compteur

Avertir le modérateur

mercredi, 29 juillet 2015

Les vétérans de l’athlé mondial en piste à Lyon

Plus de 8000 athlètes sont attendus du 4 au 16 août, pour les championnats du monde d’athlétisme vétérans en plein air, le WMAC, dont une majorité de quadragénaires et de Français. Neuf cents Allemands sont également inscrits, des centaines d’Américains, Espagnols, Italiens et même quelques 200 Australiens.

l-affiche-photo-dr.jpg

On n’est pas des "has been", on a des performances !» Les «vieux» du stade comptent bien montrer à Lyon qu’ils en ont dans les guibolles lors des championnats du monde d’athlétisme des vétérans en plein air, le WMAC. La compétition est très ouverte puisqu’elle ne coûte pas cher et est accessible à tout membre d’un club d’athlétisme. Quelques têtes d’affiche viendront mettre un peu de sel dans la compétition comme le lanceur de javelot allemand Raymond Hecht (46 ans), Viviane Dorsile (48 ans) qui co-détient le record de France du relais 4 x 400 mètres, ou le perchiste français Alain Andji (40 ans).
Ce dernier avait vu sa carrière s’interrompre brutalement en 1998, lorsqu’une perche lui avait transpercé la cuisse gauche, blessure qui l’empêchera de dépasser son record personnel atteint un an plus tôt (5,85 mètres en plein air).
Il trouvera donc à Lyon une nouvelle chance d’exprimer son talent. Car même vétérans, pas question de se laisser aller à la facilité. «On est là pour se dépasser, pour faire des super chronos. On n’est pas des "has been", on a des performances», martèle Janine Vignat.
A 60 ans, cette pimpante athlète -talons hauts et jupe cintrée en ville- est championne d’Europe de la marche en salle des plus de 60 ans. Elle s’entraîne cinq à six fois par semaine à Villefranche-sur-Saône et vient à Lyon «pour gagner». Les organisateurs de ce championnat en ont d’ailleurs fait une de leurs égéries.

100 mètres des plus de 90 ans
Au programme, une quarantaine d’épreuves, du 100 mètres au décathlon en passant par le lancer de javelot ou le saut en hauteur.
Les participants sont classés par tranches d’âge de cinq ans, avec en haut de la pyramide le Brésilien Frederico Fischer, 98 ans. Il se frottera à une poignée de candidats nonagénaires pour le lancer de poids, de marteau, de disque, de javelot et, clou du spectacle, pour la finale du 100 mètres des plus de 90 ans.
Cette finale se tiendra le 7 août, juste avant la cérémonie d’ouverture, organisée trois jours après le début du championnat. Frederico Fischer, champion du monde des plus de 95 ans, devra faire mieux que son record de 20,41 secondes. A peine deux fois plus que le record d’Usain Bolt (9,58 secondes) alors qu’il est trop fois plus âgé !
Pour encadrer ces athlètes d’un autre siècle, des officiers de sécurité viendront épauler l’équipe médicale. «Parfois chez les vétérans, l’envie les fait aller au-delà de leurs limites. Ces officiers seront donc chargés de les écarter de la piste en cas de canicule, s’ils ont mal résisté à un long transport ou pour toute autre raison valable», expliquent les organisateurs. 
Des précautions utiles même si, selon le président de la ligue d’athlétisme Rhône-Alpes, Marcel Ferrari, «ils ne risquent rien» puisqu’"ils ne sont plus capables d’aller vite».
Il y a tout de même un risque d’infarctus ou d’accident cardiaque pour tout sportif de haut niveau à partir de 40 ans, précise à Guy Rozand, médecin du sport à Lyon. Et «le risque grandit avec l’âge».
L’ambitieuse agglomération lyonnaise, qui cherche à multiplier l’accueil d’événements internationaux, attend 15 millions d’euros de retombées. Elle avait arraché l’organisation de ce championnat biennal à Sacramento (Californie) en 2011, notamment grâce à l’engagement du perchiste Pierre Quinon, champion olympique en 1984, décédé depuis.
En 2013, le WMAC avait été organisé à Porto Alegre au Brésil. En 2008, il avait eu lieu à Clermont-Ferrand, mais en salle.

Le Programme

4 août 2015 : Premier jour de compétition

7 août 2015 : Cérémonie de bienvenue

8 août 2015 : Jour de relâche, Réunions des instances décisionnaires

12 août 2015 : Soirée des athlètes

13 août 2015 : Jour de relâche, Assemblée générale WMA

16 août 2015 : Dernier jour de compétition, cérémonie de clôture

PODIUMS : toutes les cérémonies de remise de médailles se tiendront à la Halle d’Athlétisme Stéphane Diagana de Lyon la Duchère (TIC), excepté les cérémonies des épreuves hors-stade : pour le cross-country, 10km et 20km marche, semi-marathon et marathon. Les cérémonies protocolaires se tiendront à proximité de la ligne d’arrivée au fur et à mesure du déroulement des épreuves.

> Le programme hommes

> Le programme femmes

leprog.jpg

lundi, 20 juillet 2015

WMCA 2015: J-15

logo-wmac-2015.png

C'est dans 15 jours !

Retrouvez 

Les Horaires

Les parcours

Le Site Officiel

 

10:05 Écrit par La Com dans Actualité | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Hommage à Jules Bianchi

une_19072015_v65.jpg

09:51 Écrit par La Com dans Actualité | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 13 juillet 2015

Martin Carrère avait la force en lui

IMG_7740.JPGIl y a quatre ans, Martin Carrère pratiquait la force athlétique le corps lesté de dix kilos de muscles en plus… « Je ne m’intéressais pas du tout à l’athlé hormis la finale du 100 m aux JO », racontait hier l’athlète de l’Entente Sud Lyonnais né à Firminy après avoir décroché la médaille de bronze du 400 m haies à seulement quinze centièmes de l’or. Quelle ascension fulgurante depuis qu’il a été repéré par hasard par le coach lyonnais Bastien Perraux ! « C’était mon formateur alors que je passais un diplôme de remise en forme. On a fait quelques exercices sur la piste du stade de Parilly. Il m’a conseillé d’essayer. » Après avoir débuté sur 100 m, il passe la saison suivante sur 400 m avant de se stabiliser sur 400 m haies début 2014. Depuis, il grille les étapes. Il disputait hier seulement sa 18e course, 24 heures après avoir porté son record à 50’’05 en série : « Je sais que le plus dur commence. Il y a un moment où ça va stagner », dit-il. En attendant, il jubile (« L’objectif est accompli ») tout en se tournant vers l’avenir et les championnats d’Europe 2016 : « J’y pense déjà. Ça me fait rêver. »

Résultats

B.Steen

leprog.jpg

20:14 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

dimanche, 12 juillet 2015

Campion champion ! Nzola Meso s’accroche !

12805_big.jpgLe Feyzinois a été sacré champion de France du 10 000m marche en 41’11’’73.

Comme en 2013 à Paris, Kevin Campion a remporté ce samedi matin le championnat de France de 10000m marche à Villeneuve d’Ascq (Nord). En l’absence de Yohann Diniz (pubalgie), le marcheur de l’Afa Feyzin Vénissieux a fait cavalier seul pour s’imposer en 41’11’’73.

« Je voulais le titre, a commenté Campion. Sans Yohann, c’était difficile d’espérer faire un chrono. J’ai essayé de m’appliquer techniquement et de gérer la chaleur. »

Désormais installé en Normandie, Campion posera cette semaine ses valises à Font-Romeu pour un stage de préparation pour les Mondiaux de Pékin (22-30 août) où il s’alignera sur 10km : « La densité sera exceptionnelle. Faire une place de finaliste (top 8) serait énorme. Il faudra être très fort. »
 

B.Steen

Térésa Nzola Meso (Entente Sud Lyonnais) ne lâche rien. À bientôt 32 ans, la recordwoman de France (14,69m à Munich en 2007) s’accroche à son glorieux passé. Six ans après sa dernière vraie sélection en Equipe de France aux Mondiaux de Berlin (11e ), elle a su s’arracher à son tout dernier essai pour aller chercher son quatrième titre de championne de France après ceux remportés en 2007, 2008, 2013.

« Les minima dans les jambes »

Certes, la Lyonnaise a su profiter du petit bobo de la grande favorite Jeanine Assani-Issouf qui a fait l’impasse sur trois essais après être retombée à 13,63m… Mais d’un bond elle sut passer de la troisième à la première marche du podium : « Cela fait toujours plaisir de décrocher un titre, a-t-elle commenté, mais c’est une médaille au goût amer. À mon dernier essai, je pensais avoir mordu et je n’ai pas ramené comme il faut. C’est une erreur de débutante qui me coûte cher. »

Après avoir donné naissance à sa fille en 2011 et quelques saisons difficiles, Nzola Meso s’est véritablement relancée l’hiver dernier, en se fixant les JO de Rio 2016 pour ultime défi. « On a pratiquement tout repris de zéro, explique la protégée de Zoran Denoix. Clairement, je pense avant tout à la saison prochaine, mais si je peux retrouver la sélection dès cette année, je ne vais pas cracher dessus. »

Pour l’instant, elle en est loin. Hier, elle a réalisé sa meilleure performance de la saison, loin des minima (14,25 m) pour les Mondiaux de Pékin (22-30 août). Elle a jusqu’au 31 juillet pour obtenir sa qualification et elle entend jouer le coup à fond : « J’ai eu très peu de bonnes conditions cette saison, mais je suis certaine que j’ai ces 14,25 m dans les jambes. »

Tous les résultats

leprog.jpg

samedi, 04 juillet 2015

MEETING DE TARARE. Opulence et disette au Quatrache

146 athlètes vont courir le meeting 100 % 400 m haies, mais le haut niveau va manquer.

Les mauvaises nouvelles sont tombées en cascades ce vendredi. Annoncés comme les stars de la 28e édition du Quatrache à Tarare, l’Australien Thomas (50’’31 cette saison), l’Algérien Rahmouni (50’’37) et le Jamaïquain Phillips (50’’47) ne feront pas connaissance avec la Mecque du 400 m haies. « Pour la première fois, la série hommes la plus rapide se gagnera peut-être en plus de 51 secondes. Ce n’est jamais arrivé », se désole l’organisateur Jean-Jacques Behm.

IMG_3489.JPG

Le grand manitou de la discipline se console avec un record de participation battu (146 engagés), des conditions météo qui devraient être parfaites et un plateau supérieur chez les filles (Phara Anacharsis et la Nigériane Ogoegbunam). Mais le déclin amorcé depuis quelques saisons se confirme. Les meilleurs Français font en particulier l’impasse sur ce qui était auparavant un rendez-vous immanquable : « Cela s’explique par l’état de la piste du Stade Léon Masson et la proximité avec les championnats de France (10-12 juillet à Villeneuve-d’Ascq) », explique Behm qui espère pouvoir bénéficier d’une piste neuve en 2017 pour les 30 ans de l’événement.

Clemenceau à Chambéry

Même le Brondillant champion de France en titre, Adrien Clemenceau, préfère s’aligner dimanche au meeting de Chambéry. « À sa place, je ferai la même chose, assure Behm. Chambéry, c’est sa course fétiche. » Il aura bien besoin de sa magie après un début de saison en deçà de son niveau sans raison apparente. « J’espère le déclic, avoue-t-il alors qu’il stagne à 51’’00 (Genève). Tout va bien physiquement, mais il me manque quelque chose techniquement. Je me dis que l’an passé, je m’étais réveillé à Chambéry (50’’45) avant de gagner les championnats de France. »

> Meeting de Tarare ce samedi au stade Masson à partir de 16 h 50.

B.S.

leprog.jpg

En savoir plus

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu