compteur

Avertir le modérateur

mardi, 26 novembre 2013

Claire Perraux remporte Gujan-Mestras

IMG_8371 (853x1280).jpgQuatrième l’an passé, la Marseillaise a pris une belle revanche, hier.

Elle a fini en boulet de canon. Pourtant assurée de couper le ruban en première position au regard de son avance conséquente sur sa dauphine, la Kényane Joan Maiyo, Claire Perraux a encore allongé sa foulée dans la dernière ligne droite. Au moment de lever les bras, l’impression visuelle était éloquente : Maiyo, à quatorze secondes, semblait terriblement loin. Claire Perraux était bien inaccessible, hier, sur le circuit roulant de Gujan-Mestras.

« Je suis bien en forme, j’ai bien la caisse », avouait-elle en descendant du podium. « La course est partie doucement, ça aide ». C’est en fait dans les derniers hectomètres que la victoire s’est jouée. Le podium, lui, était entériné dès lors que Maiyo, Perraux et sa coéquipière, et championne de France de cross, Clémence Calvin, se détachaient de la meute.

Plus habituée aux distances courtes, Perraux accélérait pourtant irrésistiblement, pour s’offrir le bouquet si convoité. De bon augure avant les championnats d’Europe de Belgrade, pour lesquels Claire et Clémence vont défendre les couleurs de la France.

IMG_8345 (1280x853).jpg

photo d'archive

Les derniers réglages

« C’étaient les derniers réglages », souriait Claire Perraux. « Aux championnats d’Europe, je vais essayer de faire la meilleure course possible. Je n’ai pas d’ambition personnelle démesurée, mais je me sens bien et je crois qu’il est possible de faire une performance par équipe. »

À noter par ailleurs la très belle performance d’Amandine Bourgeix. Partie avec les meilleures, la périgourdine s’est accroché toute la course pour signer une sixième place au-delà de ses espérances. « J’avais de supers sensations, de supers jambes, un super cœur. Tout était parfait aujourd’hui ! » Voilà une saison qui ne pouvait commencer sous de meilleurs auspices.

A-O

Sud Ouest

15:58 Écrit par La Com dans Athlétisme, Coup de Coeur, Résultats | Commentaires (0) | Tags : perraux |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 25 novembre 2013

CROSS DES MYRIADES : La seconde jeunesse de Cheruiyot

IMG_1078.JPGLe Kenyan (32 ans) installé à Meyzieu a remporté une éclatante victoire devant son compatriote Salim.

Il n’y avait pas foule pour voir ça dans les bourrasques de vent glacial du stade Mendès-France à Saint-Priest. Mais Benjamin Kipkurui Cheruiyot a offert une démonstration hier après-midi au cross des Myriades. Un sacre annoncé qui plus est! En découvrant qu’il avait le dossard n°2, un an après sa deuxième place derrière le Burundais Ezechiel Nizigiyimana (absent cette année), il avait assuré qu’il aurait le n°1 en 2014: «Je suis en forme après ma victoire à Pontcharra (Isère). Je vais gagner.» Pari tenu!

IMG_1146.JPG

Cela n’a pas été facile pour autant. «Avec ce froid, j’avais du mal à respirer», grimaçait après coup ce personnage aussi délicieux en civil qu’hargneux les pointes aux pieds. Son compatriote Saiti Salim a pu le constater en tentant plusieurs fois de le décramponner. A chaque passage dans la bosse à escalader cinq fois, il prenait quelques longueurs. Mais à chaque fois, Benjamin Cheruyiot faisait parler sa puissance pour recoller avant de s’imposer au finish grâce à ses qualités de miler. Une victoire presque à domicile pour le Kenyan installé à Meyzieu depuis son arrivée en France en 2011. Ancien recordman du monde junior du 1000m, il avait fui son pays sans sa femme et ses trois enfants après avoir tout perdu lors de la guerre civile. Alors qu’il pesait 80kg (pour un poids de forme de 57kg!), il a aussitôt relancé sa carrière auprès du coach décinois Bastien Perraux. Quelques mois lui ont suffi pour courir à nouveau en 3’35’’20 sur 1500m au meeting de Bottrop (Allemagne). «Je me suis entraîné très fort pour ça. Revenir à ce niveau a été une surprise et une immense satisfaction», dit-il.

IMG_1161 (1280x853).jpg

Un retour qu’il a eu du mal à confirmer l’été dernier en raison d’une suite de blessures aux ischios et au tendon d’Achille. «J’ai peut-être trop couru sur route et ma situation n’est pas facile», explique l’athlète licencié à l’AS Aix-les-Bains qui affiche la photo de Christophe Lemaitre sur son téléphone portable. Avec le retour à Lyon de son coach parti un an en Alsace, et les retrouvailles avec son épouse même si ses enfants sont toujours au Kenya, ce pur talent n’a pas tardé à s’exprimer à nouveau. Tout l’automne, il a fait le sparring-partner pour Bob Tahri en préparation pour le marathon de New York. Il en tire les bénéfices: «Il commence à retrouver un équilibre. Il va être très fort», pronostique Perraux.

Alors qu’il passera en 2014 sur 5000m, il espère en profiter auparavant aux championnats de France de cross au Pontet (2 mars). Un résultat à la hauteur de son talent pourrait en plus donner corps à ses envies d’équipe de France....


IMG_0907.JPGElena Sedova n’a pas fait le voyage pour rien. La jeune Russe (23 ans), qui repart cette semaine pour sa Sibérie à Novosibirsk, a terminé hier victorieusement une prolifique tournée en France marquée par ses victoires au semi-marathon Saint-Pol – Morlaix et au cross du Val de Marne la semaine dernière à Créteil. La vice-championne de Russie et championne d’Europe espoir par équipes de cross a fait cavalier seul. « A Volvic hier (samedi), le terrain était très glissant et je n’ai pas insisté (7e). Ici, le sol convenait beaucoup mieux à ma foulée », a-t-elle commenté.

IMG_0821.JPG

La Russe, qui n’ira pas aux championnats d’Europe à Belgrade (8 décembre) a devancé la championne régionale et inter-régionale Magali Bernard qui avait pris la 4e place la veille à Volvic. Un bon week-end pour la Grenobloise qui observe une forme de coupure après une grosse saison en 2012 avec des sélections aux Mondiaux de semi (31e ) et aux championnats d’Europe de cross (28e ). « Je m’entraîne peu, assure-t-elle. Je cours juste pour me faire plaisir. Je verrai où cela me mène. »

Tous les résulats

Les PHOTOS

Album 1

Album 2

Benjamin Steen

leprog.jpg


16:33 Écrit par La Com dans Athlétisme, Cross, Résultats | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 23 novembre 2013

Cross des Myriades: La 21e édition c’est demain

138409_small.jpgLa 21e édition du cross des Myriades est lancée. Mélina Robert-Michon, vice-championne du monde de disque et Hyacinthe Deleplace, médaillé de bronze aux championnats du monde handisport d’athlétisme en sont les parrains. « Ce cross constitue un événement d’envergure rassemblant tous les âges, confie ce dernier qui s’est vu décerner la médaille de la ville. Je ne pourrai malheureusement pas y participer, mais j’aurai une pensée pour les participants qui devront composer, selon les prévisions de la météo, avec un froid intense. La compétition promet d’être rude. »Le cross des Myriades peut s’appuyer cette année sur des parrains prestigieux : Mélina Robert-Michon et Hyacinthe Deleplace.  Photo Sarah Djazouli

Photo Sarah Djazouli

Pérenniser la manifestation

« Il s’agit pour nous d’un challenge à relever consistant à pérenniser la manifestation qui a passé le cap des 20 ans avec succès, renchérit Philippe Treynard, le directeur du service des Sports. Ainsi, pour cette édition, nous avons introduit deux nouveautés, à savoir l’organisation du championnat de France universitaire programmé pour le 12 décembre, ainsi qu’une modification du parcours. »

2012_1125Image0348.JPG

Un tracé plus rapide

Un changement justifié par les aménagements effectués sur le site du Parc de loisirs du Fort. « Nous proposons un circuit avec un tracé certes plus rapide, mais qui comporte plus de virages et de bosses, précise Jacques Maréchet, le secrétaire général du club de l’ASPTT. Une évolution qui devrait plaire aux coureurs comme aux spectateurs. Mais que les débutants se rassurent, la petite et la grande boucle restent toujours d’actualité, afin d’ouvrir la course à tous. » Comme à l’accoutumée, le cross des Myriades accueillera des coureurs de calibre international. « Le Burundais Ezechiel Nizigiyimana, déjà vainqueur des deux dernières éditions, tentera de réaliser la passe de 3, confirme Jacques Maréchet. Mais il n’aura pas la partie facile face aux trois Kenyans et au Français James Theuri, vice-champion de France sur 10 km route, qui pourrait créer la surprise. Chez les femmes, Francine Nyonzigiye, vainqueur ce dimanche des 10 km de la Foulée Vénissiane, est en très grande forme. Avec 3 victoires au compteur sur les Myriades, elle est la favorite logique de cette édition. L’opposition promet toutefois d’être intéressante avec la présence d’une délégation russe et de Julie Coulaud, championne de France sur 1 500 m. »

2012_1125Image0203.JPG

La locale Anne-Sophie Vittet

Comme à l’accoutumée, le cross Usep du 19 aura donné le ton de l’ambiance bon enfant qui animera la grande fête du dimanche 24 novembre. « Nous ambitionnons de réunir l’an prochain les trois collèges de la commune », informe Eric Nallet, le président délégué de Lyon Athlétisme

Le programme

leprog.jpg



10:58 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme, Cross | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Le père des «Tontons flingueurs» est mort

georges-lautner-est-decede-a-l-age-de-87-ans-afp-photo-jeff-pachoud.jpgLe cinéaste Georges Lautner, inoubliable réalisateur des «Tontons Flingueurs», film qui vient de fêter ses 50 ans, est décédé ce vendredi à Paris des suites d’une longue maladie. Il avait 87 ans.

Georges Lautner, cinéaste populaire et prolifique, inoubliable auteur des «Tontons flingueurs» et de nombreux succès de Jean-Paul Belmondo, est mort hier vendredi à l’âge de 87 ans.

17404_4c147da97b9aa104b400007d_1293119450.jpg

25253_backdrop.jpg

Le metteur en scène est décédé à Paris des suites d’une longue maladie, a annoncé l’ancien cascadeur Rémy Julienne, citant son entourage proche et confirmant une information du site Purepeople. Avec une quarantaine de films à son actif en soixante ans de carrière, des «Barbouzes» à «Flic ou voyou» en passant par le «Le Professionnel»,

leprofessional.jpg

Georges Lautner a tourné avec les plus grands: Jean-Paul Belmondo, à qui il donna quelques uns de ses plus grands triomphes, Bernard Blier, Alain Delon, Lino Ventura, Jean Yanne, Mireille Darc...

Né à Nice le 24 janvier 1926, Georges Lautner avait découvert dès l’enfance l’univers des salles obscures grâce à sa mère, la comédienne Renée Saint-Cyr, qui apparaîtra plus tard dans plusieurs de ses films. Il entame des études de droit avant de faire ses premiers pas dans le cinéma à partir de 1949, en tant qu’assistant réalisateur.

Il signe son premier film en 1958, «La Môme aux boutons». Puis, en 1960, il réalise «Marche ou crève», avec Bernard Blier, marquant le début d’une longue collaboration avec l’acteur. En 1961, il rencontre le succès populaire avec «Le Monocle noir», comédie policière qui permet à Paul Meurisse de briller en agent secret français.

Deux ans plus tard, Georges Lautner connaît la consécration avec «Les Tontons flingueurs», comédie portée par les répliques cultes du dialoguiste Michel Audiard. Indécrottable succès d’audience à chacun de ses passages à la télévision, le film avec Bernard Blier, Lino Ventura, Francis Blanche, Jean Lefebvre ou encore Robert Dalban, fêtera mercredi les 50 ans de sa sortie en salles. Malade, Georges Lautner avait dû annuler au début du mois sa venue à Nantes où un hommage avait été organisé. «Je n’ai jamais compris le miracle des Tontons flingueurs à travers les âges», disait le cinéaste, qui s’agaçait de ce succès, ayant d’autres ambitions.

1204190230081381379739663.jpg

 

AFP

09:58 Écrit par La Com dans Actualité | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 18 novembre 2013

FOULÉE VENISSIANE 10 km. Disi signe son retour

IMG_9653.JPGCinq ans après sa victoire au semi de Lyon et deux années d’arrêt, le Rwandais (35 ans) retrouve peu à peu son niveau. Objectif marathon de Paris 2014.

De loin, on aurait dit qu’il s’affolait de ne pas distinguer la ligne d’arrivée. Mais ses grands mouvements de bras étaient en fait des gestes de joie. Dieudonné Disi en a pourtant connu beaucoup d’autres. Il a déjà été deux fois sixième des Mondiaux de semi-marathon (2007-2008), sélectionné pour les JO d’Athènes 2004 (17e du 10000m), vainqueur de classiques telles que Marseille-Cassis et les 20 km de Paris, mais sa victoire hier dans le 10km de Vénissieux l’a comblé.

IMG_9713.JPG

« Je suis très, très content. C’est la deuxième fois que je cours à Lyon et je n’y ai que des bons amis et des bons souvenirs depuis ma victoire au semi de Lyon (1h01’54’’ en 2007).

« Qu’importe si le record de l’épreuve lui a finalement échappé de peu. Mais après un départ ultra-rapide, seul l’accrocheur Alaa Hrioued avait tenu le choc… Dix bornes à deux, même si le vent était nul et la température presque idéale, c’est long ! « Je ne connaissais pas le deuxième, mais sur le bord de la route, tout le monde me disait qu’il est très bon et rapide au sprint, disait-il. J’ai abandonné l’idée de battre le record pour me concentrer sur la tactique et mon finish. Je l’ai laissé démarrer avant de placer mon accélération. Il a rapidement craqué ce qui m’a laissé le temps de célébrer. »

Ancien vice-président de la Fédération du Rwanda

A 35 ans, le Rwandais installé depuis l’été dernier à Vénissieux chez son ami l’ancien coureur burundais Egide Manirakiza signe sa première victoire significative depuis son retour à la compétition l’an dernier après deux années d’interruption. L’athlète coaché par le Nordiste Philippe Plancke avait brutalement mis un terme à sa carrière en 2010. Un peu à cause d’insondables douleurs au nerf sciatique qui s’étaient déclarées alors qu’il filait en tête du marathon des Mondiaux 2009 à Berlin. Beaucoup à cause de son élection à la vice-présidence de la Fédération du Rwanda. « Il y a eu des problèmes entre moi et les autres autorités de la fédération au bout de deux ans. Je voulais faire progresser les athlètes mais on n’avait pas les mêmes points de vue. Je leur ai demandé de me laisser partir. »

Il pèse alors 72 kilos (au lieu de 56 aujourd’hui) et a perdu son contrat lucratif avec Adidas. « C’était difficile de repartir de zéro d’autant que c’est la crise. Mais il faut relativiser : avant de courir à pied, je n’imaginais pas que je pourrais avoir une vie aussi aisée avec de belles maisons au Rwanda », raconte Disi qui a perdu toute sa famille durant le génocide. « L’an dernier, j’ai recouru pour me prouver que j’étais encore athlète, ajoute-t-il. Cette année, depuis fin juillet, je suis toujours sur le podium (2e de Taulé-Morlaix), j’ai recouru en 29’18’’ sur 10 km à Suresnes, et surtout je n’ai plus de blessure. »

Avec sa victoire à Vénissieux, s’achève la première phase de son come-back mais le marathon de Paris 2014 occupe déjà son esprit. « Je sais que je peux courir en 2h08 ou 2h09, assure-t-il. A Paris en 2007, j’avais fait 2h12’51’’ en craquant complètement. Je ne suis pas allé au bout de mon histoire avec cette distance. » Mercredi, il s’envolera pour trois petites semaines de vacances à Kigali avant de prendre ses quartiers au Kenya avec le groupe du nouveau recordman du monde Wilson Kipsang (2h03’23’’). « Quand on était jeune, on était du même niveau sur semi… Je ne pourrai pas courir en 2h03 ou 2h04 comme lui. Mais je suis sûr que je peux encore faire un bon chrono et bien représenter mon pays… »

Benjamin Steen


10km

1. Disi (RWA, Lille MA) 29’58’’; 2. Hrioued (Coq 42) 30’00’’; 3. Boutria (Antony Athlé 92) 30’37’’; 4. O. Hsain (Athleform’42) 30’40’’; 5. Charnay (Pont de Vaux 01 Pulsion) 30’45’’; 6. Bougnot (ESL) 30’48’’;

IMG_9724.JPG

7. Tatah (Athléform’42) 30’51’’; 8. Akbache (CA Montreuil) 30’55’’; 9. Musagirije (BDI, AS Rispoli) 30’56’’; 10. Jaillardon (A Calade VS) 31’04’’; 11. Poupart (AC Tassin) 31’05’’; 12. Ribeiro (EA Bourg) 31’05’’; 13. Fournel (Athleform’42) 31’09’’...; 18. Hanafi (Lyon Athlétisme) 31’42’’; 30. Maillet (AS Caluire) 32’25’’.

Femmes : 1. Niyonizigiye (BDI, AS Rispoli) 34’18’’;

IMG_9769.JPG

2. Camboulives (A St Julien 74) 34’29’’; 3. Nizigiyimana (BDI, AS Rispoli) 35’10’’; 4. Idmhand (Villeneuve d’Ascq) 35’25’’; 5. Kraytiff (CA du Roannais) 35’28’’; 6. Simbola (ESL) 35’58’’.

IMG_9798.JPG

 SEMI-MARATHON

Une semaine après sa victoire aux Foulées majolanes sur 10km (31’41’’), le Kenyan Michael Kipkemboi s’est imposé devant David Chege.

1. Kipkemboi (KEN) 1h07’28’’;

IMG_9946.JPG

2. Chege (St Germain en Lay) 1h07’28’’; 3. Baguma (BDI, AS Rispoli) 1h09’32’’; 4. Kemboi (Athlé St Julien) 1h11’40’’; 5. Chirchir (OM) 1h12’02’’; 6. Rushbrook (GBR) 1h12’20’’; 7. Robin (CABB) 1h12’36’’; 8. Muleki (Asvel) 1h13’34’’; 9. Rousseau (Free run 72) 1h14’00’’; 10. Borlido (AAAL) 1h14’15’’. Femmes : 1. Kipsang (Athle St Julien) 1h15’59’’; 2. Chemutai (UGA, AS Rispoli) 1h21’19’’; 3. Reignier (Asvel) 1h22’15’’;4. Bauda (Echirolles) 1h23’27’’; 5. Hosni (Asvel) 1h25’16’’.

Résultats du 10km

Résultats du semi-marathon

Quelques Photos

vendredi, 15 novembre 2013

SaintéLyon : du beau monde pour la 60ème

2012_1202Image0017.JPGC’est sans doute l’effet 60e anniversaire : jamais le plateau Élites de la SaintéLyon (7 décembre) n’a été aussi dense que cette année. D’ores et déjà, quelques-uns des meilleurs spécialistes de la course nature figurent sur la liste des engagés dont quatre anciens vainqueurs : Jean-Franck Proietto (1994 et 2007), Fabien Antolinos (2008), Emmanuel Gault (2012) (photo)

2012_1202Image0249.JPG

et Denis Morel (2010). A noter également la présence de Thomas Lorblanchet, récent lauréat de la course des Templiers, de l’ultra-traileur Julien Chorier, du Britannique Andy Symonds, du champion de France de trail Sébastien Spehler et du Ligérien Jérémy Pignard. Chez les femmes, la double vainqueur 2009-2010 Maud Gobert fait son retour. Elle devra affronter la nouvelle championne du monde de trail et lauréate de la dernière Diagonale des fous à la Réunion Nathalie Mauclair.

La SaintéLyon intègre le TTN

La prochaine édition de la SaintéLyon a été intégrée au calendrier du Trail Tour National 2013-2014 organisé par la Fédération Française d’Athlétisme. Le Trail givré (à Montanay le 9 février) conserve sa place au programme du TTN court.

Les départementaux de cross à Décines

Les championnats du Rhône de cross 2014 seront organisés le 12 janvier à Décines sur le site du Mamelon. Le circuit décinois avait déjà accueilli les départementaux en 2011. Ils feront office de quatrième étape pour la coupe du Rhône de cross qui a débuté le week-end dernier avec le cross de La Bachasse. Les championnats Rhône-Alpes se dérouleront à Aix-les-Bains (2 février) et les Interrégionaux à Annonay (16 février).

18:50 Écrit par La Com dans Actualité, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) | Tags : antolinos |  Facebook |  Imprimer | |

Halle Stéphane-Diagana : le sport servi sur un plateau

1.jpgLe Département et le CAUE organisent le Grand prix de l’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement du Rhône. Vingt-huit réalisations sont en compétition, dont la halle Stéphane-Diagana de la Duchère, rue Schoelcher.

Une architecture symbolique. Inaugurée fin 2012, la halle d’athlétisme Stéphane-Diagana s’élance sur le plateau de la Duchère comme un emblème de la transformation du quartier.

D’une capacité de 2 000 places, cet équipement sportif majeur se distingue de prime abord par sa façade. Avec son dessin unique, cette seconde peau s’enroule autour du bâtiment, exprimant « la vitesse de la course, l’énergie des athlètes, le mouvement de la piste », selon les architectes Chabanne & Partenaires, qui ont conçu l’édifice.

2.jpg

À l’intérieur, l’architecture s’articule autour d’une charpente métallique qui libère les espaces de tout point porteur, participant ainsi à la modularité du site et au confort visuel.

La structure, gérée par la Ville de Lyon, abrite un plateau d’athlétisme avec plusieurs pistes de course et des zones pour le saut et le lancer. Une salle d’échauffement accompagne notamment l’ensemble au sous-sol. Des gradins, en partie amovibles ou rétractables, favorisent la modularité de cette « halle à dominante sportive » : athlétisme, boxe, gymnastique, arts martiaux, etc. Mais le bâtiment peut également accueillir des manifestations diverses. Une mixité d’usage que l’on retrouve chez les utilisateurs. Outre les champions, cet outil d’envergure nationale se veut aussi un équipement de proximité, ouvert aux scolaires, clubs et autres associations locaux.

3.jpg

Votez jusqu’au 24 novembre pour votre réalisation préférée sur http://gpaue-2013.caue69.fr,ou en visitant l’exposition sur les grilles de l’Hôtel du Département, rue Servient (Lyon 3e ).

leprog.jpg

12:57 Écrit par La Com | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

jeudi, 14 novembre 2013

Rolland Schroll nous a quittés

2012_1118Image0302-001 (853x1280).jpgVictime cette nuit d'un Accident Vasculaire Cérébrale, Rolland Schroll du Décines Meyzieu Athlétisme nous a quittés.

A l'instar d'un Pierre Piève disparu en septembre 2012, c'est un autre monstre de générosité qui s'en est allé la nuit dernière.

Figure emblématique de Décines, il a connu toute l'évolution de son club du CAD au DMA, lui qui était dans l'athlétisme depuis une soixantaine d'années.

2012_1129Image0021.JPG

Rolland honoré par la ville de Décines en 2012

Omniprésent la semaine sur le stade d'entrainement ou il tenait encore le chrono ce mardi  comme tous les mardis et jeudis quelque soit le temps et le week-end sur les compétitions.

Chacun se rappellera de l'homme dévoué, sacrifiant tout son temps de loisir à son sport favori.Un peu au détriment de sa santé parfois selon son épouse Sylvette à qui nous pensons aujourd'hui. Ainsi qu'à ses deux enfants Pauline et Guillaume très investis eux aussi dans leur club et l'athlétisme.

Il attendait ce dimanche avec impatience pour voir 'ses athlètes' réaliser des chronos sur le 10km et le semi-marathon de Vénissieux.


Ils auront certainement à coeur de tout donner...Pour lui, Pour Rolland !

2012_1118Image0424.JPG

Rolland à Vénissieux en 2012


*L'Assemblée Générale du DMA prévu ce vendredi est donc annulée et reportée.

16:29 Écrit par La Com dans Athlétisme, Coup de Coeur | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

mardi, 12 novembre 2013

Foulée Vénissiane: 34ème édition !

Rendez-vous ce dimanche pour la 34ème édition de La Foulée Vénissiane

2012_1118Image0055.JPG

Toutes les infos

Revivre 2012: Les Photos

2012_1118Image0047.JPG

lundi, 11 novembre 2013

Foulées Majolanes. Kipkemboi se fait un nom !

IMG_9001.JPGArrivé à Lyon au mois d’Aout, Michael Kipkemboi signe une première victoire significative dans la région.

Seul du début à la fin Michael Kipkemboi a eu tout le loisir de lever la tête et d’apprécier le paysage pour découvrir une région où il vient tout juste d’emménager. Arrivé du Kenya à Lyon en Aout, le coureur des hauts plateaux n’avait pas encore eu l’occasion de briller dans le département mais s’était déjà illustré en septembre en gagnant un semi-marathon dans le Nord en 1h07’26 et en octobre en remportant le 10km de Grande-Synthe en 31’11.

IMG_9017.JPG

En remportant la 4ème édition des Foulées Majolanes ce dimanche, le coureur qui se cherche encore un club, va sans doute se faire une petite renommée dans le microcosme de la course à pied du Rhône. « Je serais aussi au départ du semi-marathon de Vénissieux la semaine prochaine avec je l’espère une grosse densité pour pouvoir réaliser un bon chrono » indique Michael qui annonce un record personnel sur semi-marathon en 1h02 et en 29’52 sur 10km. Ce dimanche le vent et l’absence de concurrence n’ont pas permis au Kenyan de se rapprocher de ses temps de référence mais nul doute que la densité et la qualité du plateau Vénissian permettront au Kenyan de démontrer l’étendue de son talent.

Chez le féminines, victoire kenyane également avec la ballade de santé de Susanne Kipsang-Jeptoo,

IMG_9033.JPG

qui termine avec près de 5 minutes d’avances sur la Burundaise de l’AS Rispoli Catherine Webomdessa.

Enfin sur 5km, belle démonstration d’Igor Bougnot

IMG_8856.JPG

qui s’impose devant son camarade d’entraînement Clément Hély tandis que l’Ardéchoise Margaux Reboulet l’emporte chez les féminines.

Résultats :

10km : 1. Kipkemboi 31’41 ; 2. Clementz (Fort-de-France) 32’29 ; 3. Prus Kipchirchir (LA) 32’58 ; 4. Grard Le Creusot) 33’18 ; 5. Kemboi (33’34) ; 6. Perraux (DMA) 34’07 ; 7. Masciotra (DMA) 34’07

IMG_9178.JPG

; 8. Germain (EACR) 34’22 ; 9. Grison (CRV) 34’30 ; 10. Veysseyre 34’31 ; 11. Liberge (Serre Chevalier) 34’46 ; 12. Kenneth (ASVEL) 34’58 ; 13. Messah (DMA) 34’58 ; 14. Plisson (BGSA) 35’12 ; 15. Lekhal (ASR) 35’19

Féminines : 1. Kipsang-Jeptoo 35’35 ; 2. Webombessa (ASR) 40’14 ; 3. Faure 40’21

IMG_9200.JPG

5km : 1. Bougnot (ESL) 15’20 ; 2. Hely (Doubs) 15’47 ; 3. Duranton (ESL) 16’21 ; 4. Chaunier (ACVS) 16’24

IMG_8864.JPG

; 5. Bouillard 16’41

Fém. : 1. Reboulet (Tain Tournon) 19’19

IMG_8830.JPG

; 2. Durupt (CSBJ) 19’51 ; 3. Matera (ESL) 21’38

IMG_8918.JPG

Les résultats

Toutes les PHOTOS

leprog.jpg

 

dimanche, 10 novembre 2013

Foulées Majolanes: Résultats et Photos !

Les Résultats

Les PHOTOS

IMG_8999.JPG

20:56 Écrit par La Com dans Athlétisme, Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

jeudi, 07 novembre 2013

Foulées Majolanes: Rendez-vous à Meyzieu le 10 novembre.

arton1636.jpgOrganisées conjointement par la mairie de Meyzieu et le Décines Meyzieu Athlétisme, les Foulées vous proposent trois courses :

2012_1111Image0197.JPG

  • Un 10 km à label régional, classant et qualificatif pour les championnats de France FFA 2014, ouvert à partir de la catégorie cadet : départ à 10h15
  • Un 5 km, ouvert à partir de la catégorie minime : départ à 9h30
  • Un 1,5 km, ouvert à partir de la catégorie poussin : départ à 11h30

Toutes les INFOS

Revivre 2012

15:35 Écrit par La Com dans Actualité | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 04 novembre 2013

Dominique Guebey: Décines 39 ans plus tard !

Dominique Guebey est dans les années 70/80 un des grands spécialistes français de la marche athlétique. International, il participe aux Jeux Olympiques de Los Angeles en 1984, il y prendra une belle douzième place sur le 50km en 4h01'01.

Ci-dessous: Dominique sur la piste de Décines en 1974 et 2013.

Decines740224c.jpg

24 février 1974

IMG_6805.JPG

29 septembre 2013

12:33 Écrit par La Com dans Athlétisme, Coup de Coeur | Commentaires (1) | Tags : guebey |  Facebook |  Imprimer | |

dimanche, 03 novembre 2013

Marathon de New-York Handisport

Ils sont illuminé les mondiaux IPC en juillet, ils remportent tous les deux le Marathon de New-York.

IMG_1379 (1280x853).jpg

Tatyana McFadden remporte cette année les 5 plus grands marathon de la planète.

Sa Page Facebook

 

IMG_5342 (1280x853).jpg

 

Marcel Hug

16:54 Écrit par La Com dans Athlétisme, Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Bob Tahri, des parcs lyonnais à Central park (Eurosport à 15h15)

2010_0710Image0293.JPGL’ancien médaillé mondial de 3 000 m steeple (34 ans) court aujourd’hui à New York son premier marathon qu’il a préparé dans la banlieue lyonnaise.

J-16 avant le marathon de New York. Pile à l’heure prévue, 16h45, Bob Tahri se gare sur le parking de la base d’aviron de Décines au bord du Rhône. À ses côtés, son kiné perso venu spécialement du Qatar le bichonner dans la dernière ligne droite. Le Messin aurait bien aimé poser ses valises dans l’hôtel « La Passerelle » juste de l’autre côté de la départementale, à un jet de pierre du Parc de Miribel-Jonage et son vaste réseau de pistes, mais c’est complet depuis le lancement des travaux du Grand Stade de l’OL… « Dommage, cela aurait été l’idéal » râle-t-il car avec deux sorties par jour, les soins et la récupération, chaque seconde compte.

2010_0710Image0297.JPG

Ce n’est pas le Kenya où il avait ses habitudes dans les camps d’entraînement en altitude, mais l’ancien recordman d’Europe du 3000m steeple (8’01’18’’), médaillé de bronze aux Mondiaux 2009 à Berlin et d’argent aux championnats d’Europe 2010 à Barcelone apprécie le décor. Tant mieux car après deux semaines dans le 8e arrondissement de Lyon, il s’y est installé deux longues semaines, les plus importantes de sa préparation… « Pour mes premiers cycles, j’allais au Parc de Parilly où il y a beaucoup de coureurs et de marcheurs, c’était un peu dangereux à haute vitesse, explique-t-il. Ici, c’est un grand tour. Quand tu passes par des endroits que tu ne connais pas, tu es obligé de t’adapter. C’est bien quand tu prépares un marathon comme New York qui est loin d’être plat… »

Aussi beaux soient-ils, ce n’est pas la qualité des parcs qui ont incité Bob Tahri à s’établir ici un mois. Ce sont plutôt ses sparring-partners (le Kenyan Benjamin Kipruto et le Rwandais Dieudonné) et surtout son nouvel entraîneur lyonnais Bastien Perraux. Les deux hommes collaborent ensemble depuis le mois d’août 2012. C’est l’athlète qui a sollicité le jeune coach, de 17 mois son cadet, marié à la meilleure coureuse française de steeple (Claire Perraux-Navez).

IMG_8399 (1280x853).jpg

À l’époque le Messin avait l’idée de créer une structure d’entraînement dans la région de Strasbourg. Le projet a fait long feu. Faute de partenaire, les athlètes du groupe se sont vite disloquées. Mais pas le couple Tahri/Perraux. « À l’origine, avec Bob, je devais surtout faire l’œil de Moscou pour Jean-Michel Dirringer (son coach historique qu’il partageait avec Mehdi Baala). Finalement, je continue avec le seul athlète que je ne devais pas entraîner, raconte Perraux. De lui, je ne connaissais que l’image publique. Ce qui nous a rapprochés, c’est la passion. Avec lui, c’est un investissement total. »

C’est dans la difficulté que le jeune coach a su gagner la confiance de Tahri. Quand ils ont commencé à travailler ensemble, il n’avait plus couru depuis un an après deux opérations pour une excroissance osseuse au tibia et une fracture du sacrum. « Je pense avoir des qualités physiques au-delà de la norme et un gros mental, mais si on m’avait dit quand j’ai repris que j’allais recourir en 3’32’’ sur 1500m à la fin de l’été 2013, alors que mon record datait de X années (3’34’’65 en 2009), et que j’irai au marathon de New York pour faire quelque chose, j’aurais dit : ‘‘c’est qui ce ouf !’’, avoue Tahri. Quand on arrête un an, il faut un an et demi pour revenir. Avoir Bastien avec moi a été un gros plus. »

Un nouveau coach, un appétit renouvelé, pour une nouvelle carrière. Fini le steeple où il était de toute façon barré en France par Mahiédine Mekhissi. Il aurait dû passer sur 10 000 m cette saison sans une entorse au meeting de Eugene. Après la parenthèse 1 500 m aux Mondiaux de Moscou (demi-finale), ce coureur à large spectre entend maintenant se découvrir sur marathon. « Je ne suis pas dans l’optique de me dire que je passe sur marathon parce que j’ai 34 ans. L’idée c’est plus d’aller sur une distance où j’ai aussi les armes. Ce n’est pas un one-shot, mais cet hiver, je ferai de la salle et l’été prochain, je serai sur le tartan aux Europe à Zurich. »

Depuis deux mois, il a ajouté un tiers de volume en plus à ses séances («Au lieu de faire 30x400m et 8x1000m, je faisais 40x400m et 12x1000m »), ses semaines passant de 160 km à 210 km. Des tests au semi de Nancy (1h03’38’’) et au marathon de Metz (arrêt après 21 km) ont boosté sa confiance. Malgré la présence du champion olympique et du monde Wilson Kiprotich et de marathoniens confirmés comme Mutaï, Kebede, Lel, il vise une place dans le top 5. « J’ai choisi New York parce que c’est le plus mythique, mais aussi parce qu’il n’y a pas de lièvre et donc qu’il n’y a pas des allures de dingues. La distance ne me fait pas peur, j’ai même la conviction que ces allures m’iront bien. Mon objectif, c’est de gérer, de remonter, de prendre mon destin en main et de ramasser du monde. Vu comme j’ai bossé depuis deux mois, j’y crois. »

Benjamin Steen

leprog.jpg

10:19 Écrit par La Com dans Actualité | Commentaires (0) | Tags : tahri, perraux |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 02 novembre 2013

Bob Tahri a préparé le marathon de New York à Lyon

1234094463.JPGMédaillé de bronze aux Mondiaux de Berlin en 2009, Bob Tahri dispute ce dimanche 3 novembre son premier marathon à New York. Assisté de son jeune coach lyonnais Bastien Perraux, le Messin de 34 ans a effectué un stage d’un mois à Lyon pour se préparer. Il a effectué la plupart de ses séances sur deux des principaux spots locaux de course à pied au Parc de Parilly et au Parc de Miribel-Jonage où nous avons suivi l’une de ses séances. Ce jour-là, à quinze jours du marathon de New York, il s’est astreint à une série de 12x1000m à plus de 20km/h, entrecoupés par des plages de repos d’une minute… Une minute après son ultime kilomètre, sa fréquence cardiaque était redescendue à moins de 100 pulsations/minutes.

Video de l'entrainement

leprog.jpg


19:36 Écrit par La Com dans Actualité | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu