compteur

Avertir le modérateur

samedi, 07 novembre 2015

TRAIL LYON URBAN TRAIL BY NIGHT (CE SAMEDI SOIR).

Sur la scène des nuits de Fourvière

Pour sa deuxième édition, le LUT by night s’achèvera dans le cadre grandiose de l’amphithéâtre gallo-romain de Fourvière. Un must pour 6 000 happy few !

pour-sa-premiere-edition-le-lut-by-night-avait-du-se-contenter-de-visiter-la-cathedrale-de-fourviere-cette-annee-l-epreuve-plante-son-arrivee-sur-le-site-grandiose-de-l-amphitheatre-gallo-romain-photo-maxime-j.jpg
Photo Maxime JEGAT

L’un des organisateurs ouvre son poing. « Elles sont là », dit-il en dévoilant un simple trousseau. Mais les clés qu’il contient sont très spéciales. Elles ouvrent les portes du site gallo-romain de Fourvière, théâtre ce samedi soir du LUT by night pour sa deuxième édition.

Si le départ est donné rue de l’Antiquaille, juste devant l’entrée, l’arrivée a été placée au cœur des vestiges antiques, pile sur la scène du Festival des Nuits de Fourvières où des jeux de lumière dans les tons fuchsia ajouteront à la féerie. Un décor grandiose pour la déclinaison nocturne du Lyon urban trail (7 000 participants lors de la 8e édition le 24 avril dernier) installé pour sa part Place des Terreaux.

Attention à ne pas oublier la frontale

L’agence ExtraSports, organisatrice des deux épreuves et de la SaintéLyon, en rêvait. Il y a un an, pour sa première édition, le LUT by night était resté à la porte, dans le Jardin de la Visitation. Cette fois, les coureurs sont les bienvenus : « Le musée gallo-romain célèbre ses 40 ans, explique le directeur de course Romain Houze. L’épreuve s’intègre dans un important calendrier de manifestations. L’an dernier, on voulait juste passer. On ne pensait même pas y faire l’arrivée… Mais le site est idéal. »

Les coureurs en profiteront pleinement dans les deux derniers kilomètres tracés dans le cœur historique de Fourvière. Un régal pour les yeux, mais pas pour les jambes après avoir multiplié les « up and down » sur les contreforts de la colline. Comme le LUT diurne, la part belle est donnée aux escaliers. C’est 100 % des difficultés sur le « petit » parcours de 13km, tandis que le « grand » de 26 km visite des coins reculés de Saint-Foy-les-Lyon où des sentiers ont été dénichés. Attention à ne pas oublier la frontale car les lampadaires ne suffiront pas. Dans un cas comme dans l’autre, du concentré de spots aussi redoutables que ludiques !

Eprouvée en plein jour par le LUT, la recette fonctionne aussi bien, voire mieux, la nuit. « L’idée, c’est de découvrir Lyon autrement, précise Romain Houze. L’épreuve attire beaucoup les jeunes et les filles. C’est un trail urbain qui a intégré les codes des funs runs. »

À peine un mois après que Run in Lyon a totalisé 25 000 coureurs, ils sont 6 000 cette fois à s’être jetés sur les dossards. C’est que le bouche-à-oreille avait été très bon il y a un an pour le lancement (3500 concurrents) et que le running ne cesse d’accroître son audience en ville… Pas moins de 1 500 personnes ont été placées sur liste d’attente (désolé, il y a peu d’espoirs). Combien ne pourront résister à la tentation de se mêler à la course en pirates ?

Benjamin Steen

lundi, 26 octobre 2015

VAL’LYONNAISE. Sébastien Hours en solitaire

 IMG_5322.JPG

Dans une course toujours populaire et appréciée des coureurs, Sébastien Hours (26kms) et Mickaël Moissonnier (15kms) sont deux beaux vainqueurs.

IMG_5237 (533x800).jpg

Avec presque 800 participants, cette 14e édition de la Val’lyonnaise a été fidèle à la tradition avec un très beau vainqueur pour le 26km en la personne de Sébastien Hours. Dans la douceur automnale, le coureur de l’ESL a pris les devant avec comme compagnon de route Boujday Ramzi (Vénissieux).

Les deux hommes vont partir très vite dès les premières pentes juste après le départ et creuser tout de suite un écart important sur leurs poursuivants. La décision va se faire au kilomètre 22 où Sébastien va décrocher Boujday dans la dernière difficulté et terminer les trois derniers kilomètres un peu dans le dur. Une victoire qui le satisfaisait tout de même : « C’est un parcours très sympa. Avec Boujday on est parti très vite et j’ai eu du mal en fin de parcours. Je prépare la LUT by Night et surtout la SaintéLyon qui est mon objectif cet hiver ». Dans la course des 15km, c’est un habitué Mickaël Moissonnier

IMG_5146 (533x800).jpg

(1er en 2013, 2e en 2014) qui a pris sa revanche au terme d’une course maîtrisée : « J’ai fait un départ prudent car j’avais une grosse semaine d’entraînement dans les jambes. C’est dans la descente que j’ai fait l’écart et terminé au train ».

leprog.jpg

IMG_5184 (800x533).jpg

Les résultats

 IMG_5249 (533x800).jpg

Quelques photos

10:08 Écrit par La Com dans Course sur route, Résultats | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

dimanche, 25 octobre 2015

France de Marathon à Rennes

Grosse performance pour Sophie LE BEHEREC (ASVEL) 3ème du championnat de FRANCE marathon en 2h44'48" record personnel. En préparation au Run In Lyon elle avait déjà battue son record sur le 10km en 37'08.

france marathon 2015.jpg

Photo Gérard Palestra

Tous les résultats

mardi, 20 octobre 2015

10 KM DE CALUIRE. Le bel anniversaire de Jaafar

Pour son 25e anniversaire, Reda Jaafar s’offre un succès spectaculaire lors d’un 10km de Caluire très dense et relevé.

IMG_4702 (800x533).jpg

Chaque année la participation aux 10km de Caluire progresse encore un peu pour atteindre cette année les 1200 participants sur 10km et 250 sur le 5km. Sous des températures bien fraîches pour les spectateurs mais idéales pour les athlètes, c’est donc un peloton massif qui s’est élancé en fin de matinée sur l’avenue François Flessel.

Édition 2015 record

« On progresse petit à petit et cette édition est particulièrement réussie car nous battons notre record de participation mais nous proposons également un plateau de très grande densité» se félicite le président de l’AS Caluire athlétisme Marcel Fayet qui basculera dès demain sur l’organisation du Trail de Caluire programmé au mois de mars 2016.

Dans une course de 10km rassemblant plusieurs coureurs avec un record sous les 30 minutes, la bagarre s’annonçait intense mais rapidement deux hommes s’extirpaient du peloton. Au 5ème kilomètre Salim Saiti Saremo et Reda Jaafar comptaient déjà une dizaine de secondes sur leurs poursuivants.

IMG_4716 (533x800).jpg

Les deux hommes n’allaient plus se quitter jusqu’à la fin. Reda Jaafar allait faire la différence dans les derniers mètres pour franchir la ligne en vainqueur en 29’51 « Je suis un spécialiste du 1500m donc ma tactique était d’attendre la fin de course pour faire parler ma vitesse.

IMG_4833 (800x533).jpg

C’est mon anniversaire ce dimanche donc forcément c’est le plus beau cadeau que je pouvais espérer » indique l’athlète marocain qui avait pris la 2ème place du 1500m du meeting national de l’Est Lyonnais en juin dernier. Derrière, Salim Saiti Saremo affichait la mine des mauvais jours, frustré d’avoir assuré seul le train et surtout reprochant à Jaafa d’avoir à plusieurs reprise heurter ses talons.

Chez les féminines, la Roannaise Adeline Roche n’aura pas rencontré ce genre de difficulté pour l’emporter en 35’50 au terme d’un long cavalier seule « Je suis agréablement surprise car je venais sur ce 10km sans prétention et je ne pensais pas du tout courir sous les 36 minutes. C’est encourageant et j’espère ces prochaines semaines pouvoir me rapprocher de mon record en 35’20 qui commence à dater un peu » confiait la lauréate qui prépare surtout un marathon pour le mois d’avril.

IMG_4913 (533x800).jpg

 Enfin sur 5km, le champion du Rhône de Cross Fabien Fuster

IMG_4555 (533x800).jpg

remporte une victoire importante en 16’54 démontrant au passage qu’il faudra encore compter sur lui cet hiver tandis que la Caladoise Léa Salah s’impose chez les féminines avec 1 seconde d’avance sur Marjorie Moron.

IMG_4597 (533x800).jpg

Les résultats

Des Photos

Les photos de Photogone

samedi, 17 octobre 2015

Rendez-vous à Caluire

images.jpg

Un millier de coureurs vont participer ce dimanche matin à la 18e édition des 10 kilomètres de Caluire organisée par le club de l’AS Caluire qui propose également un 5km (150 engagés). L’épreuve tracée autour du stade Bourdan réussit habituellement le brassage entre la masse et un joli plateau élite. L’an dernier, l’épreuve avait été remportée par le Kenyan Benjamin Cheruiyot en 30’05’’. Le Burundais Onesphore Nkunzimana fait cette fois figure de favoris, mais les primes à l’arrivée (250 euros aux vainqueurs, plus 150 euros en cas de record de l’épreuve) devraient convaincre d’autres caïds. Départs à 9h30 (5km) et 10h30 (10km). Inscriptions sur place : 12 euros (5km) et 16 euros (10km).

mercredi, 07 octobre 2015

Run In Lyon: Quelques Photos

IMG_3682.JPG

IMG_3724.JPG

IMG_3757.JPG

IMG_3774.JPG

IMG_3778.JPG

IMG_3838.JPG

IMG_3911.JPG

IMG_3938.JPG

IMG_3970.JPG

IMG_3983.JPG

IMG_3990.JPG

IMG_3999.JPG

IMG_4035.JPG

IMG_4120.JPG

IMG_4179.JPG

Des PHOTOS

Les Résultats

jeudi, 01 octobre 2015

La Magic Run, une première en Région Lyonnaise

10984837_1466578646985669_5232444935663074148_n.pngDu son, de la lumière et du fun le 19 décembre à Meyzieu.
 
Le Décines Meyzieu Athlétisme innove cette année en devenant le premier club d'athlé à proposer une course totalement fun.
 
Le principe?
 
Une course de nuit dans le centre de Meyzieu à deux pas du nouveau stade de l'OL à Décines. Mais il ne s'agit pas de courir avec sa frontale. Imaginez du son électro, des effets lumineux, des coureurs munis de multiples objets fluo: vous êtes sur la Magic Run. Une course festive ouverte à tous sans certificat médical, mais aussi une Magic Run Chrono pour tous ceux qui veulent conserver le côté compétition. Ce qui est sûr, c'est que l'ambiance festive et lumineuse sera au rendez-vous. Et après la course une immense soirée DJ dans l'espace Poperen permettra aux plus motivés (et aux premiers inscrits) de poursuivre la fête jusqu'au bout de la nuit. Cette course et cette soirée sont organisés en partenariat avec Virgin Radio.

téléchargement.png

Vous vous demandez encore quel genre de course est la Magic Run?
 
Allez jeter un coup d'oeil sur la video de l'Electric Run, une course du même type:
 
 
3 jours à tarif promo pour les lecteurs de Radio Parilly.
 
N'attendez-plus allez vous inscrire ! Chaque inscription comprend un pack FLUO, avec une paire de lunette fluo, 6 bâtonnets pour former bracelets et colliers, un bandeau fluo Magic Run.
 
 
Avec le code "Radioparilly" vous pouvez vous inscrire au tarif spécial de 20€ au lieu de 25€.
 
Attention cette offre spéciale vous est réservée en exclusivité jusqu'au dimanche 4 octobre minuit!
 

mardi, 29 septembre 2015

La Magic Run !

Ce vendredi une offre privilège pour les lecteurs

de

Radio Parilly !

11754427_971131959617378_918973455493309353_o.jpg

Le site officiel

La page Facebook

(Et n'oubliez pas de Liker!)

15:21 Écrit par La Com dans Actualité, Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 14 septembre 2015

10 KM DE L’HORLOGE À TASSIN-LA-DEMI-LUNE. Benjamin Cheruiyot lance sa saison

Pour sa deuxième course de la saison, le Kenyan signe sa première victoire au terme d’une course parfaitement maîtrisée.

IMG_3402.JPG

Avec près de 750 inscrits pour la deuxième édition des 10km de l’Horloge ce dimanche à Tassin-la-Demi-Lune, les organisateurs pouvaient souffler après les grosses inquiétudes suscitées par les conditions météorologiques du week-end. « C’est vrai que nous sommes un peu chanceux d’être passés entre les gouttes après les grosses pluies de ces dernières heures. Après 600 participants l’an dernier nous sommes en nette progression et l’objectif à l’avenir est de réunir 1000 coureurs et nous avons d’ailleurs demandé le label FFA pour l’année prochaine », indique Arnaud Borron du Team Terre de Running, principal organisateur de la course avec le club de l’AAAL et la mairie de Tassin.

IMG_3344.JPG

« Encore quelques courses pour être en forme »

Benjamin Cheruiyot

Sur le tracé en centre-ville de ce 10km de l’Horloge, 3 hommes allaient rapidement prendre la poudre d’escampette pour se porter seuls en tête de course. Très entreprenant en début de course, Alaa Hrioued emmenait dans sa foulée les deux Kenyans Benjamin Cheruiyot et Eliud Sugut en creusant rapidement l’écart sur les poursuivants. Après 9 kilomètres où chaque coureur assurait sa part de travail, Cheruiyot plaçait une accélération décisive qui laissait ses deux compagnons d’échappée sans réaction et allait cueillir sa première victoire de la saison en 30’43.

IMG_3464.JPG

« Après ma 3e place au semi-marathon de Dijon la semaine dernière je suis très heureux de gagner. Il me faut encore quelques courses pour être vraiment en forme mais de toute façon mon principal objectif est de bien figurer sur les cross de cet hiver », indique le vainqueur qui disputera la semaine prochaine le 10km d’Annecy.

Si Cheruiyot n’a pas réussi à s’emparer du record de l’épreuve (30’34), Susanne Kipsang s’est de son côté adjugé la victoire et le record de l’épreuve après avoir survolé la course en en 34’37 chez les féminines « Je n’avais plus fait de course depuis un mois donc je suis plutôt satisfaite mais je manque encore de rythme.

IMG_3432.JPG

Je prépare les championnats de France de semi-marathon en Martinique début octobre et je ne pense pas courir de nouveau jusque-là », indique Susanne qui se fait une joie de réaliser ce beau voyage avec son club de Saint-Junien dans quelques semaines.

> Résultats :

1. Cheruiyot 30’43 ; 2. Hrioued 31’06 ; 3. Sugut (DMA) 31’09 ; 4. Court (ESL) 32’27 ;

IMG_3423.JPG

5. Kipsang 33’37 ; 6. Garel 33’43 ; 7. Chaveau 34’50 ; 8. Triomphe 34’52 ; 9. Tondu 34’55 ; 10. Merabti 34’58 ; 11. Paret 34’58 ; 12. Magnin 34’58 ; 13. Bonnier 35’25 ; 14. Mozzone 35’31 ; 15. Chaneliere 35’32.

Féminines : Kipsang 34’37 ; 2. Gours 38’50 ; 3. Sastre 39’01 ; 4. Varaine 39’37 ; 5. Legier 42’07.

IMG_3302.JPG

Le club local était bien représenté

Les résultats

 Vous pouvez aussi commander vos photos sur

PHOTO Reportage express

Quelques photos de Radio Parilly

leprog.jpg

samedi, 05 septembre 2015

La Magic Run: Une corrida festive en décembre

10984837_1466578646985669_5232444935663074148_n.pngLes foulées Majolanes appartiennent au passé mais c'est toujours à Meyzieu.

Organisé par le Décines Meyzieu Athlétisme et la ville de Meyzieu.

 

Place

à la

MAGIC RUN !

 

Du son de la lumière et du FUN. Une course festive avec du Chrono pour les habitués et une course totalement FUN et sans prise de tête pour tous les autres!!!

Sans oublier la Magic Soirée avec DJ pour finir sur une note Dance et Electro

11754427_971131959617378_918973455493309353_o.jpg

Les inscriptions pour la Magic Run sont ouvertes!!! Si vous voulez du Fun c'est la Magic Run, mais si vous aimez aussi avoir un temps c'est la Magic Run Chrono!

http://www.magicrun.fr/

 

 

La page Facebook

 
 

lundi, 27 avril 2015

10 KM CHASSIEU. Ribeiro 20 ans après !

DSC00835.JPGVingt ans après sa 2e place au semi-marathon de Chassieu, le Bressan Michel Ribeiro a réussi son retour en remportant le 10km de Chassieu.

Au lieu de la pluie annoncée par Météo France depuis une semaine, c’est finalement un beau soleil qui a accompagné les 552 participants au 10km de Chassieu dimanche matin pour le plus grand plaisir de l’organisatrice du club de Chassieu Athlétisme Christelle Ganne.

«Franchement c’est une belle surprise, c’est un peu dommage que les prévisions météorologiques se soient trompées car nous aurions eu plus de monde mais finalement avec plus de 500 athlètes nous sommes contents. Cette année nous n’avons pas mis de prime à la victoire, ce qui nous prive de certains cadors mais nous souhaitions revenir à une course plus conviviale qui fasse la part belle aux licenciés des clubs du Rhône.»

Si effectivement sur la ligne de départ, les habituels burundais manquaient à l’appel, la présence de l’ancien vainqueur du marathon de Lyon, Kais Bouziane, laissait augurer une belle course.

D’ailleurs dès les premiers kilomètres, Bouziane se portait à l’avant de la course suivi comme son ombre par le vétéran Bressan Michel Ribeiro. Parti trop vite, Bouziane payait sa débauche d’énergie dans la deuxième partie de course et Ribeiro ne se faisait pas prier pour aller chercher la victoire alors que Bouziane rétrogradait même au troisième rang après le joli finish de Jacquet.

« Franchement, Kais avait les jambes pour gagner mais il s’est mis dans le rouge en début de course. J’ai pris mes relais car j’ai vu qu’il avait beaucoup donné mais ensuite il a coincé donc j’en ai profité. J’étais déjà venu à Chassieu au temps où il y avait un semi-marathon et j’avais terminé 2e en 1994 ou 1995, je en me souviens plus trop» indiquait après coup Michel Ribeiro, troisième par équipe des championnats de France de 10km la semaine dernière avec son club de Bourg-en-Bresse.

Chez les filles, l’infirmière militaire Maud Fabre n’a pas fait dans le détail en s’imposant avec plus de trois minutes d’avance sur sa dauphine Pascal Rotsaert et affichait un grand sourire juste après la ligne d’arrivée.

« C’est très agréable de gagner car ça ne m’arrive pas tous les jours. J’avais fait 8e au foulées de Villeurbanne au mois de mars en 36’26 donc je suis un peu déçu du chrono mais la victoire suffit à mon bonheur »

Classement messieurs : 1. Ribeiro m. (EA Bourg) 32’20 ; 2. Jacquet (Team Running Pilat) 32’43; 3. Bouziane 33’12; 4. Bretin (AS Caluire) 33’32; 5. Magnin 33’36; 6. Viricel (FAC Andrezieux) 34’09; 7. Ripamonti (FAC Andrezieux) 34’38; 8. Lang 35’09 (Lyon Athletisme) ; 9. Abate 35’17 ; 10. Curtil (Team Running Pilat) 35’21 ; 11. Garel 35’24 ; 12. Boujday (ASCUL) 35’30 ; 13. Ferel 35’32 ; 14. Ah-Fah 35’39; 15. Philippe 35’55

Féminines : 1. Fabre (ESL) 38’05 ; 2. Rotsaert (AFA Feyzin) 41’14 ; 3. Bel (ESL) 41’22 ; 4. Sannier (ESL) 41’54; 5. Dalicieux 41’57

Tous les résultats

Vidéo du départ par FP Sport Event

Le passage au 5ième km

 

leprog.jpg


samedi, 25 avril 2015

CHASSIEU. Course sur route : le 10 km a lieu ce dimanche matin

2013_0428Image0037.JPGCe dimanche 26 avril, à 9 heures sera donné le départ de la 7e édition du 10 km de Chassieu, organisé par Chassieu-Athlé.

600 concurrents sont attendus

L’an dernier, 620 concurrents étaient inscrits pour cette épreuve devenue un rendez-vous incontournable de ce début de saison.

Christelle Ganne, la présidente du club local a une fois de plus mis à contribution une centaine de bénévoles pour la réussite de cette édition, qui comporte également dans son programme des courses pour les enfants, dans l’enceinte du complexe sportif Romain-Tisserand.

Départ du 10 km, à 9 heures, chemin du Trêve. A 10 h 45, début des courses pour les enfants.

Pour tout savoir sur la course aller sur le site internet : chassieu-athle.fr

Run in Lyon passe à la taille au-dessus

IMG_8166.JPG

Pour la 6e édition, le 4 octobre, les parcours seront modifiés pour accueillir 30 000 coureurs.

Avec 25 000 engagés sur marathon, semi-marathon et 10 km, tous derrière la même ligne de départ, Run in Lyon avait les coutures qui commençaient à craquer l’an passé. La confusion était telle à l’arrivée que les résultats du semi avaient notamment été invalidés par les juges de la Fédération française d’athlétisme. Un an après, les organisateurs d’ASO ont donc ajusté l’événement à son succès grandissant. Pour la première fois, le 4 octobre prochain, le grand départ Place Bellecour sera abandonné au profit du quai Tilsitt situé juste à côté. Si le tracé du 10 km ne subit quasiment aucun changement, ceux du semi et du marathon sont totalement repensés. Direction le nord de Lyon à Caluire, Collonges (avec un ravito chez Paul Bocuse ?) et St Cyr avant de faire demi-tour. Le semi zappera le Parc de la Tête d’or, au contraire du marathon qui filera ensuite à Gerland et à La Confluence avant l’arrivée. « Le 10 km garde un caractère très urbain, alors que le semi et le marathon s’ouvrent au Grand Lyon », précise-t-on chez ASO. La capacité d’accueil maximum sera quant à elle portée à 30 000 : « Cela ne veut pas dire qu’on l’atteindra, mais c’est l’objectif d’ici trois ans », ajoute l’organisateur.

leprog.jpg

lundi, 20 avril 2015

Le beau geste de Hours

Drôle de scène à l’arrivée du 23km. Sébastien Hours coupe la ligne apparemment en première position. «Ah bon», s’étonne-t-il aussitôt. « Pour moi, je fais deuxième, assure alors le coureur de l’Entente Sud Lyonnais. Un gars était devant. C’était un étranger qui nous parlait en anglais… Il était vraiment fort. J’ai essayé de m’accrocher. Mais je me suis mis dans le rouge et j’ai dû le laisser partir. »sebastien-hours-arrive-premier-mais-2e-du-23km-photo-maxime-jegat.jpg

L’inconnu en question s’appelle Samuel Helio. Âgé de 30 ans, il est Mozambicains et vit Portugal où il a gagné un voyage au Lyon urban trail en gagnant un challenge organisé sur cinq courses. Coureur sur route de bon niveau, il affiche des records hauts perchés (29’50’’ sur 10km; 1h06 sur semi-marathon). Quand il arrive enfin sur la ligne, il est hors de lui: «Un signaleur m’a indiqué le mauvais chemin», râle-t-il. Au moment de l’incident, il possèdeait plus de quatre minutes d’avance à deux kilomètres de l’arrivée.

Etant donné les circonstances, les organisateurs se retournent donc vers Sébastien Hours qui accepte volontiers de laisser la première place du podium. «C’est un très beau geste, super fair play, super attitude», a apprécié le Mozembicain.

leprog.jpg

vendredi, 03 avril 2015

Cross de l'INSA 20ième édition: Des costumes mais aussi des cadors !

Toujours très coloré le cross de l'INSA accueil surtout des étudiants mais aussi de très bons athlètes. Voici les résultats et de nombreuses photos.

IMG_4267.JPG

IMG_4282.JPGIMG_4288.JPG

IMG_4310.JPG

IMG_4380.JPG

IMG_4392.JPGIMG_4395.JPG

IMG_4407.JPG

IMG_4412.JPG

IMG_4418.JPG

IMG_4423.JPG

IMG_4440.JPGIMG_4447.JPG

IMG_4471.JPG


17:21 Écrit par La Com dans Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 16 mars 2015

FOULÉES DE VILLEURBANNE 10 KM. Le one man show de Boulekouane

En l’absence des cadors annoncés, le coureur de Firminy a fait un cavalier seul de 10 kilomètres en 30’23’’. Mais il aurait aimé aller plus vite.

sofiane-boulekouane-en-tete-au-depart-il-ne-l-a-pas-quittee-durant-10-kilometres-photo-maxime-jegat.jpg

Photo Maxime Jegat

Après un kilomètre de course, Sofiane Bouklekouane a regardé sa montre pour constater qu’il venait de courir en 2’55’’. A ce rythme-là, pas besoin de se retourner. L’international de cross (chez les jeunes) de l’AC Ondaine Firminy (23 ans) se savait déjà hors de portée. C’est qu’il avait bien noté au départ l’absence des Burundais de l’AS Rispoli pourtant engagés et grands favoris de cette 24e édition des Foulées de Villeurbanne… « Avec un coureur comme Onesphore Nkunzimana, c’est sûr que cela aurait été autre chose », râlait à moitié le Ligérien après avoir survolé l’épreuve en 30’23’’ sans voir personne.

Un nouveau parcours rapide

Deux semaines après la déception des championnats de France de cross (14e du cross court aux Mureaux), Boulekouane était venu à Villeurbanne pour ferrailler : « Depuis quelque temps, je fais très attention à mon hygiène de vie, expliquait-il. Fini les tacos, je mange bien et je vois la différence. Je voulais matérialiser ça par un chrono, peut-être pas au niveau de mon record (29’24’’ à Nice en 2013) mais vers 29’45’’. Finalement, ce n’était pas facile. Mais au moins, les sensations étaient bonnes. » Dommage, car le nouveau parcours, tracé autour de la mairie, est semble-t-il taillé pour la vitesse.

Renaud Jaillardon ne va pas dire le contraire. Durement touché à l’épaule l’automne dernier (luxation), le Caladois faisait son retour à la compétition à Villeurbanne. Deuxième en 30’58’’, l’international de course de montagne se rassure : « Je n’ai fait qu’une seule séance de travail spécifique, souriait-il. Je suis vraiment étonné d’avoir d’aussi bonnes jambes. »

C’est aussi allé vite chez les femmes avec la victoire de Godelieve Nizigiyimana (34’41’’) qui sauve l’honneur de l’AS Rispoli.

B.Steen

Tous les résultats

leprog.jpg

samedi, 14 mars 2015

Du beau monde aux Foulées de Villeurbanne

emotionheader5799099406.jpgPour leur 24e édition, le parcours des Foulées de Villeurbanne subit cette année un petit lifting. Désormais, le départ et l’arrivée seront jugés aux abords de l’hôtel de ville ce qui implique un ajustement de 20 % environ de la boucle de 5 km à couvrir deux fois. Ce qui ne change pas en revanche, c’est que cela devrait aller vite dimanche matin sur ce parcours roulant. Parmi les quelque 800 coureurs inscrits sur le 10 km (ils seront 2 000 en tout en comptant le 5 km et les épreuves enfants), on retrouve la plupart des « caïds » de l’AS Rispoli qui court à domicile. Onesphore Nkunzimana, Audace Baguma, Eric Mazimpaka et Richard Musagirije seront candidats pour succéder au palmarès au Kenyan Daniel Kosgey (absent cette année). Ils devront se méfier de Sofiane Boulekouane (Firminy) et Azedine Hanafi (Lyon Athlé). Chez les femmes, la victoire semble aussi promise aux coureuses de Rispoli Francine Niyonizigiye, Godelieve Nizigiyimana ou Immaculate Chimutai.

> Les Foulées de Villeurbanne, dimanche matin. Départ avenue Henri-Barbusse (10 km : 9h ; 5 km : 10h15).

lundi, 09 mars 2015

Foulées de Villeurbanne: C'est dimanche !

emotionheader5799099406.jpgLa place Lazare-Goujon transformée en village sportif,  ce sera dimanche 15 mars entre 9 heures et 12 h 30. C’est là qu’aura lieu le rendez-vous des Foulées de Villeurbanne, qui réunissent, pour la deuxième fois, sportifs accomplis et coureurs plus occasionnels. Les premiers ouvriront le bal et s’élanceront de l’avenue Henri-Barbusse dès 9 heures, avec, au programme, le traditionnel 10 km chronométré. Changement d’ambiance un peu plus tard, avec le départ des 5 km loisir, à 10 h 15 (qui existe aussi en chronométré). « Tout le monde peut participer, souligne Marianne Ducroux, responsable de l’Office du sport de Villeurbanne, organisateur de la manifestation, en partenariat avec l’Asvel athlétisme. Le parcours est sans difficulté et chacun peut le suivre à son rythme, sans pression. L’inscription est gratuite et obligatoire mais peut se faire sur place, ça permet de se décider au dernier moment ! »

Les enfants sont les bienvenus avec deux courses qui leur sont réservées (4 km en relais pour les plus grands et 1 km pour les petits). Après l’effort, les coureurs pourront se retrouver sur le village santé et découvrir  la dizaine de stands, où seront regroupées des associations de prévention (Ades, Fédération française de cardiologie, Ligue contre le cancer…) et des animations pour les enfants. L’an dernier, 2500 personnes avaient chaussé leurs baskets, catégorie champions ou simples amateurs. 

Inscriptions en ligne pour toutes les courses

lundi, 23 février 2015

16ÈME ÉDITION DU DÉCI JOGG À DÉCINES. Sylvain Denis tout terrain

En s’imposant à Décines, le nouveau coureur de Villefranche, Sylvain Denis, démontre sa grande polyvalence après ses performances en trail et cross.

Fraîchement licencié à l’ACVS, Sylvain Denis semble déjà comme un poisson dans l’eau dans son nouveau club Caladois. Sa victoire dimanche sur le 11km de Décines vient, si besoin, confirmer sa capacité à s’imposer sur tous types de terrains.

IMG_3190.JPG

A l’aise aussi bien sur trail, cross ou encore course de montagne, le coureur installé à Roanne aura su se montrer prudent ce dimanche matin à Décines pour la 16ème édition du Déci Jogg, en patientant jusqu’au 8ème kilomètre pour pouvoir décrocher l’opiniâtre Eddy Clementz et s’imposer en 37’05.

« Eddy s’est vraiment bien accroché. je sentais qu’il était toujours très proche de moi »

Sylvain Denis, à propos de son dauphin Eddy Clementz

« Mon entraîneur m’avait dit d’attendre le 9ème kilomètre mais comme j’avais de bonnes sensations j’ai attaqué au 8ème. Cela dit, Eddy s’est vraiment bien accroché et je sentais qu’il était toujours très proche de moi », confiait après coup Sylvain Denis à peine surpris par la belle résistance de Clementz, un coureur qu’il a déjà croisé plusieurs fois et qu’il apprécie.

Vainqueur du semi-marathon du Grand Froid Bressan la semaine dernière, Sylvain Denis s’apprête maintenant à disputer le Trail Tour Régional avant de s’attaquer à l’un de ses grands objectifs de l’année, les championnats de France de Montagne au Mont Revard le 7 juin prochain. « Avec Villefranche nous avons un bon coup à jouer au classement par équipe avec Renaud Jaillardon, Sylvain Babad, et Cédric Fleureton qui, comme moi, vient de signer au club. Officiellement nous visons une place sur le podium mais officieusement nous pensons que le titre est jouable. Nous sommes entraînés par Patrick Chaunier, un excellent coach, et après quelques saisons sans club, je prends du plaisir dans cette nouvelle structure. J’habite toujours à Roanne mais au moins une fois par semaine je viens sur Villefranche pour une séance collective », indique Sylvain Denis qui s’était déjà signalé il y a quelques mois en remportant le 12 km du Beaujolais avant de prendre la 7ème place de la montée du Mont Thou dans la même journée.

Toujours sur 11 km, l’athlète de Décines Hélène Guet n’aura pas eu à forcer son talent pour s’imposer en 45’46, soit son deuxième succès dans l’épreuve. « Je suis en pleine préparation pour les championnats de France de Cross de la semaine prochaine, donc cette course était l’occasion de faire une bonne séance d’entraînement » ; confiait Hélène qui tentera dans une semaine au Mureaux de figurer parmi les premières athlètes régionales.

IMG_3222.JPG

Dans une course de 21 km un peu moins relevée que le 11km, le pompier Sylvain Seydoux, 3ème à la foulée des Monts d’or il y a quelques semaines, s’est offert une belle victoire qu’il souhaite avant tout dédier à son ancien collègue Vincent Charbonnier, décédé l’an dernier.

Chez les féminines, belle performance de Laurence Stachowicz, vétérane 2, qui l’emporte avec près de 2 minutes d’avance sur sa dauphine Florence Robin.

Les résultats du 11km

Les résultats du 21km

Quelques photos

leprog.jpg

samedi, 21 février 2015

Championnats de France en salle: Un 4x400m au trois quarts rhodanien à Prague ?

12457_big.jpgLe Rhône, nouvel eldorado du 400m féminin ? En tout cas, les championnats de France en salle organisés ce week-end à Aubière (Puy-de-Dôme) devraient confirmer que le boss des relais français, le Brondillant Djamel Boudebibah, n’aura pas à chercher bien loin son équipe de 4x400m pour les championnats d’Europe (6-8 mars). Sa protégée, Floria Gueï (ESL), part favorite de l’épreuve individuelle même si elle n’a pas de chrono de référence sur la distance cet hiver. Elle aura à se méfier de Marie Gayot (Reims) et de sa partenaire de club Estelle Perrossier. Egalement candidate au relais, la Décinoise Eléa Mariama Diarra dispute pour sa part le 200m à Aubière. A part ça, Jennifer Galais (Décines Meyzieu) a également une carte à jouer sur 60m. Les minima (7’’25 sont dans ses cordes). C’est également le cas pour la Lyonnaise licenciée à Marseille Claire Perraux sur 1500m (4’13’’00). Darlène Mazeau (ESL) à la longueur et Térésa Nzola Meso (ESL) au triple saut se battront pour leur part pour le podium. Chez les hommes, les chances des Rhodaniens sont moins nombreuses. A surveiller tout de même, Martin Carrère (ESL) sur 400m et Florian Labourel (ESL) à la hauteur.

Disque : Robert-Michon rentre dehors

Une semaine après sa rentrée au meeting en salle de Berlin (3e avec 60,38 m), Mélina Robert-Michon donne demain le vrai coup d’envoi de sa saison hivernale aux championnats de France de lancers longs à Tours. La vice-championne du monde et d’Europe enchaînera avec la coupe d’Europe des lancers longs (14-15 mars à Leiria au Portugal).

Route : 16e édition du Déci’jogg

La 16e édition du Déci’jogg se court ce dimanche matin à Décines au Grand Large depuis le Parc du Mamelon (gymnase de la Berthaudière). Deux distances figurent au programme : 21,5 km (départ à 9 h 30) et 11 km (départ à 10 h 00). Inscriptions possibles sur place avant le départ (15 euros pour le 11 km et 18 euros pour le 21,5 km).

 

B.Steen

leprog.jpg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu