compteur

Avertir le modérateur

samedi, 09 avril 2011

Olympique Lyonnais: Allez les filles !!!

leprog.jpg

Olympique Lyonnais - Arsenal, la belle affiche !

La Ligue des champions n’est pas terminée pour le football français. Il ne le sait peut-être pas. Mais il a encore un représentant en la personne de l’OL version féminine avec, qui plus est, de solides chances d’aller au bout. Soulignons-le d’entrée: il vaut mieux se situer dans cette partie du tableau des demi-finales que dans l’autre, celle du choc frontal entre Duisbourg et Potsdam. Mais comme dirait l’autre, on ne saura qu’après si ce tirage au sort était le plus négociable. La venue d’Arsenal ce soir à Gerland inspire un profond respect. Voilà en effet que s’avance le vainqueur 2007 de l’épreuve fort de ses douze titres de champion national. Autour de Faye White (84 sélections, 11 buts), elle restitue fidèlement l’esprit britannique et sait aussi que la finale se jouera à domicile ou presque, plus précisément à Craven Cottage, l’antre de Fulham. Ici Londres, pourrait aussi répliquer l’OL qui n’a pas oublié le cauchemar de Getafe la saison dernière où après avoir largement mené aux tirs au but, elle s’effaça devant Turbine Potsdam.

l-attaquante-lotta-schelin-est-devenue-un-point-d-ancrage-de-l-ol-au-feminin-photo-stephane-guioc.jpg
L’attaquante Lotta Schelin est devenue un point d’ancrage de l’OL au féminin / Photo Stéphane Guiochon

A peine arrivé à la succession de Farid Benstiti, Patrice Lair savait ce qui l’attendait. Si l’hypothèse d’un triplé forcément historique s’est envolée dimanche dernier avec l’élimination aux tirs au but (...) en quarts de finale du challenge de France, la perspective d’un savoureux doublé est bien palpable. Quintuple champion de France et toujours invaincu dans l’Hexagone, l’OL va pouvoir s’exprimer sans arrière-pensée sur la scène européenne. Si la suspension de Sonia Bompastor est infiniment regrettable, les arguments existent et reposent sur de vrais ressorts collectifs auxquels il convient d’ajouter des aptitudes individuelles comme la vitesse de course de Thomis, l’intelligence de Schelin, l’espièglerie technique de Necib, et la clairvoyance de Dickenmann.

«Les projecteurs sont sur nous, constate Patrice Lair, et cela ne nous dérange pas. On veut arriver au moins en finale et continuer à faire parler du club même si on coûte et qu’on ne rapporte rien. Mais, on se bat pour l’institution. C’est elle qui compte.»

Les paroles sont fortes et annoncent une volonté de tout donner deux matches durant. Le premier déterminera peut-être bien le second. «L’idéal serait de ne pas encaisser de but. Arsenal est une équipe jeune mais de qualité et on devra éviter de partir à l’abordage.

Il faudra faire un match sérieux et témoigner de réalisme que ce soit en attaque placée ou sur des ballons dans le dos. Il y aura des espaces car Arsenal a plutôt un style joueur.»

Jouer, l’OL sait aussi le faire et c’est à lui de tirer le premier.

Antoine Osanna

11:44 Écrit par La Com dans Autre Sport, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu