compteur

Avertir le modérateur

lundi, 17 juin 2013

10 km de bron (au profit de la lutte contre le sarcome). Rushbrook file à l’anglaise

IMG_4912.JPGLe Britannique Mark Rushbrook s’est offert ce dimanche à Bron sa première victoire sur le sol français.

Arrivé à Lyon il y a 7 mois pour suivre son amie qui avait obtenu un poste à la faculté de Lyon, Mark Rushbrook s’est illustré ce dimanche matin lors des 10 km de Bron en s’imposant facilement en 33’47. Après avoir établi son record sur 10 km lors des Foulées Vénissianes en 32’02 à l’automne dernier, Mark s’impose pour la première fois sur le sol français malgré des températures déjà très élevées le matin.

IMG_4814.JPG

 « Il faisait vraiment très chaud et pour un Britannique c’est encore plus dur à supporter. Je me suis rapidement retrouvé seul, et sur un parcours plus vallonné qu’il n’y parait j’ai quand même eu un peu de mal », explique l’Anglais qui va maintenant entrer dans sa préparation pour le marathon de Nice en novembre. A noter que cette course entre dans le cadre de la quatrième édition de la journée de Dam’s, une manifestation dont le but est d’informer et de récolter des fonds pour la lutte contre le sarcome.

IMG_4856.JPG

 « Nous allons remettre un chèque de 13800 euros au centre Léon Berard pour lutter contre cette maladie. Ce 10 km continue de grandir petit à petit et cette année il y avait 340 engagés contre 180 pour la première édition il y a 3 ans », indiquait Guilhem Barthès, le président de l’Association Dam’s qu’il avait créé suite au décès de l’athlète brondillant Damien Grosso, victime d’un sarcome en 2009.

IMG_5113.JPG

IMG_5229.JPG

 Résultats

> 10 km : 1. Rushbrook 33’47 ; 2. Sybillain 34’23 ; 3. Fuster 34’39 ; 4. Hali 35’53 ; 5. Rosso 36’06 ; 6. Ducong 36’11 ; 7. Lekhal 36’27 ; 8. Bouazza 36’36 ; 9. Franco 36’39 ; Couchot 36’49.

> Féminines : 1. Milioti 44’27 ; 2. Chojnacki 45’01 ; 3. Piquard 47’20.

Tous les résultats

Les Photos

leprog.jpg


samedi, 15 juin 2013

MEETING NATIONAL DE l’EST LYONNAIS.Claire Perraux travaille à la maison

2011_0611Image0718.JPG«exilée» depuis l’an dernier en Alsace et désormais licenciée au SCO Marseille Sainte Marguerite, Claire Perraux (ex-Navez) revient aujourd’hui à domicile pour la 3e édition du meeting national de l’Est Lyonnais (MNEL) organisée pour la première fois sur la piste flambant neuve de Décines. L’ex-Décinoise, triple championne de France de cross court et championne de France 2012 de 3000m steeple, s’aligne sur 1500m (face à sa partenaire d’entraînement Elodie Guegan) afin de travailler la vitesse une semaine avant le championnat d’Europe par équipes (22-23 juin à Gateshead) qu’elle disputera sur 3000m steeple. Meilleure performeuse française de la saison (9’43’’70, record personnel), elle tentera en Angleterre de s’approcher des minima pour les Mondiaux de Moscou (9’34’’30). A suivre aussi ce soir un alléchant 1500m hommes en présence de l’étudiant de l’Insa Guillaume Adam (3’40’’35 cette saison) et du Kenyan Benjamin Cheruiyot.


> Meeting national de l’Est lyonnais, ce soir au stade Troussier à Décines à partir de 16h30.

leprog.jpg


mercredi, 12 juin 2013

Meeting National de l'Est Lyonnais

kDLY-jNRquL-EVF73VeoUVLBinnGsGMIfSNp45slXXM.jpgC’est sur la nouvelle piste, inaugurée mi-avril, du stade Raymond Troussier que se déroulera ce samedi le 3e Meeting National de l’Est Lyonnais (M.N.E.L.).Près de 300 athlètes sont attendus pour cette épreuve de niveau international dont les deux premières éditions s’étaient déroulées à Chassieu.

Une organisation conjointement assurée par les clubs de Chassieu Athlé et Décines Meyzieu Athlétisme (D.M.A.) respectivement présidés par Christell Ganne et Bernard Durousset.

Le programme

De 16 h 30 à 18 h 30 : meeting Interrégional Demi-Fond 1 500 m et steeple. Animations 200 m exhibition, Course à l’américaine, Show surprise. Meeting National de l’Est Lyonnais.

20 h : 1 500 m femmes. 20 h 20 : 1 500 m Hommes. 20 h 30 : 3 000 m steeple hommes. 21 h : 3 000 m steeple femmes.

www.mnel-athle.fr

mardi, 11 juin 2013

Journée de Dam's: Dimanche, On pensera à Virginie et Damien

Dam's.jpgCe dimanche 16 juin 2013 au stade Pierre Duboeuf à Bron aura lieu la 4ème édition de la "Journée de DAM’S". Cette journée est organisée pour sensibiliser et alerter le public sur un type de cancer : les sarcomes.

A cette occasion les membres de l'association vous accueillent et organisent différents ateliers sportifs pour petits et grands !

Une journée inscrite sous le signe de la convivialité ! Et un moment à partager entre amis et en famille !

La recette de la Journée de DAM’S sera reversée au Centre de Lutte contre le Cancer Léon Bérard, au profit de la recherche sur les sarcomes.

Le 10km : départ 9h

8681_10201540431372316_2031429226_n.jpg

Communiqué d'Héni Kéchi:
Bonjour à tous ! A quelques jours de la journée de Dam's, France 3 diffuse ce soir mardi 11 Juin à partir de 19h, un reportage consacré au cancer du sarcôme et à l'association Dam's. Le tournage a eu lieu au stade de Bron moi, Olivier CHARZAT et Florian CELLI avons été filmé lors d'un entraînement. Puis nous avons été interviewé. Rediffusion Jeudi 13 Juin à partir de 19h sur france 3.

Il manque encore quelques signaleurs vous pour contacter Héni Kéchi

Le site de l'association

dimanche, 09 juin 2013

Championnats Rhône-Alpes: Perrossier et Biron en progrès

IMG_0906.JPGEstelle Perrossier a profité hier des bonnes conditions à Annecy pour améliorer de nouveau son record personnel sur 400 m. La jeune athlète de l’Entente Sud Lyonnais, qui avait couru l’an passé en 54’’04, avait déjà fait mieux lors du 2e tour des Interclubs (53’’35), avant de passer pour la première fois sous les 53 secondes hier aux championnats Rhône-Alpes (52’’91). La Lyonnaise devient du coup la 4e performeuse française de la saison. La journée d’hier a également souri à Emmanuel Biron. En courant en série en 10’’39 (+0,2m/s), le sprinteur lyonnais récupère sa 3e place au bilan de la saison derrière Jimmy Vicaut et Christophe Lemaitre. En finale, le Lyonnais n’a pas réussi à faire mieux (1er en 10’’47).

Principaux résultats

> HOMMES – 100m (+0,2m/s) : 1. Biron (ESL) 10’’47 ; 2. Maurice (Bourgoin) 10’’68 ; 3. Pessonneaux (AS Aix) 10’’73. Série 11 (+0,2m/s): 1. Biron (ESL) 10’’39. 400m : 1. Carrère (Décines Meyzieu A) 48’’63. Hauteur : 1. Labourel (ESL) 2,10m ; 2. Chapon (Coq 42) 2,04m. > FEMMES – 400m : 1. Perrossier (Entente Sud Lyonnais) 52’’91 ; 2. Lufutucu (Asvel) 55’’97.

Tous les résultats

leprog.jpg

samedi, 08 juin 2013

Envol Trophée: Un tour au Brotillon

2012_0608Image0115.JPGLe sauteur en longueur (34 ans) a ressuscité à plus de huit mètres en s’imposant pour la huitième fois sur le stade de son record de France (8,42m en 2009)

En débarquant jeudi soir, Salim Sdiri a eu un choc : « Je me suis dit : waouh !, ça a changé ici. » Sans lui dire, on avait refait à neuf l’aire de sauts du stade du Brotillon, son carré chéri, le sautoir de son record de France (8,42m en 2009). Adieu le synthétique usé, fatigué, vieux de 28 ans, mais la magie opère encore. Il ne lui pas fallu plus d’une tentative hier pour se régler avant d’atterrir à 8,23m (+1,8m/s), exactement comme en 2002 lors de la toute première de ses huit victoires à Pierre-Bénite. « Le sol a changé, mais pas mes habitudes, ni le contexte, philosophe-t-il. Ils vont devoir donner mon nom au nouveau sautoir ! »

Il lui manque seulement deux centimètres pour que la fête soit totale. A 8,25m, il réalisait en plus les minima pour les Mondiaux de Moscou (10-18 août). Mais d’une part, cela suffira sans doute pour se hisser parmi les 16 premiers mondiaux à trois athlètes par nation (l’un des critères de sélection pouvant être actionné s’il ne réalise pas les minima). Et surtout, l’essentiel est ailleurs pour le médaillé de bronze aux championnats d’Europe en salle 2007… « Je m’amuse, je me fais plaisir en sautant sans avoir mal, c’est le plus important maintenant. Que demander de plus ? »

Souffrant du tendon rotulien, Sdiri avait dû subir trois injections de plasma (PRP) avant les JO. « Le problème, c’est que la douleur ne part pas comme ça après, raconte-t-il. C’est très long. Ensuite, il y a une certaine appréhension psychologique… Maintenant que j’ai pu reprendre la musculation, les bondissements, forcément ça revient. Ma coach m’a chronométré avant de venir ici. Je savais que je pouvais sauter loin. »

Après des JO décevants (7,71m en qualifications), il peut songer à une sortie des bacs plus clinquante : « Je ne veux pas de revanche, mais une place de finaliste mondiale, personne ne cracherait dessus. A 34 ans, je ne vais pas me raconter d’histoire. Si je ne me sentais pas capable de faire des trucs bien, je ne la ramènerais pas… »

Benjamin Steen

Barber, retour gagnant

Double come-back pour Eunice Barber (38 ans) plus de vingt après avoir débuté en France à Pierre-Bénite et trois ans après avoir pris sa retraite. Et retour gagnant pour l’ancienne double championne du monde qui s’est imposée à la longueur avec un bond à 6,50m (+1,1m/s). «Je reprends pour mes études (Brevet d’État), dit-elle. L’idée, c’est d’abord de retrouver des sensations de sauts. La suite ? Je ne sais pas. J’y vais étape par étape. »

Valentin Lavillenie (perche)

« C’est inexplicable (trois ratés à 5,35m). Comme c’est la première fois qu’il fait beau cette année, j’ai peut-être cru que j’étais chaud alors que je ne l’étais pas du tout. C’est rageant alors que les conditions étaient idéales. Disons que j’ai bronzé ! J’étais peut-être encore sur mon nuage de Montreuil (5,65m lundi). C’est bien de se prendre une claque. »

Ça va passer

Vincent Favretto (1erà la perche)

2012_0705Image0360.JPG

« Après quatre sauts où j’étais frais, je n’avais plus de jambes à la fin pour ma tentative à 5,70m. Je manque encore de solidité du bas du corps après mon problème de ménisque le mois dernier. J’ai dû arrêter un mois. C’est dommage, parce que cette solidité, je l’avais avant. Mais je ne m’en fais pas. J’ai très bien travaillé cet hiver. A l’entraînement, sur élan réduit, je prends des perches super dures et j’arrive à engager… Je suis sûr que ça va passer à 5,70m (soit les minima pour les Mondiaux de Moscou). »

leprog.jpg

Envol Trophée: Térésa Nzola Meso Ba, fin de la parenthèse

nzolaÀ 29 ans, Térésa Nzola Meso Ba (ESL) veut croire qu’elle entame le troisième chapitre de sa carrière : celui du retour sur le devant de la scène, après les débuts en fanfare, les records de France (14,53 en salle ; 14,59m en plein air), une médaille en grand championnat (3e de l’Euro en salle 2007), puis la lente érosion de ses résultats amorcée après les Mondiaux de Berlin en 2009 (11e ).

Pour le moment, il s’agit d’un retour en équipe de France trois ans après sa dernière apparition en Bleu. Déjà sélectionnée pour les Jeux Méditerranéens (26-29 juin à Mersin en Turquie), la triple sauteuse lyonnaise a arraché hier sa place pour le championnat d’Europe par équipes (22-23 juin à Gateshead).

nzola

Les règles étaient simples : celle qui remportait l’Envol trophée avait son billet. Le match avec Nathalie Marie-Nely a été plein de rebondissements, mais la Lyonnaise a finalement emporté le morceau à son dernier saut (13,91m ; +0,5m/s, meilleure performance française de la saison). « Je suis contente, a-t-elle commenté. Je vais renouer avec l’équipe de France et donc avec un cycle de haut niveau. Je suis bien dans la tête, c’est le plus important. Ce soir, je fais un concours dense autour de 13,80m/13,90m mais il me manque encore la perf’de pointe. »

Ça viendra selon son coach Zoran Denoix : « Le plus important, c’est qu’elle a réalisé que ce qu’elle faisait avant, n’arrivait pas par hasard. Elle retrouve sa maîtrise. Là, c’est la Térésa de 2007/2008. Mais on a mis en place un projet à long terme axé sur Rio 2016. Elle veut montrer à nouveau le visage de l’athlète qui a été 4e mondiale. »

B.Steen

nzola

10:06 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) | Tags : nzola |  Facebook |  Imprimer | |

mercredi, 05 juin 2013

MÉLINA ROBERT-MICHON. « Un podium mondial ? C’est l’objectif »

2009_0517Image0296.JPGLa 5e des JO de Londres a réalisé lundi à Montreuil (63,29m) les minima pour les Mondiaux où elle visera une médaille.
Vu votre début de saison, cela paraissait presque inéluctable que vous réussissiez à réaliser rapidement les minima (62m) pour les Mondiaux de Moscou (10-18 août)…
Je savais que, comparé à l’année dernière, j’étais en avance. C’était juste difficile à traduire en compétition parce que les conditions n’étaient pas favorables. Cela ne demandait qu’à sortir. Le point le plus positif, c’est qu’à Montreuil, je bats la Lituanienne (Sendruité) qui a déjà lancé à 64m. Cela confirme qu’il me faut maintenant de la concurrence pour sortir une grosse performance.

 Vous étiez déjà régulière juste en dessous de 62m. Comment expliquez-vous cette progression de vos performances moyennes ?

J’ai bien bossé cet hiver par rapport aux objectifs fixés. Surtout, je suis dans la continuité de ce que j’ai entrepris depuis 2011. J’ai passé un cap. Physiquement, je pense être aussi forte que l’an passé, en août, au moment des JO. J’ai un mois et demi d’avance ! Techniquement aussi les choses se mettent en place même si avec l’enchaînement des meetings et le mauvais temps, il y a des séances où je ne suis pas totalement disponible.
Commencez-vous à repenser à votre record de France qui n’est plus très loin (65,78m) ? Vous sembliez ne plus vraiment y accorder d’importance ?
Bon, j’y ai pensé l’an dernier : le but, c’était de le battre en finale des JO (5e avec 63,98m). C’est dans un coin de ma tête, mais je suis davantage en quête de résultats. Je sais que la performance viendra avec. Et avec les conditions météo. En tout cas, je suis prête.
Après des places de finaliste aux JO de Pékin (8e ) et de Londres (6e ) et aux Mondiaux de Berlin (8e ), et avec votre état de forme, un podium devient envisageable aux Mondiaux de Moscou ?

2012_1207Image0039.JPG

Mélina et son entraineur Serge Debié

C’est l’objectif. J’ai l’impression que personne n’y croît vraiment. C’est curieux. C’est peut-être parce que c’est du lancer du disque. Mes performances passent un peu inaperçues, mais je viens aussi de prendre une 3e place en Ligue de Diamant (au meeting de New York). C’est un peu frustrant. Il faut sans doute passer par un podium pour qu’il n’y ait plus de discussion possible. Ce n’est plus arrivé en France depuis Manuela Montebrun (aux Mondiaux 2005). Ce serait un super coup de projecteur sur la discipline, sur le club, etc.

Recueilli par Benjamin Steen

leprog.jpg

lundi, 03 juin 2013

Rendez-vous le 15 juin à Décines !

kDLY-jNRquL-EVF73VeoUVLBinnGsGMIfSNp45slXXM.jpgRendez-vous au stade Raymond Troussier à Décines sur la toute nouvelle piste.

Après avoir été hébergé à Chassieu, le meeting organisé par le Décines Meyzieu Athlétisme sera la première compétition organisée sur une piste qui attend ses premiers records.

Et il y aura du beau monde:

Claire Perraux de retour sur ses terres affrontera Elodie Guegan sur 1500.

En masculin le toujours recordman du monde junior du 1000m, Benjamin Cheruiyot vainqueur en 2012 sera bien présent face à une belle opposition.

HOGKvcRk_ubYb3UmG5uw22U4XrI5UsgllA0Pe4Z5QIY.jpg


En savoir plus sur Le Site Officiel !

15:14 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme, Coup de Coeur | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 01 juin 2013

MEETING DE MARSEILLE. Manu Biron frustré par le vent

2013_0110Image0087.JPGPour une fois cette année, ni la pluie ni le froid ne sont venus gâter les performances au meeting de Marseille. N’empêche, les conditions étaient loin d’être idéales hier soir sur le stade Ancelin balayé par des violentes rafales. « C’était affolant tellement ça soufflait dans tous les sens. C’était impossible de réaliser un chrono. L’essentiel c’était de gagner », racontait après coup Emmanuel Biron (ESL). Mission réussie pour le Lyonnais pour sa première vraie ligne droite de la saison face à un beau plateau français. Pour le chrono, il faudra attendre (10’’64 ; -1m/s). « J’ai eu de bonnes sensations au départ puisque j’ai posé tout le monde. Ensuite j’ai essayé de m’appliquer. Il me manque encore un peu de finish, mais c’est encourageant. Mais c’est frustrant de ne pas valider ça avec un beau chrono », regrette le Lyonnais qui a, cependant, presque assuré sa sélection pour le championnat d’Europe par équipes (22-23 juin à Gateshead) et les Jeux Méditerranéens (26-29 juin à Mersin). Chez les femmes, Jennifer Galais décroche pour sa part une belle troisième place (derrière l’Américaine Van Buren et Véronique Mang), elle aussi ralentie par le « zef » (11’’82 ; -0,5m/s) une semaine après son double succès à Forbach (11’’69 ; -0,6m/s sur 100m et 24’’06 ; +0,3m/s sur 200m). Après avoir regagné Lyon dans la nuit, Biron et Galais participeront aujourd’hui au meeting de Genève pour un test grandeur nature avec les relais 4x100m de l’équipe de France. Enfin, à noter la victoire hier d’Hugo Grillas (ESL) sur 400m haies (51’’14).

2013_0519Image0177.JPG

Tous les résultats

B.Steen

leprog.jpg

vendredi, 31 mai 2013

Envol trophée: Une nouvelle piste pour l’Envol !

2012_0608Image0109.JPGL’aire de Pierre-Bénite vient de subir un lifting de près de deux mois. Elle accueillera la 19e édition du meeting de sauts.

Salim Sdiri ne va pas reconnaître le stade du Brotillon où le sauteur en longueur a établi le record de France en 2009 (8,42m).

Après 28 ans de bons et loyaux services et deux mois de travaux, l’aire de sauts du stade de Pierre-Bénite vient d’être complètement refaite. Les derniers coups de pinceaux doivent être passés en début de semaine prochaine pour que tout soit prêt pour la 19e édition du meeting Envol trophée le vendredi 7 juin. Pour un budget d’un peu plus de 300 000 euros, un nouveau revêtement (Polytan) a été installé sur une surface plus importante qu’auparavant et la disposition des sautoirs a été repensée.

Les meilleurs sauteurs tricolores présents

Fini donc les pistes d’élan rapiécées au charme désuet, où les performances étaient toutefois chaque année au rendez-vous. Au point que l’ancienne aire était considérée comme magique… « Elle n’était pas du tout magique, objecte le directeur du meeting Daniel Aligne, elle était pourrie ! Il faut se rappeler les trous et que le synthétique reposait directement sur le goudron. »

2012_0608Image0023.JPG

Plus d’une centaine d’athlètes pourront tester la différence la semaine prochaine. La plupart des meilleurs sauteurs tricolores font le déplacement pour la réunion 100 % sauts, exceptés le perchiste champion olympique Renaud Lavillenie et le triple sauteur Teddy Tamgho. En revanche, Salim Sdiri (longueur), Térésa Nzola (triple saut), Marion Lotout (perche), Valentin Lavillenie et Stanley Joseph (perche) ont confirmé leur présence.

> 19e Envol trophée le 7 juin au stade du Brotillon à Pierre-Bénite (début des épreuves à 17 heures).

En savoir plus

B.Steen

leprog.jpg

lundi, 27 mai 2013

MEETING DE FORBACH:Jennifer Galais se place

galaisLa Décinoise s’est imposée sur le 100m et le 200m hier dans des conditions particulièrement hivernales.

Vu les conditions hivernales sur Forbach hier après-midi, seule la victoire comptait. Jennifer Galais n’a pas fait les choses à moitié en dominant à la fois le 100m et le 200m. À chaque fois, la sprinteuse de Décines-Meyzieu Athlétisme a devancé la Lilloise Carima Louami.

Évidemment, par un froid polaire, le chrono ne s’est pas enflammé, Galais s’imposant en 11’’69 (-0,6m/s) sur la ligne droite et en 24’’06 (+0,3m/s) sur le demi-tour de piste. La médaillée de bronze au dernier championnat de France en salle de 60m marque de précieux points dans la « course » à une place de titulaire dans le relais 4x100m en équipe de France lors des prochains championnats d’Europe par équipes (22-23 juin à Gateshead).

A noter également lors de la réunion mosellane, la 3e place d’Estelle Perrossier (Entente Sud Lyonnais) sur le 400m. Une semaine après avoir établi son record personnel lors du 2e tour des Interclubs à Saint-Etienne (53’’35), la Brondillante a confirmé (54’’03) en terminant toutefois une seconde derrière Marie Gayot (53’’01).

Enfin, Térésa Nzola Meso Ba a remporté le concours du triple saut féminin en retombant dès son premier saut à 13,48m (-1,5m/s).

A noter aussi pour le DMA, Stacy Vagao 12"26 et 25"18, Dorian Hauterville 11"15, Martin Carrère 22"32.

B.Steen

galais

10:59 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) | Tags : galais |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 24 mai 2013

Offre d'emploi !

logocar.jpgLe Comité d'Athlétisme du Rhône recherche  un agent administratif et technique dans le cadre d'un emploi d'avenir pour le 1er septembre 2013.

TÉLÉCHARGEZ L'OFFRE D'EMPLOI

20:04 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Djamel Boudebibah sonne le rassemblement !

2012_0707Image0236.JPGLes relais 4x100 m hommes* et femmes** étaient réunis à l’Insep, respectivement mercredi et jeudi dernier, pour le premier rassemblement de l’olympiade menant jusqu’aux Jeux de Rio. Une prise de contact enrichissante pour les athlètes et leur nouvel encadrement, piloté par Djamel Boudebibah, manager des relais, et Franck Né, responsable technique du 4x100 m. Athle.fr a assisté au regroupement des huit sprinteurs de l’équipe masculine. Récit.

Discours d’introduction des responsables pour motiver les troupes, plaisir de se retrouver et de se chambrer, états de forme fluctuants à l’heure de rechausser les pointes pour transmettre un témoin à pleine vitesse. Ça sentait la rentrée des classes cette semaine, sur la piste de l’Insep, à l’occasion des rassemblements des relais 4x100 m hommes et femmes. A une différence de taille : l’absence de nouveaux visages. Djamel Boudebibah, manager des relais, et Franck Né, responsable technique du 4x100 m, ont bien remplacé le duo formé par Vincent Clarico et Richard Cursaz pendant l’olympiade précédente. Mais ils sont tout sauf des inconnus. Le premier nommé a été manager du relais 4x400 tricolore de 2008 à 2012. Le second a été responsable national sprint-haies, avant de prendre en main les destinées du relais 4x100 m en équipe de France jeunes ces quatre dernières années.
Si les objectifs du relais n’ont pas évolué, à savoir monter sur des podiums internationaux, la méthode de travail, elle, n’est plus la même. Finis les rassemblements hors saison, organisés tout au long de la saison. « Nous ne ferons que des regroupements à haute vitesse », prévient Djamel Boudebibah. Sa philosophie ? « Responsabiliser les athlètes, qui sont les acteurs principaux. Il va y avoir des cris, des rires, des pleurs. Ils doivent vivre cette aventure. Quand on est dans le relais, on est à 200 %. » Mesure symbolique : l’interdiction des casques audio lors des entraînements en commun.

Une séance ludique
Ce mercredi de la fin mai, le soleil fait de timides percées dans le ciel parisien. La température est encore un peu fraiche mais la séance des hommes se déroule dehors. Au programme : échauffement collectif puis individuel avant le plat de résistance : des départs en position de receveur, en entrée et en sortie de virage, sous l’œil d’une caméra. Puis des passages de témoin prévus à pleine vitesse, avec des marques assez longues pour tester les huit sprinteurs. L’état de forme de chaque athlète n’est pas le même, à ce stade de la saison. Logiquement, les transmissions sont pour la plupart approximatives. Ben Bassaw et Martial Mbandjock, gênés par de petites douleurs, s’arrêtent en cours de route l’entraînement. « C’est une prise de contacts, tempère Franck Né. Certains ont déjà une culture relais dans leur club ou à travers les compétitions jeunes auxquelles ils ont pu participer. D’autres doivent bosser avec leur coach pour améliorer leur technique de relayeur. » Djamel Boudebibah abonde, à l’issue de cette séance ludique : « Sur le plan technique, c’était très mauvais. Sur le plan humain, très enrichissant. »
Les choses très sérieuses vont vite se rapprocher. Avant le premier rendez-vous important des championnats d’Europe par équipes (Gateshead, 22 et 23 juin), les relais hommes et femmes pourront se tester lors des meetings de Marseille (31 mai) et de Genève (2 mai). Des rendez-vous lors desquels il y aura des places de titulaire à aller chercher, sachant que Christophe Lemaitre et Jimmy Vicaut chez les hommes, ainsi que Myriam Soumaré chez les femmes, sont considérés comme des « leaders ». Ce seront des étapes importantes sur la route des Mondiaux de Moscou, où les hommes se présenteront avec un esprit de revanche, après leur quatrième place à Londres aux JO. « Il ne faut pas oublier ce qui s’est bien déroulé, tient à rappeler en conclusion Ghani Yalouz, le DTN. On se sert aussi du passé pour mieux construire l’avenir. »

Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

* Christophe Lemaitre, Martial Mbandjock, Jimmy Vicaut, Ronald Pognon, Pierre-Alexis Pessonneaux et Emmanuel Biron
** Myriam Soumaré, Stella Akakpo, Ayodele Ikuesan, Carima Louami, Sarah Goujon, Céline Distel, Véronique Mang, Emilie Gaydu, Mathilde Lagui, Jennifer Galais (Johanna Danois était retenue en Guadeloupe par des obligations professionnelles)

La Vidéo

logo-soutenu_par.jpg

19:30 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) | Tags : boudebibah |  Facebook |  Imprimer | |

Mélina Robert-Michon direction New-York

2009_0517Image0296.JPGFacile vainqueur dimanche dernier à Parilly du deuxième tour des interclubs avec un jet à 60,42m, la discobole Mélina Robert Michon est à  New-York pour disputer la troisième étape de la Ligue de Diamant ce samedi « J’ai besoin de faire ce genre de meeting pour me frotter aux meilleures pour me surpasser et tenter de réaliser les minima pour les mondiaux de Moscou (62m) » explique la Lyonnaise qui reviendra ensuite en France pour le meeting de Montreuil.

Claire Perraux ex DMA disputera le 3000 steeple en espérent réaliser les minima pour les mondiaux également.


19:06 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) | Tags : robert-michon |  Facebook |  Imprimer | |

Estelle Perrossier candidate au relais

IMG_0909.JPGQuel bond ! Estelle Perrossier (Entente Sud Lyonnais) a amélioré son record personnel sur 400m de 74 centièmes en une seule course hier à Saint-Etienne (53’’35 au lieu de 54’’09 l’an passé à Bondoufle). La jeune Lyonnaise (23 ans) a parfaitement su exploiter la présence de Marie Gayot (52’’33) deux couloirs devant elle : « C’était un lièvre de luxe, dit-elle. Quand j’ai su qu’elle était là, ça m’a motivé. »

Médaillée de bronze l’hiver dernier au championnat de France en salle, Perrossier s’empare du même coup de la 4e performance française de la saison. Elle peut rêver d’une sélection avec le 4x400m de l’équipe de France lors des championnats d’Europe par équipes (22-23 juin à Gateshead). « Djamel (Boudebibah, le manager national des relais) me l’a mis dans la tête, dit-elle. J’ai très envie d’y aller. » La sélection se jouera au meeting de Forbach (26 mai).

leprog.jpg

samedi, 18 mai 2013

INTERCLUBS (2ème tour) Du stress pour l’ESL et Lyon Athlé

2013_0512Image0112.JPGPour le maintien en Elite d’un côté et la remontée en N1A de l’autre, les deux principaux clubs du département vont vivre demain des seconds tours d’interclubs sous tension

Tandis que le Top 8 des meilleurs clubs français ferraillera demain à Villeneuve d’Ascq lors de la grande finale des Interclubs, les clubs lyonnais resteront à la maison… L’Entente Sud Lyonnais (ESL), onzième total national à l’issue du 1er tour, effectue un court déplacement à Saint-Etienne pour défendre, comme l’an dernier, sa place en Elite. De son côté, Lyon Athlétisme (LA) accueille au stade de Parilly à Vénissieux la finale de Nationale 1B, avec un stress comparable, car le club n’envisage rien d’autre que la remontée en N1A.

C’est ainsi que les deux voisins continuent d’évoluer sous tension en sous-couches alors que le 1er tour avait une fois encore démontré leur complémentarité au moins sportive. Associés, ils seraient sans nul doute dans le Nord ce week-end. Mais deux ans après le rapport Plaziat, commandé par la municipalité de Lyon au moment de la construction de la Halle de La Duchère, qui préconisait la création d’un grand club d’agglomération, ce vieux serpent de mer est au point mort. En tout cas entre l’ESL et Lyon…

« Nous ne sommes pas hostiles sur le principe. Mais pour le moment, il y a un blocage personnel », affirme Daniel Aligne du côté de l’ESL de toute façon déterminée à « se renforcer pour essayer de viser la finale l’an prochain ».

« Les lignes doivent bouger, estime aussi le président de Lyon Athlé Jean-Pierre Lacroix. La question, c’est : avec quel interlocuteur ? Il faut que les gens aient envie de travailler ensemble. Ce qui est certain, c’est que si on n’est pas fort et sexy, on restera ce sport olympique explosé dans des particularismes locaux. »

Du coup, au lieu de faire un pas vers l’autre, les deux clubs pourraient-ils être tentés de se lier à d’autres clubs de la banlieue lyonnaise…

En attendant, il reste les interclubs 2013 à finir demain. A priori, l’Entente Sud Lyonnais ne risque pas grand-chose (les trois derniers sur huit descendent), mais il faut rester attentif : « Il y a une grosse mobilisation, assure Aligne. Tout le monde a conscience de l’importance de rester en Elite. Nous récupérons les blessés (le perchiste Favretto et le sauteur en hauteur Deschamps) et nous n’avons pas d’absent. On doit viser la 3e place. Mais il vaut mieux avoir une petite marge, au cas où… »

2012_0705Image0362.JPG

Jean-Pierre Lacroix, lui, annonce viser la victoire en N1B. « On a la chance de matcher (sic) chez nous, dit-il. On a une belle équipe même si on a un problème avec le visa d'une athlète (ndlr : une Marocaine spécialiste du 400m haies). L’idée, c’est d’essayer d’aller chercher le titre et au moins de monter en N1A (les trois premiers montent). Ce sera dur avec Nantes qui a fait un beau regroupement. Entre la 2e et la 5e place, ce sera dense. Mais objectivement, on a de bonnes chances d’être dans les trois premiers. »

Benjamin Steen


leprog.jpg

10:46 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 17 mai 2013

Kevin Campion en sélection

2013_0504Image0052.JPGKévin Campion de l'AFA Feyzin Vénissieux disputera ce dimanche la coupe d'Europe de marche à Dudince en Slovaquie,  il est engagé sur le 20 Km marche.

Il sera possible de suivre la compétition en direct: ICI

2013_0504Image0084.JPG

20:21 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme, Coup de Coeur | Commentaires (0) | Tags : campion |  Facebook |  Imprimer | |

Felicitas Mensing ou la joie de courir

2013_0113Image0085.JPGLa thésarde allemande de l’ESL, passée par les Etats-Unis, explose à 28 ans, du 1500m sur piste au trail.

Felicitas Mensing ne regarde jamais à la dépense. Exemple il y a deux semaines au 1er tour des Interclubs à Saint-Etienne où l’Allemande de l’Entente Sud Lyonnais a d’abord dû donner un coup de main au… javelot (25m). Ado, elle ne se débrouillait pas trop mal, mais elle n’a pas vraiment la carrure (1,64m ; 55kg). Toujours est-il que ça ne l’a pas empêché de s’adjuger ensuite le 3000mdevant l’internationale Magali Bernard… « Ouf ! J’en ai bavé, soufflait-elle. Il y a deux jours, je suis retournée chez moi à Stuttgart pour une fête de la bière. C’était cool, mais comme il faut payer à l’avance pour les trois litres, j’ai un peu trop bu… »

D’autres n’en auraient pas dormi. L’Allemande n’est pas du genre à se poser des questions. « Elle est géniale, s’enthousiasme son coach Adil Naïm. Elle est toujours partante. » Presque trop pour l’entraîneur, un peu décontenancé par les aventures hors-piste de sa protégée qui, cet hiver, s’est offert une SaintéLyon par équipes dans la neige, un semi-marathon à Lyon (1h22’35’’) ou encore le Trail de la Drôme (3e de cette manche nationale !). « À la base, je suis un peu hostile, avoue-t-il. Mais si c’est bon pour l’équilibre de l’athlète… » Même avec de la fatigue, j’arrive à me pousser. Les longues distances, c’est surtout une question de mental. »

Difficile de trouver à redire, de toute façon, après ses deux podiums de l’hiver aux championnats de France de 1500m en salle (3e ) puis de cross court (2e ). « La salle, ce n’était pas du tout prévu, raconte-t-elle. Au cross, tout le monde me disait qu’après ma 4e place en 2012, c’était à portée de main. Mais je me souvenais que j’avais fait la course parfaite… Je suis surprise d’avoir autant de vitesse, alors que je voulais m’arrêter il y a trois ans… »

À l’époque, elle pensait avoir fait le tour de la question. Chez les jeunes, elle avait bien compté quelques sélections avec l’équipe d’Allemagne sur 800m et 3000m steeple. Mais ses chronos avaient fini par stagner tandis qu’elle s’était envolée pour les États-Unis poursuivre ses études dans les universités de Caroline du Sud puis du Minnesota. L’envie est revenue à son arrivée en France où elle planche sur une thèse de doctorat (sur les voitures hybrides et électriques) dans un laboratoire de Bron (l’Ifsttar). « J’ai trouvé un super-groupe d’entraînement, composé surtout de garçons. Ça me force à me dépasser. »

2013_0113Image0082.JPG

Félicitas au centre avec ses coéquipières de l'ESL Magali-Anne Devigne et Adeline Matera qui disputeront le 800m aux interclubs

Malgré un emploi du temps chargé à quelques mois de sa soutenance, et avec seulement cinq séances par semaine, elle bat à 28 ans tous ses records. Pas de quoi lui donner des regrets : « Je n’aurais pas aimé ne faire que du sport. J’aurais eu trop de pression. » « Intrinsèquement, elle peut aller beaucoup plus vite », assure toutefois Adil Naïm. Après le 2e tour d’Interclubs dimanche à Saint-Etienne, elle devrait avoir l’occasion de le montrer rapidement, car avec tous ces podiums, les portes des meetings se sont ouvertes.

Benjamin Steen

leprog.jpg

mardi, 14 mai 2013

Pascale Bouly double championne d'Europe

photo-dr.jpgPascale Bouly du Décines Meyzieu Athlétisme est devenue double championne d'Europe ce week-end aux championnats du monde et d’Europe des 24 heures de Steembergen (Pays-Bas). Avec 213.700km tout prôche de son record mais  à son grand regret sans dépasser la barrière des  220km.

Après 2012, la belle histoire se répète en 2013.

Elle remporte aussi le bronze au niveau mondial.

En savoir plus

Photo de Christophe Rochotte

17:01 Écrit par La Com dans Athlétisme, Coup de Coeur, Résultats | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu