Sans surprise, la présidente sortante du Comité du Rhône a été réélue, faute d’autres candidats.

Béa002.jpg

Béatrice Pfaënder.

À peine sorti, déjà revenu. Réuni en “conclave” aussitôt après son élection ce lundi à la Halle Stéphane-Diagana de La Duchère, le nouveau bureau directeur du Comité d’athlétisme du Rhône (CAR) a comme prévu prolongé le bail de Béatrice Pfaënder. Présidente depuis 2010, elle repart pour un troisième mandat jusqu’en 2020, faute de successeur volontaire : « Il n’y avait pas d’autre candidat, donc j’accepte de continuer », a-t-elle dévoilé après son élection par le comité directeur puis l’assemblée générale.

« Je ne veux pas travailler autant que lors du mandat précédent », a-t-elle néanmoins prévenu. Depuis 2012, le CAR n’a pas manqué de chantiers entre la sortie de terre de la Halle de La Duchère, où le comité a son nouveau siège, et les organisations des Mondiaux Handisports 2013 puis des Mondiaux vétérans 2015. Dans le même temps, le nombre de licenciés a augmenté de 33 %, passant de 4741 à 6307. « Depuis 2012, nous avons été à cent à l’heure, il va falloir que l’on prenne le temps de nous consolider », annonce-t-elle. Béatrice Pfaënder entend s’appuyer sur un bureau renouvelé d’un tiers, même si la moyenne d’âge reste de 58 ans.

La dirigeante licenciée à l’Asvel a prévu de se consacrer à d’autres projets. Deuxième sur la liste (unique) de Marcel Ferrari, elle sera élue samedi prochain à Saint-Etienne au comité directeur de la future Ligue d’Auvergne - Rhône-Alpes. Jusqu’à présent vice-présidente de la Ligue Rhône-Alpes, cette ancienne salariée de la Ligue, rompue aux relations avec les collectivités territoriales, devrait accéder à un poste important au sein de la nouvelle équipe. Une activité très prenante dans une entité qui comptera 32 000 licenciés. Elle figurera par ailleurs sur la liste de Marcel Ferrari pour la présidence de la Fédération Française d’Athlétisme.

leprog.jpg