RN 85) et ses plus de onze mille mètres de dénivelé.

L’équipe organisatrice du Raid Napoléon.  Photo David MORIN

« C’est sur une idée de Gilles Moretton que l’on a décidé de relancer la mythique course Napoléon. Le pari était un peu fou mais l’édition 2016 nous a montré que c’était un beau succès et que ce format est unique en France », souligne le président Jean-Claude Pellissier, lequel a dévoilé les contours de la version 2017, jeudi matin, à l’Hôtel Sofitel.

Des Chinois au départ

« Les effectifs ont doublé, puisque d’ores et déjà dix équipes sont engagées, avec la participation d’une équipe chinoise de Shanghaï et que l’on attend la confirmation de trois autres. » Pour une course limitée à quinze formations cette année et composées de cinq coureurs avec la présence d’au moins une féminine (relais toutes les heures). Si le parrain 2017 se nomme Stéphane Diagana, le Raid Napoléon comptera un autre champion du monde dans ses rangs en la personne de Christian Plaziat, titré en salle à Barcelone en 1995 à l’heptathlon. Pour l’occasion, l’ex-détenteur du record de France du décathlon, sera le manager de l’équipe “GSF Propreté”, à défaut « de pouvoir courir à cause de pépins physiques ».

leprog.jpg

Le site officiel

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu