compteur

Avertir le modérateur

samedi, 29 juin 2013

Meeting Quatrache a Tarare. Clemenceau à la poursuite du temps perdu

2011_0709Image0598.JPG«Je vois enfin le bout du tunnel ! » Problème : à deux semaines des championnats de France (12-14 juillet au stade Charléty à Paris), Adrien Clemenceau peut aussi apercevoir le bout de la saison sans plisser les yeux. D’ici là, le champion de France 2011 du 400m haies, 4e des championnats d’Europe à Helsinki l’été dernier (49’’70), n’aura au mieux que trois courses, à partir de cet après-midi au meeting Quatrache de Tarare, pour inverser le cours d’une saison noire. La faute à une aponévrosite plantaire (inflammation) apparue lors de son dernier stage de préparation à Lloret del Mar en Espagne, juste avant les Interclubs. « Je l’ai peut-être négligée au début, raconte-t-il. Mais vu la douleur, j’ai vite compris que cela allait prendre du temps. »

Un crève-cœur alors que l’athlète entraîné à Bron par Djamel Boudebibah pensait cueillir rapidement les fruits d’une excellente préparation hivernale : « En mai, je ne pouvais rien faire à part un peu de vélo. Je me disais que j’avais beaucoup bossé pour pas grand-chose alors que les semaines passaient… Le moral n’était vraiment pas au top… »2011_0709Image0627.JPG

Autorisé à reprendre l’entraînement depuis dix jours, il frôle la date limite de retour. Mais « tout reste possible », assure-t-il. « Il est très fort. Il est capable de sortir un gros chrono d’entrée », ajoute son coach. Peut-être pas dès aujourd’hui à Tarare où il dispute la course B : « Cela ne me dérange pas. De toute façon, je vais surtout chercher à reprendre des repères. Pour le chrono, on verra dimanche à Chambéry qui est un peu mon meeting coup de cœur pour y avoir battu trois fois mes records personnels. »

2011_0709Image0681.JPG

Une édition très internationale

Le 26e meeting Quatrache de Tarare 100 % 400m haies, organisé par Jean-Jacques Behm, sera cet après-midi très international avec 17 étrangers au départ des six meilleures séries. À noter la présence du Britannique Niall Flannery (49’’73 cette saison) et de l’Espagnole Laura Sotomayor (57’’57). Début des épreuves à 17 heures.

Benjamin Steen

leprog.jpg

08:57 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) | Tags : clémenceau |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 28 juin 2013

Fin de Course d'une Légende du sport français

130628121448848_85_000_apx_470_.jpg

C'est bien une légende du sport français qui vient de nous quitter. C'est aussi le père de tous les marathoniens. Quel coureur s'alignant sur la distance du marathon ne connait Alain Mimoun. Lui qui racontait si bien sa course olympique avec ses mots à lui, ses anecdotes, son mouchoir sur la tête, le prénom d'Olympe qu'il donnera à sa fille, etc...


L'article de la Fédération Française d'Athlétisme:

Le champion olympique du marathon en 1956 s’est éteint jeudi soir, à l’âge de 92 ans. C’est une légende de l’athlétisme et, bien plus largement, du sport tricolore, qui nous a quittés. La famille de l’athlétisme est en deuil.

C’était un enfant de l’athlétisme, né un an après la naissance de la Fédération française d’athlétisme. On se souvient encore de l’émotion de la salle lorsque, fin 2010, à l’occasion de l’anniversaire des 90 ans de la FFA, Alain Mimouns’était avancé sur l’estrade d’un pas lent mais décidé. Il avait sorti de sa poche une grande feuille passablement froissée, tout en affichant un petit sourire de connivence avec son auditoire. Raconter sa course, son histoire, sa légende à toutes les générations, c’était la mission que s’était assigné le natif d’El Telagh, près d’Oran, en Algérie.

alain-mimoun400.jpg

 L’acmé de ce parcours, c’est bien sûr le marathon des Jeux olympiques de Melbourne en 1956, lors duquel le fondeur d’un mètre soixante-dix va entrer dans le cœur des Français. En 2h25 exactement. En Australie, Alain Mimoun porte le dossard numéro 13. La veille du départ, il apprend que son épouse vient de donner naissance à une petite fille. Il la prénomme Olympe. Un Tricolore s’est imposé lors du marathon olympique en 1900 et en 1928. Pour ce coureur tant attaché aux signes, il n’y a pas de hasard.

Au départ de la course, le Français, déjà médaillé d’argent aux JO sur 10 000 en 1948 et sur 5000 m et 10 000 m en 1952, n’est pas le grand favori. Il s’agit en effet de sa première tentative sur la distance des 42,195 km. On attend donc plutôt sur la plus haute marche du podium la locomotive tchèque Emil Zatopek. Sous une chaleur étouffante (36°C à l’ombre), Alain Mimoun commence par observer prudemment ses principaux rivaux. A mi-course, l’Australien Kelly accélère. Le Tricolore lui emboîte le pas puis, quelques centaines de mètres plus loin, attaque à son tour. Il se retrouve rapidement seul dans la fournaise de Dandenong Road, l’artère qui ramène les athlètes vers le stade olympique. Au trente-cinquième kilomètre, c’est l’heure de la défaillance. Mais il s’accroche et franchit en vainqueur la ligne d’arrivée sous les yeux de 100 000 spectateurs, avec 1’32’’ d’avance sur le Yougoslave Mihalic.

1016599_599727903400961_1659390917_n.jpg

Immense fierté pour cet amoureux de la France, grand admirateur du Général de Gaulle et fervent croyant, qui s’était engagé quelques années plus tôt dans l’armée française, au début de la seconde guerre mondiale. Blessé gravement au pied par un éclat d’obus lors de la bataille du Mont Cassin, le 28 janvier 1944, Alain Mimounavait échappé de peu à l’amputation de sa jambe gauche. Aîné d’une fratrie de sept enfants, élevé au sein d’une famille modeste d’agriculteurs,  garçon de café après la guerre 39-45, il louait inlassablement sa patrie d’adoption, sous les couleurs de laquelle il avait gravi les échelons de la gloire.

95135431383B35598D4DA1AB8D2CCD_h313_w306_m2_q80_cIKDjKMDA.jpg

Encore aujourd’hui, son palmarès sportif fait référence. Avec quatre-vingt cinq courses sous le maillot bleu, il détient toujours le record de sélections en  équipe de France. Quadruple médaillé olympique, il remporta trente-deux titres de champion de France, sur piste et en cross. Le fruit d’une incroyable longévité de vingt années au plus haut niveau. Il avait été élu à la fin des années 1990 champion du siècle par les lecteurs d’Athlétisme Magazine, devant Marie-José Pérec, Guy Drut ou encore Michel Jazy.

Après sa carrière, ce passionné de course à pied avait continué d’effectuer, tant que ses jambes le portaient, son footing quotidien dans les allées du Bois de Vincennes. Il y croisait souvent les jeunes talents du sport français, auquel il racontait son histoire, désormais immortelle.

A sa famille et à ses proches, la Fédération française d’athlétisme adresse ses plus sincères condoléances.

subst.news.tiny.gif

Deux très beaux reportages

 Le magnifique documentaire La légende d'Alain Mimoun, réalisé par Benjamin Rassat en 2010, qui retrace la vie et la carrière d'Alain Mimoun avec des images d'archives et d'aujourd'hui.

1956 olympics/ Alain Mimoun: the legend

 

19:01 Écrit par La Com dans Athlétisme, Coup de Coeur | Commentaires (1) |  Facebook |  Imprimer | |

mercredi, 26 juin 2013

MNEL: Le FILM du Meeting National de l'Est Lyonnais

IMG_4131.JPG

Après les PHOTOS: Album 1 et 2

Le FILM du MNEL

15:41 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

mardi, 25 juin 2013

Quatrache Tarare: Jean-Jacques Behm, « J’aimerais qu’on fidélise les Tarariens au 4 H

2012_0707Image0621.JPGAthlétisme. Rendez-vous incontournable dans le paysage du 400 m haies, le Quatrache revient samedi 29 juin pour un 26e épisode au stade Léon-Masson. Présentation de l’événement avec Jean-Jacques Behm, champion de France de la distance en 1964, et fondateur du meeting.
Que représente le Quatrache dans le monde de l’athlétisme ?
C’est le meeting de référence nationale du 400 m haies, avec les meilleurs athlètes nationaux et des internationaux. Notre record est de 17 nations présentes sur une même édition. Cette année, il y en aura un petit peu moins à cause des Jeux Méditerranéens disputés au même moment.
Combien d’athlètes sont attendus pour cette édition ?
Une centaine d’athlètes seront à Tarare. Des minima de 60 secondes pour les hommes et de 67 pour les femmes sont instaurés. Malgré cela, on est le seul meeting de France, et peut être même au monde, où il y a autant de séries (20, ndlr). Les huit premiers mondiaux sont généralement sélectionnés pour des meetings internationaux. On espère récupérer le 9e ou le 10e. Cependant, cette année, la course masculine s’annonce relevée avec un podium qui peut se situer sous les 50 secondes. C’est digne des meilleurs meetings internationaux.
Des grands noms ont-ils déjà couru à Tarare ?
En 26 ans, huit athlètes, qui ont couru des finales olympiques ou mondiales, ont participé au Quatrache. Parmi lesquels, deux grands champions français : Stéphane Diagana et Marie-José Pérec, qui ont couru leur premier 400 m haies à Tarare. Ce qui est énorme car on a un petit budget (lire par ailleurs).

2012_0707Image0652.JPG

Pouvez-vous présenter la course de 5 km ?
Le 100 m et le 5 km sont ouverts à tous sur inscription (lire par ailleurs). C’est la quatrième année que se dispute le 5 km, mais la première fois dans le complexe Léon-Masson. On y attache beaucoup d’importance car cette course permet de « tarariser » le meeting. Les coureurs sont du coin. Ils restent ensuite pour assister aux séries du 400 mètres haies. J’aimerais bien qu’on fidélise les Tarariens.
Ne craignez-vous pas que l’absence de Kévin Young, présent en 2011 et 2012, fasse baisser l’attractivité du meeting cette année ?

2012_0707Image0192.JPG

C’est certain que sa venue a fait un boom dans le monde de l’athlétisme et médiatiquement. Kévin Young sera invité en 2017 pour la 30e édition du Quatrache et le 25e anniversaire de son record du monde (46’’78, ndlr). Il m’a dit qu’il voulait revenir à Tarare.
Le Quatrache fête cette année son 26e anniversaire. Comment expliquez-vous un tel succès ?
Il y a eu quatre miracles. Le premier est dû à Jean Besson, le maire de Tarare à l’époque, et à Jean Debourg, son adjoint aux Sports, qui ont décidé de faire une piste en synthétique fin 1986. Le deuxième, c’est la venue des meilleurs athlètes français dès la première édition, en 1988. Troisième miracle : la réputation a franchi les frontières. Aucun meeting du niveau de celui de Tarare ne peut se targuer d’avoir accueilli autant d’athlètes internationaux. Enfin, le dernier miracle, c’est Kévin Young. Lorsque je l’ai rencontré lors d’un colloque, fin 2009, et que je lui ai dit qu’un meeting était dédié aux 400 m haies, il a absolument tenu à voir ça.

Propos recueillis par Kévin Ronzon kevin.ronzon@leprogres

2012_0707Image0673.JPG

« On a un petit budget par rapport aux gros meetings », confie Jean-Jacques Behm. Il s’élève environ à 15 000 € financés à hauteur de 5 000 € par la Ville, et de 5 000 € par les collectivités. Les 5 000 € restant sont collectés auprès de parrains privés. Le budget sera réemployé pour l’hébergement, les déplacements, les primes et la publicité. Pour ce qui est des primes, le fondateur du Quatrache précise : « A Tarare, on ne donne aucune prime de départ, ce qui est une particularité. C’est compensé par la notoriété de l’épreuve. » Seuls les trois premiers obtiennent des primes. Le vainqueur touchera 300 €. D’autres peuvent être éventuellement décernées, par exemple, au vainqueur des deux meetings : le Quatrache et celui de Chambéry, épreuve partenaire disputée le lendemain, ou encore si un record du stade venait à tomber.

2012_0707Image0683.JPG

 

16 h : début des épreuves avec deux courses animations : un 100 m et un 5 km, où les participants feront trois boucles dans le complexe. Inscriptions ouvertes à tous (1). Pour l’épreuve-animation de 5 km, une participation de 5 € sera demandée, dont 3 € reversés à l’association Dams, qui lutte contre le cancer.

17 h: début du Quatrache avec les séries du 400 m haies féminins.

18 h 15 : séries du 400 m haies masculins.

(1) Inscriptions sur place à partir de 15 h. L’entrée pour le meeting est gratuite.

leprog.jpg

 

16:12 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 24 juin 2013

Le Décines Meyzieu Athlétisme recherche des entraineurs !

965457_10201376462597703_401485817_o.jpgLe Décines Meyzieu Athlétisme recherche des entraineurs d’athlétisme pour compléter l’équipe actuelle, notamment pour les sauts et le demi-fond.
Les entrainements ont lieu tous les mardi et jeudi, de 18h à 20h au stade Raymond Troussier à Décines.

Nous cherchons des entraîneurs motivés, et assurant le suivi des athlètes aux compétitions.
Rémunération par fiche de paie et contrat de travail.

Plus d’informations, nous vous remercions de nous contacter par mail :

licences.dma@free.fr

 

20:06 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Meeting National à Saint-etienne. Les Ligériens se font une place

IMG_5514 (1280x853).jpgÀ Saint-Étienne, le meeting organisé par le comité de la Loire a tenu toutes ses promesses : animé par des athlètes étrangers, mais aussi – et c’est nouveau – par des Ligériens bien présents dans les « grosses » finales.

Déjà, comme pour chauffer la salle, on avait vu au terme des courses régionales un jeune Érythréen caracoler en tête du 3000m ; à l’arrivée, la 10e perf mondiale de sa catégorie. Bravo Abel et merci d’être venu !

IMG_5536.JPG

On pouvait alors aborder les grosses séries ; on misait sur Crapanne dans la 3e du 800m, Boucheliga en vieux briscard, part de loin et rafle la mise.

IMG_5712.JPG

Deux Ligériens en tête, on ne pouvait espérer mieux en ouverture de ce meeting. On passera sur la seconde série, supposée meilleure mais qui « ne voulut pas suivre son lièvre ».

Dans la 3e , il y avait là Manceaux. Trop de pression ? De son propre aveu, le Roannais a commis deux erreurs, attaquant par deux fois, sans succès. Résultat, un temps moyen pour lui et une honnête 8e place dans une finale très relevée. « On ne peut pas gagner à chaque fois », commentait-il avec philosophie.

IMG_5777.JPG

Dans le 800m dames, Tiphanie Laurenson, invitée de la dernière heure, signe un joli chrono.

IMG_5650.JPG

Restait alors à voir quel serait le rôle d’Audrey Audiard dans le 3000m. Mais dès l’entame, une Érythréenne, haute comme trois pommes, allait imposer son rythme.

Seule Julie Coulaud, désormais Mulhousienne, allait pouvoir suivre cette infernale cadette de poche. Plus loin, Audrey était en compagnie d’Hélène Guet et de la Roannaise Khaddouj Krétif.

IMG_5900.JPG

Elle les dominera au finish pour prendre une belle 3e place. Quant à Miss Frezghi, elle a filé au dernier tour avec une aisance désespérante.

À la clé, un chrono de niveau mondial.

Il y avait aussi ce 5000, lancé « à un train de sénateur ». À mi-course, 4 Africains sont devant, gérant tranquillement.

En tête du groupe de chasse, Mounir Hsaïn qui en a profité, à 6 tours de la fin, pour recoller devant. Mais à 600m de la ligne, l’explication finale laisse Mounir voir filer ses adversaires, terminant tout de même à la 5e place.

Ph. Décot

Les Résultats

Les PHOTOS

leprog.jpg

Ayodele Ikuesan ressurgit sur 100 mètres

IMG_6089 (1280x853).jpgLa Lyonnaise, licenciée à Clermont-Ferrand, a égalé la meilleure performance française de la saison de Myriam Soumaré (11’’38) après un début de saison très poussif. La relayeuse internationale retrouve la forme au bon moment.

«Il faut être fair-play : vu comme j’étais à la rue en début de saison, je ne méritais pas d’y aller… » Ayodele Ikuesan est d’autant plus « fair-play » qu’en ratant la sélection pour le championnat d’Europe par équipes ce week-end à Gateshead, la sélectionnée olympique sur 4x100m a pu profiter de conditions exceptionnelles hier aux Interrégionaux pour revenir dans le jeu.

Poussée par le bon petit vent qui soufflait de dos (+1,5m/s) sur la piste du stade du Rhône, la Lyonnaise licenciée à Clermont-Ferrand a fait un énorme bon en avant dans la hiérarchie pour égaler la meilleure performance française de la saison de Myriam Soumaré (11’’38; +1,2m/s à Oslo), à quatre centièmes de son record personnel (11’’34 en 2011 à Albi).

IMG_6088.JPG

Ikuesan naviguait jusque-là dans les profondeurs du bilan national (11’’81 à Villeneuve d’Ascq le 19 mai…) après une saison en salle déjà en demi-teinte (6e du championnat de France en salle sur 60m)… «J’ai eu un hiver compliqué, explique-t-elle. J’ai eu du mal à me relancer après les JO. Pourtant, j’ai bien travaillé. Ensuite, je crois que j’ai eu du mal à encaisser le stage de préparation (à Los Angeles). »

Légèrement blessée à son retour (contracture), elle a surtout accusé le coup. « Au meeting de Genève (12’’09; +0,2m/s le 1er juin), j’étais au fond du trou. J’ai fait le point et j’en ai conclu que c’était physique. Je ne me suis pas affolée. Je me suis reposée, et la machine s’est remise en marche. En courant en 11’’81 face au vent (-2,2m/s) à Valence, j’ai repris confiance. »

Satisfait de son chrono d’hier, son coach Daniel Darien propose une lecture un peu nuancée : « C’est toujours pareil avec Ayo : c’est au pied du mur qu’elle réagit. Maintenant, il va falloir confirmer dans une course où elle sera à la bagarre. »

En attendant, elle retrouve le sourire à trois semaines des championnats de France (12-14 juillet au stade Charléty à Paris). « C’est nickel ! Maintenant, j’espère descendre mes chronos course après course. Aux championnats de France, tout sera possible… »

Benjamin Steen

leprog.jpg

16:32 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) | Tags : ikuesan |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 22 juin 2013

Meeting Magnum à Marie Thérèse Eyquem

130404_143427.jpgSamedi 22 juin, l'ASVEL Athlétisme fêtera dignement l'arrivée de l'été au stade Marie-Thérèse Eyquem.

De 14h30 à 16h30 ce sont nos jeunes Eveil Athlé et Poussins de l'école d'athlétisme qui accueilleront leurs homologues des clubs de la région pour une nouvelle édition du Summer Kid'Athlé.
Au menu, relais épingle, saut de grenouille, lancer de vortex, et autres relais formule 1 devraient faire encore plus monter la température sur le stade.
Tous les jeunes athlètes et leurs parents, frères, soeurs et amis sont bien sûr les bienvenus pour participer, encourager et partager ce grand moment.

A partir de 17h
, place au meeting de lancers Magnum, étape du challenge Rhône-Alpes des meetings. Nous accueillerons quelques-uns des meilleurs lanceurs et lanceuses de la région et d'autres venant de loin, auxquels nos athlètes locaux devront se mesurer. Thomas nous promet du grand spectacle avec des performances comme le stade Marie-Thérèse Eyquem n'en a plus connu depuis longtemps !

A 21h, pour clôturer, à l'issue du concours de marteau, nous convions tous les participants et les licenciés de l'Entente, ASVEL, CAMNV et MCA, à un grand barbecue festif.

Venez nombreux fêter l'été et l'athlétisme !

Site Officiel

11:43 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 21 juin 2013

MNEL (Meeting National de l'Est Lyonnais): Toutes les PHOTOS !

 

IMG_3061.JPG

 LE MEETING INTERREGIONAL

IMG_3257.JPG

IMG_3518.JPG

IMG_3614.JPG

IMG_3821.JPG

LES ANIMATIONS

IMG_4063.JPG

1m06 sans élan

IMG_4002.JPG

 

IMG_4021.JPG

200m Exhibition

IMG_3959.JPG

Course à l'américaine

LE MEETING NATIONAL

IMG_4096.JPG

IMG_4130.JPG

IMG_4377.JPG

IMG_4510.JPG

IMG_4519.JPG

IMG_4624.JPG

IMG_4632.JPG

IMG_4661.JPG

IMG_4751.JPG

IMG_4761.JPG

PHOTOS

ALBUM 1

ALBUM 2

19:12 Écrit par La Com dans Athlétisme, Coup de Coeur | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Hyacinthe Deleplace aux Mondiaux Handisport

1010512_495457073861514_1587175839_n.jpgHyacinthe Deleplace a été retenu pour les Mondiaux Handisports de Lyon (19-28 juillet à Parilly). L’athlète malvoyant de Lyon Athlétisme, présent l’an dernier aux jeux paralympiques à Londres, courra le 400m et le 4x100m. Le Berjallien Alain Fuss (marathon T54) et le Chambérien Boris Reynaud (100m T42) seront les deux autres Rhônalpins de la délégation de l’équipe de France emmenée par Marie-Amélie Le Fur (100m, 200m, 400m et longueur T44).

2013_0504Image0220.JPG

16:11 Écrit par La Com | Commentaires (0) | Tags : deleplace |  Facebook |  Imprimer | |

Championnats d'Europe par équipe à Gateshead: Estelle Perrossier, des dix bornes aux Bleus

IMG_0909.JPGLa jeune athlète lyonnaise (23 ans) intègre ce week-end le collectif relais 4x400m de l’équipe de France, moins de quatre ans après avoir lâché la course sur route pour le tour de piste.

«C’est la concrétisation de trois ans de travail », dit-elle avant de se reprendre : « De trois ans de travail acharné. »

Estelle Perrossier embarque ce matin dans l’avion de l’équipe de France à destination de Gateshead (Grande-Bretagne) pour le Championnat d’Europe par équipes. Il faudrait beaucoup de casse parmi les titulaires pour que la 5e performeuse française de la saison apparaisse sur les écrans de télé dimanche à l’heure du relais 4x400m (18h24) : « Je ne courrai sans doute pas, est-elle prévenue. Mais le plus important, c’est de prendre contact, de démythifier. » C’est qu’elle part de si loin que sa simple présence en tribune tient déjà du miracle.

Il y a quatre ans, la jeune Lyonnaise (19 ans) n’avait en effet jamais mis les pieds sur une piste d’athlétisme. Petite, elle avait bien fait des étincelles dans les cross scolaires, mais personne n’eut la puce à l’oreille.

« J’ai fait 14 ans de gym, raconte-t-elle. J’étais nulle sauf aux sauts grâce à ma course d’élan. C’est quand j’ai arrêté que ma mère m’a dit d’aller courir. Elle se souvenait que je battais tout le monde à l’école. » Direction donc l’Athlé Calade Val de Saône où la méprise va se poursuivre. Il y a de quoi… Avec un son gabarit, difficile de l’imaginer ailleurs que dans le fond ou le demi-fond. « J’étais encore plus chétive qu’aujourd’hui (1,63 m ; 52 kg). Du coup, je faisais des trucs horribles comme le 10 km. Ça ne se passait pas bien avec mon entraîneur. En fait j’avais décidé d’arrêter l’athlé. »

Sa rencontre avec l'entraineur de l’Entente Sud Lyonnais Franck Matamba lors d’un stage à Fréjus va la faire changer d’avis. « Il m’a vu bouder dans mon coin… Il m’a dit qu’il m’avait vu courir, que ça lui semblait pas mal, et m’a proposé d’essayer le sprint. Tout a débuté, par hasard. » « À l’époque, j’avais des filles assez fortes, raconte le coach. J’avais peur que ça la plombe. » Au contraire, elle va vite découvrir que sa petite charpente abrite en fait un gros moteur : « Elle a un bon pied, selon le coach, et un très bon rapport poids puissance. Surtout, elle ne rechigne pas ! »

2011_0705Image0218.JPG

Estelle avec son entraineur Franck Matamba et Darlène Mazeau

 « Je ne fais jamais les choses à moitié, confirme l’étudiante en Staps. J’ai vu au bout de trois/quatre séances que je passais devant. Je me suis dit qu’il y avait un coup à jouer. » L’ascension sera finalement assez rapide, même s’il a fallu passer par un palier de décompression la saison dernière : « J’ai eu peur, dit-elle. Aux championnats de France, j’étais terrorisée face à des filles que je voyais à la télé. Cet hiver, je me suis dit : sois tu le fais à fond, soit tu ne le feras jamais. » Résultat : une médaille de bronze surprise aux championnats de France en salle en février en guise de déclic avant de faire sa place dans le Top 5 Français (52’’91 aux championnats régionaux). « Il y a encore un fossé avec les autres filles, mais elle peut prétendre aller aux Mondiaux », selon le manager des relais Djamel Boudebibah. Elle veut y croire : « Je sais que j’ai du retard mais je me dis aussi que j’aurais pu passer complètement à côté de l’athlé. Tout est bien qui finit bien même si j’espère que ce n’est que le début de l’aventure… »

 

Benjamin Steen

perrossier,matamba

 

 

15:50 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) | Tags : perrossier, matamba |  Facebook |  Imprimer | |

jeudi, 20 juin 2013

Et c'est chez nous !!!

1010512_495457073861514_1587175839_n.jpg

Page Facebook

Candidature bénévole

16:41 Écrit par La Com dans Handisport | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 17 juin 2013

Le demi-fond à la fête au Meeting National de l’Est-Lyonnais

kDLY-jNRquL-EVF73VeoUVLBinnGsGMIfSNp45slXXM.jpgLe Meeting National de l’Est-Lyonnais, organisé cette année sur la nouvelle piste de Décines, a tenu toutes ses promesses pour sa troisième édition.

Sur le 1500 mètres, Sandra Beuvière a créé la surprise en devançant la locale de l’étape Claire Perraux (ex-Navez), double championne de France Elite en salle en titre sur 1500m, dans l’excellent temps de 4’15’’94. Cette performance permet à la Rémoise de prendre la seconde place au bilan français juste derrière Laurane Picoche (4’15’’72) et d’améliorer son record personnel de près de 4 secondes : 4’19’’73 réalisés à Marseille le 31 mai dernier. Claire Perraux, passée des couleurs du Décines Meyzieu Athlétisme à celle du SCO Sainte Margerite depuis la rentrée, espérait quant à elle mieux que ses 4’18’’63 du jour, même si cette course s’inscrivait dans une semaine d’entraînement dense. En effet, l’ingénieur en Génie Civil diplômée de l’INSA de Lyon depuis septembre dernier, va tenter de décrocher les minima pour les championnats du monde sur 3000m steeple (9’34’’30) après avoir ouvert sa saison à New York en 9’43’’70. Elodie Guégana dû abandonner à 800 mètres de l’arrivée, à cause d’une douleur au tendon d’Achille.

navez,perraux

 Chez les hommes, le Haut-Savoyard Guillaume Adam confirme son potentiel sur le 1500m, neuf jours après avoir abaissé son record personnel à 3’40’’35 lors du meeting de Montbéliard. Il remporte le 1500m en 3’41’’81 devant le Kenyan Benjamin Cheruiyot, vice champion du monde junior sur 1500m en 1998 à Annecy, en 3’41’’93 et Thomas Cattin Masson(3’43’’64). L’étudiant à l’INSA de Lyon en Génie Mécanique signe à Décines sa onzième victoire en 2013 et espère que ces 3’40’’35, quatrième performance française de l’année, lui permettront de rentrer dans des meetings encore plus rapides.

navez,perraux

 Sur 3000m steeple, la Quimpéroise Hasna Tabboussi l’emporte en 10'34"84 (record personnel à 10’15’’17 à Metz en 2010), soit la sixième meilleure performance française de l’année, devant Anne-Cécile Thévenot (10’38’’37) et Nathalie Favreau (10’41’’36). Chez les hommes, l’Espoir Jeffrey De Freitas l’emporte en solitaire et passe pour la première fois sous les 9 minutes : 8’57’’98, améliorant son record personnel de 13 secondes. Le Haut-Savoyard El Houssine Mouzountermine second en 9’08’’86.

navez,perraux

navez,perraux

Les résultats

Plus de 1500 PHOTOS plus tard dans la semaine

 

Source: Culture Athlé

378920_490278201007088_794230923_n.jpg


20:11 Écrit par La Com dans Athlétisme, Coup de Coeur, Résultats | Commentaires (0) | Tags : navez, perraux |  Facebook |  Imprimer | |

10 km de bron (au profit de la lutte contre le sarcome). Rushbrook file à l’anglaise

IMG_4912.JPGLe Britannique Mark Rushbrook s’est offert ce dimanche à Bron sa première victoire sur le sol français.

Arrivé à Lyon il y a 7 mois pour suivre son amie qui avait obtenu un poste à la faculté de Lyon, Mark Rushbrook s’est illustré ce dimanche matin lors des 10 km de Bron en s’imposant facilement en 33’47. Après avoir établi son record sur 10 km lors des Foulées Vénissianes en 32’02 à l’automne dernier, Mark s’impose pour la première fois sur le sol français malgré des températures déjà très élevées le matin.

IMG_4814.JPG

 « Il faisait vraiment très chaud et pour un Britannique c’est encore plus dur à supporter. Je me suis rapidement retrouvé seul, et sur un parcours plus vallonné qu’il n’y parait j’ai quand même eu un peu de mal », explique l’Anglais qui va maintenant entrer dans sa préparation pour le marathon de Nice en novembre. A noter que cette course entre dans le cadre de la quatrième édition de la journée de Dam’s, une manifestation dont le but est d’informer et de récolter des fonds pour la lutte contre le sarcome.

IMG_4856.JPG

 « Nous allons remettre un chèque de 13800 euros au centre Léon Berard pour lutter contre cette maladie. Ce 10 km continue de grandir petit à petit et cette année il y avait 340 engagés contre 180 pour la première édition il y a 3 ans », indiquait Guilhem Barthès, le président de l’Association Dam’s qu’il avait créé suite au décès de l’athlète brondillant Damien Grosso, victime d’un sarcome en 2009.

IMG_5113.JPG

IMG_5229.JPG

 Résultats

> 10 km : 1. Rushbrook 33’47 ; 2. Sybillain 34’23 ; 3. Fuster 34’39 ; 4. Hali 35’53 ; 5. Rosso 36’06 ; 6. Ducong 36’11 ; 7. Lekhal 36’27 ; 8. Bouazza 36’36 ; 9. Franco 36’39 ; Couchot 36’49.

> Féminines : 1. Milioti 44’27 ; 2. Chojnacki 45’01 ; 3. Piquard 47’20.

Tous les résultats

Les Photos

leprog.jpg


dimanche, 16 juin 2013

Journée de Dam's: Vous saurez tout demain matin !

130616JournéedeDam's.jpg

20:34 Écrit par La Com dans Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 15 juin 2013

MEETING NATIONAL DE l’EST LYONNAIS.Claire Perraux travaille à la maison

2011_0611Image0718.JPG«exilée» depuis l’an dernier en Alsace et désormais licenciée au SCO Marseille Sainte Marguerite, Claire Perraux (ex-Navez) revient aujourd’hui à domicile pour la 3e édition du meeting national de l’Est Lyonnais (MNEL) organisée pour la première fois sur la piste flambant neuve de Décines. L’ex-Décinoise, triple championne de France de cross court et championne de France 2012 de 3000m steeple, s’aligne sur 1500m (face à sa partenaire d’entraînement Elodie Guegan) afin de travailler la vitesse une semaine avant le championnat d’Europe par équipes (22-23 juin à Gateshead) qu’elle disputera sur 3000m steeple. Meilleure performeuse française de la saison (9’43’’70, record personnel), elle tentera en Angleterre de s’approcher des minima pour les Mondiaux de Moscou (9’34’’30). A suivre aussi ce soir un alléchant 1500m hommes en présence de l’étudiant de l’Insa Guillaume Adam (3’40’’35 cette saison) et du Kenyan Benjamin Cheruiyot.


> Meeting national de l’Est lyonnais, ce soir au stade Troussier à Décines à partir de 16h30.

leprog.jpg


mercredi, 12 juin 2013

Meeting National de l'Est Lyonnais

kDLY-jNRquL-EVF73VeoUVLBinnGsGMIfSNp45slXXM.jpgC’est sur la nouvelle piste, inaugurée mi-avril, du stade Raymond Troussier que se déroulera ce samedi le 3e Meeting National de l’Est Lyonnais (M.N.E.L.).Près de 300 athlètes sont attendus pour cette épreuve de niveau international dont les deux premières éditions s’étaient déroulées à Chassieu.

Une organisation conjointement assurée par les clubs de Chassieu Athlé et Décines Meyzieu Athlétisme (D.M.A.) respectivement présidés par Christell Ganne et Bernard Durousset.

Le programme

De 16 h 30 à 18 h 30 : meeting Interrégional Demi-Fond 1 500 m et steeple. Animations 200 m exhibition, Course à l’américaine, Show surprise. Meeting National de l’Est Lyonnais.

20 h : 1 500 m femmes. 20 h 20 : 1 500 m Hommes. 20 h 30 : 3 000 m steeple hommes. 21 h : 3 000 m steeple femmes.

www.mnel-athle.fr

Pascale Bouly: Spécialiste des 24 heures !

IMG_1992.JPGPascale Bouly qui est licenciée au Décines Meyzieu athlétisme. depuis décembre 1998 est une athlète hors normes. Cette quinquagénaire a en effet déjà couru les plus belles et plus difficiles courses du monde, comme l’Ultra Trail du Mont-Blanc, la 6000 D et le Grand Raid de la Réunion. Après avoir débuté par des 100 km, elle a essayé des courses de 24 heures : « En 2007, j’ai voulu voir ce que c’était que de courir pendant 24 heures, sans aucune assistance. J’en ai fait trois toute seule, en réussissant à dépasser les 200 km », avoue-t-elle, modestement. « Je suis très bien au DMA, avec Roland Schroll qui établit mes plans d’entraînement et m’accompagnait sur des 100 km. »

Le club peut être fier de posséder une athlète qui porte haut ses couleurs au niveau international. Pascale a en effet rejoint l’équipe de France B, après avoir parcouru 213,687 km en 24 heures, étant championne d’Europe, et 3e au championnat du monde (par équipes) et 15e européenne et 23e mondiale (en individuel).

leprog.jpg

mardi, 11 juin 2013

Journée de Dam's: Dimanche, On pensera à Virginie et Damien

Dam's.jpgCe dimanche 16 juin 2013 au stade Pierre Duboeuf à Bron aura lieu la 4ème édition de la "Journée de DAM’S". Cette journée est organisée pour sensibiliser et alerter le public sur un type de cancer : les sarcomes.

A cette occasion les membres de l'association vous accueillent et organisent différents ateliers sportifs pour petits et grands !

Une journée inscrite sous le signe de la convivialité ! Et un moment à partager entre amis et en famille !

La recette de la Journée de DAM’S sera reversée au Centre de Lutte contre le Cancer Léon Bérard, au profit de la recherche sur les sarcomes.

Le 10km : départ 9h

8681_10201540431372316_2031429226_n.jpg

Communiqué d'Héni Kéchi:
Bonjour à tous ! A quelques jours de la journée de Dam's, France 3 diffuse ce soir mardi 11 Juin à partir de 19h, un reportage consacré au cancer du sarcôme et à l'association Dam's. Le tournage a eu lieu au stade de Bron moi, Olivier CHARZAT et Florian CELLI avons été filmé lors d'un entraînement. Puis nous avons été interviewé. Rediffusion Jeudi 13 Juin à partir de 19h sur france 3.

Il manque encore quelques signaleurs vous pour contacter Héni Kéchi

Le site de l'association

dimanche, 09 juin 2013

Championnats Rhône-Alpes: Perrossier et Biron en progrès

IMG_0906.JPGEstelle Perrossier a profité hier des bonnes conditions à Annecy pour améliorer de nouveau son record personnel sur 400 m. La jeune athlète de l’Entente Sud Lyonnais, qui avait couru l’an passé en 54’’04, avait déjà fait mieux lors du 2e tour des Interclubs (53’’35), avant de passer pour la première fois sous les 53 secondes hier aux championnats Rhône-Alpes (52’’91). La Lyonnaise devient du coup la 4e performeuse française de la saison. La journée d’hier a également souri à Emmanuel Biron. En courant en série en 10’’39 (+0,2m/s), le sprinteur lyonnais récupère sa 3e place au bilan de la saison derrière Jimmy Vicaut et Christophe Lemaitre. En finale, le Lyonnais n’a pas réussi à faire mieux (1er en 10’’47).

Principaux résultats

> HOMMES – 100m (+0,2m/s) : 1. Biron (ESL) 10’’47 ; 2. Maurice (Bourgoin) 10’’68 ; 3. Pessonneaux (AS Aix) 10’’73. Série 11 (+0,2m/s): 1. Biron (ESL) 10’’39. 400m : 1. Carrère (Décines Meyzieu A) 48’’63. Hauteur : 1. Labourel (ESL) 2,10m ; 2. Chapon (Coq 42) 2,04m. > FEMMES – 400m : 1. Perrossier (Entente Sud Lyonnais) 52’’91 ; 2. Lufutucu (Asvel) 55’’97.

Tous les résultats

leprog.jpg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu