compteur

Avertir le modérateur

dimanche, 19 octobre 2014

Floria Guei rejoint l'ESL !

Héroïne des derniers championnats d’Europe d’athlétisme à Zurich, Floria Gueï va quitter le club de Lille Métropole Athlétisme pour signer à l’Entente Sud Lyonnais. 

IMG_7526.JPG

La spécialiste du 400m, qui avait fait sensation en réalisant une incroyable remontée de la 4e place à la médaille d’or, s’entraînait déjà depuis 2012 à Bron avec Djamel Boudebibah. La note de son transfert (15 600 euros) sera réglée par un sponsor du club.

10:28 Écrit par La Com dans Actualité, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 18 octobre 2014

Lyon Extra Race, l’extra crasse

Plus de 3 500 participants sont attendus dimanche, sur la piste de 4x4 d’Eurexpo transformée en parcours du combattant ultra-boueux jalonné de 18 obstacles.

photo-richard-mouillaud.jpg

Photo: Richard Mouillaud

C’est un terrain vague coincé entre Eurexpo (Chassieu), l’aéroport de Bron et les carrières d’une société de travaux publics. Il sert de temps en temps à tester des 4x4 en marge de salon automobile. À J-3 avant la première édition de la Lyon Extra Race, difficile d’imaginer que plus de 3 500 personnes s’apprêtent à s’éclater ici en courant, rampant, sautant ou plongeant dans la boue…

« Il ne faut pas s’ennuyer une seconde »

Ce jour-là, tout n’est pas encore en place. Les 9 km du parcours ont été tracés mais les engins de chantier sont encore en mouvement, tandis que les fabricants des 18 obstacles – des spécialistes des parcours-aventure – mettent les derniers coups de clés… Surtout, les organisateurs de l’agence Extra Sports attendent encore la citerne de 60 000 litres d’eau qui va permettre de transformer le site, déjà passablement boueux après les pluies de la semaine, en véritable bourbier !

C’est ce que viennent chercher les concurrents qui vont se succéder par vagues entre 8h30 et 16h30, ce dimanche. « Le but, c’est d’avoir la concentration la plus importante possible d’obstacles artificiels ou naturels, explique le responsable de la course, Pierre-Henri Prost. Il ne faut pas s’ennuyer une seconde. »

En tout cas, sans parler de l’ambiance de carnaval qui accompagne ce type d’épreuves, c’est peu dire que cela n’a rien à voir avec une course à pied classique. « Beaucoup des engagés ne figuraient pas dans nos bases », confirment d’ailleurs les organisateurs qui possèdent aussi la SaintéLyon, le Lyon urban trail ou encore la Lyon free VTT à leur catalogue.

À l’usage, tout dépend de la vitesse à laquelle on exécute ce parcours du combattant version fun.

A la cool entre amis, il y a de quoi se fendre la poire à glisser sur une bâche, ramper dans des tuyaux ou à travers des fils électriques branchés sur le courant (!), à escalader des murs de 2 à 3 mètres de haut, à porter des sacs de sables de 10kg, à plonger dans un container rempli d’eau glacée, ou encore à se perdre dans une pièce noire pleine de stroboscopes… Pour les quelque 300 compétiteurs qui s’affronteront en contre-la-montre, en revanche, grosse élévation du rythme cardiaque garantie sur les obstacles, tandis que le sol n’a rien d’un billard (attention les chevilles dans les ornières et les genoux sur la caillasse).

Apparemment, tous en redemandent. « Avant, on faisait tout pour éviter le service militaire. Aujourd’hui, ça se bouscule pour participer à ce genre d’événements », sourit l’organisateur. Les courses à obstacles ont en effet le vent en poupe. Inventé en 1987 en Angleterre avec la Tough guy, le concept a décollé en 2010 lorsqu’il a traversé l’Atlantique. Développées par des sociétés telles que Spartan Race, Tough Mudder ou Warrior Dash, ces courses totalisent désormais deux fois plus de participants que l’ensemble des marathons aux États-Unis.

En France, le phénomène prend également. Si la Frappadingue existe depuis plusieurs années dans le Nord, les courses à obstacles essaiment désormais sur tout le territoire. La Lyon Extra Race est ainsi la troisième course du genre à poser ses obstacles dans la région cette année après la version lyonnaise de la Frappadingue (2 500 participants au Parc de Miribel Jonage au printemps) et le Mud day (9 000 au lac de Vénérieu début septembre) dont le slogan vaut mieux qu’un long discours : « running is not enough » (courir n’est pas suffisant)…

Benjamin en action

Le site officiel

Benjamin Steen

samedi, 11 octobre 2014

COUPE DES SPÉCIALITÉS. Robert-Michon relance déjà

2009_0517Image0225.JPGA peine revenue de vacances, la vice-championne d’Europe du disque participe ce week-end avec son club à la Coupe de France des spécialités qu’elle ne rate jamais.

«C’est passé très vite. » Moins d’un mois après avoir mis un terme à sa saison à la Coupe continentale à Marrakech (4e avec 61,89 m), Mélina Robert-Michon relance déjà en compétition ce samedi à la Coupe de France des spécialités à Vineuil (Loir-et-Cher) avec son club de Lyon Athlétisme.

Mais c’est tout sauf une vraie rentrée pour la vice-championne du monde 2013 et d’Europe 2014 qui ne rate jamais une édition de cette épreuve par équipes : « C’est une compétition importante pour le club, explique-t-elle. C’est l’occasion de se retrouver tous dans une super ambiance. C’est un peu notre week-end d’intégration ! »

« En douceur jusqu’à la fin du mois »

Il lui est parfois arrivé de propulser son disque assez loin à cette occasion (61,07 m en 2011 et 61,68 m en 2012) mais la recordwoman de France (66,28 m) ne s’attend pas à faire des étincelles : « Je n’ai repris l’entraînement que lundi et on a décidé que c’était en douceur jusqu’à la fin du mois. Ma performance dépendra des conditions et de la nécessité ou pas de lancer loin pour le club. L’objectif, c’est pour nous de gagner au moins la coupe au disque et pourquoi pas celle des lancers, même si on sait que ce sera difficile. »

L’Entente Sud Lyonnais fait également le déplacement à Vineuil ce week-end. Les banlieusards tenteront pour leur part de s’illustrer en Coupe de France des sauts avec Sébastien Dechamps, Florian Labourel, Teresa Nzola Meso et Darlène Mazeau. À suivre également en relais, le 4x100m féminin avec une équipe du Décines Meyzieu Athlétisme comprenant Jennifer Galais, Elea Mariama Diarra et Stacy Vagao.

IMG_7966.JPG

B.Steen

leprog.jpg


10:30 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

mercredi, 01 octobre 2014

Run in Lyon passe la vitesse supérieure

131006RunInLyon (1024x819).jpg

Avec 25 000 coureurs engagés, la participation continue de progresser surtout sur 10km et 21km. Sur marathon, le record de Korir (2h9’43’’), vieux de 15 ans, est menacé.

«Je ne jouerai pas de la gâchette pour rien », blaguait hier Yann Cucherat lors de la conférence de presse de présentation de la 5eédition de Run in Lyon. Façon de parler. Car si l’adjoint aux Sports lâchera bien dimanche matin (9h) la plus grosse meute de coureurs jamais vue dans les rues de Lyon, pas sûr que tout au bout du paquet, on entende le coup de pétard…

« Il faut grandir doucement »

L’inflation galopante se poursuit. Alors qu’ils étaient 9 000 en 2010 pour le lancement de l’événement regroupant un marathon, un semi et un 10 km en simultané, puis 18 057 partants (20 000 engagés) l’an passé pour la première édition organisée sous la bannière d’Amaury Sport Organisation (ASO), ils sont cette fois plus de 25 000 à avoir réservé leur dossard sur l’une des trois distances.

Le cap des 30 000 aurait peut-être pu être atteint dès cette année mais le 10 km a sagement été limité à 11 000 participants pour des questions de gestion des flux. « Il faut grandir doucement, posément », estime Thomas Delpeuch d’ASO, même si l’intégration du tube modes doux du tunnel de la Croix-Rousse a permis de tracer des parcours désormais expurgés des zones de tension.

La marge de progression demeure cependant importante sur le marathon qui ne sera disputé que par 2 000 coureurs. C’est 500 de plus que l’an passé, mais sa réputation reste à installer après l’annulation de 2009 et des années de vaches maigres côté chrono du temps où la course était du ressort de Canal + events. « On est en train de construire un beau produit », assure Thomas Delpeuch. La victoire en 2013 du Kenyan Eliud Kiplagat en 2h10’45’’ a redonné un peu de visibilité en approchant le vieux record de Korir (2h9’43’’ en 1999). À confimer dimanche avec un plateau élites petit mais apparemment costaud. Les Kenyans Edwin Kimaiyo (3e à Berlin en 2011 en 2h09’50’’) et Martin Kosgei (2h11’37’’) et les jeunes Ethiopiens Sentayehu Ejigu (2h12’44’’) et Tadesse Dabi (2h14’18’’) ont pour mission de passer sous les 2h10.

Eliud Sugut fait l’impasse

Le Kenyan de Décines Meyzieu Athlé Eliud Sugut a renoncé à courir le marathon dimanche, préférant s’aligner à Rennes le 26 octobre.

Dernier délai jeudi

Les dernières inscriptions (www.asochallenges.com) seront enregistrées jeudi. Il reste seulement des dossards sur semi et marathon.

Benjamin Steen

leprog.jpg


samedi, 27 septembre 2014

Athlétisme, course sur route: le programme du week-end !

La saison internationale vient à peine de s’achever que c’est déjà reparti. Le Challenge d’Automne, organisé demain au stade de Parilly (Vénissieux), lance officiellement la saison 2014-2015 pour les clubs du département.

2013_0512Image0043.JPG

A priori, peu de performances sont à attendre de cette épreuve de reprise d’autant qu’elle n’est plus qualificative pour la Coupe de France des spécialités et des relais qui aura lieu cette année les 11 et 12 octobre à Vineuil (la qualification s’effectue à présent aux bilans de la saison). À noter que les lanceurs effectueront leur rentrée dès samedi à l’occasion d’une « compétition 4 lancers », également à Parilly. La vice-championne du monde et d’Europe du disque Mélina Robert-Michon, actuellement en vacances, fait évidemment l’impasse. Mais elle a prévu de faire son retour pour la Coupe de France où son club de Lyon Athlétisme a l’habitude de truster les podiums dans les épreuves de lancers.

Aujourd’hui : Compétitions 4 lancers au stade de Parilly (début des épreuves à 14h).2013_0512Image0112.JPG

Demain : Challenge d’Automne au stade de Parilly (début des épreuves à 11h).

Troisième édition des Foulées fleurinoises

Pour leur troisième édition, les Foulées fleurinoises devraient faire le plein ce dimanche. Alors que l’épreuve est limitée à 440 dossards, il n’en restait que six à saisir hier… Organisée autour de Fleurieux-sur-l’Arbresle, cette course a en effet de quoi plaire. Tracé sur les coteaux alentours, le parcours de 14 kilomètres (305m D +) traverse en particulier le domaine de la Tourette. L’épreuve fait depuis cette saison partie du Challenge des Monts Lyonnais dont c’est la 5e étape (sur 6).

Départ à 9h30 à la salle polyvalente de Fleurieux.

Renseignements sur www.ajc69.com

leprog.jpg

11:23 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 26 septembre 2014

Championnats du monde d'Athlétisme vétérans 2015: Devenir bénévole

 logo-593x270.jpg

Le comité d'organisation des championnats du monde 

 d'athlétisme vétérans (Lyon 2015), démarre sa 
 première opération de promotion "Devenez Bénévole"!

 Pour tout ceux qui souhaitent rejoindre le comité 
 d'organisation, n'hésitez pas à vous inscrire, sur 

ICI

17:00 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (1) |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 19 septembre 2014

Courir pour Elles : 80.000 euros contre le cancer

L’association Courir pour Elles a remis, ce mercredi matin, un chèque de 80 000 euros à quatre associations de lutte contre le cancer.

Courir-pour-Elles_image-gauche.jpg

Fidèle à elle-même, Sophie Moreau, la présidente – très active – de l'association Courir pour Elles n'a pas manqué de rappeler ce mercredi matin l'importance de la lutte contre le cancer. "On n'invente rien, les chiffres sont précis", a-t-elle martelé en lisant quelques extraits d'articles de presse. En effet, chaque année, 150 000 personnes meurent en France du cancer.

Une dernière édition 2015 au parc Lacroix-Laval

Après avoir remercié tous les bénévoles et les partenaires del'édition 2014, Sophie Moreau a annoncé que l'objectif était de rassembler 9 000 participantes le 24 mai 2015 pour la dernière fois au parc de Lacroix-Laval. Avec la mise en place de la métropole, l'édition 2016 de Courir pour Elles aura lieu au parc de Parilly. Quoi qu'il en soit, l'association souhaite continuer sa montée en puissance. "On ne va pas s'arrêter là. On nourrit de grandes ambitions", a confié la présidente devant un parterre d'élus du département du Rhône et de la ville de Lyon.

Un chèque de 80 000 euros a été remis à quatre associations (la Ligue contre le cancer 69, Europa Donna, Activ'ra et Ademas 69). Une partie de cette somme va également servir à financer le projet d'activités physiques adaptées de l'hôpital nord-ouest de Villefranche-sur-Saône.

Rouler pour Elles

Les 14 et 15 octobre, l'association Courir pour Elles convie les Lyonnaises au centre commercial de la Part-Dieu pour "Rouler pour Elles" (animations autour du vélo, espace information-prévention...). Renseignements sur le site www.courirpourelles.com

Lyon Capitale

16:41 Écrit par La Com dans Actualité, Coup de Coeur | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

mercredi, 17 septembre 2014

Ce dimanche à Salaise Sur Sanne

FLYER 2014087.jpg

17:40 Écrit par La Com dans Actualité, Course sur route | Commentaires (1) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 13 septembre 2014

MÉLINA ROBERT-MICHON. « Je ne suis pas arrivée au bout »

photo-afp.jpgAlors qu’elle en termine avec sa saison ce samedi à Marrakech, la vice-championne du monde et d’Europe du disque se projette à présent vers les JO de Rio.

Mercredi matin, Mélina Robert-Michon ouvre le container qui abrite ses disques au Parc de Parilly. « Dernier entraînement de la saison !, sourit-elle. Il était temps. »

La vice-championne du monde en 2013 à Moscou et d’Europe à Zurich cet été met un terme à sa saison ce samedi à Marrakech, à la Coupe continentale où elle sera associée à sa grande rivale croate Sandra Perkovic, sous le maillot de l’Europe. Un avant-goût de ce qui l’attend en 2015 aux Mondiaux à Pékin et surtout en 2016 aux JO de Rio.

Qu’est-ce que cela vous inspire de concourir en tandem avec Perkovic qui vous a battu à Moscou et à Zurich ?
On va faire une belle équipe ! Mais toutes les meilleures mondiales seront là, dont l’Américaine (Lewis-Smallwood) et l’Australienne (Samuels) pour qui c’est l’objectif de l’année. C’est un beau concours pour finir. Perkovic n’est pas la lanceuse avec qui j’ai le plus d’affinités. On ne se connaît pas beaucoup. Je la respecte parce qu’elle réalise une sacrée carrière. Elle est au-dessus. A Zurich, mon objectif était d’aller la chercher à 67 ou 68 m. J’en avais les capacités (65,33 m en finale) mais elle sort une performance historique (71,08 m). A moi de progresser.
Vous n’êtes pas comblée par votre saison ?

Il y a beaucoup de positif. Je ne suis pas déçue. Mais à Zurich, j’espérais une performance au-delà de mon record (66,28 m). Le concours a été difficile. Je me suis mis beaucoup de pression parce que je voulais montrer que ma médaille à Moscou n’était pas un accident. Ça m’est tombé dessus. Pour la première fois, j’étais attendue. Tous mes proches étaient là… Cela s’est ressenti pendant le concours. Finalement, j’ai savouré d’autant plus.

« Il me reste à trouver une motivation en meeting »

Cette médaille vous fait passer un nouveau cap…

Je sais maintenant que dans toutes les situations, je suis capable de m’en sortir. A l’avenir, je serai encore plus en confiance. C’est une arme de plus. Il me reste à trouver la motivation en meeting. Mais inconsciemment, ce qui se passe avant et après les championnats, je m’en fous.

L’affaire de dopage de Quentin Bigot et du manager des lancers Raphaël Piolanti vous a-t-elle également ébranlée ?
Beaucoup plus que ce que je pensais. C’est tombé au pire moment pendant le stage de préparation. Ça m’a touché parce que ce sont des gens que je côtoyais et que cela (le dopage, ndlr) va à l’encontre de ma vision du sport. On avait eu des discussions à ce sujet. Je l’ai vécu comme une sorte de trahison. Pour moi, on avait les mêmes objectifs, les mêmes envies… Ce qui m’a fait le plus de mal, ce sont les amalgames. On m’a même appelé en me disant : « Alors, votre entraîneur est en prison ? » Forcément, il y a eu de la suspicion sur mes résultats. Et ça, cela me met en colère.
Vous avez 35 ans. Vous fixez-vous une limite ?
Quand j’ai repris en 2011, c’était pour les JO de Londres et peut-être un an de plus. Finalement, depuis l’an passé, j’ai fait le choix de repartir au moins jusqu’aux JO de Rio. La motivation, l’envie, les résultats détermineront la suite. Pour l’instant, je me dis que ce serait dommage d’arrêter parce que je sens que je ne suis pas arrivée au bout de ce que je peux faire.
En vous remettant dans la peau de la Mélina de 2010, l’auriez-vous cru si on vous avait prédit ces deux médailles ?

Non. Mais, je travaillais pour ça et c’est ce que je voulais. Sans la coupure de ma grossesse en 2010, rien ne serait arrivé. Après, je suis repartie avec plus d’envie, reposée et avec un regard nouveau. Je savais qu’il ne me restait pas beaucoup de temps et je voulais en profiter au maximum.

Recueilli par Benjamin Steen

 

leprog.jpg


12:09 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme, Coup de Coeur | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 12 septembre 2014

Anne Marechet présidente de Lyon Athlétisme

top.01.gifSuite à la démission de Jean-Pierre Lacroix en mai dernier, le comité directeur, réuni mardi 9 septembre 2014, a nommé à l’unanimité, Anne MARECHET, présidente de Lyon Athlétisme pour un mandat de 2 ans.

Agée de 54 ans, Anne MARECHET est licenciée depuis 1975 à l’ASPTT Lyon puis à Lyon Athlétisme en tant qu’athlète de ½ fond puis en tant que dirigeante. 

Elue au sein de la Ligue d’Athlétisme Rhône-Alpes en charge de l’Antidopage, de la formation des délégués, escorte et référent Marketing et Développement, Anne MARECHET est également membre de la commission des jeunes du Comité Départemental d’Athlétisme du Rhône.

Anne MARECHET sera assistée dans ses fonctions par :

- Pierre HUGONNET, Président Délégué administratif et financier

- Mireille LYONNET, Secrétaire Générale

- Eric NALLET, Directeur Général

- Les membres élus du comité directeur

Lyon Athlétisme est très fier d’avoir, pour la première fois de son histoire, à sa tête, une femme d’expérience indiscutable et indiscutée.

18:13 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

jeudi, 04 septembre 2014

La Course des filles !

Courir ou Marcher à Brives Charensac en Haute-Loire sur 5km, c'est ce que vous propose mon amie Isabelle (à droite sur la photo) pour une course exclusivement féminine dont le but est de sensibiliser et informer sur le cancer du sein.

La totalité des bénéfices est reversée à la Ligue pour participer à la Recherche sur le cancer du sein (18 000 € remis lors de l'édition 2013 ).

Le site Officiel

La page Facebook

1403274006_media.jpg

10513436_676758259071102_6658787504299423650_n.jpg

16:15 Écrit par La Com dans Actualité, Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

dimanche, 10 août 2014

Loïck Peyron navigue 'Happy' !

IMG_4476 (1024x683).jpgLe navigateur baulois partira pour la Route du Rhum sur un bateau des années 1980, refait à neuf. Il se repérera à l'aide d'un sextant et d'une carte, en délaissant le GPS.

 

 

Malgré son jaune éclatant, le nouveau trimaran de Loïck Peyron n'a rien de clinquant. Et pour cause : il est délibérément délesté d'une grande quantité de sa technologie d'aide à la navigation.

À bord, un sextant repose sur des cartes maritimes. Le GPS ? Présent, mais pas souhaité. Le navigateur baulois explique son challenge pour la prochaine Route du Rhum : « Je veux refaire une Transat à l'ancienne. Ressentir le vertige de l'incertitude sur l'eau. Avoir le droit de me perdre. Et réapprendre à naviguer autrement. »

IMG_4481 (683x1024).jpg

La Route du Rhum, Loïck Peyron n'y participe pas pour la gagne. D'ailleurs, il en est sûr, il arrivera dans les derniers : « Mon trimaran ne dépasse pas une dizaine de noeuds. Je mettrai trois fois plus de temps que le premier arrivé. Et c'est tant mieux : la Route du Rhum, les meilleurs la parcourent en huit jours avec des bateaux très sophistiqués. »

Happy au Pouliguen

Son bateau, Happy, est un petit bout d'histoire à lui seul. Le modèle a été conçu au début des années 1980 par Walter Green, la star de l'architecture navale de l'époque. Le trimaran est passé de propriétaire en propriétaire, devenant une véritable caravane flottante. Il a été refait à neuf, dans le style des bateaux américains des années 1980 : simple et léger.

« Le but est aussi de respecter la culture maritime, de rendre hommage aux pionniers et au concepteur de ce bateau », affirme-t-il, fier de la bête, qui irradie de son jaune vif le port de La Baule - Le Pouliguen.

IMG_4484 (1024x683).jpg

Habitué des réseaux sociaux, Loïck Peyron alimentera une page Facebook avec quelques nouvelles et des dessins. En résistant à la tentation d'ouvrir l'application GPS de l'appareil. Le skipper baulois a tout de même prévu quelques systèmes de sécurité. Un homme à terre suivra sa trajectoire et le préviendra si la route envisagée semble dangereuse. Si le parcours devient trop difficile, un système de géolocalisation viendra remplacer le sextant. Pour l'instant, le bateau reste au port de La Baule - Le Pouliguen, une bonne partie de l'été. Il quittera parfois son port d'attache pour rejoindre La Trinité-sur-Mer. Puis, rendez-vous, le 2 novembre, pour le départ de la Route du Rhum, à Saint-Malo. Avec pour seul objectif de finir la course.

Source: http://www.ouest-france.fr/avec-happy-loick-peyron-veut-naviguer-autrement-2728654

Facebook: https://www.facebook.com/loickpeyron

19:51 Écrit par La Com dans Actualité, Autre Sport | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

mercredi, 09 juillet 2014

Tour du Léman en fauteuil : le défi de Manon Doyelle

10380420_1442620402653338_2015093655210497153_o.jpgL‘idée de ce défi sportif était née en 2010, peu de temps après que la maladie a fait perdre à Manon Doyelle l’usage de ses jambes. « Mais je n’acceptais pas mon état à ce moment-là, » avoue la jeune femme.

L’été 2013, elle passe quelques jours au Centre olympique de Lausanne afin de faire des recherches pour son mémoire dans le cadre d’un Master en médiation. Une table lui est réservée quelques jours. En face d’elle, une baie vitrée donnant sur le Léman. « Ce fut le déclic. Le 14 juillet 2013, en me levant, j’ai accepté mon handicap et j’ai décidé de faire le tour du lac en fauteuil roulant. C’est un cadre tellement magnifique, » explique-t’elle.

En cadeau d’anniversaire

Ce projet va se concrétiser du 11 au 15 juillet prochain. Un challenge symbolique : le départ et l’arrivée se feront au Musée olympique de Lausanne et le marathon se conclura le jour même des 25 ans de Manon. « Tout s’est accéléré, en partie grâce à ma victoire en octobre à l’appel au projet “Réalise ton rêve sportif” d’EDF, qui a amené un apport financier. ». Outre cet aspect, la compagnie lui offre également un parrain et pas des moindres : Tony Estanguet, seul athlète français à avoir gagné trois médailles d’or dans trois jeux différents. Elle a également démarché d’autres partenaires qui lui ont permis de s’acheter, entre autres, un fauteuil d’athlétisme.

Si la jeune femme a toujours été passionnée de sport, elle n’a commencé les entraînements qu’en août dernier. Elle n’a ainsi eu que dix mois pour se préparer. « J’ai fait des repérages en janvier sur les bords du lac, sinon je m’entraîne à Bron, au parc Parilly. Mais j’ai des gens sur place qui vérifient les routes pour moi, bénévolement, car ils ont eu un véritable coup de cœur pour mon projet, » indique Manon Doyelle, reconnaissante envers toutes ces personnes qui ont permis de rendre son rêve concret.

Un défi et un projet au bout de la route

Elle roulera tous les matins, entre 8 et 12 heures. « Après, tout dépend de l’état dans lequel je serai et de la météo. Je n’ai jamais fait cinq jours de marathon, donc… » précise-t-elle avec un sourire. Et personne n’ayant à ce jour réalisé ce tour du lac en fauteuil, aucun élément de comparaison n’est possible.

Un périple compliqué donc. « Surtout que je traverse deux pays, donc deux différentes législations ! » s’amuse Manon. Suivant les routes, il lui faudra ainsi être encadrée de voitures ou de cyclistes. Le terrain offrira également quelques défis, puisque Manon Doyelle ne roulera pas uniquement sur du béton et que descentes et montées ne manqueront pas de rendre son challenge plus ardu. Elle passera la nuit du 12 au 13 juillet à Thonon, seul arrêt français. « Et je n’ai reçu mon fauteuil que fin juin, directement des USA. Avant, je me suis entraînée avec celui qu’on m’a prêté, qui sera le fauteuil de remplacement si j’ai un problème avec l’autre. »

Un planning serré qui ne lui fait pas froid aux yeux, au contraire. « J’aime les défis. Et ce sport, qui mêle à la fois force et technique, me plaît énormément ! Dès septembre, je vais essayer d’intégrer une équipe pour continuer le handisport dans le cadre des championnats nationaux et internationaux. »

À côté de ce projet intitulé « Léman 2014 », Manon a créé une association « Eau tour de Manon ». Celle-ci a plusieurs objectifs. Premièrement, être à l’origine de nouveaux challenges. « J’ai envie de faire d’autres marathons, toujours autour de lacs ou sur des îles » En effet, à travers ces courses, Manon Doyelle aimerait à la fois mettre en valoir un territoire particulier tout en faisant parler du handicap.

Ce dernier aspect lui tient très à cœur. Toujours dans le cadre de son association, elle a lancé un autre projet, plus civique. « Je vais en septembre agir dans les écoles, surtout chez les tout petits. En emmenant ma fille de bientôt 4 ans à l’école, je remarque que ses camarades posent beaucoup de question, me demandent si je suis en poussette ou en vélo. Je veux sensibiliser les très jeunes, qui seront les adultes de demain, et surtout dédramatiser le handicap. » annonce Manon, regrettant que les actions soient surtout menées dans les collèges et lycées.

La jeune femme recherche en parallèle un travail, idéalement dans l’organisation d’événements culturels ou sportifs. Depuis toute jeune, elle a participé et créé des associations, et la maladie ne lui a pas du tout donné l’envie d’arrêter.

Son association n’a pas pour seul objectif de sensibiliser le très jeune public et de soutenir le handisport. Elle voudrait aussi être une oreille attentive pour les personnes se trouvant en situation de handicap physique. « J’aurais aimé avoir quelqu’un à qui parler » regrette Manon « Ce n’est pas toujours facile d’évoluer dans un monde de valides en étant handicapé. Assis sur un fauteuil, on n’a pas la même manière de voir les choses ! ».

Manon ne manque pas de projets. Et, pour cause : elle ne voudrait pas se retrouver sans rien à faire une fois Léman 2014 terminée. « Même si je compte bien m’accorder quelques semaines de vacances avec mon mari et ma fille ! ».

Maxime LOEB M. L. pour Le Dauphiné

Photo Julien Rambaud

Le site officiel et la page facebook 

samedi, 05 juillet 2014

Décines en forme le 10 juillet : inscrivez-vous !

La journée du jeudi 10 juillet sera placée sous le signe du sport et de la santé. Seul ou en famille, sportif régulier ou occasionnel, venez découvrir et vous initier à différentes pratiques sportives, au travers d'animations menées par les élèves de FormaSPORT, en partenariat avec des associations locales. Rendez-vous à partir de 14h, au parc des sports Raymond Troussier.

Affiche DECINES EN FORME.jpg

Demandez le programme !

  • 14h - 17h : ateliers gratuits de découverte "forme et santé", pour tous : rameur, marche nordique, test endurance, stretching, renforcement musculaire, fitness, nutrition, massages, ostéopathie...

  • 17h - 19h : "Découverte Fitness" pour tous (sur inscription : payant)
      - 17h - 18h : Zumba session découverte

      - 18h - 19h : STEP débutant

  • 19h - 22h30 : "Convention Fitness" pour pratiquants confirmés et professionnels de la forme (sur inscription : payant)
  •   - 19h - 20h15 : MasterClass Zumba
      - 20h15 - 21h15 : STEP confirmé
      - 21h15 - 22h30 : LIA confirmé

Inscriptions

Pour les ateliers sur inscription (payants), réservations au 04 78 39 08 59, ou par courriel : adeline.matera@formasport.fr, ou en ligne sur www.lesportif.com.  

11:34 Écrit par La Com dans Actualité, Autre Sport, Coup de Coeur | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

mercredi, 02 juillet 2014

Frédéric Augagneur nous a quittés

C'est avec une grande tristesse que nous apprenons le décès de Frédéric Augagneur.

Figure incontournable de l'athlétisme dans son club du CA du Roannais et dans la Loire, c'est un passionné et un grand serviteur de notre sport que nous perdons.

Sincères condoléances à sa famille et à ses très nombreux amis.

Frédéric à la coupe de France au stade du Rhône en 2012.

Il était aussi un grand entraîneur.

2012_1014Image0097.JPG

18:03 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 28 juin 2014

A Radio Parilly on construit l'avenir...!

RADIO PARILLY.jpg

09:49 Écrit par La Com dans Actualité, Coup de Coeur, Radio Parilly | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

mercredi, 18 juin 2014

Le Lyonnais Labourel en Bleu

Florian Labourel (Entente Sud Lyonnais) a été appelé ce mercredi en équipe de France pour remplacer le recordman de France du saut en hauteur Mickaël Hanany, blessé, lors du championnats d’Europe par équipes (21-22 juin à Braunschweig en Allemagne).

2012_1013Image0333.JPG

À 24 ans, l’étudiant à l’Insa de Lyon (1,88m) va connaître sa première sélection internationale chez les seniors.

Ancien décathlonien, il s’était spécialisé dans les sauts en longueur et en hauteur depuis quatre saisons. Vice-champion de France en salle l’hiver dernier, il a depuis confirmé en battant son record personnel vendredi dernier à l’Envol trophée à Pierre-Bénite (2,22m, 2e performance française de la saison). 

Benjamin Steen

18:32 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 14 juin 2014

Mélina, Floria, Manu au programme du week-end !

400m : Guei à New York

Une semaine après avoir réalisé les minima pour les championnats d’Europe de Zurich en s’imposant sur 400m au meeting d’Hengelo en 51’’80, Floria Guei court ce samedi le meeting Ligue de Diamant de New York. Engagée dans la même course que la championne du monde britannique Christine Ohuruogu, la Brondillante entend se rapprocher des 51’’00.

2013_0512Image0006.JPG

Robert-Michon en vedette à Roanne

Mélina Robert-Michon (Lyon Athlé) est la principale tête d’affiche du meeting Elite de la Ligue Rhône-Alpes organisé ce samedi au Stade Malleval de Roanne. La vice-championne du monde du disque y arrive en forme ascendante après avoir lancé à 63,65m à Eugene puis à 63,08m à Oslo.

100m : Biron pour un chrono à Genève

Emmanuel Biron (ESL), qui n’a plus couru depuis sa victoire sur 100m à Forbach (10’’47) le 25 mai, dispute aujourd’hui le meeting de Genève. En jeu, sa sélection pour les championnats d’Europe par équipes la semaine prochaine à Braunschweig (Allemagne) avec le relais 4x100m.

10:57 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

jeudi, 12 juin 2014

Galais, Métayer et Salut aux championnats de la Méditerranée espoir

Jennifer Galais, victorieuse jeudi du 200m du meeting de Bonneuil (23’’56; -0,1m/s), a été retenue en équipe de France pour les Championnats méditerranéens espoirs (14-15 juin à Aubagne). La sprinteuse décinoise sera alignée sur 200m, 4x100m et 4x400m. Elle sera accompagnée par les lanceuses de Lyon Athlétisme Caroline Métayer (poids et disque) et Aline Salut (marteau).

IMG_9274.JPG

A noter également les sélections de Gaetan Manceau (CA du Roannais, 800m) et de Joris Chapon (Coquelicot 42, hauteur).

En savoir plus sur le site officiel

19:45 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 07 juin 2014

Meeting de Décines : le MNEL hausse le ton !

10389646_749700298403352_3816172896295237835_n.jpgPour sa quatrième édition, le meeting national de l’est Lyonnais (MNEL) s’offre ce samedi une belle soirée de demi-fond avec six courses de haut niveau. Epreuve phare de la réunion organisée au Stade Troussier de Décines, le 5000m hommes. Le Kenyan Benjamin Kipkurui (Aix-les-Bains), son compatriote Eliud Sugut (Décines) ou encore Sofiane Boulekouane (Firminy), Mounir Hsain (Athlé’form 42) et Fernando Da Silva (Lyon Athlé) peuvent viser de gros chrono avec l’aide d’un lièvre de luxe : Onesphore Nkunzimana. Le 1500m promet également en présence de Benoit Calandreau (Centre Isère) et d’Abdelkader Baktache (Aix-les-Bains), tout comme le 800m avec le Roannais Gaëtan Manceau. La réunion sert enfin d’épreuve de sélection pour les championnats du monde junior (22-27 juillet à Eugene, Etats-Unis) sur 3000m femmes avec l’athlète de l’Ain Marion Joly-Testault au départ.

> Meeting national de l’Est Lyonnais, aujourd’hui au stade Raymond Troussier à Décines. 15h15 : début des épreuves interrégionales ; 20h : 800m hommes ; 20h15 : 1500m femmes ; 20h35 : 1500m hommes ; 20h55 : 3000m steeple femmes ; 21h15 : 5000m hommes ; 21h35 : 3000m femmes.

leprog.jpg

 

07:48 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu