compteur

Avertir le modérateur

jeudi, 29 juillet 2010

Garfield Darien: Une chance à saisir

leprog.jpgCinq années ont passé depuis que Garfield Darien (110m haies) a été champion d'Europe junior à Kaunas. Ses 13''77 en finale l'avaient lancé sur les traces de Ladji Doucouré, sacré cette année-là champion du monde à Helsinki.

Le parallélisme ne s'arrête pas là entre les deux hommes : cette demi-décennie ne fut pour eux qu'une succession de blessures, retours et rechutes. S'il possède un record estimable (13''36 en 2009), c'est sans doute très en-deçà de son potentiel, toujours difficile à cerner. C'est tout l'enjeu de ces championnats d'Europe pour le Lyonnais (22 ans), déçu par son élimination en demi-finale des Mondiaux de Berlin. Lui aussi est impatient de dépasser enfin le stade des promesses: « C'est frustrant quand tu sens que quelque chose est possible et de passer à côté. Mais c'est pour ça que je repars toujours à l'entraînement. Je suis jeune et tous les ans, je sens que ça va mieux. »

2010_0603Image0231.JPG

L'année avait pourtant mal débuté : abandon aux Mondiaux en salle, trahi par ces maudits ischios. Mais la suite a été plus gaie. Une préparation complète. Juste une petite alerte au championnat de France où il a renoncé à la finale par prudence (contracture aux ischios) avant de se rassurer la semaine passée à Monaco (13''41; +1,0m/s). « J'avais un peu d'appréhension. J'ai fait une course technique en étant haut sur les haies pour assurer. Je n'ai rien senti. 13''41 comme ça, c'est prometteur. » Pour viser quoi? Un podium? Ce serait logique au regard du bilan (5e). « La victoire va se jouer autour de 13''20. Il faudra battre son record. Je m'en sens capable. J'ai encore une grosse marge que j'espère bien effacer... »

B.S.

> Doucouré : « L'impression de gêner »

Repêché alors qu'il n'a pas réalisé les minima (13''54 à Castres au lieu de 13''43), le champion du monde 2005 n'a n'apprécie que sa sélection soit contestée. « J'ai l'impression de gêner », s'est-il agacé hier. Blessé toute la saison, avec seulement deux courses dans les jambes, il reste elliptique sur ses chances : « Je suis sûr que je peux recourir comme à Castres (!). Je suis frais. C'est un championnat, le chrono, on s'en fout. »

Barcelone 2010: le programme de jeudi

logoBCN2010.pngQuatre finales et le 1 500m du décathlon sont au programme de la 3e journée des Championnats d'Europe, jeudi. Du côté tricolore, chez les messieurs, on suivra particulièrement la qualification de la perche (10h15), les demi-finales du 200m (11h30) et la finale du triple saut (19h40).

10:05 110m Haies - Homme - decathlon
10:15 Perche - Homme - Qualification
10:45 110m Haies - Homme - 1er tour
11:00 Lancer du disque - Homme - decathlon
11:30 200m - Homme - 1er tour
12:30 Triple saut - Femme - Qualification
14:15 Perche - Homme - decathlon

17:30 Lancer du javelot - Homme - decathlon
18:30 Hauteur - Homme - Finale
18:45 5 000m - Homme - 1er tour
19:30 400m haies - Homme - Demi-Finale
19:40 Triple saut - Homme - Finale
19:55 200m - Homme - Demi-Finale
20:20 100m - Femme - Demi-Finale
20:40 Lancer du javelot - Femme - Finale
20:50 800 m - Homme - Demi-Finale
21:10 1 500m - Homme - decathlon
21:45 100m - Femme - Finale

LES 22 FRANÇAIS EN LICE :

FEMMES (3) : Christine Arron (100m), Véronique Mang (100m), Myriam Soumaré (100m)

MESSIEURS (19) : Romain Barras (décathlon), Nadir El Fassi (décathlon), Florian Geffrouais (décathlon), Renaud Lavillenie (perche), Romain Mesnil (perche), Damiel Dossevi (perche), Dimitri Bascou (110m haies), Garfield Darien (110m haies), Ladji Doucouré (110m haies), David Alerte (200m), Christophe Lemaitre (200m), Martial Mbandjock (200m), Nouredine Smail (5 000m), Fadil Bellaabouss (400m haies), Héni Kechi (400m haies), Sébastien Maillard (400m haies), Teddy Tamgho (triple saut), Benjamin Campaoré (triple saut), Hamid Oualich (800m)

Eurosport

07:52 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

mercredi, 28 juillet 2010

Héni Kechi avec vue sur la finale

leprog.jpgSi ce n'était un petit rhume, Heni Kechi (400m haies) a débarqué à Barcelone les semelles légères et le moral gonflé à bloc. En parfait planificateur, le Brondillant actionne subtilement ses ressorts.

2010_0603Image0348.JPG

La grande forme est arrivée le jour J au championnat de France où tout est tombé d'un coup: une médaille d'argent derrière Bellaabouss (49''13, 2e perf' européenne de l'année), les minima et un record personnel (49''65, 7e perf' européenne). Un état de grâce qu'il a prolongé au meeting de Monaco la semaine dernière où le voisinage du gratin mondial ne l'a pas distrait (7e en 49''73 au couloir 1). «Ce résultat me met en confiance. Il fallait rester dans sa course, ne surtout pas s'emballer...» C'est cette ligne qu'il entend appliquer à Barcelone où il entend faire mieux qu'à l'Euro de Göteborg en 2006 et aux Mondiaux de Berlin en 2009 (élimination au 1er tour).

«Depuis 2006, je mesure le chemin parcouru, dit-il. Aujourd'hui, je suis beaucoup plus régulier. Dans ces conditions, il me paraît tout à fait réalisable d'entrer en finale. C'est l'objectif.»

B.Steen

Pierre Carraz, l'entraineur de Christophe Lemaitre

PORTRAIT - Ancien professeur de sport, Pierre Carraz entraîne bénévolement, à Aix-les-Bains, le sprinteur français le plus rapide de l'histoire qui est en lice pour le titre de champion d'Europe du 100m ce mercredi soir.

Paradoxe : le sprint aime se nourrir des règles et usages du passé. En Jamaïque, Usain Bolt s'entraîne au petit matin sur une piste en herbe, où personne n'a jamais vraiment su où tracer la ligne de départ. À Aix-les-Bains, Christophe Lemaitre a grandi en écoutant sans broncher les paroles d'expert d'un entraîneur à l'ancienne.

2010_0603Image0010.JPG

Pierre Carraz (à droite sur la photo), un visage sans âge posé sur un corps sans rondeurs, n'a jamais fait de l'athlétisme son métier. «Bénévole», martèle-t-il comme un arbitre brandit un carton jaune. Longtemps, il a rejoint le stade - un hippodrome en fait - sitôt la fin des cours, après une journée passée en survêtement comme prof d'EPS. Aujourd'hui, il se dit à la retraite. Mais dans ses journées, pas le moindre temps mort.

«Dans un club comme le nôtre, il faut un peu tout faire, explique-t-il. Depuis l'an passé, Christophe et les autres sprinteurs du groupe occupent beaucoup de mon temps. Mais je continue à entraîner les sauteurs, les coureurs, les hurdlers. » Et, évidemment, tout le monde est logé à la même enseigne… Pour Jean-Claude Perrin, l'ancien meneur de troupes de la perche français, il appartient à une race en voie de disparition : «Celle des entraîneurs de club, passionnés et désintéressés, capables de repérer les jeunes talents et de les accompagner au plus haut niveau.»

Pierre Carraz se souvient sans erreur de sa première rencontre avec l'enfant prodige. «Christophe avait participé à une course dans une fête du sport d'un village. La piste était en pente et un peu tordue, mais il avait tapé dans l'œil d'un animateur. On me l'a amené au club. Il avait 14 ans. En quelques semaines, il courait le 100 m en 11''80. Un mois plus tard, il en était à 11''40. Il était maladroit et mal coordonné, à cause de sa grande taille. Mais je n'ai jamais vu un tel phénomène. Et pourtant, j'ai eu la chance de croiser quelques très bons athlètes, pendant toute ma carrière.»

L'athlétisme, Pierre Carraz l'a toujours vécu sans retenue, avec largesses. Sans surprise, il était donc décathlonien. Devenu entraîneur, il avoue aujourd'hui, à force d'insister, avoir été sollicité au moins une fois pour rejoindre Paris, la Fédération et l'ambiance élitiste de l'Insep. Il a refusé. «Qu'est-ce que j'aurais été faire dans un endroit pareil, tellement loin de mes montagnes et de ma tranquillité ?», interroge-t-il sans attendre une réponse.

 

«Nous y avons toujours cru»

À Aix-les-Bains, il veut croire que le tourbillon médiatique provoqué par le chrono de son protégé - 9''98 au 100 m - ne les perturbera pas longtemps. Et il s'emporte devant le flot de questions sur la portée historique de la performance, cette référence insistante au premier Blanc sous les 10 secondes. «La vitesse n'a jamais été une affaire de gènes ou de couleur de peau. Christophe a travaillé. Et, tous les deux, nous y avons toujours cru, sans nous fixer de barrières…»

Pierre Carraz a 70 ans. Il en paraît bien dix de moins avec son teint de moniteur de surf, mais refuse de voir plus loin que la fin de l'olympiade (2012). «J'ai promis à ses parents d'accompagner Christophe jusqu'aux Jeux de Londres. Après, j'aurai sans doute passé l'âge. Le haut niveau n'est plus ce qu'il était. Les athlètes y sont souvent capricieux.»


Source Le Figaro.fr

13:25 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (3) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 26 juillet 2010

Christophe Lemaitre: « J'en ai les moyens »

Fort de ses records de France et du meeting de Paris, le « Kid » visera « au moins deux médailles »


Que retenez-vous des huit jours de leprog.jpgfolie que vous avez vécu entre le championnat de France à Valence (double record de France : 9''98 sur 100 m et 20''16 sur 200 m) et le meeting du stade de France face à Bolt (5e en 10''09)?

Je me souviendrai que c'était vraiment de la folie (rire). Sinon, j'ai rempli mes objectifs chronométriques à Valence. C'était la confirmation que j'ai les moyens d'accomplir ce que je souhaite faire à Barcelone. Je retiens aussi de ma confrontation avec Bolt que le niveau international, c'est autre chose. J'ai du chemin à faire.

2010_0509Image0517.JPG

Que vous manque-t-il ?

Des combats. En France, je n'ai pas été assez souvent à la bagarre. Or, au niveau international, il faut être à la bagarre à 100 %. La mine (sic) que j'ai prise à Paris m'a remis les idées en place : le titre européen n'est pas gagné. Il faudra se battre jusqu'à la fin.

Vous l'ignoriez ?

C'est toujours utile d'être recadré.

Il faut s'attendre à un duel avec Dwain Chambers sur 100 m. C'est l'homme à battre ?

Il n'y aura pas que lui mais ce sera mon principal rival. Le combat va avoir lieu avec lui. Je suis prêt. Maintenant, je suis dans le bain. Je suis en mode championnat.

2010_0509Image0507.JPG

Vous parlez de combat ?

Sur la piste c'est chacun pour soi. Oui, c'est un combat contre les autres et contre soi-même. Il faut gérer la pression, le statut qu'on défend…

L'expérience de la chambre d'appel avec Bolt au stade de France peut-elle être utile si Chambers tente de vous « intoxiquer » ?

Je ferai comme d'habitude. En chambre d'appel, je suis dans ma bulle. Quand Bolt a fait des grimaces au-dessus de ma tête, je ne m'en suis pas rendu compte tant j'étais concentré. Si Chambers essaye, je ne verrai rien.

Votre entraîneur dit de vous que vous êtes un « mec de championnat »

Si on regarde ce que j'ai fait jusqu'à présent, c'est vrai. Aux Mondiaux junior, j'avais la 10e perf' de l'année et je suis champion du monde. Aux « Europe » junior, je cours en 10''04 en finale, record d'Europe junior, ça veut tout dire… A Barcelone, j'espère que ça va se confirmer.

Ce sera utile car vous êtes favori !

Ouais, enfin c'est vite dit… J'ai n'ai couru qu'un centième plus vite que Chambers (9''98 contre 9''99). Et il a plus d'expérience que moi. C'est à lui d'endosser ce rôle.

L'objectif n° 1, c'est le 100 m ?

C'est évident. C'est pour cette distance que je me suis entraîné. Je vais tout miser là-dessus même si je n'oublie pas le relais 4x100m.

Vos chances de titre européen sur 200 m sont pourtant très élevées… Pour quelles raisons préférez-vous le 100 m ? Parce que c'est plus électrique ? Parce c'est LA course ?

C'est une question de préférence. Même si Bolt était européen, même si j'étais à la ramasse sur 100 m, avec un plus gros potentiel sur 200 m, je m'alignerais quand même sur 100 m.

Avec le relais, vous restez sur deux échecs. Pensez-vous que c'est toujours possible de tirer votre épingle du jeu ?

On a joué de malchance. Au championnat d'Europe par équipes à Bergen, à cause de ma gêne aux adducteurs, ils ont dû parer au plus pressé… A Paris, Ronald (Pognon) a eu une douleur. Mais au meeting de Rome, on était bien. On a réalisé le meilleur chrono européen. Si tout se passe à merveille, le titre est plus qu'accessible.

2010_0509Image0849.JPG

Ce serait quoi un bon championnat d'Europe pour vous ?

Au moins un doublé. Deux médailles.

Qu'importe la couleur du métal ?

Sur 100 m, je veux une médaille mais au minimum l'argent. Le bronze ce serait une déception. Être battu par Chambers, ça peut arriver. On peut même considérer que ce serait logique. Mais si je fais troisième, je ne comprendrais rien du tout. Et alors là, vengeance sur 200 m (rire) ! En relais, c'est l'or obligatoire, voire l'argent, mais le bronze c'est inacceptable. Des championnats d'Europe réussis, c'est au minimum, deux médailles d'argent. Et si jamais je m'aligne sur 200 m, je viserai l'or.

Recueilli par Benjamin Steen

Du repos entre deux tempêtes

RE-CU-PE-RER. Voici le thème presque unique de la dernière semaine d'entraînement de Christophe Lemaitre à Aix-les-Bains. Il en avait grand besoin après huit jours totalement dingues, qui de Valence à Paris l'ont installé dans la lumière - « premier blanc sous les dix secondes » oblige - et même mieux, dans « l'église » des sprinters selon l'expression d'Usain Bolt himself à côté de qui il a pris le vent au stade de France. Le tout entrecoupé de conférences de presse et d'interviews à gogo. « Je n'avais plus de jus », reconnaissait d'ailleurs le « kid » après avoir subi la loi du boss au stade de France (5e en 10'09). « Il y a eu une petite réception le lendemain. Il ne tenait plus debout. Il était complètement naze », raconte Isabelle Berthoud, son attachée de presse à Aix, qui tente de juguler les sollicitations. Elle avait reçu pour consigne de Pierre Carraz de dire non à tout la semaine dernière. « Il fallait récupérer de la fatigue physique et nerveuse », explique le coach qui a prévu une semaine très light avec seulement trois séances, dont une de passage de témoin avec son partenaire de club et du relais 4x100m Pierre-Alexis Pessonneaux. « Le boulot est fait de toute façon, ce n'est pas ce qu'on aurait pu faire cette semaine qui allait changer grand-chose », rappelle Carraz : « Avec lui, ce qu'on voit l'entraînement ne veut rien dire. Il va se retrouver quand la compétition va commencer. » Il a débarqué hier soir à Barcelone, des fourmis dans les jambes : « J'ai digéré. Est-ce que je suis complètement remis ? En tout cas, j'ai repris des forces pour attaquer le gros morceau de la saison. »

08:46 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) | Tags : lemaitre |  Facebook |  Imprimer | |

dimanche, 25 juillet 2010

Barcelone 2010: Tous les rêves sont permis

logo_fr.gifAutant sur 100m que sur 200m, Christophe Lemaitre peut offrir le titre européen à la France à Barcelone. Tout comme Renaud Lavillenie à la perche, Bob Tahri et Mahiedine Mekhissi sur 3 000m steeple ou encore Teddy Tamgho au triple saut.

ON Y CROIT BEAUCOUP :

100m messieurs :

Avec son récent record de France (9"98), Christophe Lemaitre possède le meilleur temps européen de la saison, pour un centième devant Dwain Chambers (9"99). L'Aixois peut également se vanter d'avoir signé quatre des cinq meilleurs temps continentaux de la saison (10"02, 10"03 et 10"05). Derrière lui et le Britannique, figure Martial Mbandjock (10"08 établi à Valence). Autant dire que les deux Français peuvent viser le podium mercredi (21h45). Pour Lemaitre, la médaille d'or n'est pas utopique.

200m messieurs :

Sur le demi-tour de piste, Christophe Lemaitre a égalé à Valence le record de France de Gilles Quénéhervé (20"16). Ce chrono fait de lui l'athlète européen le plus rapide en 2010, loin devant le Norvégien Jaysuma Saidy Ndure (20"31), Martial Mbandjock (20"38) et l'AllemandSebastian Ernst (20"38). Là encore, Lemaitre et Mbandjock peuvent nourrir de grandes ambitions à Barcelone. La finale aura lieu le vendredi 30 à 19h25. Cela sera en revanche plus compliqué pour le finaliste des derniers Mondiaux, David Alerte (20"49 cette saison).

2010_0710Image0482.JPG

3 000m steeple messieurs :

Le bilan annuel ne laisse planer aucun doute. Avec comme temps de référence 8'03"72 et 8'08"82, Bouabdallah Tahri et MahiedineMekhissiBenabbad figurent en tête de la hiérarchie européenne. Les deux hommes seront favoris pour l'or continental vendredi (22h). Aux "France", c'est le recordman d'Europe qui avait devancé le médaillé olympique de Pékin. Le troisième larron, Vincent Zouaoui Dandrieux, est le 4e performeur européen en 8'21"27.

2010_0710Image0298.JPG

Perche messieurs :

Intouchable ? Renaud Lavillenie n'a pas d'égal européen cette année. Invaincu depuis neuf concours, le natif de Barbezieux a signé deux meilleures performances mondiales (5,94 et 5,91m) et les six meilleures performances européennes de la saison. Si tout se passe normalement, l'or ne devrait pas lui échapper. Avec un récent 5,80m, Romain Mesnil a retrouvé des couleurs. Homme des grands championnats, le double vice-champion du monde (2007 et 2009) n'a plus rien à prouver. En 2006, aux "Euro" de Göteborg, il s'était classé 2e ex aequo derrière l'Israélien Alex Averbukh, sacré avec un bond à... 5,70m. Auteur de 5,75m, son record personnel, Damiel Dossevi peut se mêler à la lutte pour une médaille.

Copie de 2010_0710Image0422.JPG

Triple saut messieurs :

Si ses récents déboires physiques le laissent tranquille, Teddy Tamgho peut espérer le meilleur. Meilleur performeur mondial en 2010 (17,98m) et possesseur des trois plus grosses marques planétaires, le Français aura comme principal adversaire le Britannique PhilipsIdowuGateshead). (17,48m fin mai, et 17,38m récemment à

400m messieurs :

Cinquième du tour de piste du meeting Areva (45"58) il y a quinze jours, Leslie Djhone ne s'inquiète pas : "Quand j'aurai plus de fraîcheur pour terminer, ça passera". Aux yeux du Français, "le titre est l'objectif prioritaire. Si je n'y vais pas pour le titre, autant rester chez moi". Septième performeur européen de la saison (45"25, le 4 juillet à La Chaux-de-Fonds), Djhone a l'habitude des grands rendez-vous. Peut-il monter sur le podium ? Possible, mais le Belge Jonathan Borlée (44"77 à St-Denis et 44'94 à Lausanne) est clairement favori de l'épreuve.

Décathlon messieurs :

Son total, fixé à 8 313 points fin juin à Tallinn, peut l'inviter à viser l'or dans la capitale catalane. Romain Barras est une réelle chance de médaille. Dans le bilan annuel européen, le Calaisien n'a été devancé que par l'Ukrainien Aleksey Kasyanov. Mais le Français prévient : "Certains n'ont fait qu'une épreuve cette année donc ça n'est pas forcément très révélateur". Mais l'homme est confiant : "J'ai beaucoup plus travaillé en musculation. Je me sens bien plus fort, c'est sympa.  A Barcelone, je vise la médaille et je sais que pour y parvenir, il faudra faire plus de 8 400 points", a-t-il déclaré il y a peu dans la Voix des Sports.

1 500m dames :

Première Française sous les quatre minutes, Hind Dehiba (3'59"76) a établi à St-Denis un nouveau record de France. Le podium dionysienBarcelone, avec la Russe Anna Alminova (3'57"65) et la Britannique Lisa Dobriskey (3'59"79). Pour travailler sa vitesse, Dehiba a participé au 800m à Monaco : "Je suis très confiante. Dès que je trouve la tactique, je vais tout péter". pourrait d'ailleurs ressembler à celui de

50km marche messieurs :

Tenant du titre, Yohann Diniz part légèrement dans l'inconnu. Le recordman de France du 20km et du 50km aurait pu doubler, mais c'est finalement sur la plus longue distance que le vice-champion du monde 2007 s'alignera. L'Italien Alex Schwazer, qui sera présent sur les deux distances, sera l'un des favoris. Tout comme le Russe Valeriy Borchin, le Norvégien Trond Nymark, l'Espagnol Jesus Angel Garcia. Retrouvant quelques sensations ces dernières semaines, Diniz semble privilégier la course d'attente et a donc prévu de patienter jusqu'au 40e km avant de se montrer. En espérant qu'il soit toujours au contact de la tête à ce moment-là...

Relais 4x100m messieurs :

Sur le papier, ça fait rêver. L'objectif sera avant tout de ne pas rééditer les erreurs passées, notamment celle du meeting Areva. ChristopheLemaitre, Martial Mbandjock et Ronald Pognon sont quasiment assurés de prendre part au 4x100m. Reste à déterminer le quatrième larron. Jimmy Vicaut (10"16 début juillet) semble tenir la corde.

ON Y CROIT UN PEU :

1 500m messieurs :

En l'absence de Mehdi Baala, forfait, Yoann Kowal sera le seul représentant tricolore sur la distance. Sixième performeur européen de la saison (3'35"14), le Français a montré à Rome début juin qu'il pouvait suivre les meilleurs.

110m haies messieurs :

A Barcelone, le Tchèque Petr Svoboda (13"27 en 2010) sera l'homme à battre. Mais nos trois représentants tricolores ont une belle carte à jouer. Repêché, Ladji Doucouré (13"54 à Castres) voudra montrer qu'on a eu raison de lui faire confiance. Le hurdler, victime en mars d'une déchirure à la cuisse gauche, se sent compétitif. Cela suffira-t-il ? Dimitri Bascou (13"42 à Valence) est le champion de France de la spécialité et est le 7e performeur européen de la saison. Deux rangs derrière Garfield Darien (13"40 à Tomblaine). Si l'un des trois est sur le podium, ce sera une belle surprise.

400m haies messieurs :

"Je marche sans problème. On a revérifié la douleur avec Bruno (Gajer, son coach) et ça n'a pas l'air très grave". Champion de France à Valence en 49"13, Fadil Bellaabouss se veut rassurant, malgré une gêne récurrente aux adducteurs. Ce chrono fait de lui le deuxième performeur européen de la saison, derrière le Britannique David Greene (48"49), qui possède les cinq meilleurs temps en 2010. Tous les espoirs sont permis. Si la santé suit. Ses compatriotes Héni Kechi (49"65 à Valence) et Sébastien Maillard (49"73), respectivement 7e et 9e performeurs continentaux, seront deux autres atouts.

Longueur messieurs :

Avec ses 8,24m signés à Tomblaine fin juin, Salim Sdiri est le 3e performeur européen, juste derrière l'Allemand Christian Reif (8,27m) et le Russe Pavel Shalin (8,25m). Aucun athlète ne se détache vraiment et dire que ce concours est ouvert relève de l'euphémisme.

100m dames :

A Barcelone, Véronique Mang a prévu de doubler 100 et 200m. Sur la ligne droite, la native de Douala pointe au 3e rang européen en 11"20. En 11"30, Christine Arron est un peu plus loin. Mais tout est permis dans une discipline où personne ne domine cette saison. La Bélarusse Yelena Nevmerzhitskaya a tout de même couru en 11"05 fin juin, chez elle à Grodno.

Eurosport - François-Xavier RALLET

18:28 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

La Halle d'athlétisme de La Duchère ouvrira en 2012

leprog.jpgAttendue depuis dix ans, la Halle d'athlétisme de La Duchère entrera en construction dès la rentrée et ouvrira ses portes en 2012. Pour un budget de 25 millions d'euros, la salle accueillera 2000 spectateurs. Une clause d'insertion obligera les entreprises qui interviendront à recruter des jeunes issus des zones urbaines sensibles.

rubon134.jpg

Cet équipement d’envergure régionale constituera pour le quartier un véritable moteur pour son développement. D’une capacité d’accueil de 1600 spectateurs, l’équipement comprendra un plateau d’athlétisme de 6400 m² avec une piste circulaire de 200 m à 6 couloirs, une piste de sprint de 60 m à 8 couloirs, des ateliers pour tous les sauts et le lancer de poids. La halle pourra accueillir d’autres manifestations sportives que l’athlétisme comme la gymnastique, les arts martiaux ou l’escrime et son classement « polyvalent à dominante sportive » permettra également son utilisation exceptionnelle pour une conférence ou un spectacle.

Coût de l’opération : 25 000 000€
Lancement du chantier : Septembre 2010
Livraison prévisionnelle : Avril 2012

mercredi, 21 juillet 2010

Running Conseil: Info

logo-runingconseil.jpgLe magasin de Lyon a fermé ses portes samedi soir pour 15 jours de travaux d'embellissement.

Les magasins de Grenoble et Limonest, (situé au 1682 RN6 en face du Drive Auchan, entre boulanger et bois et chiffons) restent ouverts tout l'été aux horaires suivants:

Lundi: 14H 19H
Mardi au Samedi 10h à 19h non stop


Réouverture de Running Conseil Lyon le 2 Aout aux horaires habituels

Toute l'équipe Running Conseil vous souhaite un agréable été et de bonnes vacances

12:52 Écrit par La Com dans Actualité | Commentaires (0) | Tags : running conseil |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 16 juillet 2010

Nelly cherche 'la fortune' à Niort

leprog.jpgNelly Lafortune (ESL) vise le podium pour achever une saison de transition

La saison se termine en beauté pour Nelly Lafortune. L'espoir guadeloupéenne (22 ans) vient de s'offrir un petit plaisir en arrachant pour la première fois sa qualification pour les championnats de France Elites à Valence où elle a couru dans la série du 100 m de Christine Arron (7e; 12''12). L'épilogue peut être plus savoureux encore à partir d'aujourd'hui aux championnats de France jeunes (16-18 juillet à Niort) sur 100 m et plus sûrement sur 200 m où Lafortune est en quête sinon d'or, du moins d'une médaille.

2010_0509Image0223.JPG

Deux ans après avoir décroché le bronze à Vénissieux sur le demi-tour de piste, alors qu'elle était encore licenciée à la Jeunesse Athlétique moulienne à la Guadeloupe, elle validerait ainsi sa première année à Lyon où rien n'a été facile.

Elle a rejoint la métropole l'automne dernier pour ses études en licence de management du sport. Sur les conseils de la sprinteuse internationale Johanna Danois, elle intègre le groupe d'entraînement de Djamel Boudebibah qui voit débarquer une athlète blessée. « Les débuts ont été difficiles, avoue-t-elle. Quitter les Antilles a été un crève-cœur. Ne plus voir ma famille a été dur. En plus, j'étais blessée. Et avec le froid, j'ai eu une grosse pneumonie. J'ai dû arrêter l'entraînement jusqu'en février… »

Elle reprend alors de zéro et doit digérer l'augmentation de son volume d'entraînement. « J'étais à trois ou quatre séances, ce qui n'était pas beaucoup. Maintenant, j'en fais six. Ça me plaît. » Même si elle n'a pas encore fait tomber ses records (11''87 sur 100 m; 24''44 sur 200 m) elle s'en rapproche progressivement. « Pour une année de transition, c'est déjà très bien », juge Boudebibah qui la verrait bien passer progressivement sur 400m, une distance qui semble convenir à son gabarit longiligne (1,81 m; 63 kg). « Il faut d'abord qu'elle coure en 23''80 sur 200 m pour avoir une base de vitesse. » Elle n'est pas hostile : « Ça fait longtemps qu'on me rabâche que je suis faite pour le 400m. J'y viendrai même si pour le moment, ça me fait un peu peur. »

B.Steen

mercredi, 14 juillet 2010

Une fille de plus pour Courir pour Elles

2010_0523Image0111.JPGphoto.JPGSophie Moreau, l'organisatrice de Courir pour Elles est depuis dimanche maman d'une petite Cécile de 3k800.

Les deux filles se portent à merveille mais dorment le jour.

08:22 Écrit par La Com dans Actualité, Coup de Coeur | Commentaires (2) |  Facebook |  Imprimer | |

mardi, 29 juin 2010

Soldes chez Running Conseil

En savoir plus: cliquez sur l'image
soldes.jpg

 

 

19:56 Écrit par La Com dans Actualité | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 26 juin 2010

Rosa Murcia peut dormir sur ses deux oreilles.

leprog.jpgRosa Murcia peut dormir sur ses deux oreilles. Ce n'est pas ce soir que la Brondillante sera dépouillée de son record de France du 10 000 m (31'42''83 en 1992 à Lommel en Belgique), le plus ancien de tous sur une discipline olympique. Cela s'était joué à rien du tout l'an passé à Villefranche au championnat de France. Dans le sillage de son compagnon Frédéric Bouvier, Christelle Daunay y avait cru longtemps avant d'échouer pour moins de cinq secondes (31'47''19)… La Marseillaise n'a pas eu davantage de réussite à la coupe d'Europe à Marseille le 5 juin (32'02''04), en passant toutefois sous les minima (32'50''00) pour les championnats d'Europe (27 juillet-1er août à Barcelone), c'est déjà ça. Comme elle était sur le pont la semaine dernière au championnat d'Europe par équipes à Bergen (10e du 5 000 m), elle s'offre un break aujourd'hui en zappant le championnat de France de retour sur la piste du stade Lemouton.

Les organisateurs caladois n'ont pas vraiment eu à se battre pour les accueillir pour la deuxième année consécutive en marge des Pré-France centre-est de demi-fond. La distance est loin de mobiliser, à tel point que depuis deux ans, les courses hommes et femmes se courent en même temps. Les féminines ne sont en effet que quatre au départ ce soir.

Parmi elles, Christine Bardelle se lance à la chasse aux minima qui sont a priori largement dans ses cordes. Handicapée au printemps par une douleur au tendon d'Achille (abandon à la Coupe d'Europe), elle s'estime prête : « Je ne vais pas m'occuper des autres filles, dit-elle. Après Marseille, j'ai refait un cycle de trois semaines. Vu mes sensations en ce moment à l'entraînement, il y a vraiment moyen de passer en dessous des minima et même largement en dessous. »

Chez les hommes, l'objectif est rigoureusement identique pour Driss el-Himer qui avait raté les minima (28'23''00) à Marseille (gastro-entérite). Le recordman de titres nationaux en cross (huit), vice-champion de France du 10 000 m l'an passé coiffé sur le fil par Djamel Bachiri, arrive à Villefranche en confiance : « L'objectif, ce n'est pas de faire 1er ou 2e, c'est juste les minima. Le lièvre doit nous emmener à mi-course en 14''05. Normalement, les minima ne doivent pas me poser trop de problème. »

B.Steen

Aujourd'hui à Villefranche au stade Lemouton : Championnats de France de 10 000 m à partir de 20 h 35 ; Pré-France centre de demi-fond à partir de 16 heures.


mardi, 22 juin 2010

Meeting de Bron : Les perchistes à la barre

leprog.jpgIl est loin le temps où le meeting de Bron faisait le plein sur la piste comme dans les tribunes du stade Pierre-Duboeuf. Pour la troisième année consécutive, l'ex-réunion nationale - abandonnée par les organisateurs de l'Asu Bron à la suite d'une grave crise financière - pointe à l'échelon « interrégional ». À ce stade de la saison où le calendrier regorge de meetings, elle a logiquement du mal à émerger. Seule la réputation des lieux permet de dresser quand même un beau petit plateau.

2009_0630Image0152.JPG

Parce qu'ils se souviennent que les performances ont souvent volé sur le sautoir brondillant par le passé, les perchistes reviennent en nombre. Chez les hommes, on peut ainsi attendre un match entre Vincent Favretto (Lyon Athlé), à la recherche de repères en compétition, et le Grenoblois Nicolas Guigon. À noter aussi le retour de Xavier Tromp (Lyon athlé) après avoir passé l'année universitaire aux États-Unis où il a franchi 5,55 m. Chez les femmes, la Française n° 1 depuis une saison et demi, Télie Mathiot, a prévu de sauter trois jours après avoir passé 4,20 m au championnat d'Europe par équipes à Bergen. Alixe Auvray (EA Grenoble), Hortense Lecuyot (Clermont AA) ou encore Anaïs Poumarat (Clermont AA) lui donnent la réplique.

A part ça, la sprinteuse de Martigues Delphine Atangana fait le voyage pour courir le 100 principalement opposée à Nelly Lafortune (ESL). Enfin, le relayeur international Pierre-Alexis Pessonneaux (AS Aix-les-Bains) espère profiter de la rapidité de la piste et de la présence de Marc Foucan (Martigues SA) pour se rassurer sur 100 m à l'approche des championnats de France (8-10 juillet à Valence).

B.S.

> Meeting de Bron ce soir. Début des épreuves à 18 heures.

samedi, 19 juin 2010

Télie Mathiot ambitieuse

leprog.jpgTélie Mathiot espère profiter du championnat d'Europe des Nations à Bergen pour se rapprocher des minima pour le championnat d'Europe individuel cette fois (27 juillet- 1er août à Barcelone) fixés à 4,50m. La barre est élevée, mais la Lyonnaise (23 ans) est en forme : la semaine dernière à Genève, elle a égalé son record personnel (4,35m) avant d'échouer de très peu à 4,50m. « Je suis en forme, assure-t-elle. La seule chose que je redoute, c'est la météo. On ne sait jamais dans les Fjords. »

2009_0630Image0417.JPG

12:00 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) | Tags : mathiot |  Facebook |  Imprimer | |

Emmanuel Biron au départ du 4x100

leprog.jpgRemplaçant la semaine dernière au meeting Ligue de Diamant de Rome, Emmanuel Biron sera aligné demain avec le relais 4x100m français au championnat d'Europe des Nations à Bergen (Norvège). Le jeune sauteur en longueur de l'Entente Sud Lyonnais (21 ans) doit en toute logique être placé en position de premier relayeur aux côtés de Lemaitre, Mbandjock et Pognon.

2009_0531Image0072.JPG

 

11:50 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (0) | Tags : biron |  Facebook |  Imprimer | |

Emmie Charayron sans pression

leprog.jpgElle a une grande pancarte dans le dos, Emmie Charyron ! A 20 ans, dès sa première saison chez les seniors, la jeune Rhodanienne du Lagardère Paris Racing aborde les championnats de France Élite, demain autour du lac des Vieilles Forges dans les Ardennes, en position de grande favorite.

2009_0315Image0685.JPGEn début de saison, la championne du monde, d'Europe et de France junior semblait plutôt vouée à jouer les outsiders. Mais sa deuxième place lors de la manche de Coupe du monde à Madrid il y a deux semaines pour sa rentrée l'a d'emblée installée dans la position de la fille à battre… « C'est sûr que tout le monde va être attentif à ma performance mais, sincèrement, je n'y pense pas du tout. En tout cas, ce n'est pas une source de pression… » En ouvrant la saison avec un podium mondial, elle s'est il est vrai facilité les choses. Sélectionnée dans la foulée pour le championnat d'Europe (4 juillet à Athlone en Irlande), l'objectif est clair désormais : « De retour de Madrid, j'ai pris un peu de repos, mais vraiment pas beaucoup. Je vais courir ce championnat de France dans l'enchaînement de deux semaines d'entraînement intensif. Je ne suis pas du tout en période d'affûtage (sic). Physiquement, ce sera peut-être un peu dur. Mais mentalement, j'aurais l'envie de gagner exactement comme quand j'étais jeune. Je suis prête à mettre les gaz à fond. »

Elle pourrait toutefois pâtir de son isolement au sein de son club tandis que ses principales adversaires, Jessica Harrison et Carole Péon, pourront s'appuyer sur la puissance de leur club de Poissy triathlon dans l'espoir de profiter de la relative faiblesse de Charayron en natation.

B.Steen

11:45 Écrit par La Com dans Actualité, Autre Sport | Commentaires (0) | Tags : charayron |  Facebook |  Imprimer | |

mardi, 15 juin 2010

Running Conseil: liquidation totale

!cid_maiLiquidationl.jpg

22:32 Écrit par La Com dans Actualité | Commentaires (1) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 07 juin 2010

Garfield Darien pas pressé

leprog.jpgGarfield Darien n'est pas pressé de débuter véritablement sa saison. Le jeune hurdler lyonnais, demi-finaliste des Mondiaux de Berlin 2009, effectuera sa rentrée le 25 juin au meeting de Nancy avant d'enchaîner avec les réunions de Reims (30 juin), Madrid (2 juillet) et Chambéry (4 juillet) puis les championnats de France (8-10 juillet à Valence). Son approche des championnats d'Europe (27 juillet-1er août) se terminera normalement au Stade de France (16 juillet) et à Monaco (22 juillet). Soit une saison très ramassée : « Avant de recourir, on a préféré achever totalement la préparation afin de se prémunir des blessures et d'avoir la condition pour bien finir mes courses, explique-t-il. Du coup, j'axe ma saison autour d'un pic de forme unique d'un mois. J'espère que ce sera efficace. »
2010_0603Image0361.JPG

20:54 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) | Tags : darien |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 05 juin 2010

Meeting de Marseille: Une chance pour Lemaitre

leprog.jpgChristophe Lemaitre aime le ciel et blanc. Ce sont les couleurs de son club, l'AS Aix-les-Bains, et celles de son équipe de cœur, l'OM. Par un curieux hasard, c'est à Marseille que le « Kid du Bugey » pourrait entrer dans l'histoire en passant sous les dix secondes, on allait presque dire enfin comme si c'était une évidence… D'ailleurs, l'organisateur de la réunion, André Blanc, en a fait son athlète vedette : « Lors des deux premières éditions, nous avions Doucouré. L'an passé Chambers. Cette année, c'est Christophe et on est très contents… » La France de l'athlé va en effet regarder plein sud ce soir. L'exploit, et par conséquent le record national de Pognon (9''99), ne sont pas loin.

2010_0509Image0501.JPG
Le champion d'Europe junior de la distance, qui fêtera ses 20 ans la semaine prochaine (11 juin), tambourine comme un forcené à la porte du cénacle des 71 sprinteurs ayant brisé la barrière mythique. Lors de sa dernière course, il y a deux semaines à Franconville au 2e tour des Interclubs, il s'est approché tout près (10''03; +0,6 m/s), record personnel. Sur le coup, il s'en était voulu de ne pas profiter des conditions presque parfaites. Peut-être avait-il couru ce jour-là un peu trop crispé ? « J'étais déçu parce que j'étais focalisé sur les dix secondes, avoue-t-il. Mais en même temps, 10''03, c'est un bon chrono (sic) surtout aux Interclubs où ce n'est pas nécessairement l'endroit le plus adapté. Finalement, il n'y avait pas de quoi se plaindre. Les dix secondes, j'aimerais les faire cette année, mais je ne veux pas me prendre la tête avec ça. »

Une autre belle occasion se présente aujourd'hui au stade Luminy où, selon Météo France, ça sent le record (soleil, 25°C et vent modéré). Quant à l'opposition, ce n'est pas tout à fait ça encore puisque le Jamaïquain Dwight Thomas et l'Américain David Neville se sont finalement reportés sur le 200 m. Il faudra donc se contenter du modeste Américain Chris Dykes ou du Nigérian Oriala Chinedu… A priori, les jambes répondent. La petite alerte aux ischios d'il y a quinze jours est un vieux souvenir et il a pu « cravacher à l'entraînement » cette semaine : « Je ne suis pas encore en pleine bourre. Enfin, j'espère car ça doit intervenir plus tard, mais je me sens bien… » Quoi qu'il arrive, il court également son premier 200 m de la saison « que j'ai fait 9''57 ou 10''30» se marre-t-il. Pour surfer sur l'euphorie ou ravaler la déception.

Benjamin Steen

 

> COUPE d'EUROPE de 10 000 Mètres

Le meeting de Marseille accueille ce soir la Coupe d'Europe de 10 000 m. A noter la présence en équipe de France de la Lyonnaise Christine Bardelle et de la Roannaise Adeline Roche. L'Appelous Saïd Berioui, initialement retenu, a dû décliner la sélection en raison d'une blessure au dos.

vendredi, 04 juin 2010

Envol Trophée: Sdiri revient, Barber peut-être

leprog.jpgSalim Sdiri n'aurait manqué l'Envol Trophée le 11 juin pour rien au monde. Pas même pour la richissime Ligue de diamant qui fait étape le lendemain à New York. Un an après y avoir battu le vieux record de France de Kader Klouchi (8,30 m en 1998) en retombant à 8,42 m, le sauteur en longueur sera de retour à Pierre-Bénite, en vedette de la 16e édition de ce meeting dédié à 100 % aux sauts dont le plateau a été présenté hier matin en conférence de presse.

sdiri8m21.jpg

Il est vrai que le sautoir du stade du Brotillon porte chance à Sdiri. Il s'y est imposé à cinq reprises en cinq participations, à chaque fois à plus de 8 m. Outre son record, il y avait aussi établi les minima pour les JO de Pékin en 2008, un an après avoir été transpercé par le javelot de Pitkämäki. L'an passé, il avait été poussé dans ses retranchements par Kafétien Gomis (8,15 m), qui viendra refaire le match vendredi prochain. Après de tels résultats, la renommée du sautoir pierre-bénitain n'est plus à faire et on se bouscule pour l'Envol trophée retenu par ailleurs par la Fédération française d'Athlétisme comme épreuve de sélection pour le championnat d'Europe des Nations (19-20 juin à Bergen en Norvège) à la longueur hommes et femmes, la hauteur hommes, la perche femmes et enfin le triple saut femmes. À une semaine de l'événement, 90 athlètes sont d'ores et déjà engagés (un record de participation). La liste ne contient pas encore le nom d'Eunice Barber. Mais si son physique le permet, la double championne du monde en tournée d'adieu (bientôt 36 ans), sera là à la longueur. Il s'agirait d'un retour aux sources de sa carrière. Lorsqu'elle était cadette et encore Sierra Leonaise, elle s'était entraînée un an sous les ordres de l'organisateur de l'Envol trophée, Daniel Aligne.

B.Steen

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu