compteur

Avertir le modérateur

lundi, 09 janvier 2017

Claire Perraux et les garçons

L’ingénieure lyonnaise licenciée à Marseille a réussi la performance de terminer deuxième de la course juniors garçons/élite femmes.

IMG_2159 (1280x853).jpg

« Hé ! les gars, faut y aller, hein ! Vous verrez ce qui va vous arriver si vous courrez comme ça aux Régionaux... » Dans l’aire d’arrivée du Parc de Parilly, Claire Perraux s’est sentie obligée de sermonner les juniors garçons avec qui les élites femmes faisaient front commun pour la première fois ce dimanche aux championnats du Rhône de cross.

Ce regroupement - très tendance actuellement dans le cross - partait d’un bon sentiment des organisateurs, histoire de raccourcir la journée et de densifier un peu les pelotons. Mais ça n’aurait pas dû se passer comme ça. Les juniors auraient dû filer et les filles s’accrocher à la queue de la comète quinze/vingt secondes derrière…

Au lieu de ça, la crosswoman internationale a failli tous les aligner, deuxième finalement du “scratch”, devancée de justesse au sprint par le Caluirard Nicolas Ginot : « On est parti trop doucement. Et ensuite, à cause du vent, la course a été très tactique », se justifiait le nouveau champion du Rhône junior pour qui l’honneur est sauf. Ça n’a pas empêché ces jeunes hommes de se faire gentiment chambrer par le public quand Perraux a pris la tête pour ne pas piquer du nez…

IMG_2209 (1280x885).jpg

Sur cross long tout l’hiver

A leur décharge, le niveau des femmes atteignait cette année des sommets (7 dans le top 20). Et Perraux, en particulier n’est pas la première venue avec quatre titres de championne de France de cross court (2011, 2012, 2013, 2015) et 9 sélections en équipe de France, essentiellement en cross.

En plus, elle a faim. L’ingénieure lyonnaise licenciée au SCO Marseille Sainte-Marguerite sort d’une saison marquée par les pépins. Elle nourrissait pourtant l’ambition de se qualifier au moins pour les championnats d’Europe sur 3 000 m steeple : « Après une bonne préparation, j’ai été très handicapée par mes crises d’asthme au pire moment, au printemps, raconte-t-elle. J’ai eu aussi des soucis au mollet et au genou et puis une trachéite à l’automne. Ça ne fait que depuis un mois et demi que je suis capable de recourir correctement. » De guerre lasse, laisser tomber lui a traversé l’esprit à 29 ans : « Je me suis demandée si ça valait le coup de continuer, avoue-telle. Mais quand les sensations reviennent, je me rends compte que je me fais toujours plaisir. »

Revenue dans la nuit de samedi à dimanche d’un stage de deux semaines à Monte Gordo au Portugal, elle a vu ce dimanche qu’elle pouvait encore peser. Pour la première fois cet hiver, elle se concentrera uniquement sur le cross long. « Comme elle n’a pas pu faire de prépa foncière à l’automne, il a fallu décaler », explique son coach et époux Bastien Perraux. « C’est un nouveau challenge », apprécie-t-elle. Il faudra, sans doute, compter sur elle dans un mois et demi aux championnats de France sur l’hippodrome de Saint-Galmier. Les juniors du Rhône sont d’accord…

 Vittet en pensant à la suite

Claire Perraux hors concours pour cause de licence hors comité du Rhône, le titre est revenue, comme en 2015, à Anne-Sophie Vittet (ESL). « J’ai trouvé ça très bien de courir avec les juniors même si on s’est pris quelques coups de coudes, commente-t-elle.

IMG_2224 (1280x925).jpg

Cela nous a permis de faire une course rapide. Claire était trop forte. J’ai laissé un trou au mauvais moment. Mais c’est de bon augure vu que j’ai couru ces départementaux en pleine préparation. »

Benjamin Steen

leprog.jpg

Tous les résultats

Des photos

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu