compteur

Avertir le modérateur

vendredi, 30 juillet 2010

Yohann Diniz avec la manière

logo_fr.gifDiniz à la folie !!!!

Yohann Diniz a conservé son titre de champion d'Europe du 50km marche au terme d'une performance exceptionnelle dans les rues de Barcelone. Le Français est parti seul dès le départ et a mené la course d'un bout à l'autre malgré une chute. Il apporte une 7e médaille au clan tricolore, la 3e en or.

Du jamais vu. Ce que Yohann Diniz a réalisé à Barcelone est tout simplement hallucinant. Partir en tête à peine le départ donné, et tenir jusqu'au bout pour s'offrir l'or, c'est sans aucune doute une première sur un 50 km marche. Ses adversaires ne l'ont vu que de dos. Certains même une deuxième fois quand le Français leur a pris un tour. Ils ont du le prendre pour un fou. Tout le monde l'a pris pour un fou. Mais le Français n'a jamais craqué, accélérant sans cesse. Au bout de ce pari fou, le titre européen, son deuxième après celui de Göteborg qui le révéla en 2006.

diniz.jpg
Le rêve a failli tourner au drame quand, à huit tours de l'arrivée, après 43 kilomètres, le Français a chuté en marchant sur le bord du trottoir au moment de se ravitailler. A ce moment-là, son avance sur le groupe de poursuivants tournait à 1'45. Elle descendra (provisoirement) à 1'30. Yohann Diniz avait en effet eu la bonne idée de creuser l'écart rapidement: 50 secondes après 5 km, 1 minute après 15km, 1'30 après 25 km et pas loin de deux minutes après 35 km d'efforts. Au final, il termine en 3h40'37", soit une minute de mieux que son temps en Suède il y a quatre ans, avec 1' 47 d'avance sur le Polonais Sudol et 2'49 sur le Russe Bakulin.

Ce deuxième titre européen remet Yohann Diniz sur le devant de la scène après des performances décevantes. Le Français n'avait pas confirmé après sa médaille d'argent aux Mondiaux d'Osaka en 2007: Abandon lors des JO de Pékin en raison de douleurs sans doute plus morales que physiques et une 12e place aux Mondiaux de Berlin en 2009. Cette fois, le Français a décidé de prendre les choses en main et de faire sa course, en imposant son rythme, sans se soucier des autres. Une course contre-la-montre. Un pari risqué qui s'est avéré payant. Et dire que cette saison, il n'avait pas couru un seul 50 km. Son exploit à Barcelone n'en est que plus grand.

20:55 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu