compteur

Avertir le modérateur

lundi, 14 janvier 2013

CHAMPIONNATS DU RHÔNE (BELLEVILLE). Le grand jour de Renaud Jaillardon

2013_0113Image0723.JPGL’international de course de montagne a arraché le titre départemental sur ses terres à la fin d’un coude à coude épique avec le vainqueur sortant Fernando Da Silva

Heureusement que Renaud Jaillardon et Fernando Da Silva s’entendent bien, paraît-il ! Autrement, cela aurait pu très mal finir vu ce qu’ils se sont mis pendant une demi-heure hier au complexe sportif de Belleville. En définitive, cela s’est simplement joué à couteaux tirés entre gentlemen le long de la main courante d’un terrain de football où il fallait virer deux fois à angle droit dans les 150 derniers mètres ! Évidemment, cela a frotté, mais les deux hommes ont chacun fini sur leurs jambes, Jaillardon ventre à terre, et Da Silva à plat ventre…

« Fernando a commis une petite erreur, racontait le crossman du club de l’Athlé Calade Val de Saône. Il est entré le premier dans le virage en prenant l’extérieur comme sur piste. J’ai vu l’ouverture, j’ai pu avoir deux ou trois appuis plus rapide et c’était fait ! » Une quarantaine de mètres plus loin, quatre secondes séparaient le nouveau champion du Rhône de son dauphin vainqueur de l’édition 2012. Soit l’écart le plus important enregistré de toute la course entre les deux hommes qui ne se sont pas lâchés d’une semelle.

 2013_0113Image0726.JPG

Une semaine après son chrono canon aux 10km de Nice (30’12’’), le Portugais de Lyon Athlétisme s’est pourtant escrimé à placer de multiples petites mines. Sans résultat : « Après ma gastro de la semaine dernière et la course de Nice, j’étais un peu fatigué, regrettait-il. À la fin j’avais même envie de vomir. C’est une grosse déception parce que je voulais conserver le titre. Mais Renaud était costaud. Sur ce terrain, je perds beaucoup d’énergie sur mes appuis alors qu’il passe sans problème. Il mérite son titre ! »

Pour se consoler, il pourra toujours se dire qu’il a fait très mal à Jaillardon qui fut parfois à la limite de la rupture. Mais le crossman installé à Saint-Jean-d’Ardières juste à la sortie de Belleville, jouait à domicile… « Je suis vraiment surpris par ma perf’, avouait-il l’arrivée. Intrinsèquement, Fernando était plus fort que moi. Plusieurs fois, je me suis retrouvé à deux ou trois mètres. Mais j’avais un moral d’acier : j’étais chez moi, avec ma famille et mes amis autour et c’est incroyable comme ça porte ! À cause d’une petite blessure à la fin de l’automne, j’ai dû beaucoup charger ces dernières semaines à l’entraînement. Mais aujourd’hui (hier) je n’ai rien senti dans les jambes. C’est comme si je m’étais reposé toute la semaine. »

À bientôt 27 ans, il décroche ainsi son deuxième titre de champion du Rhône, quatre ans après avoir remporté le cross court des départementaux déjà à… Belleville. La suite de sa carrière avait été émaillée d’un long chapelet de blessures à l’insertion du tendon d’Achille qui avait contrarié son ascension en course de montagne où il compte deux sélections en Bleu (44 e et 46 e des Mondiaux 2011 et 2012). Débarrassé de ses soucis depuis l’an dernier («A force, j’ai appris à me connaître »), il rattrape le temps perdu. Prochain objectif : la trail Givré à Montanay (3 février) pour la première étape du Trail tour national, ce qui le détournera sans doute des Régionaux de cross (27 janvier à Parilly). « L’objectif principal reste la montagne », dit-il. En tout cas, la base de travail est très solide.

Benjamin Steen

Les résultats

Les Photos

leprog.jpg

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu