compteur

Avertir le modérateur

samedi, 16 juin 2012

Claire Navez chute et gagne !

leprog.jpgRalentie par une chute à mi-course, la Décinoise a malgré tout réussi à s’imposer en 9’51’’62. Cela devrait être suffisant pour se qualifier pour les championnats d’Europe.

2011_0611Image0718.JPG

«cela ne m’était jamais arrivé. Il a fallu que ça se passe ici ! » En se rémémorant son gadin peu avant la mi-course du 3000m steeple, Claire Navez n’avait aucun frisson rétrospectif, mais au contraire un sourire grand comme ça. L’incident aura juste pimenté sa course et rendu finalement l’obtention de son premier titre de championne de France en plein air plus dramatique. Dans l’affaire, la championne de France en salle du 1500m et du cross court (décidément quelle année !) avait limité les frais. C’est qu’elle n’avait pas buté sur la barrière. Plutôt raté sa réception… Aussitôt au sol, aussitôt repartie, poussée par les encouragements du Stade où l’étudiante à l’Insa de Lyon a débuté l’athlétisme. « Je ne me suis pas affolée, expliquait-elle. Je n’ai même pas eu d’appréhension sur les barrières suivantes. Je savais qu’il restait 1500m. Je suis revenue au train. » Tandis que la favorite Sophie Duarte devait abandonner, Navez se retrouvait finalement en tête pour disputer la victoire à Elodie Olivarès. Faisant parler sa pointe de vitesse de mileuse, elle s’imposait finalement sans suspense en 9’51’’62 avec près de trois secondes d’avance. Et dire que l’athlète ne courait hier que le cinquième 3000m steeple de sa vie après avoir opéré une reconversion du 1500m aux barrières en début d’année. Elle ne risque pas de revenir en arrière. Déjà détentrice des minima européens depuis le meeting de Huelva 9'44’’11, elle a sans doute gagné son billet pour les championnats d’Europe (27 juin-1 er juillet à Helsinki). Elle devrait obtenir la mansuétude de la Fédération : « J’ai confirmé, insistait-elle. Je voulais montrer mon état d’esprit et que si je vais à Helsinki, j’irai pour me battre. » C’est réussi.

Bardelle plus forte que jamais

A bientôt 38 ans, Christine Bardelle gambade plus allégrement que jamais. Après avoir réalisé tôt dans la saison les minima pour les championnats d’Europe sur 5000m (15’20’’84), elle a survolé l’épreuve hier en 15’48’’38 : « Je n’avais pas d’objectif de chrono, disait la Lyonnaise. J’ai attendu le dernier moment. C’est intéressant à deux semaines des championnats d’Europe où j’espère encore réaliser les minima pour les JO (15’15’’00). Ce sera dur, mais je ne désespère pas. »

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu