compteur

Avertir le modérateur

vendredi, 29 septembre 2017

Hours avec vue sur Amsterdam

Sixième de l’édition 2016 du marathon, l’athlète lyonnais s’aligne dimanche sur le 10 km en guise de préparation pour… le marathon d’Amsterdam (15 octobre).

Sébastien Hours lors de l’édition 2016 de Run in Lyon où l’athlète de l’ESL avait pris la 6 e place.  Photo Maxime JEGAT

Il y a un an, Sébastien Hours s’était décidé trois semaines avant le marathon de Run in Lyon. La distance manquait au catalogue de cet athlète multicarte aussi à l’aise sur 3 000 m steeple chez les jeunes qu’en trail aujourd’hui. « Je voulais faire un chrono pour me qualifier pour les championnats de France, raconte-t-il. J’avais juste eu le temps de faire une séance spécifique de 3x5 km dix jours avant… »

Suffisant pour décrocher une belle sixième place en 2h34’37’’ (2eFrançais) et confirmer son désir d’approfondir la question. « J’aime ce type d’efforts qui reste quand même de la vitesse, détaille-t-il. Je reviens un peu à ce que je faisais dans ma jeunesse. »

Objectif 2h24

Blessé lors de la SaintéLyon 2016, cet ingénieur en informatique a dû repousser à l’automne sa deuxième expérience sur marathon, préférant Amsterdam le 15 octobre à Run in Lyon ce dimanche : « L’an dernier, j’avais trouvé que le parcours n’était pas très roulant et surtout, je m’étais retrouvé tout seul derrière les athlètes capables de courir en 2 h 10. A Amsterdam, il y a beaucoup plus de densité. »

Pour la même raison, d’autres marathoniens lyonnais comme Julien Rancon et Julien Masciotra avaient préféré s’aligner à Paris au printemps (terminant respectivement en 2h20’47’’ et 2h21’23’’). « Un déplacement à Amsterdam ou à Paris est un petit investissement par rapport à l’investissement que nécessite un marathon », comprend le coach Bastien Perraux qui conseille notamment Masciotra.

Après trois mois de préparation, seulement entrecoupés par les championnats de France de trail à Gérardmer (6e ), Sébastien Hours partira sur les bases de 2h24. En attendant, il « travaille le rythme » sur le 10 km de Run in Lyon. Son vieux record personnel (31’08’’ en 2008) pourrait tomber loin devant une masse de 17 500 coureurs.

 "A Amsterdam, il y a beaucoup plus de densité"

Sébastien Hours

leprog.jpg

mercredi, 27 septembre 2017

Pourquoi le business du running s’est littéralement envolé

Dimanche prochain, plus de 30 000 coureurs sont attendus à l’occasion de la 8e édition de la course Run in Lyon. Un engouement qui illustre parfaitement la montée en puissance du marché du running.

Faire un jogging, c’est ringard ; maintenant on fait un running. Le running concerne désormais les coureurs du dimanche mais aussi, plus largement, toutes celles et ceux qui s’adonnent occasionnellement ou pour la performance à la course à pied et ses déclinaisons comme le trail, le triathlon, etc.

IMG_9648.JPG

« Après la montée en puissance du trail il y a une dizaine d’années, on a assisté il y a trois ans au boom du running. Toutes les catégories socio-professionnelles, toutes les tranches d’âges sont concernées par cette discipline qui se pratique dans les rues, les parcs, les montagnes etc. toute l’année. Le boom s’explique notamment par les effets cumulés de la féminisation de la pratique mais aussi par l’avènement de pratiques collectives et ludiques qui ont envahi le calendrier des courses et attiré de plus en plus de participants », souligne Virgile Caillet, Délégué général de l’Union sport & cycle.

Désireux d’entretenir leur capital santé, de « déstresser » sans contrainte d’emploi du temps, d’espace, les coureurs, dont le nombre a considérablement crû ces trois dernières années (voir ci-contre), ont accompagné l’explosion du marché.

Ce qui a fait les affaires des grandes surfaces spécialisées, offert de belles croissances d’activités à des magasins hyperspécialisés dont le nombre avoisinerait aujourd’hui les 250 unités dans l’Hexagone, dont une dizaine dans la métropole lyonnaise (voir ci-contre). Mais aussi fait le bonheur des organisateurs d’épreuves, et alimenté l’activité des équipementiers sportifs.

IMG_9151.JPG

À grands coups marketing, ceux-ci en ont profité pour valoriser leurs technologies de plus en plus avant-gardistes. Le running est donc devenu un sport « très sophistiqué, « qui ne nécessite plus d’être simplement équipé d’une paire de basket, d’un short et d’un tee-shirt ». Désormais le coureur est de plus en équipé. De plus en plus connecté.

850

C’est, en millions d’euros, le poids global du marché du running estimé par le syndicat professionnel Union Sport & Cycle. Ce marché de la course à pied représente 850 millions d’euros de ventes, soit deux fois moins que celui du vélo (1,7 milliard), mais quasiment deux fois plus que celui du football (450 millions d’euros environ).

EN CHIFFRES

8

En millions, le nombre de paires de chaussures vendues chaque année. La vente de chaussures pèserait 500 millions d’euros. Selon le syndicat, les coureurs compétiteurs consomment environ 2 paires par an.

524

C ’est, en euros, le panier moyen annuel estimé par le syndicat professionnel Union Sport & Cycle pour les coureurs compétiteurs.

Un budget qui serait pour 34 % dédié à l’achat des chaussures, 28 % pour les frais d’inscription pour les courses, 21 % pour le textile et 19 % pour les accessoires.

5 800

C’est le nombre de courses, dont 57 marathons, qui se dérouleraient chaque année dans l’Hexagone. Un nombre de courses qui pourrait être amené à réduire dans les prochaines années. Disparition de courses peu ou pas rentables, normes de sécurité drastiques, seront probablement à l’origine de cette baisse des épreuves. Autre phénomène, les coureurs pourraient être à l’avenir « plus dans une logique de communauté qu’une logique de compétition ».

 8,9 C’est, en millions, le nombre de Français de 18 ans et plus qui se sont adonnés à la course à pied au moins une fois au cours des douze derniers mois selon le syndicat professionnel Union Sport & Cycle. Parmi ces 8 millions, on distingue trois catégories de coureurs : les réguliers (au moins une fois par semaine), 5 millions de Français ; les occasionnels (moins d’une fois par semaine), soit 3,9 millions.

Franck Bensaid

leprog.jpg

mercredi, 20 septembre 2017

Ce dimanche à Fleurieux sur l'Arbresle

18738637_1355055497948616_1175978082625444601_o.jpg

Toutes les infos

lundi, 18 septembre 2017

Floria Gueï et Jennifer Galais avec Bruno Gajer

Jennifer Galais quitte la région lyonnaise pour s’installer à Montpellier. La sprinteuse de Décines Meyzieu athlétisme s’entraînera au Creps avec Bruno Gajer, aux côtés notamment de Floria Gueï qui a également annoncé son départ pour l’Hérault. La championne de France 2017 du 200 m s’entraînait depuis ses débuts en 2009 avec Grégory Duval. « C’est une décision commune, explique Duval. Jennifer était arrivée à un stade de sa carrière où il fallait qu’elle s’émancipe. Ce sera l’occasion d’abandonner un peu le 100 m pour se consacrer pleinement au 200 m où elle n’a pas encore réalisé ce dont elle est capable. »

IMG_7312.JPG

Floria Gueï (27 ans) a annoncé ce mercredi dans un communiqué de la Fédération française d’athlétisme qu’elle quittait son coach Djamel Boudebibah après cinq années de collaboration. L’athlète de l’Entente Sud Lyonnais s’entraînera à partir du mois d’octobre au Creps de Montpellier avec Bruno Gajer qui l’avait déjà coachée à l’Insep entre 2008 et 2012. Elle restera néanmoins licenciée au sein de l’ESL.

« J’avais besoin de casser mes habitudes, d’un nouvel environnement pour repartir sur un nouveau cycle pour cette nouvelle olympiade. Djamel restera mon meilleur conseiller », a-t-elle expliqué.

Floria Gueï sort d’une saison estivale difficile. Après avoir remporté la médaille d’or du 400m aux championnats d’Europe en salle à Belgrade l’hiver dernier, elle a dû renoncer aux Mondiaux de Londres en raison d’un problème de santé survenu en juillet.

L’image contient peut-être : 1 personne, terrain de basketball et plein air

Photo: Jean Marie Bazin

leprog.jpg

lundi, 11 septembre 2017

Julien Masciotra, brillant vainqueur des 10 km de l’Horloge

Julien Masciotra, Haut-Savoyard licencié au club de Décines-Meyzieu athlétisme, a brillamment réalisé un temps de 31’20 sur le 10 km de l’Horloge. Mille coureurs ont participé à cette compétition, dimanche.

IMG_3424.JPG

1 000 coureurs environ se sont élancés, dimanche, dans les rues du centre-ville pour participer aux deux courses : un 10 km qualificatif pour les championnats de France et un 5 km “Entre elles”.

IMG_3346.JPG

IMG_3109.JPG

L’ambiance était au beau fixe sur les deux lignes de départ prévues par les organisateurs de l’association Running en Rhône-Alpes, avec le concours de la mairie de Tassin et des AAAL.

« Une belle effervescence »

À 9 heures, après la séance d’échauffements et un trotting de reconnaissance, les féminines ont pris place sous l’arche située avenue Leclerc. Il n’a fallu que 18’35 à Anne Lebrun pour franchir la ligne d’arrivée,

IMG_3159.JPG

devant une centaine de concurrentes. En grand nombre, les Tassilunois se sont retrouvés au départ de la promenade des Tuileries quarante-cinq minutes plus tard, pour le départ des pointures de la course à pied, mais pas que ! Chacun a voulu partager un bon moment, soit pour faire un chrono, soit en course de rentrée, comme c’est le cas de Clément Couzon du club de Tassin.

IMG_3437.JPG

« Je ne serai pas dans le premier wagon, mais je me prépare pour le semi du running-Lyon ».

La foule, nombreuse tout au long de ce circuit en boucle, a pu suivre les coureurs et les encourager.

Il n’aura fallu que 31’20 à Julien Masciotra pour franchir la ligne devant Eliud Sugut et Nestor Nibaruta.

IMG_3370.JPG

« Parti sur un tempo modéré, j’ai durci la course au 5e km. Les virages nous ont obligés à des relances mais le parcours était roulant. J’ai trouvé une belle effervescence dans cette course », témoigne le finaliste.

 

leprog.jpg

Tous les résultats

PHOTOS

Album 1

Album 2 

Album 3

IMG_3058.JPG

IMG_3074.JPG

IMG_3130.JPG

IMG_3329.JPG

IMG_3364.JPG

IMG_3384.JPG

IMG_4360.JPG

IMG_4367.JPG

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu