compteur

Avertir le modérateur

samedi, 09 octobre 2010

David Delafenestre, la belle histoire

leprog.jpgDavid Delafenestre a appris quatre jours après qu'il avait pris la 3e place du marathon de Lyon.

A son travail, chez Danone, ses collègues ne l'ont pas cru : « Ton nom n'est même pas dans le journal », lui font-ils remarquer lundi. « Et maintenant, ils me demandent si je me suis dopé. Alors je leur réponds que je marche uniquement au yaourt… », se marre-t-il.

get.aspx.jpg

C'est vrai qu'elle est difficile à croire l'histoire de David Delafenestre, finalement troisième du marathon de Lyon alors que, dimanche matin, son arrivée était totalement passée inaperçue. En franchissant la ligne, même lui ne s'imaginait pas si haut dans le classement.

Kafkaïen ? Pas loin…

À l'origine de la confusion, une erreur de dossard. Inscrit sur marathon, le jeune Lyonnais de 24 ans se voit attribuer la veille de la course un dossard du semi-marathon couru en même temps. A l'arrivée, son chrono est donc enregistré dans les résultats du semi où il apparaît au 4134e rang en 2h55'21''. Après réclamation, il est réintégré au classement du marathon mais à la 7e place. Or, parti dans la masse, il a dû attendre sept minutes après le coup de pistolet pour franchir la ligne de départ (chaque participant est équipé d'une puce permettant de mesurer les temps effectifs). Jeudi tombent enfin les classements officiels : en définitive, le voilà 3e en 2h48'02'' pour le premier marathon de sa vie. L'erreur est rectifiée, mais reste un regret : « Ce qui me déçoit, c'est de ne pas avoir eu les honneurs du podium. »

Diplômé de Staps et ancien footballeur « increvable au milieu de terrain », ce Normand d'origine s'est mis à courir pour le plaisir. Avec ses baskets à 20 euros et ses chaussettes de foot baissées sur les chevilles, il n'a pas franchement l'air d'un marathonien, mais il tient la forme : « Je m'entraîne quatre ou cinq fois par semaine au parc de Parilly entre 1h30 et 1h45 histoire de me défouler après le boulot », explique-t-il. Sa performance, somme toute moyenne, lui ouvre des perspectives : « J'ai perdu beaucoup de temps au début, au milieu de la foule. Et ensuite, j'ai remonté sans jamais me faire doubler. Je n'avais aucune stratégie, même pas de montre. Je me disais que j'étais pas mal, mais pas à ce point ! Il y a moyen de m'améliorer. Je me dis que j'ai de sacrées jambes…»

Benjamin Steen

Commentaires

Et le premier du 10km s'appelle comment déjà, #858? :-)
hum, hum, c'est vraiment du gros n'importe quoi ces chronos réels... j'ai moi-même 4min d'écart en ma faveur entre le temps "(i)réel" et celui pris à ma montre au passage des lignes. Bien d'autres coureurs ont aussi de drôles d'écarts sur les temps réels...
Bref, l'année prochaine il va falloir faire appel à un vrai prestataire pour le chronométrage si ils veulent rendre l'épreuve attractive pour les compétiteurs. Je m'arrête là pour les critiques il y a beaucoup à dire...

Écrit par : Pierre | samedi, 09 octobre 2010

sans parler des bornes kilométriques entre le 1er et 2eme Kilo ainsi qu'au 5eme, c'est les bénévoles qui tenaient à main tendue des bouts de cartons découpés et inscrit au feutre noir que le 2eme kilo se trouvent au bout de l'avenue !!! j ai quelques photos là dessus ... bref, NUL !

Écrit par : Franck | dimanche, 10 octobre 2010

Mais vous êtes surpris ! moi, pas du tout. comment peut on gérer plus de 10000 personnes (10kms/21kms/42kms) sur un même départ, qui plus est en travaux !!. ça sent le business, à plein nez. Le sport dans tout ça n'est que secondaire pour certains ... ...

Écrit par : fred | vendredi, 26 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu