compteur

Avertir le modérateur

mercredi, 07 janvier 2015

Lemaitre, Robert-Michon et les autres en Afrique du Sud

1828786_6_5214_pres-d-un-millier-d-athletes-etrangers_eb61b10edef532b21f901841ec0862c3.jpgLa plupart des athlètes internationaux de la région se sont envolés ce lundi pour l’Afrique du Sud. Christophe Lemaitre (sprint), Emmanuel Biron (sprint), Adrien Clemenceau (400m haies), Guillaume Adam (demi-fond), Kevin Campion (marche), Jennifer Galais (sprint), Floria Gueï (400m), Elea Mariama Diarra (400m) et Estelle Perrossier (400m/800m) ainsi que le manager national des relais Djamel Boudebibah séjourneront entre deux et trois semaines avec le reste de l’équipe de France (90 athlètes en tout !) dans le centre d’entraînement de Potcheftroom. Mélina Robert-Michon (disque) fait aussi partie du voyage mais elle ne partira que ce vendredi avec son coach Serge Debié.

60m haies : pas de salle pour Darien

Privé de saison estivale pour cause de virus du Chikungunya, Garfield Darien a repris sans problème l’entraînement. « Il est aussi bien, sinon mieux, que l’an passé à la même époque », estime son père et coach Daniel Darien après un stage à San Diego (États-Unis). Le hurdler lyonnais, médaillé de bronze aux Mondiaux en salle 2014 à Sopot, a cependant décidé de ne pas courir sur 60m haies cet hiver pour mieux se concentrer sur la saison en plein air.

B.Steen

leprog.jpg

16:52 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

jeudi, 01 janvier 2015

Voeux 2015

2015 verra l'arrivée d'un pigiste pour ce début janvier mais c'est son papa qui sera encore à la tête de l'entreprise Radio Parilly avec l'aide de madame pour certaines occasions.

Je vous souhaite d'être toujours aussi nombreux à visiter ce blog en 2015.

Merci à tous

184 220 visites en 2014 (moyenne 505 par jour)

141122Confluence.jpg

11:44 Écrit par La Com dans Actualité | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

jeudi, 18 décembre 2014

Envol Trophée: La version hivernale !

10846260_819440038097621_1447013120370636488_n.pngLa première édition de l'Envol Trophée Hivernal se tiendra ce vendredi 19 décembre à la Halle Stéphane Diagana de Lyon.

8 concours sont au programme: longueur,  triple saut, hauteur et perche, pour les hommes et pour les femmes.

B4axziCCAAEdD3p.jpg

Venez encourager les athlètes sur ce meeting qui lance la saison hivernale d’athlétisme!Sont attendus:

-          La recordwoman de France de triple saut Teresa Nzola Meso Ba

-          Haoua Kessely, plusieurs fois championne de France Elite en salle de triple saut et de saut en longueur

-          Raihau Maiau et Guillaume Victorin au saut en longueur               (respectivement 7,96m et 7,91m en 2014)

-          Vincent Favretto au saut à la perche (record à 5,70m)

-          Abdoulaye Diarra et Florian Labourel au saut en hauteur

La Page Facebook

 

Satellite (2).gif

ENTREE

- L’entrée est gratuite pour les licencies ffa.

- Pour le public l’entrée est à 2 euros

16:30 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 13 décembre 2014

CROSS DU MAMELON. Un beau plateau est attendu à Décines

IMG_2905.JPGLa saison de cross se poursuit ce dimanche à Décines avec le traditionnel cross du Mamelon qui soufflera cette année sa 44ème bougie.

L’épreuve se déroule sur le terrain du Sablon, le long de la Rocade Est.

Après le cross des Myriades il y a 15 jours, le cross du Mamelon devrait encore réunir un gros plateau d’athlètes de tout âge et de tout niveau sur un terrain sinueux et vallonné, particulièrement apprécié des coureurs.

«Je ne me fais pas trop de soucis quant à la participation car c’est le plus vieux cross du département et les athlètes ont leurs habitudes ici et apprécient vraiment ce parcours » indique Guillaume Schroll, le nouveau président du Décines Meyzieu Athlétisme, qui espère que les coureurs du club comme Hsain, Sugut, Masciotra ou Kosgei seront au rendez-vous pour offrir un spectacle de haut vol.

Infos pratiques :

Accès au cross par la rue du Sablon à Décines.

Début des épreuves à 10h20 avec le cross pour Tous, suivi des épreuves pour les Ecoles d’athlétisme, les poussin(e)s, Benjamin(e)s, Minimes, Cadet(te)s puis les courses Juniors Espoirs, Séniors et Vétéranes à 14h40 et Espoirs Seniors à 15h10.

leprog.jpg

Inscriptions le jour de la course.

En savoir plus

jeudi, 11 décembre 2014

Championnats du monde vétérans à Lyon: Le programme !

logo-wmac.pngIl aura fallu du temps et de l’énergie pour pouvoir enfin présenter le programme des compétitions des Championnats du Monde d’Athlétisme Masters Lyon 2015, validé par la World Masters Athletics (WMA).

L’objectif principal était de permettre une répartition homogène des disciplines sur les 4 stades de compétitions.

Les horaires seront proposés dans un deuxième temps, lorsque le nombre de participants sera connu (juin 2015).

N’oubliez pas que chaque inscription bénéficie encore d’une réduction de 5 % jusqu’au 31 décembre 2014… c’est le moment d’en profiter !

15:41 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (4) |  Facebook |  Imprimer | |

mercredi, 03 décembre 2014

Guillaume Schroll à la tête du Décines-Meyzieu Athlétisme

Guillaume Schroll (42 ans) a été élu lundi soir président de Décines-Meyzieu Athlétisme.

1052161_10201947860760619_110411513_o.jpg

Athlète, puis entraîneur, dirigeant et organisateur au sein du club, ce chef d’une entreprise de formation spécialisée dans le sport (Formasport) prend la succession de Bernard Durousset qui ne souhaitait pas prolonger son mandat. Le club décinois, qui évolue en Nationale 2, compte à ce jour près de 300 licenciés.

17:45 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 29 novembre 2014

CROSS DES MYRIADES : Nizigiyimana en terrain conquis

IMG_1073.JPGDouble vainqueur du cross de Saint-Priest en 2011 et 2012, le Burundais de l’équipe de la Légion étrangère sera ce dimanche le grand favori, malgré de récents résultats en demi-teinte.

Depuis qu’il a rejoint l’équipe de la Légion étrangère, Ezechiel Nizigiyimana avait disparu de la région. Deux ans après son second succès consécutif au cross des Myriades en 2012, le Burundais va faire son retour à Saint-Priest demain. Sur un tracé qu’il maîtrise à la perfection, l’ancien athlète de l’Asvel Villeurbanne partira avec une immense pancarte de favori dans le dos, même si ses derniers résultats (13e de Marseille-Cassis) n’ont pas le lustre de ce qu’ils furent en 2012 (1er des 20km de Paris).

Il aura à surveiller ses compatriotes Onesphore Nkunzimana (également double vainqueur des Myriades en 2009 et 2010) et Eric Niyonsaba. Mais la menace devrait davantage venir du récent champion de France de semi-marathon James Theuri, du Kenyan Abdel Maina Ndemi ou encore de l’Éthiopien Bechere-Tura Kumbi, deuxième la semaine dernière des 10km de Vénissieux. À suivre aussi le Russe Andrey Minyakov et le Lyonnais Guy Rouania, actuellement en grande forme.

Côté femmes, les Russes Kristina Danylenko et Marina Kovalova sont annoncées, mais les Burundaises Francine Niyionizigiye et Godelieve Nizigiyimana devraient être difficiles à lâcher. Les chances régionales seront défendues par la Grenobloise Magali Bernard, la Décinoise Hélène Guet et la Lyonnaise Anne-Sophie Vittet.

IMG_0797.JPG

> Le cross des Myriades, ce dimanche au stade Mendès-France de Saint-Priest.

Début des épreuves à 9h30. Cross des As femmes à 15h00. Cross des As hommes à 15h30.

Le Programme

Les principaux engagés

 

10553757_815935988448026_1895580870540311589_o.png

 

10749900_815936115114680_3496904161504227075_o.png


B.Steen

leprog.jpg

samedi, 22 novembre 2014

FOULÉE VÉNISSIANE DIMANCHE. Excès de vitesse à prévoir

dimanche-23-novembre-2014-09-00-00-Sport-35eme-Foulee-venissiane-2014_article.pngC’est du jamais vu à la Foulée vénissiane. Les inscriptions ont dû être stoppées dès jeudi après que les 1750 dossards prévus par les organisateurs ont tous trouvé preneurs… Du coup, de nombreux élites se sont retrouvés le bec dans l’eau. Dommage pour eux car c’est l’un des 10km (et semi-marathon) les plus rapides de la région. Mais l’épreuve tracée principalement dans les allées du Parc de Parilly (en sens inverse cette année) pourra quand même compter sur un plateau de tout premier choix.

Sur le 10 km, ce sera très dense en présence de l’Éthiopien Bechere Tura Kumbi et de Guillaume Adam (5e des championnats de France élites de 1500m) qui vient de courir en 29’31’’ à Lausanne. À suivre aussi, le Kenyan de Décines Daniel Kosgei et ses partenaires d’entraînement Othmane Hsain, Samir Tatah et Mounir Akbach. À signaler chez les femmes la présence de l’internationale de course en montagne Christel Dewalle et de la Lyonnaise Anne-Sophie Vittet actuellement en grande forme. Sur le semi-marathon, peu de surprise à attendre puisque le Kenyan de Décines Eliud Sugut (2h14’57’’ au marathon de Rennes et vainqueur du semi de Beaune) est au départ.

IMG_9657.JPG

Foulée vénissiane, dimanche. 10km à 9h00 et semi-marathon à 9h25.

B.Steen

mercredi, 19 novembre 2014

DÉCÈS D’ALAIN GILLES. Une légende s’en est allée…

title.jpgLe joueur emblématique de l’ASVEL, l’un des meilleurs basketteurs français de l’Histoire, est décédé hier à l’âge de 69 ans.

«Alain Gilles est né avec le basket, pour le basket ». C’est ainsi qu’André Vacheresse l’avait décrit dans sa préface d’un livre (1) intitulé tout simplement : « Alain Gilles, monsieur basket ». L’autre surnom de ce surdoué, c’était « Gillou ». Voilà, les deux facettes de ce type éternellement barbu, qui a traversé la vie en dribblant les conventions et parfois les convenances, sont résumées dans ces deux alias.

Un talent pur comme un diamant

Côté cour, monsieur basket, côté jardin, Gillou. Le sportif a été longtemps, très longtemps, le meilleur joueur de l’histoire du basket français. Il a quand même fallu un Antoine Rigaudeau pour oser la comparaison, et un Tony Parker pour refaire le match. Un précoce lancé chez les grands à quinze ans et huit mois, mais qui a aussi procédé à la vendange tardive d’un titre à 39 ans, en signant une entrée évidemment décisive en finale de la Coupe de la Fédération 1984.

10665882_10154826258780640_1963863617665463383_n.jpg

Un talent pur comme un diamant, qui a écrit des pages de légende en offrant à l’ASVEL le titre de champion de France le plus improbable en ayant gagné à lui seul sept fins de matches dans une seule saison, à une époque où on ne parlait pas de money time.

Parce qu’on parlait peu anglais et argent dans le basket de Monsieur Alain Gilles. On ne parlait pas non plus énormément de diététique ou d’hygiène de vie, pourtant les matches duraient trois mi-temps à cette époque.

« S’il ne fut pas toujours un modèle, pour un sportif de haut niveau s’entend, par sa façon d’appréhender les (bonnes) choses de la vie, il reste un merveilleux souvenir pour ceux qui ont eu le bonheur de le connaître sur un terrain » avait écrit Serge Galichet (2), le journaliste qui connaît le mieux la carrière et la vie d’Alain Gilles pour l’avoir suivi depuis ses débuts.

Gillou a gardé toute sa vie une humeur de gamin espiègle. Pourtant, la vie qui lui a certes offert un don exceptionnel, ne lui a pas toujours fait de cadeau. Mais au crépuscule de sa carrière de joueur, quand survient ce qu’un sportif de haut niveau ressent comme la mort de sa première vie, il a eu ce regard lucide sur sa carrière, encore dans le livre qui lui était consacré (2) :

« Ma réussite a dépendu aussi de rencontres opportunes. Je n’en citerai que deux : André Vacheresse et le président de l’ASVEL, Raphaël de Barros. J’ai sans doute eu tort de croire que tout m’était ouvert, que tout m’était permis, parce que j’avais réussi à maîtriser le basket. Je m’en suis finalement bien tiré. Mais je ne crois pas être un modèle pour les jeunes dans la première partie de ma vie. Jeunes qui rêvez de mener une carrière sportive comme la mienne, n’oubliez surtout pas d’avoir un métier et une place dans la vie, c’est plus important que tout » conseillait-il.

Il ajoutait aussi ceci : « il y a autre chose, difficile à définir : le besoin de liberté, d’indépendance d’un jeune garçon, qui sent et qui voit que l’on s’attache à ses faits et gestes, dans le cas particulier, à ses performances ». Alain Gilles se cachait derrière cela, mais il fallait juste le savoir, et alors, on était invité à rencontrer Gillou, qui fut aussi un champion de l’amitié.

(1) « Alain Gilles, monsieur basket », éditions Alta, par Philippe Vourron, alors chef du service des sports du Progrès.

(2) « La Vie en Vert » chez Horvath.

Philippe Perroud

leprog.jpg

Quelques liens:

Site de l'ASVEL

Des photos du Pogrès

Une vidéo


10:07 Écrit par La Com dans Actualité, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 15 novembre 2014

500 « irréductibles » ce samedi soir à Sathonay

10734160_842896605741769_5990994575451357725_n.jpgPlus de 500 coureurs sont attendus ce samedi soir (17 h 00) au départ de la 7e édition de la Course des Irréductibles à Sathonay village.

Deux parcours accidentés de 22 km et 13 km (sur des boucles de 4 500 m et 8 800 m) sont proposés aux participants de cette épreuve nocturne disputée au profit de l’association caritative des Sourires de Niongono.

À noter la présence sur le 13 km du recordman de France du décathlon Christian Plaziat et de la championne d’Europe du 4x400m Estelle Perrossier (en photo), marraine de l’épreuve.

Plus d'infos

IMG_6209.JPG

IMG_6345.JPG


dimanche, 09 novembre 2014

Carnet Rose !

389535_10151050566725015_1694606465_n.jpg

Notre amie Diana Mendes m'annonce la naissance de June Sunshine ce mercredi

Une petite future coureuse de 2.8kg.

Félicitations à Diana et Jean-Michel



17:25 Écrit par La Com dans Actualité, Coup de Coeur | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 08 novembre 2014

Claire Perraux et Eliud Sugut aux Foulées majolanes

1538889_623873224399663_418489294123867286_n.jpgGros plateau dimanche matin au départ des Foulées majolanes à Meyzieu. La championne de France du 3000m steeple Claire Perraux est annoncée sur le 5km, tout comme Julien Masciotra et Othmane Hsain ou encore Brice Etes. Sur le 10km, Eliud Sugut,

IMG_6545.JPG

récent 3e du marathon de Rennes (2h14’57’’), sera au départ face à Daniel Kosgei et Richard Musagirije.

Départ à 9h30 (5km) et 10h15 (10km), chemin du gravier blanc à Meyzieu. 300 coureurs sont attendus. Inscriptions possibles sur place (10 et 15 euros).


Ouverture à la Bachasse

Première manche de la Coupe du Rhône de cross, le cross de la Bachasse à Oullins ouvre ce dimanche la saison.

Début des épreuves à 10h20.

TRAIL LUT BY NIGHT

P4060020.JPGLa nuit aussi leur appartient

Déclinaison nocturne du Lyon Urban Trail créé en 2007, le LUT by night va réunir la nuit prochaine plus de 4 000 concurrents pour sa première édition.

La scène se déroule le 22 février 2013. Il fait si froid que les bouches crachent de la fumée. A cheval sur les collines de Fourvière et de la Croix-Rousse, une grosse centaine de coureurs à pied s’amuse à monter et descendre les escaliers et les ruelles des vieux quartiers de Lyon, encore et encore, jusqu’au bout de la nuit. Ils participent aux « Milmils », une organisation « pirate », sans chrono ni déclaration en préfecture, à la fréquence très aléatoire. Le but du jeu : courir jusqu’à ce que le GPS indique 1 000 m de dénivelé positif en cumulé…

Une bonne occasion de tester les frontales avant la SaintéLyon

Créé il y a quinze ans par deux anciens spécialistes des raids-aventure, Pascal Lillaz et Arnaud Borron, ce concept aussi « foutraque » qu’avant-gardiste avait déjà inspiré l’agence Extra Sports quand la société organisatrice de la SaintéLyon avait imaginé le Lyon Urban Trail (LUT) en 2007. Accompagné à ses débuts d’un certain scepticisme, ce format, a priori tout en contradictions, a depuis rencontré son public (7 000 engagés en 2014) et essaimé partout dans le monde au point que des équipementiers ont créé des gammes spécifiques de chaussures. Présents cette nuit-là dans le peloton des « Milmils », les dirigeants d’Extra Sports se laissent séduire : pourquoi ne pas décliner désormais le LUT en version nocturne ?

« En fait, on y pensait depuis longtemps mais on n’osait pas se lancer », précise Romain Houze de la société lyonnaise qui ne pouvait passer à côté de l’opportunité de « mixer » le terrain du LUT avec les jeux de lumières de la SaintéLyon. Sauf que l’effervescence de la vie nocturne lyonnaise a de quoi effrayer. Passe encore de réunir des milliers de coureurs place de Terreaux le dimanche à 8 heures du matin pour le LUT classique. Mais difficile d’imaginer la cohabitation des runners et des « teufers » à la nuit tombée un samedi soir !

Sauf à contourner le problème en évitant le secteur de la Croix Rousse et de la Presqu’Île, ce qui laisse tout de même un beau terrain de jeu sur les innombrables liaisons entre les quais de Saône et le haut de la colline de Fourvière, ou encore en s’aventurant du côté de Sainte-Foy-lès-Lyon.

Classement « anecdotique »

Pour le lancement, ce samedi soir, deux parcours sont proposés : un 14,5 km (550 m D +) et un 24 km (800 m D +) où la lampe sera nécessaire pour y voir clair car c’est évidemment les coupe-gorge les plus sordides qui ont la priorité. Ambiance et points de vue garantis !

D’ailleurs, alors que la jauge avait été fixée à 3 000, les organisateurs ont dû revoir la taille il y a un mois en s’apercevant qu’ils explosaient les compteurs : « On était déjà complet, explique Romain Houze. Du coup, on a fait en sorte de pouvoir accueillir 1 000 personnes de plus. » Pour la grande majorité, qu’importe s’il y a un chrono et un classement au bout. « La course est presque anecdotique, confirme l’organisateur. C’est à peine si on fera un petit podium. » Contrairement au LUT de printemps, peu de cadors font de toute façon le déplacement. Mais pour les plus pointus, à pile un mois de la SaintéLyon, c’est quand même une bonne façon de tester sa frontale.

Benjamin Steen

Stuck en test

 

A un mois de la SaintéLyon, le traileur des Monts d’or dispute au LUT by night sa dernière course de préparation.

IMG_9018.JPG

Yoann Stuck ne s’en cache pas : il a la SaintéLyon dans le viseur. Après un été passé dans les Alpes (7e de la 6000D et 17e de la CCC), le lauréat du trail des Cabornis 2014 s’applique depuis la rentrée à gagner toutes ses courses de préparation. Seule exception, une deuxième place au trail des Trois-Monts à Limonest. Sinon, il s’est imposé au Trail de Roche (31 km), à la Course des neuf clochers (24 km) et enfin à la Val Lyonnaise (26 km)… A un mois du raid nocturne dont il a pris la 13eplace l’an dernier, il accroche un dernier dossard ce samedi soir pour le LUT by night sur 24 km. « J’avais prévu initialement de faire le marathon Nice-Cannes, explique-t-il. Comme ma compagne est enceinte, on a préféré ne pas bouger. Le LUT s’intègre bien dans ma préparation pour la SaintéLyon puisqu’il faut engager un gros travail de vitesse. Hormis la partie sur Fourvière, j’ai l’impression qu’il faudra beaucoup courir, notamment du côté de Sainte-Foy-les-Lyon. Mais on verra l’état des jambes : en ce moment, je fais beaucoup de volume à l’entraînement. Je ne sais vraiment pas ce que ça va donner. Et de toute façon, il faudra faire attention sur les marches si c’est glissant. »

A priori, ça ne se bousculera pas à ses côtés. Seul adversaire annoncé, le Lyonnais Sébastien Hours devrait lui offrir un très bon point de repère.

10:48 Écrit par La Com dans Actualité, Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

mardi, 04 novembre 2014

Marc Sarat: Le murmure des crocus, une belle idée cadeau.

IMG_7209.JPGVous l'avez croisé marchant,courant ou jury sur les compétitions du département. Mais il possède aussi un autre talent..

Né en 1956, Marc Sarat a toujours dessiné. C’est en gribouillant qu’il est devenu gribouilleur-croqueur. La rue lui a appris le compromis entre vitesse et qualité du résultat. Dessiner est pour lui une nécessité, une manière d’appréhender le monde. Sous son crayon, trait après trait, l’environnement et ces objets se mettent en place et Marc trouve surtout la sérénité.

Ce carnet de voyage comporte 82 dessins tous réalisés « in situ », c’est-à-dire DEHORS… que ce soit dans la nature ou dans la ville, sur les quais bretons ou dans les calcaires du Vercors, sur les pontons du Québec ou dans les criques de Turquie . « Sur le tabouret d’un gribouilleur » est le sous-titre car le commentaire de chaque dessin vous emportera au plus près de la création. Dans la poussière d’une masure lézardée ou à l’ombre de l’imposant porche d’une cathédrale, le contexte dévoile un choix toujours en marche. Choix du motif, choix des techniques, choix du cadrage. Au pied d’un majestueux séquoia ou assis dans l’arrière-boutique d’une brocante, le choix vise la priorité du REPORTAGE. Rendre-compte d’un patrimoine construit ou naturel. Mémoriser et construire le monde de dessin en dessin.

Comment acheter Le murmure des crocus ? On glisse un chèque de 24 euros dans une jolie enveloppe en donnant son adresse pour recevoir son exemplaire par la poste. Et le tour est joué.

10700199_941359062544239_36282121366953268_o.jpg

Le stade des Lumières

 

1548058_874602165886596_4269918235901005641_o.jpg

 

1522243_716208098474044_7379432617433955178_n.jpg


19:45 Écrit par La Com dans Actualité, Coup de Coeur | Commentaires (1) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 03 novembre 2014

Décès de Jean Ditadian

Gérard Palestra nous informe de la disparition de

JEAN DITADIAN,

ancien coureur de l'AAAL et figure de Parilly,

 cérémonie le jeudi 6 Novembre à 15h30 au crématorium de Bron (à confirmer)

17:03 Écrit par La Com dans Actualité | Commentaires (1) |  Facebook |  Imprimer | |

dimanche, 19 octobre 2014

Floria Guei rejoint l'ESL !

Héroïne des derniers championnats d’Europe d’athlétisme à Zurich, Floria Gueï va quitter le club de Lille Métropole Athlétisme pour signer à l’Entente Sud Lyonnais. 

IMG_7526.JPG

La spécialiste du 400m, qui avait fait sensation en réalisant une incroyable remontée de la 4e place à la médaille d’or, s’entraînait déjà depuis 2012 à Bron avec Djamel Boudebibah. La note de son transfert (15 600 euros) sera réglée par un sponsor du club.

10:28 Écrit par La Com dans Actualité, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 18 octobre 2014

Lyon Extra Race, l’extra crasse

Plus de 3 500 participants sont attendus dimanche, sur la piste de 4x4 d’Eurexpo transformée en parcours du combattant ultra-boueux jalonné de 18 obstacles.

photo-richard-mouillaud.jpg

Photo: Richard Mouillaud

C’est un terrain vague coincé entre Eurexpo (Chassieu), l’aéroport de Bron et les carrières d’une société de travaux publics. Il sert de temps en temps à tester des 4x4 en marge de salon automobile. À J-3 avant la première édition de la Lyon Extra Race, difficile d’imaginer que plus de 3 500 personnes s’apprêtent à s’éclater ici en courant, rampant, sautant ou plongeant dans la boue…

« Il ne faut pas s’ennuyer une seconde »

Ce jour-là, tout n’est pas encore en place. Les 9 km du parcours ont été tracés mais les engins de chantier sont encore en mouvement, tandis que les fabricants des 18 obstacles – des spécialistes des parcours-aventure – mettent les derniers coups de clés… Surtout, les organisateurs de l’agence Extra Sports attendent encore la citerne de 60 000 litres d’eau qui va permettre de transformer le site, déjà passablement boueux après les pluies de la semaine, en véritable bourbier !

C’est ce que viennent chercher les concurrents qui vont se succéder par vagues entre 8h30 et 16h30, ce dimanche. « Le but, c’est d’avoir la concentration la plus importante possible d’obstacles artificiels ou naturels, explique le responsable de la course, Pierre-Henri Prost. Il ne faut pas s’ennuyer une seconde. »

En tout cas, sans parler de l’ambiance de carnaval qui accompagne ce type d’épreuves, c’est peu dire que cela n’a rien à voir avec une course à pied classique. « Beaucoup des engagés ne figuraient pas dans nos bases », confirment d’ailleurs les organisateurs qui possèdent aussi la SaintéLyon, le Lyon urban trail ou encore la Lyon free VTT à leur catalogue.

À l’usage, tout dépend de la vitesse à laquelle on exécute ce parcours du combattant version fun.

A la cool entre amis, il y a de quoi se fendre la poire à glisser sur une bâche, ramper dans des tuyaux ou à travers des fils électriques branchés sur le courant (!), à escalader des murs de 2 à 3 mètres de haut, à porter des sacs de sables de 10kg, à plonger dans un container rempli d’eau glacée, ou encore à se perdre dans une pièce noire pleine de stroboscopes… Pour les quelque 300 compétiteurs qui s’affronteront en contre-la-montre, en revanche, grosse élévation du rythme cardiaque garantie sur les obstacles, tandis que le sol n’a rien d’un billard (attention les chevilles dans les ornières et les genoux sur la caillasse).

Apparemment, tous en redemandent. « Avant, on faisait tout pour éviter le service militaire. Aujourd’hui, ça se bouscule pour participer à ce genre d’événements », sourit l’organisateur. Les courses à obstacles ont en effet le vent en poupe. Inventé en 1987 en Angleterre avec la Tough guy, le concept a décollé en 2010 lorsqu’il a traversé l’Atlantique. Développées par des sociétés telles que Spartan Race, Tough Mudder ou Warrior Dash, ces courses totalisent désormais deux fois plus de participants que l’ensemble des marathons aux États-Unis.

En France, le phénomène prend également. Si la Frappadingue existe depuis plusieurs années dans le Nord, les courses à obstacles essaiment désormais sur tout le territoire. La Lyon Extra Race est ainsi la troisième course du genre à poser ses obstacles dans la région cette année après la version lyonnaise de la Frappadingue (2 500 participants au Parc de Miribel Jonage au printemps) et le Mud day (9 000 au lac de Vénérieu début septembre) dont le slogan vaut mieux qu’un long discours : « running is not enough » (courir n’est pas suffisant)…

Benjamin en action

Le site officiel

Benjamin Steen

samedi, 11 octobre 2014

COUPE DES SPÉCIALITÉS. Robert-Michon relance déjà

2009_0517Image0225.JPGA peine revenue de vacances, la vice-championne d’Europe du disque participe ce week-end avec son club à la Coupe de France des spécialités qu’elle ne rate jamais.

«C’est passé très vite. » Moins d’un mois après avoir mis un terme à sa saison à la Coupe continentale à Marrakech (4e avec 61,89 m), Mélina Robert-Michon relance déjà en compétition ce samedi à la Coupe de France des spécialités à Vineuil (Loir-et-Cher) avec son club de Lyon Athlétisme.

Mais c’est tout sauf une vraie rentrée pour la vice-championne du monde 2013 et d’Europe 2014 qui ne rate jamais une édition de cette épreuve par équipes : « C’est une compétition importante pour le club, explique-t-elle. C’est l’occasion de se retrouver tous dans une super ambiance. C’est un peu notre week-end d’intégration ! »

« En douceur jusqu’à la fin du mois »

Il lui est parfois arrivé de propulser son disque assez loin à cette occasion (61,07 m en 2011 et 61,68 m en 2012) mais la recordwoman de France (66,28 m) ne s’attend pas à faire des étincelles : « Je n’ai repris l’entraînement que lundi et on a décidé que c’était en douceur jusqu’à la fin du mois. Ma performance dépendra des conditions et de la nécessité ou pas de lancer loin pour le club. L’objectif, c’est pour nous de gagner au moins la coupe au disque et pourquoi pas celle des lancers, même si on sait que ce sera difficile. »

L’Entente Sud Lyonnais fait également le déplacement à Vineuil ce week-end. Les banlieusards tenteront pour leur part de s’illustrer en Coupe de France des sauts avec Sébastien Dechamps, Florian Labourel, Teresa Nzola Meso et Darlène Mazeau. À suivre également en relais, le 4x100m féminin avec une équipe du Décines Meyzieu Athlétisme comprenant Jennifer Galais, Elea Mariama Diarra et Stacy Vagao.

IMG_7966.JPG

B.Steen

leprog.jpg


10:30 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

mercredi, 01 octobre 2014

Run in Lyon passe la vitesse supérieure

131006RunInLyon (1024x819).jpg

Avec 25 000 coureurs engagés, la participation continue de progresser surtout sur 10km et 21km. Sur marathon, le record de Korir (2h9’43’’), vieux de 15 ans, est menacé.

«Je ne jouerai pas de la gâchette pour rien », blaguait hier Yann Cucherat lors de la conférence de presse de présentation de la 5eédition de Run in Lyon. Façon de parler. Car si l’adjoint aux Sports lâchera bien dimanche matin (9h) la plus grosse meute de coureurs jamais vue dans les rues de Lyon, pas sûr que tout au bout du paquet, on entende le coup de pétard…

« Il faut grandir doucement »

L’inflation galopante se poursuit. Alors qu’ils étaient 9 000 en 2010 pour le lancement de l’événement regroupant un marathon, un semi et un 10 km en simultané, puis 18 057 partants (20 000 engagés) l’an passé pour la première édition organisée sous la bannière d’Amaury Sport Organisation (ASO), ils sont cette fois plus de 25 000 à avoir réservé leur dossard sur l’une des trois distances.

Le cap des 30 000 aurait peut-être pu être atteint dès cette année mais le 10 km a sagement été limité à 11 000 participants pour des questions de gestion des flux. « Il faut grandir doucement, posément », estime Thomas Delpeuch d’ASO, même si l’intégration du tube modes doux du tunnel de la Croix-Rousse a permis de tracer des parcours désormais expurgés des zones de tension.

La marge de progression demeure cependant importante sur le marathon qui ne sera disputé que par 2 000 coureurs. C’est 500 de plus que l’an passé, mais sa réputation reste à installer après l’annulation de 2009 et des années de vaches maigres côté chrono du temps où la course était du ressort de Canal + events. « On est en train de construire un beau produit », assure Thomas Delpeuch. La victoire en 2013 du Kenyan Eliud Kiplagat en 2h10’45’’ a redonné un peu de visibilité en approchant le vieux record de Korir (2h9’43’’ en 1999). À confimer dimanche avec un plateau élites petit mais apparemment costaud. Les Kenyans Edwin Kimaiyo (3e à Berlin en 2011 en 2h09’50’’) et Martin Kosgei (2h11’37’’) et les jeunes Ethiopiens Sentayehu Ejigu (2h12’44’’) et Tadesse Dabi (2h14’18’’) ont pour mission de passer sous les 2h10.

Eliud Sugut fait l’impasse

Le Kenyan de Décines Meyzieu Athlé Eliud Sugut a renoncé à courir le marathon dimanche, préférant s’aligner à Rennes le 26 octobre.

Dernier délai jeudi

Les dernières inscriptions (www.asochallenges.com) seront enregistrées jeudi. Il reste seulement des dossards sur semi et marathon.

Benjamin Steen

leprog.jpg


samedi, 27 septembre 2014

Athlétisme, course sur route: le programme du week-end !

La saison internationale vient à peine de s’achever que c’est déjà reparti. Le Challenge d’Automne, organisé demain au stade de Parilly (Vénissieux), lance officiellement la saison 2014-2015 pour les clubs du département.

2013_0512Image0043.JPG

A priori, peu de performances sont à attendre de cette épreuve de reprise d’autant qu’elle n’est plus qualificative pour la Coupe de France des spécialités et des relais qui aura lieu cette année les 11 et 12 octobre à Vineuil (la qualification s’effectue à présent aux bilans de la saison). À noter que les lanceurs effectueront leur rentrée dès samedi à l’occasion d’une « compétition 4 lancers », également à Parilly. La vice-championne du monde et d’Europe du disque Mélina Robert-Michon, actuellement en vacances, fait évidemment l’impasse. Mais elle a prévu de faire son retour pour la Coupe de France où son club de Lyon Athlétisme a l’habitude de truster les podiums dans les épreuves de lancers.

Aujourd’hui : Compétitions 4 lancers au stade de Parilly (début des épreuves à 14h).2013_0512Image0112.JPG

Demain : Challenge d’Automne au stade de Parilly (début des épreuves à 11h).

Troisième édition des Foulées fleurinoises

Pour leur troisième édition, les Foulées fleurinoises devraient faire le plein ce dimanche. Alors que l’épreuve est limitée à 440 dossards, il n’en restait que six à saisir hier… Organisée autour de Fleurieux-sur-l’Arbresle, cette course a en effet de quoi plaire. Tracé sur les coteaux alentours, le parcours de 14 kilomètres (305m D +) traverse en particulier le domaine de la Tourette. L’épreuve fait depuis cette saison partie du Challenge des Monts Lyonnais dont c’est la 5e étape (sur 6).

Départ à 9h30 à la salle polyvalente de Fleurieux.

Renseignements sur www.ajc69.com

leprog.jpg

11:23 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu