compteur

Avertir le modérateur

dimanche, 20 septembre 2009

L'Athlétisme du week-end

2008_0921Image0775-1.JPGDéjà sur le podium l'an passé, Sébastien Hours (photo)de l'ESL remporte le titre de Champion de France espoir de semi-marathon à Cavaillon dans le temps record de 1h07'17. Claude Magand de l'AFA (photo avec le nouveau maillot) termine troisième en vétéran 2 en 1h15'12.Cavaillon09(1).jpg

Mélina Robert-Michon réalise 58m97 au meeting de lancers du SA Autun. Disputé sous forme de triathlon elle réalise aussi 13m77 au poids et 46m44 au marteau.Les résultats complets

Hailé Gebrselassié remporte une nouvelle fois le marathon de Berlin dans le très bon chrono de 2h06'08 après un passage au semi en 1h01'45.

Au 10km de St-Etienne, quatrième place pour Aurélie Coulaud en 37'44 et troisième pour Grégory Hernandez en 31'36, tous les deux de Lyon-Athlétisme.

Sur le plan internationnal, au meeting de Shangaï, un fantastique 100m avec Tyson Gay en 9"69 devant Asafa Powel 9"85. Retour fracassant de Liu Xiang sur 110haies après le désastre de Pékin et la blessure, le chrono 13"15. 10"64 pour Carmélita Jeter sur 100m.

17:57 Écrit par La Com dans Athlétisme, Résultats | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Semi-Marathon de Lyon, les PHOTOS

2009_0920Image0304.JPGUn vrai temps d'Automne pour accueillir en grand vainqueur Carlos Da Silva de Lyon-Athlétisme. Un cavalier seul pour Carlos qui s'est détaché dès les premiers hectomètres et n'a donc eu que les motards pour escorte. Pas de primes cette année au semi-marathon  de Lyon mais un week-end à la montagne, un séjour que son amie Laurence appréciera certainement.

Sur le 10km, victoire de Marion Nuguet de l'ACVS et de Ali Fellague en masculin.

Toutes les photos

17:39 Écrit par La Com dans Athlétisme, Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Thérèse Cornet, la miraculée

cornettherese.jpgDéclarée morte le 2 août, la Lyonnaise court ce matin le 10 km

« Quand je vais accrocher mon dossard, c'est sûr, je vais avoir un pincement… » Un mois et 18 jours après avoir rencontré la mort, Thérèse Cornet court ce matin le 10 km en marge du semi-marathon de Lyon. Incroyable pour le personnel de l'hôpital de Turin qui lui a trouvé un surnom : la « petite Française miraculée des montagnes italiennes ».

Le 2 août, accompagnée de son mari André, cette Lyonnaise de 51 ans employée de La Poste au centre de tri de Saint-Priest, dispute le Chaberton-marathon, un petit trail de 22 km au-dessus de Briançon, à cheval sur la frontière italo-française. « Pour moi, c'était juste une petite épreuve de récupération », dit-elle. Trois semaines plus tôt, elle avait remporté le classement « vétéranes 2 » du Trail des Cerces (les 68 km en 11h28'31'') support des Mondiaux de la discipline… Mais rapidement, la promenade en montagne se transforme en chemin de croix pour la coureuse de Lyon Athlé pourtant rompue aux courses en raquettes. La pluie d'abord, puis un orage et enfin la neige s'abattent sur le mont Chaberton (3 131 m d'altitude). A 2700m, c'est le black out : « J'avais déjà froid, se souvient-elle. J'ai commencé à avoir du mal à respirer. Et plus j'essayais de respirer, moins j'y arrivais. Je me suis sentie mourir. »

Les yeux révulsés, elle tombe dans le coma. Arrivé à ses côtés, son mari appelle les secours. Un hélicoptère les trouve en 20 minutes et parvient à les rapatrier vers les secouristes qui la prennent en charge en état d'hypothermie (26 °C !). « Au bout d'1h15, raconte André, son cœur ne battait plus. Ils m'ont redonné son alliance, l'air de dire que c'était fini… Je leur ai demandé d'insister. On a eu une petite lueur d'espoir. Alors on est parti vers l'hôpital de Turin où elle s'est réveillée à 23h, douze heures après l'accident. »

Elle n'est pas tirée d'affaire pour autant. Si son cerveau n'a subi aucun dommage, on envisage de lui amputer les jambes… « Finalement, ma condition physique m'a sauvé la vie », estime-t-elle. Le 16 août, elle sortait de l'hôpital. Quatre jours plus tard, elle reprenait la marche sportive au Parc de Parilly. Puis elle a recouru, de plus en plus longtemps et de plus en plus vite. Au point de s'aligner ce matin sur le 10 km, juste pour le plaisir : « Même si je mets une heure, je serai contente. » André a prévu d'être là en simple spectateur : « Je vais la surveiller… J'aurais quand même une petite angoisse. C'est que j'ai vécu sa descente et sa remontée des enfers. »

Benjamin Steen

07:41 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 19 septembre 2009

Marathon de Lyon 2010, pas enterré

leprog.jpgEt si le marathon de Lyon 2010 avait lieu ? En avril, lorsque la 25e édition de l'épreuve avait été annulée pour raison économique, cette hypothèse semblait improbable. Vivotant depuis plusieurs années, ce rendez-vous manqué ressemblait fort à un chant du cygne. D'autant que les circonstances de l'annulation, à une semaine de l'événement, avaient provoqué une vive colère chez les marathoniens déçus qui avaient été jusqu'à manifester devant la mairie de Lyon.*

Pourtant, l'idée de relancer le marathon n'est pas écartée. Mercredi, le club de Lyon Athlétisme (L.A.), détenteur des droits de l'épreuve, l'a officiellement inscrite au calendrier, le 25 avril 2010. Sait-on jamais… Car après avoir digéré l'annulation qui les avait renvoyés dos à dos, les trois piliers de l'organisation que sont L.A., la société Canal+ Events et la mairie de Lyon ont renoué le contact la semaine dernière lors d'une réunion à l'hôtel de Ville de Lyon, à l'initiative de l'adjoint aux Sports Thierry Braillard. Pour l'occasion, le président de Canal+ Events Jean-Louis Dutaret avait fait le déplacement. Les participants auraient convenu de prendre une décision rapide. Si jamais ils décidaient de réanimer l'événement, l'ambition serait de refonder la course de fond en comble. Jean-Pierre Lacroix, président de L.A., mesure l'ampleur de la tâche : « La situation économique va dicter ce qui va se passer, dit-il. Sans présager de la décision qui sera prise, je crains que la barre soit très haute. » A minima, la solution pourrait être de remettre sur les rails les 10 km de Lyon.

B.Steen

2009_0426Image0023.JPG


* Source Radio Parilly, Michel Ivaldi qui représente les signataires d'une pétition postée à la Mairie a effectué une relance n'ayant pas eu de réponse au courrier posté ce 26 avrl dernier

Semi-Marathon de Lyon: la course en petite forme

leprog.jpgAprès l'annulation du marathon au printemps, le semi-marathon lyonnais a lui aussi vacillé

2009, annus horribilis pour la course à pied lyonnaise. Après l'annulation du 25e marathon de Lyon, le semi-marathon a failli lui aussi ne pas avoir lieu demain. « La question s'est posée », confirme Michel Pakloglou, le président de « Génération oxygène », l'association organisatrice composée à 100 % d'étudiants-stagiaires, qui avait arraché l'an passé l'organisation du championnat de France. Si cette édition2008 avait été un succès sportif (victoire du Légionnaire Meftah en 1h02'03'') et populaire avec 5 300 concurrents au départ, depuis, la crise économique a fait son œuvre.
2008_0921Image0761-1.JPG

Tout comme le Marathon de Lyon s'était retrouvé sans sponsor, le semi a perdu cette année ses trois principaux partenaires. Résultat, 50 000 euros de moins au budget de la manifestation qui avait terminé l'exercice précédent avec un trou de 17 000 euros ! Certaines primes décernées en 2008 n'ont d'ailleurs pas pu être versées ou alors avec beaucoup de retard.*

Des difficultés qui étonnent dans le milieu de la course à pied qui n'en était pas revenu de l'annulation du marathon. « Incontestablement, ce n'est pas une tendance nationale », affirme le Lyonnais Gérard Gounon, ex-président de la commission nationale « course sur route » de la FFA. Même analyse du côté du spécialiste français du marathon, Dominique Chauvelier : « A Lyon, un monde fou fait du jogging ! Le potentiel est là, mais il y a eu des guerres internes et les organisateurs, surtout du marathon, ne sont pas dans le réseau de la course à pied. Quand tu n'es pas dedans, c'est difficile… »

L'arrivée de dernière minute d'un nouveau sponsor et le soutien de la mairie (20 000 euros de subvention) ont finalement sauvé le 9e semi de Lyon. « L'impact de la crise est énorme, nous avons le mérite de continuer à exister contre vents et marées », se félicite Michel Pakloglou qui dit avoir eu à composer « avec la grippe A et les amalgames avec le marathon », sans parler du changement de parcours,  le Forum Libération ayant rendu impossible le passage en centre-ville, et de la concurrence du championnat de France de la discipline couru en même temps à Cavaillon. Tout cela pèse lourd sur la qualité du plateau. Le recordman de l'épreuve, Dieudonné Disi (1h01'54'' en 2007) ne risque pas d'en être dépossédé demain. Engagés à Cavaillon, les athlètes de la Légion étrangère font l'impasse sur Lyon où ils avaient pris leurs habitudes. En l'absence de primes (à part des lots en nature), ils seront difficilement remplacés.

4 000 participants sont quand même attendus sur le semi et le 10 km qui fait cette année son apparition au programme. Un test pour « Génération oxygène » qui est candidate à l'organisation du championnat de France de la distance en 2010, histoire d'envisager l'avenir avec optimisme.

Benjamin Steen

> Semi-marathon de Lyon, demain au Parc de la Tête d'Or : départ à 9h. 10 km : 9h15. Inscriptions aujourd'hui de 9h à 18h.

* Source Radio Parilly, les athlètes régionaux attendent toujours le règlement des primes

jeudi, 17 septembre 2009

Semi-Marathon de Lyon: Privé de centre ville

leprog.jpgPour sa neuvième édition, le Semi-marathon du patrimoine de Lyon doit abandonner une partie de son identité et se contenter d'être le Semi-marathon de Lyon tout court.

Traditionnellement organisée en même temps que les Journées européennes du patrimoine sur un parcours visitant les belles pierres de la presqu'île lyonnaise - en particulier les places de l'Opéra et Bellecour et les rues de la République et Victor-Hugo - l'épreuve sera détournée dimanche de son chemin habituel par le Forum Libération qui investit l'Hôtel de Ville, la place des Terreaux et l'Opéra durant trois jours.

2008_0921Image0516-1.JPG

Du coup, l'organisateur Michel Pakloglou et son association « Génération Oxygène » se sont rabattus sur un parcours beaucoup plus « nature ».

Si le départ et l'arrivée restent installés au Parc de la Tête d'or, il a fallu aller chercher les 21 kilomètres d'abord du côté du Parc de la Feyssine à Villeurbanne, avant de faire un aller/retour sur les berges amménagées du Rhône.

Un peu plus de 4000 coureurs sont attendus dimanche matin au départ malgré la concurrence du championnat de France de la distance organisé en même temps à Cavaillon. Lancé cette année, le 10 km entièrement tracé dans le Parc de la Tête d'or, devrait réunir un petit millier de participants.

B.Steen

> Semi-marathon de Lyon, dimanche matin : départ (à 9h) et arrivée au Parc de la Tête d'Or.

> 10km : 9h15.

> 1km enfants: 9h15.

> Inscriptions sur internet (http://www.runninglyon.com) et au village samedi au Parc de la Tête d'Or de 9h à 18h.

La Halle d'Athlétisme de la Duchère

leprog.jpg

Debut des travaux en 2010 !!!

Depuis la démolition de la piste en bois du quai Sédaillan, dans le 9e arrondissement, pour permettre la requalification du quartier de l'Industrie, Lyon n'avait plus de lieu digne d'accueillir des compétitions d'athlétisme. Promesse avait été faite aux clubs qu'un nouveau lieu serait créé. Ce sera à La Duchère, dans le cadre du Grand projet de ville qui change actuellement le visage du quartier. Les travaux de construction de cette halle d'athlétisme d'envergure régionale, capable d'accueillir des compétitions nationales avec ses 2 000 places, débuteront en 2010. Coût de l'opération qui vient d'être adopté à l'unanimité par le conseil municipal : 25 millions d'euros.

mercredi, 16 septembre 2009

Usain Bolt, son année (part1)

logo_fr.gifComme en 2008, Usain Bolt a marqué la saison 2009. En treize dates réparties en deux volets, retrouvez les temps forts de l'année du Jamaïcain. De son premier meeting à ses records du monde à Berlin, en passant par son accident de voiture en avril, voici tout ce qu'il faut savoir sur sa saison.

14 février : Le retour du Roi

C'est à Kingston, lors du Camperdown Track and Field Classic, qu'Usain Bolt effectue son retour à la compétition. Le Jamaïcain décide de s'aligner sur un 400m. Chez lui, pour ouvrir sa saison 2009, il remporte son tour de piste en 46"35. "Les 300 premiers mètres étaient bons, mais il faut encore travailler pour les 100 derniers mètres", commente celui qui possède un record personnel en 45"28 et qui pourrait s'attaquer au record du monde de Michael Johnson (43"18) en 2010.

19 mars : Bolt dit oui à Paris

Usain Bolt annonce qu'il disputera sa première course en France le 17 juillet au Stade de France lors de la 4e étape de la Golden League. La venue du Jamaïcain, qui n'a pas annoncé sur quelle distance il courra, est rapidement confirmée par son entraîneur, Glen Mills. Pour attirer le Jamaïcain, les organisateurs du meeting de Paris lui offrent un chèque qui dépasserait les 200 000 dollars (environ 153 000 euros), soit 20% de la somme alléguée pour le "budget athlètes". C'est finalement sur 200m qu'il s'alignera.

12 avril : L'aveu

Le Jamaïcain reconnait dans les colonnes du quotidien allemand Bild avoir touché à la marijuana plus tôt dans sa vie. "En Jamaïque, quand tu es enfant, tu apprends à rouler un joint, tout le monde a essayé la marijuana, moi aussi, j'étais alors encore vraiment jeune". Avant de rassurer : "Personne dans ma famille et parmi mes proches ne fume aujourd'hui, et je ne fréquente plus les gens qui fument". Deux jours plus tard, l'homme rajoute : "Je veux m'excuser auprès du peuple jamaïcain si j'ai pu donner l'impression que tous les jeunes gens se roulent des joints".

29 avril : L'accident

Huit jours après avoir repris le chemin des stades, Usain Bolt est victime d'un spectaculaire accident de la route en Jamaïque et doit déclarer forfait pour le meeting de Kingston. La voiture du Caribéen de 22 ans, une grosse cylindrée allemande, glisse sur une chaussée mouillée et se retourne sur la Highway 2000, l'une des autoroutes les plus récentes de Jamaïque, pour finir dans le fossé. Plus de peur que de mal pour Bolt et sa passagère qui s'en sortent miraculeusement sans dommage majeur. "Nous avons été mis au courant qu'il n'était pas gravement blessé, donc la Jamaïque peut pousser un soupir de soulagement", a rassuré le chef du Parlement Andrew Holness, qui est aussi le ministre de l'Education. Tout un peuple respire...

17 mai : Un 150m record

Le triple champion olympique jamaïcain Usain Bolt bat le record du monde sur 150 mètres lors d'une course exhibition organisée dans les rues de Manchester. Pour sa course de rentrée en Europe, sur une piste détrempée, le Jamaïcain couvre la distance en 14"35, après être passé aux 100m en 9"90. L'ancien record appartenait à l'Italien Pietro Mennea (14"80). A trois mois des Mondiaux de Berlin, Bolt est déjà prêt : "Si tout se passe bien à l'entraînement, il ne devrait pas y avoir de problème (NDLR : pour battre ses records du monde en Allemagne). A Pékin, mon entraîneur disait que je courrai probablement en 9"54 et je pense vraiment en être capable".

7 juin : Bolt tacle King Carl

Le Jamaïcain ne se formalise pas des doutes émis sur ses performances par l'ancienne gloire de l'athlétisme, l'Américain Carl Lewis, qu'il qualifie de jaloux dans un entretien à la presse allemande. "J'ai entendu ce qu'il a dit. Cela m'est égal ce que disent les gens. J'ai l'impression que certains sont jaloux des succès des autres. Nous sommes si souvent contrôlés" , explique-t-il dans un entretien au quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung. "J'ai été contrôlé 30-40 fois l'année dernière, cinq-six fois cette année. Les contrôleurs antidopage sont implacables, ils m'ont même contrôlé lorsque j'ai rendu visite à ma tante en Floride. Je sais que je suis bon et que je suis propre".

17 juin : 9"77 à Ostrava

Usain Bolt, qui espère "courir en 9"80", boucle le 100 mètres du meeting d'Ostrava en 9"77, son meilleur temps de la saison. Celui qui restait sur un 10"00 à Toronto, avait pourtant complètement raté son départ, "surpris par le starter". Sa performance n'est toutefois pas homologuée puisque le vent était un poil trop favorable (+ 2,1m/s). Dix jours plus tard, il s'empare du meilleur chrono de la saison en 9"86 (- 0,2m/s) lors des sélections jamaïcaines.

15:29 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

jeudi, 10 septembre 2009

Déjà 3 ans !!!

EricBarthelemy.jpgIl y a 3 ans tu nous quittais subitement.

Ta foulée restera pour toujours dans le Parc de Parilly où tes amis pensent souvent à toi.

Eric Barthélémy, une figure du parc pour l'éternité.

lundi, 07 septembre 2009

Le Tour de 5, la solidarité continue...

leprog.jpgMalgré le décès de Fred Siguenza en août dernier, l'épreuve à été maintenue et a attiré près de 1000 coureurs hier à Parilly.

2009_0905Image0036.JPG
Atteint de la Sclérose Latérale Amiotrophyque, Fred Siguenza est décédé le 4 août dernier après des années de combat contre la maladie. Sapeur-pompier à Feyzin et grand amateur de course à pied avec de nombreuses participations à la Sainté-Lyon ou à la course Napoléon, Fred avait créé avec ses amis l'association «Le Chemin de Fred» qui organisait notamment depuis 4 ans, Le tour de 5 en étroite collaboration avec les sapeurs pompiers du Rhône. « Malgré la peine causée par le départ de Fred, nous avons souhaité maintenir la course car c'était sa volonté. Elle permet de faire connaître la maladie et de récolter des fonds pour la recherche contre la sclérose en plaques. La journée est pleinement réussie avec près de 1000 participants et 2000 personnes présentes sur le site» expliquait Pierre Perrier, l'un des organisateurs de l'épreuve et ami de Fred Siguenza. Pour Simone Lagoutte, responsable départementale de l'Association pour la recherche sur la Sclérose : «Fred avait manifesté sa volonté de voir la course se poursuivre et par respect pour le courage dont il a fait preuve, il faut absolument continuer cette course.»
2009_0905Image0394.JPG
Sur le terrain, le Caluirard Ali Fellague a réalisé le meilleurs temps des 5km du tour de Parilly en bouclant le parcours en 15'46. Chez les féminines, Patricia Marechet s'impose en 19'37 en devançant d'une petite seconde une autre vétérane, Fatima Abaach .
2009_0905Image0477.JPG
Classement : 1 Fellague 15'46; 2. Picout 16'15 3 ; Bolvy 16'23

Féminines : 1. Marechet 19'37 ; 2. Abaach 19'38; 3. Kauffmann 20'04.

2009_0905Image0132.JPG
Tous les résultats sur le site officiel

Toutes les photos

vendredi, 04 septembre 2009

Semi-Marathon de Lyon

20060609164158--Magasin_Running_Conseil_Lyon.jpgA l'approche du semi-marathon de Lyon du dimanche 20 septembre, le magasin Running Conseil de Lyon propose son aide afin de parfaire une préparation déjà bien entammée. Voir propositions ci dessous.


Bonjour

c'est la fin de l'été et le semi de Lyon approche à grands pas...

Avec la rentrée nous vous proposons une série d'action en lien avec la Préparation pour le semi de Lyon : " Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre semi de Lyon ".

Pour vous aider à bien finaliser votre préparation pour le semi de Lyon, Running Conseil vous propose une série de sortie à thème :

-Sortie préparation semi de Lyon fixée au jeudi 10 septembre à 18H30 au parc de la tête d'or. Thème proposé: étirements, échauffement, étirements actifs, mise en action d'avant course, footing de retour au calme, étirements passifs

-Coach's Runners chez Running Conseil : Animations les 5 et 12 septembre (10 à 12h) au magasin de Lyon, conseils pour aborder le semi de lyon. 2 coachs spécialisés vous accueillent pour aborder des sujets de votre choix :

- Diététique (+ alimentation des derniers jours),

- Gestion de l'effort (cardio…),

- Prise de gel et hydratation durant la course,

- Equipements,

- Vérification de l'allure pendant la course,

- Echauffement, étirements légers …,

- Discussions ouvertes (conseils …).

-etc..

Arnaud Borron

R.C.: 04 72 77 53 85

19:15 Écrit par La Com dans Athlétisme, Course sur route | Commentaires (1) |  Facebook |  Imprimer | |

jeudi, 03 septembre 2009

Trois pour Le Million !

logo_fr.gif

Sanya Richards (400m), Yelena Isinbayeva (perche) et Kenenisa Bekele (3 000-5 000m) sont les trois derniers athlètes à pouvoir décrocher le million de dollars. Invaincus en Golden League cette saison, l'Américaine, la Russe et l'Ethiopien jouent gros à Bruxelles.


SANYA RICHARDS (ETATS-UNIS)
Discipline : 400m

Trois pour un jackpot

GL Berlin : 49"57
GL Oslo : 49"23
GL Rome : 49"46
GL Paris : 49"34
GL Zurich : 48"94 (MPM 2009)

Sur le tour de piste, cette saison, il y a Sanya Richards et la concurrence. Depuis le 7 juin et le meeting Prefontaine Classic d'Eugene, l'Américaine n'a jamais été battue sur 400m. Cela donne huit victoires consécutives dont cinq en Golden League. A chaque fois, elle est descendue sous les 50 secondes, sauf lors des "Trials US" à Eugene (50"05). Championne du monde à Berlin en 49"00, un premier titre majeur attendu depuis longtemps même si la native de Kingston n'a que 24 ans, Richards est allée encore plus vite à Zurich la semaine dernière, en effaçant son tour de piste en 48"94, soit la nouvelle meilleure performance mondiale de la saison et le troisième chrono personnel (derrière ses 48"70 à Athènes en 2006 et 48"92 à Zurich en 2005). Après 2006 et 2007, Richards peut décrocher le jackpot pour la troisième fois de sa carrière.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

YELENA ISINBAYEVA (RUSSIE)
Discipline : Perche

GL Berlin : 4,83m
GL Oslo :
4,71m
GL Rome :
4,85m
GL Paris :
4,65m
GL Zurich
: 5,06m (RM)

Après des Mondiaux qui l'ont vue échouer à trois reprises à 5,75m en finale, la Tsarine, qui était double tenante du titre, se devait de réagir. Et Yelena Isinbayeva n'a pas tardé à rebondir après sa contre-performance berlinoise. Lors du meeting Golden League de Zurich, la Russe s'est d'abord facilement imposée puis a demandé une barre à 5,06m, soit un centimètre plus haut que son record du monde fixé à Pékin, lors des derniers Jeux Olympiques. Dès le premier essai, Isinbayeva est passée. Avant son exploit helvète, la Russe a pourtant dû batailler pour rester invaincue en Golden League. A Oslo notamment où la Polonaise Monika Pyrek, sacrée à Berlin il y a deux semaines, est allée aussi haut qu'elle (4,71m mais départagées aux nombres d'essais). En 2007, elle avait partagé le jackpot avec Sanya Richards.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

KENENISA BEKELE (ETHIOPIE)
Discipline : 3 000m - 5 000m

GL Berlin : 13'00"76
GL Oslo :
13'04"87
GL Rome :
12'56"23
GL Paris :
7'28"64 (3 000m)
GL Zurich
: 12'52"32

16. Comme le nombre de victoires consécutives de Kenenisa Bekele sur 5 000m. Depuis le 9 août 2006, l'Ethiopien n'a jamais connu la défaite sur la distance. Sorti vainqueur de ses cinq courses de Golden League en 2009 (dont un 3 000m au Stade de France à Paris), Bekele reste donc en course pour décrocher le jackpot. Après avoir signé le doublé aux JO de Pékin, l'empereur du fond a récidivé à Berlin. Il est d'ailleurs devenu le premier athlète à réaliser une telle performance. Onze ans après son compatriote Haile Gebreselassie, l'Ethiopien peut s'adjuger pour la première fois les lingots d'or.

Eurosport - François-Xavier RALLET

14:50 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

mardi, 01 septembre 2009

Djamel Boudebibah parti pour rester

leprog.jpgDjamel Boudebibah a réussi ses Mondiaux. Avec la présence des relais 4x400m hommes et femmes en finale à Berlin (tous les deux 7e), l'entraîneur brondillant, coordinateur des relais 4x400m français, a rempli les objectifs fixés l'an dernier lors de sa nomination. « Les garçons ont été au rendez-vous, estime-t-il. Malheureusement, Leslie (Djhone), qui a couru cinq courses en six jours, n'était pas à 100 %. Ça change beaucoup de choses… Concernant les filles, c'est un excellent résultat. La France n'avait plus été présente en finale du 4x400m femmes depuis 2001. Cette année, on a vu ce qu'était le niveau mondial. Et maintenant, il faut se tourner vers les championnats d'Europe de Barcelone (2010) où il faudra viser le podium. » L'an prochain, les hommes défendront en effet le titre remporté en 2006 à Göteborg.

Installé pour une saison par l'ancien DTN Franck Chevallier afin de ressouder un collectif en déliquescence aux JO de Pékin, Boudebibah pourrait voir son bail prolonger. Officiellement, aucune décision n'a été prise par le nouveau « boss » des Bleus Ghani Yalouz qui réunira son staff, composé du directeur des équipes de France, Stéphane Caristan, et des sept managers de disciplines présentés en juillet. Mais le Brondillant serait bien placé pour poursuivre sa mission au côté de Bruno Gajer, le responsable du sprint long (400 m/800 m), jusqu'aux JO de Londres. « Son objectif était de créer une base sur laquelle on s'appuierait à l'avenir, rappelle le DTN adjoint André Gimenez. Il a été bon et même très bon. Maintenant, il faut voir quelle sera la stratégie de Bruno pour les années à venir… »

B.Steen

17:27 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Blanka Vlasic, c'était moins un !!!

lequipe_sport.gif Blanka Vlasic s'est envolée à 2,08 m à Zagreb, lundi. Elle se rapproche du record du monde établi en 1987 à Rome par Kostadinova.

Blanka Vlasic s'est envolée à 2,08 m lors du Grand Prix de Zagreb, lundi soir devant son public croate. Cette performance réalisée dès le premier essai, est la deuxième meilleure de l'histoire, à un centimètre du record du monde réussi par Stefka Kostadinova aux Mondiaux de Rome en 1987.

blanka-vlasic-s-est-envolee-a-2-08-m-lundi-a-zagreb.jpg
(photo REUT)

«Je sentais que je pouvais atteindre des sommets»

 

La championne du monde en titre s'est ensuite attaquée au record du monde, en vain. La Croate de 25 ans, originaire de Split, a toutefois estimé qu'elle avait encore tout le temps de briser le mythhique record de Kostadinova, âgée de 25 ans lorsqu'elle a signé la référence mondiale. «Il y aura encore plein d'opportunités d'établir un nouveau record du monde, a lâché Vlasic, confiante, au micro de la télévision croate. Je veux maintenant savourer ma joie et tourner mon regard vers un futur radieux. J'ai récemment senti que je pouvais atteindre des sommets et aller plus haut que les 2,05 m que j'ai obtenus à Berlin, voire même plus haut que ce que j'ai fait aujourd'hui. Néanmoins, c'est fantastique.»

«Davantage de confiance pour avancer»

Celle qui avait déjà franchi 2,07 m au meeting de Stockholm en 2007, ce qui était son record personnel jusqu'à lundi soir, a retrouvé du baume au coeur, deux ans après. «C'est un sentiment géant. Les conditions étaient parfaites ce soir et la foule absolument fantastique, s'est-elle enthousiasmée. Je suis encore bouleversée par mon récent succès aux Championnats du monde mais c'est un moment très spécial et il me donne davantage de confiance pour avancer.»

15:13 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 31 août 2009

Barèmes des points FFA

bosco01.JPGLa saison athlétique 2009-2010 débute le 1er septembre avec de nouveaux barèmes de points FFA.

Radio Parilly à le plaisir de vous offrir les deux tables.

Féminine

Masculine

15:05 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (1) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 29 août 2009

DécaNation 2009, la sélection

logo_fr.gifBob Tahri (3000 m steeple), Romain Mesnil et Renaud Lavillenie (perche), les trois médaillés de Mondiaux de Berlin, ont été retenus dans la sélection française qui participera au DécaNation le 9 septembre à Paris.

Le DécaNation comporte dix épreuves (dames et messieurs), avec un athlète par nation. Le vainqueur de chaque épreuve marque 8 points, le deuxième 6, etc. L'équipe qui marque le plus de points remporte la compétition.

Les médaillés seront là
Reuters

Outre la France, l'Allemagne, Cuba, l'Espagne, les Etats-Unis, l'Italie, la Finlande et la Russie ont annoncé leur participation. Renaud Lavillenie, médaillé de bronze en Allemagne derrière Mesnil (2e), participera à l'épreuve du saut à la perche mais ne figurera pas dans le classement.

La sélection française

Messieurs:
Martial M'bandjock (100 m)
Leslie Djhone (400 m)
Jeff Lastennet (800 m)
Yohan Kowal (1500 m)
Garfield Darien (110 m haies)
Bob Tahri (3000 m steeple)
Romain Mesnil (perche)
Salim Sdiri (Longueur)
Yves Niaré (Poids)
Jean-François Aurokiom (Disque)

Dames:
Myriam Soumaré (100 m)
Symphora Behi (400 m)
Fanjanteino Felix (800 m)
Hind Dehiba (1500 m)
Cindy Billaud (100 m haies)
Sophie Duarte (3000 m steeple)
Thelie Mathiot (perche)
Vanessa Gladone (Longueur)
Jessica Cerival (poids)
Mélina Robert-Michon (disque).

15:58 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Meeting de Zurich, La réponse d'Isinbayeva

logo_fr.gifAprès son cuisant échec aux Mondiaux de Berlin, Yelena Isinbayeva a rappelé qu'elle restait bien la reine de la perche. A Zurich, la Russe a battu pour la 15e fois le record du monde en franchissant 5,06m dès son premier essai vendredi soir. Victoire d'Usain Bolt sur 100m, en 9"81.

Comment souvent, Zürich avait décidé de mettre les petits plats dans les grands ce vendredi. Cinquième des six opus de la Golden League 2009, le meeting Weltklasse proposait un plateau de qualité. Cinq jours après la fin des Mondiaux, pas moins de 35 médaillés berlinois, dont 14 en or, avaient répondu à l'invitation du Letzigründ. Comme on pouvait l'imaginer, la réunion helvète a tenu toutes ses promesses. Passée complètement à côté de son rendez-vous berlinois (aucune barre passée), Yelena Isinbayeva a pris une belle revanche sur elle-même en Suisse.

Après avoir fait l'impasse jusqu'à 4,71m, effacés dès son premier saut, la Russe a rapidement tué le concours en franchissant 4,81m, de nouveau au premier essai. Assurée de la victoire, sa cinquième en autant de meetings dorés, la Tsarine a demandé qu'on lui présente une barre à 5,06m, soit un centimètre de plus que son propre record du monde. Là encore, Isinbayeva n'a eu besoin que d'une seule tentative pour parvenir à ses fins. Ce nouveau record du monde est le 15e de la carrière de la double championne olympique en titre. Sa précédente marque datait des JO de Pékin, où elle avait franchi 5,05m en finale. "Ce soir, j'étais pleine de fraîcheur car à Berlin, je n'avais pas sauté ou presque", a-t-elle expliqué.

542338-6595527-317-238.jpg

Lire la suite

08:02 Écrit par La Com dans Athlétisme, Résultats | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 24 août 2009

Marcel Ferrari sur France 3

marcelferrari.jpgInvité sur le plateau de France 3 Rhône-Alpes dimanche soir dans le cadre du journal télévisé, le Président de la  LARA a dressé un bilan de l'athlétisme régional à l'issue des Championnats du Monde de Berlin qui auront vu 6 athlètes rhônalpins fouler la piste bleue du stade Olympique, un record !

L'explosion de Christophe LEMAITRE au plus haut niveau, le travail des clubs, les Championnats de France Elite Valence 2010...Autant de sujets évoqués hier soir par Marcel FERRARI. Interview à retrouver en cliquant sur le lien ci-dessous

(sujet débutant à la 8ème minute du journal)

18:40 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Les Rois de Berlin (2 ème partie)

logo_fr.gifAprès le premier volet consacré aux athlètes ayant remporté au moins deux titres mondiaux à Berlin, passons à celui des hommes et des femmes qui ont marqué l'épreuve planétaire à leur façon. Par leurs performances encore mais également par leur attitude en Allemagne.

STEVEN HOOKER (AUSTRALIE)
Médaille d'or : perche

Son coup de poker de dimanche restera dans les annales de l'épreuve. En trois sauts (un en qualification, deux en finale), le perchiste australien est devenu champion du monde. Blessé à l'adducteur droit, le deuxième performer de tous les temps (6,06m à Boston en février) s'est longtemps fait attendre en finale. Un premier échec à 5,85m, sa première barre tentée, l'obligea à tenter 5,90m pour prendre la tête du concours. Une hauteur qu'il fut le seul à passer. Mémorable !

VIDEO : La finale de la perche

____________________________________________________________________________________________

BLANKA VLASIC (CROATIE)
Médaille d'or : saut en hauteur

Son duel avec la star locale, Ariane Friedrich, devait être l'un des moments forts de ces Mondiaux. Les deux filles n'ont pas déçu. Le concours de la hauteur féminine fut riche en émotion et en suspense. Devant un public aussi passionné que respectueux pour l'adversaire, Blanka Vlasic a confirmé sa domination mondiale en glanant un deuxième titre consécutif après celui d'Osaka. La désillusion des JO de Pékin (2e derrière Tia Hellebaut) semble loin...

VIDEO : La finale de la perche

____________________________________________________________________________________________

LES LANCEURS ALLEMANDS
Médailles d'or : Robert Harting (disque), Steffi Nerius (javelot)
Médailles d'argent : Nadine Kleinert (poids), Betty Heidler (marteau)
Médaille de bronze : Ralf Bartels (poids)

Chez elle, l'Allemagne a terminé au 6e rang au tableau des médailles, avec un total de 9 breloques, dont plus de la moitié glanées par ses lanceurs et lanceuses. Deux de ceux-là ont décroché le titre suprême. Devant son public, Steffi Nerius a puisé les ressources nécessaires pour vivre le plus grand moment de sa carrière. Après trois médailles de bronze consécutives (2003, 2005 et 2007), la vice-championne olympique d'Athènes est enfin sacrée au javelot. Vainqueur en finale du disque, Robert Harting a lui aussi fait le show. Deuxième à Osaka, le massif discobole de Cottbus a cette fois-ci décroché l'or. Au dernier essai (69,43m, record personnel), au nez et à la barbe du Polonais Piotr Malachowski. Il a pu laisser exploser sa joie, en déchirant son T-Shirt. Une des images des Mondiaux.

____________________________________________________________________________________________

ANDREAS THORKILDSEN
Médaille d'or : Javelot

Double champion olympique en titre, le Norvégien n'a pas trouvé d'adversaire à sa hauteur en finale du javelot. Améliorant son meilleur jet de l'année (89,59m), Andreas Thorkildsen a repoussé la concurrence à plus de trois mètres. Le Cubain Guillermo Martinez s'est classé 2e avec 86,41m. Fiévreux, le champion du monde en titre, le Finlandais Tero Pitkämäki (5e) n'a pas pu rivaliser avec son ennemi préféré.

VIDEO : La finale du javelot

____________________________________________________________________________________________

YUSSUF SAAD KAMEL (BAHREIN)
Médaille d'or : 1500m
Médaille de bronze : 800m

Son père, le célèbre Billy Konchellah (roi du 800m aux Mondiaux 1987 et 1991), peut être fier. Sa progéniture est elle aussi devenue championne du monde. A Berlin, Yusuf Saad Kamel, né Gregory Konchellah, a couru pour le Bahreïn. Et plutôt bien, puisqu'il a offert à son pays d'adoption depuis 2003 deux médailles : une en or et une en bronze.

VIDEO : La finale du 1 500m
VIDEO : La finale du 800m

____________________________________________________________________________________________

VALERIE VILI (NOUVELLE-ZELANDE)
Médaille d'or : Poids

Avec 1,90m sous la toise et près de 110 kilos sur la balance, Valerie Vili n'est pas le genre de femme à prendre à la légère. Déjà sacrée à Osaka deux ans plus tôt, la Néo-Zélandaise de 24 ans, championne olympique à Pékin, a conservé sa couronne mondiale au terme d'un concours rondement mené. L'Allemande Nadine Kleinert (20,20m au 3e essai) l'a menacée jusqu'au bout. Mais le 5e jet de Vili, mesuré à 20,44m, lui a permis de rester la reine de sa discipline.

VIDEO : La finale du poids

____________________________________________________________________________________________

ANITA WLODARCZYK (POLOGNE)
Médaille d'or : Marteau
Record du monde : 77,96m

Battre un record du monde et se blesser dans la foulée n'arrive pas tous les jours. Le 22 août, c'est pourtant ce qui est arrivé à Anita Wlodarczyk en finale du marteau. Après avoir envoyé son marteau à près de 78 mètres à son 2e essai, la Polonaise a célébré son jet de façon un peu excessive. Et s'est donné... une entorse. Incapable de revenir dans la "cage", la 6e des JO de Pékin remporta tout de même le concours.

____________________________________________________________________________________________

TREY HARDEE (ETATS-UNIS)
Médaille d'or : Décathlon

Pour la première fois de sa jeune carrière, Trey Hardee est devenu champion du monde du décathlon à 24 ans. Si à Pékin, il avait été éliminé après un zéro pointé à la perche, à Berlin, personne ne fut en mesure de contrarier l'Américain (8 790 points), impeccable tout au long des "10 combats" qu'il a menés dans l'enceinte du Stade Olympique. Le Cubain Leonel Suarez a terminé 2e (8 640 points), devant le Russe Aleksandr Pogorelov (8 528 points).

____________________________________________________________________________________________

EZEKIEL KEMBOI (KENYA)
Médaille d'or : 3 000m steeple

Enfin ! Sacré à Berlin sur le 3 000m steeple, Ezekiel Kemboi a mis fin à la série qui le touchait depuis 2003. Médaillé d'argent à Paris, à Helsinki et à Osaka, le Kenyan a enfin récolté la plus belle des médailles. Il a également confirmé la mainmise de son pays sur la discipline depuis 1991. En douze éditions, le Kenya a remporté à huit reprises le titre mondial du 3 000m steeple. Sans compter les deux victoires de Saif Saaeed Shaheen (2003 et 2005), ex-Kenyan devenu Qatari.

VIDEO : La finale du 3 000m steeple

____________________________________________________________________________________________

RYAN BRATHWAITE (BARBADES)
Médaille d'or : 110m haies

Huitième hurdler mondial en arrivant à Berlin, Ryan Brathwaite a parfaitement tiré son épingle du jeu et a profité pleinement de l'absence du Cubain Dayron Robles, blessé et incapable de passer le stade des demi-finales. A 21 ans, il a battu deux fois son record personnel pour s'imposer en finale en 13"14, un centième devant les Américains Terrence Trammel et David Payne.

VIDEO : La finale du 110m haies

____________________________________________________________________________________________

MENTION SPECIALE :

Au public allemand, qui a donné une leçon de fair-play durant neuf jours. Le silence demandé par Ariane Friedrich lors de la finale de la hauteur ou le "happy birthday" chanté en l'honneur d'Usain Bolt le jour de ses 23 ans resteront deux grands moments de ces Mondiaux. Seule ombre au tableau, son attitude lors de la finale du 1 500m dames. L'Espagnole Natalia Rodriguez s'en souvient encore...

A LIRE AUSSI : LES ROIS DE BERLIN (1)

Eurosport - François-Xavier RALLETEnvoyer à un am

17:52 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Les Rois de Berlin (1ère partie)

logo_fr.gifAvec trois titres mondiaux et deux records du monde, le Jamaïcain Usain Bolt est la star incontestée de Berlin. Le roi du sprint a son équivalent en fond : l'Ethiopien Kenenisa Bekele est le premier à réaliser le doublé 5000-10000m. Mais d'autres ont également marqué ces 12e Mondiaux de l'histoire.

USAIN BOLT (JAMAIQUE)
Médailles d'or : 100m, 200m, 4x100m
Records du monde : 9"58 (100m), 19"19 (200m)

Après la razzia de Pékin (trois titres olympiques auxquels il faut ajouter trois records du monde), Usain Bolt a poursuivi sa moisson à Berlin. Avec un bilan quasi-similaire à celui des derniers Jeux Olympiques. A seulement 23 ans, le Jamaïcain a déjà marqué de son empreinte de géant l'histoire de l'athlétisme. Interrogé sur ses prestations hors-normes, le sprinter caribéen n'a pas voulu faire taire les rumeurs : "Il y en aura toujours, mais moi, je sais que je cours vite et le dur travail que je fais pour y parvenir. Je ne me sens pas obligé de convaincre les gens, tout ce que je peux faire, c'est répéter que je suis propre". Soixante-treize ans après les quatre médailles d'or de l'Américain Jesse Owens aux JO de 1936, Usain Bolt a confirmé qu'il était bien le sprinteur de ce début de XXIe siècle.

VIDEO : La finale du 100m (9"58)
VIDEO : La finale du 200m (19"19)
VIDEO : La finale du 4x100m
VIDEO : Bolt, ce phénomène

____________________________________________________________________________________________

KENENISA BEKELE (ETHIOPIE)
Médailles d'or : 5 000m, 10 000m

Sa ligne droite finale du 5 000m restera comme l'une des images de ces Mondiaux de Berlin. A la lutte avec l'Américain Bernard Lagat, le petit Ethiopien (1,61m) est parvenu à s'arracher pour signer le premier doublé 5 000-10 000m de l'histoire des Championnats du monde. Si, sur la plus longue des deux distances, il avait reçu le soutien de ses compatriotes, sur la plus courte, il a dû se débrouiller tout seul. Désormais quintuple champion du monde, dont quatre titres de rang sur 10 000m, et triple médaillés d'or olympique, l'empereur éthiopien est en passe, semble-t-il, de dépasser son illustre compatriote, Haile Gebreselassie, roi du 10 000m mondial de 1993 à 1999, mais "seulement" double champion olympique (1996, 2000).

VIDEO : La finale du 5 000m

____________________________________________________________________________________________

ALLYSON FELIX (ETATS-UNIS)
Médailles d'or : 200m, 4x400m

C'était écrit. A 23 ans, l'Américaine est également entrée dans l'histoire de son sport. Avec ses cinquième et sixième titres mondiaux, la Californienne est devenue l'athlète féminine la plus titrée en championnats du monde. Après avoir égalé sa compatriote Gail Devers à l'issue de sa victoire sur le demi-tour de piste, Allyson Felix l'a dépassée dimanche soir, après le titre mondial décroché sur le relais 4x400m par l'équipe américaine. D'Osaka, elle avait rapporté trois médailles d'or (200m, 4x100m et 4x400m). De Berlin, ce ne fut que deux. La faute à un relais US 4x100m défaillant en demi-finale. Après Helsinki en 2005 et Osaka en 2007, Allyson Felix a décroché un troisième titre mondial consécutif sur 200m. Une première là aussi dans l'histoire de l'athlétisme. C'est fort. Très fort...

VIDEO : La finale du 200m (22"02)

____________________________________________________________________________________________

SANYA RICHARDS (ETATS-UNIS)
Médailles d'or : 400m, 4x400m

La malédiction est rompue. Le soulagement est bien là. Eternelle habituée à louper ses grands championnats, l'Américaine, qui n'a pourtant que 24 ans, s'est enfin offert un titre majeur. Après un 400m pékinois décevant, qui l'avait vue se contenter du bronze, Sanya Richards est devenue reine à Berlin. Bouclée en 49"00, meilleure performance mondiale de la saison, sa finale du tour de piste fut un modèle du genre et la voir sourire au moment de franchir la ligne était un réel plaisir. Pour couronner sa belle semaine, elle a triomphé avec le relais américain sur le 4x400m. "Avant j'avais des difficultés pour surmonter la pression. Aujourd'hui, je suis devenue une meilleure athlète", a-t-elle confié.

VIDEO : La finale du 400m (49"00)
VIDEO : Richards : en route pour le stade (1)
VIDEO : Richards : en route pour le stade (2)

____________________________________________________________________________________________

LASHAWN MERRITT (ETATS-UNIS)
Médailles d'or : 400m, 4x400m

Son sacre à Pékin avait annoncé le début de son règne. A Berlin, l'Américain a confirmé que celui de Jeremy Wariner, double tenant du titre, était bel et bien terminé. Nouveau patron du tour de piste mondial, LaShawn Merritt n'a pas trouvé d'adversaires à sa hauteur en Allemagne. En 44"06, le "quarter miler" a relégué son rival texan à plus d'une demi-seconde. "J'ai toujours dit que tout allait se passer aux 300 m et là, j'étais très bien, mentalement et physiquement. A chaque fois que je retrouve Jeremy en course, je sais que cela va aller vite", avait-il avoué le soir de son premier titre à Berlin. "Ce soir j'ai été le meilleur" , avait ajouté l'Américain également sacré avec le relais 4x400m, en conclusion de ces Mondiaux.

VIDEO : La finale du 400m (44"06)

____________________________________________________________________________________________

SHELLY-ANN FRASER (JAMAIQUE)
Médailles d'or : 100m, 4x100m

Le 17 août 2008, la Jamaïcaine est devenue championne olympique du 100m. Un an plus tard, jour pour jour, Shelly-Ann Fraser a ajouté à son tableau de chasse le titre mondial de la ligne droite. En 10"73, la Jamaïcaine de 22 ans est devenue la troisième performeuse de tous les temps, à égalité avec la Française Christine Arron. En finale, elle a devancé sa compatriote Kerron Stewart, qui était, avant ce 17 août 2009, la meilleure performeuse mondiale de la saison (10"75). Les deux sprinteuses ont triomphé conjointement avec le relais 4x100m.

VIDEO : La finale du 100m (10"73)
VIDEO : Fraser : en route vers le stade (1)
VIDEO : Fraser : en route pour le stade (2)

____________________________________________________________________________________________

KERRON CLEMENT (ETATS-UNIS)
Médailles d'or : 400m haies, 4x400m

Kerron Clement fait partie des six athlètes (avec Valerie Vili, Allyson Felix, Maryam Jamal, Blanka Vlasic et Yargelis Savigne) à avoir conservé le titre acquis à Osaka, deux ans plus tôt. Le puissant Américain, plus rapide que technique, a dominé le 400m haies (47"91, MPM 2009) des Mondiaux de Berlin. Aux côtés d'Angelo Taylor, de Jeremy Wariner et de LaShawn Merritt, Clement a remporté une seconde médaille d'or, en finale du relais 4x400m.

A suivre : LES ROIS DE BERLIN (2)

17:48 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu