compteur

Avertir le modérateur

vendredi, 15 février 2013

Grégory Duval a touché le gros lot deux fois

2012_0506Image0466.JPGA 28 ans et sans expérience du haut niveau, le coach décinois a déjà fait émerger les talents de deux internationales : Elea-Mariama Diarra (400m) et Jennifer Galais (sprint).

« Y a des vieux coaches qui n’ont jamais emmené un seul athlète aux championnats de France. Moi, j’en ai déjà une qui est allée aux JO et une autre qui monte, qui monte… »

A 28 ans, Grégory Duval doit se pincer pour le croire. L’entraîneur de sprint du club de Décines Meyzieu, surveillant au collège de Montanay, a touché le gros lot du premier coup. Presque malgré lui : « J’ai toujours aimé m’occuper des autres, dit-il. Mais je m’imaginais juste auprès des gamins du club. Et pas du tout avec des athlètes de l’équipe de France. »

Une rencontre a tout changé en 2006. Spécialiste « pas très doué » de 400m haies, qualifié au mieux pour les championnats de France de N2, il est alors sollicité par son propre coach Bastien Perraux, pour entraîner une petite sprinteuse du club : Eléa Mariama Diarra (22 ans aujourd’hui). « Elle passait cadette, se souvient Perraux (32 ans) devenu cet hiver le coach de Bob Tahri. Elle avait besoin de quelqu’un. Je pensais que Grégory avait la fibre. C’était un passionné, ça se sentait. »

Etudiant en Staps, Duval vient de passer son Brevet d’Etat. Il ignore alors qu’il vient de signer un bail avec une future championne de France du 400m (2011) et membre du relais 4x400m des JO de Londres (6e ). « La première année n’a pas été fameuse, raconte-t-il. J’étais vraiment loin d’imaginer la suite. Mais elle fait un podium aux championnats de France juniors (3e en 2008). Elle enchaîne avec sa première sélection. C’est comme ça que ça a pris… Finalement, elle a appris avec moi ; et moi, j’ai appris avec elle. On a découvert le haut niveau en même temps. »

2013_0202Image0031.JPG

A la même époque, lui tombe dessus une autre « bombe » lorsque débarque à l’improviste Jennifer Galais. « Au début, je n’ai pas vu son talent », avoue-t-il. Mais deux mois après ses premières séances, la Lyonnaise (20 ans) devient championne de France cadette en salle du 200m, avant de franchir les paliers quatre à quatre jusqu’à sa sélection avec le 4x100m aux championnats d’Europe 2012 à Helsinki où elle a passé le témoin à Christine Arron. Voilà Duval avec un paquet de responsabilités sur les épaules : « J’adore ça !, dit-il. Bon, je dois bosser pour compenser mon manque d’expérience, mais j’apporte peut-être un regard différent. Et j’apprends. » Il a beaucoup écouté et échangé avec Perraux ou le nouveau manager national des relais Djamel Boudebibah. « Il amène ses athlètes au top aux championnats de France. C’est mon baromètre… », applaudit ce dernier. Diarra étant actuellement aux États-Unis pour ses études, à Galais de le montrer à nouveau ce week-end sur 60m au Stadium Jean-Pellez à Aubière. Deuxième performeuse de la saison sur 60m, elle vise un premier podium chez les seniors.

« Elea a appris avec moi ; et moi, j’ai appris avec elle » Grégory Duval Coach

Benjamin Steen

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu