compteur

Avertir le modérateur

mardi, 26 mai 2015

Elles ont couru contre le cancer

Solidarité. Elles étaient 9 000 hier au Parc Lacroix-Laval pour Courir pour elles.

IMG_6171.JPG

Dès les premiers mètres, la même question fuse de tous côtés : « Où est Alexendra ? Où est Karine ? Où est la grande blonde ? Où sont tes copines ? » Dans la cohue du départ, Marianne et sa fille Manon, 8 ans, ont ainsi tout de suite perdu Anne-Laure et ses filles, Auriane et Ilana, 9 ans. C’est Marianne la sportive qui a convaincu Anne-Laure de participer, « le soir du 1er de l’An après l’apéro ». Peu sportive, cette dernière est décidée à se « déchirer » pour ne pas lâcher devant ses filles qui sont « aux taquets ». Et connaissent déjà le mot cancer car la grand-mère de la meilleure amie d’Auriane est malade.

IMG_6024.JPG

100 000 € récoltés

Si Courir pour elles est souvent une affaire de copines, c’est aussi devenu à la 6e édition, une envie de transmission des mères à leurs filles même si certaines adolescentes trouvent ça « un peu dur ! ». L’an prochain, Léane, 5 ans, qui n’a connu jusqu’à présent que la garderie du parc Lacroix-Laval accompagnera peut-être à son tour Marianne. D’autres, ont commencé encore plus tôt… et clandestinement. C’est en effet un petit garçon qui se cache dans la poussette derrière laquelle court Diane, 32 ans, infirmière à la clinique Protestante, privée de course en mai 2014 pour cause d’accouchement…

IMG_6225.JPG

Mitraillées par les portables et les caméras des maris et papas, certaines ont le sentiment d’être « la reine d’Angleterre » tandis que d’autres se sentent déjà « fatiguées ». Au bord du chemin, les bénévoles ne ménagent pas les encouragements : « Bravo les filles. Merci d’être là ! Dans 200 mètres, c’est la descente : va falloir mettre le frein ! » « Fais gaffe : ça se resserre à la descente », lance Alicia à sa copine. On y joue en effet un peu trop des coudes. Certaines tentent le fossé. Passé l’embouteillage du premier ravitaillement, ça commence à rire jaune dans les rangs quand surgit le 3e : « Vous êtes à la moitié ! ». « J’en peux plus », lâche une jeune fille. « Allez ! Souffle, ne parle pas. C’est tout du mental : pense à maman ! », l’encourage sa sœur. Elles sont nombreuses à être venues en hommage ou en soutien à une femme touchée par le cancer. « Pensez à toutes celles qui ne sont pas là et celles qui se battent », a demandé Sophie Moreau, la présidente de l’association avant le départ. Avec 9 000 participantes, Courir pour elles a récolté cette année 100 000 € pour financer des soins de support.

IMG_6012.JPG

Alors que les copines de Fafou ont sa photo sur leur tee-shirt, Julie et ses cinq collègues arborent un cœur : « Je cours pour Katja », 30 ans, décédée d’un cancer du sein en janvier. « Je ne suis pas très sportive mais avec l’effet de groupe, on se surpasse », sourit Julie. Patricia Amoros, 52 ans, est aussi venue pour se surpasser et remercier l’équipe PAM qui l’a soutenue tout au long de son cancer de la moelle osseuse. Autogreffée il y a un an, elle a écrit un livre – et cherche un éditeur – pour raconter « qu’on n’est jamais seul même en chambre stérile » et qu’on se « galvanise grâce à toutes les énergies positives qui circulent comme dans cette course ». Après avoir repris des forces, c’est « en courant » qu’elle entend finir. Géraldine, Isabelle et Ségolène, elles ne se sont pas quittées et c’est main dans la main qu’elles décident spontanément de passer la ligne d’arrivée. Rendez-vous en 2016 au parc de Parilly à Bron pour de nouveaux défis.

IMG_6208.JPG

Résultats du 10km

Les PHOTOS

Un album bonus prochainement

Sylvie Montaron

leprog.jpg

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu