compteur

Avertir le modérateur

dimanche, 04 août 2013

Robert Bertin : « La course est pour moi un véritable virus, une passion »

photo-dr.jpg

Aventure. Robert Bertin, Brondillant de 54 ans, s’apprête à entamer le 13 août prochain le début de la 10e édition de la Transe Gaule et plus de 1 190 km de course à pied.

Robert Bertin est un ultra-marathonien émérite, prêt pour un nouveau défi.

Pendant près de 19 jours, il va traverser la France de part en part, de la Manche à la Méditerranée avec soixante de ses homologues. Il s’est donc confié sur son parcours et ses espoirs quant au déroulement de l’édition 2013 de la Transe Gaule.

Robert Bertin travaille au Grand Lyon depuis 1983, mais est surtout un passionné de la course à pieds extrême depuis de nombreuses années. Ancien disciple d’Alain Bouvier au club des Anciens athlètes lyonnais, le natif de Bron a d’abord commencé par des courses « assez courtes » entre 50 et 100 kilomètres.

En 2008, il participe une première fois à la Transe Gaule et a fini dixième de l’événement après 1 151 kilomètres parcourus en 116 heures de course.

Pour cette dixième édition, le Brondillant, en quête de sponsor pour une course finalement coûteuse, n’en oublie néanmoins pas tout ce que lui apporte un parcours comme la Transe Gaule.

Et d’expliquer : « La course est pour moi un véritable virus, une réelle passion. La Transe Gaule n’est pas un aboutissement en soi, mais ça me permet de me sentir vivant. J’aime bien être seul dans la course, faire mon truc, mais en dehors de ça, les ultra-marathoniens sont réellement devenus une famille, tout le monde se connaît maintenant depuis de nombreuses années, étant donné que nous faisons les mêmes courses. Chaque soir, c’est agréable de retrouver mes collègues et partager nos différentes expériences. »

À 54 ans, Robert Bertin a encore une très bonne condition et voici son secret : « Le plus important dans des courses comme celles-là, c’est d’arriver à gérer les coups de mou lors des différentes étapes et surtout bien se préparer à enchaîner les efforts. J’espère, cette année, atteindre le top 10 et garder la même condition que les années précédentes ».

Fort de son expérience pour les parcours de longue durée, Robert espère ainsi apporter toute sa science à des jeunes désireux de commencer une aventure telle que la Transe Gaule, par exemple : « Je suis prêt à rencontrer des jeunes pour les conseiller et leur permettre d’éviter les pièges de ma discipline. Néanmoins, c’est une passion très égoïste. Le conseil le plus important que j’aurai à donner à des jeunes qui voudraient se lancer dans une aventure comme celle-là, c’est faire gaffe à la vie de famille et ne pas la délaisser. Partager, c’est ce que m’a appris mon entraîneur et je ne cesse de vouloir l’inculquer. J’ai vraiment envie de redonner ce qu’on m’a donné. »

leprog.jpg

En savoir plus

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu