compteur

Avertir le modérateur

vendredi, 20 mars 2015

VERTICALE DE LA TOUR EIFFEL (20H00, EN DIRECT SUR EUROSPORT). Fleureton monte à la Tour Eiffel

VERTICALE_Cadrages_02-1.jpgLe vice-champion d’Europe de triathlon 2005 et 2006, reconverti dans le trail, fait partie des 60 coureurs sélectionnés pour disputer ce vendredi soir (20h00) la première montée chronométrée de la Tour Eiffel (1665 marches et 279 mètres d’altitude).

Il fait partie des 60 privilégiés triés sur le volet pour participer ce soir (20h00) à la première édition de la Verticale de la Tour Eiffel. Cédric Fleureton a été retenu pour gravir en contre-la-montre les 1665 marches du monument le plus visité du monde entre son pilier sud et le 3eétage, 279 mètres plus haut. Une expérience hors du commun en nocturne dans une cage d’escaliers minuscule aux marches ajourées interdite au public dans sa partie la plus haute. « La sensation de courir dans le vide est incroyable. Ce sera un moment magique », assure Jean-Charles Perrin qui organise cette épreuve en marge de l’Eco Trail de Paris (samedi). « Ce sera surtout un effort super-violent sur environ 9 minutes (1) », ajoute Cédric Fleureton qui n’a jamais mis les pieds dans une course d’escaliers (il n’y en a qu’une seule autre en France à la Tour First de La Défense). « Mais j’y vais avant tout pour vivre l’événement, dit-il. Ce sera un gros truc. »

IMG_5848.JPG

« Je ne serai pas au top »

Vice-champion d’Europe de triathlon distance olympique en 2005 et 2006, ce poids léger (1,70 m ; 58 kg) installé à Albigny-sur-Saône compte aujourd’hui parmi les meilleurs spécialistes français de la « grimpette ». Officiellement retiré du sport de haut niveau depuis une grave blessure à la cheville en 2010 et désormais employé à la SNCF, il a remis les doigts dans la prise en trail depuis deux ans. Vainqueur du cross du Mont-Blanc, 22e des Mondiaux de course de montagne et en or au championnat de France de trail court en 2014, il a encore envie malgré ses 41 ans : « J’ai toujours eu une éthique dans le sens où je me suis toujours écouté. J’en tire aujourd’hui les bénéfices. »

Ralenti cet hiver par une métatarsalgie (pied) et une tendinite au tendon d’Achille, il va déjà très vite au regard de sa victoire au trail des Cabornis (25 km). Mais ce sera sans doute insuffisant à la Tour Eiffel face à des spécialistes du « Towerrunning » comme le Polonais Lobodzinski (n°1 mondial) ou l’Allemand Riedl (vainqueur de l’Empire state building run up 2015) : « Je ne serai pas au top, prévient Fleureton. Mais j’ai essayé de caser quelques petites séances explosives. Quant à l’aspect technique, je ne me fais pas de souci… »

(1) En 1992, le triathlète Yves lossouarn avait mis 8’36’’ sur un parcours différent.

A suivre ICI

Benjamin Steen

 

leprog.jpg


17:33 Écrit par La Com dans C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu