compteur

Avertir le modérateur

mercredi, 05 juin 2013

MÉLINA ROBERT-MICHON. « Un podium mondial ? C’est l’objectif »

2009_0517Image0296.JPGLa 5e des JO de Londres a réalisé lundi à Montreuil (63,29m) les minima pour les Mondiaux où elle visera une médaille.
Vu votre début de saison, cela paraissait presque inéluctable que vous réussissiez à réaliser rapidement les minima (62m) pour les Mondiaux de Moscou (10-18 août)…
Je savais que, comparé à l’année dernière, j’étais en avance. C’était juste difficile à traduire en compétition parce que les conditions n’étaient pas favorables. Cela ne demandait qu’à sortir. Le point le plus positif, c’est qu’à Montreuil, je bats la Lituanienne (Sendruité) qui a déjà lancé à 64m. Cela confirme qu’il me faut maintenant de la concurrence pour sortir une grosse performance.

 Vous étiez déjà régulière juste en dessous de 62m. Comment expliquez-vous cette progression de vos performances moyennes ?

J’ai bien bossé cet hiver par rapport aux objectifs fixés. Surtout, je suis dans la continuité de ce que j’ai entrepris depuis 2011. J’ai passé un cap. Physiquement, je pense être aussi forte que l’an passé, en août, au moment des JO. J’ai un mois et demi d’avance ! Techniquement aussi les choses se mettent en place même si avec l’enchaînement des meetings et le mauvais temps, il y a des séances où je ne suis pas totalement disponible.
Commencez-vous à repenser à votre record de France qui n’est plus très loin (65,78m) ? Vous sembliez ne plus vraiment y accorder d’importance ?
Bon, j’y ai pensé l’an dernier : le but, c’était de le battre en finale des JO (5e avec 63,98m). C’est dans un coin de ma tête, mais je suis davantage en quête de résultats. Je sais que la performance viendra avec. Et avec les conditions météo. En tout cas, je suis prête.
Après des places de finaliste aux JO de Pékin (8e ) et de Londres (6e ) et aux Mondiaux de Berlin (8e ), et avec votre état de forme, un podium devient envisageable aux Mondiaux de Moscou ?

2012_1207Image0039.JPG

Mélina et son entraineur Serge Debié

C’est l’objectif. J’ai l’impression que personne n’y croît vraiment. C’est curieux. C’est peut-être parce que c’est du lancer du disque. Mes performances passent un peu inaperçues, mais je viens aussi de prendre une 3e place en Ligue de Diamant (au meeting de New York). C’est un peu frustrant. Il faut sans doute passer par un podium pour qu’il n’y ait plus de discussion possible. Ce n’est plus arrivé en France depuis Manuela Montebrun (aux Mondiaux 2005). Ce serait un super coup de projecteur sur la discipline, sur le club, etc.

Recueilli par Benjamin Steen

leprog.jpg

mardi, 04 juin 2013

Courir Pour Elles: Un gros chèque pour 4 associations !

 Toutes Solidaires <3

IMG_1310.JPG

2010: 1650 participantes et 15 000 euros reversés

2011: 4000 participantes et 36 000 euros reversés

2012: 6000 participantes et 50 000 euros reversés

2013: 7000 participantes et 60 000 euros reversés

485454_10151988713142516_1832828321_n.jpg

 Toute la presse:

Agence News Press

Lyon Capitale

Lyon Mag.com

Lyon People

Lyon 1ère Radio

Le Progrès

Les Magnifiques Photos de Aurélie Allanic Photographies

( Pour vos mariages ou autres manifestations )

Celles de Radio Parilly

21:20 Écrit par La Com dans Coup de Coeur | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 03 juin 2013

Rendez-vous le 15 juin à Décines !

kDLY-jNRquL-EVF73VeoUVLBinnGsGMIfSNp45slXXM.jpgRendez-vous au stade Raymond Troussier à Décines sur la toute nouvelle piste.

Après avoir été hébergé à Chassieu, le meeting organisé par le Décines Meyzieu Athlétisme sera la première compétition organisée sur une piste qui attend ses premiers records.

Et il y aura du beau monde:

Claire Perraux de retour sur ses terres affrontera Elodie Guegan sur 1500.

En masculin le toujours recordman du monde junior du 1000m, Benjamin Cheruiyot vainqueur en 2012 sera bien présent face à une belle opposition.

HOGKvcRk_ubYb3UmG5uw22U4XrI5UsgllA0Pe4Z5QIY.jpg


En savoir plus sur Le Site Officiel !

15:14 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme, Coup de Coeur | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 27 mai 2013

Courir Pour Elles: 7 000 femmes bien dans leurs baskets unies pour lutter contre le cancer

IMG_1534 (1280x737).jpgLa 4e édition de Courir pour elles a battu son record de participation dimanche matin au domaine de Lacroix-Laval avec mille participantes de plus que l’an dernier pour une immense opération de promotion de l’activité physique, chargée d’émotion.

L’image est peut-être un peu facile. Mais la présence d’un grand soleil au départ de la 4e édition de Courir pour elles, après des semaines de grisaille, avait forcément valeur de symbole pour les organisateurs : malgré les 53 000 nouveaux cas et 12 000 décès par an, rien que pour ce cancer du sein qui touche une femme sur huit, il existe des motifs d’espoir. « 5 % des cancers du sein sont dus à un manque d’activité régulière », assure Sophie Moreau, à l’origine de l’événement.

IMG_1231.JPG

L’objectif est donc de gagner du terrain sur la maladie en encourageant les femmes à bouger. Pour le coup, l’activité de ce dimanche s’annonçait particulièrement physique, les pluies de ces dernières semaines ayant rendu le parcours boueux et donc lourd. D’où l’importance de l’échauffement collectif proposé depuis le podium à toutes les participantes, qu’elles soient venues pour les courses chronométrées ou libres (5 et 10 km) ou la marche. Un échauffement rythmé et en musique donnant à la foule l’aspect d’une impressionnante vague rose aux mouvements synchronisés.

IMG_1305.JPG

Bien au-delà du sport

« Courir pour elles, c’est un peu la manif des femmes », a souligné Sophie Moreau. Et si les maris, les fils, les pères et les copains et sont là, c’est parce que cette course dépasse le simple défi sportif. Cyrille et Vincent sont venus de Trévoux et Grenoble pour accompagner Estelle et Nadine à l’occasion de leur seule course de l’année, « Voire de la décennie… », sourient-ils. Mais eux comme elles tenaient à être là, en mémoire d’une proche récemment décédée.

IMG_1406.JPG

Sabine est venue avec Martine, sa mère. Elle pratique toute l’année au sein du club Courir ensemble de Sathonay-Camp mais elle est aussi là parce qu’elle a perdu sa belle-mère des suites de la maladie. Pour Candice, de Saint-Didier, « c’était le challenge de l’année ». Mais si elle s’est entraînée sérieusement avec ses amies, la source de motivation était toute trouvée. « J’ai perdu une amie au mois de février et cette année, je courais pour elle. »

IMG_1416.JPG

Anne s’est inscrite avec Annie. Elle est médecin généraliste et nutritionniste à Lyon, court régulièrement, mais sa présence ici tient de « l’acte militant ». D’autres sont simplement là par solidarité, à l’image de Marlène, une autre Lyonnaise, et de son amie Marjorie, venue de Clermont-Ferrand pour l’occasion. Elles ont à peine vingt ans.

IMG_1444.JPG

Une addition de profils différents qui ont formé une immense déferlante pour signifier au cancer que, lui aussi, avait des choses à craindre.

IMG_1581.JPG

IMG_1860.JPG

IMG_1953.JPG

Yamna Belcacem l'ex internationale de l'équipe de France l'emporte

IMG_1777.JPG

IMG_1886.JPG

IMG_1743.JPG

Toutes LES PHOTOS

Pierre Prugneau


leprog.jpg

samedi, 25 mai 2013

Le choix de Sophie : une course 100 % féminine pour prévenir les cancers

2013_0308Image0282.JPGMarcy-l’Étoile/Parc de Lacroix-Laval. 7 000 femmes s’élanceront ce dimanche dans cette course pour la prévention et la sensibilisation des cancers féminins

Marcher, courir… les femmes auront le choix, au parc de Lacroix-Laval, demain dimanche. Pourvu qu’elles bougent. « Bouger », tel est en effet le leitmotiv de Sophie Moreau, présidente de Courir pour elles, elle-même adepte de course à pied.

Bouger pourquoi ? Parce que la prévention du cancer passe par l’activité physique et que faire du sport réduit les risques de maladie, mais aussi les risques de rechutes. Parce qu’une femme sur huit est atteinte d’un cancer, pourrait ajouter Sophie, qui connaît ce chiffre par cœur.

2013_0308Image0002.JPG

Déjà, il y a 20 ans, le Rhône était pilote dans le dépistage du cancer du sein. En plus de tout ce qui est mené dans ce domaine, s’ajoutant aux actions entrprises par le Département, l’association Courir pour elles, créée à Lyon en 2010, apporte un nouveau souffle à la prévention et à la sensibilisation des cancers féminins. Bernard Fialaire, vice-président du Conseil général délégué à la Santé, mesure le bénéfice. « Des messages, des campagnes ont pu être stigmatisants, effrayants pour les femmes. Or, là, il s’agit d’une tout autre manière de faire adhérer au dépistage. »

moreau

À croire que les femmes n’attendaient que ça. 1 500 participantes au départ, la première année, et 7 000 trois ans après : la croissance de Courir pour elles est exponentielle. D’après les participantes, il y a un truc. Une ambiance sur place qui n’est pas seulement celle des manifestations sportives. « Je l’explique parce que le rendez-vous a du sens, qu’il donne de l’espoir », commente Sophie Moreau. En 2009, lorsque deux mamans décèdent d’un cancer dans l’école de ses enfants, cette marathonienne n’hésite pas et crée Courir pour elles.

moreau

Un rendez-vous dont les hommes ne sont pas exclus : ils aident à l’organisation et viennent supporter une épouse, une sœur… « I have a dream », confiait Sophie. Celui de voir la manifestation retransmise à la télévision. « Ma mère était hospitalisée lors de l’édition 2012 et j’ai pensé que pour toutes les femmes en soin, pouvoir quand même suivre la journée, ce serait super. » Ce dimanche, 20 % des femmes qui seront au départ sont en soin.

Plus de renseignements sur www.courirpourelles.com

D. Menvielle

leprog.jpg

11:20 Écrit par La Com dans Coup de Coeur, Course sur route | Commentaires (0) | Tags : moreau |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 24 mai 2013

Courir Pour Elles: Dernières infos par Sophie Moreau

2013_0308Image0220.JPGLe Sytral s’associe à Courir POUR ELLES,  en proposant un renfort d’offre de la ligne 98 entre Gorge de Loup et le Parc Lacroix Laval:

-          de 07H30 à 10H00 : un bus toutes les 10 minutes,

-          de 10H30 à 12H30 : un bus toutes les heures,

-          de 13H00 à 16H00 : un bus toutes les 15 minutes,

-          de 16H30 à 20H30 : une bus toutes les heures,

 

Dimanche il y aura TF1 au Parc de Lacroix Laval pour couvrir notre évènement !!!!!!

72381_10151489070534530_461951737_n.jpg

Le site officiel

20:43 Écrit par La Com dans Coup de Coeur | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Estelle Perrossier candidate au relais

IMG_0909.JPGQuel bond ! Estelle Perrossier (Entente Sud Lyonnais) a amélioré son record personnel sur 400m de 74 centièmes en une seule course hier à Saint-Etienne (53’’35 au lieu de 54’’09 l’an passé à Bondoufle). La jeune Lyonnaise (23 ans) a parfaitement su exploiter la présence de Marie Gayot (52’’33) deux couloirs devant elle : « C’était un lièvre de luxe, dit-elle. Quand j’ai su qu’elle était là, ça m’a motivé. »

Médaillée de bronze l’hiver dernier au championnat de France en salle, Perrossier s’empare du même coup de la 4e performance française de la saison. Elle peut rêver d’une sélection avec le 4x400m de l’équipe de France lors des championnats d’Europe par équipes (22-23 juin à Gateshead). « Djamel (Boudebibah, le manager national des relais) me l’a mis dans la tête, dit-elle. J’ai très envie d’y aller. » La sélection se jouera au meeting de Forbach (26 mai).

leprog.jpg

vendredi, 17 mai 2013

Kevin Campion en sélection

2013_0504Image0052.JPGKévin Campion de l'AFA Feyzin Vénissieux disputera ce dimanche la coupe d'Europe de marche à Dudince en Slovaquie,  il est engagé sur le 20 Km marche.

Il sera possible de suivre la compétition en direct: ICI

2013_0504Image0084.JPG

20:21 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme, Coup de Coeur | Commentaires (0) | Tags : campion |  Facebook |  Imprimer | |

Felicitas Mensing ou la joie de courir

2013_0113Image0085.JPGLa thésarde allemande de l’ESL, passée par les Etats-Unis, explose à 28 ans, du 1500m sur piste au trail.

Felicitas Mensing ne regarde jamais à la dépense. Exemple il y a deux semaines au 1er tour des Interclubs à Saint-Etienne où l’Allemande de l’Entente Sud Lyonnais a d’abord dû donner un coup de main au… javelot (25m). Ado, elle ne se débrouillait pas trop mal, mais elle n’a pas vraiment la carrure (1,64m ; 55kg). Toujours est-il que ça ne l’a pas empêché de s’adjuger ensuite le 3000mdevant l’internationale Magali Bernard… « Ouf ! J’en ai bavé, soufflait-elle. Il y a deux jours, je suis retournée chez moi à Stuttgart pour une fête de la bière. C’était cool, mais comme il faut payer à l’avance pour les trois litres, j’ai un peu trop bu… »

D’autres n’en auraient pas dormi. L’Allemande n’est pas du genre à se poser des questions. « Elle est géniale, s’enthousiasme son coach Adil Naïm. Elle est toujours partante. » Presque trop pour l’entraîneur, un peu décontenancé par les aventures hors-piste de sa protégée qui, cet hiver, s’est offert une SaintéLyon par équipes dans la neige, un semi-marathon à Lyon (1h22’35’’) ou encore le Trail de la Drôme (3e de cette manche nationale !). « À la base, je suis un peu hostile, avoue-t-il. Mais si c’est bon pour l’équilibre de l’athlète… » Même avec de la fatigue, j’arrive à me pousser. Les longues distances, c’est surtout une question de mental. »

Difficile de trouver à redire, de toute façon, après ses deux podiums de l’hiver aux championnats de France de 1500m en salle (3e ) puis de cross court (2e ). « La salle, ce n’était pas du tout prévu, raconte-t-elle. Au cross, tout le monde me disait qu’après ma 4e place en 2012, c’était à portée de main. Mais je me souvenais que j’avais fait la course parfaite… Je suis surprise d’avoir autant de vitesse, alors que je voulais m’arrêter il y a trois ans… »

À l’époque, elle pensait avoir fait le tour de la question. Chez les jeunes, elle avait bien compté quelques sélections avec l’équipe d’Allemagne sur 800m et 3000m steeple. Mais ses chronos avaient fini par stagner tandis qu’elle s’était envolée pour les États-Unis poursuivre ses études dans les universités de Caroline du Sud puis du Minnesota. L’envie est revenue à son arrivée en France où elle planche sur une thèse de doctorat (sur les voitures hybrides et électriques) dans un laboratoire de Bron (l’Ifsttar). « J’ai trouvé un super-groupe d’entraînement, composé surtout de garçons. Ça me force à me dépasser. »

2013_0113Image0082.JPG

Félicitas au centre avec ses coéquipières de l'ESL Magali-Anne Devigne et Adeline Matera qui disputeront le 800m aux interclubs

Malgré un emploi du temps chargé à quelques mois de sa soutenance, et avec seulement cinq séances par semaine, elle bat à 28 ans tous ses records. Pas de quoi lui donner des regrets : « Je n’aurais pas aimé ne faire que du sport. J’aurais eu trop de pression. » « Intrinsèquement, elle peut aller beaucoup plus vite », assure toutefois Adil Naïm. Après le 2e tour d’Interclubs dimanche à Saint-Etienne, elle devrait avoir l’occasion de le montrer rapidement, car avec tous ces podiums, les portes des meetings se sont ouvertes.

Benjamin Steen

leprog.jpg

mardi, 14 mai 2013

Pascale Bouly double championne d'Europe

photo-dr.jpgPascale Bouly du Décines Meyzieu Athlétisme est devenue double championne d'Europe ce week-end aux championnats du monde et d’Europe des 24 heures de Steembergen (Pays-Bas). Avec 213.700km tout prôche de son record mais  à son grand regret sans dépasser la barrière des  220km.

Après 2012, la belle histoire se répète en 2013.

Elle remporte aussi le bronze au niveau mondial.

En savoir plus

Photo de Christophe Rochotte

17:01 Écrit par La Com dans Athlétisme, Coup de Coeur, Résultats | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 10 mai 2013

Mondial des 24 heures 2013: Avec Pascale Bouly du Décines Meyzieu Athlétisme

2013_0413Image0274.JPGPascale Bouly du Décines Meyzieu Athlétisme participera ce week-end à Steebergen aux Pays-Bas aux championnats du monde des 24 heures.

Championne d'europe et vice-championne du monde  par équipes en 2012, elle espère une performance indiviuelle et collective pour cette nouvelle sélection.

Son entraineur de toujours Roland Schroll sera présent à ses côtés pour l'encourager.

Pascale était 23e des mondiaux 2012 avec 208,952 km et possède un record de 216,246 km.

hollande_036__600_x_447_.jpg

« L’an passé j’étais satisfaite d’avoir pris la place de 3e française et d’être montée sur le podium par équipe. Par contre, mon score inférieur à mon record m’avait déçue. Cette fois, j’espère me rapprocher des 220 km. Même si on va souffrir, nous aurons le plaisir de vivre ce grand championnat avec l’équipe. C’est dingue, quand on s’est tous retrouvé hier, j’avais l’impression que l’on s’était quitté la veille »

doc_043__600_x_430_.jpg

Photos de Christophe Rochotte pour VO2

Suivre la course en direct à partir de samedi midi

20:16 Écrit par La Com dans Athlétisme, Coup de Coeur | Commentaires (1) | Tags : bouly |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 20 avril 2013

Mondial de Trail 2013 : Fabien Antolinos en reconnaissance au Pays de Galles

2013_0310Image0241.JPGLes trailers sélectionnés pour le prochain Mondial de Trail commençaient à se soucier quant à la tenue ou non du prochain championnat du Monde. Ils sont rassurés, l'épreuve aura bien lieu le 6 juillet et Fabien Antolinos a décidé d'aller reconnaître la région.

Après bien des hésitations, l’IAU vient de confirmer la date des prochains championnats du Monde de trail qui auront donc lieu le 6 juillet prochain au Pays de Galles.

Le parcours devrait être long de 75 km et sera tracé dans la partie nord du Pays de Galles dans l’espace forestier de Gwydyr Forest non loin de la vallée de Conwy. Il s’agit d’un plateau légèrement vallonné dont l’altitude varie entre 200 m et 800 m.

Fabien Antolinos, le vainqueur 2012 des Templiers qui jusqu’alors était en convalescence suite à une opération s’envolera prochainement pour reconnaître une partie du parcours et prendre la vraie mesure des difficultés annoncées. Les organisateurs ont annoncé un parcours plus difficile que prévu répondant aux critères actuels du trail.


Source VO2

11:26 Écrit par La Com dans Actualité, Coup de Coeur | Commentaires (0) | Tags : antolinos |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 05 avril 2013

Cross de l'INSA: Victoire pour Hélène Guet et Tanguy Pépiot

guet,pepiotLe Cross de l'Insa est au delà d'une compétition, l'occasion de se retrouver entres étudiants pour participer à une épreuve dans une ambiance sportive, musicale et avec des déguisements qui n'ont rien à envier aux marathons du Médoc ou du Beaujolais.


L'histoire retiendra les victoires de deux pointures de l'Athlétisme Hélène Guet et Tanguy Pépiot.

 

Les podiums:

1re Hélène Guet, 2e Vickie Audubert, 3e Orianne Riccitiello.

De droite à gauche sur la photo.

guet,pepiot

Et pour les hommes : 1er Tanguy Pepiot, 2e Guillaume Adam, 3e Igor Bougnot.

guet,pepiot

Tanguy devant Guillaume

guet,pepiot

guet,pepiot

guet,pepiot

guet,pepiot

guet,pepiot

guet,pepiot

guet,pepiot

guet,pepiot

guet,pepiot

guet,pepiot

guet,pepiot

 guet,pepiot

guet,pepiot

guet,pepiot

Toutes les PHOTOS

16:49 Écrit par La Com dans Coup de Coeur, Course sur route | Commentaires (2) | Tags : guet, pepiot |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 01 avril 2013

Courir Pour Elles: C'est COMPLET !

2013_0308Image0281.JPG

Site Officiel

09:46 Écrit par La Com dans Actualité, Coup de Coeur | Commentaires (1) | Tags : moreau |  Facebook |  Imprimer | |

jeudi, 28 mars 2013

Courir Pour Elles.....c'est presque complet !!!

182435_10151492350096151_1027309259_n.jpgLes 7 000 dossards de la 4e édition de Courir pour Elles ont quasiment tous trouvé preneur. Avis aux retardataires, inscrivez-vous vite !

Un succès pour l’association qui mobilise depuis maintenant quatre ans pour la lutte contre le cancer  féminin. «  Nous sommes aujourd’hui à 6 300 inscrits et nous comptons près d’une centaine d’inscription par jour. L’année dernière à la même date, nous avions 3 800 inscrits », explique la présidente de l’association Sophie Moreau. Dimanche 26 mai, au domaine de Lacroix Laval, 7000 femmes sont attendues en tenue de jogging pour une course dont les profits iront à La ligue 69, Europa Donna, Activ’ra et Ademas 69.  En 2012, ce sont 50 000 euros ont pu être reversés. Sur 15 euros de frais d’inscription réglés par les participantes, 9,09 euros sont reversés, le solde finançant les frais d’organisation.

courir pour elles

19:52 Écrit par La Com dans Coup de Coeur | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

mardi, 26 mars 2013

Patrick Bonvarlet: Portrait

2012_0311Image0042.JPGPatrick Bonvarlet mène plusieurs projets en même temps : coach sportif personnel, président de l’association Eastern Coutnry Liners (traduire : les danseurs de country de l’est lyonnais) et initiateur à la country auprès des enfants de l’école Beauregard…

Aujourd’hui, à 52 ans, Patrick Bonvarlet déclare être un homme heureux : « Je fais ce que j’aime ! C’est bien plus facile pour se lever le matin », ironise-t-il. Patrick est un passionné d’athlétisme et de danse country. Passions auxquelles il consacre 100 % de son temps. Mais avant, « je n’avais pas les moyens financiers pour me lancer et peur que cela ne marche pas ! », confie-t-il. Agent de fabrication sur le site du groupe de chimie de Rhône Poulenc pendant 30 ans, il perd son emploi suite à la délocalisation du site… « J’entraînais déjà les enfants et les adultes au DMA (club de Décines Meyzieu Athlétisme) depuis 1998 et je participais aux courses de marche athlétique, ma spécialité. » D’ailleurs, il termine vice-champion en équipe en 2011. Après avoir suivi des formations des métiers de la forme, il décide de monter son entreprise et de devenir coach personnel.

« Je propose d’encadrer des sportifs ou tous ceux qui souhaitent être soutenus pour atteindre leur objectif : perdre du poids, retrouver la forme, améliorer ses performances ou se préparer à des compétitions… Tout est alors passé au crible : alimentation, régularité, types d’effort. Mais j’adapte le programme à chacun. Un exemple ? Quelle technique de musculation utiliser pour prendre du volume ? Il convient d’exercer ses muscles longtemps, comme soulever léger et dans la durée… Pour acquérir de la force, c’est l’inverse ! »

Danse country

Tous les lundis et mercredis soirs, Patrick Bonvarlet devient danseur de country. « J’apprécie la musique country, tendance rock. Quand j’ai cherché un club, je n’en ai pas trouvé, alors, j’ai monté le mien ! » Depuis 4 ans, le club accueille de plus en plus d’adhérents (15 la première année, 40 en 2013) « dont des couples. C’est sympathique, cela nous permet de varier les chorégraphies ! »

Sa page Facebook

Son site internet

Intervenant pour FormaSPORT

leprog.jpg

lundi, 25 mars 2013

Djamel Boudebibah : l’ex-sportif devenu élu et entraîneur de haut niveau

2013_0322Image0006.JPGL’adjoint aux Sports de la ville de Bron, Djamel Boudebibah, a reçu vendredi la médaille de bronze de la Jeunesse et des Sports, à l’initiative de l’OMS de Bron. Ce qui est frappant chez cet homme à multiples facettes, c’est sûrement sa capacité à fédérer autour de lui tant de personnes d’horizons différents. Retour sur le parcours de cet homme attachant et touche-à-tout.

Né en 1958, Djamel cultive son côté altruiste, fruit de l’éducation de ses parents Amar et Zobeïda (plus de 56 ans de mariage). Tourné vers les autres, il a commencé très vite à s’engager. Dès l’âge de 14 ans, il devient animateur au centre social des Taillis. Il continue sur cette voie en achevant une formation d’éducateur spécialisé qui va le mener tantôt chargé de mission à la prévention et aux chantiers à la ville de Bron, tantôt cadre socio-éducatif à l’hôpital du Vinatier, dont il va tirer des enseignements indélébiles pour le reste de sa vie : « J’ai rencontré des gens extraordinaires et ça m’a apporté une véritable méthodologie de travail. Ce que j’ai appris au niveau professionnel, c’est qu’il faut tout le temps s’adapter. Cela m’a beaucoup aidé dans mes fonctions, au sein de la ville de Bron et en tant qu’entraîneur ».

« Je souhaitais rendre à la ville de Bron ce qu’elle m’a donné »

2013_0322Image0011.JPG

Entré en politique en 1995, à l’âge de 37 ans au conseil municipal de Bron, Djamel va ensuite être adjoint à l’Éducation en 1999 pour le premier mandat du maire actuel, Annie Guillemot. Son désir d’aider et partager avec les autres va être traduit politiquement : « Je suis un pur Brondillant, je souhaitais apporter ma pierre à l’édifice en donnant un regard neuf provenant du terrain. Je connais par cœur cette ville, et je souhaitais rendre à Bron ce qu’elle m’a donné. » En 2008, Djamel Boudebibah va alors devenir adjoint aux Sports. Cinq ans après, personne ne regrette ce choix et même les plus réticents sont désormais convaincus. Avec l’ensemble des clubs de la ville et l’OMS, il a fait de Bron, la ville la plus sportive de France en 2008 et est à la base de nombreux événements sportifs (rassemblement populaire en mai 2012 qui a réuni près de 3 000 Brondillants).

2013_0322Image0060.JPG

Djamel et 'ses athlètes' !

Un entraîneur en or

Avant d’être l’entraîneur reconnu qu’il est aujourd’hui, Djamel a d’abord été un sprinteur international. Il a même participé, pour l’Algérie, aux Jeux olympiques de Los Angeles en 1984, dont il gardera un goût amer : « Je n’en garde pas un très bon souvenir, on était dans une période de Guerre Froide et l’esprit initial des J.O. était gâché par ce contexte politique. »

Arrivé en 1990 à l’Asul Bron, en tant qu’entraîneur, Djamel va de succès en succès avec ses poulains, avec comme point d’orgue le triplé historique sur 400 m haies aux championnats de France 2011, avec ses protégés Clémenceau, Kéchi et Grillas. Le travail de Djamel va être reconnu partout en France, à tel point qu’il va devenir coach des relais 4x400m tricolores et être désigné meilleur entraîneur en France, par ses pairs. En janvier dernier, Djamel Boudebibah est devenu manager des relais tricolores, prouvant ainsi ses qualités de meneur d’hommes et récompensant le travail réalisé.

« J’ai eu un accueil remarquable de la part de la Fédération. L’objectif va être, dans un premier temps, les championnats du monde à Moscou, en août, puis les J.O. de Rio où on tentera de figurer dans les quatre finales. »

2013_0322Image0051.JPG

Djamel et sa famille

La vie n’est belle que si elle est partagée. Ce dicton va parfaitement à Djamel Boudebibah. En effet, vendredi soir, lors de la cérémonie de remise de la médaille de bronze de la Jeunesse et des Sports, un peu plus de 250 personnes étaient présentes pour célébrer la médaille de Djamel.

L’évènement a commencé par un discours du maire, Annie Guillemot et s’est poursuivi par de nombreux cadeaux et une surprise (la fille de Djamel, Lylia avait préparé un spectacle de danse).

La soirée s’est achevée dans la joie et la bonne humeur d’un homme, Djamel, heureux de partager cela avec ses amis et sa famille.

De notre correspondant local Matthias Chappuis

leprog.jpg

mardi, 19 mars 2013

Kévin Campion réalise les minima pour les Championnats du Monde d’Athlétisme

479993_10200942920359556_2024490731_n.jpgC’est un grand coup qu’a frappé Kévin Campion, le marcheur international de l’AFA Feyzin-Vénissieux, lors du 20km international de Lugano (Suisse) ce dimanche 17 mars. Avec un temps d’1h21’02, il réalise les minima français (1h21’50) pour les Championnats du Monde d’Athlétisme de Moscou ! S’il n’est pas encore sélectionné (voir encadré), c’est un grand pas de fait vers la capitale russe.

Interview.


Kévin, quel sentiment prédomine après cette performance ?


Le soulagement ! Le soulagement et la satisfaction. J’ai enfin réalisé un gros chrono, j’ai enfin ce que je mérite après deux saisons correctes mais gâchées par des blessures qui m’ont empêché de m’exprimer au haut niveau international. Grâce à ce temps, j’explose mon record personnel (ndlr : 1h22’48 en 2011) et j’entre dans le gotha mondial, c’est bien.

Kevin_podium_2.jpg

On sent beaucoup de réserve dans ton analyse.


Bien sûr car ce que j’ai fait, c’est une étape, pas une fin en soi. Je ne fais pas la fine bouche : je suis content de la performance mais la finalité, c’est d’être performant en grand championnat. Je vais prendre quelques jours de repos et tout de suite après, je me remets au travail. Il me reste encore du boulot pour être parmi les tous meilleurs mondiaux et me rapprocher des podiums internationaux.


Comment s’est passée la course dans des conditions difficiles ?


Il faisait froid et humide, ce n’était pas des conditions idéales. Avant la course, je me sentais serein. J’ai avalé des séances monstrueuses à l’entraînement et je savais que j’avais ce chrono dans les jambes. Avec mes entraîneurs Laurent Heitz et Philippe Dols, j’avais décidé de ne pas m’occuper des autres et de partir sur mes allures. J’ai passé toute la course devant jusqu’à 8ème km où deux athlètes se sont détachés.


Tu as ensuite pris la tête du groupe de poursuivants !


Je sentais que derrière moi, les autres étaient à la limite et me ralentissaient, j’ai donc décidé de mener. A mi-course, je passe en 40’23. A ce moment-là, je sais que c’est bon car je suis en aisance respiratoire et lorsque je regarde mes adversaires, je vois qu’eux sont marqués. Au fur et à mesure, ils lâchent tous et je me retrouve seul, en 2ème position car un des leaders se fait disqualifié. A partir du 16ème kilomètre, cela commence à être un peu plus dur mais je ne perds que quelques secondes par kilomètre.

Et tu termines finalement troisième de cette manche du challenge mondial !


Le Russe me repasse au 18ème, mais je ne pouvais pas le suivre, je n’ai pas de regrets.
C’est ma meilleure perf au très haut niveau et c’est la seconde fois qu’un Français fait un
podium à Lugano, après Diniz l’an passé, c’est une grande fierté ! Le vainqueur, Zhen Wang,s’était classé troisième des JO sur 20km marche, je termine à 1’54, c’est un bon repère chronométrique.


Quel va être ton programme désormais ?


Je vais en discuter avec mes entraîneurs et la Fédé, en fonction des conditions de sélections. Dans l’immédiat, un peu de repos puis un nouveau cycle de travail avec des passages par la Coupe d’Europe de marche et les championnats de France Elite, avant je l’espère les championnats du Monde à Moscou ! J’en profite pour remercier tous mes proches, mes partenaires et le Fédération qui m’ont fait confiance durant ces dernières années. Et je vous promets que ce n’est pas terminé !

Thomas Thizy

 
Chargé de Développement
AFA Feyzin-Vénissieux

 

09:36 Écrit par La Com dans Athlétisme, Coup de Coeur | Commentaires (1) | Tags : kevin campion |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 09 mars 2013

« Courir pour Elles » fait danser Bellecour !!!

2013_0308Image0003.JPGUnies contre le cancer, elles étaient des centaines à prendre part à un flash mob.

Beaucoup de rires et d’enthousiasme, vendredi soir, place Bellecour, à l’heure du flash mob organisé par Courir pour Elles, en partenariat avec la Ville de Lyon.

Gamines, ados, jeunes filles, mères, grands-mères, ainsi que quelques hommes, avaient fait leur, le slogan : « bouger fait du bien ».Ainsi, la place Bellecour a bougé tant et plus, emmenée par de bons danseurs chorégraphes. Le choix du « Waka Waka », titre de Shakira, y invitait. Belle façon de s’amuser, de danser et de s’unir contre la maladie pour l’association qui se consacre à la lutte contre les cancers féminins.

2013_0308Image0141.JPG

 « Notre volonté de créer un deuxième événement, en plus du mois de mai,s’explique par le fait que notre association est désormais reconnue d’intérêt général et que nous souhaitons relayer notre message de prévention tout au long de l’année », explique Sophie Moreau, sa présidente. Parler prévention, y compris aux jeunes, est en effet le leitmotiv de Courir pour Elles, née en 2009, et qui a le chic pour créer des événements fédérateurs. La 4e édition de Courir pour Elles au domaine de Lacroix-Laval devrait réunir 7 000 participantes, le 26 mai. Autre message à retenir, la volonté exprimée par la présidente de se rapprocher de trois nouveaux profils de femmes : celles des quartiers, les adolescentes et les femmes en milieu rural.

2013_0308Image0281.JPG

 Bref, rien n’arrête Courir pour Elles qui, par ces actions, a déjà reversé plus de 100 000 € aux associations régionales de lutte contre le cancer.

 

2013_0308Image0298.JPG

Au 6 mars plus de 3500 dossards de vendus. Dépêchez-vous de vous inscrire !

Déjà des vidéos (1) (2)

Les Photos

leprog.jpg

mercredi, 06 mars 2013

Félicitas Mensing: Deux podiums 'Elite' cet hiver !

La discrète et méconnue  athlète de l'ESL/AsulBron, Felicitas Mensing après un passage par Lyon-Athlétisme  est depuis entrainée par Adil Naïm à Bron.

Et il faut bien reconnaitre que cela fonctionne à merveille. 'Féli' de son surnom est une touche à touche, de la piste, du cross, de la route en passant par La Saintelyon en équipe.

Copie de Félicitas Mensing.jpg

Cet hiver c'est sur deux terrains qu'elle brille, après une superbe troisième place au France Elite à Aubière sur 1500 m en 4'26"90 (record personnel) elle gagne une place pour une magnifique seconde place sur le cross court des championnats de France à Lignières-en-Berry juste derrière l'ex-Décinoise  Claire Navez devenue Perraux qui remporte un second titre d'affilé cette fois sous les couleurs du Sco Ste-Marguerite.

Elle sera à suivre cet été ...

13:33 Écrit par La Com dans Athlétisme, Coup de Coeur | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu