compteur

Avertir le modérateur

samedi, 26 janvier 2013

Djamel Boudebibah : « Créer une cohésion »

2012_0929Image0118.JPG

Déjà en charge des 4x400m en équipe de France, le coach brondillant a été hier officiellement investi manager des relais (dont les 4x100m) au sein de la DTN.

Arrivé en équipe de France sur la pointe des pieds en 2009, Djamel Boudebibah monte d’un cran dans l’organigramme de la DTN de la Fédération française d’athlétisme. Après avoir réussi à poser sa patte sur les relais 4x400m (les hommes champions d’Europe en salle 2011 et les filles 6e des JO de Londres), le coach brondillant a été nommé hier manager des relais.

Ce poste, qui n’existait pas dans la précédente organisation de la DTN, englobera tous les relais des équipes de France jeunes et seniors, y compris les 4x100m, coachés jusqu’aux derniers JO par Vincent Clarico.

C’est sur cette discipline que Boudebibah (qui est détaché de son poste de cadre socio-éducatif à l’hôpital du Vinatier) sera attendu après les résultats décevants des femmes et surtout des hommes (4e à quatre centièmes de Trinité-et-Tobago) à Londres l’été dernier. « Plus que sa 6e place sur le 200m, c’est le relais qui a frustré Christophe », confiait récemment Pierre Carraz, l’entraîneur de Christophe Lemaitre… La titularisation de Ronald Pognon (au détriment d’Emmanuel Biron) et surtout le positionnement de Jimmy Vicaut en premier relayeur (au lieu de finir) avaient en particulier posé questions. Plus globalement, les relations semblaient distendues entre le staff d’un côté et les sprinteurs et leurs coachs respectifs de l’autre. « Si l’ancienne équipe continuait, j’avais prévenu que je n’enverrais plus mes athlètes aux regroupements », affirme ainsi un entraîneur…

C’est donc d’abord les qualités de meneur d’hommes du Brondillant qui seront sollicitées : « Ma mission sera de créer une cohésion entre les athlètes, leurs coachs et les managers du sprint court (Laurence Bily) et du sprint long (Bruno Gajer). Tout le monde doit tirer dans le même sens afin de créer une dynamique positive, sur le mode de ce qu’on a construit avec les 4x400m », explique Boudebibah depuis Potchefstroom en Afrique du Sud où il est en stage jusqu’à demain.

Ancien sprinteur, sélectionné pour les JO de Los Angeles sous le maillot de l’Algérie, il coachait ces dernières années essentiellement des spécialistes du 400m et surtout du 400m haies (Kéchi, Clémenceau, Grillas). Un technicien, pointu en relais, devrait donc l’assister. « Je réunirai tout le monde pour expliquer mon mode de fonctionnement, mais le principal sera d’aller vite individuellement », annonce-t-il.

Premier point de passage l’été prochain aux Mondiaux de Moscou où le relais 4x100m tentera de refaire le coup de Daegu en 2010 (2e ). « Mais le vrai rendez-vous, c’est 2016, dit-il. L’objectif, c’est d’avoir les quatre relais en finale et de décrocher une médaille. D’ici là, il va falloir construire. »

« Les quatre relais en finale à Rio en 2016 »

Benjamin Steen

leprog.jpg

Commentaires

pas de soucie djamel va remédier a tous ça ?...

Écrit par : paulo léculier | lundi, 28 janvier 2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu