compteur

Avertir le modérateur

samedi, 15 août 2015

SEMI-MARATHON (+ DE 75) CE DIMANCHE AU PARC DE PARILLY (7 H). Roger Bardin n’en finit plus de courir

IMG_1906.JPGA 79 ans, l’athlète de Tarare s’attaque au semi-marathon des mondiaux vétérans. Avec toujours à l’esprit de performer, pour celui qui collectionne les victoires.

On peut avoir 50 ans passés, et se mettre soudainement à virevolter sur des longues distances de course. Roger Bardin en est la preuve vivante. Alors que le coureur de l’Entente Ouest Lyonnais (EOL) va souffler ses 80 bougies en avril 2016, il performe sur les 5 000 m, marathons ou autres trails depuis « seulement » 30 ans.

Déjà les mondiaux 2016 en tête

Alors certes, l’athlète avait de bonnes prédispositions, mais la guerre d’Algérie était passée par là pour bannir le sport de la vie de Roger. Nous sommes alors en 1956. À son retour en France, trois ans plus tard, il s’engage à la SNCF du côté de la gare de Tarare. « Je faisais beaucoup de vélo notamment, lance celui qui réside à Pontcharra dans l’Isère. Puis vers 50 ans, un ami athlète m’a dit de venir essayer la course à pied et j’ai tout de suite vu que j’avais des possibilités. » Depuis, la machine à gagner s’est mise en route et ne semble plus vouloir s’arrêter. Champion de France du marathon vétéran, recordman sur le 100 km, triomphe sur le trail court, Roger Bardin se forge un palmarès impressionnant.

Des succès qui ne doivent rien au hasard. Encore aujourd’hui, il revendique une hygiène de vie parfaite et s’entraîne cinq à six fois par semaine, ce qui lui met dans les jambes 60 à 80 km hebdomadaires ! Et s’il « s’inflige » encore de tels efforts, c’est bien parce que Roger Bardin marche à l’adrénaline de la compétition, sa « drogue » comme il le dit lui-même. Encore plus quand il évolue à domicile, « un souvenir déjà inoubliable ».

Du coup, même s’il sera le doyen du semi-marathon ce dimanche, il espère bien figurer pour conclure ces mondiaux de la meilleure des façons. Avant de déjà se tourner vers la suite. « J’ai toujours dit que j’arrêtais à 75 ans, rigole Roger Bardin. Bon, c’est loupé et ça fait rire les gens. Mais je vise les mondiaux 2016 à Perth (Australie). Disons que j’espère pouvoir continuer au moins 2-3 ans à bon niveau. » Et pourquoi pas continuer même après 90 ans ? « Je ne pense pas quand même », confie l’athlète. On n’est pas obligé de le croire. Il pourrait continuer à se doper à la compétition encore longtemps. Tant qu’il peut vraiment virevolter, en somme.

B.P

leprog.jpg

10:08 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu