compteur

Avertir le modérateur

mercredi, 03 juin 2015

400 MÈTRES. Les boys de Floria Gueï

Sans rivale chez les filles, la championne d’Europe du 4x400m bénéficie à l’entraînement du soutien de deux « sparring partners » hommes au niveau presque identique.

floria-guei-entouree-de-ses-sparring-partners-silvere-fino-(a-gauche)-et-julien-balsen-photo-maxime-jegat.jpg

Photo Maxime Jegat

Quand elle a débarqué à Bron il y a trois ans en provenance de l’Insep, Floria Gueï savait ce qu’elle laissait derrière elle : le cadre du Bois de Vincennes dont elle ne voulait plus. Mais aussi des partenaires d’entraînement comme Muriel Hurtis et Phara Anacharsis. A Lyon, ce n’est pourtant pas les spécialistes du 400m qui manquent, mais Eléa Mariama Diarra ou Estelle Perrossier n’appointent pas dans le groupe de Djamel Boudebibah…

Le même record au centième près (51’’30) !

Pas grave, le coach brondillant a aussitôt mis Julien Balsen et Silvère Fino dans les pattes de la meilleure Française sur le tour de piste. Le premier possède exactement le même record que l’internationale sur 400m (51’’30). Le second est plus à l’aise sur 200m. A eux deux, ils forment un duo de «sparring partners» idéal, fans absolus d’athlétisme, statisticiens compulsifs, ne ratant jamais une séance (cinq par semaine, soit autant que Gueï). « J’ai beaucoup de chance, dit-elle. Parfois, ils sont devant, parfois c’est moi. On se stimule mutuellement dans une super-ambiance. »

D’ailleurs, depuis que Gueï a élu domicile à Bron, les records des deux hommes ont aussi progressé. « On n’a pas l’impression d’être à sa disposition sauf peut-être quand elle fait ses séances spécifiques avant les grands championnats. Mais ce n’est jamais contraignant. On est ravi de l’aider », assurent-ils.

Quand elle a réalisé l’exploit de l’année en finale du 4x400m des championnats d’Europe à Zurich l’été dernier, c’était un peu comme s’ils y avaient participé : « On était content pour elle, très fiers de ce qu’elle avait fait. » Pour le coup, ils avaient fait le voyage en Suisse. Quelques jours plus tôt, ils avaient été là pour la réconforter après son élimination en demie en individuelle. Depuis, ils sont aussi allés la voir à Prague décrocher la médaille d’or avec le relais 4x400m à l’Euro en salle l’hiver dernier. Cet été, en revanche, ils regarderont les Mondiaux de Pékin à la télé.

En attendant, il y a du boulot. Alors que Floria Gueï a signé une rentrée fracassante aux Interclubs (51’’66), Julien s’est un peu raté aux championnats du Rhône le week-end dernier (4e en 52’’32). Et le fossé risque de se creuser, car Floria Gueï enchaîne cette semaine les meetings de Rome (jeudi soir), Marseille (samedi) et New York (13 juin). Objectif : moins de 51 secondes.

Benjamin Steen

leprog.jpg

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu