compteur

Avertir le modérateur

lundi, 31 octobre 2011

A Louer: Maison T5, 150m2 à Pusignan (produit rare)

Maison de 1990 à Pusignan sur 1000 m2 de terrain clôturé et arboré.

4286014796.jpg

Lire la suite

15:25 Écrit par La Com dans Actualité | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

dimanche, 30 octobre 2011

Marathon de Francfort : Meftah réussit les minima olympiques

207696_201080266589158_100000615582273_594299_1010107_n.jpgAbdellatif Meftah a fait le bon choix de courir le marathon de Francfort pour se qualifier pour les J.O. 13ème en 2h 09'46", il parvient à son rêve de disputer les J.O. sur marathon

Abdellatif Meftah a terminé 13ème du marathon de Francfort en Allemagne dans le temps de 2h 09'46 ». Il améliore ainsi son record personnel établi à Paris en 2011 avec un chrono de 2h 10'53 ».

Il réussit également à se qualifier pour les J.O. de Londres sur marathon (minima fixé à 2h 10'00") . C'est donc le second français après Christelle Daunay d'empocher son billet en vue de courir la plus prestigieuse des épreuves d'athlétisme organisées dans le cadre des Jeux Olympiques.

18:58 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 29 octobre 2011

Running Conseil: Le catalogue !!!

logo-runingconseil.jpg

 Découvrez le catalogue Automne-Hiver 2011

(Cliquez sur l'image)

2011_1002Image0116.JPG

 

12:30 Écrit par La Com dans Actualité, Autre Sport | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Running Conseil propose les Samedis du Jogging

logo-runingconseil.jpgLes Samedis du Jogging c’est maintenant  aussi à Lyon

Venez nous retrouver deux samedis par mois…

Les Samedis du Jogging c’est une matinée conviviale et gratuite pendant laquelle quelques athlètes Team Running Conseil encadrent petits et grands, coureurs réguliers et coureurs occasionnels, pour répondre à vous questions, vous donner des conseils, partager leur expérience ou tout simplement faire un brin de causette lors de quelques foulées...

Au programme un footing avec éventuellement une petite séance : 3 groupes d'allure pour que chacun y trouve son compte

Le rendez vous est fixé :

A Lyon à l’entrée principale du parc de Lacroix Laval à 9h30.

Voici le calendrier prévisionnel des Samedis du Jogging : 22 octobre / 5 novembre / 19 novembre/  3 decembre / 10 decembre

08:04 Écrit par La Com dans Actualité, Course sur route | Commentaires (2) |  Facebook |  Imprimer | |

jeudi, 27 octobre 2011

Calendrier des Courses Hors Stade 2012

Exclusif !!!

Le calendrier hors stade 2012 (cliquez sur l'image)

IMG_4935.JPG

mercredi, 26 octobre 2011

Fabien Antolinos: Templiers 2011, 4ème, satisfaction ou déception ?

 Il y a des dates qu’on oublie pas, des rendez-vous incontournables dans la vie comme dans le sport, La Grande course des Templiers fait partie de ces évènements exceptionnels à vivre et à préparer.

Cette course je l’avais déjà faite dans ma tête des dizaines de fois, je connaissais les difficultés, je savais où accélérer, temporiser, tout donner !!! La « guerre des Team » était annoncée, l’épreuve était excitante avec une concurrence sans précédant. C’est pour ces moments que je cours, j’étais prêt et impatient, je devais faire un podium pour l’emporter au TTN, ne pas me trouer au risque de me faire rattraper, bref il y avait un peu de pression sur cette ligne de départ à 6h15 du matin avec musique et feux de Bengale.

templiers-2011-0194.jpg

De la pression et un patron, Thierry B devant, les autres derrière. La course est lancée sur des bases rapides, j’ai des bonnes jambes mais pas de GPS, nous devons filer bon train mais Thierry est 20 mètres devant nous comme pour nous dire « je suis bien aujourd’hui je n’ai peur de personne, il faudra venir me chercher ». C’est un grand champion, je me dis qu’il est sacrément gonflé, ça va être compliqué mais j’espère pouvoir arriver à finir devant. La montée de Carbassas passe bien, nous alternons marche et course dans la piste raide, les voyants sont au vert et je trouve que beaucoup de monde cherche à se placer.

Sur le plateau des Causses nous sommes un bon peloton de 25 à 30 coureurs. C’est l’occasion de voir les forces en présence en observant les attitudes des coureurs. Je trouve certains bien optimistes, d’autres paraissent extrêmement lucides et se replacent toujours bien. Quelques discussions ça et là, toujours quand même assez brèves. Au fil des kilomètres je me rapproche de la tête, je sais qu’après le petit hameau il y aura un single et veux rester au contact. Ca tombe bien, dès la sortie de la piste Thierry B, Fabien Chartoire ou encore Sylvain Court mènent un train d’enfer et le groupe s’étire et explose. Je me demande si tout le monde a bien lu le profil et la longueur de l’épreuve ? Je n’ai pas grand-chose à perdre et beaucoup à gagner, seules les premières places m’intéressent, je dois prendre raisonnablement des risques et colle. Avant la descente sur Peyreleau nous ne sommes plus qu’une petite douzaine d’unité et Thierry en remet une couche. Cette fois je temporise, c’est bien de pas être loin mais je ne veux pas me suicider non plus.

 

templiers-2011-0184.jpg

J’arrive 12 ou 13 au ravito à 1’ et dis à Virginie de ne pas s’inquiéter : « c’est parti super vite ça va bientôt péter de partout ». La suite est bien raide pour monter au champignon préhistorique avec un petit groupe. Au champignon David Pasqio me dépasse puis Manu Gault, je me ravitaille et peste après mon porte bâton improvisé la veille qui ne tient rien du tout… C’est dur de relancer et mes deux adversaires m’aident bien à ce moment de la course.

Je passe 9ème à Saint André de Vézines (36.5km) déjà loin des 4 de tête, recolle sur Sylvain Court puis David et Manu que je double dans la montée de Roques Altes. Nous courons à 3 jusqu’au dessus de la Roque Sainte Marguerite, Fabien Chartoire est en vue mais ça revient aussi dans la descente avec Nicolas Martin (running conseil) qui paraît bien en jambes.

Les 3 premiers sont à 10’30, Martin Reyt à 6’30 au pied de la montée sur Pierrefiche. Je double dans la montée Nicolas qui est septique sur notre retour vers l’avant. Devant ils sont partis vite et l’écart commence à se stabiliser. Je fais l’effort à ce moment pour voir si je peux me rapprocher dès Pierrefiche. Les cuisses sont dures mais les jambes tournent encore et au ravito j’ai 5’ de retard sur Martin. J’y crois et fais une grosse descente sur le Mona. Je n’ai plus que 3’ de retard dans les premières pentes de la dernière longue côte et les spectateurs m’informe que Martin marchait là où je cours. Je m’attends donc à le voir dans la montée ou sur le faux plat terminal. C’est le cas, je le passe, il a un mot sympathique pour moi, il doit être dans le dur et je l’informe que derrière les écarts sont importants.

Je sais à ce moment que, sauf incident, je terminerai 4ème et cette place me satisfait au plus au point car je crois dur comme fer que les étrangers ne compte pas dans le décompte de points du TTN. Pour moi je dois être champion de France virtuellement.

Dans la foulée j’arrive au dernier ravito à la Cade et vois bondir la copine Pauline. Je me dis que je leur fais une belle surprise. Je compte bien m’accrocher à cette place et prends même des risques pour essayer de rattraper Thierry et Thomas qu’on m’annonce « bien entamés » depuis pas mal de kilomètres. Sur ce coup là je ne m’enflamme pas trop, ils savent gérer ces moments… mais bon, on ne sait jamais !

Je termine survolté à 3’ des deux hommes que j’avais volontiers placés sur la boîte avec moi avant la course et certain de gagner le TTN. ERREUR GRAVE ! à l’arrivée personne n’avait envisagé ce cas de figure et les officiels se penchent sur un règlement qui au final ne donne aucune indication. Il y a un flou artistique, les points seront marqués par ce brillant écossais qui a survolé la course.

Bien entendu c’est la déception qui l’emporte pour le classement au TTN, je croyais tenir un titre à ma portée mais qui se dérobe finalement. J’ai bataillé toute la saison pour ce classement, accumulant les entrainements, mini stages et compétitions éprouvantes aux 4 coins de la France. J’ai progressé, ai recherché la concurrence des meilleurs partout et sur tous les formats de courses sans jamais passer au travers. Je relativise maintenant, Julien, devant moi, est sans doute le meilleur athlète français en course en montagne et trails, le plus complet et le plus talentueux également.

Pour la course des Templiers c’est indéniablement la satisfaction qui l’emporte. Je pense que ce 23 Octobre je pouvais difficilement faire mieux, j’ai tout donné physiquement et mentalement pendant 6h48 d’une course à rebondissements dans laquelle j’ai su gérer mon effort tout en prenant des risques. Je suis cependant au pied du podium et pense déjà à l’année prochaine où j’espère encore progresser…

Je remercie l’organisation de cette course pour son professionnalisme, ma femme et mes amis pour les ravitaillements, les spectateurs pour les chaleureux encouragements ainsi que les coureurs du premier au dernier d’avoir été présents dans l’effort. Merci aussi au soutien de la famille et des amis qui vous mettent dans l’obligation de réussir ! Merci à mes partenaires, Sigvaris, Punch Power, Mizuno et évidemment Arnaud et Patrick de Running Conseil.

Au final j’aurais couru 10 trails cette saisons pour 6 victoires, une 2ème, une 3ème et deux 4ème places.

Une belle récompense pour cette régularité, avec une place de Vice champion de France de trail 2011.

293317_10150438588636844_94094586843_10343144_1007354153_n.jpg

Quels seront les challenges de l’an prochain : En priorité être performant sur un Trail l’été prochain puis me présenter aux Templiers avec l’espoir de monter sur la boîte. A côté de ça de la préparation et des courses qui me font plaisir, que je ne connais pas ou que j’aimerais gagner

Enfin, merci aux internautes appelés « Amis » que je ne connais pas toujours mais qui me suivent et me soutiennent. Je suis heureux des rencontres que j’ai pu faire cette saison dans un milieu ou la simplicité, le goût de l’effort et du dépassement ainsi que l’humilité doivent permettre à chacun de gagner ou de perdre mais surtout de progresser.

Bonnes courses au plus grand nombre, bonne recup aux autres.

Blog Officiel

22:49 Écrit par La Com dans Autre Sport, Coup de Coeur | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

mardi, 25 octobre 2011

Christophe Lemaitre s’y remet

leprog.jpgFinies les vacances !

Après un mois et demi de repos presque complet, entrecoupé par une petite sortie aux Interclubs jeunes (10’’12 sur 100m), Christophe Lemaitre renoue cette semaine avec l’entraînement. Encore un peu et il oubliait le chemin du stade… Jamais depuis qu’il a débuté l’athlétisme, le double médaillé des Mondiaux de Daegu (3 e du 200m ; 2 e du 4x100m) n’avait fait une pause aussi longue. « D’habitude, il préparait toujours les épreuves de l’automne, rappelle son coach Pierre Carraz. Cette année, c’était indispensable. Il est rentré fatigué de Daegu. Il fallait qu’il décompresse. » Tout du moins qu’il pense à autre chose. Car avec ses études en Génie électrique et informatique industrielle à l’IUT d’Annecy, le recordman de France du 100m (9’’92) et du 200m (19’’80) n’a pas chômé. Un rééchelonnement de ses études est d’ailleurs réclamé par Carraz : « Christophe en convient : on ne peut pas faire du haut niveau comme ça… »

2010_0509Image0507.JPG

Les choses sérieuses reprennent cette semaine à 276 jours des JO de Londres, dans un premier temps par une simple remise en route : footing et muscu pour commencer avant de monter en régime. Le « kid » a le temps. Son hiver sera uniquement consacré au travail. Contrairement à l’année dernière, il n’ira pas à Miami en stage. A la place, direction le Portugal avec son club avant une saison indoor ultra-courte resserrée sur le mois de février (Val-de-Reuil le 12, Liévin le 16, les championnats de France les 25 et 26). Donc pas de Mondiaux à Istanbul (9-11 mars). C’est que l’été arrivera très vite derrière. Les championnats de France ont en effet été avancés (15-17 juin à Angers) pour cause de championnats d’Europe à Helsinki où il ne défendra que deux de ses trois titres (le 100m et le 4x100m) en guise d’ultime répétition avant les JO.

Benjamin Steen

16:01 Écrit par La Com | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

dimanche, 23 octobre 2011

Fabien Antolinos en quête aux Templiers

leprog.jpgC’est la dernière ligne droite même si ce n’est pas une petite affaire. Fabien Antolinos est à 72 km du titre de champion de France de trail. Deuxième du classement provisoire, il « suffit » au Décinois de terminer aujourd’hui à l’une des trois premières places du Trail des Templiers (dernière manche du Trail tour national) pour passer devant le Ligérien Julien Rancon qui fait l’impasse sur la classique des Causses. « Qu’il soit là ou pas, ce ne sera pas simple du tout, affirme cependant Antolinos.

19336958.jpg

Les Templiers, c’est une course mythique (17 e édition) qui réunit toujours les meilleurs spécialistes. » Le gotha du trail, il en fait maintenant partie. Entré autoritairement dans ce petit cercle en 2008 en raflant la SaintéLyon à la surprise générale, Antolinos progresse à vitesse grand V, tendu vers son objectif: « la sélection pour les Mondiaux de trail en 2013». « Grâce un entraînement spécifique avec des côtes et beaucoup de sorties en nature, j’ai passé un cap, explique ce professeur d’EPS de 33 ans formé à l’école de l’athlé sur piste. Je me rapproche des tout meilleurs même si j’aimerais être plus dominant. » Sa blessure au genou de l’année 2009 oubliée, 2010 lui a permis de prendre ses marques. Et 2011 de briller en s’adjugeant l’Ecotrail de Paris en mars avant de triompher de la 6000D fin juillet à la Plagne. Deux références dans la galaxie des épreuves « ultra » (distance supérieure au marathon). « L’Ecotrail, c’était médiatique avec l’arrivée à la Tour Eiffel, dit-il. Mais la 6000D, c’est autre chose, c’est une course historique avec 4000m de dénivelé positif, des passages à 3000m d’altitude. Rejoindre au palmarès un coureur comme Dawa Sherpa, c’est quelque chose ! Maintenant, si jamais je pouvais devenir champion de France, ce serait champagne ! » Avant de savourer, il en a sué pour espérer faire mieux que l’an dernier (8 e) : un stage à Font-Romeu et deux reconnaissances du parcours. La couronne des Templiers est à ce prix.

Benjamin Steen

jeudi, 20 octobre 2011

Adrien Clémenceau: Champion de France Elite de l’EA Mondeville-Hérouville mais aussi de l'Asul Bron....

subst.news.tiny.gifAdrien Clémenceau n’est pas le plus connu des champions de France Elite 2011. Mais il est certainement l’un des plus talentueux. Meilleur performeur de la saison sur 400 m haies en 49’’72, le hurdleur de l’EA Mondeville-Hérouville s’est imposé en juillet dernier à Albi en 50’’15, dans des conditions climatiques difficiles. A 23 ans, il a franchi un grand palier en rejoignant le très relevé groupe lyonnais de Djamel Boudebibah. Il fera partie des prétendants à un billet pour les Jeux olympiques de Londres, aux côtés de ses camarades d’entraînement Héni Kéchi et Hugo Grillas, ou encore de Fadil Bellaabouss. Pour cela, il devra au moins courir en 49’’10. Il reste donc encore du chemin à parcourir. Difficile. Mais pas impossible.

2011_0709Image0600.JPG

Athle.com : Adrien, de nombreux passionnés d’athlétisme vous ont découvert en juillet dernier, lorsque vous avez remporté le titre de champion de France Elite du 400 m haies…
Adrien Clémenceau : Avant l’an dernier, j’avais un record à 50’’67 et j’avais terminé sixième des Elite. Une performance honorable mais qui ne permet pas de se faire connaître. J’ai gagné presque une seconde et demie en douze mois et j’ai décroché l’or aux Championnat de France. C’est vrai, c’est une énorme progression. Ca m’a fait passer du statut de jeune espoir à celui de prétendant à l’équipe de France.

Quel est votre secret ?
Je suis arrivé l’an dernier à Lyon, après quatre belles années passées à l’Insep au sein du groupe d’Olivier Vallaeyes, dont fait notamment partie Dimitri Bascou. Jusque-là, ma progression avait été plutôt régulière puisque je courais en 51’’78 en 2008. A l’été 2010, j’ai décidé de changer de vie et de lieu d’entraînement. J’avais envie de découvrir un nouveau groupe et de me lancer dans une nouvelle aventure pour passer un cap. Je connaissais Djamel (Boudebibah) de réputation et je voyais que Héni (Kéchi) et Hugo (Grillas) marchaient fort. J’ai donc intégré le groupe de l’ASU Bron (section locale de l’Entente Sud Lyonnais).

2011_0709Image0627.JPG

Qu’est-ce qui a changé dans votre préparation ?
J’ai beaucoup travaillé mes points faibles, comme le sprint long et mon relâchement. J’ai aussi changé mon schéma de course. Avant, je partais en treize foulées jusqu’à la cinquième haie. Maintenant, je pars en quatorze, ce qui me permet d’être plus fluide et relâché. En plus, il y a une grosse émulation à l’entraînement avec un vrai groupe de 400 m haies. On est obligé de s’accrocher tout au long de l’année. Ca permet de passer un cap. En fait, ma progression repose sur un ensemble de choses. Toutes les pièces du puzzle sont dans l’ordre, ce qui m’a permis de perfer assez rapidement en 2011 et de prendre de la confiance.

Vous avez tout de même connu un coup dur en juin, en étant obligé de décliner une sélection pour les Championnats d’Europe par équipes…
La décision entre Héni et moi a été prise au dernier moment et j’ai finalement été sélectionné. Mais je me suis fait quatre ou cinq jours avant la course une petite blessure à l’ischio. Ca aurait été dangereux de courir, pour moi mais aussi pour l’équipe.

Ce forfait n’a pas été trop dur à digérer ?
Sur le coup, j’étais un peu dans le trou. Ca a été dur. C’était ma première sélection chez les seniors. J’aurais aimé honorer cette première cape avec les Championnats d’Europe par équipes. Mais la suite de la saison a vraiment été très bonne et j’ai donc pu vite oublier cet épisode.

Notamment avec ce titre de champion de France…
Les Elite, c’était clairement l’objectif de ma saison quand je suis arrivé dans le groupe. Au fur et à mesure de la saison, j’ai commencé à penser à la victoire. Je n’avais jamais été champion de France, même chez les jeunes. Ca a donc été une grosse satisfaction et une forme de premier accomplissement. Les conditions n’étaient malheureusement pas très bonnes et on n’a pas pu courir aussi vite que prévu alors qu’on était tous très en forme. En même temps, quand j’ai franchi la ligne d’arrivée, le chrono était anecdotique pour moi. C’était la victoire qui m’importait. Et j’ai, en plus, eu la satisfaction de voir mes deux camarades d’entraînement prendre les deuxième et troisième places.

Vous n’avez cependant pas été du voyage à Daegu…
Sur le moment, je n’ai pas eu de regrets par rapport aux Mondiaux. Les modalités étaient bien définies, avec des minima à 49’’10, et je ne les avais pas remplies. Mais après, je me suis dit que je n’avais quand même pas souvent bénéficié de bonnes conditions de course pendant la saison. En plus, le niveau à Daegu n’a pas été très bon. Mais ça aurait été quand même compliqué d’aller en Corée du Sud.

Après la Corée, place à Londres et aux Jeux olympiques de Londres en 2012. Que vous inspire cette compétition ?
Je me projetais déjà sur Londres cet été. Les Jeux, c’est l’objectif de plusieurs années de travail, la compétition à laquelle tout athlète de haut niveau rêve de participer. Les minima sont a priori les mêmes que pour Daegu. Il va donc falloir que je progresse.

Dans quels secteurs ?
Je dois beaucoup m’améliorer en sprint long. J’ai vu mes faiblesses sur 400 m plat l’an dernier. Ce n’est pas forcément physique. Il y a quelque chose que je n’ai pas encoure pigé. Et pour aller vite sur les haies, il faut aller vite sur le plat. C’est un compromis à trouver. En tout cas, je pense que j’ai encore beaucoup à gagner.

Propos recueillis par Florian Gaudin-Winer pour athle.com

15:41 Écrit par La Com dans Athlétisme, Coup de Coeur | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

mardi, 18 octobre 2011

Coupe de France des spécialités. Robert-Michon et l’ESL font mouche

leprog.jpgMélina Robert-Michon n’avait pas lancé aussi loin de toute la saison. Après avoir couru en vain après les minima pour les Mondiaux de Daegu (62 m), la discobole lyonnaise s’est approchée tout près de ceux pour les JO de Pékin (62 m aussi) dimanche à Evry-Bondoufle lors de la Coupe de France des Spécialités en projetant son disque à 61,07 m. Une performance remarquable à cette époque de l’année.

« Comme j’ai stoppé ma saison après les championnats de France, fin juillet, je suis un peu décalée, explique-t-elle. Après deux mois de préparation, j’avais prévu d’être en forme en ce moment… J’avoue que le but, c’était de faire 62 m. Au moins, cela prouve que je suis sur la bonne voie ».

Avec ses partenaires de Lyon Athlétisme, Mélina Robert-Michon en profite quand même pour ramener la Coupe de France féminine des lancers.

324462_297638130248584_100000071988063_1290285_62779636_o.jpg

Photo: Pierre Hugonnet

Le week-end a également été prolifique pour l’Entente Sud Lyonnais qui a totalisé treize podiums, dont cinq victoires. « On fait le carton plein, se félicite le directeur sportif Daniel Aligne, en faisant mieux que les onze podiums et quatre victoires de l’an dernier ». L’ESL écrase notamment la coupe des sauts féminine avec le concours de Térésa Nzola Meso Ba qui est retombée à 13,10 m (+1,0 m/s) au triple saut.

B.Steen

lundi, 17 octobre 2011

10 km de Caluire. La passe de quatre pour Niyonsaba

leprog.jpgAvec une quatrième victoire consécutive, Niyonsaba est le maître de l’épreuve caluirarde.

DSC_0085.JPG

Les années se suivent mais le vainqueur ne change pas aux 10 km de Caluire avec, ce dimanche, le quatrième succès de rang de l’athlète de l’Asvel, Eric Niyonsaba. Le Burundais a parfaitement maîtrisé sa course en faisant exploser le peloton dès le deuxième kilomètre pour se retrouver dans un groupe de quatre en compagnie d’Emmanuel Nduwayo, Benjamin Kipkurui Cheruyot et Richard Musagirije. À deux kilomètres de l’arrivée, l’élève de Pierre Pompili porte l’estocade et laisse sur place ses compagnons d’échappée pour aller cueillir la victoire en 30’04.

« J’ai réussi à faire ce que j’avais prévu. J’ai couru le 10 km de Brest samedi où j’ai terminé 2 e derrière mon coéquipier Ezekiel en 29’40, donc j’étais un peu fatigué mais j’ai bien géré ma course. Je vais maintenant préparer le 10 km de Marseille début novembre avant d’attaquer la saison de cross avec mon club de l’Asvel », annonce Eric qui s’était déjà distingué cette année en remportant les 10 km de Villeurbanne.

Chez les féminines, pas de changement non plus au palmarès avec le deuxième succès consécutif de Godelieve Nizigimana, qui s’impose dans un très bon chrono de 35’02, loin devant sa dauphine Marjorie Moron.

Sur le 5 km, après une lutte intense pour la victoire, Ali Fellague a finalement réussi à faire parler son expérience pour l’emporter en 17’01 avec trois petites secondes d’avance sur Nicolas Maillet. « Je n’ai décidé que samedi soir de participer à la course car j’ai eu beaucoup de mal à récupérer du marathon de Lyon. Il y avait un beau plateau sur le 5 km, je suis donc très content de cette victoire », lâchait le vainqueur qui décroche ainsi sa troisième victoire d’affilée sur 5 km.

Enfin chez les féminines, victoire de l’athlète de l’ESL Lea Salah en 20’27

> RÉSULTATS

10 km :1. Niyonsaba (Asvel) 30’04 ; 2. Nduwajo 30’12 ; 3. Kipkurui Cheruyot 30’18 ; 4. Musagirije 30’25 ; 5. Kiilu (ATHLEG) 32’46 ; 6. Muleki Seya (Asvel) 32’47 ; 7. Saguet 32 (56 ; 8. Barnavon (ACVS) 33’06 ; 9. Chambron (Asvel) 33’08 ; 10. Lang (AAAL) 33’39 ; 11. Girard (ACVS) 33’39 ; 12. Moissonnier 33’45 ; 13. Picout (Asvel) 33’49 ; 14. Badel 33’52 ; 15. Barbet (ACVS) 33’58

Féminines : 1. Nizigimana 35’02 ; 2. Moron 36’21 ; 3. Susan 37’27 ; 4. Gours 38’24 ; 5. Marechet 39’53

5 km : 1. Fellague (ASCUL) 17’01 ; 2. Maillet (AS Caluire) 17’04 ; 3. Duranton (ESL) 17’10 ; 4. Rouania 17’19 ; 5. Pre (AC Tassin) 17’55 ; 6. Grison 18’10 ; 7. Palmier (EACAR) 18’11 ; 8. Petit (LA) 18’22 ; 9. Caillet (ESL) 18’34 ; 10. Bouquet (ESL) 18’36

DSC_0006.JPG


Féminines : 1. Salah (ESL) 20’27 ; 2. Flurian 21’38 ; 3. Dominici (Asvel) 21’43

DSC_0074.JPG


PHOTOS:

De Photogone

De Romain Lamarche

Tous les résultats

vendredi, 14 octobre 2011

Coupe de france des spécialités. L’Entente Sud Lyonnais se met en treize

C’est une spécialité maison : l’Entente Sud Lyonnais sait se mettre en quatre pour la Coupe de France des Spécialités disputée demain à Evry-Bondoufle.

IMG_1497.JPG

Cette année encore, l’ESL va se déplacer en nombre puisque le club a réussi à qualifier treize équipes pour cette compétition par équipes de fin de saison qui fait l’objet de classements par disciplines et par grandes familles de disciplines. « Nous visons spécialement la coupe de France des sauts et le 4x400m chez les filles », annonce le directeur sportif du club, Daniel Aligne. Pour l’occasion, l’ESL déplace sa grosse équipe. La triple sauteuse Térésa Nzola Meso Ba, qui a des fourmis dans les jambes après sa maternité, est du voyage. Elle sera accompagnée par Télie Mathiot (perche), l’heptathète Blandine Maisonnier ou encore Dora Jemaa (400m haies) qui effectue son retour à la compétition après une fracture du poignet. Chez les hommes, à noter la présence du perchiste Vincent Favretto.

Du côté de Lyon Athlé, on se concentre sur une autre spécialité : les lancers. L’équipe emmenée par Mélina Robert-Michon (disque) a également l’habitude de ramener des médailles de cette coupe de France.

B.Steen

Fabien Antolinos aux Templiers

 
bando.jpgToujours dans la course pour le titre !
Fabien Antolinos sera l'un des grands favoris de cette édition 2011.
 
Bien placé au TTN, il est second à l'amorce de cette dernière étape, celui-ci peut viser le coup double, la victoire et la titre de champion de France.
Pour cela, cet ancien (et toujours) bon marathonien est venu deux fois effectuer le repérage complet du tracé qu'il trouve magnifique.
2010_0117Image0588.JPG
Une fois en août puis il y a moins de deux semaines, il a arpenté ces sentiers, ces pistes et et ces zones sauvages pour savoir comment il allait doser son effort.
 
Par ailleurs, le lyonnais a peu couru depuis sa participation à la 6000 D, juste une course de trail de 22 km pour se distraire. Place à l'entraînement rien qu'à l'entraînement pour celui qui avait fini 8ème en 2010.
 
Quelque soit, le résultats de dimanche prochain, Fabien Antolinos a déjà réussi une belle saison en trail avec 4 podiums en 5 courses, vainqueur de l'Eco Trail de Paris et de la 6000 D, second à Gérardmer et 3ème à Véranne.
 
Preuve qu'il est polyvalent sur tous les types de circuit même sur des formats ultra comme l'Eco Trail. Il faut d'ailleurs se souvenir de sa victoire à la Saintélyon en 2008 preuve qu'il a le moteur pour courir vite et longtemps.
 
Tiré du site officiel

08:43 Écrit par La Com dans Actualité, Autre Sport, Coup de Coeur | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

mardi, 11 octobre 2011

Matumaïni: Un week-end d'intégration

MATUMAINI.jpgRituel sacré depuis maintenant 3 ans, le stage d’accueil des néo Matumaïni s’est déroulé les 1er et 2 octobre, sur le site de La Praille, à Hauteville. Le groupe s’enrichit cette année de 7 nouveaux athlètes, et soulignons que nous passons dans un format international, puisque deux d’entre eux sont Kenyans !

 

A peine arrivé le samedi matin, déjà un petit footing, et certains en ont profité pour chatouiller des allures plus soutenues que nécessaires (suivez mon regard…). Puis un briefing rapide sur le déroulement des heures suivantes : la répartition des tâches ménagères par groupe de 5 à 6 personnes (eh oui, les repas pour 23 convives, ça ne se fait pas tout seul !) et la constitution de binômes pour la réunion du soir. On retiendra, qu’une partie du groupe a sacrifié la sieste pour assurer le dîner… La « chasse » aux champignons en a effectivement tenu éveillé plus d’un ! Une omelette aux bolets était en jeu !!



 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais la séance de côtes, tant attendue, a vite été là ! Des répétitions de 100 à 200 mètres au col de la Rochette. Impossible de courir à 23 de front ; 3 groupes ont donc été constitués (les filles, les seniors et les jeunes), avec départs en salves. Guillaume Adam, très motivé, avait revêtu pour l’occasion son maillot à pois de meilleur grimpeur… statut difficile à assumer avec tant de concurrence !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Malgré la fatigue engendrée par cette séance, il fallait encore garder un peu d’énergie pour la réunion du soir (et surtout pour le lendemain…). Bastien, président de l’association et de Quentin, trésorier, ont rappelé les objectifs de Matumaïni. Ils ont également dévoilé le calendrier des futurs stages et compétitions… avec une surprise, la proposition d’une participation à un Ekiden, début novembre. Projet adopté avec beaucoup d’enthousiasme et à l’unanimité. Il ne restait plus qu’à présenter les membres du groupe, chacun devant décrire son binôme en 1 minute. Humour de mise et anglais de rigueur !

Et enfin, LE CROSS. Ou plus officiellement, le « footing progressif du dimanche matin ». En fonction des catégories, 2 et demi, 3, 3 et demi ou 4 tours. Après le départ, l’écrémage, s’est fait rapidement. Dès le premier tour, on notait la formation de plusieurs groupes et un abandon (three laps to go!). Le deuxième, déjà trop rapide a rendu la tâche difficile à beaucoup de participants… passons les détails des tours suivants qui ont été durs pour tout le monde ! Le podium de cette édition 2011 : Benjamin, Tanguy et Julien. Chez les femmes, victoire de Claire devant Cécile et Vickie.

Le stage s’achevait par un footing de récupération sur les pelouses verdoyantes du complexe sportif.

Intégration 2011, Hauteville


22:32 Écrit par La Com | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Cathy Dubois au Grand Raid de La Réunion

images.jpgA 48 heures du départ de cette course mythique, interview de Cathy Dubois (Team Tecnica) qui participe à cette épreuve pour la seconde fois.

Elle a terminé troisième en 2010, s’est illustrée cette année avec une victoire sur la Maxi Race du Lac d’Annecy et à l'X-Trail de Courchevel avant de prendre la 3ème place de la CCC®.

Elle s’était révélée en 2007 en gagnant la Sainté-Lyon puis avait terminé 3ème de l’UTMB® 2008.

Elle fera partie des favorites pour un podium.

2011_1002Image0019.JPG

1/ Comment as tu préparé cette course ou tu n'avais pas prévu d'aller ?

Je m’étais bien préparée pour la CCC®... mais je n'avais pas prévu de faire cette course à La Réunion.

J’étais restée sur ma faim après la CCC®, avec l’envie de repartir sur d’autres courses après avoir super bien récupéré de cette épreuve.

J’ai reçu une invitation pour le Grand Raid... je n'ai pas réfléchi bien longtemps…..

J’ai alors repris l’entraînement pour cet objectif avec du vélo autour de Lyon et une grosse rando-trail dans les Ecrins.

2/  Tu réalises une belle saison avec notamment 2 victoires à la Maxi Race et à Courchevel, quelle est la différence entre Cathy 2010 et 2011 ?

J’ai toujours la même passion pour le trail et la même envie de courir.

J’ai depuis cet été changé d’orientation professionnelle avec un nouveau rythme de vie et plus de disponibilité :

J’ai donc plus de temps pour m'occuper de mes enfants et également pour m’entraîner et récupérer.

Je suis très contente de mes victoires cette saison, j’ai donc envie d'aller en chercher d'autres ou de me lancer divers défis ...

3/  Quel endroit du parcours, redoutes tu le plus ?

Je redoute la sortie de Marlat et la traversée de Mafate, qui correspond à la seconde nuit ou j'avais vraiment souffert du sommeil en 2010.

La sortie de Possession est également un point clé de la course avec cette fin de parcours qui n'en finit pas !

4/ Quels conseils peux-tu donner à 48h du départ ?

Bien se reposer, bien manger, et pas se prendre la tête avec une logistique trop lourde sur les ravitaillements, il y a tout ce qu’il faut sur le parcours.

On a tout fait pour être prêt  le jour J, y'a plus qu'à...

5/ Quel sera ton programme après cette course ?

Du repos ...

J’ai quelques idées de courses pour 2012 et 2013 mais rien de validé pour le moment….

J’ai également un projet personnel (professionnel) à construire.

15:26 Écrit par La Com dans Actualité, Coup de Coeur | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 10 octobre 2011

Courir Pour Elles à l'Elysée !!!

Le président de la République a reçu lundi 10 octobre 2011 des acteurs de la lutte contre le cancer du sein, soignants, patients, associations, à l'occasion d'octobre rose, mois du dépistage organisé contre le cancer du sein, en présence de M. Xavier BERTRAND, ministre du travail, de l'emploi et de la santé, Mme Valérie PECRESSE, ministre du budget, des comptes publics et de la réforme de l'État, Mme Nora BERRA, Secrétaire d'État chargée de la santé et Mme Marie-Anne MONTCHAMP Secrétaire d'État auprès de la ministre des solidarités et de la cohésion sociale.

T6-IMG_7091.jpg

A cette occasion, le chef de l'État a rappelé l'importance de ce dépistage organisé pour prévenir et lutter contre le cancer du sein et qui fait partie des actions prioritaires du plan Cancer 2009-2013.

Parce que le cancer du sein représente aujourd'hui la première cause de décès par cancer chez les femmes avec plus de 11 000 décès par an, la mobilisation pour encourager les femmes entre 50 et 74 ans à pratiquer ce dépistage organisé doit être générale.

T6-IMG_9725.jpg

Le président de la République a pu saluer l'ensemble des initiatives prises par les acteurs associatifs, les soignants, les services de l'État et de l'Assurance Maladie pour assurer cette mobilisation.

22:39 Écrit par La Com dans Actualité, Coup de Coeur | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

dimanche, 09 octobre 2011

Ruban de l'espoir 2011 à Lyon

En plein mois national, INTERNATIONAL de lutte contre le cancer du sein, il était evident que LYON soit ville étape du ruban de l’Espoir !

Ruban de l'espoir, Lyon 09.10.2011, cl L. Hamonière 001 (5).JPG

A l’initiative d’un Collectif d’association ( Courir POUR ELLES, EUROPA DONNA, La Ligue, Les 3C) et part la simple bonne volonté de volontaires  ( Catherine, Renée, Myriam, Claude, Agnes…), le ruban est arrivé à Lyon, ce dimanche 9 octobre. C’est au Parc de La Tete d’Or à 14h, que 200 personnes engagées, solidaires se sont réunis pour apporter leur soutien à une cause qui nous concerne tous !

Madame Nora Berra, le Professeur Jean-Louis Tourraine, le Docteur Romestaing étaient présents pour témoigner de leur engagement ! C’est tous ensemble, que l’on pourra lutter contre le mal !

Ruban de l'espoir, Lyon 09.10.2011, cl L. Hamonière 001 (8).JPG

Sophie MOREAU

21:20 Écrit par La Com | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Marathon de Chicago: Christelle Daunay 5ème en 2h 26'41

207696_201080266589158_100000615582273_594299_1010107_n.jpgAprès avoir disputé le 10 000 m des Mondiaux de Daegu, Christelle Daunay a très vite repris une préparation marathon pour disputer Chicago. Elle termine 5ème en 2h 26'41".

Pour la troisième fois de suite la russe Liliya Shobukhova remporte le marathon de Chicago.

 Mais cette fois, elle ne s’est pas contentée de la victoire, elle y a mis la manière en battant le record du parcours en réalisant l’excellent temps de 2h 18’20 » après être passée à mi parcours en 1h 09’25 » soit une belle leçon de negativ split. Au passage, la marathonienne russe se classant première de la World Marathon Major, remporte 500 000 $.

Dans ce pack, la française Christelle Daunay réalise une belle course, terminant 5ème en 2h 26’41» et confirma sa régularité sur cette distance dans un contexte international.

 Elle a tenté un gros coup en partant sur des bases élevées passant au semi marathon en 1h 12’13 » pour ensuite céder du terrain entre le 25ème et le 35ème km. Puis elle stabilisait sa vitesse de progression pour finir en 3’10 » au km (contre 2’50 » pour Shobukhova).

 A noter également la très belle seconde place de l’Ethiopienne Ejegayehu Dibaba. La sœur aînée des Dibaba après deux années en demie teinte réalise un très beau chrono pour son premier marathon qu’elle boucle en 2h 22’09 ».

MOSES MOSOP S'IMPOSE CHEZ LES HOMMES

Chez les hommes, Moses Mosop était venu uniquement pour la victoire. Car faute à une blessure, il ne pouvait pas envisager courir sur les bases du record du Monde.

 Mais le favori n'a pas failli dans sa dure besogne. Il s'impose en 2h 05'37" nouveau record du parcours. Les kenyans réalisent le triplé avec Wesley Korir second en 2h 06'15" et Bernard Kipyego troisième en 2h 06'29".

 Ryan Hall, le chéri des foules termine quant à lui 5ème en 2h 08'04".

vendredi, 07 octobre 2011

Alain Mimoun: Une monographie sort en Angleterre

207696_201080266589158_100000615582273_594299_1010107_n.jpgA 90 ans, Alain Mimoun est devenu une légende. Pat Butcher, un journaliste anglais, ami du champion olympique sacré à Melbourne en 1956, vient de sortie une monographie.

Pat Butcher est l'un des grands spécialistes de l'athlétisme en Angleterre.

 Cet ancien miler devenu journaliste a produit de nombreux documentaires télévisés et a rédigé plusieurs ouvrages consacrés au demi fond.

 Le dernier en date est une monographie sur la vie de Alain Mimoun « The destiny of Ali Mimoun ».

7d88277dbb.jpg

 L'auteur anglais raconte la vie de ce gamin algérien, enrôlé très tôt dans une salle guerre qui ensuite choisira la France comme mère patrie.

 Il sera sacré champion olympique du marathon en 1956 à Melbourne et domina le grand fond pendant près de 20 ans.

 Il s'agit d'un petit livre, 32 pages seulement, écrit en anglais, un ouvrage où l'auteur ami de longue date avec Alain Mimoun trouve une proche complicité pour raconter un destin hors du commun.

 

> Pour commander le livre : cliquez ici

 

Du même auteur:

 

book-coe.jpg

15:47 Écrit par La Com dans Athlétisme, Coup de Coeur | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

jeudi, 06 octobre 2011

Les Templiers: De la concurrence pour Fabien Antolinos

bando.jpg

 Après un stage en famille à Font Romeu, une reconnaissance du parcours et un dernier test au trail Michel Zahn dans les Monts du Lyonnais sur 21,800 km et 600 m de D+/-. Couru en 1h30, Fabien Antolinos du Décines Meyzieu Athlétisme sera un des nombreux favoris de la très grande course des Templiers.

UN TRES BEAU PLATEAU !

19336958.jpg

Les 10 premiers hommes et les 7 premières femmes de l’édition 2010 des Templiers seront présents pour cette édition 2011, (excepté la vainqueuse, Isabelle Jaussaud-Grenier, malheureusement forfait sur blessure, et Hélène Haegel, partie vivre à la Réunion). La favorite sera bien sûr Maud Gobert, alors que Laurence Klein s’alignera seulement sur la VO2 Trail, en pleine récupération de son 100 km de Millau Chez les hommes, aucune absence et on retrouvera donc les 10 premiers, emmenés par Thomas Lorblanchet, triple vainqueur, puis Yann Curien, Emmanuel Gault, François d’Haene, Erik Clavery, Thierry Breuil, (vainqueur en 2009), Sylvain Court, Fabien Antolinos, Pascal Giguet et Gilles Guichard, qui s’évadera sur l’Ultra.

Le site de Fabien

Le site des Templiers

15:54 Écrit par La Com dans Actualité | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu