compteur

Avertir le modérateur

vendredi, 23 juin 2017

Peltier en formation accélérée

À 20 ans, l’athlète de l’Entente Sud Lyonnais vient de découvrir la Ligue de diamant à Stockholm et s’apprête à vivre sa première sélection senior individuelle en bleu.

Fanny Peltier représentera les Bleus sur 200 m à Lille lors de l’Euro par équipes.  Photo Maxime JEGAT

Photo Maxime Jegat

C’était le running gag mardi soir à l’entraînement autour de la piste du Stade Pierre-Dubœuf de Bron. Même Floria Gueï, sa partenaire d’entraînement championne d’Europe en salle du 400 m, en plaisantait : « Depuis qu’elle court en Ligue de Diamant, on ne peut plus rien lui dire... » Une façon déguisée de féliciter Fanny Peltier pour son intronisation dans le circuit des plus grands meetings de la planète dimanche dernier à l’occasion du 200 mètres de la manche de Stockholm.

L’invitation était tombée cinq jours plus tôt. Elle a sauté sur l’opportunité : « Je n’aurais jamais imaginé courir en Ligue de diamant cette année, avoue-t-elle. Je n’étais pas prête ! Mais c’était une très bonne expérience même si j’aurais aimé faire mieux (7e en 23’’31 ; +1,1 m/s).» Son départ a laissé à désirer : «Normal, selon son coach Djamel Boudebibah. Elle voulait surtout ne pas faire de faux-départ.» Ce grand saut tombait à pic avant sa toute première sélection individuelle senior aux championnats d’Europe par équipes qui débutent ce vendredi à Lille. Si elle a couru le 4x200m au Challenge mondial des relais aux Bahamas fin avril, « ce n’est pas du tout la même chose cette fois », dit-elle. « L’expérience de Stockholm va me servir. J’ai plus hâte que peur. »

Le 400m à l’horizon

Ce double coup d’accélérateur récompense sa très nette progression depuis le début de saison puisque son record vient d’être raboté de 34 centièmes (23’’24 à Genève au lieu de 23’’58 l’an dernier)… « J’ai changé mon pied d’appel au départ il y a un mois et demi, explique-t-elle. Il y a immédiatement eu du mieux. » Surtout, la vice-championne du monde junior 2016 avec le relais 4x100m s’épanouit à Lyon depuis son arrivée en 2015 après avoir beaucoup voyagé avec ses parents (Suède, États-Unis, Guadeloupe, Montpellier). « J’ai trouvé une super-ville et mon groupe d’entraînement joue beaucoup. » Elle profite en particulier du travail quotidien auprès de Floria Gueï (27 ans) : « Elle m’apporte beaucoup dans l’approche du haut niveau », dit-elle. Elle nous tire vers le haut à chaque séance. » Son coach confirme : « Elle a une progression linéaire mais ce qui fait la différence cette année, c’est sa maturité. Elle s’est professionnalisée. »

Sa marge de progression reste cependant importante : « Je dois descendre mon chrono si je veux exister aux championnats d’espoirs (14-16 juillet à Bydgoszcz) », dit-elle, consciente de profiter du niveau trmoyen des sprinteuses françaises pour courir à Lille ce week-end.

A moyen terme, son avenir se situe de toute façon sur la distance supérieure : « Son profil est celui d’une coureuse de 400 m, assure Djamel Boudebibah. Elle se prépare déjà pour ça. »

Je n’aurais jamais imaginé courir en Ligue de diamant cette année. Je n’étais pas prête !

Fanny Peltier

Benjamin Steen

leprog.jpg

17:45 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Écrire un commentaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu