compteur

Avertir le modérateur

dimanche, 21 juillet 2013

HANDISPORT – Lyon 2013 : Hyacinthe Deleplace comme à la maison

IMG_8586.JPGConscient de devoir tout donner « à domicile », lors de ces championnats du Monde, le sprinter villeurbannais s’est montré serein à l’idée de débuter la compétition.

Conscient de devoir tout donner « à domicile », lors de ces championnats du Monde handisports d’athlétisme, le sprinter villeurbannais s’est montré serein à l’idée de débuter la compétition.

Lors de l’arrivée de la délégation française à Lyon lundi dernier, Hyacinthe Deleplace affirmait vouloir aller « au bout de sa course et ne rien regretter ».

Vendredi, à quelques mètres du Stade du Rhône où il s’entraîne régulièrement, le licencié de Lyon Athlétisme n’a pas perdu en motivation. « Je n’ai pas de doutes quant à ma capacité à venir faire un résultat ici, il y a une bonne équipe d’entraîneurs pour nous pousser au maximum, la motivation est là et je suis chez moi » affirme-t-il. Lundi prochain, Hyacinthe débutera par le relais 4x100 m, en compagnie de Trésor Makunda, Antoine Perrel et Bacou Dambakaté, également atteints de déficience visuelle. Une épreuve sur laquelle le Villeurbannais mise beaucoup en attendant son 400 m individuel (vendredi 26 juillet, nldr)

IMG_8589.JPG

Hyacinthe et Marie-Amélie Le Fur (Capitaine de l'équipe de France)

« On a une bonne carte à jouer sur les relais, la cohésion est là, il n’y a pas de souci là-dessus ».

Après des Jeux de Londres qui l’ont laissé sur sa faim, le sprinter a les crocs : « Londres c’était particulier, car c’était les Jeux. Il faut retrouver le même genre d’ambiance qu’aux Jeux et on pourra dire que les championnats à Lyon sont réussis. Mais je l’ai dit, je n’ai pas encore prouvé donc je donnerai tout ».

Lui, qui outre l’athlétisme (qu’il a débuté en 2006, ndlr), est animateur sportif pour « Les Mercredis de Lyon » tout en assurant des temps périscolaires sur Monchat, compte bien rendre fier tous les enfants dont il s’occupe. « J’essaye de leur transmettre mes valeurs à travers le sport, et ce métier me plaît beaucoup », rappelle Hyacinthe. Des enfants qui feront peut-être partir du public, qu’il qualifie d’ailleurs de « seul avantage » sur ses concurrents. « Même si c’est à Lyon, c’est des championnats du monde, il y aura la même pression pour tous. Après, il ne faut craindre personne et faire sa course, tout simplement ».

A quelques jours du début de ses épreuves, Hyacinthe Deleplace espère que l’organisation des Championnats du monde IPC à Lyon permettra aux supporters de « profiter de la ville et des athlètes handisports ». « On progresse chaque année, et le niveau est de plus en plus élevé, en plus l’ambiance est sympa ». Tout est dit.

Matthieu Fédid

leprog.jpg

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu