compteur

Avertir le modérateur

dimanche, 21 septembre 2008

Oh la la que d'émotions !!!

Il en avait certainement rêvé plus d'une fois notre ami Alain Lapierre du Cascol de bien figurer sur ses terres et devant ses supporters. Depuis plus de trente ans de carrière ou il a connu tous les bonheurs celui-ci est certainement un des plus beaux. "A la maison",  il remporte le titre de champion de France dans la catégorie V2 ou déjà en début d'année il avait brillé aux championnats du monde. Ses yeux encore humides témoignent sa satisfaction. Un résultat que doit apprécier son entraîneur Pascal Palluy.

2008_0921Image0768.JPG

samedi, 20 septembre 2008

Rosa Murcia à Lyon

Rosario Murcia Gangloff sera demain au départ du championnat de france de semi-marathon pour représenter son club l'AC Narbonnes Méditerranée et revoir tous ses amis (ies). A noter qu'elle détient toujours le record de france du 10000m.

vendredi, 19 septembre 2008

Championnat de France de semi-marathon

2008_0608Image0301.JPGAlain Lapierre, un V2 sur orbite.

Il a préparé son affaire comme d'habitude dans le parc de Parilly.Déjà médaillé aux mondiaux de Clermont-Farrand en mars dernier, il visera cette fois un podium individuel dans une catégorie de plus en plus relevé. Il y a en effet de plus en plus de beau monde dans les catégories " des vieux". Il aura  à coeur de briller devant "son public".

jeudi, 11 septembre 2008

L'OR aux Paralympiques pour Durand

durand.jpgAprès l'Or à Sidney, deux fois le Bronze à Athènes en simple et par équipe, le Lyonnais Christophe Durand est une nouvelle fois au sommet de son art avec cette quatrième médaille Olympique en OR. Après avoir écarté le favori norvégien en demi-finale, il s'offre le Koréen Jung Eun-Chang en finale 3 sets à 2 (11-4 / 4-11 / 6-11 / 11-7 / 11-3 ).

Le site de Christophe Durand

Un site pour suivre Les Paralympiques en direct

16:24 Écrit par La Com dans Coup de Coeur, J.O., Résultats | Commentaires (1) |  Facebook |  Imprimer | |

mercredi, 10 septembre 2008

Christophe Durand visera l'OR

452051189.jpgAux Jeux Paralympiques, le lyonnais Christophe Durand visera demain, 10h heure française, la médaille d'Or du tournoi de Tennis de table. Il aura toutes ses chances en finale après avoir battu le grand favori et numéro un des bilans mondiaux, le norvégiens Tommy Urhaug dans un match en cinq sets 3-2.

14:48 Écrit par La Com dans Autre Sport, Coup de Coeur, J.O. | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

mardi, 26 août 2008

Bienvenue chez toi Mélina

Mélina est de retour de Pékin.
S'il n'y avait pas la même foule réservée aux handballeurs et aux nageurs de l'équipe de France Olympique. Mélina Robert-Michon a eue droit à son comité d'accueil (une vingtaine de personnes) tôt mardi matin afin de la féliciter de cette plus qu'honorable huitième place que l'on qualifie de finaliste olympique, elle est une des deux féminines avec la lanceuse de marteau Manuella Montebrun à avoir obtenue un tel niveau de performance à Pékin.
Son désir est pour l'instant de prendre du repos, de s'occuper de son compagnon Loic Fournet (lui aussi lanceur de disque) et de réfléchir à l'orientation à donner à la suite de sa saison.
930084291.JPG
Mélina avec Jean-Pierre Lacroix (président Lyon Athétisme) et Serge Debié.
D'autres photos dans l'album

16:26 Écrit par La Com dans Coup de Coeur, J.O. | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 25 août 2008

Welcome Mélina

785698981.JPGU comité d'accueil est prévu pour le retour de notre Finaliste Olympique.

Le rendez-vous est fixé à St Exupéry mardi 26 Août à 8 heures 20 au pôle arrivée .

Venez nombreux !

13:36 Écrit par La Com dans Coup de Coeur, J.O., Radio Parilly | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

dimanche, 24 août 2008

Les Experts en OR!!!!

320501913.jpgEnfin ! Seize ans après le bronze des Barjots à Barcelone, la France tient une nouvelle médaille olympique en hand. Et elle est en or, conséquence de la large victoire obtenue dimanche contre l'Islande (28-23).

Il n'y a pas eu de match
La Marseillaise a retenti à l'issue de la finale mais les paroles de l'hymne national français avaient résonné depuis bien longtemps dans les travées du palais omnisports du parc olympique. Dans une salle acquise à sa cause, l'équipe de France est allée au bout de son rêve en remportant la médaille d'or face à une Islande rapidement dépassée. En dehors de douze premières minutes où les deux formations se sont répondues but pour but, il n'y a eu qu'une seule sélection sur le terrain. Ces Bleus, que l'on disait si complets, ont fait étalage de leurs talents qu'ils soient défensifs ou offensifs. A la 15e minute, Cédric Burdet, laissé de côté lors de l'Euro en Norvège, a réussi un doublé en une poignée de secondes. Bertrand Gille, Olivier Girault et Luc Abalo y sont allés de leurs buts et les Bleus ont infligé un méchant 5-0 aux Islandais (9-4). Les protégés de Claude Onesta se sont alors mis en orbite vers la médaille d'or.

Thierry Omeyer fidèle à lui-même
Ils ont aussi pu compter sur un Thierry Omeyer des grands jours, auteur de dix-neuf arrêts sur l'ensemble du match. Le gardien de Kiel s'est notamment fendu d'une parade aérienne à bout portant devant Robert Gunnarsson en début de partie, digne d'un duel Barthez-Ronaldo d'il y a tout juste dix ans. Devant, les Français ont pris le large, portés par un Karabatic en verve (8 buts dans cette finale) et les hommes volants Abalo et Guigou : 10-5 (19e), 12-6 (21e), 14-7 (25e). Les Islandais, qui disputaient, eux, la première finale de leur histoire dans un grand rendez-vous international, ont perdu tous leurs moyens. On a vu Stefansson tirer un penalty sur le poteau après avoir éliminé Omeyer. Ou encore Hallgrimsson seul devant le but heurter également les montants.

Dans le dernier quart d'heure, les joueurs français ont lâché du lest, laissant leurs adversaires diminuer l'ampleur de la correction. A quelques secondes de la fin, alors que Joël Abati se démenait seul devant le but, les Bleus avaient déjà arrêté de jouer. Nikola Karabatic, les bras derrière la tête, Olivier Girault, les mains sur le visage... Pour le dernier match de sa carrière de joueur, le capitaine de l'équipe de France est devenu champion olympique. Tous ont été rejoints sur le parquet par Jérôme Fernandez, le grand absent du jour, forfait à cause d'une fracture de la main lors du troisième match.

Le Grand Chelem pour huit joueurs
Il n'y a désormais plus de malédiction française aux Jeux pour les handballeurs. Oubliée la quatrième place des Barjots qui avaient trop fait la fête à Atlanta en 1996. Au placard, les éliminations en quarts de finale à Sydney et surtout à Athènes il y a quatre ans. L'équipe de France ne s'est pas faite surprendre, comme cela avait été encore le cas il y a quelques mois en demi-finales de l'Euro norvégien. Pour huit joueurs du groupe Bleu (*), la médaille d'or décrochée à Pékin a une valeur significative. Aujourd'hui ils ont tout simplement remporté les trois titres majeurs de leur discipline, après avoir fait partie de l'équipe championne du monde en 2001 puis championne d'Europe en 2006. Le handball a également offert à la France la troisième médaille d'or de son histoire olympique dans un sport collectif (**). Les Barjots, qui avaient décroché le bronze, déjà contre l'Islande, en 1992, ne sont plus seuls au palmarès des Jeux.

Olivier PAQUEREAU, à Pékin

(*) Joël Abati, Didier Dinart, Jérôme Fernandez, Bertrand Gille, Guillaume Gille, Olivier Girault, Daniel Narcisse et Thierry Omeyer.
(**) Auparavant il y avait eu le water-polo en 1924 et le football en 1984.

source l'Equipe

12:18 Écrit par La Com dans Coup de Coeur, J.O., Résultats | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 22 août 2008

Brice Panel, une déception

85607773.JPGL'Ami Panel avec Teddy Venel, Idrissa M'Barke et Richard Maunier, termine huitième et dernier de la première série du 4x400 mètres en 3'03"19 et ne disputera pas la course au titre.

Malgré une course courageuse de tous les copains, le niveau était trop relevé pour espérer se qualifier pour la finale de samedi. Aucun n'a couru depuis le dernier championnat de france et cela a été préjudiciable.

Les Etats-Unis, vainqueurs de la première série en 2'59''98 devant la Russie (3'00''14) et la Belgique (3'00''67) sont qualifiés. La Grande-Bretagne, tombeuse de la deuxième série en 2'59''33 devant les Bahamas (2'59''88) et la Jamaïque (3'00''09), sera également de la partie.

L'Australie et la Pologne sont repêchées au temps.

Déclaration: « Quand Leslie se blesse, ça nous blesse. On a cru jusqu’au bout à la qualification même si le niveau était très élevé. Au sein de l’équipe, on s’entend tous bien depuis toujours. On sait ce que c’est le 400 m, on partage cette souffrance. C’est un peu comme les décathloniens.  Je trouve que l’on part trop vers un athlétisme individualiste.

20:37 Écrit par La Com dans Coup de Coeur, J.O., Résultats | Commentaires (1) |  Facebook |  Imprimer | |

jeudi, 21 août 2008

Ladji Doucouré, coup de coeur de la rédaction

68187077.jpgLadji Doucouré a dû se contenter de la quatrième place de la finale olympique du 110m haies en 13''24, jeudi à Pékin. Le Français, malgré une belle course, n’a pas pu chambouler la hiérarchie. Le Cubain Robles décroche l’or. 

Ça s’est joué à six centièmes. Un rien. Une moitié de pied en somme. Et Ladji Doucouré, en pleine renaissance après deux saisons difficiles, termine sa campagne olympique par une quatrième place, en 13’’24. La médaille en chocolat pour le hurdleur français qui laisse filer l’archi favori, le Cubain Dayron Roblès (12’’93), suivi de ses deux lieutenants américains, David Payne (13’’17) et David Oliver (13’’18).

Difficile pour autant de parler de raté de la part de l’élève de Renaud Longuèvre. Fauché en plein début de saison par une blessure à un genou lors d’un stage effectué en compagnie de son team à Gainesville, aux Etats-Unis, le champion du monde 2005 savait ses chances de partir à Pékin grandement hypothéquées. Pas question pour autant de renoncer. Le sociétaire d’Evry, compétiteur patenté, repartait au charbon dès que le physique le lui permettait.

Un véritable parcours du combattant pour le « Douc » qui courrait dès lors après le temps, ne décidant qu’après les « France » et un 13’’28 de bonne facture de tenter l’aventure pékinoise. Un premier test concluant en séries (13’’52) allait véritablement lancer l’aventure olympique. Des passages solides en quarts (13’’39) et en demi-finales (13’’22) confirmaient, dans la foulée, ce que d’aucun espérait : le p’tit Frenchy était mûr pour la médaille.

En pleurs après l'arrivée

Quel métal ? Argent ou bronze à n’en pas douter, l’or étant, sauf contrordre inattendu, réservé à sa majesté cubaine Dayron Roblès. Pour aller le chercher, un unique mot d’ordre, la bagarre. Doucouré le savait et attaquait, bille en tête, propre au-dessus des haies, constamment à la lutte avec ses rivaux. C’est la « caisse » qui fera finalement la différence. Deux mois de préparation en moins pour se soigner et six centièmes qui se perdent au grès d’une foulée un peu moins nerveuse que celle d’Oliver.

Une déception énorme pour l’athlète francilien qui, d’ordinaire si jovial, fondait en larmes à l’annonce des résultats. « Je voulais me battre jusqu’au bout, expliquait-il au micro de nos confrères de Canal Plus après l'arrivée. Je savais que ça allait se jouer sur le départ. Je ne suis pas sorti comme il fallait. » Rassuré par son entraîneur, Doucouré prenait peu à peu conscience du chemin parcouru. « J’avais envie d’effacer tout ce qui s’est passé, d’arrêter de regarder en arrière, reprenait-il. C’est super ce que j’ai fait. Il y a quelques mois, ce n’était pas gagné. Je me suis battu jusqu’au bout. Mais, ce matin, j’avais envie de balayer tout ça. »

 source sport 365

20:44 Écrit par La Com dans Coup de Coeur, J.O., Résultats | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

mercredi, 20 août 2008

Claire Febvay éliminée

1554568318.jpgLa native d'Oullins , Claire Febvay  engagée dans les éliminatoires du haut-vol (plongeon à 10 m) n'a pas réussi à se qualifier pour les demi-finales. Après cinq plongeons de qualifications,elle termine à la 25ème place.

Ruolin Chen réalise le meilleur total du jour (428,80) devant sa compatriote Xin Wang (420,30). Derrière elles, la Canadienne Emilie Heymans est déjà à distance respectable (403,85).

12:14 Écrit par La Com dans Actualité, Coup de Coeur, J.O. | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Damien Godet prend le quart

2000753257.jpgEn BMX,le pilote de Dardilly s'est qualifié pour les demi-finales en prenant la quatrième place de son quart.Le deuxième français Thomas Allier n'a terminé que sixième et est éliminé.Avant la troisième et dernière manche, les deux Français étaient en bonne position (2e et 4e) mais en finissant aux deux dernières places, ils ont tous les deux rétrogradé.

09:13 Écrit par La Com dans Coup de Coeur, J.O., Résultats | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

mardi, 19 août 2008

Mélina Robert-Michon dans la presse

Mélina Robert-Michon est la première finaliste française du disque depuis Ostermeyer!
1409483042.JPG
Elle a soufflé la poussière qui s’accumulait sur de très vieux dossiers. Mélina Robert-Michon (photo,source Mélina), qui ne parvenait pas à trancher entre la satisfaction d’avoir rallié la première finale planétaire de sa carrière, et l’arrière-pensée qu’il y avait probablement la place dans ce concours pour faire un peu mieux, «et peut-être même une médaille», va désormais pouvoir prendre la mesure de sa performance réussie dans la cage des lanceurs d’objets volants, la seule admise dans le Nid d’oiseau.

La Lyonnaise est en effet la première lanceuse du disque française à atteindre une finale olympique depuis Micheline Ostermeyer et Jacqueline Mazéas, toutes deux réunies sur le podium des jeux de Londres, ce qui nous ramène rien moins que soixante ans en arrière.

La nièce de Victor Hugo avait décroché là un de ses deux titres de l’olympiade (l’autre au poids) et Mazéas avait pris le bronze, avant que le disque féminin français ne se perde dans une longue traversée du désert dont Mélina vient de l’extirper.

Avec trois jets au-delà des 60 mètres (60,49 - 60,66 - 60,45), elle a eu la régularité qui montre qu’elle n’avait peut-être pas vraiment mieux à donner. Bien installée dans le concours dès son premier essai, elle dit « avoir pris des risques ensuite: c’est ce qu’il fallait faire ». Tandis que l’Américaine Brown-Trafton s’était aussi d’entrée installée aux commandes (64,74m), Mélina pensait venir titiller le podium.

« Mais avec le recul, je verrai peut-être qu’une finale, surtout depuis soixante ans, c’est bien aussi. Cela prouve en tout cas que la Fédération a bien fait de me faire confiance en m’accordant la sélection très tôt ». La Lyonnaise peut aussi retenir sa progression dans l’intervalle qualifications-finale: « Par le passé, j’ai souvent calé entre les deux, pas cette fois ». Elle s’est aussi fait plaisir par son jet de qualification à 62,21 m qu’elle avait décrit comme «grisant», et hier en entrant de plain-pied dans la finale. Bref, Mélina a fait le ménage dans les archives et dans sa gestion!

Philippe Perroud pour le Progrès

 

20:30 Écrit par La Com dans Athlétisme, Coup de Coeur, J.O. | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 18 août 2008

Maheidine Mekhissi-Benabbad, Argent Olympique

1933896175.jpgMahiédine Mekhissi-Benabbad a décroché une médaille d'argent inattendue sur le 3000 m steeple à l'issue d'une course maîtrisée. Le Français décroche la première médaille de l'athlétisme français et s'affirme comme le nouvel homme à suivre du demi-fond tricolore.

On attendait "Bob" Tahri. Ce fut Mahiédine Mekhissi-Benabbad à l'issue d'une course incroyable. On espérait une finale pour le champion d'Europe Espoirs avant d'arriver à Pékin, il repartira de Chine avec une breloque. L'argent. Et termine à quelques longueurs du titre olympique. Une issue incroyable pour le Français de 23 ans qui a maîtrisé son 3000 mètres steeple avec l'assurance d'un taulier. Le Tricolore avait choisi de suivre les Kenyans. Un pari audacieux, trop ambitieux ? Mahiédine se sentait fort ce lundi, très fort. Toujours dans le quatuor de tête, il a résisté jusqu'à l'ultime ligne droite avant même de placer une attaque incisive dans les derniers 200 mètres.

Le premier depuis Joseph Mahmoud

Il s'en est fallu de peu, 15 centièmes, pour accrocher le titre olympique. "J'ai été gêné par le troisième (le Kenyan Richard Mateelong, ndlr). J'y ai cru jusqu'au bout." Mais cet argent vaut de l'or pour le champion d'Europe : "C'est un rêve, mais je ne réalise pas encore, je vais me réveiller sur le podium", a-t-il déclaré. Depuis 1984, les deux plus hautes marches du podium étaient réservées aux Kenyans. Depuis l'argent de...Joseph Mahmoud, un autre Tricolore. C'est dire la portée de l'exploit réalisé par Mahiédine Mekhissi-Benabbad qui en a profité pour améliorer son record personnel de près de 4 secondes (8:10.49).

Une confiance aveugle, un caractère bien trempé

Si pour le grand public, l'argent de Mahiédine était inattendu, le pensionnaire de l'EFS Reims n'avait cessé de clamer haut et fort ses ambitions de médailles avant de s'envoler pour Pékin. Après sa victoire en Coupe d'Europe, le 21 juin à Annecy, il avait déjà affiché ses ambitions et il les avait réaffirmées après son succès à la réunion de Monaco le 29 juillet. "J'avais dit depuis le début que je ferais une médaille à Pékin mais personne ne croyait en moi mis à part ma famille, mes amis, mon entraîneur et les gens de mon club. Et, je l'ai eue", a commenté le vice-champion olympique. Il faut dire que le Rémois n'a pas la langue dans sa poche. Il n'a pas hésité à déclarer que ses relations avec Bouabdellah Tahri, 5e de la finale en 8'14"79, se résumaient à "bonjour, au revoir" depuis qu'il faisait des résultats. Une confiance en soi, un caractère affirmé qui pourraient booster l'athlétisme tricolore que l'on annonçait moribond. C'était avant le coup de canon de Mahiédine Mekhissi-Benabbad.

source Eurosport

 

16:45 Écrit par La Com dans Athlétisme, Coup de Coeur, J.O., Résultats | Commentaires (3) |  Facebook |  Imprimer | |

Finaliste Olympique

19618921.jpgChapeau Mélina !!!

Tous ses supporters ont certainement rêvés d'un destin encore plus prestigieux, mais avec une huitième place, "Notre Mélina" s'offre une très belle place de Finaliste Olympique qui couronne ses dix ans de carrière au plus haut niveau.En attendant mieux.

Elle réalise 60m66 dans un concours remportée par l'américaine Stephanie Brown-Trafton (64.74m)l devant la Cubaine Yarelys Barrios (63,64 m) et l'Ukrainienne Olena Antonova (62,59m).

Les Bleues n'étaient plus entrées en finale du disque depuis 1948 et le titre de Micheline Ostermeyer .

1 Stephanie Brown-Trafton  USA 64.74 .
2 Yarelis Barrios  CUB 63.64 .
3 Olena Antonova  UKR 62.59 (SB)
4 Aimin Song  CHN 62.20 .
5 Vera Pospíšilová-Cechlová  CZE 61.75 .
6 Ellina Zvereva  BLR 60.82 .
7 Yanfeng Li  CHN 60.68 .
8 Mélina Robert-Michon  FRA 60.66

16:15 Écrit par La Com dans Athlétisme, Coup de Coeur, J.O., Résultats | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

dimanche, 17 août 2008

ALLEZ MELINA !

ALLEZ MELINA, A TOI DE JOUER !!!
Rendez-vous lundi 13h00
Tous avec toi !
1576148643.jpg

20:52 Écrit par La Com dans Athlétisme, Coup de Coeur, J.O. | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Le Villeurbannais Jonathan Coeffic médaillé

453325554.2.jpgJonathan Coeffic, Pierre-Jean Peltier, Julien Bahain et Cedric Berrest ont terminé dimanche à Shunyi à la troisième place de leur finale, derrière les Polonais et les Italiens. Les Français sont parvenus in extremis à devancer le bateau australien qui a coupé la ligne seulement 34 centièmes après eux. Il s'agit de la première médaille olympique de l'Histoire de l'aviron tricolore remportée dans cette catégorie.

12:59 Écrit par La Com dans Coup de Coeur, J.O., Résultats | Commentaires (1) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 16 août 2008

Ruddy Zang-Milama, parcours honorable

1703101942.2.JPGRuddy Zang-Milama la Gabonaise d'Aix les Bains et précédemment de l'Asu Bron  (ici au france des jeunes) a pris la 7ème place de son quart de finale du 100m en  11"59. Elle s'était brillamment qualifiée en prenant latroisième de sa série en 11"62.Un parcours plus qu'honorable.

19:39 Écrit par La Com dans Coup de Coeur, J.O., Résultats | Commentaires (2) |  Facebook |  Imprimer | |

Salim Sdiri trop court

233865587.jpgLors du concours de saut en longueur olympique, Salim Sdiri ( photo Envol Trophée)a été éliminé. Le Français a manqué ses deux premiers essais avant de sauter un faible 7m81. Il passe donc à la trappe, tout comme Andrew Howe, vice-champion du monde italien (7m81).

Avec un bond à 8m27, le Grec Tsatoumas réalise le meilleur saut des demies. Le Cubain Camejo passe 8m23. Le champion du monde panaméen Irving Saladino a été repêché avec un saut à 8m01.

17:25 Écrit par La Com dans Coup de Coeur, J.O., Résultats | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Mélina Robert-Michon en LIVE

19618921.jpgUn petit coucou à tout le monde pour vous remercier des encouragements et des félicitations que j'ai reçu avant et après les qualifs MERCI!!

Ca a été un peu dur sur les deux premier jets mais l'essentiel c'est d'être dans les douze!!!!

1870905448.JPG


Maintenant place à la finale!!!!

Rendez vous lundi 13h pour vous!!!


Gros bisous,


Mélina

07:13 Écrit par La Com dans Coup de Coeur, J.O. | Commentaires (1) |  Facebook |  Imprimer | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu