compteur

Avertir le modérateur

mercredi, 16 février 2011

Championnats du Monde d'Athlétisme 2011

runinlive.gifD'importants changement en vue des Jeux Olympiques de Londres

Programmes plus courts, moins de séries en sprint, des épreuves marche et marathon uniquement en centre ville, Daegu testera ces changements en vue de Londres 2012.

2010_1016Image0385.JPG

 

Le programme des prochains championnats du monde d’athlétisme devrait servir de répétition générale pour les J.O. de Londres 2012.

En effet, de nombreuses modifications ont été apportées au déroulement de ce Mondial pour répondre à des normes plus concentrées afin de rendre plus attractives les retransmissions télévisées.

Au rang des grandes mesures adoptées, on trouve :

. les soirées ne dépasseront pas 3 heures de compétition

. le programme des finales sera plus équilibré afin d’éviter une concentration des finales en fin de Mondial comme habituellement

. tous les épreuves de qualifications devraient avoir lieu en matinée

Des modifications interviennent également pour le 100 et 200 mètres pour lequel il n’y aura plus que 3 tours. Pour les sprinters qui ne possèdent pas un temps qualificatifs A ou B (qui sont pour la plupart originaires de petites nations d’athlétisme, invités à cette grande table pour confirmer l’universalisme de l’athlé) ,  il sera organisé un tour préliminaire.  Ces mesures avantages bien entendu un Usain Bolt qui tentera comme on peut le supposer le doublé 100 m – 200 m avec 6 courses au menu au lieu de 8.

Quant au 400 mètres, il faudra enchaîner les 3 tours en 3 jours, le jour de repos étant supprimé.

Le 4 x 100 m pour conclure le Mondial et les J.O.

Autre changement symbolique, c’est le 4 x 100 mètres qui viendra conclure ce Mondial ainsi que les J.O. de Londres à la place du 4 x 400 mètres. Là aussi on voit l’ombre du grand Bolt pesé sur cette décision lorsque l’on connaît toute la puissance médiatique qui entoure cet athlète qui peut conduire l’équipe de Jamaïque vers le titre et le record du monde.

Enfin, concernant les épreuves sur route, le principe retenu à Berlin puis à Barcelone pour la marche et le marathon sera reconduit avec départ et arrivée en dehors du stade, et ceci même pour les J.O. de Londres.

G.B.

22:11 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 14 février 2011

Interrégionaux de Cross à Annonay

leprog.jpgHassan Chahdi comme il veut

Le champion d’Europe espoir a passé un test concluant en s’imposant une stratégie attentiste

Hassan Chahdi aime le show. Il y a quinze jours aux Régionaux, on n’avait vu que lui d’un bout à l’autre de son raid solitaire. Au contraire, hier aux Interrégionaux, le champion d’Europe espoir au format poche (1,69m; 58kg) s’est fait tout petit. A l’issue de la première boucle de circuit, il a fallu laisser passer la tête du paquet, puis attendre quelques secondes, pour enfin l’apercevoir, tranquille, en train de musarder l’air de courir son footing du dimanche.

Désormais, c’est un peu ça pour lui, les championnats centre-est. Le jeune Haut-Savoyard (21 ans) installé à Lyon dispose d’une telle marge qu’il peut s’autoriser toutes les fantaisies. En l’occurrence, ce n’en était pas totalement une. Plutôt une stratégie, dans l’optique des championnats de France (27 février à Paray-le-Monial). « L’objectif, c’était de conserver de la force pour faire un dernier 5000m très costaud », avait réclamé son coach, Christian Dunand. C’est ce qu’il a fait.

 

IMG_0521.JPG

Thibaud Nael et Hassan Chahdi

Revenu aux avant-postes, il a d’abord testé Thibaud Nael, le vice d’Europe de duathlon Étienne Diemunsch et Hakim Merzougui qui l’accompagnaient encore, avant de produire son attaque décisive à quatre kilomètres de l’arrivée. Un peu de changement, cela ne peut pas faire de mal : « C’est sûr que la saison commence à être longue et il faut trouver le moyen de pimenter ces courses. Je suis parti quand j’avais prévu. Sur le coup, ça allait. Mais à la fin j’ai trouvé le temps long à cause du vent. Et je n’étais peut-être pas aussi bien qu’il y a quinze jours, parce que depuis, vendredi, j’ai mal à la gorge. J’avais les jambes un peu lourdes. » Pas d’inquiétude toutefois. Il sera prêt pour le championnat de France où il visera la qualification pour les Mondiaux. Il a aujourd’hui parfaitement digéré son stage de trois semaines au Kenya en janvier. « La semaine dernière, il a fait une grosse séance prometteuse, confie Dunand. Avec les crossmen confirmés qui vieillissent, Hassan aura sa chance. Il est solide en course. »

Un cran en dessous, Thibaud Nael abordera lui aussi le championnat en France en confiance. « Au départ, dans ma tête, je jouais la deuxième place. Hassan, c’est tellement un autre niveau ! » Beau dauphin, à seulement sept secondes, il est comblé après deux saisons gâchées par une série de blessures : « J’ai failli lâcher à six bornes de l’arrivée. Je me suis accroché et c’est revenu. A l’arrivée, je suis moins loin que prévu. ça fait du bien. »


Calvin met fin au duel Guet-Mendes

Hélène Guet (championne Rhône-Alpes) et Ruth-Diana Mendes (victorieuse au championnat du Rhône) n’ont pas eu droit à leur troisième duel de l’année. Les deux Rhodaniennes sont tombées sur plus forte qu’elles. Clémence Calvin (20 ans), invaincue en championnat de France chez les cadettes et les juniors, s’est imposée hier à Annonay, tout en s’appliquant à ne pas s’épuiser. Cet hiver, la Vichyssoise mène de front la saison indoor (« pour développer ma vitesse ») et les cross et disputera le week-end prochain le championnat de France du 1500m, une semaine avant ceux de cross…

IMG_0365.JPG

Ruth-Diana Mendes a été la denière à lui résister. Mais, dans le dernier tour, l’Ougandaise a été victime d’une chute. « Je ne sais pas ce qui s’est passé. j’ai glissé. Je suis tombée sur le genou. Mais je n’ai pas de regret. La fille qui a gagné (Calvin) était la plus forte. » Du coup, Hélène Guet a hérité de la deuxième place : « J’ai fait ce que j’ai pu, dit-elle. Clémence est très forte. Elle finira dans les dix au championnat de France. Moi, je serais contente si je fais dans les 20. »

Benjamin Steen

Tous les Résultats

Challenge Robert Bobin

Les PHOTOS

 

Meeting de Karlsruhe: Un Grand Darien

leprog.jpgLe choc entre le nouveau maître des haies, David Oliver, et l’ancien, Liu Xiang, a tourné à l’avantage de l’Américain sur 60 m haies hier lors de la réunion en salle de Karlsruhe où Kellie Wells (60 m haies, 7’’82) et Kim Collins (60 m, 6’’50 en séries, mais seulement quatrième en finale) ont encore amélioré leur chrono de référence.

2010_1109Image0039.JPG

Oliver n’a pas fait de détails en s’imposant avec un chrono de 7’’40, réléguant son rival chinois à 15 centièmes.

L’Américain, médaillé de bronze des Mondiaux-2010 en salle, a toutefois échoué à 3 millièmes de son temps de référence de l’hiver (7’’37), établi la semaine dernière à Stuttgart.

Comme à Düsseldorf vendredi pour sa première sortie en Europe depuis trois ans, Liu s’est contenté de la troisième place. Avec ses 7’’55, l’ancien détenteur du record du monde du 110 m haies et champion olympique 2004 reste loin de son record personnel (7’’42) datant de février 2007.

Le Français Dimitri Bacou s’est mêlé au duel en s'immisçant à la deuxième place avec un chrono (7’’53) qui en fait le meilleur performeur européen de l’année.

Les Français ont brillé, puisque le Lyonnais Garfield Darien termine quatrième en battant lui aussi son record personnel en 7’’56.

Les deux Tricolores ont ainsi fait sensation à quelques encablures des championnats d’Europe en salle à Bercy (4-6 mars) en se glissant dans le costume de favoris.

08:38 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

dimanche, 13 février 2011

Interrégional centre-est à Annonay: Guet-Mendes, épisode 3

leprog.jpgUn partout entre la Décinoise et la Lyonnaise avant les Interrégionaux

Un coup à toi, un coup à moi… Hélène Guet (Décines Meyzieu Athlé) et Ruth-Diana Mendes (Lyon Athlétisme) ne se quittent pas d’une semelle, en course et sur les podiums dans un beau chassé-croisé très exclusif. Ce duel inattendu entre les deux athlètes du Rhône pimente singulièrement l’actualité du cross sur le chemin des du championnat de France (27 février à Paray-le-Monial). Ce matin, il y a égalité parfaite : un partout. Prochain épisode, aujourd’hui au championnat interrégional centre-est à Annonay pour la belle.

IMG_9381.JPG

Une rivalité naissante

Leur premier affrontement en tête à tête, au championnat du Rhône début janvier a tourné à l’avantage de Mendes. La minuscule Ougandaise, jeune maman d’un petit garçon d’un an et demi, crée la sensation sur le toboggan du Mamelon à Décines. Le match est lancé. Destituée de son titre départemental, Guet accuse le coup avant de rebondir quinze jours plus tard aux Régionaux sur l’hippodrome de La Tour-de-Salvagny. Ce jour-là, victime d’un début de grippe, Mendes ne peut rien faire face au train d’enfer de la vice-championne de France du 5000m et son désir de revanche. Et cet après-midi ? Difficile d’établir un pronostic.

L’état de forme

Mendes est à nouveau sur pied. Après une semaine de repos pour soigner sa grippe, la Lyonnaise a repris l’entraînement le week-end dernier. « Elle n’a pas pu faire grand-chose, reconnaît son entraîneur Jacques Maréchet. On espère qu’elle aura récupéré. » « Pas de problème », du côté d’Hélène Guet, selon son coach Bastien Perraux, même si elle reste perturbée par son stage de fin d’études en pharmacie qui l’oblige à s’entraîner en solo.

Le parcours

Le circuit du Parc de Deomas d’Annonay constitue une sorte de compromis. Doté d’une belle bute, il est plus dur que celui des Régionaux, mais un peu plus roulant qu’aux départementaux. Guet l’apprécie pour y avoir remporté les titre régional en 2009. Il devrait également convenir à sa rivale qui l’a reconnu à deux reprises cette semaine et aime plus que tout les changements de rythme.

La menace Calvin

Le duel pourrait aujourd’hui se transformer en match à trois. Clémence Calvin (Courir à Cusset) épice en effet un peu plus les Interrégionaux. La jeune Vichyssoise (20 ans) est en forme. En atteste sa 12 e place au cross du Mans et ses 4’27’’93 sur 1500m en salle la semaine dernière...

Benjamin Steen

HOMMES : Chahdi esseulé. Auteur d’une démonstration il y a deux semaines aux Régionaux, Hassan Chahdi (AA Bonneville) sera cet après-midi « privé » de la concurrence des athlètes clermontois. Theuri et Munyutu ont été dispensés dans l’optique du championnat de France militaire couru mardi, et Zioini courait hier soir le 1500m du meeting du Val de Reuil. Thibaud Nael (FAC Andrezieux) constituera donc à nouveau la principale opposition pour Chahdi. Côté Rhodanien, Karim Talaouanou, remis d’une entorse du genou, fait sa rentrée à Annonay. A noter que Claire Navez (Décines MA), 4 e du 1500m vendredi à Eaubonne (4’22’’22), devrait renoncer au cross court.

vendredi, 11 février 2011

Annonay, Parilly, Aubière !!!

IMG_9363.JPGAvant dernier départ et objectif un billet pour les championnats de France de cross-country à Paray-le-Monial ce dimanche à Annonay.

Toutes les informations sur le Pré-France, ICI
IMG_9281.JPG

Parilly sera le théâtre de l'interrégional de Lancers Longs.

IMG_6860.JPG


Toutes les infos, ICI

Aubière affichera une nouvelle fois complet avec encore un gros week-end avec l'interrégional pour les épreuves combinées.

Le programme , ICI

20:05 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

jeudi, 10 février 2011

Meeting de Liévin: Minina pour Christine Bardelle

runinlive.gif

En signant un chrono de 9'00''64, Christine Bardelle s'est offert les minima pour Bercy. Pas vraiment un objectif en soi pour la coureuse d'Ales Athlétisme qui a voulu faire de ce 3 000 mètres une bonne séance spécifique dans l'optique de l'objectif de sa saison hivernale, les championnats de France de cross : "Vu ce que je fais à l'entraînement, je pensais bien faire 9'00. Mais quand j'ai vu la course partir sur des bases assez lentes (3'01 au 1 000, 6'04 au 2 000 m pour Christine), j'ai vraiment cru que c'était cuit. Je me suis vraiment bien relancée dans les 3 derniers tours et ce chrono fait plaisir". Christine, finalement 4e de la course, s'offrant même le luxe de passer Fanjanteino Felix en fin de course, qui échoue elle de quelques centièmes (9'02''63), mais qui a déjà son billet en poche pour Bercy sur 1 500 mètres.

 

bardelle.jpg

 

S'il fait plaisir, ce chrono est surtout de très bon augure pour la triple vice-championne de France de cross, qui rêve de remporter enfin la National. "J'ai vraiment raté le coche l'an passé. Cette année, avec la présence de Christelle Daunay, ça risque d'être plus compliqué. Elle sera la favorite désignée, mais je ne pars pas battue d'avance. Elle arrivera de son semi-marathon, moi j'ai pris une autre option. On verra bien, mais c'est vrai que c'est mon but de l'hiver". Et quand on l'interroge sur les championnats d'Europe à Bercy, la réponse se fait moins précise : "Franchement, on en a pas du tout parlé avec mon entraîneur, Gérard Pezerat. J'en sais rien et je veux rester concentrée sur le cross. Je serais d'ailleurs aux Interrs dimanche qui ont lieu en Corse".

Arnaud Laviolette - Photos S. Kempinaire

15:30 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Meeting de Liévin: Un Medhi Baala dans la douleur

runinlive.gif

20' après la course, Mehdi Baala est encore allongé, impossible de se relever. Il porte les stigmates de la douleur du miler, de ces douleurs qui tordent le ventre, donnent un goût de sang dans la bouche témoin d'une montée d'acide lactique trop violente. De ces douleurs qui font se demander pourquoi infliger ce genre de supplice à un corps sur lequel il tire depuis 15 ans. Puis petit à petit, l'envie reprend le dessus, les objectifs reprennent forme dans les brumes du cerveau : "Ce soir, c'était le côté obscur du 1500 m. Aucun plaisir, une course à subir, en attendant que ça se termine".

 

BAALA.jpeg

 

La faute à un départ trop rapide, 1'10''5 au 500 mètres, décroché du groupe de tête et ramené par un Yoann Kowal bien présomptueux. "Je n'ai pas la vitesse pour partir en 1'10. 1'12 aurait été suffisant, mais j'étais déjà un peu décroché, je ne pouvais pas partir plus lentement. Pour aller plus vite, il faudrait que je prenne plus de risques à l'entraînement mais avec tous les ennuis de blessures que j'ai eu, on fait gaffe à tout et je le paye cash sur ce genre de course". Baala sera quand même à Karksruhe dimanche puis certainement à Aubière pour les Elites. Malgré la course d'aujourd'hui ? "Oui, je ne crache pas dans la soupe, car 3'37''50, c'est pas si mal, ça  vaut un 3'33 en été. Et puis il y a les Europe qui approchent, il faut prendre le rythme de la compétition".

A 32 ans, on peut se demander ce qui le pousse à faire une saison en salle, lui qui a fixé son ultime objectif à Londres l'an prochain. "Si j'avais été champion d'Europe à Barcelone l'an dernier, je ne sais pas si je serais là aujourd'hui. Mais j'ai pas couru de l'été dernier, je ne pouvais pas rester plus d'un an sans compétition, pas à mon âge. Et j'ai encore la foi et puis c'est à Paris. J'ai fait 12 ans de haut-niveau, je suis content de ma carrière mais je veux finir en beauté à Londres. Même si je considère que ma médaille de bronze à Pékin après le déclassement de Ramzi est légitime, j'aimerais bien en gagner une sur le terrain".

Puis le ton se fait plus serein, moins saccadé : "J'ai pas une vie normale, c'est pas une vie normale athlète de haut-niveau, il faut gérer la vie de famille, les stages, les compets. C'est dur. Je sens que j'ai plein de motivation pour aller jusqu'à Londres. J'ai tellement de beaux souvenirs dans ma vie, je veux profiter pleinement du temps qui me reste à ce niveau. Même si ça doit passer par ce genre de course et ces douleurs".

Arnaud Laviolette

Crédit photos : S. Kempinaire

15:21 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) | Tags : baala |  Facebook |  Imprimer | |

mardi, 08 février 2011

Meeting de Liévin: Christophe Lemaitre veut avancer

leprog.jpgLe « Kid » entend effacer la déception de Stuttgart

Trois jours se sont écoulés mais le meeting de Stuttgart reste en travers de la gorge de Christophe Lemaitre. Même éreinté par son stage à Miami, le « Kid du Bugey » n’imaginait pas ramer autant pour sa rentrée en salle sur 60m (5 e en 6’’67). « J’avais la rage et je n’arrive toujours pas à relativiser. J’ai eu l’impression que je n’avançais pas du tout », râlait-il encore hier depuis son hôtel à Liévin où il a posé ses valises dimanche après-midi quarante-huit heures avant le meeting du Pas-de-Calais.

2010_0213Image0483.JPG

Depuis, son programme a compris une courte séance d’entraînement et, surtout, du repos. Il veut sa revanche ce soir face au spécialiste US Mike Rodgers et au Jamaïquain Lerone Clarke qu’il a vus de dos à Stuttgart (respectivement 1 er et 2 e en 6’’56 et 6’’63). « J’espère obtenir un meilleur résultat. Normalement, ça devrait aller mieux », affirme le triple champion d’Europe qui s’aligne également au départ du 200m « pour travailler et (s)’amuser ».

D’autres temps forts sont attendus dans le Pas-de-Calais dont le 1500m de Mehdi Baala, le 300m de Leslie Djhone et le concours de la perche avec un Renaud Lavillenie également revanchard (3 e avec 5,60m à Stuttgart).

2011_0122Image0703.JPG

Mais c’est surtout Teddy Tamgho qui focalise l’attention. Le recordman du monde en salle du triple-saut (17,90m) s’attaque ce soir à son record comme il le claironne depuis ses 17,59m du meeting d’Eaubonne. « Je sais ce dont je suis capable et ce que je vaux, a-t-il martelé à la Voix du Nord. J’assume. »

B.Steen

15:40 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 07 février 2011

Cross de la Feyssine: l'Asvel engrange dans son fief

leprog.jpgPour cette 6e édition du cross de la Fessyne, ce n’était pas la neige qui était au rendez-vous comme en 2010 mais le brouillard et le froid. Une matinée hivernale qui n’a pas découragé les nombreux participants. Ils étaient venus de toute la région et même de plus loin car sur le podium des hommes on retrouve Ouahibi de Montpellier et Duque de Troyes. L’honneur régional est sauf avec la victoire de Florence Régnier chez les femmes et la deuxième place du junior de l’Asvel Muleki Seya chez les hommes.

get.aspx.jpg
Photo Pierre Giroflier

Le parcours de 5150 mètres sur un terrain très gras sans difficulté mais glissant a été couvert sur un rythme très soutenu (moins de 16 minutes pour les premiers). Les favoris ont pris les devants dès le début de course et c’est au sprint que l’affaire s’est réglée. Assan Ouahibi a bien négocié le dernier virage et n’a laissé aucune chance à ses adversaires. Une victoire qu’il appréciait : «Cétait la seule course courte distance au programme. C’est idéal pour préparer la demi-finale du championnant de France en Corse dimanche prochain. Un parcours sympa, rapide. Je suis super heureux.»

Chez les féminines, la surprise est venue du parcours qui n’était pas vraiment celui prévu, une petite erreur d’aiguillage en étant la cause. Mais malgré tout, toutes les concurrentes ont disputé la course dans les mêmes conditions et on retrouve fort logiquement les favorites sur le podium. La Villeurbannaise. Florence Reigner s’est imposée au sprint. Une victoire symbolique qu’elle ne voulait pas laisser échapper : «C’était la moindre des choses que de s’imposer à domicile. Je voulais absolument cette victoire pour mon club. Courir à domicile c’est toujours très motivant.» Chez les juniors Muleki Seya (Asvel) chez les garçons et Vittet (Lyon Athlé) chez les filles ont été les plus rapides.

R ésultats / Hommes : 1. Ouahibi (Montpellier) 15’42’’, 2. Muleki (Asvel) 15’44’’, 3- Duque (Troyes) 15’45’’, 4. Noailly (Forez) 15’46’’, 5. Boujday 16’15’’, 6. Delubac (Ardèche) 16’16’’, 7. Chambron (Asvel) 16’16’’, 8. Durand (Forez) 16’17’’; 9. Fellague (Ascul) 16’25’’, 10. Mozzone (Ascul) 16’27’’, 11. Picout (Asvel) 16’28’’, 12. Zengal (Lyon Athle) 16’43’’.

FEMMES : 1. Florence Reigner (Asvel) 2. Simbola (ES Lyonnais); 3. Bailly (Décines); 4. Vittet (Lyon Athlé); 5. Rossi (ES Lyonnais); 6. sastre (Tassin); 7. Fabre (ES Lyonnais), 8. Dominici (Asvel); 9. Chapelin (Asvel); 10. Dubois (Asvel); 11. Villedieu (Lyon Athlé).

Tous les résultats

dimanche, 06 février 2011

C'était ce week-end !!!

LOGO_FFA_STRUCTURE.jpgMeeting de Stuttgart (ALL) : minima pour Félix, Darien et Gomis

Un important contingent d'athlètes tricolores avait fait le court déplacement, outre-rhin, ce samedi 5 février, à l'occasion du 25ème meeting en salle de Stuttgart. Trois d'entre eux en reviennent avec, en poche, les minima pour les prochains championnats d'Europe en salle à Bercy (4-6 mars). Contrat rempli donc pour Fanjanteino Félix, deuxième du 1 500 m en 4'08''76, Kafétien Gomis, deuxième de la longueur avec 8,00 m et Garfield Darien crédité de 7''62 en série du 60 m haies.

Déjà auteurs de ces minima, la semaine dernière, Myriam Soumaré et Yoann Kowal ont confirmé leurs montées en puissance en prenant respectivement la deuxième place du 60 m en 7''23 et la troisième du 1 500 m en 3'38''07.
Petites déceptions en revanche pour Christophe Lemaitre et Renaud Lavillenie. Le premier, tout juste rentré d'un stage intensif à Miami, n'a pu retrouver assez de fraîcheur pour faire mieux que 6''67 et une cinquième place sur 60 m. Le deuxième s'est incliné, pour la première fois de la saison, ne terminant que troisième du concours de perche avec un bond à 5,70 m. Nul doute que tous deux auront à coeur de se rattraper, dès mardi soir, devant leur public, lors du meeting de Liévin.

Tous les résultats en cliquant ici

Meeting National en salle de Mondeville : les minima pour Gezzar

En remportant le 3 000 m du meeting en salle de Mondeville, deuxième étape du Circuit National Indoor, en 7’52''21, samedi 5 fevrier, Nour-eddine Gezzar a rejoint le club des athlètes à avoir réalisé les minima pour les championnats d’Europe en salle de Bercy (4-6 mars).
Mehdi Baala
a lui effectué son retour à la compétition après une année 2010 quasiment blanche. Le miler français s'est imposé sur 1 000 m en 2'20''68. On le retrouvera dès mardi à Liévin sur 1 500 m. Rentrée gagnante également pour Véronique Mang qui l'emporte sur 60 m en 7''40 à quelques centièmes des minima pour les Europe.

Pour voir tous les résultats, cliquez ic

Meeting de Moscou

Superbe victoire de Ruddy Zang Milama

IMG_7467.JPG

1 Ruddy Zang Milama GAB 7.15 SB
2 Mikele Barber USA 7.22 SB
3 Natalya Murinovich RUS 7.35

 

 

 

 

 

 

 

 

Régionaux à Aubière

IMG_7568.JPGDe bonnes performances pour Darlene Mazeau(ESL sur 60m), Elea Diarra (DMA sur 200m), Caroline Rossi (ESL sur 400m)(photo), Clemence Vifquin (Bourgoin sur 60haies) , Marie-Christine Plasse (AS Caluire en hauteur), Telie Mathiot (ESL à la perche). En masculin, Emmanuel Biron (ESL sur 60m), Benjamin Chevrol(sur 400m), Thomas Cavitte (ESL sur 400m), Nicolas Soleilhac (DMA sur 800m) , Benoit Gavant (ESL sur 800m) et Florain Labourel (ESL en longueur).

Tous les résultats

 

 

 

 

 

 

 

Trail Givré de Montanay

Victoire de Emmanuel Meyssat et Fiona Porte sur le 21km. Marion Nuguet et Clément Couzon l'emportent sur le 9km

Tous les résultats

le site officiel

Loic Rimet-Mignon de l'acvs remporte La Mornaisienne à Mornay en Bourgogne, à noter la bonne 10ième place de Jacques Maréchet, l'illustre entraineur de Lyon-Athlétisme.

samedi, 05 février 2011

La Ligne Droite de Régis Wargnier

A l'occasion de la sortie du film "La Ligne Droite" le 9 mars 2011 (long métrage qui raconte la reconstruction à travers l'athlétisme handisport de deux sportifs dont les trajectoires différentes vont se croiser), la FFA propose de bénéficier de places gratuites pour la projection du film en avant première, qui sera suivi d'un débat, au cinéma Pathé Bellecour de Lyon, le 14 février 2011 à 20h00.

541515-image-du-film-la-ligne-droite-de-regis-637x0-2.jpg

Nous devons transmettre nos besoins (au maximum 50 places gratuites par ligue et comités) à la FFA au plus tard Mardi 8 février 2011.
Compte tenu des quantités attribuées, les demandes seront traitées dans leur ordre d'arrivée à la Ligue.

Le site du film

20:16 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Aubière, déjà la dernière ligne droite

leprog.jpgLes Régionaux offrent une des rares possibilités de se tester avant les championnats de France

À peine commencée, la saison en salle est déjà en passe de s’achever. C’est surtout vrai pour les athlètes de la ligue Rhône-Alpes qui, dans l’attente de la livraison de la halle de La Duchère en 2012, continuent de devoir disputer les championnats régionaux à Aubière dans la banlieue de Clermont-Ferrand.

Ce rendez-vous constitue l’une des rares chances de se qualifier à deux semaines des championnats de France, également organisés au stadium Jean-Pellez (19-20 février). Les Rhodaniens font donc massivement le déplacement ce week-end dans le Puy-de-Dôme.

IMG_7390.JPG

Les athlètes de l’Entente Sud Lyonnais sont à suivre en priorité. En particulier Emmanuel Biron, de retour d’un stage de deux semaines à Miami. Une compétition de réglage à l’Université de Houston lui a permis de constater qu’il tient la forme (6’’74 sur 60m). Reste à confirmer à la longueur. À part ça, sa partenaire de club Dora Jemaa-Amirouche entend monter en régime sur 60m haies si son genou un peu douloureux la laisse tranquille. La championne de France de 400m haies a décidé cette année de donner la priorité aux haies hautes et elle espère marquer le coup dès le championnat de France.

2011_0122Image0474.JPG

Quant à la championne de France de la perche, Télie Mathiot, elle se sert de ces Régionaux pour se régler dans sa quête des minima (4,45m) pour le championnat d’Europe (4-6 mars à Bercy). Ses partenaires d’entraînement, Vincent Favretto et Xavier Tromp font quant à eux l’impasse. Enfin, Heni Kechi dispute aujourd’hui le meeting de Mondeville sur 400m haies.

B.Steen

vendredi, 04 février 2011

Actu Matumaïni

MATUMAINI.jpgAux championnats régionaux de cross à La Tour de Salvagny, les couleurs de Matumaïni ont brillés par l'intermédaire de Claire Navez et Hélène Guet du Décines Meyzieu Athlétisme ainsi que de l'impressionnant Hassan Chahdi de Arve Athlétisme Bonneville avec 3 titres majeurs.

Mais en France Comté d'autres athlètes ont remportés des titres. Tanguy Pépiot de Doubs Sud Athlétisme remportant le cross court.

A tous ces athlètes déjà reconnus et  aux palmarès  étoffé s'ajoute la toute jeune Eva Federspiel du GA Haut Soanois. Championne de France cadette de cross à Aix les Bains en 2009 et championne de France junior l'année suivante sur 10km aura de belles ambitions pour 2011.

2009_0315Image0155.JPG


Voir son interview par Run in Live


20:05 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 31 janvier 2011

Régionaux de cross à La Tour de Salvagny: Résultats et photos.

leprog.jpgMaazouzi maître en Master

Bon pied bon œil Driss Maazouzi ! L’ancien champion du monde du 1500m en salle (41 ans), retiré du haut niveau depuis un an et demi, s’est imposé en Master (vétéran). « Ce n’était pas une balade de santé, avoue le Stéphanois de l’Athlé forme 42. De toute façon, c’est difficile quand on ne s’entraîne pas assez comme c’est mon cas. Mon plaisir c’est d’encourager les jeunes du club en leur montrant que le vieux est toujours là. » Il poursuivra sa saison en vétérans aux Interrégionaux et pourquoi pas aux championnats de France : « Il faut déjà que je gagne les Inter. Si je cours aux France, c’est pour gagner ! »

Fuster a confirmé

 

IMG_9711.JPG

Vainqueur surprise du championnat du Rhône, Fabien Fuster a confirmé hier en terminant premier athlète du département. L’athlète de Lyon Athlé a devancé au sprint son partenaire de club Fernando Da Silva pour prendre la 9 e place. « Il fallait que je prouve que je suis bien le meilleur du Rhône, dit-il. J’ai un peu coincé dans le dernier tour, c’est dommage car jusque là j’étais très bien placé. Mais je suis satisfait : l’an dernier j’avais terminé 23 e. En étant 9 e cette année je réalise une belle progression... »

Navez en forme

 

IMG_9784.JPG

Même si elle ne fait pas de la saison hivernale un objectif, Claire Navez témoigne d’un bel état de forme. La Décinoise, qui s’est facilement imposée dans le cross court devant Aurélie Coulaud, entend continuer. « Je vais maintenant alterner entre la salle (sur 1500m) et le cross court. L’an dernier j’étais blessée. Cette année tout va bien. J’en profite. » A noter que Navez a complété une belle série pour son groupe puisqu’elle s’entraîne sous la houlette de Bastien Perraux avec Hassan Chahdi et Hélène Guet, victorieux en cross long.

Audubert retrouve le sourire

 

IMG_8515.JPG

Après un début d’hiver gâché par des soucis physiques, Vickie Audubert confirme son retour au premier plan avec sa victoire chez les cadettes: «Psychologiquement, ça fait du bien de renouer avec le succès. Déjà lors de ma victoire aux départementaux, je sentais que ça revennais.»

Saison terminée pour Talaouanou ?

Victime d’une entorse du genou la semaine dernière, Karim Talaounaou n’a pas pu courir les Régionaux. La saison du crossman de Lyon Athlé est sans doute d’ores et déjà finie.

Tous les résultats

Les Photos: Les courses

Les podiums

 

19:01 Écrit par La Com dans Athlétisme, Cross, Résultats | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

La revanche pour Hélène Guet

leprog.jpgBattue par Mendes aux championnats du Rhône, la Décinoise s’est vengée

Les courses se suivent et ne se ressemblent pas entre Hélène Guet et Ruth -Diana Mendes. Après un premier face à face remporté en novembre par la Décinoise au cross de Saint-Priest, l’Ougandaise de Lyon avait pris le meilleur lors des championnats départementaux. Vexée et déçue par sa défaite, Hélène Guet a repris l’ascendant sur son adversaire hier en remportant les championnats régionaux avec 19 secondes d’avance sur son adversaire.

« C’est vrai que ma défaite à Décines avait eu du mal à passer et que cette victoire me fait vraiment du bien. Il y a eu une belle bagarre mais j’ai senti qu’elle était un peu moins bien qu’il y a trois semaines. C’est d’abord la victoire du mental car ça s’est joué beaucoup dans la tête. Au niveau des qualités physiques pures, je pense que Mendes a plus de potentiel que moi mais l’envie était de mon côté cette fois-ci », expliquait une Hélène Guet radieuse quelques minutes après la course.

IMG_9383.JPG

Pour l’entraîneur de la Décinoise, Bastien Perraux, cette victoire va surtout lui servir à préparer les prochaines échéances. « C’est une bonne chose pour Hélène d’avoir des courses relevées, avec de la bagarre. ça la prépare pour les interrégionaux et les championnats de France. Cette saison, Hélène s’entraîne souvent seule en raison de son stage de fin d’études (en pharmacie). Elle fait du bon boulot à l’entraînement, mais comme elle ne s’entraîne pas souvent avec le reste du groupe, elle a l’impression de moins travailler. Donc cette victoire va lui faire le plus grand bien. »

Du côté de Ruth-Diana Mendes (26 ans), qui disputait pour l’occasion ses premiers championnats Régionaux, l’heure n’est pas à la déception : « Hélène est une très bonne athlète et je n’étais pas au mieux de ma forme. J’ai été grippée pendant deux jours et j’avais un peu mal au ventre. J’ai cru pendant un temps que je pourrais gagner et j’ai donné tout ce que j’ai pu mais ça n’a pas suffi. »

Prochain face à face entre les deux femmes le 13 février à Annonay pour les demi-finales du championnat de France. « On va encore se battre pour la victoire mais il faudra aussi se méfier des autres filles à commencer par Clémence Calvin », indique Hélène Guet qui a maintenant deux semaines pour préparer la belle.

F.P.

17:57 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Hassan Chahdi a déjà tout d’un grand

leprog.jpgLe champion d’Europe espoir conserve son titre

Il ne boxe déjà plus dans la même catégorie. Trop de classe, trop de punch… Hassan Chahdi (AA Bonneville), 21 ans, qui avait arraché le titre l’an passé aux championnats Rhône-Alpes à Mably, a brutalement exercé son pouvoir régional hier au Parc de l’Hippodrome de La Tour-de-Salvagny. En l’absence de Saïd Berioui (ACO Firminy) — le seul Rhônalpin capable de lui opposer une certaine résistance dans un très bon jour — le vice-champion d’Europe espoir (1,69m ; 58kg) n’a pas été capable de ronger son frein plus d’un tour de circuit (sur cinq). « Je me sentais bien », a-t-il dit pour expliquer son empressement à s’isoler. « C’était dans son intérêt, ajoutait son entraîneur Christian Dunand. Ses adversaires nourrissent sans doute un petit complexe. En partant tôt, il a bloqué la course. »

IMG_9686.JPG

C’était parti pour un cavalier seul, seulement entravé par le froid de canard et les longues lignes droites qui allaient dessiner un petit rictus sur son visage dans les derniers hectomètres. « Je n’étais peut-être pas assez couvert, j’avais les muscles tétanisés. Et sur ces longues lignes droites, je me suis un peu ennuyé. »

« C’est inné. Il a un don qui fait rêver. C’est notre petit Bekele », admire le Ligérien Thibaud Nael (finalement deuxième devant l’Aixois Merzougui), qui savoure son retour progressif au premier plan après deux années gâchées par une suite de blessures.

De retour d’un stage d’un mois au Kenya le 19 janvier, Chahdi, le Haut-Savoyard installé à Villeurbanne, sait qu’il lui reste du travail d’ici les championnats de France (27 février à Paray-le-Monial) où il visera une place parmi les six premiers afin de décrocher sa première sélection en équipe de France senior pour les Mondiaux (à Punta Umbria en Espagne le 20 mars).

C’était tout l’intérêt de sa participation aux Régionaux à un mois du but.

Ses deux coaches, Christian Dunand (qui l’a découvert à Bonneville en minimes) et Bastien Perraux (qui le couve désormais à Lyon) ont noté une légère crispation sur le haut du corps. « Il court un peu tassé », observait Dunand. Et ses longs footings sur les hauts plateaux kenyans (180km par semaine) lui ont fait perdre un soupçon de puissance dans ses cuisses, affûtées comme jamais.

Mais l’ensemble est quand même plus que prometteur. « Depuis son premier stage au Kenya en septembre, il est sur un palier de forme exceptionnel », selon Dunand. Prochain épisode aux Interrégionaux à Annonay le 13 février où le parcours, plus accidenté, devrait lui offrir un terrain de jeu idéal pour se tester, face à une opposition renforcée par les Clermontois Theuri, Munuytu et Zioini.

Benjamin Steen

17:48 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

dimanche, 30 janvier 2011

Régionaux de cross à La tour de Salvagny pour Guet et Chahdi

Les deux grands titres du jour pour Hélène Guet et Hassan Chahdi.
Lundi soir, résumé , résultats et photos.

IMG_9438.JPG

 

IMG_9663.JPG

 

21:41 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Régionaux de cross à La tour de Salvagny

leprog.jpgA un mois du championnat de France, les « cracks » se testent sur hippodrome à La Tour de Salvagny

La dernière fois qu’un cross a eu lieu à La Tour-de-Salvagny, il a fallu s’y reprendre à deux fois. La neige avait repoussé d’une semaine la tenue des championnats du Rhône 2009 finalement courus dans la boue. Pas de contretemps cette fois. Ce sera du « billard » aujourd’hui sur l’hippodrome où les crossmen rhônalpins prennent leurs marques à la fin d’une longue période préparation. Car dans un mois pile maintenant aux championnats de France, il faudra aussi galoper sur un hippodrome, celui de Paray-le-Monial (27 février).

2010_0117Image0245.JPG

De fait, ils ne sont pas beaucoup à zapper le rendez-vous qui va donner la tendance. La ligue Rhône-Alpes, qui s’est gavée de médailles européennes l’année dernière sur tous les fronts, peut légitimement attendre une belle saison de cross. Elle peut surtout compter sur Hassan Chahdi (AA Bonneville) qui a pris de la stature à la faveur de son titre continental espoir en décembre. Vainqueur surprise des championnats Rhône-Alpes senior à la fin d’un cavalier seul à Mably l’an dernier, le Haut-Savoyard (21 ans) a cette année la pancarte. « Je ne suis pas sûr du tout qu’il sera bien », avertit pourtant son entraîneur Christian Dunand qui n’a pas « relevé » son poulain cette semaine. « Je prends cette course comme une séance », ajoute Chahdi qui passera son vrai test physique aux Interrégionaux dans deux semaines à Annonay.

Pas sûr du tout quand même que la concurrence ait les moyens d’en profiter à moins que l’imprévisible Saïd Berioui (ACO Firminy), qui fait aujourd’hui sa rentrée, soit dans un grand jour. Avec le Ligérien, c’est souvent tout ou rien… Autres menaces, Thibaud Naël (FAC Andrezieux) revient bien après un an et demi de galères, Sébastien Hours (ESL), mais aussi les Burundais Nduwayo, Nduwimana et Musagirje qui représentent l’AS Rispoli privée de Manirakiza et du redoutable Onesphore Nkunzimana. En revanche, le vice-champion régional, Julien Masciotra (EA Grenoble) devrait voir la bagarre de loin après avoir été arrêté plusieurs semaines pour soigner sa hanche. Du côté des athlètes du Rhône, il faudra cravacher pour monter sur le podium. Le champion départemental Fabien Fuster vise une place dans les dix et le titre par équipes avec ses partenaires de Lyon Athlé Talaouanou et les frères Da Silva.

IMG_7965.JPG

Chez les femmes, Hélène Guet (Décines Meyzieu A.) défend son titre acquis devant sa copine d’entraînement Anne-Cécile Thévenot (US Oyonnax). La vice-championne de France du 5000m est en danger même si elle apprécie ce parcours où elle avait remporté les départementaux 2010. Thévenot et Aurélie Coulaud sont cette année en embuscade. Surtout, au début du mois aux départementaux à Décines, Guet a dû s’avouer vaincue face à Diana-Ruth Mendes, en pleine progression. Avec seulement six mois de compétition dans les jambes depuis son retour de grossesse, la minuscule Ougandaise de Lyon Athlé fait déjà forte impression. Elle semble taillée pour élargir sa sphère d’influence. Dans quelle mesure ? Début de réponse cet après-midi.

Benjamin Steen

Championnats Rhône-Alpes de cross au Parc de l’hippodrome de La Tour-de-Salvagny, à partir de 11h (Elites femmes à 14h35 ; Elites Hommes à 15h15).

07:43 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 29 janvier 2011

Hassan Chahdi s’est pris en main

leprog.jpgNouvel environnement et stages au Kenya : le champion d’Europe espoir se donne les moyens

L’inventaire est vite fait. Un méli-mélo de paires de running à l’entrée. A gauche, en pénétrant dans l’unique pièce de l’appartement, un matelas jeté au sol. A droite, une table, un ordinateur. Sur un mur, son dossard victorieux au championnat d’Europe espoir à Albufeira (Portugal) en décembre. « Désolé, le chauffage est en panne », prévient Hassan Chahdi le sweat zippé jusqu’à la glotte. Le petit athlète (1,69m ; 58kg) vit sans superflu aussi bien à Villeurbanne qu’au Kenya où il vient de passer un mois retiré dans le camp d’Iten à 2400m d’altitude.

hassan.jpgA 21 ans, le Haut-Savoyard, déjà deux fois médaillé européen de cross (2 e en junior en 2008 ; 3 e en espoir en 2009) sait ce qu’il veut. Le déclic est intervenu l’été dernier. Perdu dans ses études, il s’était mis à courir à côté de ses pompes, isolé dans son village d’Ayze à côté de Bonneville : « Je ne prenais plus de plaisir. »

« On a fait un constat d’échec, détaille son entraîneur de toujours Christian Dunand. Il fallait qu’il accepte l’idée qu’il était dos au mur, qu’il trouve une université (en prépa kiné) et un groupe d’entraînement. Et on a retrouvé le Hassan qu’on a connu en junior. Il est devenu plus mature. Il a confiance. Il sait que c’est reparti. »

Direction Lyon et le pôle espoir dirigé par Bastien Perraux où il côtoie une vingtaine de demi-fondeurs. En septembre, un premier stage au Kenya avec son groupe achève de le relancer : « L’objectif, c’était surtout de me faire plaisir. Et après le championnat d’Europe, je me suis dit que c’était possible de faire des belles choses en s’investissant au maximum. » Il tombe sous le charme du Kenya, « le meilleur endroit au monde pour un stage » pour la « diversité des parcours », la « densité de coureurs » et « la facilité d’intégration dans les groupes ». Du coup, il n’a pas beaucoup hésité à repartir sitôt redescendu de la première marche du podium des championnats d’Europe. « Il neigeait ici, ça s’est décidé en une semaine. » Il s’envole seul cette fois, à l’aventure, sans même un bouquin pour égayer ses soirées dans une chambre partagée avec un triathlète néo-zélandais. « J’ai amélioré mon anglais… » Capable de supporter de grosses charges d’entraînement, il n’a pas rigolé, à raison parfois de trois séances par jour (6h10, 10h et 17h) et plus de 185km par semaine dans la foulée de Kenyans médaillés mondiaux. « Hassan est un tueur à l’entraînement, croit savoir Driss Maazouzi. Il a un grand avenir. Ce stage prouve qu’il a de la moelle. Pour faire son chemin, il faut en faire plus que les autres. »

Septième au cross du Mans dès son retour en France, il poursuit sa préparation demain à La Tour-de-Salvagny, aux Régionaux qu’il avait emportés en 2010. Le vrai test sera aux Interrégionaux dans deux semaines à Annonay, une place dans les cinq premiers aux championnats de France à Paray-le-Monial (27 février) dans le viseur. Histoire d’aller aux Mondiaux et d’achever sa mue.

Benjamin Steen

08:41 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (1) | Tags : chahdi |  Facebook |  Imprimer | |

jeudi, 27 janvier 2011

Mélina Robert-Michon pour Interviewsport

Tiré du Site INTERVIWSSPORT Mercredi 26 janvier 2011, par Alexandre Martin

Avec trois participations aux Jeux Olympiques, Mélina Robert-Michon est depuis de nombreuses années la référence du lancer du disque en France. Huitième aux JO de Pékin en 2008 et aux Championnats du monde en 2009, elle a ensuite eu un enfant. Elle reprend désormais l'entraînement dans la perspective des Jeux de Londres.

Mélina, tu as participé à tes premiers Jeux Olympiques en 2000 à Sydney, alors que tu n’avais encore que 21 ans. Considères-tu que ces JO ont agi comme un déclic dans ta carrière ?
« Oui. Ca m’a fait prendre conscience de ce qu’était vraiment le haut niveau et du chemin à parcourir pour faire partie des finalistes (les douze premières). J’avais eu la chance de participer aux Championnats d’Europe un peu auparavant, mais je n’avais pas encore fait de Championnats du monde chez les seniors. C’est vrai que ça a été un peu un choc de me retrouver directement aux Jeux. C’est une autre dimension. On est presque dans un autre monde pendant quinze jours ! Ca a donc été un petit choc parce que je ne pensais pas que cela pouvait être aussi énorme, et aussi une motivation pour la suite, avec la volonté d’y retourner et de faire des performances sur de telles compétitions ! »

Tu as ensuite participé aux Jeux Olympiques d’Athènes en 2004 et de Pékin en 2008. Des trois éditions des JO auxquelles tu as participé, quelle est celle dont tu gardes le meilleur souvenir ?
« Il y a Sydney, parce que c’étaient mes premiers. Quatre ans auparavant, je regardais les JO d’Atlanta à la télévision et je n’aurais jamais pensé que je participerais aux suivants ! Et puis il y a Pékin, parce que j’y ai fait des bonnes performances. Ces deux éditions ont une saveur un peu particulière, pour des raisons différentes ! »

Ta dernière grande compétition en date a eu lieu aux Championnats du monde de Berlin en 2009, où tu as terminé huitième. Quel regard portes-tu sur cette performance ?
« Sur le coup, c’était plus une déception. J’avais déjà terminé huitième à Pékin et je voulais essayer de faire mieux. En plus, ça s’est joué à pas grand chose et il y avait des places à prendre devant. Mais après, avec un peu de recul, je me suis rendue compte qu’enchaîner deux fois une place de finaliste sur deux grands championnats comme ceux-là, ce n’est pas non plus chose facile ! »

La concurrence en France pour le lancer du disque est assez faible. Penses-tu que cela a été un handicap dans ta carrière ?
« Au tout début, il y avait encore Isabelle Devaluez qui concourrait. Mais après, je pense que ça m’a fait perdre un peu de temps. J’étais entre deux niveaux : il n’y avait pas assez de niveau en France et j’étais encore un peu loin du niveau pour entrer dans les meetings internationaux. Ce n’était donc pas évident d’avoir des compétitions avec de la bagarre : en France, c’était trop facile, et à l’étranger, j’étais un peu trop loin des meilleures. Du coup, ce n’était pas évident de franchir le cap. Mais après, dès que j’ai pu entrer sur les compétitions à l’étranger, j’ai progressé. C’est sûr que si j’avais eu de la concurrence en France, cela aurait été plus simple ! »

Le disque féminin souffre d’une faible exposition et d’une image mitigée. N’est ce pas frustrant pour toi ?
« Oui et non. Je me dis qu’il fait faire des résultats pour mettre en avant la discipline. Mais en même temps, prenons l’exemple des Championnats du monde de Berlin : je ne crois pas qu’il y ait eu d’autres finalistes chez les filles à part Antoinette Nana Djimou en heptathlon et moi, et on n’en a presque pas parlé. C’étaient pourtant des belles performances ! C’est donc parfois un peu frustrant, mais je ne recherche pas spécialement les projecteurs ! »

Tu as accouché d’une petite fille en août dernier. Le retour à l’entraînement n’a pas été trop difficile ? Comment se sont passés ces premiers mois ?
« Ca a été un petit peu dur, mais je m’étais préparée à ce que ce le soit, donc je trouve finalement que cela aurait pu être pire que cela. Ca m’a permis de souffler, de voir un peu autre chose, de prendre un peu de recul et de revenir avec beaucoup d’envie. Je pense donc que cela a vraiment été bénéfique.

Le retour se passe plutôt bien. Je pense que je pourrais faire un premier bilan après mes premières compétitions, mais j’ai été agréablement surprise pour l’instant. Techniquement, j’avais peur d’avoir perdu parce que le lancer est la première chose que j’ai arrêtée (par rapport aux tensions qu’il pouvait y avoir). Or, c’est finalement assez bien revenu. Physiquement, je me suis bien entretenue pratiquement jusqu’au huitième mois, et j’ai repris deux mois après l’accouchement. Forcément, je suis un peu repartie de loin, mais je pensais que cela serait pire que cela. Je pense que l’expérience que j’ai pu acquérir a aidé aussi. Tout se remet en place petit à petit et je reprends mon rythme tranquillement ! »

Quels sont tes prochains grands objectifs ? Les JO de Londres sont-ils l’objectif déterminant ?
« J’ai fait une pause à ce moment-là parce que je pensais aux Jeux de Londres, et le but était de bien pouvoir revenir pour cette compétition. Concernant les autres objectifs, je souhaiterais faire les Championnats de France hiver ainsi que les Championnats d’Europe hiver, qui ont lieu début mars. C’est un moyen de reprendre contact avec la compétition et le niveau international, de voir un peu où j’en suis et de faire le bilan de mon retour.

Après, ce sera j’espère les Championnats du monde de cet été. Cela dépendra de comment cela se passe. L’objectif terminal, c’est vraiment les Jeux de Londres. J’ai envie de faire mieux que ce que j’ai fait à Pékin, et c’est vraiment ça qui me motive depuis. »

 

Merci beaucoup Mélina et bonne chance pour cette nouvelle saison !

La carrière de Mélina Robert-Michon en quelques lignes :

Spécialiste du lancer du disque, Mélina Robert-Michon devient vice-championne du monde junior en 1998. Dès l’an 2000, elle participe aux Jeux Olympiques de Sydney, où elle est éliminée en qualifications. L’année suivante, elle remporte le titre de championne d’Europe espoirs.

Elle devient très rapidement la référence de sa discipline en France (multiple championne de France, elle détient encore actuellement le record de France). Lors des Championnats du monde 2003 disputés à Paris, elle prend la 11e place. Un an plus tard, elle participe de nouveau aux Jeux Olympiques, à Athènes (élimination en qualifications). En 2007, elle est 11e des Championnats du monde d’Osaka.

En 2008, elle se classe 8e du concours lors des Jeux Olympiques de Pékin. L’année suivante, elle termine de nouveau 8e lors des Championnats du monde de Berlin. Après avoir mis sa carrière entre parenthèses quelques mois pour donner naissance à une petite fille, Mélina Robert-Michon a repris l’entraînement avec pour ambition les Jeux Olympiques de Londres, en 2012.

site interview sport

16:41 Écrit par La Com dans Athlétisme, Coup de Coeur | Commentaires (1) |  Facebook |  Imprimer | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu