compteur

Avertir le modérateur

dimanche, 31 octobre 2010

France de semi-marathon 2010

SaintPolMorlaix2010.jpgLa course Saint-Pol Morlaix était support du championnat de France de semi-marathon.

De bons résultats pour les rhodaniens avec la seconde place de la course pour Emmanuel Nduwayo de l'As Rispoli en 1h04'45 derrière le champion de France Loic Letellier.

En espoir, c'est le coureur de l'Entente Sud Lyonnais, Sébastien Hours qui remporte le titre en tout juste 1h09'00 et une 26ième place au scratch.

En féminine:

1 Fatia Killech Fauvel (SCO Ste Marguerite) 1h14'27

43: Sandra Lignais (ESL) 1h30'39

97: Dominique Musset (ESL) 1h36'34

100: Catherine Coquel (ESL) 1h36'45

109: Evelyne Decullier (Chassieu Athlé) 1h37'23

209: Sabhia Begjeguelal (ESL) 1h44'00


En masculin:

67: Jérome Michallon (Lyon-Athlétisme) 1h12'50.

156: Fabien Couchot (Décines Meyzieu Athlétisme) 1h17'14

182 Thierry Haud (ESL) 1h18'31

187 Freddy Ponchon (Lyon-Athlétisme) 1h18'36

361 Florian Pichon (ESL) 1h23'01

518 Alain Lapierre (Cascol) 1h27'11

Tous les résultats

 

20:08 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 25 octobre 2010

Le Calendrier 2011

Le Calendrier des courses Hors Stade 2011 est en ligne sur le site du comité du Rhône ainsi que sur Radio Parilly.

2010_0523Image0267.JPG

Cliquez sur la photo

19:53 Écrit par La Com dans Actualité, Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Les Foulées Majolanes, c'est un samedi !!!

41572_167708816574229_6015346_n.jpgUne Belle course le samedi et je me repose le dimanche !

C'est ce que propose la ville de Meyzieu avec l'aide précieuse du Décines Meyzieu Athlétisme le samedi 6 novembre.

Un 10km (9h30) sur un circuit plat et roulant en 3 boucles pour un meilleur spectacle (cad à vét).

Un 5km (10h45)  (ben à vét) et une épreuve de 1.5km (11h30)  (pou à vét).

Coupes et lots aux 3 premiers de chaque course pour toutes les catégories.

Pour le 10km 150-100-80-60-40 euros en bons Décathlon pour les 5 premières féminines et 5 premiers masculins.

Bulletin téléchargeable ICI

18:45 Écrit par La Com dans Actualité, Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

dimanche, 24 octobre 2010

Comité du Rhône d'Athlétisme: Béatrice Pfaender présidente.

leprog.jpgBéatrice Pfaender a été nommée hier à la tête du comité du Rhône d'athlétisme


Béa001.jpgBéatrice, comment vous êtes-vous retrouvée à la présidence du comité du Rhône ?

Tout d'abord, je tiens à préciser que c'est un petit peu tôt à mon goût. J'aurais préféré que Jean (Forest) aille au bout de son mandat. Mais quand il a annoncé sa volonté de se retirer au mois de juin dernier, devant le manque de candidat déclaré, j'ai décidé de me présenter. Jusqu'à maintenant j'étais plutôt une spécialiste de la partie administrative et il va maintenant falloir que je me familiarise avec le côté relations publique et politique, indispensable pour un tel poste.

Vous êtes élue pour deux ans. Quels sont vos projets ?

Je voudrais signaler que j'aimerais que les dirigeants, les entraîneurs et les athlètes soient aussi force de propositions dans les projets à venir. Au comité, nous allons essayer de concrétiser la création d'un poste « santé loisirs » pour nous venir en aide sur les organisations d'épreuves notamment. Enfin j'aimerais que le comité s'investisse davantage dans le projet « athlétisme pour tous » mis en place dans les clubs.

>>Vous aurez également le dossier de la salle d'athlétisme à gérer durant votre mandat ?

Oui, c'est un dossier important avec une livraison prévue à l'été 2012. Je vous avoue que pour l'instant, tout le côté politique du dossier m'échappe un peu mais je vais m'entourer de personnes compétentes dans le domaine pour mener à bien ce projet en essayant d'éviter au maximum les polémiques.


> Jean Forest part l'esprit tranquille

Démissionnaire pour raisons personnelles, Jean Forest quitte la présidence du comité du Rhône d'athlétisme avec l'esprit serein.

« Malheureusement, je n'ai pas pu aller au boutde mon mandat. Cependant, en deux ans de présidence, je pense avoir réussi, avec l'aide du comité directeur, à moderniser le comité du Rhône. Même si je quitte la présidence, je ne vais pas quitter l'athlétisme pour autant, je serai toujours présent sur le terraindès que je le pourrai. »

dimanche, 17 octobre 2010

Coupe de France d'Athlétisme, les Rhodaniens brillent

Une belle première journée pour les couleurs du Comité du Rhône d'Athlétisme et de ses clubs.

Avec 7 médailles dont deux titres, la coupe des haies pour les filles de l'Entente Sud Lyonnais et le titre pour les filles du Décines Meyzieu Athlétisme sur le relais 4 x 1500.

En féminine, seconde place pour le triple saut féminin de l'ESL, trosième pour la perche féminine de l'ESL ainsi que le 4 x 100m de l'ESL.

En masculin, troisième place pour le poids masculin de Lyon-Athlétisme, troisième place également à la hauteur pour l'ESL.

Encore de belles surprises à venir aujourd'hui.
2010_1016Image0322.JPG

2010_1016Image0230.JPG

Les Photos du Terrain

Les Photos des podiums


09:25 Écrit par La Com dans Athlétisme, Résultats | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Christophe Lemaitre ne carbure qu'à l'or

leprog.jpgLe triple champion d'Europe (100m, 200m, 4x100m) et ses partenaires de l'AS Aix-les-Bains - Pierre-Alexis Pessonneaux et Manuel Reynaert - ont remporté sans faute le relais 4x100m

2010_1016Image0383.JPG

 

Christophe Lemaitre a beau être couvert d'or et de gloire, il a quand même ressenti « une petite pression » hier au départ de la finale du 4x100m du championnat de France de relais au stade de Parilly: « Si on avait perdu, ça n'aurait pas été la honte, mais j'aurais été déçu… » Ils ne pouvaient pas perdre. Il faut dire que l'AS Aix-les-Bains avait aligné son armada presque au complet avec la charnière Lemaitre-Pessonneaux médaillée d'or à Barcelone et l'ex-relayeur international Manuel Reynaert pour finir le travail dans la ligne droite. Seul Thibault Van Tilbeurgh, au départ manquait de référence internationale. Des quatre hommes en bleu ciel, c'est sans doute celui qui avait le plus peur de gâcher la fête. « On ne pouvait pas se permettre de se rater », confirmait Pessonneaux après-coup. Mais il n'y a pas eu de fausse note, ni en série, ni en finale. Et c'est ainsi que Lemaitre, triple champion d'Europe (100 m, 200 m, 4x100m) a complété son impressionnante collection de médailles d'or de l'été avec l'or national du 4x100m qui vient rejoindre les breloques du même métal du 100 m et du 200 m décroché en juillet à Valence, à chaque fois avec le record de France à l'arrivée. Pas de ça hier. Le record de France des clubs est un peu haut perché (Les Ulis en 1991 en 39''06) et, de toute façon, il faisait un sale temps (pluie, 8 °C) pour les sprinteurs hier après-midi à Vénissieux. Les Aixois se sont donc contentés de couper la ligne en 40''73. «On a le sentiment du devoir accompli, résumait Reynaert. Si on avait été champions en plus de 41'', ça n'aurait pas eu la même saveur. »

Leur devoir, les Aixois l'avait déjà accompli en s'alignant dans ces championnats de France tout au bout d'une saison très remplie. « C'est comme ça qu'on a été éduqué. Pour nous, c'est normal d'être là », assurait le Belleysan Pierre-Alexis Pessonneaux. Christophe Lemaitre avait pourtant plus d'une bonne raison de faire l'impasse. Sa saison s'est achevée le 19 septembre à Kawazaki, il n'a repris l'entraînement que depuis dix jours, et il était invité hier à Belgrade en Serbie pour recevoir son trophée d'athlète européen de l'année. Mais, la victoire aidant, le Culozien ne regrette pas d'avoir préféré se produire à Vénissieux : « C'est pas que j'étais spécialement pressé de recourir en compétition, mais j'avais envie de venir pour le club et les potes. Et je ne regrette absolument pas d'avoir fait ce choix ! »

Le public n'a pas boudé son plaisir non plus. Il y avait foule pour admirer son rush ligne opposée qu'il conclut par un cri rageur à l'adresse de Pessonneaux. Du beau spectacle. Et le « kid » assure le service après-vente. Il n'avait pas encore repris son souffle qu'il était hapé par un essaim d'athlètes et de spectateurs. Impossible de compter combien d'autographes il a signé, combien de fois il s'est laissé prendre en photo, sans jamais perdre patience sous le regard amusé du sprinteur grenoblois Florent Ribet : « Eh, mais c'est Christophe. On le voit tous les week-ends », dit-il sans calmer l'agitation. Le charme de l'été continue d'opérer...

Et ce n'est pas fini. Aujourd'hui, Lemaitre remet ça en participant au relais 4x200m. Une série et une finale l'attendent. Autant dire que ça va faire mal aux jambes et au cœur sur une distance qu'il apprécie moins : « ça va être horrible ! » Sauf pour le public.

Benjamin Steen

samedi, 16 octobre 2010

Coupe de France d'Athlétisme

leprog.jpgC'est un record ! 2000 athlètes sont attendus aujourd'hui et demain sur le stade de Parilly à Vénissieux pour la Coupe de France organisée par le Comité d'athlétisme du Rhône.

 

2010_0925Image0104.JPG

Ce grand week-end organisé en fin de saison réunit les Criteriums des spécialités, disputés par équipes de quatre athlètes, et les championnats de France de relais. Chaque formation en lice ce week-end avait obtenu sa qualification lors du challenge d'automne au début du mois. « C'est généralement la fête de l'athlétisme même s'il n'y a pas beaucoup de performances », explique Daniel Aligne, le directeur sportif de l'Entente Sud Lyonnais qui a réussi à qualifier 18 équipes. Les banlieusards viseront à nouveau la plus haute marche du podium en coupe de France des sauts et peuvent compter sur un très gros 4x400m emmené par le 4e des championnats d'Europe de 400m haies, Heni Kechi. De son côté, Lyon Athlétisme s'appuiera essentiellement sur ses lanceurs.

B.S. > Début des épreuves aujourd'hui à 12h30.

Toutes les infos

08:47 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Lyon Athlé au bord du gouffre

leprog.jpgBientôt privé d'installation, le club enregistre le départ de nombreux entraîneurs et athlètes

 

31793_101783733200995_100001081061306_10078_7786926_n.jpg
Jeudi soir, Christian Bourguignon a refermé un très long chapitre de son histoire personnelle. Après 40 ans à l'ASPTT Lyon, qu'il avait contribué à créer, l'entraîneur de perche a signé sa nouvelle licence à l'Asu Bron. Dans son sillage, suit l'ensemble de son groupe d'entraînement où Lyon Athlétisme (L.A.) comptait deux de ses meilleurs éléments, Vincent Favretto et Xavier Tromp. Dans le même temps, le club lyonnais, né il y a trois ans de la fusion des sections athlétisme de l'ASPTT et du Lou, enregistre aussi le départ du coach de sauts Jean-Jacques Veillas et de ses athlètes (dont le triple sauteur Fabien Harmenil) également vers le club brondillant.

Pour accueillir tout ce beau monde, la municipalité de Bron votera une subvention exceptionnelle de 30 000 euros. Ces transferts permettent au club, et à l'Entente Sud Lyonnais dont il est une section, de devenir la vraie place forte de l'athlétisme dans la région lyonnaise. A contrario, ils précipitent la déliquescence de L.A. dont les fondations n'ont pas tenu malgré quelques réussites sportives et l'accession en Nationale 1A.

En trois ans, le club présidé par Jean-Pierre Lacroix n'a pas pu contourner ses problèmes structurels. Après avoir essuyé une grave crise financière l'an dernier qui avait entre autres provoqué l'annulation du marathon, le club risque maintenant de se retrouver sans stade à la fin de la saison. La piste de Gerland est quasiment inutilisable et le site occupé par l'ASPTT à Saint-Priest est voué à être récupéré par La Poste en juin. Les « fuyards » ont préféré quitter le club avant cette échéance. « Dans la mesure où on ne m'a proposé aucune solution de rechange, je préfère anticiper », explique Bourguignon. Dans l'immédiat, Mélina Robert-Michon a prolongé sa licence, mais la discobole 8e des JO de Pékin et des Mondiaux de Berlin suit le dossier de près : « Je ne cache pas mon inquiétude, dit-elle. Personnellement, je peux me débrouiller, mais je fais partie d'un groupe (celui de Serge Debié). On va dans l'inconnu… »

En coulisse, la mauvaise santé de L.A. agite le petit monde de l'athlétisme et même bien au-delà. Ce ne serait qu'un épiphénomène si le club ne faisait pas partie de l'organisation de la course Run in Lyon. Et surtout, dans les prochaines semaines, sera posée la première pierre de la future halle d'athlétisme de La Duchère (livraison prévue en 2012 pour un budget de 23M d'euros) qui devra avoir un club hôte. C'est dans ce contexte qu'une réunion doit se tenir jeudi autour de l'adjoint aux Sports à la mairie de Lyon, Thierry Braillard, à laquelle sont invités les principaux acteurs de l'athlétisme lyonnais. De la crise de L.A. pourrait renaître la vieille idée d'un club d'agglomération.

Benjamin Steen

08:37 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (1) |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 15 octobre 2010

Coupe de France des relais et des spécialités

La principale attraction de la Coupe de France (qui regroupe les Championnats de France de relais et le Critérium des Spécialités) sera sans aucun doute les relais 4x100m et 4x200m masculins, dans lesquels est engagée l’équipe d’Aix les Bains et Christophe Lemaitre. Récemment élu athlète européen de l’année, l’Aixois a dû refuser l’invitation de l’Association Européenne à Budapest pour pouvoir courir les relais avec son club. Grand favori de ces deux courses, Aix-les-Bains compte deux relayeurs champions d’Europe dans ses rangs avec Christophe Lemaitre et Pierre-Alexis Pessonneaux.

Renaud Lavillenie sera aussi présent au stade de Parilly avec son club.

2010_0925Image0098.JPG

 

 

15:43 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 11 octobre 2010

Les 9 Clochers, une belle course

leprog.jpgDeuxième l'an dernier, Clement Couzon a décroché la victoire cette année.

il a terminé deuxième l'an dernier derrière Karim Talaouanou et hier matin au moment du départ, Clément Couzon s'était fixé la victoire comme seul objectif. 1h23'05 plus tard, Pascal venait de réussir sa mission en devançant de plus de 2 minutes le vétéran de Strasbourg Fabrice Westenhoeffer, venu spécialement dans la nuit pour participer à l'épreuve.

get.aspx.jpgAprès un départ en fanfare du Strasbourgeois, Couzon décidait de passer à l'offensive juste avant la mi-course avant de gérer son avance sur la fin du parcours. « Fabrice est vraiment parti très vite, je suivais, mais vu l'allure je ne pouvais pas prendre de relais. Il était plus à l'aise sur la route mais sur les chemins j'ai réussi à faire la différence. » explique Pascal qui participera en novembre au marathon Nice-Cannes, support des championnats de France de marathon..

Chez les féminines, Nadine Donnart continue sa moisson de succès à Chazay d'Azergues en remportant pour la deuxième année consécutive la course des 9 clochers après avoir décroché la victoire sur la course des 5 clochers en 2008.

Sur la course des 5 Clochers, comme l'an dernier, Pierre Magand décroche la victoire en 37'11 améliorant d'ailleurs de 14 secondes son chrono de l'an dernier.

Chez les filles, la Maconnaise Fanny Thomas l'emporte en 47'23 devant Muriel Carre.

A noter que cette année, plus de 1200 participants étaient encore présents dimanche matin à Chazay d'Azergues pour la 17e édition de la course des 9 clochers malgré la tenue la semaine dernière du Run In Lyon, une belle réussite pour les organisateurs.

ILS ONT DIT « Une course idéale » Pierre Magnand

J'avais déjà gagné l'an dernier. C'est une course que je connais bien et que j'apprécie beaucoup. C'est idéal en vue de Caluire car le parcours est très vallonné. Après le 10km de Lyon ça fait du bien de gagner ici ».

« Un cadre superbe » Fanny Thomas

c'est une très belle épreuve avec un parcours magnifique et très sélectif. Tout ce que j'aime. J'ai été souvent blessé cette année donc ça fait du bien de réaliser une belle performance.

« J'étais stressé »

Fabrice Westenhoeffer

Je suis parti cette nuit à 2h45 de Strasbourg après avoir fermé mon restaurant. Je suis arrivé juste pour le début de la course avec pas mal de stress à cause de ce voyage mais j'ai vraiment pris du plaisir. J'ai de la famille à Chazay et je voulais vraiment faire cette course au moins une fois.

« Je suis ravie » Nadine Donnart

Cela fait trois fois que je viens et 3 fois que je gagne donc je suis ravie. Par contre je fais quasiment 2 minutes de plus que lors de ma victoire l'an dernier alors que durant la course je me sentais vraiment bien. C'est sans doute du à la fatigue accumulée le week-end dernier avec deux 10km au programme.

Les résultats

Course des 9 clochers (23km) : 1. Couzon (Running Conseil) 1h23'05 ; 2. Westenhoeffer 1h25''48; 3. Barbet 1h27'00 ; 4. Tanguy (RC) 1h28'17 ; 5. Bremont 1h30'31 ; 6. Ferel 1h30'35 ; 7. Garod (ACVS) 1h31'51 ; 8. Vadon 1h32'51 ; 9. Pinatton (ASMR) 1h33'59 ; 10. Jarry 1h33'52

Féminines : 1. Donnard (RC) 1h45'30 ; 2. Duchene (FFA) 1h46'52 ; 3. Azria (Theize) 1h51'20 ; 4. Planchenault 1h52'03 ; 5. Clerc 1h53'54

Course des 5 clochers (11km) : 1. Magand (RC) 37'11 ; 2. Racodon (ASC) 37'30 ; 3. Barnavon (ACVS) 37'57 ; 4. Boishus (RC) 38'13 ; 5. Landreau (Villefranche) 39'43

Feminies : 1. Thomas (CPC) 47'23 ; 2. Carre (TVSV) 49'32 ; 3. Thibaud (ASC) 50'04

photo: Fabrice Fetit

Le site officiel

samedi, 09 octobre 2010

David Delafenestre, la belle histoire

leprog.jpgDavid Delafenestre a appris quatre jours après qu'il avait pris la 3e place du marathon de Lyon.

A son travail, chez Danone, ses collègues ne l'ont pas cru : « Ton nom n'est même pas dans le journal », lui font-ils remarquer lundi. « Et maintenant, ils me demandent si je me suis dopé. Alors je leur réponds que je marche uniquement au yaourt… », se marre-t-il.

get.aspx.jpg

C'est vrai qu'elle est difficile à croire l'histoire de David Delafenestre, finalement troisième du marathon de Lyon alors que, dimanche matin, son arrivée était totalement passée inaperçue. En franchissant la ligne, même lui ne s'imaginait pas si haut dans le classement.

Kafkaïen ? Pas loin…

À l'origine de la confusion, une erreur de dossard. Inscrit sur marathon, le jeune Lyonnais de 24 ans se voit attribuer la veille de la course un dossard du semi-marathon couru en même temps. A l'arrivée, son chrono est donc enregistré dans les résultats du semi où il apparaît au 4134e rang en 2h55'21''. Après réclamation, il est réintégré au classement du marathon mais à la 7e place. Or, parti dans la masse, il a dû attendre sept minutes après le coup de pistolet pour franchir la ligne de départ (chaque participant est équipé d'une puce permettant de mesurer les temps effectifs). Jeudi tombent enfin les classements officiels : en définitive, le voilà 3e en 2h48'02'' pour le premier marathon de sa vie. L'erreur est rectifiée, mais reste un regret : « Ce qui me déçoit, c'est de ne pas avoir eu les honneurs du podium. »

Diplômé de Staps et ancien footballeur « increvable au milieu de terrain », ce Normand d'origine s'est mis à courir pour le plaisir. Avec ses baskets à 20 euros et ses chaussettes de foot baissées sur les chevilles, il n'a pas franchement l'air d'un marathonien, mais il tient la forme : « Je m'entraîne quatre ou cinq fois par semaine au parc de Parilly entre 1h30 et 1h45 histoire de me défouler après le boulot », explique-t-il. Sa performance, somme toute moyenne, lui ouvre des perspectives : « J'ai perdu beaucoup de temps au début, au milieu de la foule. Et ensuite, j'ai remonté sans jamais me faire doubler. Je n'avais aucune stratégie, même pas de montre. Je me disais que j'étais pas mal, mais pas à ce point ! Il y a moyen de m'améliorer. Je me dis que j'ai de sacrées jambes…»

Benjamin Steen

mardi, 05 octobre 2010

Run In Lyon, résultats et photos

2010_1003Image0295.JPG

Tous les résultats

Quelques photos

15:38 Écrit par La Com dans Course sur route | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 04 octobre 2010

La Course des Irréductibles, une fête populaire !

2010_1002Image0956.JPGBien plus qu'une course , bien plus qu'un trail, La Course des Irréductibles est avant tout une grande fête populaire. Cette manifestation organisé par Guillaume Schroll et une cohorte de bénévoles  a pour but de récolter des fonds pour l'association 'Des sourires à Niongono', un village du Mali dont il est tombé amoureux lors d'un voyage.

2010_1002Image0909.JPG

Outre les épreuves de courses de nombreuses animations permettent à tous de passer une superbe après-midi et une bonne partie de la soirée.

2010_1002Image0717.JPG

Malgré la forte concurrence du Run In Lyon venu s'imposer sur le même week-end et la déception de l'organisateur, il se réjouissait de voir tous les participants enchantés de l'accueil proposé à tous et des très beaux parcours.

Autre moment fort la présence du vice champion d'Europe du 110m haies Garfiled Darien qui a donné le départ et signé beaucoup d'autographes.

L'histoire retiendra la victoire du spécialiste du trail Fabien Antolinos du Décines Meyzieu Athlétisme.

2010_1002Image1055.JPG

 

Les résultats de toutes les courses

Les photos

18:35 Écrit par La Com dans Coup de Coeur, Course sur route | Commentaires (1) |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 01 octobre 2010

Marathon de Lyon: J-2

leprog.jpgLa première édition de la nouvelle épreuve lyonnaise fera le plein dimanche essentiellement sur 10km et semi-marathon

Pari réussi : Run in Lyon réunira dimanche matin sur la place Bellecour 10 000 coureurs. Un chiffre qui dépasse les espoirs des organisateurs pour le lancement de cette nouvelle épreuve créée sur les cendres du marathon du Lyon, annulé en 2009 pour raison financière. Lors de l'officialisation de la mise en route du projet Run in Lyon, l'adjoint aux Sports Thierry Braillard avait tablé sur une participation de 8 000 coureurs.

Selon l'organisation, près de 9 000 engagements étaient enregistrés hier. Et elle espère un millier d'inscriptions supplémentaires aujourd'hui et demain directement au village départ qui sera inauguré ce matin à 11 heures.

« Même si j'étais persuadé que ça marcherait, nous sommes un peu victimes de notre succès », constate Michel Pakloglou, président de l'association Oxygène en charge de l'organisation qui ne sera pas en mesure d'absorber dimanche plus de 10 000 coureurs : « Au-delà, nous n'avons plus de dossards et de puces de chronométrage disponibles. »

Un millier de participants seulement s'aligneront sur le marathon tandis que le 10 km et le semi-marathon font le plein avec 4 500 coureurs environ chacun.

Alors que cette première édition était considérée comme un test, ce niveau de participation va sans doute permettre de pérenniser l'épreuve. À terme, les organisateurs entendent réunir entre 15 000 et 20 000 coureurs.

B.S.

RUN IN LYON 2010

(marathon, semi-marathon

et 10 km)

Inscriptions aujourd'hui et demain au Village départ, place Bellecour à Lyon de 9h à 19h.

Tarifs : 10 km (16 euros); 21 km (27 euros); marathon (42 euros).

Départ des trois épreuves en simultanée dimanche à 9 heures.


Christine Bardelle a la grande forme mais elle a aussi de la mémoire, malheureusement pour l'organisation de Run in Lyon. L'athlète internationale lyonnaise licenciée au club d'Alès-Cévennes Athlétisme, qui vient de décrocher une belle 4e place à l'arrivée de Paris-Versailles dimanche dernier, aurait pu être l'une des principales têtes d'affiche de l'épreuve qui en manque cruellement pour sa première édition. Mais pour une vieille histoire de prime non versée à l'issue du championnat de France 2008 de semi-marathon (elle avait pris la 2e place) organisé à Lyon par l'association Oxygène désormais en charge de Run in Lyon, la meilleure spécialiste lyonnaise du moment a décidé de faire l'impasse.

« Cela ne représente pas une somme énorme mais j'en fais une question de principe, explique-t-elle. Je n'ai pas envie de remettre les pieds là-bas. »

Son cas n'est pas isolé. À l'époque, l'organisateur Michel Pakloglou avait avancé des graves problèmes financiers pour expliquer l'impossibilité de distribuer les primes dues. Du coup, Christine Bardelle s'alignera dans deux semaines au semi-marathon de… Reims (17 octobre). « J'aurais préféré courir dans ma ville, mais il est hors de question que je revienne comme si rien ne s'était passé. »

B.S.

Da Silva, le marathon de Paris dans le viseur

2009_0920Image0304.JPG

Vainqueur du semi-marathon de Lyon 2009 à l'issue d'un long raid solitaire (1h09'06''), Carlos Da Silva est de retour cette année avec l'ambition d'améliorer sensiblement son chrono. Le coureur de Lyon Athlétisme, qui s'est préparé en Corse durant l'été, aimerait approcher 1h05''. « L'an dernier, le parcours tournait dans tous les sens et il pleuvait… Je peux faire beaucoup mieux. » Il bénéficiera en outre d'une concurrence accrue en présence des athlètes de la Légion étrangère. Da Silva entend se servir du semi lyonnais pour préparer le championnat de France de la distance (Saint-Pol - Morlaix le 31 octobre) et à plus long terme le marathon de Paris 2011 où il fera ses grands débuts sur 42,195km. « Pour mon premier, l'idée, ce sera de me tester sans chrono en tête. »

Talaouanou n'est pas prêt

Alors qu'il envisageait de courir son premier marathon dans le cadre de Run in Lyon, Karim Talaouanou a finalement renoncé faute d'avoir pu mener une préparation complète. Sa participation au championnat de France de semi-marathon est également en suspens. Son passage sur marathon devrait donc intervenir au printemps prochain.

17:04 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu