compteur

Avertir le modérateur

dimanche, 26 juin 2011

TRIATHLON / distance olympique : CHAMPIONNATS D’EUROPE (Pontevedra). Charayron comme une grande

leprog.jpgLa Lyonnaise a été sacrée championne d’Europe élite. A 21 ans, elle a les moyens de ses ambitions olympiques

Ne pas se fier à son visage angélique. Emmie Charayron a la tête dure. Il y avait pourtant de quoi avoir les jambes flasques en débarquant au championnat d’Europe à Pontevedra. Sa 3 e place à la manche de Série mondiale de Madrid au début du mois l’avait évidemment placée en position de favorite. On lui avait d’ailleurs concocté une conférence de presse officielle et réservé le dossard n° 1 en l’absence de Helen Jenkins, la meilleure Européenne du moment. Mais rien ne l’a ébranlé hier dans la fournaise de la cité du nord ouest de l’Espagne où la triathlète a écrasé la course au titre continental pour décrocher sa première grande victoire depuis son passage chez les seniors il y a un an et demi… Philippe Charayron, son père et entraîneur, verse rarement dans l’euphorie, mais il applaudit : « Elle avait à gérer une pression forte dans la mesure où on lui demandait — enfin pas moi — de ramener une médaille. Et elle l’a fait. » Il n’y a pas eu photo.

emmie-charayron-hier-a-pontevedra-ou-elle-a-decroche-l-or-europeen-photo-c-guiard-(triathlete-m.jpg
Emmie Charayron hier à Pontevedra où elle a décroché l’or européen / Photo C.Guiard (Triathlète Magazine)

Ce n’est pas pour autant qu’elle ne s’est pas fait des frayeurs. En très net progrès cette saison en natation, rien n’a été facile dans l’eau hier dans une rivière brassée par le courant. Sans s’affoler, elle réussissait à limiter les dégâts pour sortir de l’eau dans le gros du peloton. Devant, cinq concurrentes avaient pris le large. Pas pour très longtemps. Sous l’impulsion de Charayron, le parcours vélo favorisait un regroupement, avant que la Lyonnaise s’envole dès le début de la course à pied, sa spécialité. « C’était gonflé, raconte son père. Mais c’est ce qu’elle avait prévu de faire… Ce que j’apprécie, c’est qu’elle a été lucide. Et qu’elle a voulu peser sur la course comme le font les grandes au niveau mondial. » Le niveau européen est encore un cran en dessous. Mais son rêve olympique prend forme. « On n’avait pas optimisé la préparation, confie son père. C’est prometteur, mais ça reste une étape. Si elle va aux JO, a minima, elle visera une place de finaliste (dans les 8 premières) ». Prochain grand rendez-vous à la manche de Série mondiale de Londres le 6 août pour un test grandeur nature.

Classement : 1. Charayron (FRA) 2h04’00’’ ; 2. Frintova (CZE) à 1’27’’ ; 3. Mazzetti (ITA) à 1’28’’.

Benjamin Steen

07:40 Écrit par La Com dans Autre Sport, Coup de Coeur, Résultats | Commentaires (0) | Tags : charayron |  Facebook |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu