compteur

Avertir le modérateur

vendredi, 15 mai 2015

MEETING DE DOHA . Robert-Michon jalousée par l’Allemagne

Depuis deux ans, la vice-championne du monde et d’Europe du disque domine les Allemandes malgré des moyens et un physique limités. Son secret ? Une technique optimisée. À Doha, elle teste lors de sa rentrée internationale les dernières modifications apportées à son geste.

2009_0517Image0225.JPG

 Jürgen Schult ne s’est pas fait prier. Invité à participer le mois dernier à Lyon à un colloque sur le lancer du disque, l’entraîneur allemand – toujours détenteur du record du monde (74,08 m en 1986) – a même sauté sur l’occasion. Warum ? « Je viens vous expliquer le disque, a-t-il expliqué en arrivant. Et surtout, je viens voir Mélina Robert-Michon et son coach (Serge Debié) pour comprendre comment elle fait pour nous battre. » De quoi piquer un fard : « Quand on entend ça, on se dit qu’on est dans le vrai », a-t-elle apprécié.

« Je suis la plus petite du circuit mondial »

Melina Robert-Michon

Outre-Rhin, MRM interpelle forcément. N° 2 mondiale derrière l’invincible Croate Sandra Perkovic (championne olympique, du monde et d’Europe), elle vient de se payer par deux fois les Allemandes. D’abord aux Mondiaux de Moscou en 2013 (2e devant Müller 4e ) puis au championnat d’Europe à Zurich l’an passé (2e à nouveau, devant Craft, Rüh et Fischer). « Ce n’est jamais arrivé depuis Micheline Ostermeyer (en or aux JO de Londres en 1948) », sourit Serge Debié.

Dans ce grand pays de lancers, la pilule passe mal. Les moyens y sont colossaux par rapport à ceux des Français. Et surtout, Mélina Robert-Michon, 1,80 m, ne devrait pas faire le poids face aux gabarits de Müller (1,92 m), Fischer (1,92 m) ou Rüh (1,86 m) et à leur amplitude démesurée. « Perkovic n’est pas très grande non plus (1,83 m), mais je suis la plus petite du circuit. Du coup, j’ai moins de marge. Je dois jouer sur la vitesse et le relâchement plutôt que la force. Si je suis moins bien techniquement, je le paye tout de suite », explique-t-elle.

Elle le savait depuis très longtemps. Après avoir couru en vain après son record de France précoce (65,78m en 2002), elle en a eu le cœur net à son retour de grossesse en 2011. Après un an d’absence, elle a tout remis à plat sur la base d’une étude biomécanique réalisée lors des Mondiaux de Berlin en 2009 (8e ). Elle s’était alors rendu compte qu’elle ne donnait pas assez d’angle à ses jets : « Mélina lançait à 30° alors que les meilleures étaient à 37°. À ce niveau, c’était une différence énorme », précise Debié.

Depuis, tandis qu’elle peaufine son physique sous la férule de son préparateur Jérôme Simian, elle affine peu à peu son geste. Depuis cet hiver, elle tente de « partir avec des appuis plus bas » histoire de gagner en puissance au moment de la libération de son engin. « Il y a une petite prise de risque, admet-elle. Mais c’est indispensable pour progresser. En attendant, il faut que je me réapproprie ma technique. »

Elle n’a pas trop de souci à se faire. Testé lors de la Coupe d’Europe en mars à Leiria (Portugal), cet ajustement a déjà fonctionné (2e ; 64,75 m) : « J’étais vraiment frustrée ce jour-là parce que j’étais sûre de battre mon record (66,28 m à Moscou en 2013), dit-elle. Mais je me suis enflammée comme une cadette… »

C’est que selon son coach, rien n’a été révolutionné : « Pour elle, c’est un changement, mais en fait, on revient à ce qu’elle faisait en 2013. L’an dernier, sa technique s’était dégradée en raison de la pression qu’elle s’était mise après sa médaille aux Mondiaux 2013. Elle en avait oublié les fondamentaux. » Rassurée par sa médaille d’argent à Zurich, elle aborde cette saison de championnats du monde (22-30 août à Pékin) plus sereine. Les 68 m à l’horizon : « Elle les avait déjà dans les bras l’an passé », assure Debié.

Première étape ce soir à Doha en ouverture de la Ligue de Diamant où elle fait sa rentrée internationale, une semaine après les Interclubs (60,32 m), avec l’ambition de hausser son niveau de jeu moyen : « C’est en étant toujours à 63 ou 64 m que je réussirai à aller très loin le jour J. »

Benjamin Steen

leprog.jpg


Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu