compteur

Avertir le modérateur

jeudi, 01 septembre 2011

Relais 4x100 m.Emmanuel Biron attend son heure

leprog.jpgEn attendant la composition du relais 4x100, le Lyonnais Emmanuel Biron entend bien profiter de sa sélection pour emmagasiner de l’expérience et savourer ce premier grand rendez-vous dans une carrière sportive. Déjà sélectionné à deux occasions avec le relais 4x100m tricolore à l’occasion de la coupe d’Europe par équipe, le sociétaire de l’ESL savoure à sa juste valeur cette participation aux Mondiaux de Daegu.

198699_2042510075673_1631982510_1994824_604520_n.jpg

Création Florian Celli

« Par rapport à mes précédentes sélections, cela n’a rien à voir. C’est mon premier vrai grand rendez-vous, une vraie référence dans une carrière. Le relais a lieu le dernier jour donc nous aurons le temps de nous entraîner et peut-être de profiter un peu du pays. Mais je ne vais pas à Daegu pour faire du tourisme, je suis là pour la compétition avant tout. » Si le forfait de Martial Mbandjock est un coup dur pour le relais Français, Emmanuel Biron conserve pour sa part toute son ambition : « La blessure de Martial est une mauvaise nouvelle mais derrière La Jamaïque et les Etats-Unis, tout reste ouvert. En relais la performance chronométrique est évidemment très importante mais l’aspect technique avec le passage de relais peut aussi faire la différence. »

Si le responsable des relais Vincent Clarico n’a pas encore désigné les titulaires et les remplaçants, le sprinteur de l’ESL espère évidemment pouvoir faire partie des quatre athlètes présents sur la piste de Daegu. « La composition du relais reste un mystère mais dans mon idée, mes qualités d’explosivité peuvent me permettre d’être titulaire pour lancer le relais français », avoue Emmanuel Biron qui, cette année, possède la troisième meilleure performance de l’équipe de relais en 10’’29 derrière Lemaitre, Vicaut et à égalité avec Lesourd.

Si Biron se retrouve aujourd’hui à Daegu, il le doit à sa cinquième place aux derniers championnats de France à Albi et à une année 2011 durant laquelle il a amélioré son record de 15 centièmes . « Ma course en finale à Albi est encore perceptible sur quelques détails techniques donc j’ai encore un peu de marge », note Emmanuel Biron qui veut n’a pas abandonné l’idée de briller également en longueur où il dispose d’un record à 7,96m « Je pense que le sprint et la longueur sont compatibles et complémentaires », explique Emmanuel qui entend mettre les bouchées doubles en 2012 en vue de J.O de Londres.

22:14 Écrit par La Com | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu