compteur

Avertir le modérateur

vendredi, 11 novembre 2016

Irréductibles de Meyzieu: Tout le programme !

13501781_1182376738460419_2739192549019321069_n.png

Le Programme !

18:22 Écrit par La Com dans Actualité, Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 05 novembre 2016

LUT BY NIGHT: La nuit s'est installée

IMG_5649.JPG

7 000 coureurs vont visiter la ville, ce samedi soir, baskets aux pieds et lumières au front à l’occasion de la 3e édition de la déclinaison nocturne du Lyon urban trail.

Changement de direction. L’an dernier, le parcours du LUT by night proposait ses premiers escaliers sans préambule : 200 mètres après le départ, un virage à droite et c’était parti pour quelques marches suivies d’un raidillon. Bonjour les cuisses ! Et vive les bouchons en queue de peloton…

Les organisateurs de la société Extra Sports (également à la tête de la SaintéLyon ou de la Lyon free VTT) ont donc revu leur copie. Après le grand départ sous la cathédrale de Fourvière, les quelque 7 000 concurrents de la 3e édition s’élanceront ce soir avec un “schuss” inédit vers le quartier de Saint-Jean via la trace directe, Chemin neuf.

Sur la scène des Nuits de Fourvière

Ce n’est pas beaucoup plus digeste pour les jambes. Et aussitôt en bas de la colline, l’incessant “up & down” débutera bel et bien (500 mètres de dénivelé positif sur le 12 km et 850 m sur le 26 km)… Mais au moins, chacun pourra libérer sa foulée à sa guise d’autant que les départs seront donnés par vagues de 750. « Il faut que ce soit un plaisir », martèle Romain Houzé d’Extra Sports.

IMG_5653.JPG

Si le LUT by night décline en hiver le concept du Lyon urban trail, l’esprit n’est pas tout à fait le même. Ici, le dossard est un prétexte, le chrono un accessoire et la frontale tournée vers le paysage. « L’idée, c’est de venir faire un tour entre amis, explique l’organisateur. On est davantage dans la sphère de la fun run et de l’expérience que dans la performance. »

La recette fonctionne, les innombrables escaliers et recoins du 5arrondissement et de Sainte-Foy-les-Lyon se prêtant à merveille à la déambulation nocturne. Après avoir attiré 4 000 curieux en 2014, l’épreuve s’est installée en 2015 (6000) en même temps qu’elle posait son village et sa ligne d’arrivée sur la scène des Nuits de Fourvière au pied du Théâtre gallo-romain. Difficile de trouver meilleur épilogue à Lyon.

Dommage, la partie de plaisirs se jouera cette fois sous la pluie…

leprog.jpg

LUT facebook

Site officiel

samedi, 29 octobre 2016

La course des Irréductibles...de Meyzieu !

Une 9ème édition 100% renouvelée

Réservez votre samedi 12 novembre 2016

13501781_1182376738460419_2739192549019321069_n.png

La course des irréductibles devient "Les irréductibles de Meyzieu". C'est dans le nouveau nom, nous avons décidé d'organiser la course sur un nouveau site aux abords du canal de Miribel-Jonage sur la commune de Meyzieu. Vous aurez bientôt plus de détail sur le parcours qui restera "irréductible" en semi-nocturne avec des chemins très techniques. Marche nordique, course solidaire des enfants, des courses adultes sur 5, 13 et 22 kms, vous retrouverez les caractéristiques sportives et festives de cet évènement, tout ce qui a fait le succès des 8 premières éditions. L'organisation sera assurée par le Décines Meyzieu Athlétisme, déjà partenaire de la course depuis le début, la collaboration avec l'association "Des sourires à Niongono" sera poursuivie pour maintenir le caractère humanitaire de cette course.

14192531_1231211466910279_5165965340829125911_n (1).png

Nous souhaitons ici remercier la commune de Sathonay Village ainsi que son comité des fêtes pour ces huit belles années vécues qui aura vu la course passer de 100 coureurs en 2007 à 550 coureurs en 2015. Nous espérons vous accueillir encore plus nombreux en 2016.

Le Teaser

Inscriptions

Devenir bénévoles

À l’assaut de la Tour Oxygène

3219947576.png

Créée en 2015, la Towerun tour Oxygène revient ce dimanche (départs de 9h30 à 16h). Le principe de cette course verticale est simple : départ sur le parvis du gratte-ciel de la Part Dieu, escalade des 28 étages (117m) et 622 marches dans une cage d’escalier aussi étroite que pentue et arrivée dans la sky room. Vainqueur en 2015, Eddy Mozzone avait mis 2’47’’20. Chez les femmes, le record à battre appartient à Oriane Riccitiello avec 3’43’’55.

14:57 Écrit par La Com dans Actualité, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 22 octobre 2016

La Val’Lyonnaise va faire le plein

IMG_5184.JPG

Environ 1000 coureurs sont attendus dimanche matin à Vaugneray pour la 15e édition de la Val’Lyonnaise. Au programme de la matinée, deux courses nature comportant chemins (35 %) et routes avec un parcours de 26 km et un autre tracé de 15 km.

Infos pratiques : Inscriptions obligatoires à l’avance pour les courses de 15 km (15 €) et 26 km (19 €) à la piscine de Vaugneray ce samedi de 14 h à 18 h. Départ de la piscine intercommunale de Vaugneray à 9 h 00 pour la course de 26 km et à 9 h 30 pour la course de 15 km. Randonnée de 14 km (10 €) avec un départ entre 8 h et 9 h 30 ; inscription sur place.

Le site officiel 

samedi, 01 octobre 2016

RUN IN LYON: Marathon, passeront-ils sous les 2h10 ?

IMG_3992.JPG

Nixon Machichim détient le record de Run in Lyon sur le marathon avec 2h10’14’’ (2015).

Il ne leur a pas manqué grand-chose. Depuis 2013, Eliud Kiplagat (2h10’44’’), Martin Kosgei (2h11’55’’) et Nixon Machichim (2h10’14’’) ont flirté avec les 2h10. Il faut remonter à 1999 pour trouver trace à Lyon d’un marathonien, Elijah Korir, sous cette barre symbolique (2h9’43’’), du temps de l’ex-organisation sur un parcours très différent. Est-ce pour cette année ? Difficile à dire. Les primes (4000 euros au vainqueur) ne permettent pas d’attirer le gratin dans un contexte concurrentiel de plus en plus fort. Demain, ils seront six à jouer la victoire : les trois Kenyans Josphat Keiyo (2h8’41’’ en 2012), Edwin Kimutai et Alex Saekwo et les trois Ethiopiens Gezahegn Keneni, Tariku Kinfu et Wami Kebede. « En fonction des conditions, la victoire se jouera entre 2h09 et 2h12 », estime Benjamin Soreau, le responsable du plateau. Chez les femmes, ce sera un duel entre les Kenyannes Joan Kigen et Mary Arenkwony.

leprog.jpg

Run in Lyon sous haute surveillance

Dans un contexte de menace terroriste, la sécurité est devenue l’un des principaux défis des organisateurs de Run in Lyon qui réunit ce dimanche matin 33 000 coureurs.

IMG_3757.JPG

Tous les acteurs de Run in Lyon l’assurent : à aucun moment, la tenue de la 7e édition du festival lyonnais de la course à pied n’a été remise en cause malgré le contexte de menace terroriste. « La donne a changé, admet l’adjoint aux Sports lyonnais Yann Cucherat. Il faut l’accepter. On s’est interrogé. Mais de manière unanime, on a décidé de maintenir parce que c’est ce genre d’événement qui donne le sourire aux gens. Il faut continuer de vivre. »

Depuis l’attentat de Nice le 14 juillet les annulations d’épreuves de masse pour raison de sécurité se multiplient (semi-marathons de Lille et de Nancy par exemple). Les parcours de La Parisienne et des 10 km Paris-centre ont été redessinés. Quant au marathon Nice-Cannes, il a été maintenu de justesse après une suspension des inscriptions.

Camel-bags interdits, plots béton, voitures “barrages” et agents en renfort
À Lyon, l’éventualité d’un déménagement du site de départ vers Gerland a été évoquée (comme pour la Biennale de la danse). L’épreuve a finalement conservé sa base emblématique sur la Place Bellecour où 30 000 coureurs environ (sur 33 000 engagés), et près de deux fois plus d’accompagnateurs, vont transiter ce dimanche matin entre 7 h 30 et 13 h 30.

Déjà renforcé pour l’édition 2015, le dispositif de sécurité a cette fois été déployé de manière très substantielle à la suite de plusieurs réunions à la Préfecture. Première conséquence pour les participants : ils n’auront pas le droit aux camel-bags, ces sacs à dos munis d’une poche d’eau, bannis de l’aire de départ. Un périmètre de sécurité proche de celui entourant la Fan Zone de l’Euro de football sera mis en place autour de la Place Bellecour. Tout au long des parcours, des plots bétons et des voitures “barrages” seront disposés à des endroits stratégiques, de manière à prévenir les attaques en véhicule bélier, la principale crainte actuelle même si aucun scénario n’est écarté. Enfin, les effectifs des forces de l’ordre et des agents de sécurité ont été gonflés.

« La sécurité est devenue un thème central. C’est désormais un poste très important dans notre budget », confirme Christophe Puginier, responsable running chez ASO, la société organisatrice, n° 1 du secteur des épreuves de masse en France avec une quarantaine d’événements (Marathon de Paris, semi-marathon de Paris, Roc d’azur VTT, L’étape du Tour cyclo, etc).

Même si l’attentat du marathon de Boston en 2013 a montré qu’une course pouvait être visée, le succès populaire ne se dément pas, sauf auprès des étrangers. Pour la sixième année de suite, Run in Lyon a encore pris de l’embonpoint avec plus de 5 000 engagés supplémentaires. En 2017, la barre des 40 000 concurrents pourrait même être atteinte : « On n’a pas de crainte de désaffection, peut-être plus d’une forme de lassitude, affirme l’organisateur de Run in Lyon. Les gens viennent pour courir. On préférerait parler de sport plutôt que de l’interdiction des camel-bags… »

Benjamin Steen

leprog.jpg

dimanche, 18 septembre 2016

Les Irréductibles de Meyzieu

13501781_1182376738460419_2739192549019321069_n.png

 

Une 9ème édition 100% renouvelée

Réservez votre samedi 12 novembre 2016

La course des irréductibles devient "Les irréductibles de Meyzieu".

C'est dans le nouveau nom, nous avons décidé d'organiser la course sur un nouveau site aux abords du canal de Miribel-Jonage sur la commune de Meyzieu. Vous aurez bientôt plus de détail sur le parcours qui restera "irréductible" en semi-nocturne avec des chemins très techniques. Marche nordique, course solidaire des enfants, des courses adultes sur 5, 13 et 22 kms, vous retrouverez les caractéristiques sportives et festives de cet évènement, tout ce qui a fait le succès des 8 premières éditions. L'organisation sera assurée par le Décines Meyzieu Athlétisme, déjà partenaire de la course depuis le début, la collaboration avec l'association "Des sourires à Niongono" sera poursuivie pour maintenir le caractère humanitaire de cette course.

Nous souhaitons ici remercier la commune de Sathonay Village ainsi que son comité des fêtes pour ces huit belles années vécues qui aura vu la course passer de 100 coureurs en 2007 à 550 coureurs en 2015. Nous espérons vous accueillir encore plus nombreux en 2016.

Le Teaser

Facebook

Inscriptions

Tarif préférentiel jusqu'au 30 septembre!

16:38 Écrit par La Com dans Actualité, Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

mardi, 30 août 2016

DEUXIÈME ÉDITION DE THETOWERRUN LYON OXYGÈNE

the-tower-run-lyon-oxygene-5462.png

REPARTEZ A L’ASSAUT DES 622 MARCHES DE LA TOUR OXYGÈNE Pour la deuxième année consécutive,

TheTowerRun proposera à tous de monter le plus rapidement possible les 622 marches (110 m de dénivelés) de la Tour Oxygène, le dimanche 30 octobre prochain. 1000 à 1500 participants sont attendus pour (re)découvrir des sensations de course pas vraiment comme les autres !! Communiqué de presse, le 12 juillet 2016

Arrêtons de courir à plat !

Le 30 octobre 2016, TheTowerRun est de retour à Lyon, pour la deuxième édition de la course d’escaliers TheTowerRun Lyon Oxygène, étape majeure de la plus grande aventure verticale jamais organisée en France. Pour les meilleurs de l’étape lyonnaise, c'est l'occasion de décrocher une qualification directe pour la Verticale de la Tour Eiffel® 2017!

Grimpons pour une cause solidaire !

Les courses TheTowerRun s’inscrivent dans une démarche solidaire, et l’étape lyonnaise se fera au profit de l’association Handicap International. Les frais d’inscription de 15€ sont accompagnés d’un don libre de minimum 2€ versé à l’association. Handicap International intervient dans près de 60 pays aux côtés des personnes handicapées et vulnérables. Partout où « vivre debout » ne va pas de soi, l’association répond aux besoins essentiels et spécifiques des personnes handicapées, améliore leurs conditions de vie et s'engage à promouvoir le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux. Inscriptions sur le site internet de la course : http://www.thetowerrun.org/fr/les-tours/lyon-tour-oxygene-5

Grimpons pour Halloween !

La course verticale est un nouveau concept de courses: originale, vecteur d’énergie positive et accessible à tous, elle répond à cette nouvelle demande de parcours combinant sensations fortes et convivialité. De nombreuses surprises attendront d’ailleurs les participants dans les escaliers de la tour et dans le village aux couleurs d’Halloween : foodtruck, dj sets, cours de zumba géants, massages, cosplay, atelier maquillage, déguisement, village et tour hantés, etc. Venez déguisés, une récompense sera remise pour le meilleur costume !

Inscriptions sur le site internet de la course 

 

10:53 Écrit par La Com dans Actualité | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

mardi, 16 août 2016

Djamel Boudebibah, l’homme aux deux casquettes, est à Rio

Adjoint aux Sports de Bron, Djamel Boudebibah est actuellement aux JO en tant que manager des relais français d’athlétisme et de Floria Gueï, qui court dès ce samedi.

IMG_2602.JPG

Il fait partie des incontournables du microcosme brondillant. Élu depuis 1995, cinq ans après avoir rejoint le club de l’Asul athlétisme, Djamel Boudebibah partage sa vie entre son portefeuille d’adjoint aux Sports, depuis 2008, et l’athlétisme. Un mélange des genres qui pourrait interroger. Celui qui se définit comme un « pur brondillant » le sait et balaye toutes les potentielles remarques. « Je ne mélange pas », rappelle-t-il.

« Si j’ai tout bien fait, ça devrait aller »

Il faut dire que sa destinée sportive s’écrit bien au-delà des enjeux du stade Pierre-Dubœuf. Manager des relais de l’équipe de France d’athlétisme, le Brondillant est aussi entraîneur de Floria Gueï, l’une des plus talentueuses athlètes tricolores. Une athlète qu’il suivra, ce samedi, depuis les tribunes du stade olympique. « Elle a un nouveau statut à gérer. Pour le moment elle n’a pas de pression, expliquait-il avant son départ au Brésil, début août. L’objectif, c’est la finale olympique ». Une ambition élevée pour celui qui était sprinteur sous les couleurs algériennes lors des JO de Los Angeles, en 1984 (lire par ailleurs). Une ambition qu’il décline aussi avec « ses » relais. « Le 4x100 m masculin est bien. Pour le 4x400 m féminin, on peut viser un classement entre la 3e et la 6e place. Le masculin peut réaliser une belle performance et le 4x100 m féminin est celui qui peut amener une belle surprise », déclare-t-il, conscient que l’histoire lui échappe un peu désormais. « Je ne suis pas dans l’excitation. Je n’ai pas de doute, mais des interrogations. Maintenant, c’est leur histoire (aux athlètes, Ndlr). Si j’ai tout bien fait, ça devrait aller », avançait-il. Une mission pas forcément évidente pour des sprinteurs arrivés tôt au Brésil, parmi lesquels certains ne courront qu’à la toute fin des Jeux. « Le plus dur, ça va être de les tenir malgré les sollicitations, le village olympique. Il faut qu’ils soient acteurs sans se disperser ».

Réponse le 21 août au soir… Il sera ensuite temps de refaire ses valises. Il lui faudra à nouveau jongler entre le survêtement tricolore et le costume brondillant.

Cyrille Seux

Djamel Boudebibah,

en 2013 au sujet des JO de Los Angeles auxquels il participa avec l’Algérie

«Je n’en garde pas un bon souvenir. On était dans une période de guerre froide et l’esprit initial des JO était gâché par ce contexte politique.»

leprog.jpg

samedi, 06 août 2016

Rio 2016: Quelques liens utiles !

jo-rio-2016.jpg

Quelques liens utiles

Le programme par discipline

Pour tout suivre de l'Athlétisme

ESPRITBLEU

(Le site des équipes de France)

francetvsport

WP_20160806_04_49_39_Pro.jpg

(photo prise par mon téléphone cette nuit)

11:24 Écrit par La Com dans Actualité, J.O. | Commentaires (1) |  Facebook |  Imprimer | |

jeudi, 04 août 2016

Rio 20116 : Jennifer Galais joue collectif

jo-rio-2016.jpgCette fois, c’est la bonne. Il y a quatre ans, Jennifer Galais avait manqué de très peu les Jeux Olympiques de Londres alors qu’elle émergeait tout juste au plus haut niveau. Cette année, pas question de louper le voyage à Rio. "C’était l’objectif de ma saison. Ne pas y aller aurait été une énorme déception", reconnait celle qui a décroché sa place dans le relais 4X100 m, "j’ai raté de peu la qualif’ en individuel. Sur 100 m comme sur 200 m, cela s’est joué à très peu de chose. Tant pis… Cette aventure du relais est tout de même une très belle opportunité".

La Lyonnaise de 24 ans, qui s’est essayée, plus jeune, à la gymnastique et au twirling bâton, s’est imposée au fil des années comme une référence du sprint féminin tricolore. Une progression récompensée par un premier titre national en élite. En juillet à Angers, la Kréopolitaine est devenue championne de France du 200 m. Elle sourit : "Clairement, c’est ma plus belle saison depuis que j’évolue à ce niveau. Un bel hiver, un bel été. Je ne pouvais pas espérer mieux. Et j’espère bien que ce n’est pas fini".

IMG_0896.JPG

"Tout peut arriver…"

Une fois de plus Jennifer Galais a dû renoncer à l’idée de passer des vacances à la Réunion. Elle est née à Lyon mais a gardé des attaches affectives fortes avec l’île de ses racines. Une preuve ? Son margouillat "974" tatoué sur le ventre. Son papa est originaire de Bellemène, sa maman vient de la Ravine des Cabris. "Ils ont la chance de revenir plus souvent que moi à la Réunion. Concilier le sport de haut niveau et les études, c’est parfois compliqué. C’est difficile de me dégager de longues périodes de vacances", reconnaît celle qui entamera à la rentrée un Master en management. Ce sera après avoir vécu l’expérience la plus excitante de sa jeune carrière. "C’est exactement ça. Je suis très excitée ! Je m’attends à vivre quelque chose de grand. J’ai tellement hâte d’y être. C’est la première fois que je fais une saison aussi longue. J’avais un peu d’appréhension par rapport à ça. Finalement, ça va. Je me sens bien".

Sur le papier, le relais 4X100 m français part de loin dans la course à la médaille olympique. Dans l’histoire des Jeux, les Bleues n’ont décroché qu’une seule médaille, en bronze, à Athènes en 2004. "Mais nous sommes conscientes que l’on peut faire quelque chose de bien. Nous avons une belle équipe. L’objectif, c’est d’aller en finale. Et après, tout peut arriver dans un relais", assure Jennifer Galais, qui a participé aux championnats d’Europe à Amsterdam en juillet. Eliminée en demi-finale du 100 m, elle a ensuite pris part au relais qui s’est classé sixième de la finale. "La priorité était alors de décrocher notre billet pour les Jeux Olympiques. Il n’était pas question de prendre des risques, nous avons bien assuré tous les passages de témoin. À Rio, ce sera différent. Nous allons pouvoir nous lâcher". Premier tour de piste le 18 août.

Lukas Garcia

Source http://www.clicanoo.re

17:48 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme, Coup de Coeur | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 09 juillet 2016

Rio en passant par Tarare !

Fort de son label qualifiant pour les jeux Olympiques, le Quatrache de Tarare accueille ce samedi une pléiade d’athlètes Français et étrangers en quête d’un billet pour Rio.

IMG_9582.JPG

En cette année olympique, le traditionnel Quatrache de Tarare, meeting exclusivement réservé aux spécialistes du 400m Haies, aura fière allure samedi après-midi au stade Léon Masson. Organisé avec amour par l’inénarrable JJM, alias Jean-Jacques Behm, la 29e édition s’annonce bouillante et les différents records risquent d’en prendre pour leur grade ce samedi. Après deux années de disette en termes de résultat, cette 29e édition devrait effectivement permettre au meeting de Tarare de remettre les pendules à l’heure avec la présence de 11 nationalités différentes. Chez les hommes, avec 5 athlètes disposant d’un record en moins de 49 secondes, le record du stade de 48’88 pourrait bien être battu samedi soir même si l’objectif premier de ces garçons sera de passer sous la barre de 49’40, les minima IAAF pour les J.O. Côté tricolore si les meilleurs Français sont engagés aux championnats d’Europe, la présence du champion de France 2015 Mikaël François et du local Hugo Grillas promet aussi de belles courses.

Chez les féminines le record de la sénégalaise Tacko Diouf en 56’04 est également en grand danger avec la venue de l’Australienne Lauren Wells qui, en pleine préparation pour Rio, a déjà bouclé son tour de piste en 55’08 et 55’23 cette saison. Notons également la présence de la Villeurbannaise Anaïs Lutufucu qui après sa 3e place aux championnats de France tentera de confirmer sa belle reconversion sur 400m. Haies.

 Programme : Meeting de Tarare samedi à partir de 17h00 au Stade Léon Masson. Série 1 féminines à 18h05 et série 1 masculine à 20h20.

leprog.jpg

12:18 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

jeudi, 07 juillet 2016

Championnats d'Europe à Amsterdam

ng_dbd2ce72aa62eef3aca6-original.jpg Robert-Michon : « De bon augure »
 

Pour une fois, les tribunes étaient pleines de bon matin pour les qualifications du disque féminin. D’accord, ce n’étaient pas celles du stade olympiques, mais une petite structure temporaire montée sur Museum plein, dans le centre-ville d’Amsterdam, et l’entrée gratuite. Mais Mélina Robert-Michon a adoré. Qu’importe qu’il ait fallu s’échauffer deux fois, entrer en chambre d’appel 90 minutes avant, et faire 25 minutes de navette : « Le concept est sympa, dit-elle. Ça attire des gens qui ne seraient peut-être pas venus. Le public était proche, la musique calée sur nous… Avec les Allemandes, on se disait que c’est dommage de ne pas revenir pour la finale. D’autant que les conditions de vent sont très bonnes. »

Les bonnes ondes l’ont stimulée. Avec une barre de qualif’ à 58m, il n’y avait pas trop de suspense. Mais elle a tenu à marquer son territoire au premier jet : 63,99m, le 5e meilleur de ces qualifications qui n’ont laissé personne sur le carreau. « Je sais que j’arrive à faire 60m dans toutes les conditions mais on ne sait jamais, a-t-elle commenté. Il fallait rester vigilante. » Jamais elle ne s’était ouvert les portes de la finale (vendredi à 20h15) aussi largement : « C’est de bon augure. Quand on passe au premier jet, on se dit que tout est bien en place. »

B.S.

Gueï est-elle vraiment favorite ?

Invaincue en 2016 et détentrice de la meilleure performance européenne sur 400 m (50’’84), la Lyonnaise devra cependant renverser des montagnes pour accéder au podium.

Des raisons d’y croire

À 26 ans, Floria Gueï réalise la meilleure saison de sa carrière. Que ce soit en salle ou en extérieur, sur 400 m ou sur 200 m, au championnat du Rhône ou en Ligue de Diamant, la Lyonnaise n’a jamais connu la défaite. En progrès sur toutes les distances, elle a surtout tapé du poing sur la table lors du meeting de Birmingham en s’imposant en 50’’84, record personnel et meilleure performance européenne de l’année. « Je suis restée placée et j’y suis allée, apprécie-t-elle. Je n’ai pas paniqué. Ça ne me fait plus peur de partir vite. »

L’héroïne du relais 4x400m des championnats d’Europe de Zurich 2014, seule européenne sous les 51 secondes cette saison, s’est libérée de son image de relayeuse. C’est le moment pour elle de prétendre à un podium européen : « Elle en a sous le pied, affirme son coach Djamel Boudebibah. Cette année, elle n’a jamais couru dans de bonnes conditions. Elle vaut autour de 50’’50. » Il y a deux ans, l’Italienne Libania Grenot avait raflé l’or en 51’’10…

Aucune expérience en finale

« Peut-être que je suis favorite, mais je n’y pense pas du tout, insiste Floria Gueï. En arrivant ici, les compteurs ont été remis à zéro. Cette première place au bilan, ça m’est égal. » Dans l’immédiat, la Lyonnaise préfère même rester concentrée sur la demi-finale (ce jeudi 17h35) d’emblée à côté de l’ancienne championne olympique Christine Ohuruogu. Au-delà, elle va basculer dans l’inconnu. Eliminée en demie aux Mondiaux 2013 et 2015, comme à l’Euro 2014, la championne de France n’a jamais couru de finale internationale en individuel : « C’est la seule inconnue, selon Djamel Boudebibah. Sur le papier, elle est dans la cour des grands. Mais sur le stade, c’est complètement différent. Grenot ne laissera pas son titre comme ça. Si Ohuruogu est là, c’est qu’elle est bien. On s’attend à ce qu’elles haussent leur niveau. » Comment réagira Gueï ? Elle se pose la question: « A Birmingham, je me suis battue, mais en sortant en tête du virage, j’étais surtout concentrée sur ma technique. Je n’ai pas encore eu la sensation d’être vidée et d’avoir tout donné... » C’est pour vendredi en finale (20h25).

DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL À AMSTERDAM BENJAMIN STEEN

Galais pour oublier Zurich

Sélectionnée pour la première fois aux championnats d’Europe en 2014 à Zurich sur 200m, Jennifer Galais n’avait pas couru. La faute à un faux départ en série : « J’avais bougé, mais je n’étais pas partie avant, se souvient-elle. Cette fois, j’espère que ce sera la bonne. Je veux effacer cette déception. » La Décinoise débute le 100 m ce midi (12 h 45) en série : « L’objectif, c’est la demi-finale. »

Cantero : « C’est ouvert »

Bryan Cantero (1 500 m) découvre les championnats d’Europe en plein air à Amsterdam. Le Lyonnais de l’AS Aix-les-Bains entend vivre l’expérience jusqu’au bout, en finale. « Le niveau européen est dense. Il faut déjà passer le 1er tour… Mais, c’est ouvert. Il y aura des opportunités à saisir. »

leprog.jpg

Le programme

 

10:20 Écrit par La Com dans Actualité, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 28 mai 2016

Rendez-vous à Décines pour du demi-fond de haut-niveau

13029492_1179189128787798_4806618506189414440_o.jpg

C’est la semaine du Décines Meyzieu Athlétisme. Dimanche dernier, en finales des Interclubs de Nationale 2, le club parvenait enfin à monter en Nationale 1. Une semaine plus tard, son meeting annuel de demi-fond va réunir ce samedi soir au stade Raymon-Troussier un joli plateau, mêlant quelques fines gâchettes internationales à de très bons athlètes nationaux. Le tout pour un budget total de seulement 15 000 euros. « Non, je n’ai pas cassé notre tirelire, j’ai juste actionné mon réseau, explique l’organisateur, Bastien Perraux. L’idée, c’est de pouvoir proposer de belles courses aux Français dans leur quête de minima. » À suivre, en particulier Guillaume Adam qui tentera de passer sous les 3’37’’50 sur 1 500 m pour se qualifier pour les championnats d’Europe à Amsterdam (6-10 juillet). Déjà auteur de ces minima, son partenaire d’entraînement au sein du groupe de Bastien Perraux, Bryan Cantero, est quant à lui engagé dans un gros 800 mètres en présence de l’Éthiopien Jena Umar.

En savoir plus !

Et un Live Vidéo sur le net aussi

leprog.jpg

samedi, 21 mai 2016

Athlétisme: Express

2013_0330Image0210.JPGTriple saut : de Pierre-Bénite

Teddy Tamgho sera la principale tête d’affiche du meeting Envol trophée de Pierre-Bénite le 10 juin. Le champion du monde 2013 s’est engagé dans sa spécialité, le triple saut (seulement 16,63m cette année), mais aussi à la longueur. Sa dernière participation à un concours de longueur remonte à 2013 (7,81 m à Valence pour un record à 8,01 m à Eaubonne en 2011). Il sera accompagné de son groupe d’entraînement qui comprend la championne d’Europe de la longueur Eloyse Lesueur et la grande espoir du triple saut Roughy Diallo. Valentin Lavillenie (perche), Salim Sdiri (longueur) et Kafétien Gomis (longueur) sont également annoncés.

Disque : Robert-Michon fait l’impasse sur Halle

Mélina Robert-Michon a finalement fait l’impasse sur le meeting de Halle (Allemagne) ce samedi pour se concentrer sur la finale Élite 2 des Interclubs dimanche à Sotteville. « Je veux m’épargner la fatigue du voyage pour pouvoir faire deux bonnes séances en début de semaine prochaine avant de partir pour le meeting de Eugene (États-Unis, 28 mai) », explique-t-elle. Encore en phase de rodage, même si elle a démontré un bel état de forme à Montgeron (1re ; 62,38 m), la recordwoman de France affine peu à peu sa préparation dans l’espoir de passer un test significatif aux États-Unis face aux meilleures mondiales.

B.S.

leprog.jpg

vendredi, 20 mai 2016

Meeting National de l'Est Lyonnais

13029492_1179189128787798_4806618506189414440_o.jpg

Le MNEL (Meeting National de l'Est Lyonnais) s'offre un beau plateau pour cette nouvel édition avec notamment un 800m qui devrait aller très vite.

Les premières start-lists :

startlist1.png

IMG_7917.JPG

Le programme complet de l'après-midi et de la soirée.

ICI

17:14 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

mardi, 17 mai 2016

Courir pour Elles: La 7ième édition à Parilly !

IMG_5986.JPG

Nouveau rendez-vous ce dimanche pour Radio Parilly partenaire de Courir pour Elles depuis la première heure.

Merci Arnaud Borron de m'avoir présenté Sophie Moreau un soir de CDCHS

( Commission Départemental des Courses Hors-Stade).

Depuis cette manifestation reconnue pour son énergie positive n'a fait que grandir.

Pour la 7ième édition c'est le Parc de Parilly qui accueillera 12000 femmes en rose après 6 années au Parc de Lacroix-Laval.

IMG_6209.JPG

Un déménagement pour plus d'espace et un accès plus pratique.

Voici quelques infos :

Pour un dimanche 22 mai plus serein, venez retirer ou faire retirer votre dossard et votre tshirt rose lors de nos remises de dossards :

- mercredi 18 mai à la maison des Associations de Charbonnières, Place Marsonnat, entre 12h30 et 16h

- samedi 21 mai dans l'Atrium de l'Hôtel de Ville de Lyon, entrée par la Place des Terreaux Lyon 1er, de 14 h à 18 h

Si vous ne pouvez pas retirer votre dossard et votre tshirt vous même à l'avance, vous pouvez demander à quelqu'un de le faire pour vous. Et si ce n'est pas possible, vous aurez toujours la possibilité de les retirer sur place le dimanche matin entre 8h et 9h15.

Vous vous demandez comment venir au Parc de Parilly le dimanche 22 mai ?

Retrouvez ici toutes les informations utiles :

 

17:08 Écrit par La Com dans Actualité, Coup de Coeur | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Soulary Contest: Une course qui demande qu'à monter !

12540784_1691582151081624_4718106521326826769_n.jpg

Spot très connu par les athlètes de haut-niveau de la région . Les 444 marches de la rue Josephin Soulary serviront de terrain de jeu à 300 privilégiés le 28 mai prochain. 

Au programme de la soirée une compétition en deux manches.

Une qualification contre-la montre puis des finales en un contre un.

De quoi faire exploser le cardio !

13100922_1729286040644568_2079823943519965837_n.jpg

Tout savoir sur le site officiel

La page facebook

 

16:21 Écrit par La Com dans Actualité, Course sur route | Commentaires (1) |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 29 avril 2016

JO : Charayron (presque) à Rio

12321662_981082341968604_3495449884951359454_n.jpgLa course aux quotas olympiques ne s’achève que dans deux semaines et la sélection française ne sera officielle qu’en juin, mais Emmie Charayron a plus qu’un pied à Rio (5-21 août). Grâce à ses bonnes places en World triathlon series (6e à Gold Coast et 17e à Gold Coast) et en coupe du monde (11e à New plymouth), la Lyonnaise s’est hissée à la 42e place du classement olympique, octroyant ainsi un dossard à l’équipe de France féminine. Championne de France en titre et n° 1 nationale, il ne fait aucun doute qu’il devrait lui revenir. Elle assurera juste cette position le 8 mai à la manche de coupe du monde de Cagliari (Italie). « Je suis très contente parce que ce n’était pas évident après ce qui est arrivé (ndlr : son coach Laurent Vidal est décédé l’hiver dernier). J’ai dû m’adapter, mais cela a vite payé. » 18e à Londres en 2012, elle visera plus haut : « Le Top 8 est réalisable, mais ce n’est pas gagné tant le niveau s’est amélioré et s’est densifié en quatre ans. »

B.Steen

leprog.jpg

 

18:16 Écrit par La Com dans Actualité, Coup de Coeur | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu