compteur

Avertir le modérateur

dimanche, 29 août 2010

Meeting de Folie à Riéti

logo_fr.gifLemaitre en 9"97 !

Après l'avoir égalé en demi-finale, Christophe Lemaitre a battu d'un centième (9"97, +0.9m/s) son propre record de France du 100m, à Rieti, dimanche. Le Français s'est classé 4e d'une course dominée par le Jamaïcain Nesta Carter (9"78), qui égale la meilleure performance mondiale de la saison.

637050-7742804-317-238.jpg

Et dire qu'il n'avait qu'une idée en tête : ranger les pointes le plus rapidement possible et prendre des vacances bien méritées. A Rieti, pour l'une de ses dernières sorties de la saison, Christophe Lemaitre a remis ça. Sur la piste italienne, qui avait vu le Jamaïcain Asafa Powell battre son propre record du monde en septembre 2007 (9"74), le coureur d'Aix-les-Bains a amélioré son record de France.

Poussé par le vent (0.9 m/s), le triple champion d'Europe de Barcelone (100m, 200m et relais 4x100m), qui s'élançait dans le couloir n°4, a raboté d'un petit centième (9"97) la marque établie aux Championnats de France, de Valence, le 11 juillet dernier. Lors de la demi-finale, Christophe Lemaitre avait égalé l'ancien record de France (9"98) (+1.1 m/s). Le sprinteur de 20 ans s'est classé 4e de la finale, dominée par Nesta Carter. Auteur d'un départ canon, le Jamaïcain, placé au couloir N°7, s'est imposé en ... 9"78 ! Soit la meilleure performance mondiale de la saison, à égalité avec l'Américain Tyson Gay. Visiblement en pleine forme, Carter restait sur un 9"85 établi à Bruxelles il y a deux jours. Derrière le Caribéen de 24 ans, l'Américain Ryan Bailey et son compatriote Mario Forsythe se sont également offert un nouveau record personnel (9"88 et 9"95). Sur les huit finalistes, sept d'entre eux ont couru en 10 secondes ou moins.

La réunion de Rieti a également été marquée par le nouveau record du monde du 800m. Auteur d'un temps de 1'41"09 à Berlin, la semaine dernière, David Rudisha est allé encore plus vite dans le Latium, dimanche (1'41"01). A l'arrivée, et après avoir été idéalement emmené jusqu'aux 400m par le lièvre Sammy Tangui, le Kényan de 21 ans a nettement devancé son compatriote Boaz Kiplagat Lalang (1'42"95). Sur le demi-tour de piste, l'Américain Wallace Spearmon s'est imposé en 19"85 (record du meeting), devant son compatriote Angelo Taylor (20"23) et le Suisse Marc Schneeberger (20"42). Un peu plus tôt, David Oliver avait brillé sur 110m haies. Le hurdler d'Orlando a couru en 13"01, repoussant à 25 centièmes, le Jamaïcain Dwight Thomas (13"26).

MEETING DE RIETI - LA FINALE DU 100M :
1. Nesta Carter (JAM) 9"78 (MPM 2010)
2. Ryan Bailey (USA) 9"88 (PB)
3. Mario Forsythe (JAM) 9"95 (PB)
4. Christophe Lemaitre (FRA) 9"97 (RN)
5. Michael Frater (JAM) 9"98 (SB)
6. Michael Rodgers (USA) 10"00 (SB)
7. Jaysuma Saidy Ndure (NOR) 10"00 (RN)
8. Daniel Bailey (ANT) 10"11

Eurosport - François-Xavier RALLET

Tous les résultats

19:50 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 28 août 2010

Meeting de Riéti: Avec Christophe Lemaitre

leprog.jpgLe champion d'Europe du 100 et 200 m, Christophe Lemaitre, est une des vedettes de la réunion de Rieti (Italie), dimanche, pour son retour sur les pistes après son échec au 100 m mardi à Lille, où il a été devancé par l'Américain Mike Rodgers.

Battu mais acclamé par les 16.000 personnes du Stadium Nord de Villeneuve d'Ascq, l'homme aux trois médailles d'or (également le 4x100 m) donne des signes de fatigue au bout d'une saison qui l'a vu éclater: couvert d'or à Barcelone, il a battu le record de France avec 9.98 sec et est devenu le premier Blanc sous les 10 secondes. Il n'est pas sûr de faire un meilleur temps que ses 10 sec 20 de Lille.

Côté français il faudra suivre également la deuxième course de l'année (après Lille) de Mehdi Baala sur 1500 m et le 3000 m de Bob Tahri.

Rieti pourrait avoir les yeux doux pour l'Américain David Oliver, nouvelle coqueluche du 110 m haies dont il a frôlé le record.

L'absence sur blessure du Cubain Dayron Robles, recordman du monde (12.87) et champion olympique de la discipline, braque les projecteurs sur le prodige.

Les engagés

 

22:54 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

mardi, 24 août 2010

Mélina Robert-Michon maman !!!!

2008_0826Image0025.JPGA 13h17 précise est née Elyssa. Une charmante petite fille de 3kg760.Tout c'est bien passé.

Félicitations aux heureux parents, Mélina Robert-Michon et son compagnon Loïc Fournet.

16:33 Écrit par La Com dans Actualité, Coup de Coeur | Commentaires (0) | Tags : robert-michon, loic fournet |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 23 août 2010

Bob Tahri pour RUN in LIVE

runinlive.gif

Bob Tahri a oublié sa déception de Barcelone

Le meeting de Zurich a donné une belle occasion à Bob Tahri, pour s’illustrer. Il termine 3ème d’une course très relevée, avec un bon chrono de 8’07’’20. Une performance qui rassure le spécialiste de steeple, reparti de Barcelone très déçu après sa deuxième place derrière Mahiedine Mekhissi.

2010_0710Image0280.JPG

 

Quel est ton sentiment sur cette course de Zurich ?

Je suis content de la manière dont j’ai résisté face à l’adversité. Cette course était plus relevée qu’un championnat du monde ! Il y avait plusieurs Africains, Shaheene, et nous deux, les Français.

Es-tu surtout satisfait par la place (3ème) ou par le chrono (8’07’’20) ?

Le plus important est la place. Pour le chrono, on sait bien qu’avec beaucoup de compétiteurs du même niveau, on se neutralise. Zurich est le meeting le plus important au monde. Et il était donc très important pour se situer au niveau mondial. Moi, en courant dans une course où il y a beaucoup d’Africains, je suis dans mon élément ! Cette course est intéressante par rapport au Mondial de l’année prochaine, et par rapport aux Jeux Olympiques de 2012. On risque de ne pas se rencontrer si souvent d’ici là !

Quels étaient les adversaires les plus redoutés là-bas ?

Bien sûr Shaheen. Et aussi Kemboi, et Koech, qui m’ont battu tous les deux. Il y avait cinq Kenyans déjà pointés sous les 8 minutes. Et aussi Mahiedine ! Il fallait tirer son épingle du jeu. Il y a eu beaucoup d’à-coups pendant la course. A la cassure, je me suis accroché, pour rester devant. Il y avait beaucoup de pression car on retrouvait les Africains !

As-tu échangé avec Mahiedine à Zurich ?

On a un peu discuté. Un peu avant. Un peu après. Pas de Barcelone, mais de la course. Il a souffert. Moi aussi ! J’ai été plus dur au mal que lui sur cette course-là.

Comment va la blessure ressentie à Barcelone ?

Il s’agissait d’une inflammation du muscle fléchisseur du gros orteil. J’en souffre depuis février. C’est très gênant car on ne peut pas mettre ce muscle au repos. Cela gêne tout le temps, à la marche, à la course. Je n’ai pas voulu en parler avant Barcelone. J’avais mal après les séries, mais je n’ai rien dit, je ne voulais surtout donner l’impression d’un prétexte. De toute façon, si je me présente sur la ligne de départ, c’est que j’estime être à 100%. Sinon, je fais forfait. J’ai eu très mal après la course. J’ai fait beaucoup de soins. Je voulais absolument continuer ma saison. Car même si je suis très déçu de ma 2ème place, on ne peut pas gommer tous les efforts et toutes les performances réalisées depuis 15 mois ! Mon record d’Europe, ma place au Mondial. Maintenant, je suis dans les meilleurs mondiaux.

Tu parles donc de déception après ta 2ème place de Barcelone.

Oui, je suis reparti déçu. Il faut être réaliste. Je suis 2ème et j’espérais gagner ! Mais la déception est passée, il faut rebondir. Mon objectif, c’est Londres. Toutes les étapes, même les déceptions, me servent pour les JO. Le championnat du Monde sera également intéressant dans cette optique.

Est-ce que ta blessure a eu un impact négatif sur ta course de Barcelone ?

Comme je l’ai dit, je ne veux pas me cacher derrière ma blessure. Si je suis sur la ligne de départ, c’est que je me crois capable de gagner. J’ai fait le choix d’une tactique où je voulais émousser mon adversaire. Ca se joue à pas grand-chose. Dans les derniers 50 mètres, seulement. Quand il me passe à 10 mètres, je résiste, mais pas longtemps. Que je perde avec 1 seconde ou 7 dixièmes, c’est pareil, j’étais battu. La déception a été très grande quand j’ai vu à 30-40 mètres que je ne gagnerai pas. Ca se joue à pas grand-chose ! On bat tous les deux le record du Championnat.

Après coup, as-tu remis en cause la tactique choisie ?

Non, je ne la remets pas en cause. Je suis allé au bout de ma tactique. Il a souffert. Moi aussi. Il a été meilleur que moi sur cette course-là. Je l’ai battu au France. Il m’a battu aux Europe. Je l’ai battu à Zurich.

Comment envisages-tu l’avenir ?

Je vais continuer à travailler. C’est bien d’avoir deux Français au top, c’est une bonne chose. Moi, j’ai apporté une médaille mondiale, il a apporté une médaille olympique. J’ai fait une erreur à Barcelone, ça ne passe pas très loin. C’est le sport ! Mais je ne referai pas deux fois la même erreur.

Y-a-t-il eu une erreur dans la préparation ?

Non, la préparation a été très bonne. J’ai suivi une tactique fidèle à mes idées. J’ai pris mes responsabilités. Je n’ai pas fait comme à Helsinki il y a quatre ans, où j’étais resté attentiste, ce qui avait permis au Finlandais Keskisalo et à l’Espagnol Blanco de me devancer.

Etait-ce finalement une bonne idée de mener une course d’équipe ?

Moi, je courais d’abord pour moi ! Chacun avait l’objectif de gagner. On a pu se mettre à l’abri par rapport aux autres coureurs. On a durci le train. Ca n’a pas marché, maintenant, il faut passer à autre chose !

Le championnat de France a-t-il finalement joué un rôle néfaste pour ce Championnat d’Europe ?

Disons que ça n’a pas été la meilleure date pour le faire ! J’aurais préféré rester en altitude le plus longtemps possible, et disputer le 1500 mètres de Monaco, qui avait lieu le 22 juillet, six jours avant ma course. Mais cela n’a pas été possible, je devais disputer le France. C’est normal de jouer le jeu, puisque tout le monde le joue. Mais c’est vrai que cela n’a pas été la meilleure des choses !

On a beaucoup entendu que cette victoire au France sur Mahiedine t’aurait donné un excès de confiance pour Barcelone ?

Non, je ne pense pas. Je suis remonté à Font Romeu, j’ai repris mon programme normalement. C’est une course comme une autre. C’est seulement un titre de Champion de France. J’ai 31 ans, on ne s’enflamme plus à cet âge-là !

Quel sera ton programme des prochains jours ?

Je vais courir sur 1500 mètres à Lille mardi 24, puis à Rieti dimanche 29 sur 3000 m plat. Je veux profiter de mon état de forme, j’ai envie de profiter de ma préparation. Il y aura une grosse densité à Riéti sur le 3000 m plat, je voudrais bien faire un bon chrono.

Vas-tu à nouveau te préparer à Parilly comme avant Zurich ?

Oui, je me plais là-bas. J’y étais passé quelques jours avant le Championnat de France. J’y suis revenu après Barcelone. J’ai des liens d’amitié avec Djamel  Boudebibah, qui est l’entraîneur de Kechi, le coureur de 400 m haies, et du relais 4x400 m. Il y a de bonnes conditions. Je cours dans le Parc de Parilly, il a beaucoup de coureurs là-bas. Je vais aussi sur le stade de Bron pour les séances. Et j’ai aussi les soins.

As-tu déjà programmé tes vacances et la saison prochaine ?

Comme d’habitude, je partirai en vacances en thalasso à St Malo (*), puis en famille. Mais je n’ai pas pris le temps de penser à la saison suivante. Je ne veux pas encore me projeter, c’est le meilleur moyen pour rater la fin de cette saison !

As-tu ressenti la fatigue après Barcelone ?

Oui, un peu. Mais ce n’est que du sport. Il faut rebondir. Deux jours après la course, c’était oublié !

Interview réalisée par Odile Baudrier - photo Gilles Bertrand

(*) Bob Tahri encadrera un stage d'entraînement Thalasso et Course à pied aux thermes Marins de St Malo du 26 septembre au 3 octobre.

Pour en savoir plus,

17:13 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (1) | Tags : tahri |  Facebook |  Imprimer | |

dimanche, 22 août 2010

Record du monde du 800m pour David Rudisha

lequipe_sport.gifLe Kenyan David Rudisha a battu ce dimanche le record du monde du 800m en 1'41''09 au meeting de Berlin. Le précédent record était celui de Wilson Kipketer qui avait bouclé en 1997 à Cologne ses deux tours de piste en 1'41''11. Pour deux centièmes, Rudisha, 21 ans, entre donc dans l'histoire en améliorant au passage son record personnel de 42 centièmes. Bien lancé par Sammy Tangui dans le rôle du «lièvre», le Kenyan a couru le premier 400 m en 48''65 et a finalement devancé ses compatriotes Lalang (1'44''34) et Kiplagat (1'44''49). Il y a deux semaines, Rudisha avait établi la meilleure performance mondiale de l'année (1'41''51) à Heusden, et avait alors parlé du record du monde comme prochain objectif.

record-pour-rudisha.jpg

17:01 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 20 août 2010

Meeting de Zurich: Tahri et Darien rares satisfactions

leprog.jpg

Loin des sommets du récent Euro, les athlètes tricolores n'ont guère brillé

Les Français, encore auréolés de leur excellent comportement européen mais pour certains déjà en vacances, sont retombés hier soir dans l'anonymat de la réunion de Zurich, 13e et avant-dernière étape de la Ligue de diamant.

A l'image de Myriam Soumaré. L'héroïne révélation de Barcelone, où elle avait conquis trois médailles, dont l'or stupéfiant du 200 m, a terminé dernière du 100 m face à l'élite mondiale des sprinteuses. En 11 sec 56, la jeune femme a conclu à plus de six mètres de la Jamaïquaine Veronica Campbell-Brown (10.89), qui a battu sur le fil l'Américaine Carmelita Jeter, dans le même centième. «J'étais motivée mais mon corps m'a dit stop. J'ai vu à l'entraînement que ça ne répondait pas», a expliqué la Valdoisienne.

Tahri et Darien rares satisfactions
tahri01.jpg
Photo: AFP

Le Rémois Mahiedine Mekhissi, champion d'Europe du 3000 m steeple, a été victime du même syndrome.

Loin du chrono escompté, le Rémois a plongé à la 8e place après un départ qui a fait illusion. Son dauphin de l'Euro, le Messin Bob Tahri, a nettement précédé son rival national pour décrocher la 3e place en 8 min 07 sec 20, à l'issue d'une course prudente. Le champion du monde kenyan Ezekiel Kemboi a remporté l'épreuve (8:01.74), nettement devant son compatriote Paul Kipsiel Koech, qui s'est consolé en gagnant la Ligue de diamant de la discipline. Retour difficile également sur le sable de la longueur pour Kafétien Gomis. Le vice-champion d'Europe s'est classé 7e et avant-dernier avec un misérable 7,29 m. Salim Sdiri a terminé juste devant le Nordiste, mais avec une mesure plus digne (7,84 m). Garfield Darien, autre médaillé d'argent de Barcelone (sur 110 m haies), a été l'un des rares à surnager. Comme à Londres la semaine dernière où il avait égalé son record personnel (13.34), Darien a encore couru en 13 sec 34. Devant, l'Américain David Oliver s'envolait en 12 sec 93. Les Américains, en tournée sur le Vieux-continent, n'ont pas baissé la garde. Leurs sprinters ont brillé à la hauteur du relais 4X100 m qui a amélioré la meilleure performance mondiale 2010 en 37 sec 45, grâce notamment à Tyson Gay impressionnant dans le dernier virage ! De son côté, l'Américain Jeremy Wariner a établi la meilleure performance mondiale de l'année sur 400 m en 44 sec 13/100.

Tous les résultats

17:46 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Mermoz-Pinel : le tablier de l'A 43 n'est plus qu'un tas de gravats

leprog.jpgAprès trois semaines de grignotage, le tablier de l'A 43 de l'autopont Mermoz-Pinel n'est plus qu'un tas de gravats entreposés à côté de la voie nouvellement goudronnée. En fin de journée, le carrefour sera rouvert à la circulation.

Petite nouveauté, le carrefour ne sera plus giratoire, mais doté de feux tricolores, et deviendra cette fois un carrefour en croix, avec une voie par sens de circulation. La plus grosse machine s'est arrêtée lundi, et les autres fonctionnaient encore hier. « Les riverains ont été très compréhensifs, selon Arnaud Rambaud, conducteur de travaux à Cardem ».

mermoz001.jpg

A noter que la destruction de l'autopont n'est qu'une étape de travaux qui se poursuivront jusqu'au printemps 2012. C'est maintenant une autre équipe qui prend le relais. « Nous allons travailler de nuit pour rouvrir la bretelle Essarts mercredi (sauf intempéries) », souligne Cédric Crochat, conducteur de travaux chez Perrier TP. Le revêtement définitif sera aussi mis en place dans les nuits de lundi et mardi pour la partie Nord, et de mercredi et jeudi pour le Sud.

Et d'ici le 30 août, les bretelles d'accès au périph seront rouvertes. Pour les nuits de lundi et mardi, l'A 43 sera fermée dans le sens Grenoble/Lyon au niveau de Mermoz-Pinel. Une déviation sera mise en place. Il faut prendre la sortie Porte du Vinatier, suivre la direction « Paris », sortir sur la route de Genas, prendre la direction Saint-Etienne/Marseille, puis la sortie Mermoz pour la direction Lyon.

Les nuits de mercredi et jeudi, l'accès à l'A 43 depuis Mermoz, dans le sens Lyon Grenoble, sera impossible. La rue Lionel-Terray Sud sera fermée à partir du carrefour Mermoz-Pinel. La déviation passera par le boulevard Pinel puis l'avenue Charles-De-Gaulle, le boulevard de Parilly, l'avenue Mendès-France, le boulevard de l'Université, et enfin l'A43 par l'échangeur « Porte des Alpes ».

10:17 Écrit par La Com dans Actualité | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

jeudi, 19 août 2010

Meeting de Zurich: Un match France-Kenya sur 3000 steeple

leprog.jpgBob Tahri et Mahiedine Mekhissi vont défier les spécialistes africains du 3000 steeple

La réunion d'athlétisme de Zurich propose aujourd'hui un match Kenya-France sur 3000 m steeple, avec vue sur la rivière et la victoire pour Bob Tahri et surtout Mahiedine Mekhissi face aux spécialistes africains.

Pour sa dernière course de la saison, la sprinteuse Myriam Soumaré, révélation des Championnats d'Europe de Barcelone, affronte la crème du sprint mondial sur 100 m, avec l'objectif d'améliorer son record personnel (11.18).

2010_0710Image0298.JPG

«Ce que j'attends, c'est que Mahiedine (Mekhissi) s'offre un chrono au niveau de son potentiel. Il a une grande capacité à se tranformer dans les grandes occasions», indique son jeune entraîneur Farouk Madaci.

«Ca a été compliqué de garder la forme. On est partis une dizaine de jours à Font-Romeu pour maintenir le niveau et aussi se mettre au vert», ajoute Madaci.

Jamais les deux Français, qui ont dominé l'Europe du haut de leur taille imposante - avec Mekhissi en or et Bob Tahri d'argent -, n'ont paru si près de faire trébucher les athlètes des hauts plateaux dans un grand meeting.

Mekhissi, vice-champion olympique à Pékin, a déjà montré la voie en s'offrant, début juin à Rabat, une nette victoire aux dépens d'Ezekiel Kemboi et Richard Mateelong, médaillés d'or et d'argent des Mondiaux 2009 à Berlin. Là où le Messin Tahri avait décroché le bronze et le Rémois Mekhissi, blessé, avait abandonné en série.

Champion olympique 2008 et du monde 2007, Brimin Kirputo détient le temps de référence 2010 (8:00.90). Avec deux lièvres et des primes par palier chronométrique, l'organisateur zurichois n'a pas lésiné sur les moyens pour que le vainqueur au moins descende sous les 8 minutes. Pourtant, au contraire de l'ancien Paul Koech, Kipruto n'a pas paru au mieux à Londres vendredi dernier.

Détenteur depuis 2004 du record du monde (7:53.63), le Qatari Saif Saaeed Shaheen a été blessé ces dernières années. «Je reviens mais je dois encore beaucoup travailler pour retrouver le sommet», a-t-il indiqué.

Garfield Darien aura à cœur de faire descendre sur 110 m haies son chrono «argenté» barcelonais (13.34), qu'il avait égalé la semaine dernière à Londres.

mardi, 17 août 2010

Bob Tahri à Parilly

leprog.jpgLe médaillé d'argent de Barcelone prépare sa fin de saison entre le stade de Bron et le Parc de Parilly

C'est un type facétieux qui a une drôle de vie, Bob Tahri. Habitué aux stages en altitude au Kenya, en Éthiopie, en Algérie et en Afrique du Sud, le Messin s'est installé la semaine dernière à l'hôtel Campanile de la zone industrielle de Bron : « Je suis un explorateur », dit-il pince-sans-rire. « À la fin, je pourrai dire que ma carrière a été riche de médailles et de records mais aussi de rencontres et d'échanges… »

Le médaillé d'argent aux derniers championnats d'Europe derrière Mahiédine Mekhissi-Benabbad a prévu d'y séjourner environ trois semaines accompagné de Khalid, son fidèle sparring-partner. C'est que, blague à part, Tahri n'est pas en vacances. Sa saison ne s'est pas arrêtée sur le podium à Barcelone. « Chez moi, à Metz, il y a beaucoup de sollicitations, explique-t-il. Pour la concentration, il faut savoir s'éloigner. Ici, je me place dans des conditions optimales et joignant l'utile à l'agréable. »

tahri.jpg

Bob Tahri et Djamel Boudebibah

L'utile, ce sont des conditions d'entraînement idéales entre le Parc de Parilly pour les footings et la piste du stade Pierre-Duboeuf pour les séances spécifiques (lire par ailleurs). « J'avais fait les championnats de France jeunes en 1996 à Parilly et (la marathonienne) Christelle Daunay m'en a parlé. C'est un site génial pour le footing ! » Et l'agréable, c'est la présence à Bron de Djamel Boudebibah, l'entraîneur de Heni Kechi (4e du 400 m haies à Barcelone) et responsable depuis deux ans des relais 4x400m en équipe de France. C'est en se côtoyant lors de stages et en grands championnats que les deux hommes se sont rapprochés : « On a tout de suite eu des atomes crochus, c'est quelqu'un qui a le contact facile, dit Bob. Et je lui suis reconnaissant de m'avoir ouvert les portes de son stade le mois dernier au matin du championnat de France à Valence. Je voulais faire un petit réveil musculaire. C'était sympa. En plus, j'avais gagné… »

2010_0710Image0266.JPG

Bob Tahri à Valence

Depuis le début du séjour, Boudebibah prend volontiers son chronomètre pour assister les séances du médaillé de bronze aux Mondiaux de Berlin en 2009. Et tout son réseau est mis à contribution : les copains pour le couvert, les kinés, etc... Tahri en profite pour se détendre un peu. Mais un tout petit peu seulement. Une glace par-ci, un match de l'OL par là, si le calendrier coïncide… Car il compte frapper un gros coup dans le chrono d'ici la fin du mois, surtout à Zurich jeudi dans le 3 000 m steeple le plus relevé de la saison contre Mekhissi et une armée de Kenyans (Kipruto, Koech, Kemboi, Mateelong et le recordman du monde Shaheen), puis à Lille le 24 août (sur 1 500 m) et enfin le 29 à Rieti en Italie (sur 3 000 m plat).

« Depuis quinze mois, je réalise des choses remarquables : ma médaille à Berlin dans la course la plus rapide de l'histoire des Mondiaux avec le record d'Europe (8'01''18). Mon record d'Europe en salle du 5 000 m… Le seul petit hic, c'est Barcelone. J'ai été un peu déçu mais la chose intéressante, c'est que même si ç'a été dur dans les 30 derniers mètres, psychologiquement, j'ai eu un comportement intéressant en prenant mes responsabilités. »

Débarrasser de la petite gêne au mollet qu'il l'a perturbé au stade de Montjuich, il entend « profiter de sa bonne condition pour concrétiser tout le travail réalisé ». La barrière des huit minutes peut voler jeudi en Suisse. Avant de retrouver son cocon d'un mois, à Bron.

Benjamin Steen

A J-8, c'est « spécifique »

Jeudi dernier, Bob Tahri a effectué sur la piste de Bron une séance dite de « spécifique », à laquelle nous avons pu assister. « Vous avez de la chance, c'est la première fois qu'un journaliste voit ça. » Ce n'est pas tout à fait vrai puisqu'une équipe de Canal+ en a filmé une l'hiver dernier, mais, le Messin aime réaliser ces entraînements dans l'intimité. « Je fais ce type de séance systématiquement sept ou huit jours avant chaque grosse échéance », explique-t-il. Il conditionne toute sa journée autour de cette répétition grandeur nature. Il pousse le détail jusqu'à se présenter sur la piste chaussé de pointes et vêtu de son équipement de compétition. Son sparring-partner enfourche un vélo. But du jeu, faire le lièvre. Au menu ce jour-là, une série de quatre courses de 1200m, 1000m, et deux fois 800m, entrecoupées de deux minutes de récupération. Tahri tient à ce que ses chronos restent secrets. « On ne sait jamais. Si mes adversaires de Zurich voient ça… » Il permet quand même d'évoquer son dernier 800m couru en 1'56'' (!), les spécialistes apprécieront. « Monstrueux », applaudit Boudebibah. « C'est une bonne séance », sourit-il. Il sera prêt pour Zurich.

B.S

Bob Tarhi, en savoir plus

Photos Bob Tahri à Valence

 

08:38 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (2) | Tags : tahri |  Facebook |  Imprimer | |

dimanche, 15 août 2010

Treize Français en Coupe continentale

Treize athlètes français, dont le triple champion d'Europe Christophe Lemaitre, ont été retenus au sein de la sélection continentale d'athlétisme les 4 et 5 septembre à Split (Croatie).

142312.jpg

Les sélectionnés français (individuels) : Lemaitre (100 m/relais 4X100), Mbandjock (200 m/relais 4X100 m), Kowal (1500 m), Smail (3000 m), Mekhissi (3000 m steeple), Darien (110 m haies), Gomis (longueur), Lavillenie (perche), Mang (100 m), Dehiba (1500 m),Pessonneaux, Hallay et Lesourd 4x100).


12:15 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) | Tags : lemaitre |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 13 août 2010

Christophe Lemaitre, l'été en pente douce

leprog.jpgFinies les vacances ! Dix jours après la fin en apothéose des championnats d'Europe, Christophe Lemaitre a repris l'entraînement avant-hier à Aix-les-Bains. Au programme, un petit footing, des étirements, huit lignes droites sur l'herbe de l'hippodrome, du travail de pied et des exercices avec un médecine-ball… Hier, il a soulevé un peu de fonte et entreprit quelques mises en action. « Ce n'est pas grand-chose, dit-il, mais ça fait du bien. Je commençais à être impatient. »

L'accalmie a pourtant été de courte durée. Il a fallu montrer ses trois médailles d'or ramenées de Barcelone (100m, 200m, 4x100m) à l'Élysée, à Aix-les-Bains et à son village de Culoz. Le peu de temps libre restant, « j'ai ressenti le besoin de ne rien faire du tout », avoue-t-il. « À part quelques sorties avec les copains, je suis resté chez moi. »

2010_0509Image0854.JPG

Autour de lui, l'agitation s'est peu à peu assoupie. L'été peut reprendre son cours. Alors que son triplé historique aurait pu se monnayer au prix fort (surtout depuis l'annonce de la fin de saison de Bolt), Lemaitre et son entourage ont dessiné un programme uniquement sur 100m à l'écart des grands meetings. Ni Zurich (19 août), ni Bruxelles (27 août) ne sont parvenus à l'attirer dans leurs filets. « Il a fini les championnats d'Europe complètement cuit, rappelle son entraîneur Pierre Carraz. On ne veut pas risquer la blessure. Il faut un peu le refréner. Il aime tellement la compète qu'il voudrait courir tous les jours… » Au lieu de la Ligue de Diamant, il effectuera donc sa rentrée le 24 août au meeting de Lille. Il enchaînera avec la réunion de Milan (9 septembre) où il sera opposé aux Italiens Di Gregorio et Collio avant de « matcher » avec Asafa Powell à Rieti si le Jamaïquain, blessé au dos, est rétabli. « Il a envie d'un beau chrono là-bas », confie Carraz qui « n'attend pas grand-chose » de cette fin de saison. « Je n'ai plus d'objectif », admet aussi le double recordman de France. « Mais il va se remettre rapidement dans le coup, pronostique Carraz. À cette époque de l'année, quatre séances suffiront. »

Resteront ensuite à courir la Coupe du monde par équipes (4-5 septembre à Split), le DécaNation à Annecy (11 septembre) et enfin le meeting de Kawazaki (19 septembre) au pays de son équipementier où il est attendu en star. Idole au Japon et un athlète parmi les autres dans son club puisqu'il insiste pour disputer à la rentrée les Interclubs jeunes puis les championnats de France de relais à Lyon avant de se plonger dans la préparation de la saison hivernale et du championnat d'Europe en salle organisé en 2011 à Bercy. Ça, c'est une autre histoire.

Benjamin Steen

18:59 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) | Tags : lemaitre |  Facebook |  Imprimer | |

Les Mondiaux Masters 2015 à Lyon ?

leprog.jpg

Le comité du Rhône d'athlétisme (CAR) et la Ligue Rhône Alpes d'Athlétisme (Lara) viennent de décider de proposer la candidature de Lyon à l'organisation du championnat de France Masters (ou encore vétérans) en 2012 puis du championnat du monde de la catégorie 2015.

« À l'origine, la Ligue a souhaité être candidate pour les Mondiaux compte tenu de son implication dans le dossier de l'athlé santé, explique le président du CAR Jean Forest. Du coup, nous nous sommes dit qu'il serait peut-être judicieux de faire une répétition trois ans avant. »

0804260017.JPG

Les principales institutions locales ont donné leur accord pour soutenir ce projet qui peut surprendre. « Plutôt que de s'en moquer, ces personnes sont à encourager, estime Forest. Ce que réalise certains athlètes parfois âgés est une source d'espoir pour tous les adultes qui souhaitent faire du sport. L'idée, c'est d'organiser un événement autour du sport et de la santé. » L'impact touristique et économique n'est pas négligeable, 10000 personnes participants habituellement à ces Mondiaux organisés tous les deux ans non pas par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) mais par la World Master Athletics (WMA). Le choix du site de l'édition 2015 sera effectué l'an prochain lors des Mondiaux masters de Sacramento (6-17 juillet). Les championnats de France seront quant à eux attribués par la Fédération française d'athlétisme (FFA) à la fin de l'année.

B.Steen

08:39 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (1) |  Facebook |  Imprimer | |

mercredi, 11 août 2010

La Confluence, nouveau quartier de Lyon

La Confluence

Le sud de la presqu’île est une magnifique prolongation naturelle de l’hypercentre de la métropole. La Confluence grandit aujourd’hui sous le signe de la Haute Qualité Environnementale (HQE). La ville y conjugue harmonieusement la dynamique d’un hypercentre urbain et l’équilibre d’un quartier où tout est accessible. La Confluence, c’est vivre Lyon en cœur

source site officiel

Reportage photographique

IMG_1040.JPG

IMG_1061.JPG

IMG_1094.JPG

IMG_1082.JPG

08:09 Écrit par La Com dans Actualité | Commentaires (0) | Tags : lyon |  Facebook |  Imprimer | |

mardi, 10 août 2010

Jean Forest lâche les rênes

leprog.jpg«Cela faisait plusieurs mois que cela cheminait dans mon esprit. La décision a été difficile à prendre. » Jean Forest a pris tout le monde de cours en présentant sa démission de la présidence du comité d'athlétisme du Rhône (CAR) lors de son comité directeur de juillet. Arrivé au CARen 2002, cet ancien cycliste amateur converti à la course sur route avait assumé la fonction de secrétaire général entre 2004 et 2008 lors du dernier mandat de Roland Corgier dont il a pris la suite il y a deux ans. À 62 ans, Jean Forest quitte son poste après deux années seulement de présidence «pour des raisons strictement personnelles», insiste-t-il.

get.aspx.jpg

«J'avais annoncé dès mon élection que je ne m'engageais que pour un seul mandat, précise-t-il. Finalement, je n'en ferai qu'une moitié et franchement, je le regrette très profondément, notamment vis-à-vis des personnes qui se sont engagées auprès de moi. Mais la fonction de président d'une telle structure correspond presque à un emploi à temps plein… L'investissement réclamé est trop important.» En lâchant la présidence, il quitte aussi le bureau du CAR : « C'est plus honnête », dit-il même s'il restera « prêt à donner un coup de main».

B.Steen

08:06 Écrit par La Com dans Actualité, Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) | Tags : forest |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 07 août 2010

Running Conseil: Réouverture

logo-runingconseil.jpg

Le magasin de Lyon a réouvert ses portes depuis le 2 Août

Les horaires d'ouvertures sont  inchangés, à savoir

lundi 14h 19h et du mardi au samedi 10h 19h

Le magasin est ouvert tout le mois d'Aout

Bon été à tous

DSC_0566.JPG

8 rue de la Barre, 69002

Tél: 04 72 77 53 85

08:38 Écrit par La Com dans Actualité | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

vendredi, 06 août 2010

Meeting de Stockholm : Powell laisse Gay défier Bolt

leprog.jpgEn lieu et place d'un excitant match à trois sur 100 m opposant le trio le plus rapide de l'histoire Bolt-Gay-Powell, la réunion de Stockholm se transforme ce soir en un duel, après le forfait du Jamaïquain Asafa Powell, qui souffre de l'aine depuis sa sortie à Paris, le 16 juillet au Stade de France et dont la douleur s'est déplacée dans le dos. Ce rendez-vous suédois devait sceller les retrouvailles de la Troïka du sprint, dont la dernière explication avait eu lieu en finale des Mondiaux-2009. En cette historique soirée berlinoise, Usain Bolt avait réglé, avec un record du monde (9.58), leur compte à ses deux compères, l'Américain Tyson Gay (9.71) et Powell (9.84). Alléchante ligne droite donc dans le Stade des JO-1912. Pendant que la plupart des Tricolores sont au repos, Teddy Tamgho, le plus déçu des médaillés (bronze au triple saut) ne s'offre pas de repos.

Le programme

mardi, 03 août 2010

Lemaitre, Pessonneaux, Darien , Kéchi et Kévin Mayer, les bleus de l'ETE !

La Ligue d'Athlétisme Rhône-Alpes peut être fier de ses athlètes.

Il y a quelques semaines La LARA présentait lors d'une soirée le TOP EILTE de la région l'aide proposée à tous les athlètes. La confiance a déjà son retour sur investissement avec cet extraordinaire bilan de Barcelone ainsi que de Monction pour Kévin Mayer.
Les bleus.jpg
Outre l'Historique et  fantastique triplé de Chrsitophe Lemaitre, son ami et camarade du club d'Aix-les Bains Pierre-Alexs Pessonneaux apporte sa contribution à la vistoire du relais avec son superbe virage.

Garfield Darien concrétise enfin au plus haut niveau avec une belle médaille d'argent sur 110 haies avec un record personnel.

Héni Kéchi au pied du podium du 400 haies aura satisfait à toutes les attentes de son entraineur et de ses nombreux supporters avec aussi un record personnel pulvérisé en finale.

Quand au plus jeune Kévin Mayer un  an après son titre mondial cadet , il est aujourd'hui champion du monde junior du Décathlon.


11:39 Écrit par La Com dans Athlétisme, Coup de Coeur | Commentaires (0) | Tags : lemaitre, pessonneaux, darien, kéchi, mayer |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 02 août 2010

Le triplé de Lemaitre: L'Elysée, du repos et quelques meeting

leprog.jpgGrâce à la victoire du relais 4x100 mètres masculin, Christophe Lemaitre réalise un triplé unique dans l'histoire des championnats d'Europe

relais.jpg


Il a regardé son destin se dérouler depuis le bout de la ligne droite opposée. Christophe Lemaitre venait de déposer le témoin dans la main de Pierre-Alexis Pessonneaux. Lequel le passait délicatement à Martial Mbandjock qui n'avait plus qu'à foncer.

A sa gauche, l'Allemand ne pouvait pas lutter. Encore en tête à 25m de la ligne, l'Italien cédait à son tour. Alors, le double recordman de France se tapa le torse avec le poing.

Et une, et deux et trois médailles d'or en cinq jours! Le «kid», qui n'en finit plus de briser des mythes, s'est dégagé une place à part dans l'histoire des championnats d'Europe en devenant le premier sprinteur à réaliser le triplé 100m/200m/4x100m en vingt éditions.

Le petit Bolt a imité le maître. A chaud, il n'a pas voulu mesurer l'exploit: «Franchement, je m'en fous un peu.» Pas sûr... Mais l'heure était à la célébration d'un collectif retrouvé.

De toutes ses victoires, c'était la plus aléatoire. Au petit jeu de l'addition des talents, la France était hors concours avec Lemaitre et Mbandock (quatre médailles à eux deux sur 100m et 200m). A condition que la mayonnaise prenne.

Car les Bleus n'avaient pas réussi à emmener le témoin à l'arrivée lors de leurs de deux derniers tests... Pas de ça hier alors qu'ils avaient choisi une option ni trop risqué ni trop prudente. Jimmy Vicaut, médaillé de bronze aux Mondiaux juniors, lançait comme un chef. Pas de souci entre Lemaitre et Pessonneaux, les deux potes du club d'Aix-les-Bains, qui se trouvent les yeux fermés. Pess' - la Rolls du relais - faisait le job dans le virage. Mbandjcok le terminait malgré la fatigue: «Je n'avais pas le droit de laisser tomber. On devait relever ce défi. On savait que si ça se passait bien, on était invincibles», résumera le double médaillé de bronze sur 100m et 200m.

Quelle histoire pour Lemaitre et Pessonneaux, qui ont grandi à 18 km de distance, le premier à Culoz, l'autre à Belley. Hier soir, ils se sont endormis avec quatre médailles d'or au pied du lit. Pessoneaux en sourit d'aise: «C'est le bouquet final!»

Benjamin Steen

Son programme: rien de sûr

La suite de l'été de Christophe Lemaitre s'écrit pour le moment en pointillés. Seules certitudes, le double/triple champion d'Europe sera reçu demain à l'Élysée avec l'ensemble des médaillés français avant de prendre une dizaine de jours de vraies vacances loin de toute piste d'athlétisme. A son retour, il devrait participer à une poignée de meetings.

L'hypothèse la plus crédible est qu'il participe aux réunions de Zurich (19 août) et de Bruxelles (27 août) avec Usain Bolt, Asafa Powell et Tyson Gay. Ensuite, figure à son programme la Coupe du monde à Split (4/5 septembre) pour laquelle il a été retenu dans l'équipe d'Europe et le DécaNation à Annecy (11 septembre) puis éventuellement le meeting de Kawazaki (19 septembre) à la demande de son équipementier japonais.
B.S.

 

19:48 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

dimanche, 01 août 2010

Barcelone 2010: Des athlètes mais aussi des supporters !

leprog.jpgVendredi soir dernier, après le nouveau sacre de Christophe Lemaître sur 200 mètres, les jeunes athlètes de la Loire ne se sont pas privés d'exprimer leur joie à l'intérieur et en dehors du stade Olympique de Barcelone. Une joie communicative et partagée avec d'autres supporters français venus de l'Aude et tout cela, sous l'œil des caméras. Une ambiance qui durera jusqu'au retour à l'hôtel.

emeric.jpg

Hier, les Ligériens avaient le choix entre rejoindre le stade pour assister aux différentes séries des relais ou alors visiter le Parc Güell, œuvre de l'architecte espagnol Gaudi, lieu incontournable dans la cité catalane. Ce moment de détente dans ce lieu atypique a également permis aux encadrants de se retrouver. Eux qui ont organisé et qui participent bénévolement à cette opération ont ainsi pu profiter de ces précieux instants. « L'organisation a été faite par l'équipe technique du Centre Départementale d'Aide à l'Entraînement » précise Vincent Guarneri, président de l'Athlétic Club de l'Ondaine (ACO) et vice-président du comité de la Loire. « Nous avons organisé des réunions pour savoir ce que nous pouvions apporter et nous voulions également prévoir des moments comme celui-ci. » Et jusqu'à présent, tout se passe pour le mieux pour les 13 encadrants. « Nous sommes là pour faire en sorte que nos athlètes soient dans les meilleures dispositions et pour nous, c'est tout simplement génial ! Nous sommes là pour faire partager notre passion à nos jeunes et récompenser le travail effectué par les encadrants» confirme Vincent Guarneri.

Ensuite, une petite surprise allait être faite aux athlètes. Un petit détour par le Club France et une rencontre avec Nelson Montfort. Le tout sous le regard satisfait de François Rochebloine, vice-président du Conseil Général de la Loire. « Je suis très heureux. C'est une organisation réussie. Cela fait la promotion du département mais surtout de l'athlétisme. »

L'après-midi était consacrée au temps libre. De quoi prendre du bon temps tous ensemble tout en découvrant la capitale catalane. « Ils vivent ce moment avec beaucoup d'énergie, mais ils restent disciplinés. Nous apprécions énormément ce groupe et la bonne ambiance est au rendez-vous » explique Yolande Jerinte, membre de l'ACO. Pour Farah, spécialiste du javelot au Coquelicot 42, « cela permet de nous rapprocher et culturellement, nous apprenons beaucoup de choses. Mais c'est avant tout un plaisir d'être ensemble. » Quant à Charlotte, sprinteuse à l'ACO, cet instant permet « de se détendre avant d'aller au stade. »

Il est alors 17h et il faut partir pour le stade. À peine descendus du bus, les Français se font entendre. Les drapeaux sont également de sortie. Montjuic s'apprêtait, de nouveau, à passer une soirée de folie.

Matthieu Tomassett

12:23 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Sandrine Chapit...Première

2009_0711Image0227.JPGLa première performance que je vous annonce aujourd'hui nous vient de l'athlète régonale Sandrine Chapit.

A 19h51 ce samedi, elle a mis au monde un petit Gaetan de 3k160.

Tous se portent bien dont le papa Olivier.

(Sandrine est à l’hôpital Femme-mère-­enfant (HFME) de Bron)

09:12 Écrit par La Com dans Actualité, Coup de Coeur | Commentaires (1) |  Facebook |  Imprimer | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu