compteur

Avertir le modérateur

vendredi, 31 mai 2013

Envol trophée: Une nouvelle piste pour l’Envol !

2012_0608Image0109.JPGL’aire de Pierre-Bénite vient de subir un lifting de près de deux mois. Elle accueillera la 19e édition du meeting de sauts.

Salim Sdiri ne va pas reconnaître le stade du Brotillon où le sauteur en longueur a établi le record de France en 2009 (8,42m).

Après 28 ans de bons et loyaux services et deux mois de travaux, l’aire de sauts du stade de Pierre-Bénite vient d’être complètement refaite. Les derniers coups de pinceaux doivent être passés en début de semaine prochaine pour que tout soit prêt pour la 19e édition du meeting Envol trophée le vendredi 7 juin. Pour un budget d’un peu plus de 300 000 euros, un nouveau revêtement (Polytan) a été installé sur une surface plus importante qu’auparavant et la disposition des sautoirs a été repensée.

Les meilleurs sauteurs tricolores présents

Fini donc les pistes d’élan rapiécées au charme désuet, où les performances étaient toutefois chaque année au rendez-vous. Au point que l’ancienne aire était considérée comme magique… « Elle n’était pas du tout magique, objecte le directeur du meeting Daniel Aligne, elle était pourrie ! Il faut se rappeler les trous et que le synthétique reposait directement sur le goudron. »

2012_0608Image0023.JPG

Plus d’une centaine d’athlètes pourront tester la différence la semaine prochaine. La plupart des meilleurs sauteurs tricolores font le déplacement pour la réunion 100 % sauts, exceptés le perchiste champion olympique Renaud Lavillenie et le triple sauteur Teddy Tamgho. En revanche, Salim Sdiri (longueur), Térésa Nzola (triple saut), Marion Lotout (perche), Valentin Lavillenie et Stanley Joseph (perche) ont confirmé leur présence.

> 19e Envol trophée le 7 juin au stade du Brotillon à Pierre-Bénite (début des épreuves à 17 heures).

En savoir plus

B.Steen

leprog.jpg

lundi, 27 mai 2013

Courir Pour Elles: 7 000 femmes bien dans leurs baskets unies pour lutter contre le cancer

IMG_1534 (1280x737).jpgLa 4e édition de Courir pour elles a battu son record de participation dimanche matin au domaine de Lacroix-Laval avec mille participantes de plus que l’an dernier pour une immense opération de promotion de l’activité physique, chargée d’émotion.

L’image est peut-être un peu facile. Mais la présence d’un grand soleil au départ de la 4e édition de Courir pour elles, après des semaines de grisaille, avait forcément valeur de symbole pour les organisateurs : malgré les 53 000 nouveaux cas et 12 000 décès par an, rien que pour ce cancer du sein qui touche une femme sur huit, il existe des motifs d’espoir. « 5 % des cancers du sein sont dus à un manque d’activité régulière », assure Sophie Moreau, à l’origine de l’événement.

IMG_1231.JPG

L’objectif est donc de gagner du terrain sur la maladie en encourageant les femmes à bouger. Pour le coup, l’activité de ce dimanche s’annonçait particulièrement physique, les pluies de ces dernières semaines ayant rendu le parcours boueux et donc lourd. D’où l’importance de l’échauffement collectif proposé depuis le podium à toutes les participantes, qu’elles soient venues pour les courses chronométrées ou libres (5 et 10 km) ou la marche. Un échauffement rythmé et en musique donnant à la foule l’aspect d’une impressionnante vague rose aux mouvements synchronisés.

IMG_1305.JPG

Bien au-delà du sport

« Courir pour elles, c’est un peu la manif des femmes », a souligné Sophie Moreau. Et si les maris, les fils, les pères et les copains et sont là, c’est parce que cette course dépasse le simple défi sportif. Cyrille et Vincent sont venus de Trévoux et Grenoble pour accompagner Estelle et Nadine à l’occasion de leur seule course de l’année, « Voire de la décennie… », sourient-ils. Mais eux comme elles tenaient à être là, en mémoire d’une proche récemment décédée.

IMG_1406.JPG

Sabine est venue avec Martine, sa mère. Elle pratique toute l’année au sein du club Courir ensemble de Sathonay-Camp mais elle est aussi là parce qu’elle a perdu sa belle-mère des suites de la maladie. Pour Candice, de Saint-Didier, « c’était le challenge de l’année ». Mais si elle s’est entraînée sérieusement avec ses amies, la source de motivation était toute trouvée. « J’ai perdu une amie au mois de février et cette année, je courais pour elle. »

IMG_1416.JPG

Anne s’est inscrite avec Annie. Elle est médecin généraliste et nutritionniste à Lyon, court régulièrement, mais sa présence ici tient de « l’acte militant ». D’autres sont simplement là par solidarité, à l’image de Marlène, une autre Lyonnaise, et de son amie Marjorie, venue de Clermont-Ferrand pour l’occasion. Elles ont à peine vingt ans.

IMG_1444.JPG

Une addition de profils différents qui ont formé une immense déferlante pour signifier au cancer que, lui aussi, avait des choses à craindre.

IMG_1581.JPG

IMG_1860.JPG

IMG_1953.JPG

Yamna Belcacem l'ex internationale de l'équipe de France l'emporte

IMG_1777.JPG

IMG_1886.JPG

IMG_1743.JPG

Toutes LES PHOTOS

Pierre Prugneau


leprog.jpg

MEETING DE FORBACH:Jennifer Galais se place

galaisLa Décinoise s’est imposée sur le 100m et le 200m hier dans des conditions particulièrement hivernales.

Vu les conditions hivernales sur Forbach hier après-midi, seule la victoire comptait. Jennifer Galais n’a pas fait les choses à moitié en dominant à la fois le 100m et le 200m. À chaque fois, la sprinteuse de Décines-Meyzieu Athlétisme a devancé la Lilloise Carima Louami.

Évidemment, par un froid polaire, le chrono ne s’est pas enflammé, Galais s’imposant en 11’’69 (-0,6m/s) sur la ligne droite et en 24’’06 (+0,3m/s) sur le demi-tour de piste. La médaillée de bronze au dernier championnat de France en salle de 60m marque de précieux points dans la « course » à une place de titulaire dans le relais 4x100m en équipe de France lors des prochains championnats d’Europe par équipes (22-23 juin à Gateshead).

A noter également lors de la réunion mosellane, la 3e place d’Estelle Perrossier (Entente Sud Lyonnais) sur le 400m. Une semaine après avoir établi son record personnel lors du 2e tour des Interclubs à Saint-Etienne (53’’35), la Brondillante a confirmé (54’’03) en terminant toutefois une seconde derrière Marie Gayot (53’’01).

Enfin, Térésa Nzola Meso Ba a remporté le concours du triple saut féminin en retombant dès son premier saut à 13,48m (-1,5m/s).

A noter aussi pour le DMA, Stacy Vagao 12"26 et 25"18, Dorian Hauterville 11"15, Martin Carrère 22"32.

B.Steen

galais

10:59 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) | Tags : galais |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 25 mai 2013

Le choix de Sophie : une course 100 % féminine pour prévenir les cancers

2013_0308Image0282.JPGMarcy-l’Étoile/Parc de Lacroix-Laval. 7 000 femmes s’élanceront ce dimanche dans cette course pour la prévention et la sensibilisation des cancers féminins

Marcher, courir… les femmes auront le choix, au parc de Lacroix-Laval, demain dimanche. Pourvu qu’elles bougent. « Bouger », tel est en effet le leitmotiv de Sophie Moreau, présidente de Courir pour elles, elle-même adepte de course à pied.

Bouger pourquoi ? Parce que la prévention du cancer passe par l’activité physique et que faire du sport réduit les risques de maladie, mais aussi les risques de rechutes. Parce qu’une femme sur huit est atteinte d’un cancer, pourrait ajouter Sophie, qui connaît ce chiffre par cœur.

2013_0308Image0002.JPG

Déjà, il y a 20 ans, le Rhône était pilote dans le dépistage du cancer du sein. En plus de tout ce qui est mené dans ce domaine, s’ajoutant aux actions entrprises par le Département, l’association Courir pour elles, créée à Lyon en 2010, apporte un nouveau souffle à la prévention et à la sensibilisation des cancers féminins. Bernard Fialaire, vice-président du Conseil général délégué à la Santé, mesure le bénéfice. « Des messages, des campagnes ont pu être stigmatisants, effrayants pour les femmes. Or, là, il s’agit d’une tout autre manière de faire adhérer au dépistage. »

moreau

À croire que les femmes n’attendaient que ça. 1 500 participantes au départ, la première année, et 7 000 trois ans après : la croissance de Courir pour elles est exponentielle. D’après les participantes, il y a un truc. Une ambiance sur place qui n’est pas seulement celle des manifestations sportives. « Je l’explique parce que le rendez-vous a du sens, qu’il donne de l’espoir », commente Sophie Moreau. En 2009, lorsque deux mamans décèdent d’un cancer dans l’école de ses enfants, cette marathonienne n’hésite pas et crée Courir pour elles.

moreau

Un rendez-vous dont les hommes ne sont pas exclus : ils aident à l’organisation et viennent supporter une épouse, une sœur… « I have a dream », confiait Sophie. Celui de voir la manifestation retransmise à la télévision. « Ma mère était hospitalisée lors de l’édition 2012 et j’ai pensé que pour toutes les femmes en soin, pouvoir quand même suivre la journée, ce serait super. » Ce dimanche, 20 % des femmes qui seront au départ sont en soin.

Plus de renseignements sur www.courirpourelles.com

D. Menvielle

leprog.jpg

11:20 Écrit par La Com dans Coup de Coeur, Course sur route | Commentaires (0) | Tags : moreau |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 24 mai 2013

Courir Pour Elles: Dernières infos par Sophie Moreau

2013_0308Image0220.JPGLe Sytral s’associe à Courir POUR ELLES,  en proposant un renfort d’offre de la ligne 98 entre Gorge de Loup et le Parc Lacroix Laval:

-          de 07H30 à 10H00 : un bus toutes les 10 minutes,

-          de 10H30 à 12H30 : un bus toutes les heures,

-          de 13H00 à 16H00 : un bus toutes les 15 minutes,

-          de 16H30 à 20H30 : une bus toutes les heures,

 

Dimanche il y aura TF1 au Parc de Lacroix Laval pour couvrir notre évènement !!!!!!

72381_10151489070534530_461951737_n.jpg

Le site officiel

20:43 Écrit par La Com dans Coup de Coeur | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Offre d'emploi !

logocar.jpgLe Comité d'Athlétisme du Rhône recherche  un agent administratif et technique dans le cadre d'un emploi d'avenir pour le 1er septembre 2013.

TÉLÉCHARGEZ L'OFFRE D'EMPLOI

20:04 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Djamel Boudebibah sonne le rassemblement !

2012_0707Image0236.JPGLes relais 4x100 m hommes* et femmes** étaient réunis à l’Insep, respectivement mercredi et jeudi dernier, pour le premier rassemblement de l’olympiade menant jusqu’aux Jeux de Rio. Une prise de contact enrichissante pour les athlètes et leur nouvel encadrement, piloté par Djamel Boudebibah, manager des relais, et Franck Né, responsable technique du 4x100 m. Athle.fr a assisté au regroupement des huit sprinteurs de l’équipe masculine. Récit.

Discours d’introduction des responsables pour motiver les troupes, plaisir de se retrouver et de se chambrer, états de forme fluctuants à l’heure de rechausser les pointes pour transmettre un témoin à pleine vitesse. Ça sentait la rentrée des classes cette semaine, sur la piste de l’Insep, à l’occasion des rassemblements des relais 4x100 m hommes et femmes. A une différence de taille : l’absence de nouveaux visages. Djamel Boudebibah, manager des relais, et Franck Né, responsable technique du 4x100 m, ont bien remplacé le duo formé par Vincent Clarico et Richard Cursaz pendant l’olympiade précédente. Mais ils sont tout sauf des inconnus. Le premier nommé a été manager du relais 4x400 tricolore de 2008 à 2012. Le second a été responsable national sprint-haies, avant de prendre en main les destinées du relais 4x100 m en équipe de France jeunes ces quatre dernières années.
Si les objectifs du relais n’ont pas évolué, à savoir monter sur des podiums internationaux, la méthode de travail, elle, n’est plus la même. Finis les rassemblements hors saison, organisés tout au long de la saison. « Nous ne ferons que des regroupements à haute vitesse », prévient Djamel Boudebibah. Sa philosophie ? « Responsabiliser les athlètes, qui sont les acteurs principaux. Il va y avoir des cris, des rires, des pleurs. Ils doivent vivre cette aventure. Quand on est dans le relais, on est à 200 %. » Mesure symbolique : l’interdiction des casques audio lors des entraînements en commun.

Une séance ludique
Ce mercredi de la fin mai, le soleil fait de timides percées dans le ciel parisien. La température est encore un peu fraiche mais la séance des hommes se déroule dehors. Au programme : échauffement collectif puis individuel avant le plat de résistance : des départs en position de receveur, en entrée et en sortie de virage, sous l’œil d’une caméra. Puis des passages de témoin prévus à pleine vitesse, avec des marques assez longues pour tester les huit sprinteurs. L’état de forme de chaque athlète n’est pas le même, à ce stade de la saison. Logiquement, les transmissions sont pour la plupart approximatives. Ben Bassaw et Martial Mbandjock, gênés par de petites douleurs, s’arrêtent en cours de route l’entraînement. « C’est une prise de contacts, tempère Franck Né. Certains ont déjà une culture relais dans leur club ou à travers les compétitions jeunes auxquelles ils ont pu participer. D’autres doivent bosser avec leur coach pour améliorer leur technique de relayeur. » Djamel Boudebibah abonde, à l’issue de cette séance ludique : « Sur le plan technique, c’était très mauvais. Sur le plan humain, très enrichissant. »
Les choses très sérieuses vont vite se rapprocher. Avant le premier rendez-vous important des championnats d’Europe par équipes (Gateshead, 22 et 23 juin), les relais hommes et femmes pourront se tester lors des meetings de Marseille (31 mai) et de Genève (2 mai). Des rendez-vous lors desquels il y aura des places de titulaire à aller chercher, sachant que Christophe Lemaitre et Jimmy Vicaut chez les hommes, ainsi que Myriam Soumaré chez les femmes, sont considérés comme des « leaders ». Ce seront des étapes importantes sur la route des Mondiaux de Moscou, où les hommes se présenteront avec un esprit de revanche, après leur quatrième place à Londres aux JO. « Il ne faut pas oublier ce qui s’est bien déroulé, tient à rappeler en conclusion Ghani Yalouz, le DTN. On se sert aussi du passé pour mieux construire l’avenir. »

Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

* Christophe Lemaitre, Martial Mbandjock, Jimmy Vicaut, Ronald Pognon, Pierre-Alexis Pessonneaux et Emmanuel Biron
** Myriam Soumaré, Stella Akakpo, Ayodele Ikuesan, Carima Louami, Sarah Goujon, Céline Distel, Véronique Mang, Emilie Gaydu, Mathilde Lagui, Jennifer Galais (Johanna Danois était retenue en Guadeloupe par des obligations professionnelles)

La Vidéo

logo-soutenu_par.jpg

19:30 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) | Tags : boudebibah |  Facebook |  Imprimer | |

Mélina Robert-Michon direction New-York

2009_0517Image0296.JPGFacile vainqueur dimanche dernier à Parilly du deuxième tour des interclubs avec un jet à 60,42m, la discobole Mélina Robert Michon est à  New-York pour disputer la troisième étape de la Ligue de Diamant ce samedi « J’ai besoin de faire ce genre de meeting pour me frotter aux meilleures pour me surpasser et tenter de réaliser les minima pour les mondiaux de Moscou (62m) » explique la Lyonnaise qui reviendra ensuite en France pour le meeting de Montreuil.

Claire Perraux ex DMA disputera le 3000 steeple en espérent réaliser les minima pour les mondiaux également.


19:06 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) | Tags : robert-michon |  Facebook |  Imprimer | |

Estelle Perrossier candidate au relais

IMG_0909.JPGQuel bond ! Estelle Perrossier (Entente Sud Lyonnais) a amélioré son record personnel sur 400m de 74 centièmes en une seule course hier à Saint-Etienne (53’’35 au lieu de 54’’09 l’an passé à Bondoufle). La jeune Lyonnaise (23 ans) a parfaitement su exploiter la présence de Marie Gayot (52’’33) deux couloirs devant elle : « C’était un lièvre de luxe, dit-elle. Quand j’ai su qu’elle était là, ça m’a motivé. »

Médaillée de bronze l’hiver dernier au championnat de France en salle, Perrossier s’empare du même coup de la 4e performance française de la saison. Elle peut rêver d’une sélection avec le 4x400m de l’équipe de France lors des championnats d’Europe par équipes (22-23 juin à Gateshead). « Djamel (Boudebibah, le manager national des relais) me l’a mis dans la tête, dit-elle. J’ai très envie d’y aller. » La sélection se jouera au meeting de Forbach (26 mai).

leprog.jpg

samedi, 18 mai 2013

Franchevill'Trail 2013

image.pngLe Franchevill’Trail vous emmènera vers les chemins nature de Francheville.

Une boucle de 22 kilomètres vous est proposée pour 350 mètres de dénivelé.

Le parcours peut être réalisé en solo ou en relais par 2 ( 1er relayeur 11 kilomètres , 2èmes relayeur: 11 kilomètres)

Le mini Trail permettra de s’essayer à la course nature sur une plus courte distance : 5 km

Et tout se termine par une pasta party offerte aux coureurs pendant la cérémonie de récompenses.

Tout savoir

DSC_6107.JPG


 

18:18 Écrit par La Com dans Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

INTERCLUBS (2ème tour) Du stress pour l’ESL et Lyon Athlé

2013_0512Image0112.JPGPour le maintien en Elite d’un côté et la remontée en N1A de l’autre, les deux principaux clubs du département vont vivre demain des seconds tours d’interclubs sous tension

Tandis que le Top 8 des meilleurs clubs français ferraillera demain à Villeneuve d’Ascq lors de la grande finale des Interclubs, les clubs lyonnais resteront à la maison… L’Entente Sud Lyonnais (ESL), onzième total national à l’issue du 1er tour, effectue un court déplacement à Saint-Etienne pour défendre, comme l’an dernier, sa place en Elite. De son côté, Lyon Athlétisme (LA) accueille au stade de Parilly à Vénissieux la finale de Nationale 1B, avec un stress comparable, car le club n’envisage rien d’autre que la remontée en N1A.

C’est ainsi que les deux voisins continuent d’évoluer sous tension en sous-couches alors que le 1er tour avait une fois encore démontré leur complémentarité au moins sportive. Associés, ils seraient sans nul doute dans le Nord ce week-end. Mais deux ans après le rapport Plaziat, commandé par la municipalité de Lyon au moment de la construction de la Halle de La Duchère, qui préconisait la création d’un grand club d’agglomération, ce vieux serpent de mer est au point mort. En tout cas entre l’ESL et Lyon…

« Nous ne sommes pas hostiles sur le principe. Mais pour le moment, il y a un blocage personnel », affirme Daniel Aligne du côté de l’ESL de toute façon déterminée à « se renforcer pour essayer de viser la finale l’an prochain ».

« Les lignes doivent bouger, estime aussi le président de Lyon Athlé Jean-Pierre Lacroix. La question, c’est : avec quel interlocuteur ? Il faut que les gens aient envie de travailler ensemble. Ce qui est certain, c’est que si on n’est pas fort et sexy, on restera ce sport olympique explosé dans des particularismes locaux. »

Du coup, au lieu de faire un pas vers l’autre, les deux clubs pourraient-ils être tentés de se lier à d’autres clubs de la banlieue lyonnaise…

En attendant, il reste les interclubs 2013 à finir demain. A priori, l’Entente Sud Lyonnais ne risque pas grand-chose (les trois derniers sur huit descendent), mais il faut rester attentif : « Il y a une grosse mobilisation, assure Aligne. Tout le monde a conscience de l’importance de rester en Elite. Nous récupérons les blessés (le perchiste Favretto et le sauteur en hauteur Deschamps) et nous n’avons pas d’absent. On doit viser la 3e place. Mais il vaut mieux avoir une petite marge, au cas où… »

2012_0705Image0362.JPG

Jean-Pierre Lacroix, lui, annonce viser la victoire en N1B. « On a la chance de matcher (sic) chez nous, dit-il. On a une belle équipe même si on a un problème avec le visa d'une athlète (ndlr : une Marocaine spécialiste du 400m haies). L’idée, c’est d’essayer d’aller chercher le titre et au moins de monter en N1A (les trois premiers montent). Ce sera dur avec Nantes qui a fait un beau regroupement. Entre la 2e et la 5e place, ce sera dense. Mais objectivement, on a de bonnes chances d’être dans les trois premiers. »

Benjamin Steen


leprog.jpg

10:46 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 17 mai 2013

Kevin Campion en sélection

2013_0504Image0052.JPGKévin Campion de l'AFA Feyzin Vénissieux disputera ce dimanche la coupe d'Europe de marche à Dudince en Slovaquie,  il est engagé sur le 20 Km marche.

Il sera possible de suivre la compétition en direct: ICI

2013_0504Image0084.JPG

20:21 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme, Coup de Coeur | Commentaires (0) | Tags : campion |  Facebook |  Imprimer | |

Felicitas Mensing ou la joie de courir

2013_0113Image0085.JPGLa thésarde allemande de l’ESL, passée par les Etats-Unis, explose à 28 ans, du 1500m sur piste au trail.

Felicitas Mensing ne regarde jamais à la dépense. Exemple il y a deux semaines au 1er tour des Interclubs à Saint-Etienne où l’Allemande de l’Entente Sud Lyonnais a d’abord dû donner un coup de main au… javelot (25m). Ado, elle ne se débrouillait pas trop mal, mais elle n’a pas vraiment la carrure (1,64m ; 55kg). Toujours est-il que ça ne l’a pas empêché de s’adjuger ensuite le 3000mdevant l’internationale Magali Bernard… « Ouf ! J’en ai bavé, soufflait-elle. Il y a deux jours, je suis retournée chez moi à Stuttgart pour une fête de la bière. C’était cool, mais comme il faut payer à l’avance pour les trois litres, j’ai un peu trop bu… »

D’autres n’en auraient pas dormi. L’Allemande n’est pas du genre à se poser des questions. « Elle est géniale, s’enthousiasme son coach Adil Naïm. Elle est toujours partante. » Presque trop pour l’entraîneur, un peu décontenancé par les aventures hors-piste de sa protégée qui, cet hiver, s’est offert une SaintéLyon par équipes dans la neige, un semi-marathon à Lyon (1h22’35’’) ou encore le Trail de la Drôme (3e de cette manche nationale !). « À la base, je suis un peu hostile, avoue-t-il. Mais si c’est bon pour l’équilibre de l’athlète… » Même avec de la fatigue, j’arrive à me pousser. Les longues distances, c’est surtout une question de mental. »

Difficile de trouver à redire, de toute façon, après ses deux podiums de l’hiver aux championnats de France de 1500m en salle (3e ) puis de cross court (2e ). « La salle, ce n’était pas du tout prévu, raconte-t-elle. Au cross, tout le monde me disait qu’après ma 4e place en 2012, c’était à portée de main. Mais je me souvenais que j’avais fait la course parfaite… Je suis surprise d’avoir autant de vitesse, alors que je voulais m’arrêter il y a trois ans… »

À l’époque, elle pensait avoir fait le tour de la question. Chez les jeunes, elle avait bien compté quelques sélections avec l’équipe d’Allemagne sur 800m et 3000m steeple. Mais ses chronos avaient fini par stagner tandis qu’elle s’était envolée pour les États-Unis poursuivre ses études dans les universités de Caroline du Sud puis du Minnesota. L’envie est revenue à son arrivée en France où elle planche sur une thèse de doctorat (sur les voitures hybrides et électriques) dans un laboratoire de Bron (l’Ifsttar). « J’ai trouvé un super-groupe d’entraînement, composé surtout de garçons. Ça me force à me dépasser. »

2013_0113Image0082.JPG

Félicitas au centre avec ses coéquipières de l'ESL Magali-Anne Devigne et Adeline Matera qui disputeront le 800m aux interclubs

Malgré un emploi du temps chargé à quelques mois de sa soutenance, et avec seulement cinq séances par semaine, elle bat à 28 ans tous ses records. Pas de quoi lui donner des regrets : « Je n’aurais pas aimé ne faire que du sport. J’aurais eu trop de pression. » « Intrinsèquement, elle peut aller beaucoup plus vite », assure toutefois Adil Naïm. Après le 2e tour d’Interclubs dimanche à Saint-Etienne, elle devrait avoir l’occasion de le montrer rapidement, car avec tous ces podiums, les portes des meetings se sont ouvertes.

Benjamin Steen

leprog.jpg

mardi, 14 mai 2013

Pascale Bouly double championne d'Europe

photo-dr.jpgPascale Bouly du Décines Meyzieu Athlétisme est devenue double championne d'Europe ce week-end aux championnats du monde et d’Europe des 24 heures de Steembergen (Pays-Bas). Avec 213.700km tout prôche de son record mais  à son grand regret sans dépasser la barrière des  220km.

Après 2012, la belle histoire se répète en 2013.

Elle remporte aussi le bronze au niveau mondial.

En savoir plus

Photo de Christophe Rochotte

17:01 Écrit par La Com dans Athlétisme, Coup de Coeur, Résultats | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 11 mai 2013

Ligue de diamant à doha. Une pluie de performances !

2009_0517Image0225.JPGDoha a lancé la Ligue de diamant 2013 avec 11 meilleures performances mondiales de l’année, une abondance de règle pour le premier grand meeting saisonnier. Dans ce contexte, la petite colonie française s’est bien comportée, notamment le jeune Pierre-Ambroise Bosse qui, dans la foulée du roi David Rudisha, a amélioré son record personnel (1’44.77) en terminant quatrième du 800 m. Le médaillé de bronze européen a déjà mis au chaud les minima pour les Mondiaux de Moscou. De leur côté Myriam Soumaré (22.81 sur 200 m (3e), mais avec un vent trop favorable) et Benjamin Comparoré (2e avec 17,06 m au triple saut) ont également tenu leur rang, alors que Melina Robert Michon a pris la 6e place du disque avec 61,09m. Chez les «Gros bras», pour une fois, les 22,28 m au poids du colosse de l’Arizona Ryan Whiting ont relégué au second plan les 9 sec 97 sur la ligne droite du New-Yorkais Justin Gatlin. De son côté, le jeune Ethiopien Hagos Grhhiwet a fêté ses 19 ans avec un jour d’avance en dominant le 3000 m (MPM en 7 min 30 sec 36) et a confirmé ainsi son très grand talent..

Le roi David Rudisha a dominé lui le 800 m, déployant foulées et élégance pour battre le petit Ethiopien Mohammed Aman (1:43.87 contre 1:44.21),

L’édition 2013 a décrété encore la fin de l’invincibilité de l’Américaine Allyson Felix, qui restait sur dix victoires à Doha et qui s’est inclinée sur le tour de piste face à la championne du monde du Botswana, Amantle Montsho.

leprog.jpg

08:48 Écrit par La Com dans C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) | Tags : robert-michon |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 10 mai 2013

Mondial des 24 heures 2013: Avec Pascale Bouly du Décines Meyzieu Athlétisme

2013_0413Image0274.JPGPascale Bouly du Décines Meyzieu Athlétisme participera ce week-end à Steebergen aux Pays-Bas aux championnats du monde des 24 heures.

Championne d'europe et vice-championne du monde  par équipes en 2012, elle espère une performance indiviuelle et collective pour cette nouvelle sélection.

Son entraineur de toujours Roland Schroll sera présent à ses côtés pour l'encourager.

Pascale était 23e des mondiaux 2012 avec 208,952 km et possède un record de 216,246 km.

hollande_036__600_x_447_.jpg

« L’an passé j’étais satisfaite d’avoir pris la place de 3e française et d’être montée sur le podium par équipe. Par contre, mon score inférieur à mon record m’avait déçue. Cette fois, j’espère me rapprocher des 220 km. Même si on va souffrir, nous aurons le plaisir de vivre ce grand championnat avec l’équipe. C’est dingue, quand on s’est tous retrouvé hier, j’avais l’impression que l’on s’était quitté la veille »

doc_043__600_x_430_.jpg

Photos de Christophe Rochotte pour VO2

Suivre la course en direct à partir de samedi midi

20:16 Écrit par La Com dans Athlétisme, Coup de Coeur | Commentaires (1) | Tags : bouly |  Facebook |  Imprimer | |

jeudi, 09 mai 2013

Et si le stade Léon-Masson était aussi le stade Jean-Jacques Behm ?

2012_0707Image0621.JPGRéunis autour de Jean-Jacques Behm, l’organisateur du Quatrache, mythique meeting de 400 mètres haies à Tarare, athlètes régionaux et entraîneurs découvrent à l’occasion d’un stage de trois jours, les manières de faire du « pape » de la discipline qui a fait de Tarare la capitale du « 4H ».

«Nous devions aller à Voiron, mais cela a été annulé au dernier moment. C’est un hasard que l’on se retrouve à Tarare mais en réalité, je jouis particulièrement du fait que l’on soit ici », affirme Jean-Jacques Behm, au sujet du stage régional de 400 mètres haies qui réunit depuis hier et jusqu’à vendredi, une trentaine d’athlètes de la discipline – parmi lesquels les meilleurs nationaux- dans la cité de la mousseline. Sauf que pour le petit monde du « 4 H » qui doit encore passer deux jours entre les Monts de Tarare, les pistes d’athlétisme et l’hôtel Burnichon, Tarare n’a rien à voir avec la cité du voile. « Quand je pense à Tarare, je ne pense ni à la soie, ni à la mousseline. Je vois Jean-Jacques Behm et le stade. Je pense au 400 mètres haies et au Quatrache », confirme très sérieux, Djamel Boudebibah, entraîneur à Bron et responsable fédéral des relais de l’équipe de France d’athlétisme,

2012_0707Image0702.JPG

présent hier après-midi, sur les pistes du stade Léon-Masson pour entraîner le groupe des filles. Il dit aussi : « Un jour, il faudrait débaptiser le stade Léon Masson et le baptiser Jean-Jacques Behm. »

Le fait est que l’organisateur du Quatrache, champion de France du 400 mètres haies 1964, ancien détenteur du record de France de la spécialité, est parvenu à faire de Tarare la capitale du 400 mètres haies. Il y a 25 ans, alors que le maire, Jean Besson, venait de faire installer au stade des pistes synthétiques, l’homme organisait l’un des premiers stages pour les athlètes de 400 mètres haies. C’est une histoire qui dure. Et qui est faite pour durer. « Il y a dix ou quinze ans, j’étais à la place des athlètes qui s’entraînent aujourd’hui. Je participais au stage de Jean-Jacques Behm », explique Paul Chometon, entraîneur à Grenoble. Il est là pour voir « comment Jean-Jacques fait. Je connais et je partage sa philosophie ».

Passionné, Behm continue de compiler les statistiques et les performances, étudie les foulées de tous les coureurs. C’est un érudit, un technicien, un tacticien : il fait l’unanimité. Auprès des athlètes comme des entraîneurs. Il est la référence en terme de connaissance et de vécu. « C’est le pape du 400 mètres haies », selon Paul Chometon.

La marque de fabrique « Behm » : donner à l’athlète les moyens de réfléchir sur la manière dont il court, sur ce qu’il ressent, de se remettre en question. Certains hier parlaient de « dépassement » et de « découverte de soi ». D’autres de « développement personnel ». Il intellectualise la discipline. « C’est cette compréhension des choses qui fait avancer. Le 400 mètres haies c’est une musique à décliner sur dix haies en tenant compte du vent, de la pression, de l’environnement. Il faut savoir la répéter n’importe où et n’importe quand. Les entraîneurs eux sont là pour aider leurs athlètes à progresser. Pour comprendre comment l’aider. »

« Il fait parler les athlètes. Les incite à réfléchir. Ils quitteront ce stage, enrichis. Moi, il m’a beaucoup aidé. Je le connais depuis 15 ans. Cette manière de faire, de s’auto-analyser permet d’avancer sur le plan stratégique et tactique. Cela m’a donné une grande expérience », confie Heni Kechi, quatrième de la finale du 400 m haies lors des championnats d’Europe à Barcelone en 2010.

2012_0707Image0651.JPG

L’an dernier, après avoir été champion de France, il a décidé de mettre un terme à sa carrière. Sa dernière course à haut niveau s’était déroulée, comme un symbole, à Tarare, en juillet, lors du Quatrache. Pour l’athlète, reconnu comme l’un des « chouchous » de Behm, être présent à ses côtés aujourd’hui, était une « évidence ». Il observe, donne des conseils à son tour. « Plus tard, j’aimerais donner autant que je peux donner au 400 mètres haies. Je serais toujours disponible pour ça. »

Certains avertis le voient un peu comme le possible successeur de Jean-Jacques Behm qui sourit : « C’est une maladie pas très contagieuse. Il faut être un fondu mais aussi avoir le passé pour être écouté. »

Tatiana Vazquez

15:25 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 06 mai 2013

Sportif et Musical: We Run Lyon

941108_523607777680401_1360654636_n.jpgNike et le Lyon Running Club vous invitent à un run sonore pour évacuer les excès de la semaine et se relancer pour les dernières soirées.

Rendez-vous place des Célestins le vendredi 10 mai à 19h pour un run en musique dans les rues de Lyon, nous comptons sur vous pour inviter vos potes à l’événement.

Pas de prise de tête, pas de chronomètre, seulement du fun.
Que vous soyez débutant ou coureur confirmé, vous êtes les bienvenus.

Des coachs diplômés d’Etat assureront la partie sportive du run.

Pour des raisons de sécurité, le nombre de place est limité aux 150 premiers inscrits sur Facebook.

Vous avez des questions, vous voulez en savoir plus ? N'hésitez pas à vous adresser à nous ici.

16:24 Écrit par La Com dans Actualité, Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

dimanche, 05 mai 2013

Interclubs: Jennifer Galais change de dimension

2013_0504Image0671.JPGRévélation du sprint l’an dernier, la Décinoise Jennifer Galais va devoir confirmer cette saison. Première étape à Parilly pour les Interclubs hier.

Finaliste sur 100m et 4ème sur 200m des championnats de France l’été dernier à Angers, Jennifer Galais ne peut plus se cacher derrière sa jeunesse et est dorénavant connue et attendue sur les pistes d’athlétisme.

Partie 3 semaines en stage en Californie sous la houlette de Djamel Boudebibah avec une partie de l’équipe de France de relais, la sprinteuse décinoise effectuait sa rentrée ce samedi à Parilly à l’occasion du premier tour des interclubs. Avec un chrono de 11’77 sur 100m, Jennifer n’a pas affolé les chronos mais rien d’inquiétant pour elle « Franchement après être rentrée de Californie, je suis partie pour un autre stage au Portugal et je suis vraiment fatiguée. Le chrono n’est pas fameux mais je m’y attendais » explique Jennifer qui s’est fixée comme premier grand objectif les championnats d’Europe espoirs en Finlande du 11 au 14 juillet prochain. « En junior j’avais décroché une médaille de bronze sur 200m et j’ai vraiment envie de revivre de tels moments. » Si ces championnats d’Europe Espoirs sont le premier objectif de la saison, la sprinteuse avoue aussi avoir coché les championnats du monde à Moscou sur son calendrier « Même si les minimas sur 200m (22’84) paraissent loin pour l’instant avec un record en 23’22, j’avoue que j’ai le secret espoir de me qualifier. Il faudra déjà passer sous la barre des 23’et après pourquoi pas viser les minimas » indique la Décinoise qui espère donc réaliser une grande saison estivale.

2013_0504Image0478.JPG

Pour son entraîneur Grégory Duval, Jennifer va effectivement devoir réaliser une grande saison et confirmer les espoirs placés en elle après ses excellents chronos de l’an dernier (11’’44 sur 100m et 23’’22 sur 200m). « Les entraîneurs nationaux du relais comptent sur elle, et pas seulement pour un rôle de remplaçante. Il va falloir rapidement réaliser une bonne performance sur 100m pour pouvoir intégrer le relais 4x100m tricolore pour la coupe d’Europe en juin tandis que sur 200m nous avons un peu plus de temps, sachant que l’objectif est d’être en forme pour les championnats d’Europe Espoirs en juillet » indique son coach qui a augmenté cette année la charge d’entraînement de son athlète pour pouvoir franchir un nouveau palier.

leprog.jpg

08:44 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) | Tags : galais |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 04 mai 2013

INTERCLUBS: L’ESL lorgne sur le Top 8 !

2012_0901Image0026.JPGDésormais installée en Élite, l’Entente Sud Lyonnais brigue la première qualification de son histoire pour la finale des Interclubs dans deux semaines à Villeneuve-d’Ascq. Lyon Athlé (N1B) entend de son côté redresser la tête.

Lumière sur le stade Lux ! Comme c’est le cas depuis quelques années, le 1er tour inter-régional des Interclubs, qualificatif pour la grande finale Élite (19 mai à Villeneuve-d’Ascq), devrait produire du spectacle à tous les niveaux demain à Saint-Etienne. S’avance en particulier un 200m haut de gamme (14h30), avec rien de moins que Christophe Lemaitre (AS Aix-les-Bains), son partenaire de 4X100m Emmanuel Biron (ES Lyonnais)

2013_0110Image0088.JPG

et le hurdler lyonnais Garfield Darien (Clermont AA) ! Aucun n’est au top, mais quand même…

La discobole lyonnaise Mélina Robert Michon (Lyon Athlé) se produit également,

2009_0517Image0274-001.JPG

tout comme Renaud Lavillenie même si le Clermontois délaisse ses perches pour s’amuser à la longueur et sur les haies… Collectivement, ce lancement de la saison estivale ne manque pas de piquant non plus en ce qui concerne les clubs du département.

L’ESL au coude à coude

Partie du bas de l’échelle (N2) en 2008, l’Entente Sud Lyonnais entend disputer la première finale Élite de son histoire. Les banlieusards étaient encore un peu juste l’an passé pour leurs débuts avec l’Elite (10e sur 16 à l’issue du 1er tour pour huit qualifiés pour la finale). Le défi semble à leur portée cette fois d’autant que les clubs parisiens d’Issy-les-Moulineaux (55031pts) et de l’Athlé 91 (52108pts), en lice la semaine dernière, ont égaré des points en route. « Si on fait comme l’an dernier (58273pts), cela ne suffira pas, estime l’un des directeurs sportifs Daniel Aligne. De toute façon, ce sera serré. Il ne faut pas de zéro, pas d’absent, et des bonnes conditions. La qualification pour la finale serait un exploit. » Le club peut compter sur l’ensemble de ses meilleurs éléments, excepté peut-être le perchiste Vincent Favretto en délicatesse avec son genou.

Lyon Athlétisme en reconquête

Il n’y a pas eu de miracle. Pire : Lyon Athlétisme a joué de malchance l’an passé. Déjà en petite forme, le club de Mélina Robert-Michon s’est vu rétrograder de Nationale 1A en N1B dans des circonstances difficiles (disqualification a posteriori d’une marcheuse). Malgré l’appel du président Jean-Pierre Lacroix, L.A. doit repartir cette année en fond de grille. « L’an dernier, on était de toute façon trop limite, concède-t-il. Cette année, nos jeunes ont grandi. On a pu bâtir une belle équipe. Depuis, des blessures et des absences sont tombées. Mais l’objectif reste la montée en N1A. Ce serait dur à digérer de ne pas y arriver. » Ses finances rétablies, ses effectifs gonflés par la salle de La Duchère (560 licenciés), L.A. n’a plus qu’à reprendre un peu de hauteur au niveau des résultats pour reprendre de l’allant.

B.Steen

leprog.jpg

Les Horaires pour St-Etienne

Interclubs aussi au Stade du Rhône avec:

Décines Meyziieu Athlétisme, AFA Feyzin Vénissieux, AC Tassin, ESL (2), ASVEL Villeurbanne, AS Caluire et Cuire,Lyon-Athlétisme (2), Coq 42 St-Etienne (2), ESL (3), Chassieu Athlétisme et CS Bourgoin (2).

Les Horaires

2012_0506Image0910.JPG

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu