compteur

Avertir le modérateur

samedi, 10 mars 2012

Trail des Cabornis: Fabien Antolinos, « Etre aux Mondiaux 2013 »

leprog.jpg

Le vainqueur de la SaintéLyon, lauréat en 2011 de l’Eco Trail de Paris et de la 6000D, parraine cette année les Cabornis. Le Majolan se contentera du 10km avant le lancement de sa course à la sélection pour les Mondiaux de trail.

Fabien Antolinos, vous êtes parrain du trail des Cabornis. La rançon du succès ?

C’est un clin d’œil sympa parce que c’est une épreuve qui se déroule dans les Monts d’Or sur mes terrains d’entraînement, organisée sous l’égide de mon sponsor. Et je l’avais gagnée en 2010.

2012_0128Image0475.JPG

Vous aviez gagné sur 40km en 3h25. Cela témoigne de la difficulté…

On s’était perdu. Il y avait eu, hélas, des « débalisages » sauvages. Mais c’est une course difficile avec des montées raides, des descentes techniques, des zones glissantes, d’autres avec des pierres et des racines, pas mal aussi de « single tracks ». Cela fait beaucoup travailler les cuisses. À cette époque de l’année, on est moins préparé à ces efforts.

Qu’appréciez-vous dans les Monts d’Or ?

Il y a des dénivelés au maximum de 400m, comme ceux que l’on rencontre sur la course des Templiers. Cela permet de faire des séances à 1200m/1500m de dénivelé. Les côtes sont pour la plupart « courables », mais il y en a aussi des montées plus raides pour travailler la marche. C’est très varié, donc intéressant sur un petit périmètre. Et, c’est super joli avec une belle vue sur Lyon.

Pourquoi ne courir que l’épreuve de 10km demain ?

Je dois me préserver pour ma rentrée sur le Trail tour national (TTN) le 24 mars à l’Eco Trail de Paris : je ne veux pas trop charger au niveau musculaire après deux semaines de préparation intenses. L’objectif à Paris sera de conserver mon titre, en améliorant un peu le chrono. L’an dernier, c’était ma première épreuve de plus de 80km. Depuis j’en ai fait d’autres. Cela m’a permis d’accumuler de l’expérience… Cette année, mon ambition est de décrocher ma sélection pour les Mondiaux 2013 de trail. Sous réserve que les présélectionnés démontrent leur état de forme, il reste deux places pour le vainqueur du TTN 2012 et le premier Français de la course des Templiers 2012. Je sais ce qu’il me reste à faire.

Quel sera votre programme ?

Je ferai moins de courses que l’an dernier. J’ai déjà fait l’impasse sur la 1re manche du TTN à Gruissan. J’ai bien fait : il faisait froid, il y avait moins de 300 arrivants, donc moins de points à marquer. J’ai préféré m’entraîner. Sur le TTN, j’irai ensuite au Trail Nivolet-Revard, puis à la 6000D (La Plagne), et aux Templiers. Entretemps, il y a aura Sierre-Zinal (Suisse) avec l’équipe de France en août. C’est peu mais on est de plus en plus attendu. Le niveau augmente. Lorsque je sors, je ne peux pas éviter la concurrence ou ne pas être performant, surtout si j’aspire à entrer en équipe de France.

La discipline est en constante progression. Comment conciliez-vous entraînement et vie professionnelle ?

C’est un peu compliqué. Je fais entre six et dix séances par semaine. Même en étant prof (d’EPS à Meyzieu), je fais pas mal d’heures supplémentaires, plus les AS le mercredi. Le jeudi, je n’ai pas cours le matin, donc je double en courant matin et soir. Je double aussi le mardi parce que je commence à 10h. J’emmène mon fils à l’école et je cours avant d’aller au collège.

Recueilli par Benjamin Steen

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu