compteur

Avertir le modérateur

dimanche, 30 décembre 2012

Bonne Année 2013 !!!

Radio Parilly qui toujours tente d'être au plus proche de l'actualité et de vous servir au mieux vous présente dès à présent ses voeux pour la nouvelle année.

Que ce soit en Rose, en Orange ou en Bleu, que cette Année 2013 soit pour vous toutes et tous, remplie de couleurs.

VOEUX.jpg

11:28 Écrit par La Com dans Coup de Coeur, Radio Parilly | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 22 décembre 2012

Joyeuses Fêtes !

Copie de 2012_11117Image0210.JPG

22:59 Écrit par La Com dans Radio Parilly | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

dimanche, 16 décembre 2012

Cross des Papillotes: Les Résultats !

2012_1125Image0086.JPG

LE CROSS DES PAPILLOTES

Tous les Résultats !

12:30 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme, Cross | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Michel Vanrell nous a quitté

Apiculteur passionné et marathonien, Michel Vanrell nous a quitté cette semaine.

2011_1113Image0252.JPG


12:02 Écrit par La Com dans Actualité, Radio Parilly | Commentaires (3) |  Facebook |  Imprimer | |

Christine Arron arrête!

normal_7408be9456d46feca5576a5d5f4f78b5_475.jpgEXCLUSIF Christine Arron, la plus grande sprinteuse française, annonce dans un entretien au JDD qu’elle met fin à sa carrière, à 39 ans. La recordowman d’Europe du 100 m a d’autres projets : un bébé et une reconversion dans le conseil sportif.

Depuis quatre ans, on vous demande chaque saison si vous allez arrêter. Alors?
C’est une question qu’on me posait déjà il y a dix ans, quand j’ai fait une pause pour avoir mon fils, Ethan. J’avais 29 ans, certains pensaient que cela signifiait ma fin de carrière. J’ai couru dix ans derrière… Après 35 ans, c’est devenu plus difficile au niveau récupération, c’est vrai. J’ai aussi joué de malchance. J’ai enchaîné les blessures qui m’ont privée de grandes compétitions. C’était décourageant alors que j’étais très sérieuse à l’entraînement. J’ai commencé à me dire que c’était peut-être la fin, surtout en 2011 car j’étais épuisée physiquement. Mais, à chaque fois, j’y croyais et je repartais. Là encore, j’aurais bien aimé continuer mais, bon, il faut bien arrêter un jour…

La décision date de quand?
Cet été. Il y avait l’éventualité de poursuivre une année pour le plaisir. Mais l’horloge tourne, je me suis dit qu’il était temps de faire un second enfant. C’était important pour moi, pour nous. On en parlait depuis quelque temps avec Benjamin (Compaoré, triple sauteur, son compagnon depuis trois ans). C’est la décision d’avoir un enfant qui a entraîné la décision d’arrêter. Je suis enceinte de quatre mois, je vais être bien occupée en 2013. Je n’arrête pas parce que je suis trop vieille ou que j’en ai marre, au contraire.

Comment imaginez-vous votre avenir? Pouvez-vous vivre de vos gains?
Non! Je n’ai pas été championne olympique et j’ai fait des erreurs de placement qui m’ont coûté cher. On m’a mal conseillée. Donc je vais devoir travailler… J’ai commencé à penser à ma reconversion dès 2010. J’ai déjà passé un diplôme de droit du sport. Je viens d’obtenir mon brevet d’éducateur sportif. Je pense monter ma propre société avec l’aide de mes partenaires pour m’investir dans le sport bien-être : coaching, conseil en nutrition, etc. 

Vous voyez-vous tenir un rôle dans l’athlétisme?
Pas tout de suite. Je n’ai pas envie de m’enfermer à nouveau dans le sport de haut niveau. On verra si on me propose quelque chose plus tard. Je crois que j’ai un vécu à transmettre. Encadrer le relais féminin ? Peut-être, quand les filles qui courent actuellement ne seront plus là… 

Retrouvez l’interview complète dans le JDD ce dimanche et sur l'appli iPad.


10:31 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) | Tags : arron |  Facebook |  Imprimer | |

Cross des papillotes: Mensing a bien digéré

2011_1211Image0827.JPGDernier rendez-vous 2012, le Cross des Papillotes semble avoir trouvé la bonne recette avec plus de 650 participants dans les différentes courses au programme de la journée. « Cette année la course est programmée un peu plus tôt et ne tombe pas pendant le premier week-end des vacances, je pense que cela explique en partie cette belle assistance » confie Béatrice Pfaender, la responsable technique du club de Miribel Cotière Athlétisme.

Sur le parcours sinueux du Parc de la Sathonette de St Maurice de Beynost, les athlètes ont offert un beau spectacle avec des courses animées et relevées. L’athlète de l’ESL Félicitas Mensing a parfaitement géré sa course en partant prudemment avant de prendre le meilleur sur sa coéquipière Géraldine Simbola. « J’ai vraiment eu du mal à récupérer après la Saintélyon que j’ai gagné en équipe mixte, et j’ai dû renoncer au cross du Mamelon la semaine dernière. Ici j’avais plutôt prévu de courir doucement pour reprendre le rythme mais rapidement le naturel a repris le dessus et je suis passée devant » explique Félicitas qui va maintenant pouvoir passer de bonnes fêtes de fin d’année avant de faire son retour sur les terrains le 13 janvier à l’occasion des championnats départementaux à Belleville.

La belle image de la journée est venue de Romain Cabart qui levé le pied à quelques mètres de l’arrivée pour attendre son coéquipier Guy Noel Rouania. « Nous avions fait quasiment toute la course ensemble, c’était normal de partager la première place » confiait après coup Romain qui visera cette année une qualification aux championnats de France de Cross.

Résultats :

> Masculins (6180m.) :

Cad. : 1. Jerbi (ACVS) 23’09 ; 2. Chanel (EAB) 23’56 ; 3. Debize (ASVEL) 24’22

Jun. : 1. Petit (LA) 22’21 ; 2. Copetti (ESL) 23’00 ; 3. Mainard (ESL) 23’13

Esp. : 1. Hanafi (ASVEL) 21’31 ; 2. Court (ESL) 21’49 ; 3. Lambolez (ESL) 22’03

Sen. : 1. Cabart (LA) 21’01 ; 2. Rouania (LA) 21’01 ; 3. Fellague (ASCUL) 21’03

Vet. : 1. Picout (ASVEL) 21’51 ; 2. Lefebvre (EAB) 23’02 ; 3. Magand (AFA) 23’10

> Féminines (5380m.) :

Jun. : Desroches E. (ASVEL) 23’12 ; 2. Lauquin (ASVEL) 23’49 ; 3. Roger (ACT) 24’32

Esp. : 1. Lebrun (ACT) 23’16 ; 2. Pallieres (SBJ) 27’16 ; 3. Nallet (Chassieu) 29’57

Sen. : 1. Mensing (ESL) 20’21 ; 2. Simbola (ESL) 21’00 ; 3. Vittet (LA) 21’06

Vet. : 1. Roche (ASC) 24’18 ; 2. Vannobel (ESL) 24’38 ; 3. Achard (ASC) 24’52

leprog.jpg

mardi, 11 décembre 2012

Hassan Chahdi veut en profiter

489372612.JPGIl revient de très loin, Hassan Chahdi. Blessé aux ischios et proche du renoncement l’été dernier après un nouvel échec sur piste, le jeune crossman haut-savoyard installé à Villeurbanne (23 ans) n’a donc pas boudé son plaisir après sa 2 e place aux championnats d’Europe de cross dimanche dans le « frigo » de Budapest. « Je suis très content, affirmait hier le 4 e de l’édition 2011. C’est ma première médaille internationale chez les seniors. J’espérais mieux, mais j’ai tout donné et l’Italien (Andréa Lalli) était au-dessus du lot. »

Pouvait-il espérer mieux d’ailleurs ? Sans doute pas vu les circonstances. Vendredi, il crut en effet ne pas pouvoir joindre Budapest en raison d’un incendie dans la tour de contrôle de l’aéroport. La délégation bleue arriva finalement à bon port par bus (via Vienne) après un voyage éreintant… « Ça ne pouvait pas être pire », résume Chahdi même si ses jambes n’en ont pas subi les conséquences. Il valait mieux car le champion d’Europe espoir 2010 a dû prendre ses responsabilités : « Je voulais une course au train, raconte-t-il. Je suis parti sur un rythme normal mais personne ne m’a suivi sauf Lalli. On s’est retrouvé à deux. On s’est un peu tiré la bourre jusqu’à ce qu’il me lâche… »

L’essentiel était de monter sur le podium : « C’est une médaille qui permet de passer un cap, avoue-t-il. Ces dernières semaines ont été dures. Pas au niveau physique parce que j’étais frais. Mais psychologiquement, j’attendais beaucoup de cette course. »

Il entend maintenant surfer sur ce nouvel élan. Alors qu’il coupait habituellement après les championnats d’Europe, il va cette fois enchaîner avec le cross de Bruxelles (23 décembre), la Corrida des Houilles (30 décembre), le cross d’Edimbourg (5 janvier), le cross Ouest France au Mans (13 janvier), plus une sortie en salle sur 3000m. « C’est la première fois que je ferai ces cross à l’étranger. J’ai envie de me faire plaisir et de m’étalonner face aux étrangers avant de penser aux championnats de France (3 mars à Lignières). » Quant aux Mondiaux (à Bydgoszcz le 24 mars), il s’interroge : « On verra. Ça dépendra du programme pour la saison estivale que je ferai sur 5000m et 10000m. » Son prochain défi.

Bientôt un nouveau coach

Séparé de Bastien Perraux depuis l’été dernier, Chahdi va continuer de travailler avec le jeune coureur Benoît Calandreau qui l’assiste depuis la rentrée. Mais il devrait se rapprocher d’un nouveau coach : « J’attends une réponse pour bientôt », dit-il.

B.Steen

leprog.jpg

Cross du Mamelon: Les Résultats !

2012_1209Image0460.JPG

Les Résultats

08:48 Écrit par La Com dans Cross, Résultats | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 10 décembre 2012

Cross du mamelon à décines 42 e édition. Laurent Viant connaît la chanson

2012_1209Image0732.JPGEncore un peu juste pour les cross de la Bachasse et des Myriades, le Tassilunois Laurent Viant s’est mis en évidence pour son premier cross de la saison en signant un succès probant hier lors de la 42ème édition du cross du Mamelon.

Sous une météo clémente, fait très inhabituel au mamelon, Pascal Viant a parfaitement maîtrisé sa course en prenant rapidement les devants en compagnie de Kogo Kius Kipchirchir avant de prendre son envol à mi-parcours et de gérer son avance par la suite « J’ai quand même eu un peu peur sur la fin car derrière ça revenait vite et il a fallu que je relance un peu pour conserver ma première place », avouait l’athlète arrivé à Tassin il y a un peu plus d’un an et qui vise cette année une qualification aux championnats de France par équipe avec ses coéquipiers de Tassin.

Chez les filles la Brondillante Géraldine Simbola a bien contenu la fougue de la jeune Anais Sabrie, en pleine forme en ce début de saison. A noter que cette 42ème édition a réuni dimanche après-midi plus de 700 participants, une hausse sensible par rapport à l’an dernier, témoignant ainsi de la bonne santé du cross-country cette saison.

2012_1209Image0486.JPG

Résultats

> MasculinsPous. (1131m.) : 1. Sghaier (ASVEL) 3’38 ; 2. Miloti (ASVEL) 3’46 ; 3. Carencotte (ACT) 3’47.

Benj. (2056m.) : 1. Visocchi (ACVS) 6’48 ; 2. Goure (LA) 7’04 ; 3. Le Lann (ACVS) 7’05.

 

2012_1209Image0312.JPG

Min. (2931m.) : 1. Samoudi (CSBJ) 9’43 ; 2. Genin (CSBJ) 9’47 ; 3. Chauffrut (ESL) 9’49.

Cad. (5346m.) : 1. Larpin (LA) 12’33 ; 2. Avinenc (CSBJ) 12’46 ; 3. Mingozzi (ACVS) 12’52.

2012_1209Image0433.JPG

Jun. (5346m.) : 1. Bechaa (LA) 17’58 ; 2. Ferra (LA) 18’13 ; 3. Jebari (DMA) 18’34.

Esp. (8946m.) : 1. Basli (CSBJ) 30’08 ; 2. Hanafi (ASVEL) 30’46 ; 3. Marechet (LA) 31’36.

Sen. (8946m.) : 1. Viant (ACT) 29’56 ; 2. Moissonnier (LA) 30’21 ; 3. Couzon (ACT) 30’29 ; 4. Pius Kipchirchir (EOL) 30’31 ; 5. Fuster (LA) 30’34.

Vét. (8946m.) : 1. Girard (ACVS) 31’31 ; 2. Picout (ASVEL) 32’19 ; 3. Magand (AFA) 32’57.

> Féminines

Pous. (1131m.) : 1. Garcia (ESL) 4’09 ; 2. Marzin (ASVEL) 4’12 ; 3. Chastagner (Chaponost) 4’13.

Benj.. (2056m.) : 1. Vella (LA) 7’40 ; 2. Malatray (LA) 7’45 ; 3. Honvo (LA) 7’58.

Min. (2671m.) : 1. Farissier (ACT) 10’23 ; 2. Carre (ESL) 10’32 ; 3. Audubert (ASVEL) 10’42.

2012_1209Image0441.JPG

Cad. (2671m.) : 1. Rajaonaivony (ESL) 10’11 ; 2. Spault (Chambery) 10’13 ; 3. Durupt (CSBJ) 10’21.

Jun. (4731m.) : 1. Sabrie (ACVS) 18’36 ; 2. Desroches E. (ASVEL) 19’50 ; 3. Lauquin (ASVEL) 19’54.

Esp. (4731m.) : 1. Lebrun (ACT) 19’20 ; 2. Sastre L. (ACT) 19’43 ; 3. Desroches L. (ASVEL) 19’48.

Sen. (4731m.) : 1. Simbola (ESL) 17’52 ; 2. Sastre M. (ACT) 18’12 ; 3. Marechet C. (LA) 18’26.

2012_1209Image0528.JPG

Vet. (4731m.) : 1. Meunier (ASC) 20’51 ; 2. Laille (ACT (20’56) ; 3. Achard (ASC) 20’58.

leprog.jpg

Les Résultats ( en attente)

LES PHOTOS


samedi, 08 décembre 2012

Cross-country championnats d’Europe. Des fourmis dans les jambes de Hassan Chahdi

1694111128.jpgLe Villeurbannais Hassan Chahdi rêve de podium aux championnats d’Europe de cross, après sa quatrième place de l’an dernier.

Pour son seul cross de l’année, le jeune Villeurbannais Hassan Chahdi a rassuré tout son monde le 18 novembre dernier en prenant la quatrième place du cross d’Allonnes derrière deux Kenyans et un Érythréen, se classant par la même occasion premier Français.

IMG_0144.JPG

La belle impression laissée par le coureur licencié en Haute-Savoie le dispensa du coup du cross de l’acier, l’autre épreuve de sélection et lui permit de repartir dans un cycle de trois semaines de travail pour arriver au top de sa forme à ces championnats d’Europe à Budapest. « J’ai pu me remettre au travail et malgré les conditions météo qui m’ont obligé à modifier un peu mon programme, je suis très content de ce que j’ai fait durant ces trois semaines. J’ai de meilleures sensations que l’an dernier à la même époque », confie le jeune homme qui poursuit des études d’ergothérapie à Villeurbanne et qui reconnaît son envie d’en découdre demain après trois semaines sans compétition officielle. « C’est vrai qu’hormis Allonnes, je n’ai pas fait d’autre compétition. Je me suis complètement rassuré sur ce cross en prenant une belle quatrième place mais maintenant j’ai vraiment envie de courir. J’ai toujours une petite douleur au fessier mais il n’y a rien d’inquiétant et j’aborde ces championnats avec confiance et ambition. »

Quatrième des championnats d’Europe l’an dernier pour sa première participation avec les seniors, le champion d’Europe espoirs 2010 annonce qu’il espère faire mieux que l’an dernier et que le podium est l’objectif minimum avec même une petite idée derrière la tête. « Oui je vise le podium mais j’espère même pouvoir monter sur la plus haute marche. Je sais que ce sera difficile et qu’il faudra se méfier des Espagnols, des Italiens et même les Turcs qui ont a priori de très bons athlètes », annonce Hassan qui espère également conserver le titre par équipe acquis l’an dernier en Slovénie.

leprog.jpg

09:09 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

jeudi, 06 décembre 2012

Floria Guei (400m) va s’entraîner avec Djamel Boudebibah

672680_athletics-fra-eur-indoor-women-4x400m-podium.jpgFloria Guei va s’installer cette semaine dans la région lyonnaise où elle s’entraînera dorénavant avec Djamel Boudebibah.

La jeune spécialiste du 400m (22 ans), licenciée au club de Lille Métropole Athlétisme, connaît bien le coach brondillant qui est aussi le coordinateur des relais 4x400m de l’équipe de France.Vice-championne de France du tour de piste à Angers l’été dernier, Guei avait ensuite pris une bonne sixième place aux JO de Londres avec le relais. Jusqu’à présent, la Nantaise d’origine s’entraînait à l’Insep avec Bruno Gajer.

B.Steen

leprog.jpg

08:04 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

mercredi, 05 décembre 2012

Yves Niaré est décédé: Une bien trop triste nouvelle

302866_10151288470963415_486526967_n.jpgLa Fédération française d’athlétisme a le regret d’informer du décès d’Yves Niaré, ce matin, dans un accident de la route.

Yves Niaré, recordman de France de lancer du poids (20,72m), a porté les couleurs françaises en de nombreuses occasions et a notamment été médaillé d’argent lors des Championnats d’Europe en salle de Turin, en 2009.

« C’est un drame qui me touche au plus haut point, d’une violence insupportable, dit Bernard Amsalem, président de la FFA. Yves Niaré était un athlète attachant pour lequel nous avions beaucoup d’amitié. J’ai évidemment, au nom de la FFA, une pensée pour sa femme, sa fille qui est très jeune et son père, un entraîneur émérite. »

Ghani Yalouz, Directeur technique national, ainsi que toute la DTN s’associent à ces condoléances.

Une belle vidéo de Yves Niaré

12:49 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 03 décembre 2012

SaintéLyon: PHOTOS et Vidéos !

La Médiathèque

2012_1202Image0180.JPG

2012_1202Image0085.JPG

2012_1202Image0038.JPG

2012_1202Image0020.JPG

2012_1202Image0006.JPG

Toutes les PHOTOS

Vidéos

Le film de la course

Cathy Dubois réussit son come back

Arnaud Borron de Terre de Ruuning

Rencontre vidéo avec Thibault Nael

A Lire

Emmanuel Gault n'est pas un Poulidor

Les Résultats

20:09 Écrit par La Com dans Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

SaintéLyon: CathyDubois : « J’ai joué sur ma fraîcheur »

2012_1202Image0104.JPGLa Villeurbannaise a remporté sa 2ième  SaintéLyon après un mois et demi de préparation.

Et dire qu’il y a quelques mois, Catherine Dubois n’était presque plus une coureuse.

Au printemps, la traileuse villeurbannaise victorieuse de la SaintéLyon en 2007 puis 3 e de l’Ultra trail du Mont Blanc et 4 e des Mondiaux 2009 avait plus ou moins tourné la page en ouvrant une salle de fitness à Crémieu-Tignieu (Isère). « Ouverture de 6h à 23h, sept profs, 1300 membres », elle est elle-même saisie de vertige à l’évocation de ces chiffres : « J’avais la tête dans le guidon ! » En tout cas, elle ne l’avait plus franchement à la course à pied. « Et puis l’envie est revenue il y a six semaines, raconte-t-elle. On m’a parlé de refaire la SaintéLyon. J’ai dit pourquoi pas et j’ai appelé l’organisateur… » Deux victoires à la Nuit des Cabornes et au Petit trail du Saint-Jacques, et la Villeurbannaise (39 ans) du team Tecnica a inscrit hier son nom pour la deuxième fois au palmarès de la SaintéLyon.

2012_1202Image0116.JPG

Face à Karine Herry, qui a tout gagné dans la discipline (UTMB, Diagonale, Templiers), elle ne partait pas favorite, loin de là. Mais pas battue non plus : « J’avais regardé ses performances au Grand Trail St Jacques et je me disais que sur une allure de 7heures de course, tout était possible. J’ai joué sur ma fraîcheur. J’avais envie ! » Et elle a survolé l’épreuve prenant la tête au bout de 16 kilomètres pour ne plus la lâcher. « Je suis rentrée tout de suite de dedans. Courir dans la neige a été un pur bonheur. J’ai eu des super-sensations. » Et maintenant ? La désormais double lauréate ne brigue pas spécialement la triple couronne : « Je vais ouvrir une salle de fitness à Lyon. »

2012_1202Image0195.JPG

B.Steen

 

leprog.jpg


SaintéLyon: Emmanuel Gault brise la malédiction

2012_1202Image0061.JPGDeuxième des trois dernières éditions de la SaintéLyon, le coureur d’Uzès s’est imposé hier à sa quatrième tentative en surmontant des conditions extrêmes et un dauphin, Pierre-Laurent Viguier, très accrocheur. Mais il en avait tellement envie.

Parce que son désir était profond, parce que la route avait été longue et rude, et le combat féroce, Emmanuel Gault a commencé par se signer. Puis il a serré les dents une dernière fois, mais cette fois pour lever les poings, avant de brandir la banderole d’arrivée et d’avoir droit à une étreinte de sa compagne qui en avaient les yeux tout rouges. « Je suis super-émue, grelottait Sylvaine. C’est la course qu’il voulait et il a bossé comme un dingue pour l’avoir. Il la mérite… »

S’il lorgnait autant sur la SaintéLyon, c’est parce que la classique nocturne s’obstinait à se refuser à lui. Dauphin trois fois de suite derrière trois vainqueurs différents, il pouvait s’imaginer marabouté. Passe encore en 2009 et 2011 : Malardé et Clavery étaient trop forts. Mais 2010 (victoire de Morel) lui restait en travers. Deux ans après, son erreur de parcours fatale à dix bornes de l’arrivée continuait de le faire cauchemarder. Le voilà guéri : « C’est une course de fin de saison, très dure, qui nécessite beaucoup d’investissement, expliquait-il. Il faut vraiment en vouloir ! Alors quand tu fais trois fois 2 e, c’est dur. Aujourd’hui, il y a un sentiment de revanche. C’est une énorme joie et un soulagement. C’est d’autant plus génial que les conditions ont rajouté de la magie. »

2012_1202Image0188.JPG

C’est toujours comme ça : les éditions les plus mémorables sont les plus « mauvaises ». Celle d’hier a été à la hauteur car la nuit fut très blanche : « Au début, c’était horrible tellement il faisait très froid (-5 °C) sur les crêtes, racontait le vainqueur. Ensuite on est tombé dans 40cm de neige. Et puis après, c’était hyper-glissant. Je suis meurtri. Je ne sais pas combien de fois j’ai chuté. J’ai fait de magnifiques plats (sic). Il fallait que j’en aie envie… »

Si la météo fut hostile, la concurrence aussi. L’inattendu Alexandre Rognon eut beau animer le début de course, il n’y eut pas de surprises au moment de compter les rescapés à Sainte-Catherine (km 28) à la sortie de la piste de ski. Seuls Fabien Chartoire et Pierre-Laurent Viguier avaient réussi à emboîter le pas, tandis que Sébastien Bresle s’accrochait admirablement à la 5 e place. « Sur un parcours comme ça, Fabien et Pierre-Laurent font partie des meilleurs Français, estime Gault. Ils ont des bons pieds de crossman, ils sont bons rouleurs, forts en bosses. Dans la semaine, je me demandais comment j’allais pouvoir les sortir… En étant plus fort. Aujourd’hui, j’étais vraiment costaud. »

Viguier allait s’accrocher jusqu’à la bosse de Beaunant à 10km de l’arrivée avant de baisser pavillon : « On était au coude à coude. Manu avait la hargne. Chaque fois qu’il tombait, il revenait. Quand il est parti, j’ai lâché dans la tête… » Gault avait les pattes un peu plus légères, porté par ce supplément d’âme après une longue préparation menée sur le flux de ses déceptions à l’UTMB et aux Templiers (13 e). « Notre duel a été épique mais je voyais bien que j’étais un peu plus fort dans les côtes, disait-il. J’ai mis un gros coup de vis pour creuser. Et pourtant il me restait assez de force pour terminer à plus de 16km/h. Je ne me suis pas posé 100000 questions. C’était l’occasion ou jamais. »

Vainqueur en 5h16’02’’ au bout des 70km (et plus rapide que les vainqueurs du relais 2 !), il signe une performance majeure qui n’a rien à envier aux 4h54’44’’ d’Erik Clavery en 2011, alors qu’il y avait cette année la neige, deux kilomètres et 200m de dénivelé en plus. Pas sûr qu’il revienne de sitôt : cette fois, il est en paix avec la SaintéLyon.

Benjamin Steen

leprog.jpg

 

18:59 Écrit par La Com dans C'est dans Le Progrès, Résultats | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

dimanche, 02 décembre 2012

SaintéLyon 2012

 2012_1202Image0165.JPG

Demain: : Tout sur la Saintélyon !!!!

2012_1202Image0163.JPG

19:54 Écrit par La Com | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

ENTRETIEN FABIEN ANTOLINOS. « La saison presque parfaite »

 

2012_0422Image0063.JPGGrosse journée hier pour le Décinois qui a reçu son prix de champion de France de trail puis le trophée de traileur français de l’année, avant de courir la SaintéLyon en relais à 4..

C’est agréable de recevoir tant de prix dans une même journée ?

C’est la reconnaissance du terrain avec les victoires sur des gros trails et celle des traileurs qui ont voté. C’est intéressant de voir que je suis reconnu par les passionnés. D’ailleurs, depuis ma victoire à la Course des Templiers, les sollicitations n’arrêtent plus. Je m’y attendais un peu. C’est un autre aspect des choses. Jusqu’à présent, je ne voyais que le côté sportif.. Là c’est beaucoup large. Mais c’est sympa d’expliquer, ma démarche, mon parcours. Il y a des choses marrantes. J’ai eu plein de félicitations d’élèves et de parents (ndlr : il est prof d’EPS à Meyzieu). Un gars m’a même sauté dans les bras alors que je faisais un footing près d’un canal parce qu’il avait vu dans le journal que j’avais gagné les Templiers !

Vous gagnez cette année le Nivolet-Revard, les Templiers et le classement final du TTN. C’est la saison parfaite ?

Enfin presque parfaite… La 6000D à La Plagne (3 e ; 1 er en 2011) et l’Eco trail de Paris (3 e ; 1 er en 2011) m’embêtent un peu mais j’ai été battu par des très bons traileurs. Je reste sur ma faim parce que je n’ai pas très bien géré. Mais la victoire aux Templiers et au TTN effacent tout.

Vous êtes désormais tourné vers 2013 ?

Oui mais avec deux inconnues : les Mondiaux de trail, dont on ne connaît ni le lieu exact au Pays de Galles, ni la distance, ni le dénivelé; et le premier championnat de France de trail sur une journée auquel j’aimerais participer mais dont on ne sait ni où ni quand il aura lieu… Concernant les Mondiaux, on attendrait un peu mieux… On aura les informations mi-décembre. J’attends d’avoir toutes les cartes en main pour définir réellement ma saison. Mais ce seront mes deux priorités avec les Templiers si c’est possible.

Vous n’êtes plus revenu sur la SaintéLyon solo depuis votre victoire en 2008…

Je fais quand même le relais à 4 à chaque fois avec plaisir, mais aussi avec un peu de frustration, parce qu’en 2008, je n’étais pas encore vraiment traileur. J’aimerais la refaire dans de bonnes conditions avec toute l’expérience que j’ai acquise depuis. J’ai hésité cette année, mais j’ai gagné un trail au Japon après les Templiers (la Kanna mountain run). Ce n’était pas raisonnable d’ajouter la SaintéLyon.

Recueilli par B.Steen

leprog.jpg

19:44 Écrit par La Com dans C'est dans Le Progrès, Coup de Coeur | Commentaires (0) | Tags : antolinos |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 01 décembre 2012

SaintéLyon: Le froid et le show

315749_533460373333157_1938372454_n.jpgLes 12000 coureurs vont rencontrer cette nuit des conditions difficiles avec de la neige sur les hauteurs. Avec un plateau homogène, difficile de dégager une hiérarchie.

Il y a deux ans, c’était neige, verglas et grand froid. Mémorable… L’an dernier, c’était bain de boue. Et cette année, c’est fromage et dessert à la SaintéLyon : dix à vingt centimètres de neige tantôt molle tantôt glacée sur les hauteurs du parcours jusqu’à Sainte-Catherine, de la boue un peu partout ailleurs sauf dans les derniers kilomètres où la route devrait rester sèche. Le tout accompagné de températures en dessous de zéro toute la nuit.

Autant dire que les 12 000 participants de l’édition 2012, dont plus de 6 000 solos engagés sur les 70 km (1 500 m D + ; 1900mD-), vont être servis avec une vraie édition hivernale du trail nocturne dont la saveur se mesure au degré de difficulté. « Ça va être défoncé. Ce sera un vrai champ de bataille. J’adore ça », salivait à l’avance Emmanuel Meyssat. Finalement, le coureur de Larajasse, favori de l’épreuve après sa victoire au Marathon des Causses, verra tout ça en doudoune et en bottes. Après deux abandons en 2010 et 2011, le traileur du Team Asics a renoncé jeudi soir à tenter le diable. Avec un début de fracture de fatigue au 2 e métatarse du pied gauche, le risque était trop important : « Il y a du mieux, mais ce n’est pas suffisant, a-t-il indiqué à l’issue d’un ultime test. Moi-même j’ai du mal à croire que je suis raisonnable. » Il reviendra sans doute.

Photos: Terre de Running

En attendant, il laisse son coéquipier Emmanuel Gault assumer seul le rôle de favori pour succéder à Erik Clavery (absent cette année alors qu’il récupère de la Diagonale des Fous). Trois fois deuxième consécutivement derrière trois vainqueurs différents, il sait où il met les pieds… Même si le plateau a déjà été plus relevé, ce sera dense derrière avec les co-vainqueurs du Grand Trail Saint-Jacques Florian Racinet et Jérôme Challier, les rapides Pierre-Laurent Viguier (8 e de la course des Templiers), Fabien Chartoire (11 e des Templiers) et Romuald de Paepe. Sans oublier Jean-Franck Proietto  qui est ici en terrain conquis ou encore les locaux Yann Nourry, Nizar Sghaier et Sébastien Bresle. En tout cas, c’est « chaud » de parier…

Suivez la SaintéLyon en direct la nuit prochaine sur leprogres.fr et twitter (@saintelyon_BS)

B.Steen

leprog.jpg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu