compteur

Avertir le modérateur

dimanche, 03 mars 2013

Un samedi de folie !!!

Un Français champion d'Europe du 60 m

Le Français Jimmy Vicaut est devenu champion d’Europe du 60 m avec un chrono de 6.48 synonyme de meilleure performance mondiale de la saison, ce soir à Göteborg. Vicaut a devancé à la photo-finish le Britannique James Dasaolu, qui a réalisé le même temps, et l’Italien Michael Tumi, 3e en 6.52.

Vicaut, ici au centre / Photo AFP

ll devient ainsi le premier Français sacré au niveau européen sur le 60 m, depuis la création des championnats d’Europe en salle.
L’autre Français qualifié pour la finale, le Lyonnais Emmanuel Biron, a pris la 8e place en 6.63, son meilleur chrono de la saison.

Après avoir détrôné cet hiver Christophe Lemaitre, en retrait, au niveau national, Vicaut, qui a fêté ses 21 ans mercredi dernier en arrivant à Göteborg, prend une nouvelle dimension avec ce titre continental.

Il envoie aussi un signal très fort à destination de Lemaitre pour la saison estivale. En constant progrès, il avait déjà presque mis à mal la domination de Lemaitre l’an dernier sur 100 m, terminant 2e des championnats d’Europe d’Helsinki derrière l’Aixois.

Son prochain objectif, en plus des Mondiaux de Moscou cet été, est désormais de devenir le 3e Français de l’histoire à passer sous les 10 secondes au 100 m, son record personnel étant actuellement de 10.02.

Eloyse Lesueur argentée

Eloyse Lesueur a remporté la médaille d'argent du saut en longueur aux championnats d'Europe en salle de Göteborg. Elle a battu trois fois le record de France. Le titre est revenu à la Russe Darya Klishina (7,01m) et la médaille de bronze, à la Suédoise Erica Jarder (6,71m).

Eloyse Lesueur estime qu'elle avait les 7 mètres dans les jambes, ce samedi, lors des ''Europe'' indoor de Göteborg. (Reuters)

Quel concours ! Eloyse Lesueur n’a pas décroché le titre européen indoor, huit mois après avoir été sacrée en plein air. Mais elle a été aérienne, impressionnante et a conclu sur une très bonne note une saison hivernale qui aura été teintée de réussite (quatre victoires). Sur la piste suédoise, Lesueur s’est régalée, effaçant à trois reprises son propre record de France en salle. La Française a attaqué d’entrée. Premier essai et un atterrissage à 6,85m, soit un centimètre de mieux que la marque référence. Mais ça n’a pas déstabilisé la Russe Darya Klishina, qui lui a aussitôt répondu par un saut à 7,01m, celui du titre européen.

Les sept mètres, «je les avais»

«Ça m’a mis encore plus la rage, a commenté Eloyse Lesueur. Après le premier essai, du coup, il a fallu se lâcher, prendre des risques.» Résultat : l’athlète de Saint-Denis a mordu à deux reprises, dont une fois pour quelques millimètres seulement. Puis la championne d’Europe estivale s’est reprise. Et ça a donné 6,87m puis 6,90m, deux nouvelles références nationales. «Je savais que j’avais des sauts longs et beaux dans les jambes, a poursuivi Lesueur. J’avais fait une préparation optimale. Donc je ne suis pas surprise. J’ai aussi eu la chance de ne pas avoir eu de pépins physiques cet hiver.» Seule déception : ne pas avoir atteint les 7m. «Je les avais», dit-elle. - O.P. à Göteborg


Martin Fourcade, bien sûr

Martin Fourcade a survolé samedi la poursuite d'Oslo, laissant à près d'une demi-seconde le Norvégien Tarjei Boe pour glaner sa sixième victoire de la saison. Il gagne le globe de la spécialité.
Martin Fourcade a remporté le sprint d'Oslo-Holmenkollen le 2 mars 2013. (L'Equipe)
 
Il n'y a pas eu de suspense concernant la victoire de la poursuite d'Oslo-Holmenkollen. Martin Fourcade, battu d'un dixième la veille sur le sprint, a survolé les 12,5 km, samedi, s'octroyant même le luxe de savourer son dernier tour, saluant le public norvégien. «C'était cool car je n'avais aucun doute cette fois en franchissant la ligne d'arrivée», s'est réjouit le Catalan en conférence de presse, après avoir «offert mes skis français au roi de Norvège» auquel il avait été présenté. Fourcade, auteur d'un 18/20 au tir, a relégué le Norvégien Tarjei Boe (3 pioches) à 27"7, et le Russe Alexandr Loginov (3) à 55"4.

C'est la 20e victoire du Français en Coupe du monde, la 6e cette saison. Il s'est assuré le petit globe de la poursuite et pris une très belle option sur un deuxième Grand Globe de rang avec plus de 200 points d'avance sur le rival norvégien Emil Hegle Svendsen, absent pour maladie. A 24 ans, il pourrait être le premier à porter le maillot jaune d'un bout à l'autre de la saison. Voire réussir un grand chelem de globes pour rejoindre dans l'histoire son illustre prédécesseur Raphael Poirée (2004). Son frère aîné Simon (5 pioches) a terminé à la 9e place, à 1'35"9

 Combiné nordique. Mondiaux : Lamy-Chappuis et Lacroix dans l’histoire

Au pied du podium après le concours de saut à skis disputé dans la matinée, les Jurassiens Jason Lamy-Chappuis et Sébastien Lacroix, ont mis à profit le relais 2x7,5 km de ski de fond pour écraser la concurrence et reléguer l’Autriche à 16,6 secondes et l’Allemagne à 43,9 secondes. Un succès d’envergure pour les deux Bois-d’Amoniers qui ont réalisé une véritable moisson lors de ces championnats du monde de Val di Fiemme (Italie).

Les deux médaillés / Photo MaxPPP

Photo MaxPPP

Jason Lamy-Chappuis est devenu ce samedi le premier en combiné nordique dans l’histoire des Championnats du monde de ski nordique à empocher quatre médailles en autant d’épreuves dont trois en or. Jamais depuis 2009 et l’apparition d’une quatrième épreuve de combiné nordique, un athlète n’avait réussi une telle performance.

«Remporter trois titres et quatre médailles, c’est exceptionnel. Je ne réalise pas vraiment, avoir toutes ses médailles autour du cou, cela fait bizarre, ces 15 jours ont vraiment été parfaits », explique le Jurassien. Pour Sébastien Lacroix, il s’agit également d’une récompense majeure, la deuxième après la médaille d’or sur le relais. Souvent décrié pour sa fougue mal maîtriséee, l’aîné des Bleus (29 ans) a montré qu’il avait appris du passé.

«Ce titre, c’est l’apothéose des super deux semaines qu’on a passé ici. Pour le combiné français, pour le Jura, pour la Franche Comté, pour le village de Bois d’Amont, c’est quelque chose de fantastique. Rentrer avec deux médailles d’or, on ne verra peut-être pas cela de sitôt, même si j’espère qu’on le refera vite. » Les Mondiaux terminés, tout le village de Bois d’Amont attend ses héros de retour des Dolomites demain dimanche à 17 heures.

leprog.jpg

lequipe_sport.gif

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu