compteur

Avertir le modérateur

lundi, 17 juin 2013

10 km de bron (au profit de la lutte contre le sarcome). Rushbrook file à l’anglaise

IMG_4912.JPGLe Britannique Mark Rushbrook s’est offert ce dimanche à Bron sa première victoire sur le sol français.

Arrivé à Lyon il y a 7 mois pour suivre son amie qui avait obtenu un poste à la faculté de Lyon, Mark Rushbrook s’est illustré ce dimanche matin lors des 10 km de Bron en s’imposant facilement en 33’47. Après avoir établi son record sur 10 km lors des Foulées Vénissianes en 32’02 à l’automne dernier, Mark s’impose pour la première fois sur le sol français malgré des températures déjà très élevées le matin.

IMG_4814.JPG

 « Il faisait vraiment très chaud et pour un Britannique c’est encore plus dur à supporter. Je me suis rapidement retrouvé seul, et sur un parcours plus vallonné qu’il n’y parait j’ai quand même eu un peu de mal », explique l’Anglais qui va maintenant entrer dans sa préparation pour le marathon de Nice en novembre. A noter que cette course entre dans le cadre de la quatrième édition de la journée de Dam’s, une manifestation dont le but est d’informer et de récolter des fonds pour la lutte contre le sarcome.

IMG_4856.JPG

 « Nous allons remettre un chèque de 13800 euros au centre Léon Berard pour lutter contre cette maladie. Ce 10 km continue de grandir petit à petit et cette année il y avait 340 engagés contre 180 pour la première édition il y a 3 ans », indiquait Guilhem Barthès, le président de l’Association Dam’s qu’il avait créé suite au décès de l’athlète brondillant Damien Grosso, victime d’un sarcome en 2009.

IMG_5113.JPG

IMG_5229.JPG

 Résultats

> 10 km : 1. Rushbrook 33’47 ; 2. Sybillain 34’23 ; 3. Fuster 34’39 ; 4. Hali 35’53 ; 5. Rosso 36’06 ; 6. Ducong 36’11 ; 7. Lekhal 36’27 ; 8. Bouazza 36’36 ; 9. Franco 36’39 ; Couchot 36’49.

> Féminines : 1. Milioti 44’27 ; 2. Chojnacki 45’01 ; 3. Piquard 47’20.

Tous les résultats

Les Photos

leprog.jpg


dimanche, 16 juin 2013

Journée de Dam's: Vous saurez tout demain matin !

130616JournéedeDam's.jpg

20:34 Écrit par La Com dans Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

mardi, 11 juin 2013

Journée de Dam's: Dimanche, On pensera à Virginie et Damien

Dam's.jpgCe dimanche 16 juin 2013 au stade Pierre Duboeuf à Bron aura lieu la 4ème édition de la "Journée de DAM’S". Cette journée est organisée pour sensibiliser et alerter le public sur un type de cancer : les sarcomes.

A cette occasion les membres de l'association vous accueillent et organisent différents ateliers sportifs pour petits et grands !

Une journée inscrite sous le signe de la convivialité ! Et un moment à partager entre amis et en famille !

La recette de la Journée de DAM’S sera reversée au Centre de Lutte contre le Cancer Léon Bérard, au profit de la recherche sur les sarcomes.

Le 10km : départ 9h

8681_10201540431372316_2031429226_n.jpg

Communiqué d'Héni Kéchi:
Bonjour à tous ! A quelques jours de la journée de Dam's, France 3 diffuse ce soir mardi 11 Juin à partir de 19h, un reportage consacré au cancer du sarcôme et à l'association Dam's. Le tournage a eu lieu au stade de Bron moi, Olivier CHARZAT et Florian CELLI avons été filmé lors d'un entraînement. Puis nous avons été interviewé. Rediffusion Jeudi 13 Juin à partir de 19h sur france 3.

Il manque encore quelques signaleurs vous pour contacter Héni Kéchi

Le site de l'association

dimanche, 02 juin 2013

Franchevill'Trail: Clément Couzon force quatre !!!!

IMG_2014.JPGLe record de participation a été battu sur cette cinquième édition du Franchevill’trail avec 700 participants au départ sur les différentes courses au programme.

Dans l’épreuve reine du trail solo, dont la distance a été portée cette année de 17 à 22 km, le coureur de l’AC Tassin Clément Couzon a encore fait parler la poudre. Celui-ci s’est en effet imposé pour la quatrième année consécutive à Francheville, et l’a emporté sur la piste du stade avec près de 5 minutes d’avance sur son premier poursuivant.

IMG_2029.JPG

Jusqu’aux environs du 10e kilomètre d’un parcours très glissant, le coureur tassilunois a été accompagné de deux compères, qu’il a alors irrémédiablement distancés dès la première grosse bosse. Et c’est seul, comme à l’habitude, qu’il s’est présenté à l’arrivée sur la piste du stade de Francheville.

Le classement en solo : 1 Clément Couzon les 22 km en 1h25’55’’, 2e Sofiane Chelghoum 1h30’37’’, 3e Brice Garcin 1h31’46’’, 4e Laurent Humbert 1h31’49’’, 5e Sylvain Confort 1h31’55’’, 6e Eric Féminier 1h31’56’’, 7e Christophe Nicolas 1h32’06’’, 8e Bruno Achard 1h32’14’’, 9e Rémi Bournand 1h32’43’’, 10e Michael Yvart 1h36’03’’…

26e et 1re féminine : Pascale Rotsaert 1h45’21’’.

IMG_2106.JPG

Le classement en duo : 1 Ange Olivier-Boishus Stéphane (Terre de Running) les 22 km en 1h26’19’’, 2e Magand Claude-Satger (Terre de Running AFA) 1h27’58’’, 3e Senée Gauthier-Senée (Team Senée) 1h28’17’’.

En duo féminin: Le duo composé de Virginie Antolinos et Pauline Quenot du DMA l'emporte.

IMG_2185.JPG

Mini-trail : 1 Sébastien Nunez les 5 km en 19’02’’, 2e Maxence Wagner 19’43’’, 3e Nicolas Deschamps 19’56’’… 22e et 1re féminine : Raphaelle Devaujany 23’55’’.

Résultats complets: En attente

Quelques Photos

 

leprog.jpg


samedi, 25 mai 2013

Le choix de Sophie : une course 100 % féminine pour prévenir les cancers

2013_0308Image0282.JPGMarcy-l’Étoile/Parc de Lacroix-Laval. 7 000 femmes s’élanceront ce dimanche dans cette course pour la prévention et la sensibilisation des cancers féminins

Marcher, courir… les femmes auront le choix, au parc de Lacroix-Laval, demain dimanche. Pourvu qu’elles bougent. « Bouger », tel est en effet le leitmotiv de Sophie Moreau, présidente de Courir pour elles, elle-même adepte de course à pied.

Bouger pourquoi ? Parce que la prévention du cancer passe par l’activité physique et que faire du sport réduit les risques de maladie, mais aussi les risques de rechutes. Parce qu’une femme sur huit est atteinte d’un cancer, pourrait ajouter Sophie, qui connaît ce chiffre par cœur.

2013_0308Image0002.JPG

Déjà, il y a 20 ans, le Rhône était pilote dans le dépistage du cancer du sein. En plus de tout ce qui est mené dans ce domaine, s’ajoutant aux actions entrprises par le Département, l’association Courir pour elles, créée à Lyon en 2010, apporte un nouveau souffle à la prévention et à la sensibilisation des cancers féminins. Bernard Fialaire, vice-président du Conseil général délégué à la Santé, mesure le bénéfice. « Des messages, des campagnes ont pu être stigmatisants, effrayants pour les femmes. Or, là, il s’agit d’une tout autre manière de faire adhérer au dépistage. »

moreau

À croire que les femmes n’attendaient que ça. 1 500 participantes au départ, la première année, et 7 000 trois ans après : la croissance de Courir pour elles est exponentielle. D’après les participantes, il y a un truc. Une ambiance sur place qui n’est pas seulement celle des manifestations sportives. « Je l’explique parce que le rendez-vous a du sens, qu’il donne de l’espoir », commente Sophie Moreau. En 2009, lorsque deux mamans décèdent d’un cancer dans l’école de ses enfants, cette marathonienne n’hésite pas et crée Courir pour elles.

moreau

Un rendez-vous dont les hommes ne sont pas exclus : ils aident à l’organisation et viennent supporter une épouse, une sœur… « I have a dream », confiait Sophie. Celui de voir la manifestation retransmise à la télévision. « Ma mère était hospitalisée lors de l’édition 2012 et j’ai pensé que pour toutes les femmes en soin, pouvoir quand même suivre la journée, ce serait super. » Ce dimanche, 20 % des femmes qui seront au départ sont en soin.

Plus de renseignements sur www.courirpourelles.com

D. Menvielle

leprog.jpg

11:20 Écrit par La Com dans Coup de Coeur, Course sur route | Commentaires (0) | Tags : moreau |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 18 mai 2013

Franchevill'Trail 2013

image.pngLe Franchevill’Trail vous emmènera vers les chemins nature de Francheville.

Une boucle de 22 kilomètres vous est proposée pour 350 mètres de dénivelé.

Le parcours peut être réalisé en solo ou en relais par 2 ( 1er relayeur 11 kilomètres , 2èmes relayeur: 11 kilomètres)

Le mini Trail permettra de s’essayer à la course nature sur une plus courte distance : 5 km

Et tout se termine par une pasta party offerte aux coureurs pendant la cérémonie de récompenses.

Tout savoir

DSC_6107.JPG


 

18:18 Écrit par La Com dans Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 06 mai 2013

Sportif et Musical: We Run Lyon

941108_523607777680401_1360654636_n.jpgNike et le Lyon Running Club vous invitent à un run sonore pour évacuer les excès de la semaine et se relancer pour les dernières soirées.

Rendez-vous place des Célestins le vendredi 10 mai à 19h pour un run en musique dans les rues de Lyon, nous comptons sur vous pour inviter vos potes à l’événement.

Pas de prise de tête, pas de chronomètre, seulement du fun.
Que vous soyez débutant ou coureur confirmé, vous êtes les bienvenus.

Des coachs diplômés d’Etat assureront la partie sportive du run.

Pour des raisons de sécurité, le nombre de place est limité aux 150 premiers inscrits sur Facebook.

Vous avez des questions, vous voulez en savoir plus ? N'hésitez pas à vous adresser à nous ici.

16:24 Écrit par La Com dans Actualité, Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

dimanche, 28 avril 2013

10km de Chassieu: Prochainement sur votre écran ...

Mais déjà les Résultats !

2013_0428Image0052 (2).jpg

17:39 Écrit par La Com dans Course sur route, Résultats | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

jeudi, 25 avril 2013

10km de Chassieu

affiche pour site.jpg
Après Villeurbanne et Tassin, c'est au tour de Chassieu d'organiser son 10km. Rendez-vous ce dimanche 28 avril.

Un parcours de plus en plus apprécié avec les chronos qui vont avec.
 
Cette année ce sont les 5 ans du 10km de Chassieu, venez nombreux pour une édition festive et riche en surprises!

Inscriptions en ligne ICI


IMG_2204.JPG

lundi, 22 avril 2013

Marathon d'Annecy: Le Rhône bien représenté

2013_0421Image0138.JPG

De nombreux lyonnais ont participés ce dimanche au 34ième Marathon d'Annecy, l'un des plus vieux marathons français reconnu pour la qualité de son organisation.


Le Décines Meyzieu Athlétisme avait engagé une bonne douzaine de coureurs mais c'est l'Asvel Villeurbanne qui récolte les meilleurs résulats avec la 9ième place du vétéran Laurent Chambron en 2h33'28.

2013_0421Image0156.JPG

En féminine Pascale Rotsaert aussi de l'Asvel, forte de son expérience sur la distance prend une excellente 5ième place en 3h04'10.

2013_0421Image0072.JPG

2013_0421Image0021.JPG

Une minute de silence pour Boston

2013_0421Image0217.JPG

Guéri du cancer

2013_0421Image0214.JPG

La joie de terminer son premier marathon


Résultats du Marathon

Les Photos

Résultats du Semi-Marathon

lundi, 15 avril 2013

Lyon urban trail. Julien Rancon était bien au rendez-vous

Beau succès populaire ce dimanche matin pour la 6e édition du Lyon urban trail avec près de 7000 participants. Grand favori des 36 km, le coureur de l'AC Ondaine Firminy, Julien Rancon, a remporté pour la deuxième fois l'épreuve reine.

2013_0414Image0116.JPG

Près de 7000 coureurs ont disputé ce dimanche matin la 6e édition du Lyon urban trail dans des conditions parfaites sous un beau soleil de printemps. Jamais l’épreuve n’avait recueilli un tel succès populaire.

Côté sportif, le grandissime favori de l’épreuve Julien Rancon a sans surprise dominé la course phare de 36 km. Il signe son deuxième succès en deux participations après avoir ouvert le palmarès en 2008. Le coureur de l’AC Ondaine Firminy, arrivé en 2h31’59’’, a devancé le Grec Dimitris Theodorakakos et le Clermontois Yoan Meudec.

Chez les femmes, la victoire est revenue à l’Italienne Silvia Serafini qui a devancé la Russe Zhanna Volkueva.

2013_0414Image0147.JPG

Le coureur pieds nus villeurbannais Emmanuel Pillet s’est classé huitième du 12km du LUT. Craignant à juste titre les bris de verre et les graviers, il a utilisé pour l’occasion des chaussons de course à pied. La performance reste remarquable.

Masciotra à la peine

Alors qu’il découvre le trail, Julien Masciotra a pris la deuxième place sur 23km. « Quand le premier m’a lâché, je me suis mis sur un faux rythme », regrettait néanmoins l’athlète de Décines Meyzieu plus habitué au cross et à la piste. « Pour l’instant, la transition est difficile même si je m’y attendais. Même sur le plat, j’ai du mal à dérouler tellement les montées et les descentes sont traumatisantes musculairement. »

2013_0414Image0028.JPG

Jannin : « Ma plus belle »

Antoine Jannin (35 ans) s’est étonné en remportant le 23 km : « Je suis venu parce que ma copine vit à Lyon, expliquait ce chasseur alpin. Je visais la 10e place. Je suis parti au culot et cela a tenu jusqu’au bout. C’est ma plus belle victoire. »

Vittet la plus rapide sur 12km

Anne-Sophie Vittet n’a pas fait de détail sur 12km. L’athlète de Lyon Athlétisme s’est imposée avec 1’25’’ d’avance. Une belle performance pour cette athlète de 24 ans spécialisée dans le 3000m steeple (elle fut championne de France cadettes du 1500m steeple). « Mais le steeple me permet d’être polyvalente, selon elle. Avec les franchissements, il faut avoir des cuisses et digérer les changements de rythme. » Après une année sabbatique, la Belleysanne entend passer cet été sous les 10’30’’ sur 3000m steeple.

2013_0414Image0007.JPG

Tous les Résultats

2013_0414Image0041.JPG

2013_0414Image0068.JPG

2013_0414Image0156.JPG

2013_0414Image0155.JPG

Les PHOTOS

 

leprog.jpg

samedi, 13 avril 2013

Lyon Urban Trail 6e édition (dimanche matin). Festival sur les marches

logo-lyonurbantrail.gif.pngPorté par un buzz positif, le Lyon urban trail déroule le tapis rouge à un plateau international plus relevé que jamais. Mais il faudra d’abord compter sur Julien Rancon qui fait son retour sur les marches de la ville au top de sa forme, cinq ans après sa victoire dans la première édition.

 

Pour son retour cinq ans après avoir ouvert le palmarès, Julien Rancon ne va rien reconnaître. C’est que depuis 2008, l’expérience a démontré son efficacité et le labo classé au patrimoine mondial de l’Unesco s’est transformé en vitrine d’une formule en béton.

Entre la première et la sixième édition, le Lyon urban trail a multiplié sa participation par trois ou quatre. L’événement a quitté la Cité Internationale pour s’installer Place des Terreaux au centre-ville où il commence à se sentir à l’étroit. Et le concept des montagnes russes sur escaliers a tellement pris que le débat des débuts (trail ou pas trail ?) a quasiment disparu…

Le LUT, ça marche ! Et ce n’est pas un hasard si cela commence à se bousculer au départ dans le sas élite où l’on devrait apercevoir beaucoup de rouge. Salomon, déjà partenaire de l’épreuve, mobilise en effet quelques-uns des meilleurs éléments de son équipe internationale de coureurs et de coureuses dans l’espoir de l’accrocher enfin…

L’Anglais Andy Symonds, handicapé par une douleur à la hanche et à la cuisse, a déjà prévenu qu’il ne fallait pas compter sur lui. Mais avec le marathonien grec Dimitri Theodorakakos et Jonathan Wyatt – deux participations aux JO en 1996 (5000m) et 2004 (marathon), et sept titres de champion du monde de course de montagne – le Team sort l’artillerie lourde.

A 40 ans, le Néo-Zélandais n’est sans doute plus aussi saignant, mais il entend justement se spécialiser dans les trails urbains. Rancon le tient toujours en très haute estime : « Je le connais bien, puisque je l’ai rencontré pour la première fois en 1999 aux Mondiaux de course de montagne alors que j’étais junior, raconte le Ligérien de l’ACO Firminy et du Team Adidas (32 ans). C’est un des coureurs les plus complets qui existent. Il approche de la fin, mais il a gagné l’an dernier le cross du Mont Blanc et je l’ai vu très fort lors d’une course en Autriche… S’il vient, c’est qu’il est au niveau. »

C’est en tout cas ce qu’il espère. « Malheureusement, en trail, le niveau est très dilué alors que je recherche la confrontation, explique Rancon. Je reviens parce qu’en 2008, j’avais trouvé le parcours super ludique, que c’est devenu médiatique, et qu’il y a un beau plateau. Je préfère finir 5e d’une grosse course, que de gagner tous les week-ends des courses aux saucissons. »

Pas sûr cependant qu’il trouve des adversaires à sa hauteur. Méthodique, comptable de ses efforts, l’ancien champion de France de trail travaille ses gammes avec bonheur depuis le début de l’année. À l’aise en cross, il a fait très fort en prenant la 11e place du semi-marathon de Paris en 1h05’53’’ (2e Français). Au point d’envisager de passer sur marathon dans l’année… En définitif, c’est le portrait-robot du coureur du LUT.

Absent cette année, le double vainqueur 2010 et 2011 Emmanuel Meyssat confirme : « Vu ce qu’il vient de faire à Paris, il semble avoir toutes les qualités pour s’imposer parce qu’il y a quand même beaucoup de route où il faut avancer. Mais Wyatt peut l’enquiquiner. Ce sont deux profils similaires. Finalement, ce sera peut-être dans les descentes, où il y a du temps à gagner, que cela se jouera. » Quoi qu’il en soit, il faudra marcher très fort pour succéder demain à Patrick Bringer.

La course en live sur www.leprogres.fr et twitter (@LUT2013_BS)


Télécharger le parcours ici

7000 participants

Nouveau record de participation pour le LUT : près de 7000 coureurs sont attendus demain matin sur les trois parcours : un millier sur le 36km, les 6000 autres se répartissant à parts à peu près égales sur le 23km et le 12km. Compte tenu des risques de bouchons dans les étroits « boyaux » traversés par l’épreuve et du site de départ/arrivée (Place des Terreaux), ce chiffre correspond sans doute à la participation maximale possible au LUT.

Hommes : les principaux engagés

36km : Julien Rancon (Adidas), Symonds (ENG, Salomon), Wyatt (NZ, Salomon), Theodorakakos (GRE, Salomon), Beauxis (Salomon), Baronian (Salomon), Malardé, Meudec (Sigvaris), Pianet (New Balance), Bussière (Asics).

Benjamin Steen

leprog.jpg


vendredi, 05 avril 2013

Cross de l'INSA: Victoire pour Hélène Guet et Tanguy Pépiot

guet,pepiotLe Cross de l'Insa est au delà d'une compétition, l'occasion de se retrouver entres étudiants pour participer à une épreuve dans une ambiance sportive, musicale et avec des déguisements qui n'ont rien à envier aux marathons du Médoc ou du Beaujolais.


L'histoire retiendra les victoires de deux pointures de l'Athlétisme Hélène Guet et Tanguy Pépiot.

 

Les podiums:

1re Hélène Guet, 2e Vickie Audubert, 3e Orianne Riccitiello.

De droite à gauche sur la photo.

guet,pepiot

Et pour les hommes : 1er Tanguy Pepiot, 2e Guillaume Adam, 3e Igor Bougnot.

guet,pepiot

Tanguy devant Guillaume

guet,pepiot

guet,pepiot

guet,pepiot

guet,pepiot

guet,pepiot

guet,pepiot

guet,pepiot

guet,pepiot

guet,pepiot

guet,pepiot

guet,pepiot

 guet,pepiot

guet,pepiot

guet,pepiot

Toutes les PHOTOS

16:49 Écrit par La Com dans Coup de Coeur, Course sur route | Commentaires (2) | Tags : guet, pepiot |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 01 avril 2013

Le 19e cross de l’Insa se court ce mercredi à la Doua

IMG_0925.JPGLe cross de l’Insa, événement aussi sportif que festif, attend ses participants, ce mercredi, à la Doua. D’initiative étudiante, cette course est chaque année ouverte à tous.

Pour cette 19e édition, les étudiants redoublent d’originalité pour la création de costumes solos ou en équipe.

Pas facile de courir avec un costume de baignoire, mais rien n’arrête les étudiants. Au programme de ce mercredi 3 avril : ce cross se déroule sur le campus de la Doua, entre les divers bâtiments de cours de l’Insa, entre 18 et 21 heures. Ce cross rassemble plus de 600 coureurs (755 pour l’édition 2011), répartis sur les deux courses proposées : une course mixte (à 18 h 30) de quatre kilomètres, soit deux tours, et une course garçons (à 19 h 15), de six kilomètres, soit trois tours. En plus du classement individuel, les coureurs ont la possibilité de s’inscrire en équipes de quatre, garçons, filles ou mixtes.

IMG_1004.JPG

 Un concours de déguisements a lieu lors de l’épreuve, principale caractéristique du cross. Tous les participants sont invités à courir déguisés pour le plus grand amusement du public et des supporters, ainsi que pour les participants.

IMG_0694.JPG

Renseignements et inscriptions : Club Insa Athlétisme  Page Facebbok

leprog.jpg

mardi, 26 mars 2013

Run in Lyon racheté par ASO

2012_1007Image0116.JPGLes contacts avancés entre Amaury Sport Organisation (ASO) et l’organisateur de Run in Lyon Michel Pakloglou ont abouti. Sans surprise, l’organisateur du Tour de France a confirmé hier avoir racheté l’événement (10km, semi et marathon) dont ce sera la 4e édition le 6 octobre.

Le 11 mars, Le Progrès avait déjà révélé que les inscriptions seraient gérées dès 2013 par la plateforme ASO Challenges, ouvrant la voie à un rachat. « Génération Oxygène, l’association qui présidait aux destinées de Run in Lyon depuis 2010, continuera de travailler au côté d’ASO », précise le communiqué. En 2012, Pakloglou avait admis avoir été dépassé par la réussite de l’événement (15000 participants). Désormais organisé par l’un des leaders du secteur, déjà détenteur des marathons et semi-marathons de Paris et Barcelone, Run in Lyon devrait rapidement décoller tant quantitativement que qualitativement. Jamais, l’épreuve n’avait pu produire des chronos de haut niveau, en particulier sur marathon. « Run in Lyon est appelé à jouer les tout premiers rôles », assure le directeur général d’ASO, Yann Le Moenner.

2012_1007Image0384.JPG

B.Steen

leprog.jpg


lundi, 25 mars 2013

Les 7ème Foulées Tassilunoises pour le kénya

index.jpgLa météorologie maussade dans la nuit de samedi à dimanche a, semble-t-il, freiné l’ardeur des adultes amateurs d’athlétisme pour participer à la septième édition des Foulées tassilunoises, organisées par l’Athlétic club Tassin avec l’aide de la commune. À moins que ce ne soit la concurrence des semi-marathons vourlois ou ligériens…

Parmi les 260 inscrits pour les 10 kilomètres tassilunois, les meilleurs ont fini en un peu plus d’une demi-heure, ce qui est déjà rapide.

Paul Omuya (Kenyan de Marseille, 30' 53’’) a distancé ses adversaires dans la dernière boucle. Sébastien Court, un triathlète junior, a fait moins de 32 minutes et devance Jérémy Peixoto (Calade).

Chez les dames, c’est une coureuse de fond, Marion Nuguet (ACVS, 38'16’’) qui devance une camarade de club, Anaïs Sabry et la vétérane « locale » Andrée Bel (ESL).

Si les organisateurs de l’ACT espèrent faire mieux l’an prochain sur cette épreuve, les mini-foulées, en revanche, ont connu un succès énorme. Les parcours pour 6 à 10 ans ont rassemblé 200 enfants, venus courir pour que leur école soit bien représentée.

Dès que les « grands » ont été récompensés, les départs des écoliers se sont enchaînés pour quatre groupes d’environ cinquante éléments avec des parents pour guides.

La météorologie maussade dans la nuit de samedi à dimanche a, semble-t-il, freiné l’ardeur des adultes amateurs d’athlétisme pour participer à la septième édition des Foulées tassilunoises, organisées par l’Athlétic club Tassin avec l’aide de la commune. À moins que ce ne soit la concurrence des semi-marathons vourlois ou ligériens…

Parmi les 260 inscrits pour les 10 kilomètres tassilunois, les meilleurs ont fini en un peu plus d’une demi-heure, ce qui est déjà rapide.

Paul Omuya (Kenyan de Marseille, 30' 53’’) a distancé ses adversaires dans la dernière boucle. Sébastien Court, un triathlète junior, a fait moins de 32 minutes et devance Jérémy Peixoto (Calade).

Chez les dames, c’est une coureuse de fond, Marion Nuguet (ACVS, 38'16’’) qui devance une camarade de club, Anaïs Sabry et la vétérane « locale » Andrée Bel (ESL).

Si les organisateurs de l’ACT espèrent faire mieux l’an prochain sur cette épreuve, les mini-foulées, en revanche, ont connu un succès énorme. Les parcours pour 6 à 10 ans ont rassemblé 200 enfants, venus courir pour que leur école soit bien représentée.

Dès que les « grands » ont été récompensés, les départs des écoliers se sont enchaînés pour quatre groupes d’environ cinquante éléments avec des parents pour guides.

Tous les résultats

leprog.jpg

lundi, 18 mars 2013

10KM DE VILLEURBANNE. Omuya dans le vent !

Affiche Foulees.JPGLe Kenyan s’est imposé en 30’32’’ dans la bourrasque et le froid devant Eric Nionsaba. Doublé burundais Niyonizigiye/Nizigiyimana chez les femmes.

Sagement, les organisateurs des Foulées de Villeurbanne n’ont pas sorti leur arche d’arrivée et ont singulièrement réduit la voilure en termes de barrières. Au péril des quelque 1400 participants (740 sur le 10 km), c’est que le vent faisait tout voler ce dimanche matin sur le Cours Emile-Zola. Sauf les chronos évidemment, d’autant qu’il faisait aussi un froid de canard. Voilà qui explique sans doute le cri de rage – ou de douleur – de Paul Omuya tandis que le Kenyan du Sco Marseille-Ste Marguerite débordait Eric Niyonsaba dans les cinquante derniers mètres. Car dans ce contexte climatique difficile, les deux hommes n’ont pas flâné en route sur le circuit de cinq kilomètres à boucler à deux reprises pour arriver en 30’32’’…

130317_232644.jpg

« Les conditions étaient très difficiles d’autant que j’ai dû mener quasiment toute la course. Mais finalement, c’est une bonne course pour moi », résumait le Kenyan de 29 ans qui vient d’établir son record personnel sur la distance (29’52’’ en début d’année à Nice). Vainqueur la semaine passée du semi-marathon d’Imperia (Italie) en 1h06’12’’, il succède au palmarès villeurbannais au Burundais Ezechiel Nizigiyimana qui faisait cette année l’impasse, 24h après sa victoire à Roanne (29’34’’).

Le vainqueur des 20km de Paris 2012 croyait laisser le champ libre à son compatriote et partenaire d’entraînement Eric Niyonsaba. Mais l’athlète coaché par Pierre Pompili vient de rentrer de son long stage au Burundi avec une petite blessure au genou : « Je ne suis pas en forme comme d’habitude, regrette-t-il. J’ai dû m’arrêter un mois. Cela recommence seulement à aller mieux. »

Battue chez les hommes (Nduwimana 3e ), l’AS Rispoli-Villeurbanne a pris sa revanche chez les femmes avec le doublé Niyonizigiye/Nizigiyimana qu’il a fallu départager à la photo-finish sans qu’elles aient sprinté. Les deux Burundaises avaient fait l’essentiel auparavant en se débarrassant, non sans difficulté, de l’accrocheuse Anne-Cécile Thévenot (US Oyonnax).

Classement

10km hommes: 1. Omuya (SCO Marseille) 30’32’’ ; 2. Niyonsaba (Asvel) 30’33’’ ; 3. Nduwimana (AS Rispoli) 31’15’’ ; 4. Musagirije (AS Rispoli) 31’23’’ ; 5. Rouania (Lyon Athlé) 31’34’’ ; 6. Charnay (Pont de Vaux 01) 31’47’’ ; 7. Peixoto 31’58’’ ; 11. Lagoutte (EOL) 32’13’’.

Féminines : 1. Niyonizigiye (AS Rispoli) 36’02’’ ; 2. Nizigiyimana (AS Rispoli) 36’02’’ ; 3. Thévenot (US Oyonnax) 36’06’’ ; 4. Arnould (EA Grenoble) 37’41’’ ; 5. Vittet (Lyon Athlétisme) 37’56’’; 6. Sabrie (EA Villefranche) 38’25’’.

B.Steen

leprog.jpg

Tous les résultats

vendredi, 15 mars 2013

Des nouveautés pour la 23e édition des Foulées de Villeurbanne ce dimanche

Affiche Foulees.JPGLa 23e édition des foulées de Villeurbanne, organisée par l’Office du Sport de Villeurbanne (OSV), en partenariat avec l’Asvel athlétisme, la ville de Villeurbanne se déroulera ce dimanche 17 mars. Les départs seront donnés à 9 h 30 pour le 10 km, à 9 h 35 pour le 3,6 km, à 10 heures pour le relais UNSS et à partir de 10 h 40 pour les courses Usep sur le cours Emile-Zola, en face du Centre culturel et de la vie associative (CCVA).

La course des 10 km est ouverte à tous les licenciés et non-licenciés, nés en 1997 et avant. Elle est aussi ouverte aux athlètes handisports.

L’épreuve phare des 10 km est subordonnée à la présentation, d’une licence Athlé compétition, Athlé santé loisir option running ou d’un Pass’Running délivrée par la FFA, ou d’une licence FSCF, FSGT, Ufolep portant la mention « running », ou d’une licence de triathlon délivrée par la FFTri et en cours de validité. Les non-licenciés devront présenter un certificat médical original ou sa copie mentionnant la « non contre-indication à la pratique de la course à pied ou de l’athlétisme en compétition » datant de moins d’un an à la date de la course.

non-renseignee.jpg

Le parcours de 10 km est mesuré officiellement par la FFA.

La nouveauté cette année est un parcours de santé de 3,6 km, qui s’inscrit dans la volonté des organisateurs d’une implication la plus large, avec un circuit gratuit et ouvert à tous. La participation ne nécessite pas de certificat médical car aucun classement officiel ni chronométrage ne seront effectués.

En raison de la spécificité du parcours, et des difficultés liées au passage par des chemins de terre, les personnes en fauteuil roulant ne pourront pas participer à cette course.

Plus d'infos ICI

leprog.jpg

mercredi, 27 février 2013

L’Ultra Boucle de la Sarra: tout est dans le titre, ça va pas rigoler !

45565_564453663567161_1560253773_n.jpgL’Ultra Boucle de la Sarra, c’est la synthèse de deux mondes, la convivialité des courses horaires et la touche fun d’un urban trail à la lyonnaise.

L’Ultra Boucle de la Sarra, c’est un circuit d’environ 2km et 90m de D+ à parcourir pendant 6h. Vous envisagez de faire 25 boucles ? Vous voilà avec 50 km et 2250m de D+ dans les gambettes. Ca vous parle tout de suite mieux non ? Et si on vous dit qu’il y a 563 marches d’escalier sur le parcours, vous imaginez le défi que peut représenter le franchissement de 14075 marches ? Vous allez adorer …

L’Ultra Boucle de la Sarra, c’est un défi personnel. Votre défi. Combien de kilomètres pourrez-vous parcourir ? Combien de marches pourrez-vous gravir ? Combien de boucles pourrez-vous accomplir ? Quelles seront vos limites ?

L’Ultra Boucle de la Sarra, c’est un défi d’équipe. L’épreuve peut être effectuée en solo ou en relais de 3 coureurs. Les passages de relais sont libres. A vous d’élaborer la meilleure stratégie pour votre équipe.

ubs-visuel-05.jpg

L’Ultra Boucle de la Sarra, c’est un tracé qui mixe allégrement des revêtements comme le bitume, les pavés, les escaliers, le stabilisé, l’herbe et même les planches de bois ! Il y en a pour tous les goûts …

L’Ultra Boucle de la Sarra, c’est un parcours qui fait la part belle à la vue : les frondaisons du Parc des Hauteurs, la découpe des sommets des Monts d’Or sur la ligne d’horizon, les rayons du soleil sur les façades des immeubles de la Croix Rousse, les reflets changeants de la Saône en contrebas et, à la nuit tombée, les lumières de la ville, la basilique de Fourvière, la passerelle des 4 vents.

Mais l’Ultra Boucle de la Sarra, c’est avant tout l’occasion de partager un bon moment autour de notre passion commune.

A très bientôt,

Arthurbaldur.

Plus d'infos sur le site officiel

08:55 Écrit par La Com dans Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 25 février 2013

Henry Kiprono Tuwei réchauffe le Déci Jogg !

2013_0224Image0010.JPGSous des températures glaciales, le Kenyan s’adjuge le 20km.

Il fallait être courageux et ne pas craindre le froid dimanche matin pour prendre le départ de la 14e édition du Déci’Jogg. Avec des températures largement en dessous de zéro et surtout un vent glacial, les conditions météos ont tout de même découragé un certain nombre de participants de s’aligner au départ du 10km ou du 20km.

2013_0224Image0024.JPG

« Nous sommes un peu déçu de la participation mais avec la météo et les vacances scolaires il fallait s’y attendre », reconnaît Pauline Schroll l’organisatrice de Décines Meyzieu Athlétisme après avoir comptabilisé environ 330 inscrits.

Sur le 20km, après avoir patienté durant 13km, le Kenyan de Lyon Athlétisme Henry Kiprono Tuwei s’est envolé pour inscrire son nom au palmarès pour sa première participation à l’épreuve en 1h12’23.

2013_0224Image0302.JPG

« Durant les dix premiers kilomètres, j’ai vraiment souffert du froid mais après ça allait mieux. J’ai couru la semaine dernière le semi-marathon de Saint-Priest en 1h13’06 et je serai au départ des 10km de Villeurbanne dans trois semaines », explique l’athlète de 26 ans qui avait également participé aux championnats interrégionaux de Cross à Riom il y a 15 jours.

Chez les féminines, la vétéranes Pascal Rotsaert a pris le meilleur sur Sandra Lignais en s’imposant en 1h26’52.

2013_0224Image0726.JPG

Sur le 10km, après sa victoire samedi à Montrevel, Ali Fellague a parfaitement enchainé en s’offrant la victoire en 33’33 tandis que la Chambérienne Christine Denis-Billet l’emportait chez les féminines.

2013_0224Image0219.JPG

Résultats

20km : 1. Kiprono Tuwei (LA) 1h12’23 ; 21. Carval 1h13’28 ; 3. Lossinger (ASCUL) 1h15’00 ; 4. Jeanjean 1h15’34 ; 5. Ferel (DMA) 1h16’28 ; 6. Bolle (TDR) 1h17’51 ; 7. Cazeaux 1h18’14 ; 8. Charpentier (ASVEL) 1h20’01 ; 9. Ansaldi (Loriot) 1h20’43 ; 10. Megnigbeto (AFA) 1h21’36 ; 11. Burlet 1h21’36 ; 12. Sordello 1h21’43 ; 13. Tournaire (Courir Ensemble) 1h23’16 ; 14. Bollard 1h23’43 ; 15. Armand (Meyzieu) 1h24’16

Féminines : 1. Rotsaert (ASVEL) 1h26’52 ; 2. Lignais 1h31’48 ; 3. Bouly (DMA) 1h35’31 ; 4. De Campos (Foulée Muroise) 1h36’39 ; 5. Massard (Ain Est Athlé) 1h36’47

10km : 1. Fellague (ASCUL) 33’33 ; 2. Martin (RunAlp) 33’59 ; 3. Pius Kipchirchir 34’22 ; 4. Finot (TDR) 35’48 ; 5. Hebere (Arve) 36’22 ; 6. Chaboud 36’36 ; 7. Bonnier (ASCUL) 36’40 ; 8. Thyon 36’46 ; 9. Jouannaiest 37’01 ; 10. Lagniet (Oullins) 37’07

Fém. : 1. Denis Billet (Chambery) 39’02 ; 2. Perat 42’51 ; 3. Flurian (ASCUL) 44’46

leprog.jpg

Tous les Résultats (20 km - 10km)

Les PHOTOS !


 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu